[Wiki][POGNAX] Coronavirus/Covid-19, ici c'est le sujet mondial

Répondre
Partager Rechercher
Oui mais comment tu limite dans les faits ?

Les gens sont capables de se faire plusieurs attestations pour sortir plusieurs fois se balader alors...

Et si tu restreins plus les libertés Eden va vriller

Dernière modification par Kerjou ; 02/11/2020 à 09h25.
Citation :
Publié par Egelby tout gentil
Ca n'a aucun sens si on n'oblige pas amazon et autres vinted à suspendre les livraisons pour la durée du confinement
Bien sûr que si ça a du sens, si on considère qu'il y a moins de risque de se contaminer en se faisant livrer qu'en allant faire ses achats directement dans les magasins. Après je rappelle qu'il n'y a pas qu'Amazon qui propose des ventes en ligne et que pas mal d'enseignes françaises, en général spécialisées, le font. Si les consommateurs achètent systématiquement sur Amazon plutôt que chez une enseigne en ligne aux pratiques moins dégueulasse, c'est eux les premiers responsables.
Citation :
Publié par Borh
Évidemment que ça change. La queue sera pas de même longueur si les gens viennent aussi pour les rayons jardinage et parfumerie. Ça va attirer plus qui resteront plus longtemps.
Ca ne change rien. Par expérience perso, que ce soit pour les supermarchés ou magasins de bricolage lors du 1er confinement, les longues queues extérieures font repartir les gens qui ne viennent pas pour quelque chose d'important.
Citation :
Publié par Ombre de Lune
Quand j'ai lu l'annonce de Castex sur l'interdiction de vente de produits non essentiels, j'ai compris que ce gouvernement était en panique totale, et totalement incompétent.
C'est ça qui rend ce second confinement très difficile. Il a éé mentionné en passant l'impact psychologique du confinement, certains ont rigolé, ben on rigolera pas longtemps.

Je prends mon cas en exemple (c'est mal, je sais, mais osef).

Premier confinement, dur, mais c'est une nouveauté, la confiance dans les autorités est là, donc mentalement on gère.

Second confinement: je me demande sérieusement si on ne navigue pas à l'aveugle. Du coup, j'ai une petite voix qui réalise que, tant qu'on n'aura pas un traitement (vaccin, médicament,...), on est condamné à reproduire ce schéma. C'est pas du fatalisme, c'est du bon sens quand on voit comment ça tourne. La seule, UNIQUE chose qui ferait taire cette voix, c'est que cette stratégie complètement random fonctionne et que les chiffres baissent miraculeusement. Mais je n'y crois pas.

A votre avis, quand des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers de personnes vont commencer à avoir cette même petite voix qui dit qu'on est partis pour des mois comme ça, avec zéro confiance dans ceux qui nous mettent dans cette situation d'infoncort, vous pensez qu'on va rigoler encore combien de temps sur l'impact psychologique?
Citation :
Publié par Darwhine
Pas tout à fait ...
Ceux qui meurent en majorité du covid ont plus de 60 ans.
Donc a priori elle ne touche que peu la population active.
Si on raisonne de manière cynique, ce serait même une "bonne" chose pour l'économie puisqu'elle tuerait une bonne partie de la population à la retraite.
Gros gain sur les fonds de retraites, charges en moins pour les actifs.

Je me demande si quelqu'un au sommet de l'état s'est déjà posé la question de savoir combien on économiserait si on laissait courir la maladie.
En écrivant ce que tu quotes je m'étais posé la même question mais ça ne me semble pas aussi tranché... Ces "vieux" consomment, et pas qu'un peu. En 2015 ils représentaient 39% de la population mais 54% de la consommation. Les retraites passent dans les loyers, l'alimentation, les loisirs et tout un tas de services à la personne.

En perdant massivement des seniors tu règles le problème des retraites mais tu affectes en priorité l'économie locale (soignants à domicile, coiffeurs, EHPAD, ménages, marchés...). Le jeune fait plus facilement ses travaux lui même, le vieux prend plus facilement un artisan. Et j'imagine même pas le crash immobilier si on a 2% de logements vides se retrouvant à la vente/location en moins d'un an : La valeur des logements de tout le monde divisée par 2, donc des problèmes de crédits non remboursables à la revente anticipée d'un bien, une avalanche de sur endettements, les revenus locatifs s'écroulant et laissant dans la merde des gens comptant dessus. Sans parler du BTP qui verrait son activité se réduire pour des années, etc etc...

Non franchement, je doute que ce soit aussi simple que "si les vieux meurent on économise les retraites", il y a un paquet de dominos impliqués dans l'histoire.
Ca en parlait sur france-info ce matin, un 3eme confinement n'est pas impossible. On va laisser passer les fêtes de Noël, et après, bam!

Bon, ça ne change pas grand chose, on pourra toujours se nourrir et avoir les dérogations courses/travail. Ca limite les manifestations/gilets jaunes aussi.


Mon fils aura 4 ans le 25 novembre, j'espère que y'aura pas trop de monde cet aprem pour lui acheter un kdo.

Dernière modification par Nico Fritz ; 02/11/2020 à 11h01.
Citation :
Publié par Nico Fritz
Ca en parlait sur france-info ce matin, un 3eme confinement n'est pas impossible. On va laisser passer les fêtes de Noël, et après, bam!

Bon, ça ne change pas grand chose, on pourra toujours se nourrir et avoir les dérogations courses/travail. Ca limite les manifestations/gilets jaunes aussi.
Oui, il y a une grosse possibilité que février et mars soit reconfiné, et que les mois d'avril à septembre soit en mode full terrasse.
Si on part sur 5 à 15% de population exposé par vague, il y aura bien plus que 2 vagues.
Citation :
Publié par Reis Tahlen
C'est ça qui rend ce second confinement très difficile. Il a éé mentionné en passant l'impact psychologique du confinement, certains ont rigolé, ben on rigolera pas longtemps.

Je prends mon cas en exemple (c'est mal, je sais, mais osef).

Premier confinement, dur, mais c'est une nouveauté, la confiance dans les autorités est là, donc mentalement on gère.

Second confinement: je me demande sérieusement si on ne navigue pas à l'aveugle. Du coup, j'ai une petite voix qui réalise que, tant qu'on n'aura pas un traitement (vaccin, médicament,...), on est condamné à reproduire ce schéma. C'est pas du fatalisme, c'est du bon sens quand on voit comment ça tourne. La seule, UNIQUE chose qui ferait taire cette voix, c'est que cette stratégie complètement random fonctionne et que les chiffres baissent miraculeusement. Mais je n'y crois pas.

A votre avis, quand des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers de personnes vont commencer à avoir cette même petite voix qui dit qu'on est partis pour des mois comme ça, avec zéro confiance dans ceux qui nous mettent dans cette situation d'infoncort, vous pensez qu'on va rigoler encore combien de temps sur l'impact psychologique?
Oui on navigue à l'aveugle, mais ca n'a rien d'une spécificité française. Facile de dire à posteriori qu'il était évident qu'une 2eme vague allait etre monstrueuse, oui certains experts l'avaient prédit mais d'autres rigolaient bien quand on leur en parlait.

Oui aussi pour l'impact psychologique, après nos aieux ont survécu à 2 guerres mondiales qui ont du provoquer un niveau de stress qui n'a rien de comparable, donc je me dis que qu'on devrait se remettre du Covid hein, faut pas trop faire les fragiles non plus. L'acceptance des mesures vient avec la gravité de la situation, et avec les morts qui vont s'empiler dans les jours ou les semaines à venir, je me fais pas trop de soucis là dessus.
Citation :
Publié par Kufum
Je ne comprends pas pourquoi tu n'imaginerais pas un modèle où on sacrifie des centaines de milliers de personnes pour des raisons économiques ou libertaires.
Si tu as suivi tes cours d'histoire, c'est très facile de trouver ce type de situation.
C'est exactement ce qu'on a fait à plusieurs reprises dans l'histoire récente. En 1940 on a déclaré la guerre à l'Allemagne, pour des valeurs comme la liberté et la démocratie. Quelques années après, on a mené des guerres coloniales, avec des dizaines voire des centaines de milliers de morts et blessés, purement pour l'avantage économique que constituaient ces colonies. Plus près de nous, des dizaines de milliers de morts en Irak pour du pétrole.

Et surtout, il faut noter que si je tiens le discours que je tiens, c'est parce que j'envisage la situation à plus long terme. Si on continue de demander l'impossible aux personnels hospitaliers, ils démissionneront. Si on continue de demander l'impossible aux entreprises, elles feront faillite, massivement. Si on continue de demander aux gens de couper toute vie sociale, leur santé mentale en pâtira fortement. Ces conséquences ont des répercussions très concrètes sur la santé, juste un peu plus tard qu'à court terme.
Et quand on le verra il sera trop tard.

Tout le monde est concerné par ce virus. Tout le monde est fondé à avoir un avis. C'est le principe de la démocratie, en fait.
Je sais pas trop quoi te dire. T'es en train de comparer un problème de santé publique et à une guerre, en sachant que accessoirement les militaires sont conscients de leur engagement. Le mec de 65 ans qui finit en réanimation alors qu'il respecte toutes les consignes il n'a signé aucun engagement pour qu'on le laisse mourir et je vois pas sous quel réferendum on pourrait accepter d'abandonner une partie de la population. Je pense même honnêtement que ça irait à l'encontre de certains droits et pas impossible que le gouvernement soit attaqué sur le sujet derrière. C'est clairement de la non assistance à personne en danger. Et bonne chance d'un point de vue légal, car on décède pas forcément QUE du Covid-19, mais aussi d'autres pathologies.
Citation :
Publié par Zvenpak
Je sais pas comment ca se passe en France à ce sujet, ni même si il a été abordé, mais en Belgique, nos ministres vont se réunir pour voter une proposition.

Elle consisterait à mettre à disposition des hôpitaux et des maisons de retraite du personnel pioché dans les nombreux travailleurs étant tombé sur le chômage Covid.

En gros, on prendrais des gens lambda pour mettre dans des fonctions "basiques", réapro, brancardier, administratif simple, etc... Et ceux qui auraient déjà touché le métier de près ou de loin (aide soignant, kiné, etc...), mais qui se seraient réorientés depuis x temps, en soutien des infirmiers.

Et devinez quel était mon dernier métier il y a 6 ans...?

Des militaires ont déjà été mis à disposition.

Hier, sur les 2.000 places dispos en soins intensifs/réa dans le pays, il ne restait que 160 lits vides... Ca deviens plus qu'urgent que la courbe baisse. Mais sincèrement, sans un confinement aussi dur qu'en mars/avril, je doute vraiment qu'on y arrive.

Encore hier (dimanche), j'ai croisé des groupes de 5/6 personnes qui se baladaient sans masque, et ne semblaient pas provenir de la même famille (groupe d'ados de 16-17 ans).
Bah ça fait partie des propositions que je faisait plus haut. Sans forcément rendre le truc obligatoire, mais déjà en ouvrir la possibilité, en rémunérant ou non selon les cas. C'est clairement un levier pour soulager le personnel soignant. Maintenant avant qu'on y pense également chez nous..
Et pour ton dernier exemple, de toute façon, impossible de mettre un flic derrière chacun(même s'il faudrait). Perso je vois encore des vieux en bas de mon immeuble tout les jours, masque sous le pif en train de discuter tranquillement. J'ai déjà fait la réflexion une fois "Oh c'est bon, on est dehors ça craint rien et on reste pas longtemps".
Tu peux mettre toutes les mesures que tu veux, même mettre l'amende à 5000 € avec 30 ans de prison, t'aura des gens qui s'en taperont le cul par terre et trouveront des excuses pour gruger. Remember en mars quand les mecs sortaient 4 fois par jour pour acheter 4 fois une plaquette de beurre pour avoir une excuse de sortie.
Chelou ce confinement, je suis informaticien et on me demande de venir au bureau 3 jours sur 5. Le gouvernement avait pas dit que tous les gens qui pouvaient être en télétravail à 100% devaient l'être ?
Citation :
Publié par Zvenpak
En gros, on prendrais des gens lambda pour mettre dans des fonctions "basiques", réapro, brancardier, administratif simple, etc... Et ceux qui auraient déjà touché le métier de près ou de loin (aide soignant, kiné, etc...), mais qui se seraient réorientés depuis x temps, en soutien des infirmiers.
La formation de ces gens auraient quand même un cout en temps des formateurs qui seraient plus utiles ailleurs.Pour ce que j'en sais, on manque surtout de soignants, pas de techniciens de surface, être soignant demande des milliers d'heures d'étude. Et en dehors de ceux qui ont la vocation, pas sûr que le quidam moyen se précipite dans les endroits où le risque de chopper la covid-19 est le plus élevé.
Citation :
Publié par FiRz`
Chelou ce confinement, je suis informaticien et on me demande de venir au bureau 3 jours sur 5. Le gouvernement avait pas dit que tous les gens qui pouvaient être en télétravail à 100% devaient l'être ?
Même constatation ici.
Lors du premier confinement, ma société avait été très prévenante, précédent les annonces du gouvernements et nous mettant très rapidement tous au TT, 5 jours sur 5.
Et on y est resté plus que demandé par le gouvernement.

Aujourd'hui, pour cette seconde vague, ça freine des deux pieds. Ils ont attendu le dernier moment, communication pas claire du tout voir contradictoire, et tentant divers opérations selon les filiales pour maintenir le plus longtemps possible sur place.
Vendredi matin on nous a annoncé qu'on était tous au TT... jusque lundi inclus (donc aujourd'hui).
Ensuite ? "on verra".
Citation :
Publié par FiRz`
Chelou ce confinement, je suis informaticien et on me demande de venir au bureau 3 jours sur 5. Le gouvernement avait pas dit que tous les gens qui pouvaient être en télétravail à 100% devaient l'être ?
Énième rappel en France pas trop de TT car c'est pas du vrai travail et t'es pas assez productif donc présentiel pour qu'on puisse te surveiller
Citation :
Publié par Njuk
Oui aussi pour l'impact psychologique, après nos aieux ont survécu à 2 guerres mondiales qui ont du provoquer un niveau de stress qui n'a rien de comparable, donc je me dis que qu'on devrait se remettre du Covid hein, faut pas trop faire les fragiles non plus. L'acceptance des mesures vient avec la gravité de la situation, et avec les morts qui vont s'empiler dans les jours ou les semaines à venir, je me fais pas trop de soucis là dessus.
Alors l'argument des guerres mondiales commence un peu à être moins efficace; je suis auto-entrepreneur, ça fait deux fois que je dois fermer, et la récupération de la clientèle post-déconfinement n'est pas des plus rapides. Ce qui veut dire que je dois me trouver un autre boulot. Actuellement. Et comme je n'ai pas de formation d'aide-soignant ou d'infirmier, je ne croule pas particulièrement sous les offres de job.

Donc, la fragilité ça va deux minutes hein; il est parfaitement légitime de s'inquiéter quand on doute de la capacité de foutre de la bouffe dans l'assiette après le mois de Mai.

Ca commence un peu à bien faire les arguments à la "Oui mais eux ils ont connu pire". Dans ce cas fermez ce sujet alors, parce que tout ce qu'on pourra écrire ne pourra jamais égaler la difficulté et l'horeur de la vie dans certaines régions d'Afrique.
Message supprimé par son auteur.
Cabinet d'expertise comptable un peu moins de 100 personnes, lors du premier confinement, le TT était obligatoire à 100% avec déplacement autorisé au bureau si et seulement si c'était absolument nécessaire.

Pour ce confinement, on a le choix pour le TT. Les déplacements clientèles sont maintenus.

Au final très peu de collaborateur sont au TT à 100%. Certains font 1 à 2 jours de TT, et les autres pour le moment 100% bureau. Les 100% bureau représente au moins 70% des effectifs.
Ce qui m'échappe dans tout cela est la réelle efficacité des mesures barrières car même en imaginant qu'elles n'étaient pas respectées à 100%, elles auraient du constituer un frein significatif à la puissance de la 2e vague, comparativement à la première ou nous étions dépourvus du matériel de protection.

Le sujet a son importance car se croire protégé me parait plus dangereux que de savoir qu'on ne l'est pas. Est il si difficile d'expliquer à la population que le seul moyen de ne rien choper est de ne même pas utiliser les droits conférés par les autorisations de sortie ?
Hier dans je sors faire mes courses dans Paname.
Une personne sur deux n'avait pas le masque, ou baissé sous menton. Je passe devant un parc, à l'intérieur, une soixantaine de personnes qui célébraient un mariage laïc, avec le champ, les photos et tout, dans le plus grand des calmes.

Ca me rend dingue.
Citation :
Publié par Twatwama Belondeloose
Ce qui m'échappe dans tout cela est la réelle efficacité des mesures barrières car même en imaginant qu'elles n'étaient pas respectées à 100%, elles auraient du constituer un frein significatif à la puissance de la 2e vague, comparativement à la première ou nous étions dépourvus du matériel de protection.

Le sujet a son importance car se croire protégé me parait plus dangereux que de savoir qu'on ne l'est pas. Est il si difficile d'expliquer à la population que le seul moyen de ne rien choper est de ne même pas utiliser les droits conférés par les autorisations de sortie ?
Lors de la "2ème vague" le R0 est environ deux fois plus faible que lors de la première (1,5 vs 3 environ). La progression de la 2ème vague a été beaucoup plus lente et si on est arrivé à la situation actuelle, c'est parce que les pouvoirs publics n'ont quasiment rien fait pendant 3 mois et parce que la population a continué à prendre des risques déraisonnables et a tout fait pour contourner les mesurettes prises par les pouvoirs publics.

En fait on pourrait presque penser que les gestes barrières etc. sont suffisant, mais comme t'as des têtes de con qui on fait n'importe quoi, le R0 est resté > 1.
Citation :
Publié par Twatwama Belondeloose
Ce qui m'échappe dans tout cela est la réelle efficacité des mesures barrières car même en imaginant qu'elles n'étaient pas respectées à 100%, elles auraient du constituer un frein significatif à la puissance de la 2e vague, comparativement à la première ou nous étions dépourvus du matériel de protection.

Le sujet a son importance car se croire protégé me parait plus dangereux que de savoir qu'on ne l'est pas. Est il si difficile d'expliquer à la population que le seul moyen de ne rien choper est de ne même pas utiliser les droits conférés par les autorisations de sortie ?
C'est peut-être grâce à ces mesures barrières que nous avons un Re de 1.3 au lieu de 3 (qui était estimé pour la première vague). Donc non ce n'est pas inutile. Mais ce n'est pas suffisant, surtout si à côté tu as un non respect de ces règles.
Un pote me disait ce matin que "On voit ceux qui ne font pas d'efforts. Ceux qui restent bien confinés sont invisibles".

C'est pas con.
Par contre tous les messages sur les boîtes qui ne font pas TT alors qu'elles pourraient...

Dans les assurances, j'en connais une qui reste à 100% de présentiel (et qui avait remis ses salariés en présentiel dès juin). Les autres jouent le jeu je pense.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés