L'Agora

[Wiki][POGNAX] Coronavirus/Covid-19, ici c'est le sujet mondial

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Don Patricio
C'est juste que tu as ici une majorité d'emplois protégés / dans des activités peu touchées, du coup ils en ont rien à foutre de la ruine de tes projets car eux ne sont pas concernés. Simple. Continue de payer bien gentiment et tais toi, voilà le message.
Exactement, mince le complot secret vient d'être découvert...
Citation :
Publié par TabouJr
L'intérêt est politique, pas sanitaire. À Paris notamment, quand les premières obligations de port du masque en extérieur ont été fixées pour un nombre limité de rues particulièrement fréquentées, c'était pour des raisons purement sanitaires et ça n'a pas fonctionné parce que c'était incompréhensible par la population. Donc l'obligation a été étendue à toutes les rues au sein des métropoles pour s'assurer que le masque soit porté aussi dans les rues fortement fréquentées.
Ça n'a pas fonctionné aussi parce que :
- ça concerne aussi les vélos mais en fait non finalement
- ça concerne aussi les joggeurs mais en fait non finalement
- les rues concernées n'étaient indiquées nulle part sur place ; je le mets en gras tellement c'était complètement con
- quand tu faisais la démarche d'aller fouiller pour avoir une carte des rues concernées, tu n'avais le droit qu'à un timbre poste avec quelques traits rouges au milieu

Tu m'étonnes que ça n'a pas fonctionné. J'aurais bien aimé que la mesure soit testée intelligemment du coup : indiquer clairement l'obligation dans les rues concernées, c'était quand même pas sorcier, lever l'obligation dans les périodes de faible affluence semblait également relever du bon sens. Oh, c'était d'ailleurs la demande des tribunaux administratifs.
A Nantes la zone est tracée au sol. A Nancy, tu as une signalisation.
Par contre à Paris, je ne sais pas trop vu que je me sers beaucoup des TEC genre métro et RER. Je n'ai pas bien vu la signalisation.
Citation :
Publié par Dan Scott
Je me pose une question : on peut voir sur ce thread que plusieurs participants sont favorables à une politique où on laisserait le virus circuler, où on laisserait les gens mourir. Je n'imagine pas du tout nos politiques prendre cette décision, mais, au bout d'un certain temps, auront-ils vraiment le choix ? Macron avait bien fait comprendre qu'il n'y aurait pas de second confinement, on a lu ici et là que le pays ne survivrait pas économiquement. Dans un mois, est-ce qu'il sera seulement possible de prolonger ce confinement ? Il va bien y avoir une limite économiquement, une ligne rouge à ne pas dépasser, non ?
Le truc c'est qu'on met le pays sous perf de l'état. Le chômage partiel, les aides, les compensations sur le manque a gagner, tout ça fait qu'on peut faire du confinement pendant quelques mois. Mais en faisant ça on creuse la dette, encore et encore. A court terme le gouvernement fait ce qu'il faut pour que le pays reste a flots. A long terme c'est catastrophique. C'est la limite de la démocratie. Les gouvernant doivent se faire réélire et pour ça il ne faut pas avoir pris les bonne décisions mais celles que le peuple attend. Et le peuple ne pense pas long terme, jamais. Du moins collectivement.
Citation :
Publié par Soya02
[..]

Ce qui est bien dans notre pays c'est que comme les gros dégueulasses et ceux qui s'en tape des mesures d'hygiènes sont majoritaire ou ceux qu'on entend le plus râler c'est qu'ils ont pas besoin de faire beaucoup d'effort pour avoir un rassemblement assez conséquent de gens tapant sur le gouvernement.
Tu as des sources?
Personnellement je suis le premier à râler et dire que ce que fait le gouvernement est illogique et appliquant le principe qu'il n'y a pas de fumé sans feu, je suis fortement poussé à croire que ce n'est pas anodin, qu'il y a des raisons derrière qui nous échappent.
Pour autant ça ne m’empêche pas de respecter le confinement et de porter le masque chaque fois que je sort.

Il faut arrêter de croire que les Français sont dénudés de bon sens et vont à l'encontre des consignes juste pour faire ch*** ou pour protester contre la politique de Macron.
Il y a des gens qui sont convaincu -a tord ou a raison- qu'ils ne présentent aucun risque pour les autres.
D'autres qui préfèrent braver le confinement parce-qu’ils placent d'autres choses en priorité; va dire à une personne âgé et isolé d’arrêter de voir sa famille, elle qui ne voit déjà qu'une visite dans le mois, pour respecter le confinement ... elle va te faire un doigt et te dira surement qu'elle préfère crever du Covid.
Le papa ou la maman qui vit seul, qui ne peut pas avoir d’assistante maternelle pour gardé son enfant en bas age, il fait comment s'il ne peut pas l'amener à ses parents/proches pour allé bosser ?

Il y a tout ceux là dans les gros dégueulasses-irresponsables-contaminants que vous (pas que toi) désignez comme boucs émissaires.
Citation :
Publié par Darwhine
Il faut arrêter de croire que les Français sont dénudés de bon sens et vont à l'encontre des consignes juste pour faire ch*** ou pour protester contre la politique de Macron.
Ah si clairement moi je le pense, j'veux dire quand on voit comment réagissent les gens rien que sur les RS genre twitter à propos du covid j'me dis que si ces mêmes personnes agissent de la même façon IRL y'a pas à chercher plus loin pourquoi on mange un 2éme confinement (enfin confinement ...)
Citation :
Publié par THX
Niveau immobilier en effet, en tant que locataire visant le propriarcat je me frotte les mains d'anticipation. Si le marché ne s'effondre pas la bulle spéculative de merde grossissant depuis 15 ans sans s'arrêter devrait au moins enfin exploser. Et ça va clairement être le moment d'acheter.
Et si ça plume voire plombe tous ces proprios véreux ça sera pas plus mal, mais j'en doute.
Meme si l'immobilier baisse je suis pas sur que les banques continuent a prêter aussi facilement qu'il y a un an. C'est quand meme pas impossible que les taux montent et que le seul gagnant soit la banque. (je peux me chier totalement sur ce raisonnement)

Pour le TT de ce que je remarque dans mon entourage, j'ai des potes (dans des domaines qui se font bien de chez eux) qui ont demandé à leur patron de faire une attestation pour aller en présentiel et éviter le TT (pour changer un peu du discours c'est juste les patrons qui empechent les gens de TT). Et ils ont des raisons pas deconnantes non plus, certains en colocs ne veulent pas/n'arrivent pas à bosser a 5 dans leur maison à tout mélanger par exemple.
Perso ma boite nous a passé direct a 100% TT, on l'était pendant le premier confinement et on était revenus à 2j/semaine dans les locaux depuis qqs mois.

Mais c'est clair que c'est déprimant de voir que les TEC continuent à être bondés aux heures de pointe mais qu'on a pas le droit d'aller faire de sport (de sport cools je veux dire, pas d'aller courir 1h).

Je me demande d'ailleurs l'impact que ça va avoir sur les gamins de faire juste école - maison sans pouvoir se dépenser. A 10-12 ans le club de foot pour moi c'était + important que l'école.
Citation :
Publié par Darwhine
Il faut arrêter de croire que les Français sont dénudés de bon sens et vont à l'encontre des consignes juste pour faire ch*** ou pour protester contre la politique de Macron.
Pas la majorité mais un bon paquet quand même; le respect des consignes nécessitent des efforts et une attention de tous les moments (par exemple, quand il pleut dehors et que le masque est mouillé, il faut le changer quand on entre dans un lieu abrité).

Ah bien sûr, on n'a pas trop le choix d'être serrés dans le métro, mais si on a 2 sous de bon sens, on ne parle pas à ses amis et on ne téléphone pas même si aucune consigne le demande. Et s'il y a de la place, on évite de s'asseoir ou de se tenir en face de quelqu'un qui ne nous accompagne pas.
Citation :
Publié par Niluje
- ça concerne aussi les vélos mais en fait non finalement
- ça concerne aussi les joggeurs mais en fait non finalement
Il n'y a à ma connaissance aucune recommandation sanitaire qui justifie le port du masque, même pendant une épidémie virale incontrôlée, quand tu hyperventiles. La balance bénéfice/risque pencherait plutôt du côté des risques dans ces cas-là.

Citation :
Publié par Niluje
- les rues concernées n'étaient indiquées nulle part sur place ; je le mets en gras tellement c'était complètement con
- quand tu faisais la démarche d'aller fouiller pour avoir une carte des rues concernées, tu n'avais le droit qu'à un timbre poste avec quelques traits rouges au milieu

Tu m'étonnes que ça n'a pas fonctionné. J'aurais bien aimé que la mesure soit testée intelligemment du coup : indiquer clairement l'obligation dans les rues concernées, c'était quand même pas sorcier, lever l'obligation dans les périodes de faible affluence semblait également relever du bon sens. Oh, c'était d'ailleurs la demande des tribunaux administratifs.
Ça, ça aurait nécessité une répartition fonctionnelle des pouvoirs entre les différentes collectivités territoriales et l'état. Mais vu qu'ils sont tous toujours en train de se tirer dans les pattes, de se filouter leurs budgets ou de se repasser la patate chaude, les solutions fines ne sont pas possibles à mettre en place.

On ne résoudra pas le problème de la centralisation à la française et l'absence de courage politique de notre gouvernement pendant une crise sanitaire. Donc l'obligation du port du masque en extérieur dans les métropoles, en l'état actuel des choses, était le meilleur des compromis politiques possibles.

Après, effectivement, y'a de biens meilleures solutions mais on n'a pas les moyens de les mettre en place et aucune volonté politique de se les donner.

Ça n'empêche pas que le port du masque en extérieur en agglomération est justifié, quand bien même il ne correspond pas directement à une recommandation sanitaire. On peut déplorer qu'il s'agisse d'un pis-aller qui jongle avec des problèmes politiques séculaires en France que jamais personne n'a eu les couilles d'adresser correctement, ça n'invalide pas pour autant la justification.

Ça la rend juste pitoyable, mais vaut peut-être mieux avoir pitié de nos institutions défaillantes plutôt que de crever dans le coma, la tête dans le trou d'un lit de réa avec une sonde enfoncée dans la trachée, si on a du bol et qu'on été admis en réa parce qu'on avait plus de chances de s'en sortir que notre voisin dans la salle d'attente des urgences.
Citation :
Publié par TabouJr
Il n'y a à ma connaissance aucune recommandation sanitaire qui justifie le port du masque, même pendant une épidémie virale incontrôlée, quand tu hyperventiles. La balance bénéfice/risque pencherait plutôt du côté des risques dans ces cas-là.



Ça, ça aurait nécessité une répartition fonctionnelle des pouvoirs entre les différentes collectivités territoriales et l'état. Mais vu qu'ils sont tous toujours en train de se tirer dans les pattes, de se filouter leurs budgets ou de se repasser la patate chaude, les solutions fines ne sont pas possibles à mettre en place.

On ne résoudra pas le problème de la centralisation à la française et l'absence de courage politique de notre gouvernement pendant une crise sanitaire. Donc l'obligation du port du masque en extérieur dans les métropoles, en l'état actuel des choses, était le meilleur des compromis politiques possibles.

Après, effectivement, y'a de biens meilleures solutions mais on n'a pas les moyens de les mettre en place et aucune volonté politique de se les donner.

Ça n'empêche pas que le port du masque en extérieur en agglomération est justifié, quand bien même il ne correspond pas directement à une recommandation sanitaire. On peut déplorer qu'il s'agisse d'un pis-aller qui jongle avec des problèmes politiques séculaires en France que jamais personne n'a eu les couilles d'adresser correctement, ça n'invalide pas pour autant la justification.

Ça la rend juste pitoyable, mais vaut peut-être mieux avoir pitié de nos institutions défaillantes plutôt que de crever dans le coma, la tête dans le trou d'un lit de réa avec une sonde enfoncée dans la trachée, si on a du bol et qu'on été admis en réa parce qu'on avait plus de chances de s'en sortir que notre voisin dans la salle d'attente des urgences.
Pour la première partie (joggeurs & cyclistes), je précisais ça juste pour montrer les cafouillages absurdes au moment de la prise de ces arrêtés (et le pire, c'est qu'ils ont refait les mêmes conneries au moment de la publication des arrêtés sur le « masque obligatoire partout » /facepalm). Ça n'aide forcément pas la population à s'y retrouver.

Pour la deuxième partie, évidemment qu'il y a un problème de fond, j'ai néanmoins du mal à imaginer que ça empêchait la mairie de Paris de placer au moins quelques centaines de pancartes en quelques jours. Je pense que rien qu'avec ça, on résolvait pas mal le problème de compréhension de la population.

Après, j'ai peut-être mal compris ce que tu entendais par « compréhension de la population » ; pour moi, il s'agissait de savoir où le masque était obligatoire ou non en extérieur.
Malgré ce que tu dis, je doute quand même particulièrement du masque en extérieur. A part sur des situations particulière (et qu'est ce que c'est ? une manifestation, un marché, une file d'attente ?), la plupart des scientifiques disent que ça sert à pas grand chose. Aucun cluster en extérieur n'a été identifié. Et quand on voit que les scientifique estiment à 18 fois inférieur la possibilité d'être infecté en extérieur... https://www.20minutes.fr/societe/288...ficile-evaluer

Je peux comprendre le principe de précaution mais quand on voit qu'on est obligé du port du masque à 6h du mat dans une rue vide...

J'ai l'impression que c'est vraiment le type de mesure du politicard inutile qui est prise pour faire croire qu'il agit.
Citation :
Publié par Diesnieves
Le 31/10/2020
Quelques chiffres tirés de l'application TousAntiCovid:
- 49215 nouveaux cas, mise à jour il y a 22h
- R effectif 1,3, mise à jour il y a 4j à 13h
- taux d'incidence 434,5/100 000, mise à jour il y a 4j à 13h
- taux de positivité 20%, mise à jour il y a 4j à 13h
- taux d'occupation des lits de réa. (par les patients covid+) 66,6%, mise à jour il y a 22h. Ce taux ne tient pas compte des nouveau lits créés.
Aujourd’hui, le 02/11/2020
- 46290 nouveaux cas, hier 13h
- Re 1,3
- incidence 438,4 il y a 4j
- 20,4% (20,2 affiché hier) il y a 4j, il y a toujours un décalage de 4j
- 70,6% hier à 13h. Je me demande quelle est le chiffre de l'Ile-de-France.

PS: à Villad, depuis le début de l'année, indépendamment du Covid les banques prêtes moins. J'en avais parlé sur un autre sujet je crois. Notamment sur la demande de l'exécutif qui s'inquiétait de tous ces prêts potentiellement à risque (il y a un article du Canard dessus, il y a plusieurs mois). Et tu as un sujet sur la Taverne, où les joliens en parlent et qui montre bien que c'est effectif, les banques resserrent déjà depuis un moment les critères de prêt.
Citation :
Publié par Manael
Ben écoute, tu prends le cas de ta compagne, je prends celui de ma mère :
Lycée, au début de l'année la proviseure a stoppé le service de 13h (parce que. Pas de raison donnée, juste parce que.), du coup le lundi c'est 20 classes de 30+ qui doivent manger à 12h00, dans un réfectoire qui ne peut pas les accueillir tous.
Lors de la rentrée en septembre, les profs ont dû écrire au CHSCT pour obtenir qu'il y ait du gel hydroalcoolique dans les salles, les profs n'ont eu droit comme masque que les fameux dim (si si, les toxiques...), et n'en ont toujours pas eu de nouveaux.
Je pourrais en ajouter beaucoup, mais dans l'ensemble, que les écoles soient des foyers n'a rien de surprenant, et que le gouvernement joue sur le "oui mais c'est en débat alors on sait pas" alors qu'ils devraient appliquer le principe de "dans le doute, on s'abstient", ça me hérisse. Surtout quand, encore une fois, on aura la fameuse sérénade "oui mais vous faites pas comme il faut".

Rien que la ministre du travail qui vient dire qu'on se contamine pas en entreprise, c'est pas du foutage de gueule ça ? Les seules stats qu'on a, les entreprises sont dans le top des clusters, mais osef ça compte pas ?!
On en revient à des problématiques de comportement individuel complètement con.
Bon, je t'avoue que j'ai beaucoup de mal à croire qu'un Lycée décide de réduire la plage horaire du déjeuner sans que ça ne fasse de scandale dans le contexte actuel. Mais admettons.

Pour les masques, j'ai envie de dire que c'est pas spécifique à cet établissement.
Maintenant faut pas oublier qu'on a vu notre président s'étouffer avec le même masque. N'allons pas faire croire qu'on file volontairement de la merde aux enseignants quand le PR a eu la même chose.

Mais sinon, ça coûte quoi déjà une boîte de 50 masques chirurgicaux ?

Après si les écoles étaient un TEL foyer, on le verrait autrement que par des études d'identification des clusters.
On verrait bien un taux énorme de contamination chez les parents.
On aurait le virus qui aurait bien fait le tour de tous les établissements et pour le coup l'immunité de masse on l'aurait déjà dans les établissements scolaires

T'as des trucs, genre les chorales, ah là. On a vu que ça rigole pas la contamination.
Citation :
Publié par TabouJr
L'obligation du port du masque en extérieur ne se justifie pas par des raisons uniquement sanitaires, mais elle se justifie par des contraintes d'application des recommandations sanitaires, et ça, c'est de la politique (au sens premier, i.e. celui d'organisation de la vie dans la citée).
En fait, pour aller faire les courses ou utiliser mon heure de sport, il faut une sorte de "faux masque". Ça se fabrique comment ? Je prend un jetable et je fais des trous dedans ?
Citation :
Publié par Dan Scott
Je me pose une question : on peut voir sur ce thread que plusieurs participants sont favorables à une politique où on laisserait le virus circuler, où on laisserait les gens mourir. Je n'imagine pas du tout nos politiques prendre cette décision, mais, au bout d'un certain temps, auront-ils vraiment le choix ? Macron avait bien fait comprendre qu'il n'y aurait pas de second confinement, on a lu ici et là que le pays ne survivrait pas économiquement. Dans un mois, est-ce qu'il sera seulement possible de prolonger ce confinement ? Il va bien y avoir une limite économiquement, une ligne rouge à ne pas dépasser, non ?
Ils sont dans un schéma ou ils sont obligés de jongler au mieux entre santé publique/économie. Lors du premier confinement, ils avaient le bénéfice du doute et l'effet de surprise pour eux. Tout le monde s'est globalement vraiment plié aux restrictions. Mais la crise dont font face certains, notamment les PME ou les indépendants font qu'ils sont aujourd'hui moins enclins à respecter les demandes. Surtout quand elles sont si peu cohérentes :
- Le travail n'est pas un lieu de contamination mais faites du TT
- L'école n'est pas un lieu de contamination mais bon mettez un masque et ouvrez les fenêtres
- N'ouvrez pas les boutiques mais commandez sur internet, enfin pas trop non plus

La nouvelle mesure du jour annoncée par R.BACHELOT c'est la réduction des frais postaux pour les envois postaux de livres auprès des librairies. Ok, ça part d'un bon sentiment à savoir les aider à traverser cette crise. Mais c'est complètement con au final, le message c'est donc "N'allez pas vous contaminer en librairie, on va plutôt mettre en danger les employés de la poste pour vous livrer" ?

Vu également un magasin de jouets sommé par les gendarmes qui s'est dit ok je fait du click & collect : https://www.ouest-france.fr/bretagne...fermer-7034715

Citation :
Cependant, les gendarmes l’assurent, « aller retirer un jouet dans un magasin fermé n’est pas considéré comme un motif valable de sortie en cette période de confinement. Toute personne prise est donc susceptible d’écoper une amende de 135 €. »
Bah ça serait bien de leur apprendre à lire un décret, car c'est marqué noir sur blanc ainsi que sur les attestations que les magasins soumis à la fermeture peuvent proposer du retrait sur site. J'ai même trouvé un truc sur le site numérique du gouvernement qui prends l'exemple des magasins de textile pour le click & collect, est-ce essentiel ? Non, pourtant c'est autorisé.
Là encore on va avoir je sais pas combien de discours différents. De même qu'ils n'ont pas latitude à décider ce qui est essentiel ou non.

Concernant les écoles le problème c'est surtout que le protocole sanitaire renforcé tout ça, oui oui très bien. Mais dans la pratique c'est des règles balancées en l'air. Tu peux pas faire respecter le partiel, ou l'aération des classes ? Pas de personnel pour gérer les masques ou le gel ? Tu gères comment la refonte des emplois du temps dans un lycée de plusieurs milliers d’élèves ? Bah je sais pas, c'est pas mon problème, moi j'ai écrit mon protocole, démerdes toi.

Dans ces conditions autant pisser dans un violon ça fait pareil. Et puis dans 2/3 semaines on aura une allocution pour dire que "Boh c'est bizarre ça marche pas, on comprends pas"
Citation :
Publié par Doudou Piwi
Si tu veux, ce que voulait dire c'est que ce n'était pas le gouvernement qui était responsable de ça.
OK, je comprends mieux ce que tu voulais dire, merci d'avoir expliqué.
Je reste en désaccord car c'est le gouvernement qui a le pouvoir de décision, et qui est donc responsable de la décision prise, mais en effet préciser que c'est sur demande d'un syndicat est une information pertinente qui donne un autre éclairage à la situation.
Citation :
Publié par Adriana
Je vais te faire une réponse globale. On est pas aveuglés du tout, on sait très bien que les dégâts psychologiques, que ça soit par l'isolement, le confinement, la crise économique ou autres facteurs seront énormes, avec peut être une explosion des suicides. On sait aussi que la crise économique va être terrible pour pas mal de monde.
On est dans une situation éclatée qui oblige à faire des choix. On jongle au mieux.
C'est juste que Kufum nous fait un sophisme de la solution parfaite.
Citation :
Publié par Kufum
Si l'alternative c'est l'écroulement de l'économie et des libertés publiques, ça mérite au moins d'en débattre à l'échelle nationale voire un référendum.
En France le référendum ne peut s'appliquer qu'à des cas extrêmement précis, comme cela a déjà été expliqué plusieurs fois sur ce forum. Cela demande donc un changement de la constitution, et la création d'une coalition qui va bien au delà de LRM et de ses alliés. Donc soit tu penses que Macron est capable de rallier l'opposition à l'idée d'un référendum pour le sacrifice de centaines de milliers de personnes, soit troll en demandant quelque chose que tu sais impossible.
Citation :
Publié par Reis Tahlen
Second confinement: je me demande sérieusement si on ne navigue pas à l'aveugle. Du coup, j'ai une petite voix qui réalise que, tant qu'on n'aura pas un traitement (vaccin, médicament,...), on est condamné à reproduire ce schéma.
Bah, euh, oui. Ca n'a rien à voir avec le fait que le gouvernement navigue en effet à l'aveugle. C'est la stratégie annoncée depuis le début : on alterne confinements et dé-confinements jusqu'à ce qu'un vaccin soit enfin disponible. Il n'a jamais été question de n'en faire qu'un seul.
Citation :
Publié par FiRz`
Chelou ce confinement, je suis informaticien et on me demande de venir au bureau 3 jours sur 5. Le gouvernement avait pas dit que tous les gens qui pouvaient être en télétravail à 100% devaient l'être ?
Si tu penses que tu pourrais être en télétravail mais ne l'est pas, prends contact avec ton employeur pour lui signaler, puis en cas d'échec des discussions avec ton syndicat, et si cela ne mène à rien, rends-toi sur l'équivalent français de cette page et suis les instructions qui y sont données.
Tu peux également prendre contact avec ton conseil juridique (le tiens, ou celui mis à ta disposition par ton syndicat) pour voir si tu es dans une situation où tu peux exercer ton droit de retrait.
Citation :
Publié par Nof Samedisþjófr
Si tu penses que tu pourrais être en télétravail mais ne l'est pas, prends contact avec ton employeur pour lui signaler, puis en cas d'échec des discussions avec ton syndicat, et si cela ne mène à rien, rends-toi sur l'équivalent français de cette page et suis les instructions qui y sont données.
Tu peux également prendre contact avec ton conseil juridique (le tiens, ou celui mis à ta disposition par ton syndicat) pour voir si tu es dans une situation où tu peux exercer ton droit de retrait.
Je suis certain que mon travail peut être fait à 99% à distance. Malheureusement, la direction de ma boite étant assez terre à terre et ayant surtout besoin de contrôler qu'on est bien sur site de 8h30 à 18h30 même si on ne fait rien de productif, je suis certain de me la mettre à dos si je commence à balancer quoi que ce soit ou à même à ouvrir des discussions.

Du coup, je préfère fermer ma gueule
Citation :
Publié par FiRz`
Je suis certain que mon travail peut être fait à 99% à distance. Malheureusement, la direction de ma boite étant assez terre à terre et ayant surtout besoin de contrôler qu'on est bien sur site de 8h30 à 18h30 même si on ne fait rien de productif, je suis certain de me la mettre à dos si je commence à balancer quoi que ce soit ou à même à ouvrir des discussions.

Du coup, je préfère fermer ma gueule
Pour toutes les infos sur le TT pour ce 2eme confinement, je n'ai rien trouvé de plus complet que ca : https://twitter.com/BoisDuSel/status...53021749473281

Citation :
Publié par Niluje
Après, j'ai peut-être mal compris ce que tu entendais par « compréhension de la population » ; pour moi, il s'agissait de savoir où le masque était obligatoire ou non en extérieur.
Adhésion, si tu préfères. Pour parler du cas de Paris, habitant dans une petite rue pavé en sens unique entre une rue à fort trafic routier où le port du masque n'était pas obligatoire et une rue piétonne très commerçante où il l'était, la conclusion qui s'est imposée à moi, c'était de porter le masque dans tout le quartier, sinon c'était trop le bordel. Mais pourquoi je protégerais les gens qui prennent les perpendiculaires à la rue piétonne en portant moi un masque alors que eux n'en portent pas ? La gestion des carrefour entre une rue où le port du masque est obligatoire et une rue où il ne l'est pas n'est pas résolue par de la signalétique. Qui plus est toujours dans ce cas, ce qui s'est passé entre l'obligation partielle et l'obligation complète, c'est que le trafic piéton sur les trottoir de la rue à fort trafic routier s'est intensifié quand celui de la rue piétonne a diminué. Quel est le bénéfice ?

C'est contraignant le port du masque en extérieur, donc je ne vais pas blâmer les gens pour avoir essayé de s'y dérober en respectant les consignes sanitaires. Mais si j'ai pu observer, en sortant deux fois, un changement dans la densité piétonne dans mon quartier, j'imagine que y'a des responsables sanitaires qui ont tiré la sonnette d'alarme pour dire que ça n'allait pas fonctionner comme initialement prévu.

Je veux bien admettre que la communication politique à été particulièrement nulle sur ce sujet aussi et taper du sucre sur le dos du gouvernement de concert avec toi sur ce sujet mais de mon point de vue, avec toute la subjectivité que ça implique, ça donne vraiment l'impression qu'ils ont essayé de faire au mieux et au moins contraignant à l'échelle individuelle en rectifiant le tir quand ça n'a objectivement pas marché. Je ne me sens pas de leur reprocher ça, alors qu'il leur est reproché majoritairement de ne pas l'avoir fait sur les autres sujets.

Ça me fait vraiment chier de porter le masque dès que je sors de chez moi, mais les alternatives ne me paraissent pas viables pour garantir que les recommandations sanitaires minimales soient respectées, en tout cas dans mon quartier. C'est peut-être différent dans d'autres villes à moindre densité de population, mais à Paris, l'obligation du port du masque dans certaines rues seulement paraissait inapplicable dans les faits, et inefficace dans ses applications possibles. Et c'est le genre de trucs que quiconque habite dans le coin réalise très vite et qui te fait perdre l'adhésion de la population encore plus rapidement.

Citation :
Publié par Soroia
J'ai l'impression que c'est vraiment le type de mesure du politicard inutile qui est prise pour faire croire qu'il agit.
Ce n'est qu'une impression dans ce cas-là à mon avis. Et "la plupart des scientifiques disent", ça marche aussi pour la plupart des scientifiques disent qu'on n'a pas identifié de clusters qui expliquent le taux élevé de diffusion observé depuis septembre. Il y a un moment il faut être intellectuellement honnête, on ne peut pas à la fois reprocher au gouvernement de ne rien faire ou de le faire trop tard pour ne pas prendre le risque de se planter, et à la fois lui reprocher d'arbitrer entre des scientifiques qui n'ont pas encore établi de consensus fort pour mettre en place des mesures de précaution dans une situation mal connue où l'anticipation est difficile sinon impossible. Perso, je suis à fond pour le premier, mais pour le coup des masques en extérieur, ça ressemble beaucoup plus au second. Ça me paraît juste de reconnaître que sur ce coup-là, la décision était un bon compromis politique, arrivée un peu tard mais pas tant que ça, et qui servait le double objectif de préserver au mieux aussi bien les populations que l'économie.

Cette justification de faire plus pour assurer moins est soutenue par des infectiologues, donc y'a des scientifiques qui la soutiennent. Maintenant, t'es le gouvernement et t'as à faire le grand écart entre une controverse scientifique d'une part, une population qui chouine systématiquement d'autre part (ouin, on n'a pas de masques / ouin, il faut mettre des masques, à un trimestre d'écart) et un compromis impopulaire, mais pas tant que ça, peu coûteux et qui permet d'espérer préserver le tissu économique de proximité tout en limitant la propagation du virus, si tu privilégies un des deux premiers, je serais la première à le critiquer, mais privilégier le troisième, et ce même si tu te plantes parce que ta décision n'a pas les effets escomptés, bof, non. C'est peut être un pari perdu, mais ça valait le coup de jouer cette carte à mon avis.
Citation :
Publié par TabouJr
C'est contraignant le port du masque en extérieur, donc je ne vais pas blâmer les gens pour avoir essayé de s'y dérober en respectant les consignes sanitaires.
Certes mais pour moi, personnellement, c'est comme si j'entendais:
"Hé sergent, je peux enlever mon casque et le mettre tout à l'heure ? C'est chiant à porter, il fait chaud, ça gratte et je suis tout décoiffé"

Donc je pense que ça manque de sergents dans les rues pour botter le cul des ingénus. Toutefois, on est quand même un certain nombre à avoir compris tout seul et spontanément, que ,depuis que le masque est disponible pour les particuliers, c'est partout et tout le temps.
Je suis le spécialiste des questions connes, mais bon, si le ridicule tuait je n'aurais jamais dépassé la maternelle.

En préambule, c'est juste une question de compréhension, hein, je ne suis absolument pas partisan qu'on se retrouve tous dans la rue par paquets de 20.000 à se rouler des pelles. C'est juste que 1°) je n'ai pas accès aux bonnes sources et je serai content de les voir et 2°) j'ai un manque de vision d'ensemble qui souvent me fait poser des questions certes débiles, mais bon...

Donc, ma question:

On est tous d'accord sur la dangerosité du Covid, et du nombre choquant de morts qu'il y aurait en France si ça devait être la fête du slip.

Du coup, je ne comprends pas: dans les pays ou régions du monde où ces règles ne sont pas établies, pourquoi est-ce qu'il n'y a pas des camions entiers de corps tous les jours? Je me souviens au premier confinement il y avait des images d'Italie où c'était le ballet des camions de cadavres. Pourquoi ça n'est pas/plus le cas dans ces zones du monde sans politique de protection, donc? Qu'est ce que je loupe?
Répondre

Connectés sur ce fil