[POGNAX] [Rus vs. Ukr] La guerre russe contre l'Ukraine

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Borh
On parle d'un média d'état Russe qui menace de balancer une bombe atomique sur Paris, BFMTV n'est pas un média d'état.
Mais quand bien même je veux bien que tu me cites une émission de BFMTV ou autre où on menace de balancer une bombe sur Moscou.
On parle donc d'un présentateur télé.
De mon coté de je vais citer un général d'aviation :
"Nous faisons nous les occidentaux la guerre à la Russie par Ukraine interposée".
Dès lors ça n'est pas étonnant que la Russie dans sa communication qu'elle soit nationale comme internationale rappelle qu'elle en capacité de nous frapper directement. C'est un risque que nos gouvernements ont acceptés dès lors qu'ils sont choisi d'apporter leur soutien à l'Ukraine.
On est en droit d'estimer que ce soutien est légitime, moral, nécessaire voir dans notre intérêt. Le fait est que ça relève d'un choix.
[Caniveau Royal : DSO]


Citation :
Publié par Borh
Pour la dépendance au gaz russe, je ne vois pas en quoi ça a prévenu le conflit.
D'évidence ça n'a pas fonctionné. Il n'empêche que chercher à créer des liens économiques avec la Russie au lieu de la traiter comme un ennemi était un objectif louable et qu'il n'y a pas le regretter.


@Laeryl : C'est le même raisonnement qui nous a poussé a envoyer du matériel en Chine au début de la crise du covid. On aide les autres dès lors que ça ne nous porte pas préjudice en sachant que les autres nous aideront si ça ne leur porte pas préjudice.
C'est le même raisonnement qui a poussé les Etats à pratiquer le chacun pour soi dès lors que la crise est devenue mondiale. Ne pas le faire leur aurait porté préjudice.

Dernière modification par Caniveau Royal ; 12/08/2022 à 19h59.
Citation :
Publié par Elric
D'évidence ça n'a pas fonctionné. Il n'empêche que chercher à créer des liens économiques avec la Russie au lieu de la traiter comme un ennemi était un objectif louable et qu'il n'y a pas le regretter.
Non, c'était débile. Après 2008 et l'invasion de la Géorgie, c'était risqué et moralement très discutable. Après 2014, c'était débile. La propagande anti-occidentale et ultra-nationaliste russe, elle ne date pas d'hier.

Il aurait fallu des sanctions bien plus importantes dès 2014 et en particulier un embargo total sur tout ce qui contribue aux armements russes, jusqu'à ce que la Russie se retire de Crimée. On ne peut pas admettre des guerres de conquête impérialistes en Europe, et encore moins collaborer avec un pays qui s'y livre. Les accords de Munich, on sait où ça conduit.
Citation :
Publié par Elric
[Caniveau Royal : DSO ]
N'inverse pas les rôles aussi facilement. Encore une fois, ni l'OTAN, ni la France, ni l'Europe n'ont envahis depuis 20 ans tout les 4/5 ans des pays limitrophes pour y installer leur peuple et leur forces armées. Le tout avec des destructions et des violences totalement inégalées. Le seul qui fait ca militairement depuis 20 ans, c'est la Russie. Bien évidemment, il leur faut trouver des excuses.

La Russie est l’agresseur au sens militaire, sans qu'aucune attaque militaire n'ai eu lieu contre eux, au présent ou même depuis 40 ans. La Russie est militairement et violemment impérialiste et expansionniste, aucun autre pays ne l'est actuellement directement et de manière aussi importante. Tout le reste n'est que de la propagande Russe.

Dernière modification par Caniveau Royal ; 12/08/2022 à 20h04.
Citation :
Publié par Elric
On parle donc d'un présentateur télé.
De mon coté de je vais citer un général d'aviation :
"Nous faisons nous les occidentaux la guerre à la Russie par Ukraine interposée".
Sur CNews, et tu mets ça sur le même plan qu'une menace de bombe atomique sur Paris par une chaîne d'Etat ?

Citation :
Publié par Elric
D'évidence ça n'a pas fonctionné. Il n'empêche que chercher à créer des liens économiques avec la Russie au lieu de la traiter comme un ennemi était un objectif louable et qu'il n'y a pas le regretter.
Ok, c'est subjectif. Mais du coup tu expliquais que c'est nous avons été hostile. C'est assez contradictoire.
Citation :
Publié par Borh
Sur CNews, et tu mets ça sur le même plan qu'une menace de bombe atomique sur Paris par une chaîne d'Etat ?
Mais en faite, tu compares un général avec un ultranationaliste qui propose quelque chose. Général qui valide mon propos sur le discours marketing "c'est juste de l'aide".
Tu te doutes bien que la France est au courant de la menace nucléaire et pas besoin d'un rappel sur une chaîne d'état, qui très probablement relai le discours gouvernemental.

La Russie n'a clairement pas besoin de cela dans le conflit, ce discours est plus à destination des Russes pour rappeler leur suprématie nucléaire.
Citation :
Publié par Airmed / Ildefonse
Mais en faite, tu compares un général avec un ultranationaliste qui propose quelque chose. Général qui valide mon propos sur le discours marketing "c'est juste de l'aide".
Tu te doutes bien que la France est au courant de la menace nucléaire et pas besoin d'un rappel sur une chaîne d'état, qui très probablement relai le discours gouvernemental.

La Russie n'a clairement pas besoin de cela dans le conflit, ce discours est plus à destination des Russes pour rappeler leur suprématie nucléaire.
Oui, je considère que la parole d'une chaîne d'Etat a largement plus de valeur que celle d'une personnalité privée sur une chaîne privée, et une menace de bombe atomique sur Paris est d'une autre ampleur que simplement la constatation (réelle) qu'on est actuellement en conflit indirect avec la Russie. Et si les chaînes d'état russes mettent des présentateurs ultranationalistes, c'est que l'état russe est ultranationaliste.

Par ailleurs faut préciser que ce "général" n'est plus dans l'armée depuis 2013 et qu'il est maintenant consultant privé, donc sa parole n'a absolument rien d'officielle contrairement à celle d'une chaîne d'Etat. Je suis tout de même allé vérifier, ce que certains feraient bien de faire à propos de leurs propres sources.
Ce qui ne rend pas ses propos non pertinent, mais c'est totalement erroné (ou mensonger) de prendre ça comme des menaces de la France envers la Russie.
Citation :
Publié par Airmed / Ildefonse
Il manque à priori quelques notions d'histoire et de géopolitique pour affirmer cette dernière phrase.
La Russie ne menace pas la France, les USA en tant que "gendarme du monde" mettent le bordel dans des proportions bien supérieur à la russie ou la france (france qui fait également la guerre pour ses intérêts économiques, faudrait pas l'oublier).
Les USA restent le seul pays démocratique au monde avec une prison de type guantanamo, qui explique qu'ils s'en foutent publiquement de l'avis des autres, mais qu'il ne faut pas faire pareil. Comme le montrait un film là dessus, du jour au lendemain, tu peux y finir pour des raisons totalement fantaisistes.
A la limite, conceptuellement, pourquoi pas, sauf que c'est les premiers à faire la morale.

La différence entre les 2, c'est que l'un a un background et budget marketing nettement meilleur.


[ ... ]
Vas-y, éclaire moi de ta lumière alors. Explique moi quand, depuis la seconde guerre mondiale, on a vu en Europe une puissance lancer une invasion d'une taille et d'une ampleur semblable à ce que fait la Russie en Ukraine.

Quand à ton whataboutisme, il est franchement ridicule et lourdingue. Je suis le premier à vomir sur l'impérialisme des Américains, c'est même une des premières choses qui ma politisé, mais force est de constater que niveau atrocités ils n'arrivent pas à la cheville des russes. On est juste pas sur la même planète. Et, plus important en ce qui nous concerne, les Américains ne nous menacent pas- au contraire des Russes. Ils ne disent pas tous les quatre matins qu'ils vont réduire la France en cendre - au contraire des Russes- ni ne menacent l'Europe de grands massacres et de guerres successives de conquête impériales, ni n'œuvrent activement à la déstabilisation de notre pays. Au contraire des Russes.

Citation :
Publié par Borh
C'est bien la Russie, pas les Américains, qui menace de balancer des bombes nucléaires sur Paris ou Londres, et pas les Français et les Anglais qui menacent d'envoyer des bombes sur Moscou. C'est bien la Russie, pas les Américains, qui finance des campagnes anti-vax en Europe et pas l'Europe qui finance des campagnes anti-vax en Russie. Ce sont bien les hackers Russes, pas Américains, qui attaquent nos institutions y compris nos hôpitaux, qui soutiennent depuis des années les partis extrémistes, les gilets jaunes et tous les mouvements de contestation divers et variés.
C'est bien la Russie qui a commis des massacres au Mali et ensuite maquillé les charniers pour nous faire porter le chapeau, à nous. Ce ne sont pas les Américains qui nous font ça

Les Américains eux défendent leurs intérêts. Quand ils sont en concurrence avec nous sur une affaire, ils ne vont pas nous faire des cadeaux. Mais ils ne vont pas hacker nos hôpitaux ou soutenir des campagnes anti-vax. Ils n'ont pas pour objectif primaire de nous nuire.
Exactement.

Citation :
Publié par Airmed / Ildefonse
Ton lien confirme mon propos, à savoir une campagne de desinformations contre les vaccins US/UK et non une politique anti-vaxx à savoir une opposition à toute vaccination. C'est d'ailleurs ce sens premier que tu utilises sur le thread covid.
J'avais pas suivi l'histoire du sputnik, dans ma tête les données avaient été invalidées par l'EMA. En pratique le dossier complet n'a jamais été fourni et en amont, sputnik a été invalidé.
La belle affaire. La Russie n'a pas arrêté d'essayer de répandre le doute sur les vaccins occidentaux par tous les moyens possibles, le tout en pleine pandémie. Elle l'a fait pour une raison : nous nuire et faire indirectement le maximum de morts possible en Occident.
En fait elle a tellement insisté que -ironiquement- les Russes ont gobé la propagande du Kremlin et sont devenus eux-mêmes très sceptiques sur les vaccins en général et ont largement refusé de se faire vacciner contre le Covid avec les vaccins russes.

Dernière modification par ClairObscur ; 14/08/2022 à 01h47.
Citation :
Publié par Borh
C'est bien la Russie, pas les Américains, qui menace de balancer des bombes nucléaires sur Paris ou Londres, et pas les Français et les Anglais qui menacent d'envoyer des bombes sur Moscou. C'est bien la Russie, pas les Américains, qui finance des campagnes anti-vax en Europe et pas l'Europe qui finance des campagnes anti-vax en Russie. Ce sont bien les hackers Russes, pas Américains, qui attaquent nos institutions y compris nos hôpitaux, qui soutiennent depuis des années les partis extrémistes, les gilets jaunes et tous les mouvements de contestation divers et variés.
C'est bien la Russie qui a commis des massacres au Mali et ensuite maquillé les charniers pour nous faire porter le chapeau, à nous. Ce ne sont pas les Américains qui nous font ça

Les Américains eux défendent leurs intérêts. Quand ils sont en concurrence avec nous sur une affaire, ils ne vont pas nous faire des cadeaux. Mais ils ne vont pas hacker nos hôpitaux ou soutenir des campagnes anti-vax. Ils n'ont pas pour objectif primaire de nous nuire.
Je pense que ce message devrait être nettement plus vu.

L'anti-américanisme primaire ça va bien deux secondes mais il se heurte quand même très vite au dur mur de la réalité.
[Rus vs. Ukr] La guerre russe contre l'Ukraine
Oui c'est juste grotesque à ce stade.

Sinon d'après l'Ukraine, les explosions sur la base militaire en Crimée auraient fait 60 morts et 100 blessés. A prendre avec des pincettes bien sûr mais même si le chiffre est gonflé, il doit quand même y avoir pas mal de pilotes qui se sont fait dégommer quand on regarde la gueule des bâtiments autour des pistes

Sacré coup des Ukrainiens en tout cas. Comme pour la destruction du Moskva ils prennent leur monde par surprise.
Citation :
Publié par ClairObscur
Sacré coup des Ukrainiens en tout cas. Comme pour la destruction du Moskva ils prennent leur monde par surprise.
On a une compréhension plus fine de ce qu'il s'est passé ? Les dernières nouvelles que j'avais lues, c'était que l'Ukraine ne revendiquait pas l'attaque et que l'explication de la Russie n'avait aucun sens.
Citation :
Publié par Alandring
On a une compréhension plus fine de ce qu'il s'est passé ? Les dernières nouvelles que j'avais lues, c'était que l'Ukraine ne revendiquait pas l'attaque et que l'explication de la Russie n'avait aucun sens.
Non il n'y a que des hypothèses à ce stade. On sait juste de manière certaine qu'il y a eu deux explosions quasi-simultanées dans la base, ce qui détruit complètement la thèse Russe du soldat qui fumait près de l'entrepôt à munition.
De leur côté, les US démentent avoir livrer à l'Ukraine des missiles capables d'attendre la base. Ca laisse en gros 3 possibilités :

-les Ukrainiens ont utilisé un missile longue portée de leur facture. C'est pas impossible, on a vu avec les missiles Neptune que les Ukrainiens avaient de la ressource
-Les US racontent des craques et ont effectivement livré des missiles à long rayon d'action aux Ukrainiens. C'est possible et les US peuvent vouloir entretenir les doutes Russes.
-Les Ukrainiens ont utilisé une unité de forces spéciales qui était sur l'Ile. Hypothèse la moins probable à mon avis, et qui se heurte à beaucoup de questions, mais pas totalement invalide non plus.

Personnellement je penche pour la seconde hypothèse.
Il n'est pas possible que les Ukrainiens, avec pourquoi pas l aide des USA, aient "débridé" les missiles fournis ?
A l image d un scooter 50cc qu on peut débridé de 50 a 100 km/h...
La même idée pour les missiles, mais pour augmenter la portée de ceux ci
Citation :
Publié par Kocinsky
C'est le seul moyen pour nous de garder une certaine hégémonie.
Si c'est vraiment ta vision des choses, c'est normal qu'il y ai des guerres telles que celle que la russie a entamé en ukraine et il y en aura forcement d'autres (chine...)... Parce que ton propos est donc : le monde doit etre dominé et controlé par le bloc atlantiste occidental et rien d'autre, ce qui laisse peu de place a l'immense majorité de la population mondiale (et je parle de la population, pas des regimes qui les gouvernent et qui n'ont pas forcement d'interet plus pertinent qu'un eventuelle "hegemonie").
Citation :
Publié par leNabo
Il n'est pas possible que les Ukrainiens, avec pourquoi pas l aide des USA, aient "débridé" les missiles fournis ?
A l image d un scooter 50cc qu on peut débridé de 50 a 100 km/h...
La même idée pour les missiles, mais pour augmenter la portée de ceux ci
Je ne pense pas.
Les roquettes qui sont par pack de 6 ont une portée de 80 km environ. Les missiles ayant une portée supérieure sont plus volumineux et un panier n'en contient qu'un seul.
point de Goya sur la guerre


Dans le point de situation du 21 mai, j’estimais que si les rapports de force restaient comme ils étaient et s’ils continuaient à « alimenter » le front avec les mêmes ressources, les Russes devraient s’être emparés du couple de villes Severodonetsk-Lysychansk pour le mois de juillet et du couple Sloviansk-Kramatorsk pour la fin du mois d’août. La conquête du Donbass, l’objectif offensif affiché officiellement depuis le 29 mars, aurait alors été presqu’atteint. Il ne manquerait plus que la prise de la petite ville de Pokrovk nœud routier au centre de ce qui resterait sous contrôle ukrainien de la province de Donetsk pour afficher une victoire complète.


Si la première partie de l’hypothèse s’est avérée exacte, il est désormais infiniment peu probable que les forces russes parviennent à s’emparer de Sloviansk-Kramatorsk avant la fin du mois d’août, ni même celui de septembre. C’est qu’entre temps, les choses ont effectivement changé et que l’on s’approche du point Oméga, ce moment où les ressources disponibles en stock ou en production ne suffisent plus à alimenter les attaques. Celles-ci continuent bien sûr, du côté de Bakhmut notamment, la porte d’entrée sud du saillant de Kramatorsk ou plus au sud à proximité de la ville Donetsk, mais le rendement global de tous ces combats en km2 conquis depuis un mois est le plus faible de toute la guerre. Les choses ne vont pas mieux du côté ukrainien, où plusieurs avancées avaient pu être réalisées dans la région de Kharkiv, avant d’y être stoppées et parfois refoulées. Du côté de Kherson, l’autre front offensif ukrainien, le résultat de la division entre le nombre de fois où le mot « contre-offensive » a été prononcé depuis deux mois et le nombre de km2 réellement conquis ne cesse d’augmenter.

Avant même la publication de cartes montrant la réduction rapide du nombre de frappes d’artillerie, le nerf de la guerre de positions, il y a eu des indices de changement. Le 8 juillet, Vladimir Poutine annonçait que « les choses sérieuses n’avaient pas encore commencé en Ukraine ». Quelques jours plus tard, son ministre des affaires étrangères promettait une extension territoriale du conflit « au-delà du Donbass » ajoutant un peu plus tard que « La Russie aidera obligatoirement l’Ukraine à se débarrasser du régime “antipopulaire” de Kiev ». En général, quand des dirigeants politiques se croient obligés d’annoncer qu’ils ne lâcheront rien, c’est qu’en réalité le terrain est déjà en train de les lâcher. Toutes ces déclarations coïncidaient en effet avec la période la moins active des forces russes depuis le début de la guerre, ce que l’on a baptisé « pause opérationnelle », c’est-à-dire une phase de reconstitution/redistribution des forces qui devaient déboucher normalement sur une nouvelle impulsion. Idem du côté ukrainien, où après l’ébranlement de la défaite dans le saillant de Severodonetsk, on s’est cru obligés de remobiliser les forces par une purge interne et la une nouvelle annonce d’une grande offensive à Kherson, alors qu’on pansait surtout les blessures du Donbass.

Une guerre est une conjonction de deux calculs de coût à la marge. Si on pense que les sacrifices du combat du lendemain peuvent permettre d’atteindre quelque résultat, même symboliques, on continue. C’est ainsi que par cumul de petites décisions de continuer des guerres finissent par devenir longue et horriblement coûteuses pour tout le monde, contrairement à ce qui était presque toujours souhaité au départ. Ce n’est que lorsqu’au moins un des deux camps finit par considérer qu’il n’y a pour lui aucun espoir et que tout sacrifice est désormais inutile, que l’on peut envisager une paix par soumission. Tout cela est évidemment très subjectif.

(..)


Toute la question est de savoir si on assiste ainsi à une nouvelle phase des combats après la « guerre » (il manque en français la distinction entre War— la guerre comme acte politique — et Warfare — l’art opérationnel) de mouvement, la guerre de conquête de positions et que l’on pourrait baptiser « guerre de corsaires », pour reprendre un terme utilisé pendant la guerre d’Indochine et donner une appellation un peu romantique à ce qui n’est en réalité qu’une guerre d’usure. L’idée est qu’il est « hors de prix » en l’état actuel des forces de conquérir et tenir de grandes portions de terrain, et qu’il faut donc se contenter d’attaquer l’ennemi de manière ponctuelle par des raids et des frappes.

https://lavoiedelepee.blogspot.com/2...raine.html?m=1
Certains pays européens poussent pour une interdiction des visas pour les Russes
‘The west doesn’t want Russians partying in the streets of Europe’: calls grow for a visa ban | Russia | The Guardian

Perso je suis plutôt pour pousser les sanctions le plus fort possible même quand elles nous font mal, et en ce qui me concerne ça me dérangerait pas si cet hiver, on chauffe les appartements chauffés au gaz (c'est mon cas) à 14° max.

Mais là je suis un peu mitigé. Est-ce vraiment sanctionner la Russie que d'empêcher les Russes qui veulent la quitter de partir ?
Et c'est vrai qu'il y a clairement un côté choquant à voir des Russes venir faire la fête en Europe pendant que les bombes tombent en Ukraine, mais est-ce une si mauvaise chose pour la Russie que ces touristes dépensent leur argent en Russie ?

Bon après il y a aussi de bons arguments, pas dit dans l'article, on peut pas exclure que parmi ces touristes, il y ait des assassins et des saboteurs de Poutine. Les assassinats en Europe par des agents du FSB et les destructions d'usines de munitions l'ont été fait par des agents du FSB en visa tourisme. C'est la Tchéquie qui pousse le plus pour l'interdiction de ces VISA où une usine de munition avait été détruite par des agents du FSB...
Citation :
Publié par Borh
Certains pays européens poussent pour une interdiction des visas pour les Russes
‘The west doesn’t want Russians partying in the streets of Europe’: calls grow for a visa ban | Russia | The Guardian

Perso je suis plutôt pour pousser les sanctions le plus fort possible même quand elles nous font mal, et en ce qui me concerne ça me dérangerait pas si cet hiver, on chauffe les appartements chauffés au gaz (c'est mon cas) à 14° max.

Mais là je suis un peu mitigé. Est-ce vraiment sanctionner la Russie que d'empêcher les Russes qui veulent la quitter de partir ?
Et c'est vrai qu'il y a clairement un côté choquant à voir des Russes venir faire la fête en Europe pendant que les bombes tombent en Ukraine, mais est-ce une si mauvaise chose pour la Russie que ces touristes dépensent leur argent en Russie ?

Bon après il y a aussi de bons arguments, pas dit dans l'article, on peut pas exclure que parmi ces touristes, il y ait des assassins et des saboteurs de Poutine. Les assassinats en Europe par des agents du FSB et les destructions d'usines de munitions l'ont été fait par des agents du FSB en visa tourisme. C'est la Tchéquie qui pousse le plus pour l'interdiction de ces VISA où une usine de munition avait été détruite par des agents du FSB...
Pas évident...
Citation :
Suite à l'invasion de l'Ukraine, l'UE a fermé son espace aérien aux compagnies aériennes russes. Mais de nombreux Russes ont contourné cette sanction en entrant dans l'espace Schengen via les pays frontaliers, soit la Finlande et les pays Baltes. Dans ces pays, ils obtiennent un visa Schengen, qui leur permet de séjourner et voyager librement dans l'espace Schengen pour une période de 90 jours maximum
https://www.geo.fr/geopolitique/les-...opeenne-211310



Il me semble que le sujet est très différent pour les pays servant de porte d'entrée et directement sous la menace par exemple la Finlande
Citation :
La Finlande est l'un des pays servant de porte d'entrée. Si Helsinki a demandé son adhésion à l'Otan après l'offensive du Kremlin en Ukraine, il est le seul membre de l'UE frontalier de la Russie à encore délivrer des visas touristiques aux citoyens russes.

Mais dans cet Etat de 5,5 millions d'habitants, qui partage la plus longue frontière avec le régime de Poutine, la colère gronde face à l'arrivée des touristes russes. Certains citoyens accusent même le gouvernement finlandais d'inaction. Lundi 8 août, la Première ministre Sanna Marin (SDP) est ainsi sortie de sa réserve : interrogée par le média finlandais Yle, elle a réclamé une décision à l'échelle de l'UE sur la limitation de l'entrée des touristes russes dans les pays de l'espace Schengen. En attendant, la Finlande a la possibilité d'intervenir elle-même en rendant plus difficile l'obtention de visas touristiques
Ou ses autres voisins
Citation :
Comme la Pologne et la République tchèque, l'Estonie n'octroie plus, à quelques exceptions près, de visas aux citoyens russes
Et les pays plus distants
Citation :
La Commission ne cache pas ses réticences et insiste sur la nécessité de protéger les dissidents, les journalistes et les familles.

https://www.lexpress.fr/actualite/mo...e_2178468.html
C'est quand même compliqué de recevoir en vacance les classes moyennes et supérieures russes.
Pendant que leurs gouvernements pille, violé et rase un pays voisins.

Je serais finlandais, je serais clairement très hostile envers les touristes russes.

Je suis le premier a dire que la responsabilité des russes est limité, mais je partage pas cet avis de leurs classes supérieures..
Citation :
Publié par Borh
Certains pays européens poussent pour une interdiction des visas pour les Russes
‘The west doesn’t want Russians partying in the streets of Europe’: calls grow for a visa ban | Russia | The Guardian

Perso je suis plutôt pour pousser les sanctions le plus fort possible même quand elles nous font mal, et en ce qui me concerne ça me dérangerait pas si cet hiver, on chauffe les appartements chauffés au gaz (c'est mon cas) à 14° max.

Mais là je suis un peu mitigé. Est-ce vraiment sanctionner la Russie que d'empêcher les Russes qui veulent la quitter de partir ?
Et c'est vrai qu'il y a clairement un côté choquant à voir des Russes venir faire la fête en Europe pendant que les bombes tombent en Ukraine, mais est-ce une si mauvaise chose pour la Russie que ces touristes dépensent leur argent en Russie ?

Bon après il y a aussi de bons arguments, pas dit dans l'article, on peut pas exclure que parmi ces touristes, il y ait des assassins et des saboteurs de Poutine. Les assassinats en Europe par des agents du FSB et les destructions d'usines de munitions l'ont été fait par des agents du FSB en visa tourisme. C'est la Tchéquie qui pousse le plus pour l'interdiction de ces VISA où une usine de munition avait été détruite par des agents du FSB...
Cela ne me choque pas mais je veux qu'on étende aux saoudiens.
Il est hélas peu probable que Prigozhin (le nazi qui a fondé la société d'assassins et de tortionnaires nommée "Wagner") ait été encore présent quand leur QG à Popasna a été frappé.
Citation :
Publié par Aloïsius
Il est hélas peu probable que Prigozhin (le nazi qui a fondé la société d'assassins et de tortionnaires nommée "Wagner") ait été encore présent quand leur QG à Popasna a été frappé.
C'est con : je ne suis pas de ceux qui se réjouissent de la mort de quelqu'un mais pour cette personne j'étais prêt à faire une exception.

Le karma frappera une autre fois.
Globalement, ce qui choque, ce n'est pas que les responsables du pays X ou Y travaillent pour leur pays, mais que les responsables français ne le font pas et semblent vendus aux interets étrangers.
Citation :
Publié par Touful Khan
Globalement, ce qui choque, ce n'est pas que les responsables du pays X ou Y travaillent pour leur pays, mais que les responsables français ne le font pas et semblent vendus aux interets étrangers.
De quels intérêts étrangers parles-tu?

Dernière modification par Coquette ; 15/08/2022 à 09h38.
Répondre

Connectés sur ce fil

2 connectés (1 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés