L'Agora

[Wiki][POGNAX] Coronavirus/Covid-19, ici c'est le sujet mondial

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Tchey
Effet collatéral de la pandémie, il semble y avoir un "baby flop", entre 1 et 25% de bébé en moins selon les régions du monde, pour la même période des années passées. Hm... Si y’a pas de bébé, qui va être adulte pour s’occuper de moi quand je serais un vieux croulant, hein !? Ah oui, les robots, c’est bon alors.
C'est une bonne nouvelle pour la planète
Citation :
Publié par Bjorn
C'est peut être pas ton cas mais on a quand même eu sur ce topic des "faisons 6 semaines de confinement et on aura 3/4 mois de répit", ce qui semble aujourd'hui mis à mal à l'étranger. Après oui, c'est évident, un confinement plus tôt aurait, il faut l'espérer, fait baisser le nombre de morts, ça semble assez indéniable.
Ce sera peut-être pas 3 mois mais 1 ou 2, ce sont des paramètres qu'il est impossible de maîtriser. Les seuls paramètres qu'on maîtrise, c'est que si on ouvre, non seulement on a beaucoup trop de morts, mais en plus finit par confiner DE TOUTE FAÇON.
À partir du moment où on SAIT (et là c'est démontré de manière finale par ce nouveau confinement) que la riposte graduée mène au confinement avec les morts en bonus, à quoi ça rime de ne pas confiner dès que ça monte ? Sachant qu'on n'a pas le moindre indicateur fiable à l'heure actuelle pour évaluer les différences globales en économie et psychologie entre des mesures molles sur le long terme et des mesures dures sur un plus court terme.

Citation :
Quant au "il faut confiner hard puis reouvrir", je repose ma question puisque, je pense, tu considéres qu'on est pas confiné hard aujourd'hui : quelles sont les mesures, non prises par le gouvernement aujourd'hui et qui different entre aujourd'hui et le confinement hard de mars dernier, qui selon toi auraient un impact majeur sur l'épidémie ? Parce que ce que tu défends n'est pas non plus une stratégie zéro covid à la néo-zélandaise. Donc à part que le confinement arrive trop tard pour toi, que verrais tu te différent pour une alternance confinement / réouverture ?
À titre personnel je souhaite une stratégie à la néo-zélandaise (et le bon sens, la simple réalité, montrent que c'est la chose à faire puisque… c'est la seule qui fonctionne). Je sais juste qu'elle n'arrivera jamais en France, donc j'en parle pas. (Par ailleurs attention aux dénominations, les médias/experts mélangent dans "zéro covid" à la fois la stratégie à la NZ (ça c'est ok) et le stop & go tel que je le décris (pas approprié). Dans cette typologie, leur "stop & go" signifie ce que j'appelle "riposte graduée").
Pour ta question entre le confinement d'il y a un an et le nouveau, je ne comprends pas bien que tu la poses, tu as déjà la réponse : on a fermé beaucoup plus de commerces à l'époque, il y avait beaucoup moins d'exceptions, et beaucoup plus de contrôles. Il suffit de comparer les deux réalités quoi.
Tu sais je suis pas le seul à considérer qu'on n'est pas confinés comme en mars : c'est le gouvernement qui le dit, n'utilisant d'ailleurs pas le terme confinement, parce qu'il en a peur.

Après, le fait que le gouvernement s'est enferré lui-même dans une contradiction et une manipulation permanentes qui ont érodé à la fois la confiance de sa population et son acceptation des restrictions, et provoquent une pratique plus faible des restrictions "non vérifiables" (par exemple l'application du télétravail par les entreprises), bah c'est à Macron qu'il faut aller en parler, j'y peux rien moi.

Citation :
Publié par Sayn
Bah non les restrictions sont autrement plus dures que chez nous. Même s'il y a une localisation mais il y en avait une aussi chez nous d'ailleurs..

Dans le Baden Wurtemberg, que je connais bien puisque j'y vais tous les trois mois, il y a un couvre feu à 20h depuis décembre, les commerces non essentiels sont fermés et les écoles également, la réouverture à été très légère, donc c'est clairement pas la même chose que chez nous, faut arrêter le relativisme, surtout que la bas la règle des "Haushalt" s'applique, règle qui n'existe pas chez nous.

D'ailleurs Drosten estime qu'un confinement hard est inévitable en Allemagne, ça prouve bien que les restrictions en mesure depuis décembre ne marchent pas selon eux...
Euh, le relativisme, il faut voir où il est quand même…
Il me semble que le Bade Wurtemberg est bien l'un des rares à avoir un couvre-feu justement (ce que je disais).

Tu dis toi-même qu'un reconfinement hard est inévitable. Mais tu dis aussi qu'ils étaient déjà en confinement hard ?

Depuis le début de la crise, tous leurs pics et toutes leurs tendances sur la durée sont inférieurs aux nôtres (surtout si on prend les chiffres par million d'hab). Alors avant de parler de "relativisme", faudrait juste arrêter de les prendre comme exemple de ce qui ne marcherait pas mieux qu'en France… C'est assez surréaliste comme conversation. C'est juste un argument de plus en faveur du confinement.


En France, on avait deux créneaux pour faire comme il fallait, et on a fait exactement le contraire, et la réalité le démontre : à la rentrée c'est monté, on a confiné (trop tard) mais on a pu rouvrir pour Noël. Alors 1 mois après Noël on avait un créneau pour refermer tot. Si on l'avait fait, on aurait forcément moins de morts et de cas, et on pourrait rouvrir comme on l'avait fait avant Noël. Et ça remonterait, forcément, mais avec 10k morts de moins et des réa à 50% au lieu de 100%. On est exactement dans le cas (très mal exécuté) de confinement et déconfinement : on a confiné trop tard (mais ça a fait baisser quand même) et on a déconfiné trop tôt (donc c'est remonté plus vite et plus haut).

Alors AU PIRE le confinement marche pas assez mais même dans ce cas, je capte pas votre position : si le confinement ralentit pas suffisamment l'épidémie, c'est qu'un non-confinement serait TOTALEMENT PIRE, ce serait l'apocalypse.

On dirait que votre position c'est "un confinement n'est pas assez efficace, donc si on ouvrait, la circulation du virus serait la même". C'est évidemment absurde : malgré la mauvaise foi de certains employeurs, l'attitude irresponsable de certains citoyens, globalement un confinement met l'activité nationale à l'arrêt de manière autrement plus strict que les demi-mesures de janvier-mars. Après, l'inconnue c'est l'effet de ce confinement light eco + actuel. Dont un potentiel échec serait encore une fois totalement la responsabilité de nos rigolos de gouvernants qui souhaitent continuer de négocier avec le virus en misant nos vies.
Citation :
Publié par Quint`
Pour ta question entre le confinement d'il y a un an et le nouveau, je ne comprends pas bien que tu la poses, tu as déjà la réponse : on a fermé beaucoup plus de commerces à l'époque, il y avait beaucoup moins d'exceptions, et beaucoup plus de contrôles. Il suffit de comparer les deux réalités quoi.
Sauf que si en effet les deux réalités sont bien différentes, ça n'est pas essentiellement due aux mesures adoptées. Et donc il ne suffit pas de reprendre ces mesures pour revenir à la réalité précédente. De fait la réalité précédente ne reviendra pas, parce qu'un an s'est écoulé.
On a fermé beaucoup plus de commerces mais à part quelques uns, beaucoup pouvaient déjà ouvrir en mars dernier (bricolage par exemple) mais avaient fait le choix (contraint mais pas par le gouvernement) de ne pas ouvrir. Donc typiquement, l'élargissement (relativement restreint) de la liste des commerces autorisés à t'il un impact important ? Beaucoup moins d'exceptions, lesquelles ? Lesquelles ont un impact fort sur la diffusion de l'épidémie ? Et les contrôles, ouais, possible, je ne sais pas. Déjà on verra quels sont les contrôles cette fois ci.

Mais encore une fois, justement, non, il "suffit" pas de comparer l'état des rues pour en déduire que les mesures sont plus light : d'autres éléments ont un impact fort.
Rencontrez-vous toujours des frictions familiales ou dans votre cercle amical, au sujet du COVID ?
Typiquement, prise de tête de 3 jours pour savoir si l'on ira fêter Pâques dans la famille de ma copine.
Pour ma part, je n'en ai absolument rien à foutre à l'idée d'aller le fêter et je souhaite respecter la règle de ne pas me mélanger avec une dizaine de personnes, en plus de craindre une amende de 135€. Somme que je n'ai évidemment pas envie d'alléger de mon compte en banque.
Malheureusement, je me suis mise à dos ma copine durant 3 jours et résultat, elle y est allée, avec toute sa miff.
Vous voyez le genre de pression sociale et familiale à la con ?

Je suis la première à me plaindre sur ce topic mais l'idée de mentir, de tricher et de faire comme ceux qui n'en ont rien à foutre, m'insupporte.
Citation :
Publié par Lilva
Rencontrez-vous toujours des frictions familiales ou dans votre cercle amical, au sujet du COVID ?
justement il y avait un article vendredi
https://www.lemonde.fr/m-perso/artic...1_4497916.html
145062-1617531856-4256.png
Citation :
Fin octobre, la rumeur d’un nouveau confinement occupe toutes les conversations, mais la vie est encore normale (ou presque). Julie a invité Sofia à dîner. Elles adorent ces soirées passées en tête à tête. Elles rigolent pas mal, radotent beaucoup – elles ne semblent jamais lassées de leurs propres anecdotes sur des vacances passées au Danemark dix ans plus tôt –, et, surtout, elles jouent depuis des années à se déchiffrer l’une l’autre. Ce soir-là, ça a tout de suite mal commencé. Julie a raconté avoir été cas contact pour la troisième fois en quelques semaines. Sourire « narquois » de Sofia, qui, Julie le reconnaît, « fait partie des gens qui respectent strictement les règles de distanciation sociale et qui veulent une médaille pour ça ». Julie poursuit en annonçant qu’il n’est pas question pour elle de se reconfiner. Elle va continuer à prendre l’apéro chez les copains et à organiser des dîners. Et c’est comme ça qu’une discussion de rien sur la fermeture des bars s’est finie en méchante engueulade, de celles où l’on se balance des vérités longtemps refoulées.



une question il y a foule d'antivax sur les RS
https://www.facebook.com/search/top?...eneca%20poison
https://twitter.com/search?q=poison%...d_query&f=live

les mécanismes de report marchent comment ? je ne vois pas de cas "mensonges vaccins" sur les formulaires des RS
Citation :
Publié par Lilva
Rencontrez-vous toujours des frictions familiales ou dans votre cercle amical, au sujet du COVID ?
Friciions familiales ou pressions je sais pas mais je constate aussi un arrangement global avec les règles ou une mauvaise compréhension. Ou un mélange des deux. A mon avis il y a de la lassitude et le message brouillé du gouvernement (encore cette semaine, j'en reviens pas qu'ils se contredisent ENCORE entre membres du gouvernement) qui fait que les gens ne respectent plus tout. Des gens de bonne foi m'ont pas exemple dit que recevoir à 6 chez soi c'était bon.
Arrangement number One :

Avant covid : "Docteur j'ai mal au ventre, vous pensez que ça peut être un cancer ?"
Depuis le covid : "Je tousse mais bon, c'est parce que j'ai couru dans le froid l'autre jour, donc bon c'est rien hein".

Hé oui les relations s'étiolent. Aujourd'hui une partie de ma fratrie a trouvé de bon aloi d'aller déjeuner avec notre maman 70+ non vaccinée, y compris avec enfants ayant fréquenté une école avec des covid+. J'ai fait passer le message de leur imprudence, maintenant ils sont grands et moi j'ai désormais choisi ma famille : mon mari, mes beaux-parents qui se protègent, mon fils, et l'autre partie de ma fratrie. Marre.
Citation :
Publié par Bjorn
Friciions familiales ou pressions je sais pas mais je constate aussi un arrangement global avec les règles ou une mauvaise compréhension. Ou un mélange des deux. A mon avis il y a de la lassitude et le message brouillé du gouvernement (encore cette semaine, j'en reviens pas qu'ils se contredisent ENCORE entre membres du gouvernement) qui fait que les gens ne respectent plus tout. Des gens de bonne foi m'ont pas exemple dit que recevoir à 6 chez soi c'était bon.
Oui il y a en effet une énorme mécompréhension dans l'esprit des gens.

Typiquement, ma copine m'a dit que les contrôles étaient plus souples le weekend de Pâques mais il s'agit en réalité de contrôles souples pour les personnes désireuses de rentrer chez elles ou qui souhaitent aller se confiner ailleurs, mais pas pour aller fêter Pâques tranquille en famille puis revenir chez soi, comme dans le monde d'avant. Idem pour ceux et celles qui souhaitent partir en weekend.
D'ailleurs il me semble que Marlène Schiappa a rappelé que le fait de partir en weekend est interdit, depuis l'entrée en vigueur du confinement national.
Bref, grosse prise de tête. J'ai fini par dire que je ne souhaitais pas risquer d'aller me mélanger et d'attraper quelque chose, surtout que j'ai un rendez-vous de santé prévu et que je n'ai pas envie de me choper une prune parce que je suis très mauvaise menteuse.

Idem dans ma famille, mes nièces fréquentent sans arrêt mes parents. Elles sont toujours fourrées chez mes parents, les voient sans gestes barrières ni masques, aucune distanciation. Je crains d'apprendre une mauvaise nouvelle un de ces jours.
Je ne comprends pas cette imprudence.

Hier j'ai été me calée sur la plage, j'ai vu un groupe de 20 personnes et seulement l'une d'entre elles portait le masque et avait l'air de se sentir à l'écart. La pauvre, j'avais envie d'aller lui taper sur l'épaule pour lui dire que je la comprenais. Les autres se tapaient des hugs, étaient très proches les unes des autres, certains se prenaient dans les bras et se tapaient la bise pour se dire bonjour.

En fait ce que je commence à trouver lourd est le fait de limite se sentir honteux de respecter les règles tandis que d'autres commencent à se relâcher, voir abandonner toutes distanciations, toutes précautions.
@Lilva, étrange acceptation des règles, comme si elles étaient légitimes. Est ce que c'est plus dangereux de boire une bière dans un parc ou de prendre le train pour aller se confiner dans sa résidence secondaire ? Si tout le monde portait des FFP2 dans le train, probablement moins risqué, mais c'est pas le cas. Bref je divague, mais du coup y'en a que tu sembles accepter parce que c'est toléré et l'autre non parce que ça l'est pas. La communication est systématiquement incohérente, ça aide vraiment pas.
Citation :
Publié par Glor
@Lilva, étrange acceptation des règles, comme si elles étaient légitimes. Est ce que c'est plus dangereux de boire une bière dans un parc ou de prendre le train pour aller se confiner dans sa résidence secondaire ? Si tout le monde portait des FFP2 dans le train, probablement moins risqué, mais c'est pas le cas. Bref je divague, mais du coup y'en a que tu sembles accepter parce que c'est toléré et l'autre non parce que ça l'est pas. La communication est systématiquement incohérente, ça aide vraiment pas.
Il y a toujours un risque, dans les deux cas.

Boire une bière dans un parc et se rapprocher d'une autre personne dans un geste spontané et lui postillonner à la figure.
Dans le train, tu peux très bien manger un sandwich et postillonner à la figure de ton voisin, vu qu'il y a une promiscuité importante. J'ai même été dans des places à 3. Malaisant au possible vu les conditions actuelles et l'on essayait de s'arranger pour changer de siège à chaque arrêt en gare.
La seule différence entre les deux cas, c'est que pour le train, hormis pour voyage pro, il y a un besoin d'échapper à un inconfort en allant se confiner dans un endroit où l'on se sentira beaucoup mieux. Et le principe est d'y rester. Aussi, dans le train, hormis manger un truc vite fait et c'est souvent une merde qui se mange en deux deux, tu portes un masque tout le long du voyage.

Je ne dis pas que d'aller boire une bière avec un pote dans un parc est forcément mal mais vu le temps que l'on y passe et les bières qui peuvent se succéder (excusez moi, je vois rarement du jus d'orange, hormis quand il s'agit de piqueniquer en famille), l'on oublie très certainement de se tenir à l'écart et dans ce cas, les faibles chances de choper le virus en extérieur deviennent plus importantes.
Citation :
Publié par Alt0156
Depuis le covid : "Je tousse mais bon, c'est parce que j'ai couru dans le froid l'autre jour, donc bon c'est rien hein".
C'est des allergies. Toujours des allergies... =_=;

Ou la version plus absurde: Une maman qui est venu avec son bambin a la clinique et qui a test positive au covid le soir meme. On l'appelle: madame vous saviez que nous deviez pas venir a la clinique si vous etiez malade. Non non, j'ai testé positive mais c'est mes allergies..

Parfois je la sors en mode test: vous pensez que c'est des allergies? le parent: ouiouiouioui. Moi: je ne pense pas , pas avec une fievre de 38+.
Citation :
Publié par Kedaïn
...
Juste une réponse pour te remercier de ton message, qui est très bien structuré et repose sur beaucoup d'éléments concrets. Je pense que je m'en servirai comme exemple avec mes élèves (équivalent 1ère année de lycée, avec qui je travaille sur les figures de style et la dissertation).

Citation :
Publié par Lilva
Rencontrez-vous toujours des frictions familiales ou dans votre cercle amical, au sujet du COVID ?
Pour être tout à fait honnête, moi, c'est plutôt le contraire. En mars/avril dernier, cela a créé quelques tensions avec ma copine parce qu'elle était vraiment dans l'excès (elle refusait que je me rende dans les magasins pour faire nos courses, au motif que c'était dangereux...), mais depuis, on a trouvé un bel équilibre. Elle est un peu plus flippée que moi, mais ça va.

Pour le cercle familial, sa famille fait super attention aussi. De mon côté, mon frère m'a pris pour un taré quand j'ai demandé que Noël soit divisé en trois, mais cela s'est fait sans trop de difficultés.

Enfin, sur le plan amical, cela a plus renforcé notre relation qu'autre chose. Pendant le premier confinement, on se retrouvait tous les samedis en ligne pour des apéritifs virtuels, profitant que les gens n'aient plus tel ou tel truc de leur côté. Cela s'est un petit peu dégradé avec le temps, mais globalement, ça se passe bien.

Citation :
Publié par znog
justement il y avait un article vendredi
https://www.lemonde.fr/m-perso/artic...1_4497916.html
Ce que je trouve super intéressant avec cet article, c'est qu'il montre les éléments sur lesquels on pourrait travailler plutôt que de fermer des commerces ou des écoles, mais qu'on se refuse d'utiliser par idéologie.

Cette jeune fille a été identifiée comme cas contact. Si on était en Asie, elle aurait été mise dans un hôtel, avec interdiction d'en sortir, et n'aurait donc contaminé personne. En Europe, on lui demande gentiment de rester chez elle, sans aucune possibilité réelle de contrôle, résultat elle se balade.

Je le répéterai encore et encore : ce qui nous contraint à prendre des mesures extrêmes, ce n'est pas seulement le virus, ses variants ou la lenteur de production des vaccins. C'est aussi, en bonne partie, la volonté de "protéger la vie privée."
Citation :
Publié par Lilva
En fait ce que je commence à trouver lourd est le fait de limite se sentir honteux de respecter les règles tandis que d'autres commencent à se relâcher, voir abandonner toutes distanciations, toutes précautions.
La santé mentale est aussi importante que la santé physique et il serait illusoire d'espérer que les gens respectent plus d'un an de mesures de restrictions de plus en plus strictes et souvent absurdes.
Traduction du podcast de Drosten
https://inf-covid.blogspot.com/2021/...nquees-en.html

Très intéressant sur les variants.
J'avoue que les dernières études sur le pouvoir neutralisant des anticorps contre les variants Sud Africain et Brésilien m'ont grandement inquiété. Mais lui est plutôt rassurant. Je ne dis pas que Drosten est dieu, mais il ne s'est pas souvent trompé donc je lui fais confiance.
De toute façon nous allons vite le savoir vus que les Anglais sont partis pour tout ré-ouvrir en grand. Ce qui se passera chez eux conditionnera ce qui se passera chez nous d'ici fin Aout.
Citation :
Publié par 2063
De toute façon nous allons vite le savoir vus que les Anglais sont partis pour tout ré-ouvrir en grand. Ce qui se passera chez eux conditionnera ce qui se passera chez nous d'ici fin Aout.
C'est vrai qu'ils ont des libertés incroyables :
Citation :
Les groupes de six personnes ou les membres de deux foyers différents sont désormais autorisés à se réunir mais uniquement dehors, ce qui inclut les jardins privés. La pratique du tennis, golf, basket, de la natation ou d’autres sports se déroulant en plein air peut reprendre.
Les mariages, jusqu’ici réservés à des cas exceptionnels, peuvent reprendre, avec six personnes maximum.
Wouhou ! Leur calendrier détaillé, si cela en intéresse. Honnêtement, c'est un modèle du genre :
  • C'est lent et prudent.
  • Cela insiste sur l'extérieur plutôt que l'intérieur.
  • Chaque étape dépend de critères épidémiologiques objectifs.
Sur le papier, leur "réouverture" semble plus stricte que nos mesures de freinage renforcé durci.
Bon après il n'y a pas lieu de s'inquiéter pour le moment, chez eux il y a eu le variant anglais tout de même. Imaginez un peu s'il arrivait chez nous!

Nb: merci pour le podcast de Drosten, c'est en effet plutôt rassurant et on y apprend que la crise a de bonnes chances d'être définitivement finie une fois le rappel de vaccination fait à partir de l'automne. Au final, c'est même pas sûr que le retard sur la vaccination soit si préjudiciable que cela. On verra bien comment la réouverture se passe chez les voisins et si les variants niquent à ce point là première vague de vaccins.
Citation :
Publié par Lilva
Rencontrez-vous toujours des frictions familiales ou dans votre cercle amical, au sujet du COVID ?
Frictions j'irai pas jusque là, mais bon je suis la seule à vouloir le vaccin (même si je reste sceptique, ça me semble moins risqué que de chopper le virus), mon mari, ma famille et ma belle famille le refuse en bloc, certains pensent même que le virus est une invention pour instaurer une dictature mondiale. Du côté de ma belle famille ils font encore plus fort en restant bloqué en décembre 2019 avec des arguments comme "c'est qu'une grippe, ils peuvent bien confiner nous on continue de vivre comme on veut" résultat, beau papa et belle maman ont voulu venir passer le WE chez moi comme si de rien n'était (c'était avant la mise en place des mesures renforcées dans certains départements) mais ils s'est avéré qu'ils sont positifs, donc ils resteront bien sagement dans leur clapier en IDF. Et dire qu'ils ont osé râler quand j'ai exigé qu'ils fassent un test avant de foutre les pieds chez moi, c'est vrai que je ne prends aucun risque à héberger des gens qui se torchent avec les mesures de sécurité et viennent d'une région où les cas ont explosé tout en étant enceinte.

Bref, je préfère ne plus en parler, mes parents ne veulent pas le vaccin mais au moins ils font super attention et mettent le masque dès qu'ils parlent à quelqu'un, ils sortent très peu et jouent le jeu. Mes beaux parents ne prennent aucune précaution malgré ma grossesse, mettre un masque en intérieur c'est déjà trop demandé, comme si la cellule familiale avait des propriétés magiques qui empêchaient le virus d'entrer par le pouvoir de l'apéro et des retrouvailles. Bref pour une fois merci Macron, grâce aux mesures renforcées je vais pouvoir les éviter pour Pâques (c'est pas que je ne les aime pas hein, mais là ils mettent en danger clairement, je dois les éviter). Enfin, maintenant qu'ils ont eu le covid et que le beau père est cloué au lit (et lui pour l'aliter faut y aller) j'espère que ça les fera réfléchir un peu mais j'en doute, un ami a ses parents qui ont eu le covid également (ils ont continué de faire tourner leur commerce et ont donc reçu des clients), et 2 semaines après ils sont déjà entrain d'organiser un repas de famille pour fêter leur "guérison", et chez eux aussi ils ont une bulle familiale magique donc pas de masque.

Sérieux, j'en peux plus de ce pays de veau. Quand les français verront les pays qui vaccinent beaucoup s'en sortir quand nous on sera encore confinés comme des cons, vous pensez que ça leur donnera envie de se vacciner à leur tour ? Bah non, à la place ils vont faire des manifs sauvages anti passeport vaccinal.
Citation :
Publié par Lilva
Rencontrez-vous toujours des frictions familiales ou dans votre cercle amical, au sujet du COVID ?
Franchement non.

À Noël y’a eu une incompréhension passagère des grands-parents de ne pas venir les voir. L’été dernier une partie de la famille nous a pris pour des extrémistes venant « de la ville » (car on voulait pas faire la bise à tout le monde - genre réunion de famille élargie avec 30 personnes...) mais à part ça ras. Les gens sont compréhensifs car y’a l’effet frontière (fermée) et une perception des mesures bien plus dure en Belgique qu’en France (où toute la famille habite). Du coup ils sont plutôt à nous (et se) plaindre.

Ma crainte c’est d’avoir à passer la frontière (et pouvoir car aujourd’hui c’est devenu la même chose) pour un enterrement...

Cela dit la réouverture se profile fin avril mais on ne pourra pas voir tout le monde tout de suite/d’un coup, donc des légères tensions ne sont pas à exclure dans ce contexte...

Niveau vaccin, quasi tout le monde est ok. Et y'a quasi rien qui pourrait s'apparenter à du complotisme alors on tout roule.
Citation :
Publié par Alandring
Juste une réponse pour te remercier de ton message, qui est très bien structuré et repose sur beaucoup d'éléments concrets. Je pense que je m'en servirai comme exemple avec mes élèves (équivalent 1ère année de lycée, avec qui je travaille sur les figures de style et la dissertation).
C'était un peu un craquage/vidage, mais content que ça puisse servir, merci.
Pour vos ballades, dans les 10 km bien sûr
https://pca.st/qwb5mmun

Faut-il rendre la vaccination contre la Covid 19 obligatoire ?

Citation :
durée : 00:49:08 - Le Temps du débat - par : François Saltiel - ... - réalisation : Vanessa Nadjar - invités : Gaspard Koenig Philosophe, enseignant à Science Po, président du think-tank GenerationLibre; François Chast pharmacien des hôpitaux; Karine Lefeuvre Professeur de droit privé à l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique, présidente par intérim du CCNE pendant la crise du COVID-19
Citation :
Publié par Lilva
Rencontrez-vous toujours des frictions familiales ou dans votre cercle amical, au sujet du COVID ?
Franchement aucun soucis.

Les grands parents sont vaccinés depuis début mars et ils font attention. Il y a juste à Noël où tous le monde a été réunis mais terrasse chauffée balayée par les vents. Donc peu de contamination possible. Mes parents et mes frères/soeur n'habitent pas en France. Ça résous beaucoup de problème. Côté cercle amical, rien a signaler non plus. C'est plus du côté du boulot que ça fait les malins mais c'est les mêmes qui roulent bourrés habituellement et s'en vantent.
Répondre

Connectés sur ce fil

2 connectés (1 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés