L'Agora

[Wiki][POGNAX] Coronavirus/Covid-19, ici c'est le sujet mondial

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par sardaucar
On peut avoir une surmortalité enregistrée de +6% (environ 40k décès supplémentaires par rapport à l'attendu) qu'on serait encore dans la zone des variation déjà enregistrées par le passé donc attribuable à une autre cause que le COVID 19. Et quand bien même on enregistrerais une surmortalité de 12 % pour les worst case (soit + 73k de décès par rapport à ce qui s'est fait l'année passée, que ça ne représenterais toujours que 0.1 % de la population Française.

Il y a quand même un débat qui a été rapidement clos par la modération, et je le comprends car il est difficile à aborder tant parler de chiffres quand on évoque une vie humaine semble déconnecté, néanmoins, et sans aucun jugement moral, il faudrait aussi tenter d'analyser cette situation sous un angle de réponse proportionnée.

Nous sommes prêts à perdre 30% de notre PIB sur 1 mois voir plus, à mettre à genoux le système économique français, revenir sur une croissance et ses avantages sociaux acquis, pour un épisode dont la portée est, certes réelle et conséquente, mais surtout limitée. Le fait que nous soyons témoins de la réalité de l'affaire, qu'elle se déroule dans le temps court, et qu'elle est susceptible de nous toucher réellement rapidement nous enjoins à mettre des moyens colossaux, dont les impacts à long terme seront, et je n'utilise pas le conditionnel sciemment, bien plus grave que ses conséquences de l'épidémie elle même à court terme.

Maintenant mettez cela en parallèle avec une autre crise qui nous arrive, celle du climat. Qui pour le coup nous concerne tous, nous impactera tous, durablement, et à long terme. Mais comme elle s'inscrit dans le temps long, elle est "indolore" pour nous, et donc ne nous communique pas le sentiment d'urgence alors même qu'elle s'annonce, et sera, bien plus dévastatrice que la crise que nous vivons. Si tous les moyens financiers qui sont en train d'être si rapidement débloqués pour relancer l'économie mise à l'arrêt pour un risque statistique mineur (et là je sais que je touche une corde sensible car on parle de vie humaine, mais j'essaie de prendre du recul et de regarder les chiffres uniquement) étaient déployés pour lutter contre le changement climatique nous résoudrions ce problème bien plus rapidement qu'au cours de ces dernières années.

Malheureusement je ne souhaites pas pousser mon raisonnement plus loin, ses aspects factuels se heurteraient, sur un forum, à la réalité de la vie humaine et son absence de prix. Je me contenterais simplement d'écrire pour être au plus juste, qu'il ne faut pas dire " Faut-il prendre autant de risque pour sauver une partie de la population", car cette équation est incomplète, mais plutôt "Faut-il sacrifier une partie de la population (c'est à dire l'ensemble des français qui seront durablement touchés par la crise économique majeure qui se profile à la suite des mesures prises), pour en sauver une seconde partie (c'est à dire la part de la classe d'âge qui sera touchée par le Covid-19 et dont les rapports de chiffres démontrent qu'ils ne sont pas significatifs (à ce jour) et que pour qu'ils le soient il faudrait les multiplier par 10 au minimum)).

Enfin je conclurais qu'en prenant du recul, chose difficile à faire en temps de crise, et en regardant les chiffres pour ce qu'ils sont et non pas pour comment nous les interprétons, la mortalité engendrée ne constitue pas à ce jour un écart significatif sur la mortalité d'un pays, et encore moins à l'échelle du monde. Que ce soit en France, en Italie ou encore en Espagne (je ne jugerais pas pour la chine, car je penses qu'ils ne sont pas totalement transparents sur les chiffres annoncés).

Ceci étant dis, je suis comme chacun d'entre vous, j'ai peur pour mes grands parents, ma femme qui est enceinte, ma famille aussi, et si je n'écoutais que cette partie de moi, j'imposerais une quarantaine forcée, réorienterai la production vers la confection de masques, forcerais l'industrie de santé à produire tests et médications.... Je cherche simplement à considérer ce débat au delà de son apparence, je me trompe peut être...
Je peux tout à fait comprendre chez certains l'idée que mieux vaut mon pognon que la vie des vieux.
Ce que pas mal de gens ont du mal à comprendre, c'est que les chiffres bruts des morts enregistrés ne correspondent pas au nombre de morts réels, simplement car on ne teste pas les morts, les chiffres sont probablement vrais dans les pays où l'épidémie est contrôlé et tous les malades sont soignés, ça ne l'est plus quand le système de soin est dépassé, comme en Italie du nord et comme ça commence à l'être dans le grand est.
Il faut aussi comprendre que la mortalité chez les jeunes qui est assez faible correspond à une réalité en présence d'un système de santé qui fonctionne bien, ou au moins qui continue de prioriser les jeunes comme en Italie et dans le grand est. Il n'empêche qu'il me semblait que le chiffre était de 50% des lits de réas COVID+ occupés par des moins de 50 ans, ces personnes mourraient sans ces lits.
La 3ème chose qu'il faut comprendre c'est qu'une fois qu'on est rentré dans la phase exponentielle, si rien n'est fait pour ralentir l'épidémie (confinements, protections, tests massifs, etc), le nombre de malade double tous les 3 jours et ce, jusqu'à ce qu'on commence à avoir un début d'immunité de groupe, cela nous fait un pic à la louche 10 millions de nouveaux malades aux alentours de 6 mois. A ce moment, il y a également un peu plus de 10 millions de gens qui ne sont pas encore guéris ou morts. Inutile de dire qu'à ce niveau, plus personne n'est soigné à part quelques VIP, tous ceux qui auraient besoin d'un lit de réanimation avec respirateur, vieux comme jeunes vont mourir.

S'imaginer un seul instant que pendant ce temps, l'activité économique et sociale continue comme si de rien était, que les gens continuent à aller au bureau, au restau et au cinoche et à remplir les tiroirs caisse pendant que les montagnes de cadavres sont envoyés dans les fosses communes, faut être assez optimiste sur la capacité de résilience psychologique des gens.

En réalité ce qu'on voit, c'est que les pays qui ont rapidement pris des mesures pro actives pour maîtriser l'épidémie, des mesures qui en temps normal nous paraîtraient très cher, sont celles qui sont sortes le mieux économiquement. Celles qui sont resté le plus longtemps sans rien faire pour que la vie économique du pays continue le plus normalement possible le plus longtemps possible sont ceux qui vont le payer le plus cher.


Citation :
Publié par Jet
où sont les journalistes ?
Vraie question tout de même. Il y a 1 semaine tous les médias parlait de l'étude encourageante de Didier Raoult en informant que d'autres études étaient en cours à Paris et à Lille pour confirmer et qu'il y avait des 100aines de milliers de boîtes en réserve au cas où. Une semaine plus tard, aucune nouvelle dans les médias, on apprend par des canaux officieux que c'est arrêté parce qu'il y a plus de Chloroquine, mais rien dans la presse.


Citation :
Publié par spooty
Ca été redit encore aux infos ce midi on test que les personnes en réa...
A la Pitié-Salpêtrière encore y a 2 jours, on testait toute les personnes hospitalisées symptomatiques pas que celles en réa. Soit les infos se gourent, soit la situation a empiré.
Citation :
Ca été redit encore aux infos ce midi on test que les personnes en réa..
Et les footballeurs et les acteurs et les stars de la téléréalité et les présentateurs, etc. etc.
J'ai oublié les politiques, lol.
Toujours dans le genre "on n'a pas de problème d'organisation". Comme ça en peut contaminer la province et en même temps les policiers.

Encore des départs dans mon immeuble/ Plus que 4 appartements sur 12 d'occupés...

Citation :
Publié par Borh
En réalité ce qu'on voit, c'est que les pays qui ont rapidement pris des mesures pro actives pour maîtriser l'épidémie, des mesures qui en temps normal nous paraîtraient très cher, sont celles qui sont sortes le mieux économiquement. Celles qui sont resté le plus longtemps sans rien faire pour que la vie économique du pays continue le plus normalement possible le plus longtemps possible sont ceux qui vont le payer le plus cher.
Le problème n'est-il pas l'entre-deux ? Je pense qu'on est tous assez unanime sur le fait qu'il aurait été préférable que les pays occidentaux gèrent aussi bien la situation que les pays asiatiques, même s'il ne faut pas oublier les différences politiques et culturelles entre nos pays et les leurs. Néanmoins, une fois que la maladie est là, notre stratégie (que tous les pays finissent à appliquer, États-Unis et Royaume-Uni y compris) est-elle pertinente ?

Admettons que l'on impose un confinement de 6 semaines (ce qui est déjà énorme). Quelle sera la situation à la sortie de cette période ? L'activité économique pourra-t-elle reprendre pleinement, comme avant ? Rouvrira-t-on immédiatement les écoles, les commerces, les restaurants ? Si oui, ne risque-t-on pas d'avoir immédiatement un nouveau pic ?

La Chine a imposé le confinement dans la province de Hubei fin janvier. Près de deux mois plus tard, les habitants de cette province subissent encore beaucoup de restrictions et je doute que les mesures mises en place en Europe soient aussi efficaces.

Si le confinement pendant deux semaines suffisait à supprimer complètement le virus, je pense que personne ne discuterait de son efficacité. Néanmoins, si on compte appliquer de telles mesures pendant deux, trois ou quatre mois, je crains son impact sur l'économie ainsi que sur la santé mentale des gens.

Oui, l'absence de mesures augmenterait le nombre de morts et affecterait gravement l'économie également, mais sur une durée bien plus réduite.
Citation :
Publié par Borh
Je peux tout à fait comprendre chez certains l'idée que mieux vaut mon pognon que la vie des vieux.
Ce que pas mal de gens ont du mal à comprendre, c'est que les chiffres bruts des morts enregistrés ne correspondent pas au nombre de morts réels, simplement car on ne teste pas les morts, les chiffres sont probablement vrais dans les pays où l'épidémie est contrôlé et tous les malades sont soignés, ça ne l'est plus quand le système de soin est dépassé, comme en Italie du nord et comme ça commence à l'être dans le grand est.
Il faut aussi comprendre que la mortalité chez les jeunes qui est assez faible correspond à une réalité en présence d'un système de santé qui fonctionne bien, ou au moins qui continue de prioriser les jeunes comme en Italie et dans le grand est. Il n'empêche qu'il me semblait que le chiffre était de 50% des lits de réas COVID+ occupés par des moins de 50 ans, ces personnes mourraient sans ces lits.
La 3ème chose qu'il faut comprendre c'est qu'une fois qu'on est rentré dans la phase exponentielle, si rien n'est fait pour ralentir l'épidémie (confinements, protections, tests massifs, etc), le nombre de malade double tous les 3 jours et ce, jusqu'à ce qu'on commence à avoir un début d'immunité de groupe, cela nous fait un pic à la louche 10 millions de nouveaux malades aux alentours de 6 mois. A ce moment, il y a également un peu plus de 10 millions de gens qui ne sont pas encore guéris ou morts. Inutile de dire qu'à ce niveau, plus personne n'est soigné à part quelques VIP, tous ceux qui auraient besoin d'un lit de réanimation avec respirateur, vieux comme jeunes vont mourir.

[...]
Quand à la partie sur l'intérêt de mesures restrictives de déplacements pour contenir une épidémie endémique qui tend à rapidement saturer notre système de santé, je suis en effet en accord avec toi.

Quand à l'axiome qui consiste à dire mieux vaut mon pognon que la vie des vieux, pour le coup je trouve trop réducteur cette vision des choses. A nouveau, il faut comprendre que limiter l'impact de cette infection chez les personnes qui y sont le plus sensible (c'est à dire la tranche d'âge +70 ans de la population), a comme conséquence de sérieusement assombrir l'avenir de l'ensemble de la population. La récession qu'engendrerons ces mesures sera terrible pour les actifs, pour les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration, du tourisme, de la culture, des transports. Le btp, santé, agroalimentaire devrait réussir à remonter la pente, pour les autres rien n'est fait. La déstabilisation à grande échelle du tissu économique d'un pays est plus que suffisant pour le déstabiliser aussi politiquement, et provoquer une crise encore plus profonde et dévastatrice que celle que nous subissons maintenant.

Enfin, et ceci n'est pas ma conviction personnelle mais une projection malvenue, la réaction est prise à la mesure où le système de santé serait saturé. Dans le cas où nous nous rangerions dans l'idée d'un fatalisme passif, cette problématique ne se poserait pas. Bien entendu ce n'est ni souhaitable ni envisageable.

Comment qualifier l'idée qui accepte une impuissance face à la crise sanitaire, et l'acceptation qu'elle nous traverse avec son lot de conséquences ?
Citation :
Publié par Ed Wood
Je vous trouve bien marrant avec la chloroquine. C'est déjà utilisé dans de nombreux hôpitaux, il n'y a qu'à voir le protocole mis sur le thread il y a quelques jours d'un hôpital parisien poster par un jolien.
Il y a un grosse différence entre commencer à traiter des patients et faire une étude.
Lesquels ? Et surtout quand tu dis "d'un hôpital parisien" lequel ?
parce que si tu parles de la Pitié, ben je suis désolé mais si tu m'avais lu tu saurais que justement alors qu'ils avaient annoncé traité 50 patients y a une semaine pour tester le protocole de Raoult, on a appris hier comme ça qu'on aura pas les conclusion faute de chloroquine.

Quand à l'annonce faite par la porte parole du gouvernement sur le test au CHU de Lille, annonce faite mardi, le test n'a toujours pas commencé...

Donc je veux bien que tu me donnes la listes des nombreux hôpitaux qui utilisent la chloroquine, et notamment l’hôpital parisien dont tu parles.

Citation :
Globalement traité des patients et dire ça va mieux avec, ça a scientifiquement aucune preuve. Et c'est un coup à se rendre compte à postériori que c'était faux.

Monter une étude et en sortir des stats, ça demande un minimum de préparation, de calcul sur le nombre de patient à inclure, et ensuite sur une inclusion de patient, puis à posteriori de sortir les chiffres. Sachant qu'il faut savoir qui on va traité : est-ce que ça sert de traité des gens en réanimation ? ou est-ce déjà trop tard ? est-ce qu'il faut traité tous le monde, mais à ce moment là, on prends des risques avec le traitement chez des personnes qui pour la majorité n'aurait pas eu de gravité de la maladie ?
Mais c'est tout mon propos et la raison de ma colère. Le mec de la Pitié annonce jeudi 12 mars "j'ai changé d'avis sur la chloroquine, les résultats de Raoult semble encourageant, on va donc tester le protocole sur 50 patients" Le mardi sur libération interview du mec en question (réalisé le samedi) qui explique que des patients sont traités selon le protocole.
Donc en tout logique on aurait du avoir le contre rendu ce jeudi/vendredi , car si Raoult n'a pas bidonné, au bout de 4/5 jours on voit déjà des résultats.

Or vendredi boum ha ben non pas de résultat, y avait pas de chloroquine....

Donc ici il s'agit pas de savoir si chloroquine c'est bidon ou pas, c'est de comprendre comment une étude en cours, a pu se retrouver en manque de chloroquine alors que ça aurait permis justement de savoir si Raoult bidonne ou pas.
Et dans le même temps on découvre que certaines personnes par leur médecin traitant ont pu se faire traiter selon le protocole de Marseille et que le CHU de Nice a reçu de Sanofi des doses de chloroquine... Ce même Sanofi qui est accusé par le mec de la Pitié, de ne pas avoir tenu parole sur la livraison de chloroquine pour son étude....

Y a rien qui te choc ? c'est normal tout va bien....

Citation :
Sachant qu'on est en train de tester des médicaments avec des effets secondaires (quoique tu en penses, ils existent, il y aura de la casse, comme tous les médicaments, tous), et ça veut dire qu'on va avoir des patients qui iront moins bien avec le traitement à cause du traitement, sans savoir pour l'instant si il marche. C'est exactement le cas avec tous les traitements testés en ce moment.
Ben oui tu vois moi en ce moment j'ai un traitement, et la liste des effets secondaire est à faire peur. Pourtant je le prends sinon je risque pour le coup de finir au urgence.
Et tu compares des médicaments nouveaux qui sont testé sur le covid19 et des traitements comme la chloroquine dont on connait depuis des lustres les effets secondaire... D'autant que Raoult est un spécialiste de la Chloroquine. Il arrête pas de le dire, ça fait 25 ans qu'il bosse avec ce traitement, qu'il a traité plus de 4000 patients en utilisant ce traitement... Alors oui c'était pas le cov19 on est d'accord mais il CONNAIT les effets secondaires. Là son protocole visait à démontrer l'efficacité de la chloroquine sur le covid19. Et il demande pas autre chose que d'autres test, ce que la Pitié devait faire et on connait le résultat... Ha ben non pardon la chloroquine c'est perdu en chemin...
Que le CHU de Lille devait faire... ha ben non il a pas encore commencé, il va peut être commencer ce weed-end....

Moi je demande pas mieux justement qu'une étude soit mené et voir si on reproduit le résultat de Raoult selon son protocole, afin de trancher la question ça marche/ça marche pas. Mais bon visiblement pour une raison qui m'échappe, ça semble bien compliqué....
Et à ce compte là à noël on aura peut être eu enfin des tests d'autre service que celui de Raoult pour nous dire ça marche/ça marche pas... Et qui sait la chloroquine disparue on l'aura retrouvé, au pied du sapin de noël de l'Elysée....

Mais bon tout va bien, c'est vrai qu'on a le temps après tout quelques millier de mort qu'on est peut être en capacité de sauver c'est rien... d'éviter de prolonger la situation crise sanitaire pour soulage le personnel médicale, et d'éviter de prolonger cette situation qui risque de nous plonger dans une grave crise éco, là aussi y a pas d'urgence....
C'est vrai que réussir à fournir de la chloroquine à la Pitié pour tester le protocole Marseillais sur 50 personnes ça demandait une logistique mon dieu c'est comme d'aller sur la Lune non sur Mars....
Citation :
Publié par Mahorn
...
Putain quel bordel.

J'arrive d'Australie mardi, j'ai 30+7kg de barda sur le dos et c'est une galère logistique. Train à prendre jusque Valence. Y en a quasi plus aucun qui circulent, va falloir patienter des heures et risquer l'infection en s'entassant alors que jusqu'ici j'étais plutôt épargné (confiné depuis mercredi en prévision de la contagion qui galope).

Joie.
Je me demande quelle serait la réaction et le calcul de certains si au lieu d'avoir à sacrifier les plus vieux car plus faibles, on vienne à devoir sacrifier les plus jeunes car plus faibles. Imaginons un virus qui a un effet inverse en fonction de l'âge.
Citation :
Publié par Diesnieves
Je me demande quelle serait la réaction et le calcul de certains si au lieu d'avoir à sacrifier les plus vieux car plus faibles, on vienne à devoir sacrifier les plus jaunes car plus faibles. Imaginons un virus qui a un effet inverse en fonction de l'âge.
Les plus jaunes ce serait raciste ... mais qui sait dans le futur ...
Citation :
Publié par Diesnieves
Je me demande quelle serait la réaction et le calcul de certains si au lieu d'avoir à sacrifier les plus vieux car plus faibles, on vienne à devoir sacrifier les plus jaunes car plus faibles. Imaginons un virus qui a un effet inverse en fonction de l'âge.
Ah oui imaginons que les vieux soit les seuls à même de procréer et de travailler pour relancer l'économie. Imaginons que les vieux ont le plus d'années à vivre. Imaginons que les vieux aient moins de maladies.

Imaginons que les vieux soient plus jeunes en fait.
Citation :
Publié par Diesnieves
Je me demande quelle serait la réaction et le calcul de certains si au lieu d'avoir à sacrifier les plus vieux car plus faibles, on vienne à devoir sacrifier les plus jeunes car plus faibles. Imaginons un virus qui a un effet inverse en fonction de l'âge.
Ca serait factuellement bien plus grave, il est donc probable que la réaction de la société serait bien plus forte.
Citation :
Publié par Diesnieves
Je me demande quelle serait la réaction et le calcul de certains si au lieu d'avoir à sacrifier les plus vieux car plus faibles, on vienne à devoir sacrifier les plus jeunes car plus faibles. Imaginons un virus qui a un effet inverse en fonction de l'âge.
Bah non c'est juste logique de les prioriser... Pour prendre des extrêmes, je préfère qu'on donne la priorité à qqn de 18-20 ans qu'à 35 ans. Et je n'ai pas 18 ans.
D'autant plus que si c'est une femme, elle est plus susceptible d'avoir encore des enfants et donc ça permet de se concentrer sur l'avenir d'une nation.

(après c'est évidemment un cas un peu extrême car on pourrait arguer que qqn de 35 ans, s'il a acquis des savoirs/compétences/experiences particuliers, sera plus susceptible de s'avérer vital pour les autres, on a rarement des connaissances suffisantes en médecine, recherche, logistique industrielle, etc... À 18 ans)
Citation :
Publié par blackbird
et quelle importance y aurait-il à réclamer et faire un test covid19.
Je dis ca avec un grand SI mais si la chloroquine diminue effectivement la charge virale en début de maladie , alors le fait de tester les malades symptomatiques et de les traités cela empercherait certainement une grande partie des malades d'aggraver leur état vers une forme plus grave de la maladie avec séquelle possible ou morbide .
Citation :
Publié par Diesnieves
Je me demande quelle serait la réaction et le calcul de certains si au lieu d'avoir à sacrifier les plus vieux car plus faibles, on vienne à devoir sacrifier les plus jaunes car plus faibles. Imaginons un virus qui a un effet inverse en fonction de l'âge.
Ca s'appelle la guerre conventionnelle
Je suis tombé la dessus et ça va à l'encontre du vent de terreur soufflé par les médias, les sources ont l'air sérieuses.
Je ne sais pas si ça a déjà été posté vu le débit du sujet.

Citation :
Pour un redoutable tueur, il est parfois plutôt sympa…
Nous n’avons donc à ce stade aucune idée de l’ampleur réelle de la propagation du virus. La bonne nouvelle est que les données réelles (en termes en particulier de complications et de mortalité) ne peuvent être que largement inférieures à ce qui est couramment avancé. La mortalité réelle, comme annoncé dans un précédent article, doit en fait s'établir au plus à 0,3% et probablement encore moins. Soit moins du dixième des premiers chiffres avancés par l’OMS.
Les dernières statistiques en provenance de Chine évaluent à 800'000 le nombre de personnes infectées (et donc immunisées) pour 3'118 décès. Soit effectivement un taux de mortalité de 3/1000 personnes infectés.

https://blogs.mediapart.fr/lenous/bl...rS2_ubCDy7Cxjo

En tout cas notre gouvernement démocratique ne perd pas de temps, ils sont déjà en train de taper à coup de massue sur le code du travail en profitant de la situation. Quelle bande d'immondes crevards.

https://www.marianne.net/societe/c-e...0do5eEc_3aCDfg

Citation :
Devant les sénateurs, Muriel Pénicaud a également abordé le sujet de la durée hebdomadaire du travail : "Sur la durée du travail, il faut aider les 99 secteurs qui en ont besoin". La future loi prévoit en effet... de permettre à un certain nombre d'entreprises de déroger aux 35 heures. L'article 7 de la réforme dispose en effet que le gouvernement pourra, par ordonnance, "permettre aux entreprises de secteurs particulièrement nécessaires à la sécurité de la Nation ou à la continuité de la vie économique et sociale de déroger aux règles d’ordre public et aux stipulations conventionnelles relatives à la durée du travail, au repos hebdomadaire et au repos dominical".
Citation :
Publié par Kirika
Ne vous affolez pas.
Le personnel est armé, partout, il ne manque pas de masques: C'est Mr Laurent Nunez qui le dit.


En fait c'est pas le mensonge, le sien, celui des autres qui m'emmerde, c'est le foutage de gueule, et l'insulte faite à notre manière de réfléchir.
Comme si ça allait passer crème ... et en fait, ben ça passe crème.

Une gestion exemplaire, au total.
C'est bien curieux ces reproches, pourtant notre ex-ministre de la santé a clairement dit que tout était prêt, notamment les masques :

Citation :
Publié par Bal'E
Je dis ca avec un grand SI mais si la chloroquine diminue effectivement la charge virale en début de maladie , alors le fait de tester les malades symptomatiques et de les traités cela empercherait certainement une grande partie des malades d'aggraver leur état vers une forme plus grave de la maladie avec séquelle possible ou morbide .
Le scandale est là, raison pour laquelle la Corée du Sud s'en tire mieux. Quand on a qu'une seule logique comptable d'une nation, tu ne tiens pas compte des risques sanitaires, une chose qui n'arrive qu'aux autres au final (sras/h1n1). On a été en plus complètement condescendant quand l'épidémie a frappé de plein fouet wuhan, en se demandant si la Chine avait tiré des leçons de 2003.

Et nous pendant ce temps, on attends, un gouvernement aux fraises depuis le début. On s'est félicité d'avoir su retenir la maladie avec les 12 patients et en mars "boom head shot" sans la moindre réserve de matos pour le personnel hospitalier. Si nous avions eut des réserves de réactifs, nous aurions pu dépister une partie des patients dans le Grand Est et en Bretagne, repérer les plus fragiles avec des risques et les soigner à la chloroquine avant d'en arriver à l'extrême. Là on compte sur la bonne étoile des gens pour savoir s'ils vont y rester ou pas en réa.

Le gouvernement aurait pu inverser la tendance dés le mois de Janvier début février mais osef, 80% de la population va être malade sans gravité, ça rassure et puis hein, c'est les autres qui crèvent… Et puis il ne faut pas changer les cellules du tableau Excel du Jupiterien Macron.
Citation :
Publié par Mr Bourpif
Je suis tombé la dessus et ça va à l'encontre du vent de terreur soufflé par les médias, les sources ont l'air sérieuses.
Je ne sais pas si ça a déjà été posté vu le débit du sujet.




https://blogs.mediapart.fr/lenous/bl...rS2_ubCDy7Cxjo

En tout cas notre gouvernement démocratique ne perd pas de temps, ils sont déjà en train de taper à coup de massue sur le code du travail en profitant de la situation. Quelle bande d'immondes crevards.

https://www.marianne.net/societe/c-e...0do5eEc_3aCDfg
Alors oui mais non car ces statistiques sont valables si les chiffres donné par les Chinois sont juste ....et j'ai bien peur que ...
Citation :
Publié par Silgar
Une source irréprochable !
https://twitter.com/LorentzMathias

Vraiment, je vous invite à la consulter.
Tu insinue que Lorentz Mathias à trafiquer la vidéo pour modifié les propos de Mme Buzin dans la vidéo ?
Qu'il a utiliser DeepFake pour créer la vidéo de toute pièce ?
Que les propos de Mme Buzin sont sortie de leurs contextes ?
Qu'ils font références à autres choses ?

Sinon, en quoi le fait que le twitt vienne de Lorentz Mathias change l'extrait vidéo ?
Si c'est moi qui avait retrouver l'extrait vidéo, l'avait uploader et diffuser, ça aurait changer quelque chose ?

Si non, quel est le but de ton message ?
Je l'avais déjà dit que le taux de mortalité chez les jeunes est faible (0.15% le 17 mars) y'a rien de nouveau dedans, ni de magique ou de deviné : quand on avait encore que 5-7k malades et 175 morts, 12 d'entre eux avaient moins de 65 ans. Je m'avancerai pas autant sur la mortalité des retraités.
Et même si tous ces chiffres ne sont pas exacts, c'est le nombre de morts chez les actifs qu'a le moins de chance d'exploser.

Ca n'empêche qu'en continuant comme ça, ça va exploser aussi bien chez les jeunes que chez les vieux. Encore une fois on ne test personne, on ne sait pas qui sera le prochain sur un brancard ni même combien ils seront. On enferme les malades avec les non-malades, les vieux avec les jeunes. Spoil : y'a que la maladie qui se transmet, la bonne santé au mieux ça se souhaite et ça finit par se perdre inexorablement.

Puis c'est quoi la suite ? Quand on voit une baisse du nombre de cas/morts on se rejoint tous dehors pour fêter ça et recommencer deux semaines après ?

C'est une vraie question, de ce que j'ai compris sans vaccin (et on en aura pas de si tôt) le seul moyen d'endiguer l'épidémie c'est de développer une immunité collective et y'a moyen de faire ça plus intelligemment que le Free For All des anglais.
La Serbie confinent les 65+ et a appelé la Chine à l'aide (tout en glissant un tacle à l'Europe) mais à mon avis ils vont mieux s'en sortir que beaucoup de pays européens.
Citation :
Publié par Metalovichinkov
C'est une vraie question, de ce que j'ai compris sans vaccin (et on en aura pas de si tôt) le seul moyen d'endiguer l'épidémie c'est de développer une immunité collective et y'a moyen de faire ça plus intelligemment que le Free For All des anglais.
Selon l'interview de Raoult à la Provence linké plus haut, ils n'ont aucun retour sur une éventuelle immunité.
Citation :
Publié par Thesith
Lesquels ? Et surtout quand tu dis "d'un hôpital parisien" lequel ?

Donc je veux bien que tu me donnes la listes des nombreux hôpitaux qui utilisent la chloroquine, et notamment l’hôpital parisien dont tu parles.
Le post du jolien qui en a parlé.

La dernière fiche de la société française de réanimation.
Si après ça tu ne penses pas que la chloroquine est largement prescrite en ce moment, je ne sais pas quoi te dire. C'est mis en premier chez les réanimateurs.
Je t'avais déjà mis le communiqué de la société de maladie infectieuse, réanimation et d'autres société sur le post d'avant.

Tu expliques toi même qu'il y aurait des pénuries, si c'est vrai (et j’attends les sources) tu penses que c'est pour quelle raison ?

Les recommandations de la haute conseil de la santé publique liste le chloroquine dans les traitements à tenter dans son rapport du 5 mars. Ce qui veut dire que c'est déjà mis officiellement dans les traitements possible depuis 16 jours, ce qui veut dire que les spécialistes et les médecins en parlent depuis plus longtemps que ça, ils pondent pas un rapport en 24h.

Tu crois que les médecins ils ont appris dans leur bouquin comment traité le SARS-CoV-2 ? Non, ils lisent les rapports des sociétés savantes, et ils appliquent. Tu viens sortir des relents de conspirationnisme alors que quand tu refais le chemin inverse, c'est un traitement utilisé chez les patients depuis avant que tu en aies entendu parlé dans la presse national.
Répondre