Valve (Jeux vidéo)

[Actu] Comment Steam a construit sa richesse sur la paupérisation des développeurs

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par char
Tout cela ressemble à une argumentation qu'Epic Games veut faire avaler en tant que saint sauveur des devs en mal d argent à cause de Steam. J achète mes jeux sur steam, gog et aussi sur origin/blizz mais dieu que j ai en horreur Epic depuis leur stratégie d exclusivité des productions tierces sur PC.
Je comprend pas, de ce qu'on a pu voir les développeur gagne des million de dollars pour être en exclue sur Epic Games Store (*EGS) TEMPORAIREMENT. En gros, en plus de prendre que 12% sur les vente, ils fournissent une grosse rentrer d'argent pour les développeur. Alors que pendant ce temps la Steam lui ne fait que prendre l'argent (30%) et comme on peux le voir dans l'article, parfois ils ne permettent pas au développeur d'être rentable, la ou *EGS lui le permet.
Je cite une partie d'un article sur un autre site:
Citation :
Le calcul était vite fait. Epic nous proposait 3,5 millions alors que nous estimions les coûts de production de notre projet à 2,6 millions de dollars” révèle le développeur. Il conclut : “Si nous multiplions 50 euros, le prix envisagé de notre jeu, par 0,88, ce que nous touchons sur chaque exemplaire vendu en passant par l’EGS, avec le minimum ganranti par Epic de ventes, alors nous arrivons à un résultat beaucoup plus intéressant que ce que Steam propose
En gros *EGS est bien plus avantageuse pour les développeur que Steam peux l'être. Alors a moins que vous penser qu'a vôtre petite personne, non *EGS ne sont pas les méchant bien au contraire.
PS: Surtout n'oublier pas que ce sont que des exclue TEMPORAIRE rien de bien méchant d'attendre 6 a 12 moi avant d'acheter vôtre jeu sur Steam si vous préférer cette plateforme.
Citation :
Publié par Case Gibson
Longue vie à Steam !

Concernant la visibilité .. Vous êtes drole vous, comment feriez-vous pour rendre visibles toutes les sorties de jeux ? Et puis le nombre de bouses indés ou non... (mais surtout indés) en acces anticipés ou non... Pffiou ca frole le ridicule.

Au bout d'un moment, il faut faire des choix et je ne crois pas (je peux me tromper) que les jeux indés rapportent autant que les triples A , même s'ils avaient pour eux une meilleur visibilité.
Personnellement, je m'assurerais que tous les jeux vendus sur ma plateforme soient au préalable testés par des humains que je paye et que ceux-ci jugent que le jeu a sa place sur ma plateforme. Du coup, j'aurais beaucoup moins de jeux, mais je pourrais garantir à ceux qui sont retenus une bien meilleure visibilité.
Citation :
Publié par Alandring
Personnellement, je m'assurerais que tous les jeux vendus sur ma plateforme soient au préalable testés par des humains que je paye et que ceux-ci jugent que le jeu a sa place sur ma plateforme. Du coup, j'aurais beaucoup moins de jeux, mais je pourrais garantir à ceux qui sont retenus une bien meilleure visibilité.
Et bien, c'est ce que fait GoG, mais du coup ca s'en ressent sur les prix et surtout sur l'etat de santé de cette plateforme.
Citation :
Publié par Peredur
La seule chose sûre, c'est que le destin d'un jeu sur Steam est fortement influencé par le fait que les algo le mette en avant ou non.
Tout le jeu pour les dévs, c'est réussir à faire en sorte que l'algo détecte leur titre.
Ça c'est vraiment un argument que j'ai du mal à comprendre.
On vit dans un monde rempli de presse, de critiques pros comme individuels, d'influenceurs, de guides d'achats, d'éditeurs. Il y a plein d'espaces de pub gratuits comme les réseaux sociaux, il y a des financements participatifs pour impliquer le public avant même la sortie d'un jeu.

Compter uniquement sur la première page de Steam pour se faire connaitre du grand public en espérant que sur un malentendu des joueurs achètent ton jeu, c'est sans doute la pire idée commerciale possible. Se dire que si on connait pas le succès, c'est uniquement parce qu'il y a des plus gros qui occupent tout l'espace, c'est un argument de mauvaise foi.

