Sciences (La Taverne)

[Sujet général] Actualité de l'espace

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Ryu Seiken
D'ailleurs ils font comment pour la distanciation sociale ? Une fusée et une base extra-planétaire par astronaute ?
Ils sont testés et isolés avant le départ et vu que les virus ne se téléportent pas encore il n'y aucun risque de le chopper ensuite ?
Le SN15 va partir dans quelques heures. Est-ce qu'il fera "boom" à l'atterrissage encore une fois ? Les moteurs auraient été la cible d'améliorations importantes et ne devraient pas avoir les mêmes difficultés à se rallumer dans la manœuvre finale.
Atterissage de SN15 réussi! GG SpaceX!

edit: petit incendie en bas de la fusée... pas de kaboom encore.

Atterissage à partir de 12:08

Dernière modification par ~Boumy~ ; 06/05/2021 à 00h55.
L'incendie est éteint.

C'est Jeff Bezos (et Boeing) qui vont avoir les glandes.

Par contre, c'est encore loin d'être parfait : il se pose sur le bord du pad, il y a un incendie qui dure plusieurs minutes etc. Le fait qu'il ait besoin de dégazer d'énormes quantités de méthane de longues minutes durant après s'être posée, c'est aussi un problème.
Dommage que le temps ait été dégueulasse, on a pas pu voir grand chose ! Mais ça fait plaisir d'avoir enfin un succès (quasi) total

Citation :
Publié par Aloïsius
C'est Jeff Bezos (et Boeing) qui vont avoir les glandes.
P'tain bah vu leurs comportements à l'un et l'autre ces derniers temps, c'est pas moi qui vais m'en plaindre. On sent bien que les acteurs historiques sont complètement dépassés par l'évolution du spatial ces dernières années. Boeing, en tout cas.

Pour blue origin ma foi, j'espère quand même qu'ils arriveront à rebondir, même si leur comportement est exécrable, leurs projets sont sympa et apportent leur lot de nouveautés !

Citation :
Le fait qu'il ait besoin de dégazer d'énormes quantités de méthane de longues minutes durant après s'être posée, c'est aussi un problème.
Ca c'est un process normal à priori, y'a pas d'autre système de vidange pour l'instant que balancer tout les restes d'ergols dans l'air.

Dernière modification par 'Az ; 06/05/2021 à 01h00.
Citation :
Publié par Epic
Je me demande si ça va avoir un impact dans le recours en justice concernant l'attribution des contrats de la Nasa.
Pour l'instant, c'est un recours administratif si je ne dis pas de bêtise, il n'y a pas encore de procès.

Et bien entendu, le succès d'hier va avoir un impact sur les décisions rendues par le régulateur.
Ptin voir les raptors sur support rotatif bouger de cette manière pour contrôler la trajectoire de descente, c'est fabuleux
Et le taf de précisions de le faire atterrir a 1m de ton canon a eau.
Apparemment le SN18 et le SN19 ont été annulés (parce que plus besoin d'eux)

J'imagine qu'on aura pas grand chose de plus avec le SN17 et SN18, ils essayeront sans doutes d'aller un peu plus haut.

La prochaine étape majeure sera le SN20 et son booster BN3 qui tenteront l'accès à l'orbite. Déjà ce machin là est impressionnant, quand il aura doublé sa hauteur ça sera autre chose, j'ai hâte !
Citation :
Publié par (0)Draki
Ptin voir les raptors sur support rotatif bouger de cette manière pour contrôler la trajectoire de descente, c'est fabuleux
Et le taf de précisions de le faire atterrir a 1m de ton canon a eau.
je pense au contraire qu il y a eu un probleme normalement il doit se poser avec 1 seul moteur la il y en avais 2 d allumer
et ce poser au centre pas au bord
Citation :
Publié par cricri
je pense au contraire qu il y a eu un probleme normalement il doit se poser avec 1 seul moteur la il y en avais 2 d allumer
et ce poser au centre pas au bord
Concernant les moteurs non, le SN15 ne devait pas obligatoirement utiliser 1 seul moteur.
Dans une vidéo, John Insprucker, l'un des ingénieurs principaux de Space X, disait que le SN15 devait atterrir avec les 3 moteurs allumés.

Le fait est que le le prototype est parfaitement capable de se poser avec deux moteurs, ce qui constitue une preuve de tolérance au panne.
Citation :
Publié par Ghainor/Rodrek
Concernant les moteurs non, le SN15 ne devait pas obligatoirement utiliser 1 seul moteur.
Dans une vidéo, John Insprucker, l'un des ingénieurs principaux de Space X, disait que le SN15 devait atterrir avec les 3 moteurs allumés.

Le fait est que le le prototype est parfaitement capable de se poser avec deux moteurs, ce qui constitue une preuve de tolérance au panne.
Il doit allumer les 3 moteurs pour freiner, par contre pour se poser, initialement ça devait se faire avec un seul moteur.

Une des amélioration qui a été mis en place après les premiers échecs, c'est de repérer le moteur qui fonctionne le mieux pendant ce passage avec les 3 moteurs allumés pour le prioriser sur la phase finale, et c'est ce qui a permis au SN10 de presque réussir à atterrir correctement.

Le SN15 est le premier qui se pose en gardant 2 moteurs allumés, j'imagine que ça fait aussi partis des améliorations, de pouvoir détecter quand un seul ne suffit pas et en laisser 2 dans ce cas de figure.
Mais bon, c'est probablement pas un cas de figure souhaitable, c'est pas un pad de lancement, y'a rien de prévue pour l'échappement des gaz et y'a toujours un risque d'endommager un moteur au moment de se poser.
Une nouvelle sur le bloc de fusée chinoise qu tombe.
D'après Roscosmos, c'est aux alentour de 23 heures et 30 minutes GMT quelque part dans la mer du Timor ou sur l'Indonésie que ça se diffusera et s'écrasera.
Le service spatial du Pentagone donnait la même tranche horaire de chute, plus ou moins 9 heures avant ou après.
Alors, ça ne concerne pas vraiment l'espace, plutôt la stratosphère je suppose. Et on en est encore au stade du premier prototype expérimental visant à démontrer la possibilité d'un début de recherche.

Mais en gros, des ingénieurs viennent de mettre au point à réacteur à détonation continue. Imaginez une explosion (boom) "gelée", qui durerait indéfiniment au lieu de quelques micro-secondes.
https://newatlas.com/aircraft/obliqu...ypersonic-ucf/

Le dispositif serait plus économique et plus performant encore que les superstatoréacteurs (scramjet) et permettrait d'atteindre en théorie théorique la vitesse de Mach 17, soit 20 000 km/h. Là, pour le coup, on s'approche de manière considérable des 28 000 km/h nécessaire pour rejoindre l'orbite.
Du coup, un avion spatial équipé de ce truc pourrait se passer totalement de boosters et n'enclencher les moteurs fusée qu'une fois dans l'espace.

Autre application possible : militaire. Un truc se déplaçant à 20 000 km/h n'a même pas besoin d'une charge explosive pour faire des dégâts "presque" nucléaires.

Ce type de moteur pourrait aussi avoir d'autres applications plus surprenante :
https://newatlas.com/space/rotating-...m=article-body
- propulsion de navires
- production d'électricité
Citation :
Publié par Attel Malagate
En tout cas, pour leur clip, ils se sont pas fait chier (comme d'hab avec les chinois)

Tu veux dire que c'est une capsule virtuelle qui a atterri là-bas ?
Tiens, d'ailleurs, on dit "atterrir", "alunir", on doit pas dire "amarsir" ? Ou quelque chose du genre ?
Citation :
Publié par Ryu Seiken
Tu veux dire que c'est une capsule virtuelle qui a atterri là-bas ?
Juste qu'ils ont copié le film de la nasa, plan par plan. Ils ont juste ajouté des cercles bleus magiques pour faire science-fiction.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés