L'Agora

[Wiki][POGNAX] Coronavirus/Covid-19, ici c'est le sujet mondial

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par -Black-Shadow-
D'autant que l'on sait que l'on va pas se débarrasser du covid avant pas mal d'années.
On n'en sait rien. Cette vague peut très bien être la dernière, comme une banale résurgence suivie de dizaines d'autres si ça se trouve, on n'en sait vraiment rien. D'autres épidémies sont parties sans jamais revenir et on n' parfois encore aujourd'hui aucune idée réelle de pourquoi.

Cela fait partie du problème d'ailleurs, on n'arrête pas d'émettre des avis, suivre des hypothèses, sans que personne n'ait de certitude validée quant à leur logique et rentabilité sur le long terme dans une situation de crise où penser à son pays n'est pas une fin en soi. Quand on vit dans l'empire de la mondialisation, on accepte que ses frontières sont purement théoriques et ne représentent pas grand chose de concret. L'institut Pasteur s'est planté en disant que l'été serait très probablement tranquille, le gouvernement s'est planté, l'OMS s'est planté, tout le monde s'est vautré, chacun à son tour et à sa manière.

Les anglais eux même, qui vivent quand même sur une île, se sont extrêmement plantés. 42000+ infections journalières dans un pays où la population des +18 est vaccinée au minimum à 63% avec deux doses et plus de 80% avec une dose, c'est scandaleux en terme de gestion de crise, mais quand on laisse revenir tranquillement au pays 42000 personnes de l'Inde sans aucun contrôle sur un mois au moment même où celle-ci subit la frappe d'un variant probablement plus contagieux avant de finalement décider de mettre des limitations, forcément, ça ne se passe pas bien.

Et socialement, la situation n'en devient naturellement que davantage confuse encore. Va expliquer à un type que le vaccin fonctionne avec ces chiffres (même si apparemment, Pfizer pourtant le plus efficace généralement souffrirait déjà beaucoup du variant Delta avec une efficacité qui chute de 90% et + à 60+), quand bien même les arguments sont valides, la situation est trop choquante pour permettre une assimilation chez pas mal de personnes qui ont des réticences systématiques à suivre les recommandations d'un gouvernement dont ils ont appris à se méfier.

Cette dernière phrase est importante d'ailleurs, la plupart de nos gouvernements nous ont principalement appris une chose : se méfier d'eux. Quand la relation de confiance est fracassée par X et que celui-ci se plaint de ne pas être écouté, c'est un peu comme un cocufieur qui s'étonne de ne pas être cru par sa femme quand il fait finalement preuve d'un peu d'honnêteté. Hé, tout le monde paye pour ses crimes à un moment.

Donc bref, on n'en sait rien, finalement on ne sait que très peu de choses de ce virus. Il peut disparaître en Septembre, l'an prochain ou dans 5 ans, aucune prévision n'est actuellement crédible. Ce qu'il y a de certain, c'est que personne n'y aide vraiment. Hein le foot par exemple ? C'était vachement worth-it d'aller voir des tirs au but en échange d'un grand n'importe quoi sanitaire alors même qu'on est en pleine crise continentale. Mais on pourrait aussi causer de la Formule 1 qui se prépare actuellement au Grand Prix... D'Angleterre. Aller circulez, y'a rien à voir.
Citation :
Publié par Quint`
Aucun pays, même les meilleurs, n'a atteint une couverture vaccinale permettant d'espérer à elle seule d'éviter tout risque d'explosion de l'épidémie.
Les calculs à base de variant delta parlent de minimum 80-85% de vaccination pour un espoir d'immunité de groupe.
Rappel : la première vague a infecté 6 ou 7% de la population française et ça a suffi pour saturer le système de santé.
La seule chose que tes exemplement appuient, c'est qu'il faut vraiment obliger la vaccination, parce que toute autre méthode est insuffisante. Ce qu'on sait depuis 1 an environ.


Je suis soulagé de constater que tu te bases sur un lien francesoir, faux journal de désinformation. Petit rappel que ce n'est plus un journal (ni en théorie ni en pratique), mais une officine complotiste.

Je pense d'ailleurs que le temps est venu d'officiellement bannir les sources complotistes du type francesoir de ce forum, ainsi que les messages et auteurs qui les diffusent.

J'ai pris le premier lien venu expliquant la fake news que tu diffuses (j'aurais préféré le vrai premier lien, libération, mais payant) :
https://www.lci.fr/sante/vaccin-cont...e-2189832.html
Concernant Israël je n'ai pas dit le contraire, puisque je dis justement qu'ils priorisent avant toute chose vaccination et gestes barrières.
Seulement même ça peut s'avérer insuffisant, et parallèlement au relâchement total que je constate notamment à Paris (donc une zone moins vaccinée) sur masques, distances, lavage des mains, un nouveau confinement n'est en aucun cas à exclure. Quand je vais au supermarché par exemple, hormis moi, je ne vois pour ainsi dire quasiment jamais personne se passer les mains au gel hydroalcoolique avant d'arriver et après être passé en caisses automatiques. Idem au travail alors qu'on a des distributeurs de gel partout, à chaque étage, devant chaque ascenseur. Je trouve pour ainsi dire les gens assez inconscients avec l'arrivée de l'été et du fait que certains sont vaccinés alors que justement, ce n'est pas un totem d'immunité, sans mauvais jeu de mots.

Pour France soir mea culpa je ne savais pas ce qu'il en était, c'est d'ailleurs pour cela que j'ai utilisé le conditionnel.
Le message a de toute façon été modéré, à raison du coup.

Je reste cependant assez prudent sur ce qui reste pour le moment des vaccins expérimentaux (je ne parle donc que des vaccins à ARN messager, aucune raison d'avoir de suspicions sur les traditionnels). Quand bien même ils ont été administrés en grand nombre, vont donc permettre d'acquérir un grand nombre de données et ont bénéficier de gros investissements, l'argent n'achète pas le temps, et s'il en faut un certains laps incompressible pour être sûrs et certains de leur innocuité, je préfère encore les méthodes éprouvées.

Dernière modification par Capitaine Courage ; 15/07/2021 à 16h49.
Les méthodes éprouvées sont en l'occurrence moins fiables que les méthodes que tu qualifies d'expérimentales

Pour rappel, les méthodes éprouvées sont confrontées aux problèmes suivants :
- réactions aux adjuvants (dont les vaccins ARN n'ont pas besoin)
- virus mal désactivés ou provoquant des réactions adverses (thromboses, Guillain Barré etc.)
- impuretés d'origine cellulaires (ex : vaccin russe)
- taux d'efficacité plus faible

L'ARN messager, tes nucléus en émettent des milliards à chaque instant depuis ta conception, et ils sont rapidement détruits après usage par l'organisme. Aucune raison de croire qu'il en irait autrement pour l'ARN des vaccins.
Post
Citation :
Publié par elyl
Mais tu as lu l'article que j'ai linké? Il n'y a AUCUNE donnée échangée avec le serveur donc rien à chiffrer de ce côté là.
J'ai lu le code l'appli TousAntiCovid Verif, je n'ai pas besoin de lire un article qui prétend que l'appli ne fait pas ce que son code lui fait faire.

Pour le reste, je vais me répéter pour la dernière fois. Si tu ne veux pas sortir ton passe sanitaire à tout bout de champ, ne va pas dans des endroits qui en impose le contrôle, tu maîtrises pleinement l'accessibilité de ton passe sanitaire, tu peux sécuriser tes données toi-même (il suffit de vérifier que le contrôle se fait avec l'application TousAntiCovid Verif qui ne conserve aucune donnée localement, donc tu demandes à voir les deux écrans en même temps). Et pour la toute dernière fois, il n'y a pas plus de risques avec le passe sanitaire aujourd'hui qu'il n'y en avait hier au niveau de la fuite des données de santé individuelles.

Et oui, les vols de données par photographie et analyse postérieure sont marginaux, et c'est un doux euphémisme, parce que c'est chiant comme la mort alors il faut que ce que tu voles ait une valeur marchande élevée pour que ça vaille le coup. Ce n'est pas le cas de ton statut de vaccination qui n'a absolument aucune valeur marchande.

Donc non, il n'y a pas évidemment des gens qui vont essayer de voler ces données via le passe sanitaire. Il y a plus de chance qu'un pickpocket te filoute ton portefeuille pendant que tu fais hyper attention à ce qu'un indélicat ne prenne ton certificat en photo ou que le contrôleur ne soit pas en train de stocker ton QR-Code parce que tu seras tombé sur le seul videur de boîte de nuit fétichiste des QR-Code de certificats de vaccination.
Citation :
Publié par Capitaine Courage
Je reste cependant assez prudent sur ce qui reste pour le moment des vaccins expérimentaux (je ne parle donc que des vaccins à ARN messager, aucune raison d'avoir de suspicions sur les traditionnels). Quand bien même ils ont été administrés en grand nombre, vont donc permettre d'acquérir un grand nombre de données et ont bénéficier de gros investissements, l'argent n'achète pas le temps, et s'il en faut un certains laps incompressible pour être sûrs et certains de leur innocuité, je préfère encore les méthodes éprouvées.
Les vaccins en question ont passé plusieurs phase de tests et ont été mis sur le marché qu'après l'obtention des premiers résultats de la phase 3 sans qu'un risque particulier ait pu être identifié. Qu'il y ait un suivi ensuite n'implique pas tout ce qu'on peut imaginer en utilisant des termes comme "vaccins expérimentaux" et la mise sur le marché avant la fin de la phase 3 est assez courante dans le monde médical.

Enfin j'imagine bien que chacun peut comprendre que l'on ne va pas attendre 10 ans pour mettre sur le marché un vaccin qui sera peut être devenu entre temps obsolète face aux transformations du virus. On a besoin des vaccins quand ils sont efficaces et c'est le cas.

Ensuite vis à vis du risque éventuel qui n'aurait été détecté par personne jusque là, de ce que j'ai lu il n'y jamais eu de vaccin qui a produit des effets indésirables qui n'auraient pas été détecté au cours des premiers mois de tests, mais en plus il faut être cohérent, on prend des risques pour notre santé chaque jour avec tous ce qu'on ingère ou respirons en permanence, sans pour autant se mettre en grève de la soif, de la faim ou de la respiration donc il faut savoir rester raisonnable dans les attentes de sécurité que l'on a et savoir les mettre en corrélation avec les risques qu'on prend quotidiennement sans état d'âmes (voiture, accidents domestiques, accidents sportifs etc...).

L'extrème prudence contre le vaccin n'a de sens que si le risque encourru face au virus était encore plus faible que celui face au vaccin et honnêtement, vu la virulence d'un virus qui a déjà causé la mort de plus de 100 000 personnes en France malgré l'arsenal de mesures sanitaires, j'ai peine à croire que l'on prendrait d'avantage de risques pour nos vies collectives en se vaccinant.

Dernière modification par Arcalypse ; 15/07/2021 à 17h26.
Citation :
Publié par TabouJr
J'ai lu le code l'appli TousAntiCovid Verif, je n'ai pas besoin de lire un article qui prétend que l'appli ne fait pas ce que son code lui fait faire.

Pour le reste, je vais me répéter pour la dernière fois. Si tu ne veux pas sortir ton passe sanitaire à tout bout de champ, ne va pas dans des endroits qui en impose le contrôle, tu maîtrises pleinement l'accessibilité de ton passe sanitaire, tu peux sécuriser tes données toi-même (il suffit de vérifier que le contrôle se fait avec l'application TousAntiCovid Verif qui ne conserve aucune donnée localement, donc tu demandes à voir les deux écrans en même temps). Et pour la toute dernière fois, il n'y a pas plus de risques avec le passe sanitaire aujourd'hui qu'il n'y en avait hier au niveau de la fuite des données de santé individuelles.

Et oui, les vols de données par photographie et analyse postérieure sont marginaux, et c'est un doux euphémisme, parce que c'est chiant comme la mort alors il faut que ce que tu voles ait une valeur marchande élevée pour que ça vaille le coup. Ce n'est pas le cas de ton statut de vaccination qui n'a absolument aucune valeur marchande.

Donc non, il n'y a pas évidemment des gens qui vont essayer de voler ces données via le passe sanitaire. Il y a plus de chance qu'un pickpocket te filoute ton portefeuille pendant que tu fais hyper attention à ce qu'un indélicat ne prenne ton certificat en photo ou que le contrôleur ne soit pas en train de stocker ton QR-Code parce que tu seras tombé sur le seul videur de boîte de nuit fétichiste des QR-Code de certificats de vaccination.
Dernière réponse après j'arrête, ça ne sert de discuter vu que tu ne lis pas ce que j'écris ni les articles que je te linke.

Après l'homme de paille ce que tu fais ici s'appelle un argument d'autorité, "moi j'ai lu le code donc je sais mieux que ton article que je n'ai pas lu", c'est modérable d'après la charte. J'ai donné une source, plutôt bonne à priori, toi ne m'as opposé que ton avis personnel basé sur du vent. Ton avis commencera à avoir de la valeur si tu publies (ici ou ailleurs) une analyse détaillée de l'application avec la preuve de ce que tu avances, en attendant il a autant de valeur que celui de mon facteur, c'est à dire aucun.

Pourquoi tu t'obstines avec ces histoires de photos? Il n'y aucune raisons de prendre une photo, c'est pas le QR Code qui est intéressant mais son contenu. Contenu qui aura déjà été extrait du code par une application que tu es légalement obligé d'utiliser si tu es amené à voir un pass sanitaire (personne ne va s'amuser à montrer son pass sanitaire là où il n'y en a pas besoin.).

Ah bah oui, le videur du supermarché va très certainement accepter de me montrer son application et me laisser vérifier que c'est bien l'application officielle et pas une version trafiquée, il a que ça à foutre ce brave monsieur. Il va surtout m'envoyer chier et me dire de faire les courses ailleurs. De plus je ne pourrai pas voir s'il s'agit d'une application officielle sans une analyse beaucoup trop détaillée pour qu'on me laisse la faire. Rien n'empêche de renommer l'app "TousAntiCovidVerif" et lui donner la même gueule que l'app officielle, ce serait même la base j'ai envie de dire. (Le premier point certains launcher permettent de le faire sans toucher à l'appli...).

Tu as admis toi même que des gens ont déjà volé et volent sûrement toujours des photos de CBs, pourquoi ils ne feraient pas pareil avec des pass sanitaires beaucoup plus facilement accessibles et traitables ? Parce que la CNIL va leur demander de pas le faire peut être?

J'ai déjà dit, à titre perso vu où je vais et l'absence d'infos sensibles dans mon pass sanitaire je n'ai rien à craindre en l'état. Je m'inquiète de l'utilisation qui peut en être faite dans d'autres cas que le mien.

Et je note que tu ne réponds pas à ta connerie de données chiffrées, ce serait bien d'admettre que tu as tort après avoir attaqué deux posteurs.
Citation :
Publié par Arcalypse
Les vaccins en question ont passé plusieurs phase de tests et ont été mis sur le marché qu'après l'obtention des premiers résultats de la phase 3 sans qu'un risque particulier ait pu être identifié. Qu'il y ait un suivi ensuite n'implique pas tout ce qu'on peut imaginer en utilisant des termes comme "vaccins expérimentaux" et la mise sur le marché avant la fin de la phase 3 est assez courante dans le monde médical.

Enfin j'imagine bien que chacun peut comprendre que l'on ne va pas attendre 10 ans pour mettre sur le marché un vaccin qui sera peut être devenu entre temps obsolète face aux transformations du virus. On a besoin des vaccins quand ils sont efficaces et c'est le cas.

Ensuite vis à vis du risque éventuel qui n'aurait été détecté par personne jusque là, de ce que j'ai lu il n'y jamais eu de vaccin qui a produit des effets indésirables qui n'auraient pas été détecté au cours des premiers mois de tests, mais en plus il faut être cohérent, on prend des risques pour notre santé chaque jour avec tous ce qu'on ingère ou respirons en permanence, sans pour autant se mettre en grève de la soif, de la faim ou de la respiration donc il faut savoir rester raisonnable dans les attentes de sécurité que l'on a et savoir les mettre en corrélation avec les risques qu'on prend quotidiennement sans état d'âmes (voiture, accidents domestiques, accidents sportifs etc...).
Exactement. Les effets secondaires sur les vaccins, en général on est fixé au bout de quelques mois. Je n'ai jamais entendu parler d'un vaccin approuvé qui se serait mis à créer des effets secondaires qu'on a pas vu venir après 2 ou 3 ans. C'est un argument totalement bidon.
Citation :
Publié par Arcalypse
Les vaccins en question ont passé plusieurs phase de tests et ont été mis sur le marché qu'après l'obtention des premiers résultats de la phase 3 sans qu'un risque particulier ait pu être identifié. Qu'il y ait un suivi ensuite n'implique pas tout ce qu'on peut imaginer en utilisant des termes comme "vaccins expérimentaux" et la mise sur le marché avant la fin de la phase 3 est assez courante dans le monde médical.

Enfin j'imagine bien que chacun peut comprendre que l'on ne va pas attendre 10 ans pour mettre sur le marché un vaccin qui sera peut être devenu entre temps obsolète face aux transformations du virus. On a besoin des vaccins quand ils sont efficaces et c'est le cas.

Ensuite vis à vis du risque éventuel qui n'aurait été détecté par personne jusque là, de ce que j'ai lu il n'y jamais eu de vaccin qui a produit des effets indésirables qui n'auraient pas été détecté au cours des premiers mois de tests, mais en plus il faut être cohérent, on prend des risques pour notre santé chaque jour avec tous ce qu'on ingère ou respirons en permanence, sans pour autant se mettre en grève de la soif, de la faim ou de la respiration donc il faut savoir rester raisonnable dans les attentes de sécurité que l'on a et savoir les mettre en corrélation avec les risques qu'on prend quotidiennement sans état d'âmes (voiture, accidents domestiques, accidents sportifs etc...).
Citation :
Publié par ClairObscur
Exactement. Les effets secondaires sur les vaccins, en général on est fixé au bout de quelques mois. Je n'ai jamais entendu parler d'un vaccin approuvé qui se serait mis à créer des effets secondaires qu'on a pas vu venir après 2 ou 3 ans. C'est un argument totalement bidon.
La seule chose qu'on sait aujourd'hui c'est :
1/ que a recherche médicale demande du temps : en moyenne, 10 à 15 ans s'écoulent entre les premiers tests précliniques, les essais cliniques et l'autorisation de mise sur le marché (AMM) https://www.aider-recherche-clinique...-la-vente.html
2/ que certains vaccins ont posé de très graves problèmes car on avait peu de recul sur leur impact à terme sur l'ensemble de la population : genre DengVaxia https://www.franceculture.fr/emissio...-novembre-2020
3/ les vaccins à ARNm ne sont pas des vaccins ordinaires

Conclusion : personne n'a une réponse ferme.
C'est donc surtout du serrage de fesses.
Citation :
Publié par -Black-Shadow-
> J'ai un soucis avec le fait qu'un certain nombre de données soient consultables voir collectables par tous les bars/resto etc. Ca me semble un peu inédit, quand j'ai voyagé dans ma vie on a déjà vérifié mes vaccins, mais le cadre était bien différent
La pandémie est un peu inédite aussi. Normal que les mesures pour y répondre le soient.
Sinon ça voudrait dire qu'on répond à une situation inédite avec des mesures habituelles. On a essayé hein. Ça s'est fini en confinement. Genre 3 fois.
Et quand on a vérifié tes vaccins en voyage, justement le cadre était pas différent : il s'agissait de protéger la population (toi et les autres) parce que tu allais dans une zone où circulait une maladie contagieuse.
Et en France il se passe quoi aujourd'hui ? Il y circule une maladie contagieuse.

Citation :
> Ensuite j'ai un soucis sur la mise en oeuvre dans l'urgence, mais peut être des joliens juristes ou compétents sur le sujet me corrigeront/rassureront.
Ce gouvernement fait n'importe quoi, ça c'est sûr. Il faut le laisser passer sur ce coup-ci parce que, pour une fois, la décision de saint-Macron va exactement dans le sens des recommandations de l'académie de médecine, du conseil scientifique, etc. et que dans un but dans santé publique il faut absolument le faire.

Il ne faut évidemment pas pour autant lui lâcher la grappe sur tout le reste où il fait pareil en s'asseyant sur la démocratie.
Parce que c'est clair que le processus démocratique n'existe plus : Macron décide tout seul en haut de la pyramide, personne ne sait ce qu'il va annoncer jusqu'à la dernière minute, même ses plus proches conseiller.
S'il décidait, dans un coup de folie devant les caméras, de dire "ET PUIS MERDE, ON OUVRE TOUT BORDEL, HAPPY HOUR OBLIGATOIRE POUR TOUT LE MONDE TOUT LE TEMPS, GO EN TERRASSE", eh bien ce serait ce qui devrait arriver : le gouvernement et ses porte-paroles devraient trouver moyen dans les 24h suivantes d'appliquer ce que leur leader charismatique vient d'annoncer.
Et ensuite seulement on en débat vaguement à l'assemblée, enfin vraiment vaguement, parce qu'il s'agit juste pour le premier ministre d'expliquer ce qui a été décidé, que la majorité de députés va voter sans se poser la moindre question parce qu'ils sont montés comme l'écume avec Macron, en ont la consistance (de l'écume et de Macron, ça marche avec les deux) et redescendront avec lui.
Citation :
Publié par Gozmoth
La seule chose qu'on sait aujourd'hui c'est :
1/ que a recherche médicale demande du temps : en moyenne, 10 à 15 ans s'écoulent entre les premiers tests précliniques, les essais cliniques et l'autorisation de mise sur le marché (AMM) https://www.aider-recherche-clinique...-la-vente.html
2/ que certains vaccins ont posé de très graves problèmes car on avait peu de recul sur leur impact à terme sur l'ensemble de la population : genre DengVaxia https://www.franceculture.fr/emissio...-novembre-2020
3/ les vaccins à ARNm ne sont pas des vaccins ordinaires

Conclusion : personne n'a une réponse ferme.
C'est donc surtout du serrage de fesses.
Ouais, y a aussi des gens qui se prennent la foudre, ils feraient mieux de ne plus sortir de chez eux.

On ne va pas aligner la politique sanitaire d'une population sur les critères d'une prudence excessive qui poussent à l'inaction et à subir les ravages d'un virus pendant 15 ans pour satisfaire des critères de sécurité qui en l'occurence, face à un virus qui mute beaucoup, seraient totalement contreproductif et potentiellement inopérants.

On pèse la balance bénéfice risque comme pour autoriser les gens à conduire alors que c'est un moyen de déplacement plus mortel que la marche à pied. Voilà c'est tout. Personne peut vous garantir que vous risquez rien avec ce vaccin, comme on ne peut pas vous garantir que vous ne risquez pas de prendre la foudre en sortant de chez vous, simplement le risque (de l'expérience qu'on a des vaccins) est très très faible et même si il y avait un truc qui serait passé sous les radars, rien n'indique que le mal éventuellement engendré serait pire que ce contre quoi le vaccin nous protège actuellement.

Dernière modification par Arcalypse ; 15/07/2021 à 17h50.
Citation :
Publié par Arcalypse
L'extrème prudence contre le vaccin n'a de sens que si le risque encourru face au virus était encore plus faible que celui face au vaccin et honnêtement, vu la virulence d'un virus qui a déjà causé la mort de plus de 100 000 personnes en France malgré l'arsenal de mesures sanitaires, j'ai peine à croire que l'on prendrait d'avantage de risques pour nos vies collectives en se vaccinant.
Je préfère te rependre tout de suite là dessus avant de me faire traiter d'anti-vax, d'irresponsable ou je ne sais quoi d'autre.
Je ne le suis pas, je souhaite au contraire que les efforts de vaccination continuent, je suis moi-même en attente de mon RDV, qui sera pour du Pfizer justement, car c'est le seul disponible avec le réseau que j'utilise.
Seulement à choisir, et selon mon sentiment personnel (il me semble que la liberté de conscience et le consentement ne sont pas encore des notions complètement désuètes) j'avoue que j'aurais préféré un autre, un traditionnel, puisque ceux-là j'en ai déjà reçu comme tout le monde, quand bien même ils ne sont pas parfaits non plus, voire dans le meilleur des monde, un Sanofi / Pasteur à venir, histoire d'avoir aussi le sentiment de soutenir nos propres réseaux de recherche.
C'est dit, c'est clair, et je préfère que ça soit marqué noir sur blanc avant de déclencher quelconque hystérie.

Mais j'estime que :
1. Ce n'est pas une raison pour se relâcher complètement sur le reste, notamment l'hygiène et les gestes barrière. Ce que je vois à Paris me rend dingue.
2. Ce n'est pas non plus une raison non plus pour amoindrir les efforts faits dans les autres domaines de recherche, notamment sur les traitements (d'où le fait que j'évoquais l'ivermectine), car le vaccin seul n'est pas une solution parfaite, et on n'arrivera jamais à une couverture à 100 % quoi qu'il en soit, même 80 % me semble illusoire, quand bien même ce serait rendu obligatoire. Or une fois que les gens déclarent la maladie, vaccinées ouy pas, il faut les traiter.
Citation :
Publié par Gozmoth
La seule chose qu'on sait aujourd'hui c'est :
On sait deux ou trois autres choses :
- comment fonctionne l'ARN messager
- pourquoi le vaccin dengvaxia a posé des problèmes aux Philippines (indice : c'est lié aux caractéristiques du virus de la Dengue)
- que les arguements sur le temps que prend la recherche médicale sont de la merde en barre propagée par les antivax, incapables de comprendre que le temps en question est proportionnel au nombre de cas.

A titre d'information, on a près de 200 millions de personnes qui ont été testées positives au covid sur la planète.

Bref, le serrage de fesse des antivax, c'est leur problème : ils ont droit d'avoir peur du monstre sous le lit, les croyances religieuses ne se discutent pas. Le problème de la société en revanche, c'est de juguler une épidémie qui fout un peu en l'air les systèmes de santé de la planète et l'économie mondiale et qui a déjà tué plusieurs millions de personnes.
on ne voit toujours pas l'impact des décisions de lundi sur VaccinTracker à cause de temps de collationnement/transmission des infos,


mais par contre doctolib, avec ses données sur les prises de RV donne un ordre de grandeur

145062-1626363552-4536.png
on passe à du 700.000 injections/jour en moyenne mobile, je suppose qu'il est matériellement impossible de faire plus


au niveau du taux d'utilisation des stockes de vaccins, pour savoir si les stocks des vaccins "mal-aimés" sont enfin mis à profit par contre c'est toujours pas rentré : les stats remontent au 5/7



AZ le taux d'utilisation s'améliorait uniquement parce que l'on est à stock constant
145062-1626363784-1035.png

et pour le Janssen c'est toujours pitoyable
145062-1626363761-6429.png


à noter par contre, pour ceux qui trouvent que le timing n'était pas bon que le taux d'utilisation du Pfizer lui, restait élevé, il avait même remonté de 2% la semaine d'avant le discours de Macron (certains avaient anticipé ?), on est à 52 millions de doses livrées, 55M la semaine prochaine
145062-1626363947-5739.png
Le vrai enjeu pour espérer mettre fin à la crise est de vacciner 75%-80% de la population mondiale car tous les pays sont interconnectés, et pour que ça marche il faudra que la couverture vaccinale soit valable en même temps pour des milliards des gens.

Il va falloir sérieusement synchroniser les pendules mondiales, en attendant, les gestes barrières restent d'actualité même vacciné.
Citation :
Publié par Capitaine Courage
Concernant Israël je n'ai pas dit le contraire, puisque je dis justement qu'ils priorisent avant toute chose vaccination et gestes barrières.
Seulement même ça peut s'avérer insuffisant
On sait depuis un an que rien d'autre qu'un confinement n'est capable de suffisamment ralentir le virus pour éviter la saturation des systèmes de santé. La preuve, on a vécu des mois sous couvre-feu, pour finir quand même par un confinement.
Et c'était avant le variant delta.
Encore une fois, l'équation est simple :
- Il a suffi de 7% de la population touchée par le variant original (donc bcp moins virulent) pour saturer nos hôpitaux.
- On a vacciné à peine plus de 50% de la pop
- Les gestes barrières n'ont pas suffi et ne suffiront jamais à contenir ce virus, et surtout pas le variant delta

Conclusion : tant qu'on n'a pas vacciné 80%+ de la population, soit on se confine tous, soit on confine seulement les non-vaccinés. Ce sont les deux seules alternatives possibles. (Il y a une troisième alternative bonus mais même Macron n'a pas osé la tenter : on se confine pas, on remplit les hôpitaux grâce aux 50% de non-vaccinés, et on finit par reconfiner une fois qu'ils sont saturés).

Citation :
Publié par Gozmoth
La seule chose qu'on sait aujourd'hui c'est :
1/ que a recherche médicale demande du temps : en moyenne, 10 à 15 ans s'écoulent entre les premiers tests précliniques, les essais cliniques et l'autorisation de mise sur le marché (AMM) https://www.aider-recherche-clinique...-la-vente.html
2/ que certains vaccins ont posé de très graves problèmes car on avait peu de recul sur leur impact à terme sur l'ensemble de la population : genre DengVaxia https://www.franceculture.fr/emissio...-novembre-2020
C'est exactement dans les cas de vaccins ordinaires cités par Aloïsius qui peuvent avoir ces problèmes, et que les vaccins ARNm évitent.

Quant à la durée d'autorisation, nom d'un chien comme c'est fatiguant de devoir encore expliquer, après 1 an de répétition, que le fait que ce soit une pandémie mondiale a fait sauter tous les verrous logistiques, et que le fait que des millions de personnes soient atteintes dans des pays développés a permis d'accélérer les phases de test de manière hyper facile. (À comparer avec des épidémies pour lesquelles il faut attendre des années pour avoir des millions de sujets de test).
Citation :
Publié par Aloïsius
On sait deux ou trois autres choses :
- comment fonctionne l'ARN messager
- pourquoi le vaccin dengvaxia a posé des problèmes aux Philippines (indice : c'est lié aux caractéristiques du virus de la Dengue)
- que les arguements sur le temps que prend la recherche médicale sont de la merde en barre propagée par les antivax, incapables de comprendre que le temps en question est proportionnel au nombre de cas.

A titre d'information, on a près de 200 millions de personnes qui ont été testées positives au covid sur la planète.

Bref, le serrage de fesse des antivax, c'est leur problème : ils ont droit d'avoir peur du monstre sous le lit, les croyances religieuses ne se discutent pas. Le problème de la société en revanche, c'est de juguler une épidémie qui fout un peu en l'air les systèmes de santé de la planète et l'économie mondiale et qui a déjà tué plusieurs millions de personnes.
Honnêtement je ne vois plus de différence entre ce genre de post pro-radicaux et les antivax 5g. Il y a une haine incroyable qui se dégagent de certains.

Cela dit, il n'y a donc rien qui infirme le fait que nous n'avons à ce jour aucune vision sur les impacts à terme de ces campagnes de vaccination. Ca ne veut pas dire que les vaccins ne sont pas efficaces, ça veut juste dire qu'aujourd'hui on ne connaît pas les conséquences à terme (qui peuvent varier entre rien/que dalle/nada et un wipe d'une partie de l'humanité).

En ce qui concerne le temps pour la recherche médicale, je t'invite à te documenter auprès de l'INSERM, voir de les appeler : https://www.inserm.fr/information-en...-developpement
Oui on est en dehors de tout cycle normal. Ce n'est pas un problème de le dire, que l'on soit pour ou contre.

Medicament_schema_pleine-page.jpg

Ah et oui, les propos de Véran comme quoi ces vaccins sont sorties de la phase III sont évidemment faux.
Citation :
Publié par Gozmoth
Honnêtement je ne vois plus de différence entre ce genre de post pro-radicaux et les antivax 5g. Il y a une haine incroyable qui se dégagent de certains.
La vérité n'est pas dans les messagers mais dans les messages.
Les uns s'appuient sur le consensus scientifique. Qui, s'il est imparfait, reste malgré tout ce qu'on a de mieux.
Les antivax s'appuient sur des thèses minoritaires, non démontrées, qui ne jouent que sur la peur et les émotions négatives.
On a déjà indiqué ce qu'est une balance bénéfice-risque. Si certains finissent par devenir virulents, c'est parce que les mêmes explications ont été données des dizaines de fois aux mêmes questions qui sont toujours revenues.
Tu as beau, contredire les arguments des sceptiques, ceux-ci reviennent incessamment à la charge, alors qu'il est maintenant amplement confirmé que:
- ce n'est pas une grippette
- le vaccin est infiniment moins dangereux que le virus
- qu'on va se prendre une autre vague basée sur le variant delta qui est au moins 60% plus contagieux que le variant alpha qui était lui-même au moins 60% plus contagieux que le virus d'origine.
Donc là, maintenant, il n'est plus temps de tergiverser. Nous avons peut-être trop tardé pour éviter la 4e vague (l'avenir nous le dira) mais au moins on peut faire tout notre possible pour en réduire l'impact, et cela passe par une vaccination massive, là, maintenant.
Donc, il n'est plus temps de laisser du temps à ceux qui hésitent encore.
@Gozmoth : Deux commentaires par rapport à ce que tu écris.
Un vaccin à ARNm n'est que dans son action de départ. L'ARNm est courte. Un fois détruit et la protéine P créée (le but de l'ARNm), ton système immunitaire fait le reste. Il ne reste à terme plus rien de l'ARNm. Et donc de ce point de vue, pas de différence par rapport à un vaccin classique.
https://www.mesvaccins.net/web/news/...ir-des-vaccins

L'autre chose est concernant la phase de test et l'article que tu as linké. Tu fais le même jeu que les anti-vax. Oui le vaccin est toujours en phase 3 mais il n'est plus en phase d'expérimentation. Cette phase 3 sert à avoir des réponses à tout un tas de question. L'article que tu link l'explique bien et donc du coup, tu fais un poil de mauvaise foi sur ce coup.
j'aime bien l'édito du Monde


Citation :
Il est des décisions à même de compromettre un destin politique. Choisir de reconfiner le pays ou, pour le moins, d’imposer de nouvelles restrictions privant les Français de leur « art de vivre », du fait du rebond épidémique de Covid-19, en fait sans doute partie.

A neuf mois du scrutin présidentiel où il pourrait jouer sa réélection, Emmanuel Macron n’ignore rien du péril que le variant Delta met sur sa route. Et son discours du lundi 12 juillet témoigne du dernier pari présidentiel : tout faire pour ne pas enfermer de nouveau le pays, déjà laminé par quinze mois de restrictions, afin de pouvoir se projeter dans l’après-2022.


Citation :
Il lui faut agir vite. La quatrième vague épidémique est susceptible de saturer les hôpitaux dès la rentrée. Mais quand le Portugal, confronté lui aussi au variant Delta, a eu recours à la solution déjà éprouvée du couvre-feu, le chef de l’Etat a éloigné catégoriquement cette option, préférant miser sur une vaccination à marche forcée de la population.
"vaccination à marche forcée" c'est cela



personnellement au niveau de timing de l'annonce, je vois beaucoup de critiques, mais je pense qu'il est le meilleur possible : on avait eu le temps d'accumuler quelques stocks pour répondre au pic de demande, le rythme commençait à vraiment ralentir avec la fin des secondes injections des early adopters et de l'autre coté, le temps pressait avec l'inertie de la pandémie qui garanti la même remontée que dans les pays voisins si on ne faisait rien
145062-1626365817-8931.png




Citation :
Peu importe que cette détermination oblige Emmanuel Macron à se dédire. Le locataire de l’Elysée, qui, fin avril, affirmait à la presse quotidienne régionale que « le passe sanitaire ne sera[it] jamais un droit d’accès qui différencie les Français, il ne saurait être obligatoire pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours », fait volte-face.
moi, je ne lui en veut pas, mais alors pas du tout. Le variant delta a changé de toutes façons radicalement la donne par rapport à avril, il fallait agir.




Citation :
Pour convaincre les Français hésitants, à la peur d’un virus parfois mortel s’est ajoutée la terreur d’un confinement même « light ». « La question qui se pose, ce n’est pas la vie normale ou le passe sanitaire, c’est le confinement ou le passe sanitaire », expliquait le ministre de la santé, Olivier Véran, sur BFM-TV, au lendemain de l’intervention présidentielle. « La fermeture et ses conséquences est-elle préférable à l’ouverture ? L’immense majorité doit-elle s’incliner devant la minorité ? », abonde un proche du chef de l’Etat.
c’est le confinement ou le passe sanitaire, vous êtes aussi pas mal à le dire ici





Citation :
Quand bien même quelques milliers de manifestants ont appelé, mercredi 14 juillet, à se révolter contre « la dictature » du passe sanitaire ou de la vaccination, dans les rues de Paris, Toulouse, Montpellier, Marseille ou Annecy, reprenant les hashtags qui fleurissent sur les comptes des opposants les plus radicaux à la vaccination sur les réseaux sociaux, le gouvernement tient bon. Contrairement à son attitude, fin 2020, lors du démarrage de la campagne vaccinale, l’exécutif semble ne plus redouter les « antivax ».
"plus"

Citation :
Et si l’opposition à l’extrême droite ou au sein de la gauche de la gauche dénonce la « brutalité indécente » du chef de l’Etat (Marine Le Pen, représentante du Rassemblement national) ou un « abus de pouvoir » (Jean-Luc Mélenchon, chef de file de La France insoumise), la majorité présidentielle reste confiante, sûre d’avoir l’opinion de son côté. Un sondage Odoxa-Backbone Consulting pour Le Figaro, publié le 14 juillet, indique, de fait, qu’une large majorité des Français soutient les mesures annoncées lundi soir.

145062-1626366044-4993.png
https://www.lefigaro.fr/politique/un...-soir-20210713

(NB " 65% des Français ont été mécontents d'apprendre que le président de la République n'avait pas renoncé à la réforme des retraites. ")




Citation :
Enfin, si les amendes infligées aux établissements ne contrôlant pas le passe sanitaire sont sévères (jusqu’à 45 000 euros et un an de prison), une certaine tolérance pourrait être concédée pour « celui qui n’est que de passage pour prendre un petit café au bar », souligne une source au sein de l’exécutif.
pfff souplesse maintenant. Franchement j'aimerai bien voir quelques bars fermés en particulier ceux qui hébergent des trafics




145062-1626366129-1475.png






Citation :
L’explosion des demandes de vaccination, avec quelque trois millions de rendez-vous pris quarante-huit heures après l’allocution d’Emmanuel Macron, invite à l’optimisme. « Ça va aller crescendo », rêve-t-on dans l’entourage du chef de l’Etat.

Si tel était le cas, l’immunité collective de la population adulte pourrait être atteinte fin août. Mais « c’est un objectif très ambitieux », souligne l’épidémiologiste Antoine Flahault, qui redoute que le pays ne doive tout de même finir par imposer un couvre-feu ou un confinement. Une chose est sûre, Emmanuel Macron ne pourra pas, comme il le présageait début juin, « gérer l’été en pente douce ».
je ne sais toujours pas si matériellement les 85% sont possible fin aout, je n'arrive même pas à trouver le total des doses que l'on aura fin aout ???


d'après
145062-1626366624-6494.png
57,6+7,4+9,8=75 millions de doses

et
145062-1626366575-3942.png
62,5+7,4+9,8=
on a 80 millions de doses

on aurait à la louche
85 millions de doses fin aout,

donc c'est matériellement impossible d'arriver à 85% de vaccinés fin aout pour 57 millions de personnes 12+ avec cela ?
Citation :
Publié par Gozmoth

Ah et oui, les propos de Véran comme quoi ces vaccins sont sorties de la phase III sont évidemment faux.

L'article du Monde dit aussi que :

Citation :
Mais là-dessus, Mathieu Molimard, chef du service de pharmacologie médicale du CHU de Bordeaux, se montre rassurant : « Il n’y a pas de vaccin qui ait induit des effets indésirables à long terme qu’on n’avait pas vus dans les deux mois après la vaccination. »
et de conclure par

Citation :
Ainsi, même si la phase 3 n’est pas totalement achevée, ce qui est une procédure tout à fait habituelle pour les médicaments, Moderna et Pfizer ont déjà rempli les critères nécessaires, et fourni des données solides pour prouver l’efficacité et la sécurité de leurs vaccins contre le Covid-19. Depuis les premières injections, trois milliards de doses ont été administrées dans le monde. Certains effets indésirables ont été mis en évidence, notamment des cas de thromboses signalés avec le vaccin AstraZeneca. Mais ces cas graves sont excessivement rares. Cette faible proportion est une « bonne raison de se faire vacciner », estime le professeur Molimard, cela sans craindre de passer pour un « cobaye ». Prudence, donc, face aux discours alarmistes.
Du coup, ou veux-tu en venir exactement ?
Apparemment il faudrait 52 millions (44 pour des gens pas vaccinés et 8 pour des gens avec juste seconde doses) de doses d'ici fin Aout or on va être livré de 17 à 18 millions de doses (pfizer + Moderna) en Aout.
Donc infaisable.

Bon dans ce calcul il doit y avoir quelques millieurs/centaines qui ne necessitent qu'une seule dose aprés infection.
Citation :
Publié par Gozmoth
Honnêtement je ne vois plus de différence entre ce genre de post pro-radicaux et les antivax 5g. Il y a une haine incroyable qui se dégagent de certains.

Cela dit, il n'y a donc rien qui infirme le fait que nous n'avons à ce jour aucune vision sur les impacts à terme de ces campagnes de vaccination. Ca ne veut pas dire que les vaccins ne sont pas efficaces, ça veut juste dire qu'aujourd'hui on ne connaît pas les conséquences à terme (qui peuvent varier entre rien/que dalle/nada et un wipe d'une partie de l'humanité).

En ce qui concerne le temps pour la recherche médicale, je t'invite à te documenter auprès de l'INSERM, voir de les appeler : https://www.inserm.fr/information-en...-developpement
Oui on est en dehors de tout cycle normal. Ce n'est pas un problème de le dire, que l'on soit pour ou contre.

Medicament_schema_pleine-page.jpg

Ah et oui, les propos de Véran comme quoi ces vaccins sont sorties de la phase III sont évidemment faux.
Pour ton infos la technologie ARNm est pas sortie du chapeau il y a 1 an.

Moderna çà fait 11 ans+ qu'ils bossent dessus.

Tu peux trouver de la doc qui date de 2013 sur les vaccins à ARNm : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24138818/

Et non un vaccin ne peut pas avoir de conséquences à long terme pour la simple et bonne raison que les quantités injectées sont négligeables, le corps humain va l'évacuer beaucoup trop rapidement pour avoir des conséquences. Les seuls effets qui peuvent apparaitre sont dans les jours qui suivent ou mois au pire.

Dernière modification par Christobale ; 15/07/2021 à 19h00.
Citation :
Publié par Gozmoth
Cela dit, il n'y a donc rien qui infirme le fait que nous n'avons à ce jour aucune vision sur les impacts à terme de ces campagnes de vaccination. Ca ne veut pas dire que les vaccins ne sont pas efficaces, ça veut juste dire qu'aujourd'hui on ne connaît pas les conséquences à terme (qui peuvent varier entre rien/que dalle/nada et un wipe d'une partie de l'humanité).
Si il y a quelque chose qui affirme qu'on a une vision sur les impacts à long terme des vaccins.
Pourquoi ? Parce que les vaccins ARNm c'est pas nouveau, ca fait des années que les labos bossent dessus, le fait qu'on détecte les problèmes rapidement qu'en y'en a (lit tes propres sources), qu'on sait comment fonctionne l'ARNm, etc...
Bref, du coup avec tout ca, les effets à long termes tendent vers le 0 absolu...
A un moment ca serait bien de pas relancer avec des "arguments" qui ont déjà été débunk plusieurs fois... Ca deviens chiant.
Répondre

Connectés sur ce fil