L'Agora

[POGNAX] Politique et économie aux Etats-Unis d'Amérique

Répondre
Partager Rechercher
Les recomptages ne se font que si ils sont ordonnés par la justice même si c'est les secteurs ou l'écart est inférieur à 1% ?

Car imaginons que Trump acharné comme il est fini par obtenir gain de cause dans certains états (Wisconsin, Pennsylvanie, Géorgie, Arizona) ou l'écart est de - de 1%

Le recomptage à lieu et il s'avère que certains bulletins sont écartés ou retrouvés (peu importe....) et que Trump récupère ces états à l'issue du recomptage.

il se retrouve avec 214 +(Alaska 3)+ 20 + 10 +15 + 11 = 273 délégués....

Il se passe quoi concrètement sachant que Biden à revendiquer la victoire, que la plupart des médias/pays ont reconnu Biden président élu mais qu'on sait que Trump ne lachera pas le morceau si jamais ce scénario se produit ?

Car on parle de 76-80m de votants Biden face à 71-75 de votants Trump, on va avoir clairement droit à une scission du pays dans ce genre de cas non?


Après les chances que cela se produisent sont de quoi? 0,0001% ?
Citation :
Publié par Elenina
Les recomptages ne se font que si ils sont ordonnés par la justice même si c'est les secteurs ou l'écart est inférieur à 1% ?

Car imaginons que Trump acharné comme il est fini par obtenir gain de cause dans certains états (Wisconsin, Pennsylvanie, Géorgie, Arizona) ou l'écart est de - de 1%


Après les chances que cela se produisent sont de quoi? 0,0001% ?
Les chances sont nulles. On parle de dizaines de milliers de voix d'écart dans ces Etats, sauf la Géorgie où il n'y en a que 10 000. Un recompte, ça fait éventuellement quelques centaines de voix de différence.
Ouais, faut savoir que des recomptes y en a regulierement en fait, je n'ai pas souvenir d'un cas ou ca ait influe sur plus de 500 voix (et bien souvent c'est plutot 50 que 500).
Evidemment si on parle d'un recompte classique, Trump n'a aucune chance.
Maintenant, son but est de faire annulé des bulletins par paquet entier notamment car ils seraient arrivés après la date légale.
Je ne dis pas que c'est faisable mais de son point de vue, c'est bien plus que des milliers de vote.
Citation :
Publié par Breannor Anderian
Evidemment si on parle d'un recompte classique, Trump n'a aucune chance.
Maintenant, son but est de faire annulé des bulletins par paquet entier notamment car ils seraient arrivés après la date légale.
Je ne dis pas que c'est faisable mais de son point de vue, c'est bien plus que des milliers de vote.
Une chose est certaine, si on peut annuler des dizaines de milliers de bulletins de vote alors oui, on peut changer le résultat de n'importe quelle élection. Mais bon, avec cette logique Mondale pouvait gagner en 1984 .
Maintenant le fait est que l'ensemble des organismes reconnus pour donner le résultat des élections aux USA donnent Biden vainqueur sans qu'aucune fraude d'envergure ne soit signalée ni qu'aucun décompte important de bulletins illégaux ne soit constaté ailleurs que dans l'esprit de Trump et de certains de ses suiveurs. Le problème pour ces derniers, depuis quatre ans, c'est que Les faits sont têtus.

Il faut quand même souligner ce fait également très important : le résultat de ces élections et le rejet des plaintes/recours de l'équipe Trump sont autant issues des magistrats/organes/autorités républicaines que démocrates. Ce n'est pas un complot partisan unilatéral.

Dernière modification par Krylkok ; 09/11/2020 à 08h35.
Citation :
Publié par Breannor Anderian
Evidemment si on parle d'un recompte classique, Trump n'a aucune chance.
Maintenant, son but est de faire annulé des bulletins par paquet entier notamment car ils seraient arrivés après la date légale.
Je ne dis pas que c'est faisable mais de son point de vue, c'est bien plus que des milliers de vote.
Et contrairement à ce qu'il vocifère, les votes arrivés hors délais par exemple en Pensylvanie se compte en +- 4k.
Ils sont déjà comptabilisés à part.
Avec son avance de +-50k, Biden ne peut pas être rattrapé.

Des fraudes, des erreurs ? Peut-être que oui, peut-être que non. On a pas un semblant de preuve pour le moment.
Alors oui, Trumpy va faire chier son monde jusqu'au bout et ne reconnaitra jamais sa défaite.
Mais qu'il reste président ? Ce sont juste des rêves éveillés. La réalité est plus simple : Biden a gagné et ça s'arrête là.
Vu les ecarts, je pense que meme en annulant TOUS les bulletins arrives apres le jour de l'election il a perdu quand meme.
Ceci etant dit, il n'y a aucune raison d'annuler ces bulletins, les regles sont connues depuis longtemps partout, tant que le bulletin est timbré au max du jour de l'election, il est valide. Dire le contraire est du meme niveau que decider que tous les bulletins qui ne sont pas au nom de trump sont invalides, c'est un fantasme sympathique mais ca n'a pas de sens legal.
Citation :
Publié par Elenina
Les recomptages ne se font que si ils sont ordonnés par la justice même si c'est les secteurs ou l'écart est inférieur à 1% ?
De ce que j'ai compris, certains États le font systématiquement (comme la Géorgie par exemple) si l'écart t'est faible, parce que c'est écrit dans leur Constitution. Pour d'autres il existe une possibilité juridique mais l'écart doit être faible pour autoriser la contestation.

De ce qu'il ressort de l'histoire des votes aux États Unis, n'en déplaise à certains, la fraude reste rare lorsque des élections US
Citation :
Publié par sakuba
Et contrairement à ce qu'il vocifère, les votes arrivés hors délais par exemple en Pensylvanie se compte en +- 4k.
Ils sont déjà comptabilisés à part.
Avec son avance de +-50k, Biden ne peut pas être rattrapé.

Des fraudes, des erreurs ? Peut-être que oui, peut-être que non. On a pas un semblant de preuve pour le moment.
Alors oui, Trumpy va faire chier son monde jusqu'au bout et ne reconnaitra jamais sa défaite.
Mais qu'il reste président ? Ce sont juste des rêves éveillés. La réalité est plus simple : Biden a gagné et ça s'arrête là.
Il me semble avoir lu qu'on était plutôt dans les 30 000 votes concernés en Pennsylvanie. Mais ça ne change strictement rien : ces votes n'ont pas encore été décomptés, et même sans eux Biden bat confortablement Trump, au point de dépasser la marge nécessaire pour un recomptage, et alors que toutes les voix "classiques" n'ont pas encore été dépouillées.

C'est quand même fantastique que les républicains fassent un tel boucan sur ces votes en ignorant complètement que Trump a bien perdu en Pennsylvanie, qu'ils soient décomptés ou non. Et assez déprimant de voir que ça marche, au point qu'on nous le ressorte régulièrement sur ce topic
Pas tout à fait le bon thread, mais c'est lié.
Je me demandais comment la France avait réussi à marginaliser le poujadisme? C'était un mouvement anti intellectuel, anti ville, anti mondialisation, anti plein de choses basé sur le "bon sens" et le rejet des élites.
Comment sont ils passé d'un mouvement surpuissant a rien du tout?
Citation :
Publié par Hellraise
Pas tout à fait le bon thread, mais c'est lié.
Je me demandais comment la France avait réussi à marginaliser le poujadisme? C'était un mouvement anti intellectuel, anti ville, anti mondialisation, anti plein de choses basé sur le "bon sens" et le rejet des élites.
Comment sont ils passé d'un mouvement surpuissant a rien du tout?
A partir du moment où une partie d'une population en démocratie souffre de difficultés économiques, elle va très largement se tourner vers les populistes qui leur désignent des boucs-émissaires à abattre en leur promettant que ça ce sera fait leurs problèmes seront résolus.
Le poujadisme s'est noyé dans les 30 glorieuses et la 5ème république et est ré-apparu sous la forme du FN à partir des chocs pétroliers et des débuts de la mondialisation.
Citation :
Publié par Hellraise
Pas tout à fait le bon thread, mais c'est lié.
Je me demandais comment la France avait réussi à marginaliser le poujadisme? C'était un mouvement anti intellectuel, anti ville, anti mondialisation, anti plein de choses basé sur le "bon sens" et le rejet des élites.
Comment sont ils passé d'un mouvement surpuissant a rien du tout?
Une question qui aurait toute sa place sur le file de la France insoumise.
Message supprimé par son auteur.
Pendant que les centristes et le GOP tapent sur l'aile gauche des Démocrates, il semble que d'après les premières données de l'élection, leur implication a été notable dans la victoire de Biden :
Citation :
In Minneapolis and Detroit, Omar and Tlaib both rejected the advice of the Biden campaign and instead sent volunteers to persuade people not just to come out to vote for their member of Congress — after all, they had effectively no GOP competition in their general elections — but to do their part in ousting Trump by voting for Biden. In Philadelphia, where leftist candidates have romped over the past four years, thanks in part to a robust organizing community that saw two of their leaders elected to the state House on Tuesday, unions and organizers spent the final stretch of the campaign knocking doors in areas where voters felt ignored by the Democratic Party.

It’s too early to know precisely what effect the progressive canvassing operations and organizing had on the vote, as that will require a deeper dive into the data to determine how many irregular or first-time voters were pushed to the polls. Turnout surged everywhere — Biden garnered more votes than any presidential candidate in history — but it’s clear, at minimum, that Trump’s high-profile attacks against Omar and Tlaib did not deliver him those states, and there is preliminary evidence that their operations were disproportionately beneficial to Biden.

[...]

With about 90 percent of the votes in her district counted, Tlaib already has more than 220,000 votes, having beaten her Republican opponent by some 170,000 votes and counting. That’s a significant jump from 2016, when John Conyers Jr., who previously held the seat, won it with fewer than 200,000 votes.

Oakland County, the suburbs outside Detroit, also went strongly to Biden. Clinton netted roughly 54,000 votes there in 2016, but Biden won it by 110,000 votes.

In Minnesota, Omar’s district saw explosive growth in turnout, with more than 400,000 people casting votes. The district netted Biden more than 250,000 votes in a state he won by just 232,000. And despite Trump’s hopes, the suburbs did not recoil at Omar, giving Biden a bigger margin than Clinton won there.

In Pennsylvania, where ballots are still being counted, Biden outperformed Clinton in Philadelphia’s suburbs, including Montgomery, Chester, Bucks, and Delaware counties — giving him a crucial boost even as voter turnout in the city of Philadelphia dropped. In other parts of the state, he flipped back to blue the counties of Eerie and Northampton, which both voted twice for Obama before flipping for Trump.

BOTH OMAR AND Tlaib faced competitive primaries, which they won comfortably, and they never really stopped campaigning into the general election. Their teams worked together, swapping notes on how to safely canvas in a pandemic, and also worked closely with Rep. Mark Pocan, the co-chair of the Congressional Progressive Caucus, who represents Madison, Wisconsin. Omar’s team made 1.4 million attempts to reach out to voters through phone, text, or in person. They knocked on more than 150,000 doors, hitting everyone in the district more than twice on average, according to Jeremy Slevin, Omar’s communications director. A record 400,000 people voted in the district, netting Biden 253,000 votes. Biden visited St. Paul, but not Minneapolis, where his wife Jill Biden visited early last month.

Tlaib’s campaign focused on voters who turned out in 2012 and stayed home in 2016, and knocked 16,000 doors in the six weeks leading up to Election Day. They made close to 150,000 calls and sent 100,000 text messages and 100,000 pieces of mail. “Our message was more about Democrats up and down the ballot,” said Tlaib’s Communications Director Denzel McCampbell.

In Philadelphia, Reclaim Philadelphia, a progressive group focused on working-class issues founded in 2016 by local organizers, has helped grow a squad of their own in state and local office. Two Reclaim Philadelphia alums, Nikil Saval, who helped found the group, and Rick Krajewski, previously a staff organizer, won their elections to the state House on Tuesday. A coalition of local and national groups in the city — including Saval and Krajewski’s campaigns, other local elected officials, and unions — knocked 370,000 doors in the weeks leading up to Election Day.

Source : https://theintercept.com/2020/11/06/...-progressives/
À noter que comme indiqué dans cette citation, Omar a probablement donné la victoire à Biden pour le Minnesota, l'effort de Tlaib a été significatif au Michigan et en Pennsylvanie les groupes progressistes ont également eu une influence notable sur la mobilisation. Et à côté il y a John Kasich qui a été mis en avant par le DNC parce que c'est l'ex-gouverneur GOP de l'Ohio qui a pris position contre Trump (et que le DNC pensait pouvoir flip l'Ohio). Le résultat ? L'État est resté rouge avec plus de 400k votes d'écart, soit aucune différence par rapport à 2016.

Et d'autres données sur les swing seats de la House :

66682-1604924257-1422.png

Comme quoi le narratif disant que les progressistes n'est qu'un handicap au parti Démocrate et qu'il vaut mieux faire de l'extrême centre pour maximiser les chances, il est loin d'être prouvé pour le moment.
Citation :
Publié par Pile
C'est à se demander comment Bernie n'a pas réussi à passer la primaire du coup
C'est bien de comparer deux élections au fonctionnement différent. D'un côté tu as une primaire qui se déroule sur plusieurs semaines avec des résultats qui sont donnés au fur et à mesure, ce qui signifie que la dynamique des résultats est très importante sur le déroulement de la primaire, les résultats précédents influençant le vote de ceux qui votent après (il suffit de voir comment la dynamique a radicalement changé après la primaire de la Caroline de Sud, où Biden était sur le point d'abandonner vu les résultats des primaires précédentes à favori de la primaire après sa victoire et le désistement des autres candidats centristes, ainsi qu'un gros push du DNC et des media démocrates pour pousser au vote Biden) et une élection où tous les résultats sont donnés après que les personnes aient votés

Edit : et je rajouterais qu'il y a une différence entre gagner une primaire et dire que les propositions progressistes ne sont que des recettes au désastre, il s'agit de deux choses distinctes.
Citation :
Publié par Anthodev
il suffit de voir comment la dynamique a radicalement changé après la primaire de la Caroline de Sud, où Biden était sur le point d'abandonner vu les résultats des primaires précédentes
Purée ce niveau de réécriture de l'histoire fait passer la foule à l'inauguration de Trump pour une marée humaine jamais vu dans toute l'histoire de l'humanité.

edit :@Thesith
Citation :
Publié par Thesith
.... je trouve ça dingue de lire ça. Je veux dire ça vous écorche à ce point de reconnaître que Biden a pu l'emporter grâce à l'aile gauche ?
C'est l'inverse, évidement que les démocrates ont gagnés grâce aux votes des progressistes, la gauche ne gagne que quand elle est unie. Le post de Pile c'est une réponse à Anthodev qui essaye de faire passer des vessies pour des lanternes sur ce sujet depuis deux ans.

Dernière modification par Gross E-roar ; 09/11/2020 à 15h18.
Citation :
Publié par Pile
C'est à se demander comment Bernie n'a pas réussi à passer la primaire du coup
.... je trouve ça dingue de lire ça. Je veux dire ça vous écorche à ce point de reconnaître que Biden a pu l'emporter grâce à l'aile gauche ?
Je sais pas mais 2016 n'a pas suffit ? Clinton a perdu car elle n'a pas su/pu mobiliser ce vote là. Là Biden a réussi et ça a pu se faire grâce à Sanders et à d'autres.
Sans ce vote progressiste au vue des résultats très serré dans certains état, Biden ne l'aurait pas emporté. On voit bien que dans un état comme la Géorgie il gagne grâce aux grandes villes. Or qu'est ce qu'on trouve dans les grandes villes ? les progressistes.

Maintenant c'est vrai dans l'autre sens, jamais l'aile gauche ne pourrait l'emporter sans le centre. Mais vouloir à se point balayer le rôle de l'aile gauche dans le résultat final.... je comprends pas. Surtout que si dans 2 ans les démocrates veulent conserver la chambre et remporter ou conserver (si en Géorgie en janvier les 2 sénateurs l'emporte)le Sénat, ils auront besoin de mobiliser. Et ils auront besoin de tout le monde pas juste les centristes.


Edit :
Citation :
C'est Biden ou Trump qui a réussi à mobiliser l'aile gauche ?

Comme beaucoup de commentateurs l'ont dit, c'est un répit. Dans 4 ans ça risque d'être pire, car Biden ne va probablement rien faire du tout pour régler la situation sociale aux USA, et de toutes façons, il n'en a pas le pouvoir.
A vrai dire qu'importe que ça soit l'un ou l'autre, le résultat c'est bien que Biden a pu l'emporter grâce à l'aile gauche, sans il perdait. C'est pas les "républicains repenti" qui expliquent sa victoire. C'est bien la mobilisation de l'ensemble des électeurs démocrates des plus à gauche au plus centriste.


Pour le reste, si Biden n'a pas le Sénat, effectivement je vois pas ce qu'il pourra faire. J'avais posé la question de savoir si Biden pourrait appliquer son programme sur kes impôt sans le sénat, j'avais pas eu la réponse. Mais avant hier sur lci/france info ou arte peut être, un des intervenant expliquait que non. Sans le sénat pas possible de faire ce qu'il prévoit de faire.


Ha sinon à propos d'une chose qui serait vitale de réformer sans doute en priorité au USA pour pouvoir ensuite corriger le reste. Le mode de financement
Je vous invite à regarder le doc sur arte suivant
https://www.arte.tv/fr/videos/091091...tie-du-dollar/

C'est au coeur du problème, si ça n'est pas corrigé je vois pas comment ça pourrait aller mieux.....

Dernière modification par Thesith ; 09/11/2020 à 15h19.
C'est Biden ou Trump qui a réussi à mobiliser l'aile gauche ?

Comme beaucoup de commentateurs l'ont dit, c'est un répit. Dans 4 ans ça risque d'être pire, car Biden ne va probablement rien faire du tout pour régler la situation sociale aux USA, et de toutes façons, il n'en a pas le pouvoir.
Citation :
Publié par Gross E-roar
Purée ce niveau de réécriture de l'histoire fait passer la foule à l'inauguration de Trump pour une marée humaine jamais vu dans toute l'histoire de l'humanité.
Réécriture de l'histoire ?
Tout le monde s'accordait à dire que s'il ne gagnait (et gagner, pas arriver second) pas la Caroline du Sud, sa campagne était terminée parce que la dernière chose sur laquelle il tenait, c'était son supposé support de l'électorat noir. À cette période il faut se rappeler de ce qui s'était passé : il était arrivé 4e en Iowa, 5e au New Hampshire, distant 3e au Nevada, il ne tenait qu'à un fil juste avant la primaire de Caroline de Sud.
Une première réaction de la Chine à l'élection de Biden
Le ministre des affaires étrangères Wang Wenbin a déclaré que la Chine avait pris acte du fait que Biden s'était déclaré vainqueur.

Voilà, on a déjà fait plus chaleureux.
Après une réaction trop amicale de la Chine ne rendrait pas service à Biden.

En 2016, la Chine avait envoyé un message de félicitations beaucoup plus chaleureux à Trump

https://amp.scmp.com/news/china/dipl...nning-upset-us
Citation :
Publié par Thesith
.... je trouve ça dingue de lire ça. Je veux dire ça vous écorche à ce point de reconnaître que Biden a pu l'emporter grâce à l'aile gauche ?
Moi je trouve cela dingue d'arriver à lire des choses qui ne sont pas écrites.
Tu veux bien citer l'endroit où j'indique que Biden aurait pu gagner sans l'aile gauche s'il te plaît ? Oui, on peut se tutoyer.
Citation :
Publié par Thesith
... je trouve ça dingue de lire ça. Je veux dire ça vous écorche à ce point de reconnaître que Biden a pu l'emporter grâce à l'aile gauche ?
C'est une logique d'attention wore.
En fait Biden à pu l'emporter grâce à tous ceux qui ont voté pour lui, aussi bien l'aile gauche que l'aile droite.
Répondre

Connectés sur ce fil

3 connectés (1 membre et 2 invités) Afficher la liste détaillée des connectés