Les règles du jeu sont comme ça, et il faut jouer avec.
Citation :
Publié par Peredur
Tu ne te rends vraiment pas compte du nombre de bons jeux qui se vendent mal.
Puis on a suffisamment d'exemple de mauvais jeux qui se vendent bien.
[...]
c est quoi un bon jeu qui se vend mal et un jeu mauvais qui se vend bien ?
un jeu n est "bon" ou "mauvais" qu'en fonction de ses ventes donc j ai du mal à cerner l'idée. D'un autre coté les goûts et les couleurs...
quel bon jeu indé se serait mal vendu ? je n'ai pas d exemples à l esprit.
Citation :
Publié par Peredur
Y a justement une majorité de jeux indés présents sur steam qui n'ont aucune visibilité.
Pour ceux là, on ne peut pas justifier le tarif demandé par le marketing (comme il n'y en a pas).

C'est justement ce dont se plaignent les indés depuis des années : ils reversent la même part mais ne bénéficient pas des mêmes services.
Si l'algo ne t'a pas détecté, tu n'as pas de visibilité et tu n'as pas le même niveau d'aide de la part de Steam en cas de soucis technique.

Après, c'est sûr que Steam n'a pas la capacité d'offrir les mêmes services à tout le monde (tu ne peux pas mettre 22 jeux différents en avant chaque jour, surtout que tous ne le mérite pas).
Mais peut-être que cette limitation devrait alors se refléter dans la part prélevée ?
Peut-être encore devraient-ils recommencer à filtrer les titres ajoutés comme ils le faisaient avant plutôt que de laisser passer tout le monde sans regarder à condition qu'ils versent une avance.
En réalité l'algo n'a pas trop d'importance sur les ventes d'un jeu et son succès à sa sortie.

C'est surtout la qualité du jeu et aussi tout le marketing qui est fait à l'extérieur et les influenceurs sur twitch/youtube. Quand des mecs comme Forsen jouent à des jeux, c'est une publicité bien plus important que l'algo de steam.

L'algo c'est l'excuse des développeurs qui se sont plantés car ils n'ont pas fait un jeu qui répondait à une attente. Et oui un développeur ça peut perdre comme tout autre métier.
Citation :
Publié par Alandring
Personnellement, je m'assurerais que tous les jeux vendus sur ma plateforme soient au préalable testés par des humains que je paye et que ceux-ci jugent que le jeu a sa place sur ma plateforme. Du coup, j'aurais beaucoup moins de jeux, mais je pourrais garantir à ceux qui sont retenus une bien meilleure visibilité.
Du coup il y a beaucoup de développeur dont le jeu ne serait vendu nulle part, ça c'est un beau moyen de les aider.
Comme pour d'autres métiers ou le numérique a permis de faire de la distribution sans devoir être millionnaire, il y a pléthore d'offre, du coup mécaniquement le revenu moyen par jeu va baisser.
L'avantage de ce modèle, c'est de faciliter la diffusion.
Son défaut, c'est que beaucoup vont prendre comme un dû de pouvoir gagner leur vie avec leurs jeux. Et quand les jeux sont pas bons... bah ca marche pas.
La musique c'est pareil: plus besoin de label et de gros fonds pour faire un album, du coup l'offre a explosé, mais c'est pas parce que t'as sorti un disque que tu vas en vivre. Y'a trop de mecs qui se prennent pour des pros et qui sont juste pas bons, qui n'auraient jamais publié quoi que ce soit si il y avait de l'argent en jeu.
Non mais cette analyse de chroniqueur sportif ou de chez Hanouna , comment on peut publier ce scandale dans JOL quoi
Steam ne fixe pas le prix du jeu c'est le dev qui le fait. Si le prix est trop bas il gagne rien c'est pas la faute de steam et oui si le prix est trop haut il vendre pas , c'est la loi du marché c'est comme ca
Trop de jeux, bas prix c'est comme ca, que tu aille sur Epic/Steam/trululu and co ca change pas l'offre globale de jeu
Epic finance des exlus ?? Fausse excuse c'est pas des gentlemans Epic il ne le font que pour avoir des armes pour survivre face à Steam. Demain il passe devant , il arrete et retour a la case depart pour les devs. Les subventions c'est bien mais ca dure qu'un temps
Dénoncer les annonces manipulatrices, c'est cool.
Réutiliser ces mêmes manipulations dans l'autre sens, c'est petit et nul.

Parmi tous les jeux non rentables sur Steam, combien sont des arnaques ? Combien ne seraient jamais sortis ailleurs ? Combien ne se vendent pas mieux sur les plate-formes concurrentes pour ceux qui ont réussi à y entrer ? A peu près tous.
Les développeurs de ces jeux ne sont pas paupérisés par la mise en vente de leurs produits sur Steam, c'est un mensonge.

Personne ne devient riche en touchant un pourcentage sur les ventes de produits qui ne se vendent pas.

Si l'objectif de cet article était de faire contre-feu à la haine anti-Epic, il a au minimum 6 mois de retard.
Si l'objectif était de confronter les idées afin d'étoffer les ressources pour au final pouvoir construire un avis plus construit, alors c'est pas un article partial avec un titre putaclic qu'il fallait faire.

Il peut y avoir plein de raisons d'en vouloir à Steam, j'ai les miennes aussi, mais la méthode est douteuse.

édit @en dessous : voilà, ça c'est un argument factuel, même si on peut arguer le fait que les autres acteurs du marché le font aussi, c'est Steam qui a initié le mouvement.

Dernière modification par Falith ; 11/04/2020 à 12h41.
Citation :
Publié par Agedam
Non mais cette analyse de chroniqueur sportif ou de chez Hanouna , comment on peut publier ce scandale dans JOL quoi
Steam ne fixe pas le prix du jeu c'est le dev qui le fait. Si le prix est trop bas il gagne rien c'est pas la faute de steam et oui si le prix est trop haut il vendre pas , c'est la loi du marché c'est comme ca
Trop de jeux, bas prix c'est comme ca, que tu aille sur Epic/Steam/trululu and co ca change pas l'offre globale de jeu
Epic finance des exlus ?? Fausse excuse c'est pas des gentlemans Epic il ne le font que pour avoir des armes pour survivre face à Steam. Demain il passe devant , il arrete et retour a la case depart pour les devs. Les subventions c'est bien mais ca dure qu'un temps
Steam a rendu les consommateurs de jeu vidéo sur PC extrêmement pingres en multipliant les périodes de soldes. Il y a beaucoup de gens qui attendent les soldes pour acheter, et désormais beaucoup de jeux sont à -50 en quelques mois (exemple : A plague tale, -33% en septembre 2019 après une sortie en mai, -50% fin novembre). Ca conduit beaucoup de studios à sous-estimer la valeur de leur jeu. Genre un indé c'est 10 à 20 euros, un AA c'est 30 à 40, et 50-70 pour les AAA. On se retrouve avec des aberrations, Hollow Knight et Dead cells à 20 euros pour des jeux exceptionnels qui offrent énormément d'heures de jeu.

Steam ne fixe pas les prix, mais avec sa politique de soldes agressive dans une situation de quasi monopole, ils ont quand même grandement contribué à la situation actuelle, qui dévalue systématiquement le prix des jeux.
Citation :
Publié par Falith
Dénoncer les annonces manipulatrices, c'est cool.
Réutiliser ces mêmes manipulations dans l'autre sens, c'est petit et nul.

Parmi tous les jeux non rentables sur Steam, combien sont des arnaques ? Combien ne seraient jamais sortis ailleurs ? Combien ne se vendent pas mieux sur les plate-formes concurrentes pour ceux qui ont réussi à y entrer ? A peu près tous.
Les développeurs de ces jeux ne sont pas paupérisés par la mise en vente de leurs produits sur Steam, c'est un mensonge.

Personne ne devient riche en touchant un pourcentage sur les ventes de produits qui ne se vendent pas.
Ce que montrent les chiffres de Steam, c'est que plus il y a de jeux, plus le pourcentage d'entre eux générant au moins 10 000$ (leur donnée de référence) est faible. Du coup, pour avoir un pourcentage le plus élevé possible (c'est-à-dire pour faire en sorte qu'un maximum de projets sortant sur la plateforme soit rentable), il faudrait que le nombre de sorties soit limité.

Ce que cherche à montrer l'article, c'est que depuis 2013, le revenu médian d'un jeu sur Steam n'a fait que baisser, dans des proportions importantes, sauf en 2019, année pendant laquelle le nombre de nouvelles sorties a baissé. Du coup, oui, Steam s'est ouvert à davantage d'acteurs, mais ceux qui publient un jeu sur Steam aujourd'hui ont moins de chances de dégager un revenu suffisant.

En 2013, si ton jeu était accepté par Steam, tu avais 60% de chances de gagner au moins 10 000$ durant les deux premières semaines d'exploitation. En 2019, tu n'as que 16% environ de le faire. Il est plus simple d'acheter ton ticket de loterie, mais tu as aussi beaucoup moins de chances de gagner.
Citation :
Publié par Alandring
En 2013, si ton jeu était accepté par Steam, tu avais 60% de chances de gagner au moins 10 000$ durant les deux premières semaines d'exploitation. En 2019, tu n'as que 16% environ de le faire. Il est plus simple d'acheter ton ticket de loterie, mais tu as aussi beaucoup moins de chances de gagner.
Ce raisonnement n'a de valeur que si :
1) le niveau de production et de communication autour de chaque jeu est resté proportionnellement le même.
2) le marché est capable d'absorber l'intégralité des jeux quel que soit leur nombre.
3) ces jeux se vendent mieux lorsqu'ils sortent chez la concurrence.
4) (insérer ici d'autres interactions auxquelles je n'ai pas pensé)

La condition numéro 2 n'est pas remplie et à priori (je n'en ai donc pas la certitude), les points 1 et 3 non plus.

Tu tires une conclusion hâtive parce qu'elle correspond à ce que tu as envie de croire, pas parce qu'elle correspond à la réalité.
Citation :
Publié par Lunevirtuelle
Steam ne fixe pas les prix, mais avec sa politique de soldes agressive dans une situation de quasi monopole, ils ont quand même grandement contribué à la situation actuelle, qui dévalue systématiquement le prix des jeux.
Oui et non. Je suis totalement d'accord avec la conclusion : l’extrême dévaluation des jeux. Je suis par contre plus mitigé sur la cause. Steam a certes initié un mouvement avec les soldes mais qui restait assez limité : il y avait peu de période de soldes (été, black friday et noël) et les réductions restaient fixées par les éditeurs/développeurs.

Le soucis, c'est que le mouvement s'est amplifié avec la multiplication des revendeurs de clés (légit, je ne vais même pas parler des autres), les Humble & co. Aujourd'hui, tu as des promos assez fortes chaque semaine ou presque sur tout un ensemble de jeu. Et même pire.

Exemple que je trouve assez symptomatique : Close to the Sun, sorti il y a moins d'un an en exclu sur l'EGS est offert gratuitement cette semaine. Avant même sa sortie sur Steam. Aucun doute qu'Epic a sorti le chéquier, mais je ne peux pas m'empêcher de trouver ça révélateur de la valeur donné au jeu par son développeur.
ce qui a fait surtout du mal a l'industire ces dernieres années c'est netflix
Se zombifier devant une série est tellement plus simple que d'essayer de comprendre les mécanismes d'un jeu inde
Citation :
Publié par egos
ce qui a fait surtout du mal a l'industire ces dernieres années c'est netflix
Se zombifier devant une série est tellement plus simple que d'essayer de comprendre les mécanismes d'un jeu inde
Le réchauffement climatique n'aide pas non plus. La chaleur fait perdre des 'neurones
Citation :
Publié par Falith
Ce raisonnement n'a de valeur que si :
1) le niveau de production et de communication autour de chaque jeu est resté proportionnellement le même.
2) le marché est capable d'absorber l'intégralité des jeux quel que soit leur nombre.
3) ces jeux se vendent mieux lorsqu'ils sortent chez la concurrence.
4) (insérer ici d'autres interactions auxquelles je n'ai pas pensé)

La condition numéro 2 n'est pas remplie et à priori (je n'en ai donc pas la certitude), les points 1 et 3 non plus.

Tu tires une conclusion hâtive parce qu'elle correspond à ce que tu as envie de croire, pas parce qu'elle correspond à la réalité.
Je ne comprends pas la pertinence du 3. Imaginons que tu détiennes le seul magasin de la ville (ce qui est pratiquement le cas de Steam, en tout cas jusqu'à l'année passée, en-dehors des boutiques ne vendant que des jeux first party). Si un jour les ventes des nouveaux produits baissent, quelle pertinence de constater comment se vendent ces produits ailleurs ?

Pour le 2, c'est le contraire justement : à mon avis, le marché n'a la capacité d'absorber qu'un certain nombre de jeux. Je fais même une hypothèse plus poussée : plus il y a de jeux, plus le chiffre d'affaires de Steam grimpe, mais cette croissance est moins marquée que celle du nombre de jeux, donc le revenu médian de chaque jeu baisse. Donc plus il y a de jeux, plus Steam gagne, mais moins chaque éditeur gagne (c'est ce sur quoi est basé l'article).

C'est une hypothèse, dont on peut discuter. Les seuls éléments dont je dispose pour l'étayer sont :
  1. La corrélation entre l'augmentation du nombre de jeux, la croissance de Steam et la baisse du revenu médian (montrée par les différents graphiques de l'article.
  2. Le fait qu'en 2019, la première année pendant laquelle moins de jeux sont sortis que l'année précédente, le revenu médian a diminué.
En fait, la baisse du revenu médian, c'est une donnée assez indiscutable, de même que sa corrélation avec l'augmentation du nombre de sorties. Néanmoins, les questions suivantes sont plus ouvertes :
  1. Est-ce qu'un jeu A aurait rapporté moins d'argent s'il était sorti en 2018 plutôt qu'en 2017 ?
  2. Est-ce qu'un jeu sortant sur Steam a moins de chances d'être rentable s'il sort en 2018 qu'en 2017 ?
  3. Est-ce que les réponses aux deux questions précédentes nous dérangent ?
Le 1 n'est pas certain et il est de toute façon indémontrable. Je pense que oui, mais je ne pense pas qu'il soit possible de l'affirmer de manière certaine, même si toutes les données étaient disponibles.

Le 2 dépend d'une information que nous n'avons pas : quel est le coût de production des jeux sortant sur Steam ? Ce serait une information super intéressante, mais elle n'est pas disponible.


Le 3 est purement subjectif. Je n'ai aucun problème avec la vision selon laquelle il vaut mieux laisser le choix au consom'acteur, c'est en soi un point de vue purement libéral, qui se défend. Ce qui me gêne personnellement, c'est que si le revenu médian baisse, cela ne laisse que trois possibilités :
  1. La rentabilité des bons jeux baisse.
  2. La rentabilité des bons jeux demeure stable (voire progresse), mais il y a davantage de mauvais jeux (voire carrément des arnaques), qui font baisser le revenu médian.
  3. La rentabilité des bons jeux demeure stable (voire progresse), mais leurs revenus diminuent. Pour compenser cela, leur budget est réduit, ce qui leur permet de demeurer rentables.

Je ne vois aucune solution positive, en fait. Si les bons jeux sont moins rentables, cela me pose un problème. Si tout un tas de mauvais jeux sortent, je ne vois pas quel est leur apport pour Steam ; au contraire, je pense que cela peut diminuer la confiance du consommateur. Enfin, si les bons jeux sont obligés de réduire leur budget pour demeurer rentables, cela m'ennuie autant que la première possibilité.
Citation :
Publié par Grim
Le soucis, c'est que le mouvement s'est amplifié avec la multiplication des revendeurs de clés (légit, je ne vais même pas parler des autres), les Humble & co. Aujourd'hui, tu as des promos assez fortes chaque semaine ou presque sur tout un ensemble de jeu. Et même pire.
J'ai un bon exemple vis à vis de ça avec le jeu que j'ai eu envie d'acheter aujourd'hui (yooka-laylee), sur steam il est à 39,99 euros et sur les sites de clés X ou Y il est à...4 euros. Du coup franchement c'est par moment grave tentant d'acheter sur ces sites là surtout quand tu as peu de moyens.
@Alandring : ce que tu décris ça a un nom et ça s'appelle le "Content Shock". C'est valable pour la création de contenu en tous genre, y compris le jeu vidéo.

Il sort plus de contenu chaque jour que de temps disponible dans une vie pour le "consommer", donc il faut réussir à être visible dans cet océan rouge pour les créateurs.
Steam a trouvé en effet la solution pour ne pas en être victime, puisqu'ils sont la plateforme de vente, tout comme Youtube est la plateforme de diffusion. Ils bénéficient de la croissance du marché sans souffrir de la multiplication des acteurs.

Maintenant, c'est pas steam qui a mis un pistolet sur la tempe des gars qui ont décidé de se lancer et créer leur boite. C'est pas non plus steam qui défini les salaires à l'embauche dans ces même boites. C'est pas steam qui décide de leur communication, ni du contenu, ni du gameplay etc...
Steam est critiquable sur bien des aspects, et la concurrence d'un EGS est la bienvenue. Mais un jeu de merde restera un jeu de merde, et fera moins de 10k$ de CA qu'il soit sur steam, EGS ou ailleurs xD
Citation :
Publié par Epidemie
J'ai un bon exemple vis à vis de ça avec le jeu que j'ai eu envie d'acheter aujourd'hui (yooka-laylee), sur steam il est à 39,99 euros et sur les sites de clés X ou Y il est à...4 euros. Du coup franchement c'est par moment grave tentant d'acheter sur ces sites là surtout quand tu as peu de moyens.
Achète-le sur Green Man Gaming, où il est actuellement vendu à 8€20.

Si tu l'achètes sur un site de revente de clefs, le développeur ne touche rien. Si tu l'achètes sur un site légal (listé sur isthereanydeal), le développeur sera rémunéré.
Citation :
Publié par Alandring
Je ne vois aucune solution positive, en fait. Si les bons jeux sont moins rentables, cela me pose un problème. Si tout un tas de mauvais jeux sortent, je ne vois pas quel est leur apport pour Steam ; au contraire, je pense que cela peut diminuer la confiance du consommateur. Enfin, si les bons jeux sont obligés de réduire leur budget pour demeurer rentables, cela m'ennuie autant que la première possibilité.
Là on retombe sur ton vieux cheval de bataille : le tri à l'entrée et la question de qui décide quels sont les bons jeux et les mauvais.
Je ne suis pas d'accord et je pense que c'est réellement une mauvaise approche mais je n'ai pas la prétention d'affirmer que l'une ou l'autre des solutions serait la bonne sur le long terme, l'avenir nous le dira vu que l'Epic Store semble prendre l'autre direction.

Le soucis ici, c'est que les circonvolutions rhétoriques et les raccourcis logiques pour en venir à affirmer que la méthode de l'autre est forcément néfaste, au travers d'un article, n'est pas une bonne façon de faire.
Trop de liens logiques ne sont pas clairs ou sont inexistants, de nombreuses affirmations ne sont pas étayées, et des avis sont lancés comme des vérités.
C'est... maladroit.

Après, t'as pondu un article. C'est plus facile à critiquer qu'à faire.
Citation :
Publié par Alandring
Achète-le sur Green Man Gaming, où il est actuellement vendu à 8€20.

Si tu l'achètes sur un site de revente de clefs, le développeur ne touche rien. Si tu l'achètes sur un site légal (listé sur isthereanydeal), le développeur sera rémunéré.
Merci je connaissais pas ce site et j'vais le prendre là bas du coup mais tu vois je matte leurs tarifs et pour certains jeux notamment les AAA ils sont encore loin des tarifs des autres sites de clés. Parfois c'est vraiment difficile de résister à la tentation.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés