Valve (Jeux vidéo)

[Actu] Comment Steam a construit sa richesse sur la paupérisation des développeurs

Répondre
Partager Rechercher
Alandring a publié le 9 avril 2020 cette actualité sur le site Jeux-vidéo :

Citation :
https://jolstatic.fr/www/captures/796/5/143725-240.jpg
Steam va bien, merci pour eux : quel que soit l'indicateur utilisé (nombre de comptes, nombre de joueurs actifs, chiffre d'affaires, etc.), la plateforme de Valve ne s'est jamais aussi bien portée qu'aujourd'hui. Néanmoins, en analysant les chiffres partagés récemment, il est possible de comprendre que cette croissance profite surtout à la société américaine, souvent au détriment des développeurs.

Une grande croissance
La croissance de Steam a de quoi donner envie à n'importe quel investisseur.

Une réaction ? Une analyse ? Une question ? Ce fil de discussion est à votre disposition.
Très bel article, très critique. L'Epic Games Store y est aussi pour quelque-chose dans le ralentissement de Steam.

Sinon comme tu le dis, Steam est devenu un immense "foutoir" en s'ouvrant autant aux jeux indépendants. Les bons titres perdent en visibilité et perdent de l'argent, ça les tues et du coup il y a moins de nouveaux titres de qualité ...
Steam sera supplanté par la boite qui proposera les jeux en streaming pour 10€/mois.
Et là les revenus des petits producteurs va fondre encore plus...
Citation :
Publié par MomoByLet
Sinon comme tu le dis, Steam est devenu un immense "foutoir" en s'ouvrant autant aux jeux indépendants. Les bons titres perdent en visibilité et perdent de l'argent, ça les tues et du coup il y a moins de nouveaux titres de qualité ...
L'idéal serait qu'on donne notre numéro de carte bleu et que ça soit le magasin qui décide de nos jeux. Comme ça pas de foutoir et pas de risque de se faire une foulure au cerveau en réfléchissant à quoi acheter.
Citation :
Publié par Elric
L'idéal serait qu'on donne notre numéro de carte bleu et que ça soit le magasin qui décide de nos jeux. Comme ça pas de foutoir et pas de risque de se faire une foulure au cerveau en réfléchissant à quoi acheter.
Je pense qu'il y a un entre-deux. Proposer du choix est une bonne chose, mais cela ne force pas à laisser n'importe quoi sortir. À ce titre, le système de Greenlight me semble être un bon compromis : cela laissait le choix aux joueurs, sans surcharger Steam de mauvais titres.
Citation :
Publié par Amo-
Steam sera supplanté par la boite qui proposera les jeux en streaming pour 10€/mois.
Et là les revenus des petits producteurs va fondre encore plus...
Non, absolument pas. Des offres à abonnement il y en a déjà, et tu vois, Steam est encore là.
Il y a des gens qui dépensent moins de 10e par mois sur Steam, et qui ne souhaitent pas payer un abo, surtout si tu choisis ni les jeux ni la durée de dispo.
Très bon article, comme on peut voir ce son les petits développeurs qui perdent le plus comme la concurrence est de plus en plus important avec l'arrivée massive de jeu.

Dernière modification par Ombre Vengeresse ; 10/04/2020 à 01h10.
Inutile comme analyse puisque rien n indique quelle est la véritable masse salariale des "devs" qui produisent les jeux à moins de 5k deux semaines après "sorties". Et évidemment, rien sur leur nationalité i.e. 10k/mois l employé c est que l Amérique du nord et peut être une partie de l UE mais franchement la masse est asiatique sans nul doute. donc qui sont ces pauvres "développeurs" victimes de Steam, en fait ?

Par ailleurs, c est quoi une sortie dans ces chiffres quand on voit la quantité de jeux en early access pendant des mois ou des années ? Sont ils exclus du tableau ?

Tout cela ressemble à une argumentation qu'Epic Games veut faire avaler en tant que saint sauveur des devs en mal d argent à cause de Steam. J achète mes jeux sur steam, gog et aussi sur origin/blizz mais dieu que j ai en horreur Epic depuis leur stratégie d exclusivité des productions tierces sur PC.

ps : "Qui profite aux développeurs ?" que veut dire ce sous-titre. C est un non sens syntaxique.
Bel article, j'avais vu la même analyse sur une émission de JV.tv où ils ne prenaient que le prisme des +10 000K la première semaine mais sans jamais mettre en relation le nombre de sorties par rapport à 2013 ce qui était pas mal trompeur.
Citation :
Publié par Lunevirtuelle
J'aimais bien le système de Greenlight, est-ce qu'on sait pourquoi ils l'ont enlevé ?

Super article en tout cas, merci Alandring.
Merci .

Tout simplement parce que cela ne permettait pas de sortir suffisamment de jeux.

Pour défendre le point de vue de Steam, en-dehors de toute considération économique, leur point de vue est que c'est au joueur de voter avec son porte-monnaie. Leur but est d'avoir le catalogue le plus large possible, que ce soit en termes de genre (y compris les jeux porn soft), de modèle économique (notamment les accès anticipés) ou de type de contenu. Ils laissent ensuite les joueurs choisir ce à quoi ils désirent jouer.

C'est un point de vue qui peut se défendre : cela laisse le choix au joueur, qui prend seul ses décisions et est libre de choisir le contenu qui l'intéresse ou non, le contenu qu'il trouve moral ou non. Néanmoins, il faut être conscient que plus il y a de jeux qui sortent, plus il est difficile pour un titre de se démarquer, donc plus les revenus du jeu médian chutent. Le but de cet article était surtout de rappeler cet état de fait, que Steam évite bien d'évoquer dans son dernier post.
Citation :
Publié par char
Inutile comme analyse puisque rien n indique quelle est la véritable masse salariale des "devs" qui produisent les jeux à moins de 5k deux semaines après "sorties". Et évidemment, rien sur leur nationalité i.e. 10k/mois l employé c est que l Amérique du nord et peut être une partie de l UE mais franchement la masse est asiatique sans nul doute. donc qui sont ces pauvres "développeurs" victimes de Steam, en fait ?
C'est vrai, mais où que tu produises ton jeu, 60 000$ durant l'année de la sortie, c'est vraiment peu. Surtout quand on enlève la part de Valve (30%) et les taxes.

Citation :
Publié par char
Par ailleurs, c est quoi une sortie dans ces chiffres quand on voit la quantité de jeux en early access pendant des mois ou des années ? Sont ils exclus du tableau ?
Si je ne me trompe pas, ces jeux sont comptés lors de leur sortie en accès anticipé.


Citation :
Publié par char
ps : "Qui profite aux développeurs ?" que veut dire ce sous-titre. C est un non sens syntaxique.
C'est vrai, mais c'est parce que le sous-titre constitue la fin du précédent : "Une grande croissance qui profite aux développeurs ?"

Citation :
Publié par Kitano Must Die
C'est paradoxal comme analyse, car on déplore une paupérisation des devs indépendants et en même temps on déplore qu'un maximum puisse avoir l'opportunité de proposer leur produit.
C'est à double tranchant. On offre l'accès à davantage de développeurs, dont de nouvelles success story. Néanmoins, on rend aussi plus compliqué pour les développeurs installés de rentabiliser leurs jeux.

C'est un peu comme le débat taxi VS Uber en fait : on permet à davantage de personnes de se lancer dans le métier, on crée une concurrence plus libre, mais la conséquence est que le nombre de travailleurs pauvres augmente.
Si de plus en plus de jeux vidéos sont créés, ce n'est pas uniquement dû aux plate-formes de vente, mais parce qu'il y a de plus en plus de personnes qui souhaitent faire des jeux.
Le positionnement de Steam, permettre à tout le monde de proposer son jeu à la vente n'est pas une mauvaise chose en soi. Permettre à tout le monde de tenter sa chance est un positionnement cohérent, peut-être plus qu'un système de sélection qui pourrait être abusé et détourné.

Ce qui, à mes yeux est une mauvaise chose, c'est de permettre à n'importe quelle arnaque d'exister sur leur store: on trouve des jeux fait à la va-vite, avec pour seul objectif de coûter trois fois rien et d'être rentable avec très peu de ventes. Pour l'acheteur, c'est une arnaque, tout comme envoyer cocu au 36 456. Il faudrait quand même garantir au moins que le produit soit fonctionnel. Cependant, Steam permet aux consommateurs de se faire rembourser en cas de programme défectueux. Est-ce que ça contribue à paupériser les vendeurs d'arnaques ? Peut-être.

Je ne pense pas que Steam paupérise les développeurs, c'est la multiplication des prétendants qui rend le monde plus compétitif. Ça s'applique à tous les commerces, si demain un fromager cherche à vendre ses camemberts dans un supermarché, faut-il lui en interdire l'accès sous prétexte qu'il y a déjà des mecs qui galèrent ? Tant que son produit n'est pas malsain, il n'y a pas de raison de décider qu'il ait ou pas le droit de le proposer à la vente. C'est pareil pour les jeux vidéos: le fait que Steam se contente d'être un magasin dans lequel il faut chercher et trier permet aussi à certains jeux d'exister, voire d'avoir du succès, alors que ces mêmes jeux n'auraient peut-être pas passé la barre d'une curation.


Steam n'a pas vocation a proposer à tous les artistes du jeu vidéo des solutions de vie, de la même façon qu'une galerie d'art n'a pas vocation à permettre à tous les artistes tourmentés de gagner leur vie avec leurs œuvres. Après, faire de la communication cynique c'est bien entendu déplorable.
Steam et les autres plateformes sont des plateformes : elles permettent à tous d'être distribués aisément alors qu'il y a dix ou quinze ans, il fallait avoir mis en boite son jeu et assuré la logistique pour qu'il rejoigne les rayons des revendeurs. Autrefois, tu pouvais écrire ton jeu si tu savais que tu avais les capacités d'organiser en plus sa distribution.

À présent, je me sens l'âme d'un développeur de jeux à succès ? J'écris, je donne à Steam qui diffuse à tout le monde en prélevant sa part.
Je peux continuer à m'adresser aux autres revendeurs si je veux, en ayant fait le packaging, et les rayons des FNAC et autres vendeurs seront pourvus : ça n'empêche rien.

Effectivement, il y a une grande baisse de qualité des jeux. Steam pense que les joueurs veulent voir trois à dix nouveaux jeux proposés par jour sur son magasin.
Il y a dix ou quinze ans, on savait qu'un titre sortait de temps en temps seulement. D'ailleurs, les magazines de jeux vidéos annonçaient parfois seulement vingt ou trente titres à venir sur sa machine, un mois donné.
Maintenant, il y en a combien durant un mois de jeux proposés pour Windows ? Deux-cent ? Huit ou dix fois plus.

Les développeurs sont davantage mis en concurrence certes, mais leur base s'est très élargie.
Il y a dix ans il y avait : Electronic Arts, Ubisoft et quelques autres grandes boites de jeu, et puis c'était tout. Là, c'était verrouillé. Un jeu c'était des millions, des dizaines de millions d'euros ou de dollars ou bien il n'était pas.
Maintenant, n'importe quel éditeur vient et trouve sa gloire s'il la mérite.
Citation :
Publié par char
dieu que j ai en horreur Epic depuis leur stratégie d exclusivité des productions tierces sur PC.
Ah oui ... le grand méchant Epic ...
Je comprends pas bien ou veut en venir l'article.

Steam propose à quasi tout le monde de vendre ses jeux. Donc forcement dans la masse il y a une grosse partie qui sont des jeux mauvais ou de niche extrême, donc forcement ils ne se vendront pas bien. Donc ils devraient faire quoi ? Les interdire de les vendre ?

Il y a une règle universelle, un bon jeu se vendra toujours bien et un mauvais jeu se vendra toujours mal.
Citation :
Publié par Zenboy
Non, absolument pas. Des offres à abonnement il y en a déjà, et tu vois, Steam est encore là.
Il y a des gens qui dépensent moins de 10e par mois sur Steam, et qui ne souhaitent pas payer un abo, surtout si tu choisis ni les jeux ni la durée de dispo.
Ce qui était important dans ma phrase c'était le mot "streaming".
Depuis que j'ai Shadow, je joue en max tous mes gros jeux à graphismes bien gras et mon petit PC portable ronronne comme un petit chat endormi. Imagine que les MMO ne soient plus des gros bousins de 50Go à installer mais juste des portails à la shadow .
Que tous tes petits jeux à côtés soient streamer, plus besoin de PC ou de devoir en racheter. Pour seulement 10€ ou 20€ par mois. Un PC à 2000€ tous les 4 ans c'est 400€ / an soit 33€ / mois.
Et oui ça supplantera steam. Mais ça n'existe pas encore.
Et peut-être que steam le proposera qui sait ?

On en reparle d'ici 3-4 ans.

Dernière modification par Amo- ; 10/04/2020 à 10h48.
Perso si le jeu que je cherche n'est pas sur steam il y a très peu de chance que j'aille le chercher ailleurs, j'aime vraiment pas avoir X launcher et surtout j'aime la chasse aux succès.
Citation :
Publié par Christobale
Il y a une règle universelle, un bon jeu se vendra toujours bien et un mauvais jeu se vendra toujours mal.
Tu ne te rends vraiment pas compte du nombre de bons jeux qui se vendent mal.
Puis on a suffisamment d'exemple de mauvais jeux qui se vendent bien.

La seule chose sûre, c'est que le destin d'un jeu sur Steam est fortement influencé par le fait que les algo le mette en avant ou non.
Tout le jeu pour les dévs, c'est réussir à faire en sorte que l'algo détecte leur titre.
La part de Valve, 25 à 30%, n'a rien de délirant, ce sont des ratios normaux, qui se pratiquent déjà en général pour le même type de service. Par contre rien n'est dit sur ce que représente la part de taxes, prélevées par l'état, et qui n'est sûrement pas anodine: ça c'est déjà un point qui manque à l'analyse.
Ensuite sur quoi se base-t-on quand on parle de revenu généré par les boites de dev sur la plate-forme? Ce n'est pas clair, s'agit-il de chiffre d'affaire, de résultat brut, ou de bénéfice net? Même s'il s'agit de CA, il n'est pas précisé par rapport à quel niveau de charges, et exhiber le montant que peut représenter le salaire des employés ne suffit pas pour s'en faire une idée, loin de là.

Une analyse complète se serait basée sur la rentabilité des jeux, parce que la rentabilité des entreprises, c'est encore un autre sujet, dont nombre de paramètres échappent à l'influence de Valve, quelle que soit son importance sur le marché du jeu vidéo. J'ai lu l'article rapidement, je peux me montrer inexact, mais il me semble que l'analyse fait la confusion entre ces 2 aspects.

En conclusion, les faits et les chiffres utilisés ici sont insuffisants pour affirmer que Valve "construit sa richesse sur la paupérisation des développeurs".
Citation :
Publié par Alandring
Pour défendre le point de vue de Steam, en-dehors de toute considération économique, leur point de vue est que c'est au joueur de voter avec son porte-monnaie. Leur but est d'avoir le catalogue le plus large possible, que ce soit en termes de genre (y compris les jeux porn soft), de modèle économique (notamment les accès anticipés) ou de type de contenu. Ils laissent ensuite les joueurs choisir ce à quoi ils désirent jouer.

C'est un point de vue qui peut se défendre : cela laisse le choix au joueur, qui prend seul ses décisions et est libre de choisir le contenu qui l'intéresse ou non, le contenu qu'il trouve moral ou non. Néanmoins, il faut être conscient que plus il y a de jeux qui sortent, plus il est difficile pour un titre de se démarquer, donc plus les revenus du jeu médian chutent. Le but de cet article était surtout de rappeler cet état de fait, que Steam évite bien d'évoquer dans son dernier post.
J'ai beaucoup de mal avec cet argument car Steam garde un pouvoir éditorial avec son algorithme de recommandation, qui est loin d'être neutre si on en croit les récriminations des devs indés lorsqu'il a été modifié il y a quelques mois.
Steam ce n'est pas qu'un magasin, c'est aussi la possibilité :
  • De jouer sur Linux de manière transparente sans prise de tête (proton)
  • De streamer sur une autre TV ou téléphone portable, et avec la fibre peut être même en nomade (steam link)
  • De jouer en coop local tout en étant à distance pour les jeux ne disposant pas de mode en ligne
  • De jouer à la bibliothèque d'un ami/famille lorsqu'il est déco (partage famille)
Bref j'aime bien steam

Sinon par rapport à l'article, sans steam le petit jeu indé n'aurait juste aucune visibilité donc encore moins de vente. La quote part prise par steam ne semble pas incohérente par rapport au service rendu (plateforme technique, marketing).
Citation :
Publié par Suwing
Sinon par rapport à l'article, sans steam le petit jeu indé n'aurait juste aucune visibilité donc encore moins de vente. La quote part prise par steam ne semble pas incohérente par rapport au service rendu (plateforme technique, marketing).
Y a justement une majorité de jeux indés présents sur steam qui n'ont aucune visibilité.
Pour ceux là, on ne peut pas justifier le tarif demandé par le marketing (comme il n'y en a pas).

C'est justement ce dont se plaignent les indés depuis des années : ils reversent la même part mais ne bénéficient pas des mêmes services.
Si l'algo ne t'a pas détecté, tu n'as pas de visibilité et tu n'as pas le même niveau d'aide de la part de Steam en cas de soucis technique.

Après, c'est sûr que Steam n'a pas la capacité d'offrir les mêmes services à tout le monde (tu ne peux pas mettre 22 jeux différents en avant chaque jour, surtout que tous ne le mérite pas).
Mais peut-être que cette limitation devrait alors se refléter dans la part prélevée ?
Peut-être encore devraient-ils recommencer à filtrer les titres ajoutés comme ils le faisaient avant plutôt que de laisser passer tout le monde sans regarder à condition qu'ils versent une avance.
Longue vie à Steam !

Concernant la visibilité .. Vous êtes drole vous, comment feriez-vous pour rendre visibles toutes les sorties de jeux ? Et puis le nombre de bouses indés ou non... (mais surtout indés) en acces anticipés ou non... Pffiou ca frole le ridicule.

Au bout d'un moment, il faut faire des choix et je ne crois pas (je peux me tromper) que les jeux indés rapportent autant que les triples A , même s'ils avaient pour eux une meilleur visibilité.

Citation :
Publié par Zenboy
Ah oui ... le grand méchant Epic ...
Ben euh... Oui ?
Le gros problème de Steam est, ou plutôt était, sa position de monopole et les abus qui en découlaient, de la même manière que YouTube dans son domaine où les DailyMotion et autres Vimeo peinent à exister et ne sont pas soutenus.

C'est un peu moins vrai depuis les EGS Stadia et consorts qui ont décidé de frapper du poing sur la table, et c'est tant mieux pour tout le monde. Steam domine toujours mais n'est plus seul, il y a des alternatives qui sont viables.

Je n'ai jamais compris pourquoi ça whine autant sur les "exclusivités" PC. Autant dans le monde des consoles, ça pousse à acheter du matos juste pour une poignée de jeux, je comprends. Autant sur PC, il n'y a pas de surcoût à installer plusieurs launchers. Il est plus légitime à mes yeux de se plaindre que Zelda ne soit pas dispo sur PlayStation ou XBox que de se plaindre que The Outer Worlds n'est dispo que sur l'EGS. Même lorsque Steam était seul maître à bord, pour bon nombre de jeux il fallait obligatoirement passer par eux, même pour un jeu acheté dans une boite physique qui ne contient qu'une clé à activer... C'est un peu aussi une exclusivité.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés