Netflix est là !

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Jihui
Fini Locke and key. elle n'est pas parfaite mais se laisse voir avec plaisir cette petite série, et au moins netflix lui donne une fin.
Série pas woke du tout, du coup la haut chez netflix ça a du gueuler donc il y a un mariage gay qui ne sort de nul part et qui prend un épisode entier saison 3, mariage avec baiser au cas ou les 2 ou 3 au fond de la salle n'auraient pas compris. puis Kinsey a dû rester habillé tout le reste de la saison avec le même pull au couleur lgbt.
J'en suis à l'épisode 4 de la dernière saison.

C'est dans la même veine que les deux premières saisons. Mention cependant au "méchant" de cette saison, qui est largement au dessus des autres.

D'ailleurs, je connais pas l'acteur, je sais pas si il a une carrière derrière lui ou si il débarque du dernier bus, mais il a un réel potentiel pour jouer un rôle de méchant dans une prochaine série/film de Super Héros, ou d'un père en perdition dans un drama. Il me fait penser à un croisement entre Mickey Rourke et Christopher Walken niveau "gueule"

J'apprécie la série, mais un seul visionnage me suffira, c'est sympa mais ca sera pas celle qui m'aura le plus marqué, à l'inverse de Orange is the New Black, The Good Place, Stranger Things, etc...
J'ai enfin commencé Sandman.

Perso j'aime beaucoup mais c'est clairement du Neil Gaiman.

On aime ou on déteste comme American Gods.

J'ai juste du mal avec l'acteur principal. Le clone de Twilight me dérange.

Pour l'instant mes deux épisodes préférés sont les 5 et 6.
faut dire le 5 et le 6 sont vraiment très bon.
Surtout qu'ensuite (après goût perso) la chute est assez brutal et tu n'as plus ensuite d'épisode de cette qualité par la suite.



Citation :
On aime ou on déteste comme American Gods.
J'adorais la série mais y a fallu qu'elle soit annulé....
Terminé The Sandman, j'ai bien aimé, c'est plutôt une bonne adaptation, même si je suis assez déçu de tous les décors et effets spéciaux liés au monde du rêve, que je trouve ternes. J'aurais préféré que ce soit bien plus chatoyant et "intense" (aussi bien dans les représentations de rêves que de cauchemars). J'aime beaucoup l'interprétation de l'acteur incarnant Dream, il correspond tout à fait au personnage dans le comics : froid, dépressif, fasciné, égoïste, hautain. Le casting de certains personnages est aussi particulièrement réussi : le Corinthien notamment, Desire, et surtout Stephen Fry en Gilbert, juste parfait.
J'ai rigolé un peu sur l'intitulé de la Convention des Collectionneurs :

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
sur les "céréales", qui j'imagine est un jeu de mot avec "serial" killers



il ne me semble pas que c'était dans l'oeuvre originale.

En tout cas j'espère qu'il y aura une seconde saison, surtout au vu de ce que la dernière séquence annonce [attention spoiler comics et possiblement de la suite de la série tv] :

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
L'abandon des enfers par Lucifer, dont il donne la propriété à Dream, et la procession des divers dieux et entités qui vont lui rendre visite pour lui négocier les clés, ça peut donner des scènes grandioses si la série tient ses promesses comme cette première saison.
Citation :
Publié par Crevard Ingenieux
J'aime beaucoup l'interprétation de l'acteur incarnant Dream, il correspond tout à fait au personnage dans le comics : froid, dépressif, fasciné, égoïste, hautain
Dans le comportement OK (je ne connais pas le comic) mais esthétiquement, il surfe aussi sur la vague Emo pseudo-beau gosse efféminé-mystérieux des années 2000 dans le comic ?

Pareil avec Desire d'ailleurs. Pourquoi on se tape un Marilyn Manson-like ?

J'ai l'impression que la prod' de la série a bien kiffé les années 2000's.
Citation :
Publié par Jyharl
Dans le comportement OK (je ne connais pas le comic) mais esthétiquement, il surfe aussi sur la vague Emo pseudo-beau gosse efféminé-mystérieux des années 2000 dans le comic ?

Pareil avec Desire d'ailleurs. Pourquoi on se tape un Marilyn Manson-like ?

J'ai l'impression que la prod' de la série a bien kiffé les années 2000's.
Ca a déjà été dit il y a quelques posts il me semble, mais oui, Dream est plus ou moins inspiré dans son apparence par Robert Smith, le chanteur de The Cure, donc son aspect "emo" est plutôt bienvenu ici. Desire dans le comics est totalement androgyne, donc avoir choisi un(e) interprète non-binaire est raccord (la principale différence est que Desire est presque toujours brun(e) dans le comics), et ses vêtements sont également conformes, par exemple avec sa "combinaison-chat" :

192733-1660651857-7022.png
Citation :
Publié par Jyharl
Dans le comportement OK (je ne connais pas le comic) mais esthétiquement, il surfe aussi sur la vague Emo pseudo-beau gosse efféminé-mystérieux des années 2000 dans le comic ?

Pareil avec Desire d'ailleurs. Pourquoi on se tape un Marilyn Manson-like ?

J'ai l'impression que la prod' de la série a bien kiffé les années 2000's.
Heu non, pas du tout. Dream, à la base, de l'aveu même de Neil Gaiman, c'est un mix de Robert Smith des Cure, Farukh Ruzimatov (un danseur de ballet) et Peter Murphy de Bauhaus.

robert-smith.jpg

RUZIMATOV-Faroukh.jpg


ECEl_sdUEAA1dEx.jpg

C'est un pur produit de l'imagerie cold-wave/goth/post punk des années 80 (que les emo ont joyeusement repompé 15-20 ans plus tard). Et son incarnation dans la série en est une version à peine actualisée.
Pour référence, il ressemble à ça (entre autres, ça bouge) dans les comics:

sandman-for-npr_wide-be780ec99675e0913b1524de21bcd35a8fd96906-s1100-c50.jpg

Pareil pour Desire, voici celui des comics:

latest.png

Le casting est juste parfait, dans chacun des deux cas. Le seul choix de casting qui n'est pas une translation 1:1 des comics, c'est Death, et on en a déjà discuté, la seule et unique chose qui change c'est la couleur de sa peau (même la coiffure est très similaire).

Edit: de toute façon, je pense que c'est presque impossible pour les gens qui ne sont pas de cette génération de comprendre à 100% l'univers esthétique du Sandman de Gaiman sans connaître des artistes comme Sister of Mercy, Bauhaus, le Bowie de Tin Machine, The Cure, Siouxie and the Banshee, et globalement tout ce pan de la culture de la 2e moitié des années 80 (tout ce qui vient du milieu underground post-punk londonien de l'époque). Le plus proche des références que tu cites, c'est le Nine Inch Nails du premier album...sachant que Reznor a par la suite produit les 3 premiers albums de Manson, donc directement influencé toute la mouvance emo (qui musicalement est un mix des différents courants post-punk allant du goth à l'indus en passant par le hardcore).

Dernière modification par Echtelion Maelin ; 16/08/2022 à 14h24.
Puisqu'on est là-dedans, d'ailleurs, il faut avoir en tête que Sandman fait partie, avec les bouquins d'Ann Rice (et tout ce qui en dérive plus ou moins, notamment tout ce qui sort du World of Darkness de White Wolf), et une partie du cinéma SF/fantastique des années 90 (notamment et en particulier The Crow d'Alex Proyas), et musicalement des groupes comme les anglais de Paradise Lost (qui sont une version plus heavy de Dead Can Dance ou des Sisters of Mercy) ou les ricains de Type O Negative, avec Glen Danzig en solo qui était déjà avec les Misfits un des piliers de ce mouvement, des produits culturels de la fin des années80 et du début des années 90 qui font la jonction entre le mouvement goth/cold wave des années 80 et sa continuation stylistique par les emo dans les années 2000.
Mais il ne faut pas croire que les emo et encore moins la génération Twilight aient inventé quoi que ce soit visuellement, ils ont quasi-intégralement recyclé des choses qui existaient déjà et faisaient partie d'une sous-culture très forte depuis les années 80.
Citation :
Publié par Crevard Ingenieux

En tout cas j'espère qu'il y aura une seconde saison, surtout au vu de ce que la dernière séquence annonce [attention spoiler comics et possiblement de la suite de la série tv] :

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
L'abandon des enfers par Lucifer, dont il donne la propriété à Dream, et la procession des divers dieux et entités qui vont lui rendre visite pour lui négocier les clés, ça peut donner des scènes grandioses si la série tient ses promesses comme cette première saison.


De ce que j'ai vu des images postées par Gaiman, les prochains épisodes seront des one shots qui ne font pas suite directe à la saison 1.
C'est exactement pareil que dans le comic mais faut voir si ça risque pas de perdre le spectateur.

Je sais pas si ça correspond à la saison 2 ou à des épisodes spéciaux.
Citation :
Publié par Borh
De ce que j'ai vu des images postées par Gaiman, les prochains épisodes seront des one shots qui ne font pas suite directe à la saison 1.
C'est exactement pareil que dans le comic mais faut voir si ça risque pas de perdre le spectateur.

Je sais pas si ça correspond à la saison 2 ou à des épisodes spéciaux.
Pour m'être tapé les deux tomes en livre audio, je confirme le premier point.
Et autant j'ai dévoré le premier tome (qui est donc repris à l'identique par la première saison de Netflix), autant j'ai eu énormément de mal à terminer le second.

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
C'est effectivement des épisodes qui s'enchainent sans lien direct entre eux, des "morceaux de vie" de différents personnages, qu'on espère à un moment voir regrouper dans une histoire commune.
Mais ce moment n'arrive pas.
Et c'était vraiment chi....
j'ai cliqué sur Day Shift sans faires exprès.


C'est dans la même veine que Bright, du fantastique contemporain avec une tête d'affiche pour vendre, un scénario classique, sans surprise, mais qui fait le taf.
Bref, on l'oubliera sûrement rapidement, mais je regrette pas mon clic.
Citation :
Publié par Linou
Pour m'être tapé les deux tomes en livre audio, je confirme le premier point.
Et autant j'ai dévoré le premier tome (qui est donc repris à l'identique par la première saison de Netflix), autant j'ai eu énormément de mal à terminer le second.

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
C'est effectivement des épisodes qui s'enchainent sans lien direct entre eux, des "morceaux de vie" de différents personnages, qu'on espère à un moment voir regrouper dans une histoire commune.
Mais ce moment n'arrive pas.
Et c'était vraiment chi....

Ces épisodes servent surtout à approfondir le personnage de Dream, son passé, son caractère. Certains de ces épisodes ont une vraie importance pour le metaplot, mais pas la majorité. Et vu que ce sont des épisodes qui se déroulent dans le passé pour la plupart, on peut pas deviner forcément qu'ils sont importants ou pas au moment où on les voit.

Oui moi aussi quand j'ai lu le comic, j'ai trouvé ces one shots entre les gros story arcs assez frustrants. Le pire, c'est la suite de One Shots qui correspondent au tome 8 de l'édition reliée, elle fait suite à story arc épique de chez épique (Brief Lives) et ça fait complètement retomber la tension, j'ai eu beaucoup de mal à le lire.
Je suis vraiment fan du comic, et je trouve que ça réputation est méritée, mais si je dois lui trouver un défaut, c'est vraiment ça, l'intérêt et la tension font de espace de vague, avec des creux entre les vagues.
La version low-cost de Netflix (supportée par la publicité) se passera de l'accès hors-ligne

Pour contrer sa perte d'abonnés, Netflix prépare un abonnement low-cost financé par la publicité.
Mais aussi par une capacité en moins : l'accès hors-ligne ne sera plus disponible. Une mention : “Le téléchargement est accessible pour tous les abonnements sauf pour Netflix avec la publicité.”, allant apparaître.
Citation :
Publié par Borh
Je sais pas si ça correspond à la saison 2 ou à des épisodes spéciaux.
Eh bien aujourd'hui, sortie surprise d'un épisode bonus en 2 parties qui n'est effectivement pas dans la trame principale d'une saison 2
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
1ère partie (une vingtaine de minutes) sur Dream of a Thousand Cats, amusant et très joli graphiquement mais sans plus
2nde partie (une quarantaine de minutes) sur Calliope, la Muse enfermée contre son gré par des écrivains en manque d'inspiration, et son lien avec Morpheus. Déjà plus intéressant même si j'ai trouvé la "résolution" un peu courte.
La série Resident Evil est arrêtée après une seule saison. Rien de très surprenant en soi (sachant qu'elle s'est globalement fait défoncer par la critique, et que les audiences étaient apparemment très moyennes), la présence de Lance Reddick (bon, j'avoue que son cosplay Albert Wesker look classique avec la brosse et le trench-coat m'a bien fait rire) n'aura pas suffit...
Citation :
Publié par Echtelion Maelin
La série Resident Evil est arrêtée après une seule saison. Rien de très surprenant en soi (sachant qu'elle s'est globalement fait défoncer par la critique, et que les audiences étaient apparemment très moyennes), la présence de Lance Reddick (bon, j'avoue que son cosplay Albert Wesker look classique avec la brosse et le trench-coat m'a bien fait rire) n'aura pas suffit...
Pourtant la série teasé une suite , bon au moins Netflix mettra des $ dans une autre série que les critiques apprécieront car ayant maté la série j'ai trouvé celle-ci extrêmement mauvaise.
Citation :
Publié par Echtelion Maelin
La série Resident Evil est arrêtée après une seule saison. Rien de très surprenant en soi (sachant qu'elle s'est globalement fait défoncer par la critique, et que les audiences étaient apparemment très moyennes), la présence de Lance Reddick (bon, j'avoue que son cosplay Albert Wesker look classique avec la brosse et le trench-coat m'a bien fait rire) n'aura pas suffit...
C'est tellement mauvais faut dire ^^.
Pourtant cette série n'a toujours pas quitté le top 10, en France en tout cas.
A force il vont y gagner que plus personne ne perdra son temps a regarder la première saison de leurs séries.
Je suis en train de me faire la série Taxi Driver, une série coréenne.
Et franchement, niveau ambiance c'est pas loin de la série Stranger (donc très bon), mais l'histoire n'a rien à voir.
C'est un genre de groupe qui s'occupe de faire payer toutes les pourritures qui passe à travers la justice. Tous les personnages ont une bonne raison de le faire.
C'est aussi une bonne critique sociétale, du mode de vie et de la justice coréenne.

Les personnages sont plutôt convaincants (surtout le boss et l'acteur principal), la réalisation plutôt bonne, et ça ne fait pas kitch.
Je conseil fortement

C'est 4 minutes par heure de ce que j'ai compris effectivement, c'est un peu abusif de dire 10 minutes dans un "épisode" de Stranger Things, tous les épisodes ne font pas 2h30 il me semble (ou alors y a un souci dans le format).
Citation :
Publié par Von
C'est 4 minutes par heure de ce que j'ai compris effectivement, c'est un peu abusif de dire 10 minutes dans un "épisode" de Stranger Things, tous les épisodes ne font pas 2h30 il me semble (ou alors y a un souci dans le format).
J'ai lu cet exemple dans cet article, ils y sont peut-être allés à la louche.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés