L'Agora

[Wiki][POGNAX] Coronavirus/Covid-19, ici c'est le sujet mondial

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Quint`
Ce qui arrivera quoi qu'il arrive, à nombre de doses fixes. Alors face à ce constat, il est évidemment plus intéressant pour un État d'avoir sa propre population vaccinée.

Bah non parce qu'un variant peut rendre toute ta vaccination inefficace donc ce n'est pas un bon calcul.

Il y a des modèles statistiques qui permettent d'établir ou il faut vacciner pour couper la transmission du virus, c'est ce lien là qu'il faut attaquer pour empêcher l'émergence de variants significatifs.
Mais comme on vit dans un monde de politique et non de raison, comme tu le soulignes, ça n'arrivera pas.
Citation :
Publié par Quint`
Ce dont tu parles c'est un scénario idéal de gouvernance mondiale qui n'arrivera jamais.
Pourtant, on a une chose qui s'en rapproche pas mal : l'Union européenne. Sans elle, jamais la Pologne, l'Estonie ou la Bulgarie n'auraient eu accès à autant de doses aussi vite.

L'OMS essaie aussi de jouer ce rôle, via le programme Covax. On n'est pas si éloigné d'une situation idéale, mais les actions de certains pays, qui ne pensent qu'à eux-mêmes (Israël, mais surtout les États-Unis et le Royaume-Uni) entravent ces objectifs.

Citation :
Publié par Quint`
@au-dessus : encore meilleurs exemples, Israël, ou le Royaume-Uni :
Je connais mal la situation en Israël, mais le Royaume-Uni a aussi appliqué un confinement extrêmement strict. Cela a certainement joué dans la courbe que tu montres.
Citation :
Publié par Alandring
Pourtant, on a une chose qui s'en rapproche pas mal : l'Union européenne. Sans elle, jamais la Pologne, l'Estonie ou la Bulgarie n'auraient eu accès à autant de doses aussi vite.

L'OMS essaie aussi de jouer ce rôle, via le programme Covax. On n'est pas si éloigné d'une situation idéale, mais les actions de certains pays, qui ne pensent qu'à eux-mêmes (Israël, mais surtout les États-Unis et le Royaume-Uni) entravent ces objectifs.


Je connais mal la situation en Israël, mais le Royaume-Uni a aussi appliqué un confinement extrêmement strict. Cela a certainement joué dans la courbe que tu montres.
Israël a confiné aussi. C'était la bonne stratégie de confiner et en même temps vacciner en masse. Si l'UE enfin non si le couple Franco/allemand avait été meilleur (parce que pour moi il est là le vrai problème) en faisant comme les anglais et les américains pour s'assurer d'avoir une bonne production de dose dès le début de la campagne. On avait la possibilité de faire la même chose, confiner et vacciner en masse.

Au lieu de ça, pour une raison qui m'échappe encore enfin non par dogmatisme, on a laissé "le marché" géré la production en espérant que ça irait.... Le pire c'est que l'exemple israélien, américain et anglais démontrent qu'il n'y avait pas besoin de mettre les vaccins libre de droit. Non fallait juste s'assurer que l'industrie suivrait et donc de passer à la caisse, mais le coût aurait été largement amorti. Surtout que durablement on peut tabler qu'on va avoir besoin de vacciner avec des rappels tous les ans pour les 2 à 5 ans à venir voire peut être que ça deviendra un vaccin régulier comme la grippe au moins pour les 15/20 millions de personnes à facteur de risque.


L'UE a merdé aussi dans l'histoire, mais vraiment je crois que ce qui a failli c'est Macron/Merkel. Je serais curieux de savoir même ce qui s'est dit, je suis même surpris que Merkel n'a pas été plus combative sur le sujet pour s'assurer que la production suivrait. Parce que l'Allemagne par exemple avait mieux anticipé le besoin de congélateur à très basse température. Donc je comprends pas ce qui s'est passé avec les vaccins, pourquoi l'Allemagne n'a pas dit "faut mettre les moyens pour que les usines suivent". Macron c'est la startup nation donc les usines.... et puis il a démontré qu'il avait des doutes sur les vaccins, tellement qu'il a réussi à "contaminer" de nombreux français avec ses doutes.
@Thesith : E. Macron l'a admis à demi-mot dans une de ses interviews. J'ai l'impression que ni lui, ni A. Merkel n'ont vraiment cru à la vaccination.
Et cela se voit :
Les fonds alloués aux laboratoires qui étaient en capacité de sortir un vaccin est juste ridicule
Les prix des doses négociés à la baisse laissant les USA et Israel entre autres mettent des sommes bien plus important pour avoir la priorité.

C'est effectivement un ensemble et je pense qu'on va le payer pour la reprise. Là où USA et bon nombre de pays auront bien redémarré. L'UE sera encore en train de vacciner.
Je veux pas faire le gars anti-UE vu que moi-même je bosse dans une institution européenne mais clairement on se demande à quoi elle a servi depuis 1 an... Quasiment a rien à part à être une immense machine coûteuse à la traîne ...

Je vois pas ce qui aurait été moins bien si on aurait été dans le même cas de figure que le Royaume Uni. Aussi le manque de cohésion au final entre les Etats membres... Le résultat à la fin est médiocre. L'image semble plus écornée qu'avant la crise. On verra bien dans les résultats des futures élections, peut être qu'il va y avoir du changement.
Citation :
Publié par Alandring
Pourtant, on a une chose qui s'en rapproche pas mal : l'Union européenne. Sans elle, jamais la Pologne, l'Estonie ou la Bulgarie n'auraient eu accès à autant de doses aussi vite.
Oui et puis les "États-Unis" c'est une fédération d'États, ce qui montre bien que ce sera très facile dans un futur proche d'unir le monde entier !

Citation :
Je connais mal la situation en Israël, mais le Royaume-Uni a aussi appliqué un confinement extrêmement strict. Cela a certainement joué dans la courbe que tu montres.
Plusieurs intervenants m'ont pourtant expliqué que les confinements n'étaient pas efficaces.
Citation :
Publié par Thesith
on a laissé "le marché" géré la production en espérant que ça irait....
On n'a pas laissé le marché gérer sinon il suffit de payer le plus cher pour être servi.
On a négocié des tarifs bas (et encore ...) contre des achats garantis en grande quantité, une limitation des barrières administratives et des garanties judiciaires.
Je sais pas si vous avez bien regardé les infos pour l'UK, mais pour tenir les anglais en confinement il faut les mettre en coma éthylique chez eux quand il fait soleil, Où bâcher l'Uk avec une toile grise et faire pleuvoir de l'eau dessous.
Le changement serait que les gens aient de la mémoire plutôt que de croire aux contes pour enfants.

De toute manière tant que le pékin moyen voudra a tout pris son tee-shirt pas cher ou son fruit exotique venant en première classe aérienne le mondialisme et le libéralisme outrancier auront de beaux jour devant eux
Citation :
Publié par raiistlinn
Je vois pas ce qui aurait été moins bien si on aurait été dans le même cas de figure que le Royaume Uni. Aussi le manque de cohésion au final entre les Etats membres... Le résultat à la fin est médiocre. L'image semble plus écornée qu'avant la crise. On verra bien dans les résultats des futures élections, peut être qu'il va y avoir du changement.
Je peux me tromper, mais il ne me semble pas que la France ait été positivement impliquée dans cette gestion des vaccins par l'Europe. Macron ne croyait pas en la vaccination et y'a même eu la suspicion que la France aurait freiné pour favoriser Sanofi... Je cherche pas à défendre l'Europe ou quoi sur ce point mais à mon avis, dans la situation de l'UK, on se serait banané bien comme il faut.
Citation :
Publié par Alandring
L'OMS essaie aussi de jouer ce rôle, via le programme Covax. On n'est pas si éloigné d'une situation idéale, mais les actions de certains pays, qui ne pensent qu'à eux-mêmes (Israël, mais surtout les États-Unis et le Royaume-Uni) entravent ces objectifs.
les USA ont investi des milliards pour développer les vaccins, ils ont eu des retours via Pfizer/Moderna/Jonhson qui sont plus ou mois Americains. Ils ont 500k+ de mort. Donc, ça se comprend qu'ils décident de faire du America First. La France aurait fait la même chose avec Sanofi que ça ne me choquerait pas. Je vois d'ici les USA exporter en masse les vaccins une fois que la virus sera sous contrôle ici. Le Covax est une très bonne idée pour cela et c'est la raison pour laquelle l'OMS /l'ONU etc existent pour aider au final les autres qui ne peuvent pas (et ça arrange tout le monde)
Citation :
Publié par Don Patricio
On n'a pas laissé le marché gérer sinon il suffit de payer le plus cher pour être servi.
On a négocié des tarifs bas (et encore ...) contre des achats garantis en grande quantité, une limitation des barrières administratives et des garanties judiciaires.
Ca je peux comprendre.

Mais alors pourquoi n'avons nous pas ces grandes quantités quand d'autres pays n'ont, semble-t-il, pas eu trop de souci à en avoir et vaccinent à tour de bras comme les USA ?

C'est pas un troll hein (sur l'Agora je préfère préciser ) : je lis souvent que Macron est pas super pro vaccin et que c'est peut-être une des raisons que la France s'estime à la traîne... bon, ok à la limite pourquoi pas.

Sauf que nous ici en Belgique je n'ai pas du tout l'impression que les décideurs aient ce souci et pourtant je ne pense pas qu'on soit meilleurs que vous en terme de vaccination. Loin s'en faut j'ai envie de dire.

J'avoue, j'ai pas franchement suivi de près la gestion du bordel entre l'UE et las pays membres :/
Citation :
Publié par raiistlinn
Je veux pas faire le gars anti-UE vu que moi-même je bosse dans une institution européenne mais clairement on se demande à quoi elle a servi depuis 1 an... Quasiment a rien à part à être une immense machine coûteuse à la traîne ...

Je vois pas ce qui aurait été moins bien si on aurait été dans le même cas de figure que le Royaume Uni. Aussi le manque de cohésion au final entre les Etats membres... Le résultat à la fin est médiocre. L'image semble plus écornée qu'avant la crise. On verra bien dans les résultats des futures élections, peut être qu'il va y avoir du changement.
Avec ou Sans l'UE, je suis pas persuadé que la stratégie de la France soit très différente.

Ce qu'a permis l'UE par contre, c'est un taux de vaccination similaire entre les pays membres, ce qui veut dire que la libre circulation devrait être effective en même temps partout.
Et les petits pays de l'est sont assez contents d'avoir eu les doses à bas coûts.
On peut imaginer que dans le futur, ils soient plus facilement alignés sur les décisions de l'Europe de l'ouest.

Et je rajouterais qu'entre la crise covid et Trump, l'Europe va peut être vouloir être moins dépendante de Chine / États Unis et essayer d'être plus autonome.
La France va commencer à produire du vaccin sur son territoire à partir de mercredi, quelqu'un sait en moyenne combien de temps ça prend (environ / en moyenne) pour avoir les premières doses disponibles pour la population ?
Avec un peu de chance ça donnera un gros coup de boost à la campagne de vaccination.

+ le vaccin J&J qui devrait arriver d'ici 10 jours.
Citation :
Publié par Laeryl
Ca je peux comprendre.

Mais alors pourquoi n'avons nous pas ces grandes quantités quand d'autres pays n'ont, semble-t-il, pas eu trop de souci à en avoir et vaccinent à tour de bras comme les USA ?

C'est pas un troll hein (sur l'Agora je préfère préciser ) : je lis souvent que Macron est pas super pro vaccin et que c'est peut-être une des raisons que la France s'estime à la traîne... bon, ok à la limite pourquoi pas.

Sauf que nous ici en Belgique je n'ai pas du tout l'impression que les décideurs aient ce souci et pourtant je ne pense pas qu'on soit meilleurs que vous en terme de vaccination. Loin s'en faut j'ai envie de dire.

J'avoue, j'ai pas franchement suivi de près la gestion du bordel entre l'UE et las pays membres :/
L'UE et les politicards qui la composent ont voulu s'arroger des compétences qu'ils n'ont pas pour faire les malins et les beaux.
Ca n'a évidemment rien donné de particulièrement bon.
Résumé de chez résumé.
Citation :
Publié par Don Patricio
L'UE et les politicards qui la composent ont voulu s'arroger des compétences qu'ils n'ont pas pour faire les malins et les beaux.
Ca n'a évidemment rien donné de particulièrement bon.
Résumé de chez résumé.
C'est à peu près comme ça que je voyais le bordel : une occasion manquée qui va coûter cher en terme de crédibilité et surtout de vies humaines.

Avec un peu de chance, on en tirera des enseignements mais j'y crois moyen :/
Citation :
Publié par Feldi
La France va commencer à produire du vaccin sur son territoire à partir de mercredi, quelqu'un sait en moyenne combien de temps ça prend (environ / en moyenne) pour avoir les premières doses disponibles pour la population ?
Avec un peu de chance ça donnera un gros coup de boost à la campagne de vaccination.

+ le vaccin J&J qui devrait arriver d'ici 10 jours.
L'usine française n'aura pas son mot à dire sur la destination des doses. Si on demande à l'usine française de faire des doses US uniquement, alors elle s'exécutera, d'autant plus que c'est un sous traitant et pas une filiale d'un grand groupe (et donc, il y a vraiment une subordination pour le client donc Pfizer ici)
Mais après, on peut raisonnablement penser que Pfizer va commander la fabrication de doses européennes en priorité (et tant pis pour Australie, Japon et le reste du monde). Par contre, il n'y aura pas un bond au niveau de la France, mais éventuellement un bond niveau européen.

Et surtout, cela permettra de produire rapidement en masse en cas de variant résistant aux vaccins actuels, et nécessitant un rappel à l'aide d'un nouveau vaccin ARN (ce qui est un événement probable auquel il faut se préparer).
En regardant LCI tu t'as l'heure c'était intéressant, ils ont montré ce qui se passe en ce moment notamment au Chili (USA on observe aussi mais dans une moindre mesure) en gros alors que le pays a vacciné plus de 30% de sa population (1ère injection) et l'épidémie repart de plus belle au point que 80% des chiliens font être reconfinés.
En cause justement le fait du relâchement et une couverture vaccinale encore insuffisante.
USA aussi on voit une tendance à la reprise (et pour contrer ça leur strat ce sont les autotest pour les coupler à la vaccination qui se poursuit)

Or et c'est pour ça qu'ils en parlent, le calendrier de sorti du gouvernement c'est mi mai car on aura atteint en théorie les 30% de la population vacciné. Vu comment on a tout foiré depuis le début, je sens venir le scénario de la loose.... Parce que vu que tout le monde en marre de la situation, on peut craindre que dès que ça va réouvrir les gens vont se lâcher et donc moins de précaution prise bref boum ça repart de plus belle....

Après la France ce n'est pas le Chili et les USA, puisque le masque est quand même bien porté et bon si le gouvernement a la bonne idée d'insister sur le maintient du masque au moins jusque fin juin voire peut être jusque fin juillet/août, on pourrait s'éviter ce problème.



Citation :
On n'a pas laissé le marché gérer sinon il suffit de payer le plus cher pour être servi.

On a négocié des tarifs bas (et encore ...) contre des achats garantis en grande quantité, une limitation des barrières administratives et des garanties judiciaires.
Tu oublies juste que anglais comme américains ont mis de l'argent public sur la table pour s'assurer que des usines pourraient produire en masse. Ce n'est pas qu'une question de prix payer à la dose, c'est aussi un choix clairement différent qui a été fait. En Europe au non d la position dogmatique du libre marché, y a pas eu d'intervention sur la partie production. Là où au USA/UK d'affreux communiste comme chacun le sait, y a eu interventionnisme fort. Ils ont pas juste signer un accord et un chèque, ils ont été regardé si les industriels pourraient produire les doses en conséquence.

Bref on aurait payé 2 fois le prix, que ça n'aurait rien changé à la situation, vu que rien n'a été fait sur la partie production. La meilleure preuve à ça, c'est que ça a été fait là au cours des dernières semaines. C'est après avoir vu que la production suivait pas, qu'on a nommé quelqu'un pour qu'enfin ça suive.

Mais moi je trouve que ceux qui font le procès de l'Europe en oubliant la responsabilité des politiques nationaux en particulier de la France et Allemagne, sont malhonnête dans leur raisonnement.
L'Europe n'avait pas les compétences sur la santé avant cette crise, il a été choisi de laisser l'Europe gérer les choses et à juste titre, car ne nous leurrons pas si y avait pas eu l'Europe on aurait encore moins de vaccin que ce qu'on a actuellement pour la France. Pour la bonne est simple raison qu'on aurait pas eu le vaccin Sanofi or on peut parier que Macron aurait mis surtout ses billets sur le vaccin français. De plus on aurait eu tout un tas de pays européen qui aurait eu bien du mal à avoir du vaccin. Bref l'idée était la bonne, la mise en place de la stratégie moins.

Mais là encore ils étaient où Merkel et Macron et leur équipe pour contrôler et piloter ce qui se passait ? Enfin Allemagne et France, ont de gros groupe pharmaceutique, y a un expérience déjà acquise sur les commandes par le biais des vaccins anti grippaux ou même le fameux H1N1. Et là personne à Paris ou Berlin n'a eu l'idée de mettre à profit son expérience pour bien organiser les choses au niveau de l'Europe ?
Pourquoi ni Paris ni Berlin n'ont été mettre leur nez sur comment s'était piloté par les équipes européennes et notamment s'assurer au delà de la question pécuniaire de la partie production.Elle a donc bon dos l'Europe, la vrai défaillance elle vient des dirigeants des différents états européens et en particulier le couple franco/allemand.
Citation :
Publié par Thesith

Tu oublies juste que anglais comme américains ont mis de l'argent public sur la table pour s'assurer que des usines pourraient produire en masse. Ce n'est pas qu'une question de prix payer à la dose, c'est aussi un choix clairement différent qui a été fait. En Europe au non d la position dogmatique du libre marché, y a pas eu d'intervention sur la partie production. Là où au USA/UK d'affreux communiste comme chacun le sait, y a eu interventionnisme fort. Ils ont pas juste signer un accord et un chèque, ils ont été regardé si les industriels pourraient produire les doses en conséquence.

Ils ont mis l'argent et ils ont légiféré et/ou sont intervenus pour se réserver la production nationale. Ils ont laissé les professionnels gérer eux-mêmes plus qu'ici, d'autant que grâce à leur système plus libéral ils ont plus d'entreprises innovantes, tout en leur édictant quelques règles claires. Nous avons voulu faire gérer ça par l'Europe, en réduisant les coûts et sans imposer de contrainte, COMME TOUJOURS. Ca a tout à voir avec le capitalisme de connivence à 0 risque, et pas grand chose avec le marché libre.


Bref on aurait payé 2 fois le prix, que ça n'aurait rien changé à la situation, vu que rien n'a été fait sur la partie production. La meilleure preuve à ça, c'est que ça a été fait là au cours des dernières semaines. C'est après avoir vu que la production suivait pas, qu'on a nommé quelqu'un pour qu'enfin ça suive.

On en sait rien du tout, avec des si ...

Mais moi je trouve que ceux qui font le procès de l'Europe en oubliant la responsabilité des politiques nationaux en particulier de la France et Allemagne, sont malhonnête dans leur raisonnement.

Ce sont plutôt les politiques nationaux qui sont malhonnêtes de se défausser de leurs responsabilités sur l'UE.

L'Europe n'avait pas les compétences sur la santé avant cette crise, il a été choisi de laisser l'Europe gérer les choses et à juste titre,

Mouais ... c'est peut être le problème. Elle n'avait pas les compétences mais on a décidé (pourquoi ? ) qu'elle devait être le gestionnaire ultime sur la question. Et par ailleurs elle n'avait pas les compétences non plus pour le plan d'aide économique de cet été, et elle n'a théoriquement pas les compétences pour lever un nouvel impôt. On prend les paris que ça va arriver?


car ne nous leurrons pas si y avait pas eu l'Europe on aurait encore moins de vaccin que ce qu'on a actuellement pour la France. Pour la bonne est simple raison qu'on aurait pas eu le vaccin Sanofi or on peut parier que Macron aurait mis surtout ses billets sur le vaccin français. De plus on aurait eu tout un tas de pays européen qui aurait eu bien du mal à avoir du vaccin. Bref l'idée était la bonne, la mise en place de la stratégie moins.

Suppositions encore. Ptetre que oui ptetre que non.

Mais là encore ils étaient où Merkel et Macron et leur équipe pour contrôler et piloter ce qui se passait ? Enfin Allemagne et France, ont de gros groupe pharmaceutique, y a un expérience déjà acquise sur les commandes par le biais des vaccins anti grippaux ou même le fameux H1N1. Et là personne à Paris ou Berlin n'a eu l'idée de mettre à profit son expérience pour bien organiser les choses au niveau de l'Europe ?
Pourquoi ni Paris ni Berlin n'ont été mettre leur nez sur comment s'était piloté par les équipes européennes et notamment s'assurer au delà de la question pécuniaire de la partie production.Elle a donc bon dos l'Europe, la vrai défaillance elle vient des dirigeants des différents états européens et en particulier le couple franco/allemand.

Ca n'existe pas le couple franco-allemand, sauf à la télé française. Mais oui les dogmes du marché libre et dérégulé, sans intervention, sont des dogmes, de la croyance quasi religieuse qui n'est pas conforme à la réalité du monde économique, et encore moins pour nos pays européens sécularisés et aux cultures nationales fortes. Ca dure depuis tellement longtemps et c'est tellement contraire à nos intérêts européens, que je pense que ça va au delà du dogme et qu'on peut parler de corruption et de contrainte.

Quelques remarques en bleu.

Dernière modification par Don Patricio ; 05/04/2021 à 23h48.
L’UE a prouvé son incapacité à se coordonner pour gérer la crise covid. Une quasi absence de directives sanitaires communes, un moteur franco-allemande en panne totale.
Finalement les anglais ont démonté qu’une politique nationale hors UE était bien plus efficace du fait de leur autonomie retrouvée.
C’est un point que les « exiters » ne manqueront pas de ressortir lors de la prochaine campagne de 2022 (quitte à fermer les yeux sur les difficultés que rencontreraient les britanniques dans d’autres domaines liés au Brexit).
Pour le coup peut-être que la France a pu profiter de sa présence dans l’UE : dans le cas contraire, en misant exclusivement sur Sanofi, on serait encore confiné chez nous en 2023 dans l’attente d’un vaccin « ancienne » génération, les politiques et l’administration française étant trop frileuses pour investir dans l’innovation.

Dernière modification par rackam77 ; 06/04/2021 à 08h00.
L'UE elle a bon dos surtout. Elle n'a fait que suivre ce que nos leaders préférés (on a voté pour eux, du coup...) ont demandé. Et avec l'argent qui lui a été alloué.
Nos dirigeant n'ont pas cru au vaccin. Ils ont rejeté les offres internes, voir le refus de financement des start up qui se lançaient dans le vaccin et ont finis au UK ou US. Ils ont donné un budget misérable à l'UE pour les commandes.

Vous pensez sincèrement que Macron aurait mieux géré tout seul ?
Citation :
Publié par rackam77
L’UE a prouvé son incapacité à se coordonner pour gérer la crise covid. Une quasi absence de directives sanitaires communes, un moteur franco-allemande en panne totale.
Finalement les anglais ont démonté qu’une politique nationale hors UE était bien plus efficace du fait de leur autonomie retrouvée.
C’est un point que les « exiters » ne manqueront pas de ressortir lors de la prochaine campagne de 2022 (quitte à fermer les yeux sur les difficultés que rencontreraient les britanniques dans d’autres domaines liés au Brexit).
Pour le coup peut-être que la France a pu profiter de sa présence dans l’UE : dans le cas contraire, en misant exclusivement sur Sanofi, on serait encore confiné chez nous en 2023 dans l’attente d’un vaccin « ancienne » génération, les politiques et l’administration française étant trop frileuses pour investir dans l’innovation.
Ah bah c'est sûr qu'en apparence c'est sympa pour les bons gros nationalistes égoïstes.
Pendant ce temps, si des pays comme la Pologne ou l'Estonie (ou encore la république bananière que devient la France, mdr) ont autant de doses que leurs voisins c'est grâce à un deal européen.
Après l'UE a été ridicule ça oui, mais c'est plus un problème de compétence qu'intrinsèque à l'union.
Citation :
Publié par Rigel
L'UE elle a bon dos surtout. Elle n'a fait que suivre ce que nos leaders préférés (on a voté pour eux, du coup...) ont demandé. Et avec l'argent qui lui a été alloué.
Nos dirigeant n'ont pas cru au vaccin. Ils ont rejeté les offres internes, voir le refus de financement des start up qui se lançaient dans le vaccin et ont finis au UK ou US. Ils ont donné un budget misérable à l'UE pour les commandes.

Vous pensez sincèrement que Macron aurait mieux géré tout seul ?
Au vu de la gestion de l'épidémie en France, Non.
Anticipation 0 pointé.
Amateurisme 20/20.
Hubris (totalement inutile voire nuisible dans ce contexte) 20/20.
Ceci dit d'après le premier article du Canard sur l'UE et les vaccins, j'ai souvenir que la France, l'Allemagne et deux-trois autres pays avaient d'abord effectué des démarches l'an dernier pour ensuite confier le bébé à la Commission Européenne, en juillet, pour que tous les pays puissent en profiter et que l'Europe ainsi négocie pour tous les pays européens. Et j'ai cru comprendre, que ces mêmes pays européens n'étaient pas spécialement moteurs, doux euphémisme.
Citation :
Publié par Rigel
L'UE elle a bon dos surtout. Elle n'a fait que suivre ce que nos leaders préférés (on a voté pour eux, du coup...) ont demandé. Et avec l'argent qui lui a été alloué.
Nos dirigeant n'ont pas cru au vaccin. Ils ont rejeté les offres internes, voir le refus de financement des start up qui se lançaient dans le vaccin et ont finis au UK ou US. Ils ont donné un budget misérable à l'UE pour les commandes.

Vous pensez sincèrement que Macron aurait mieux géré tout seul ?
Complètement d'accord.

Et en même temps (selon l'expression consacrée), on peut ajouter deux autres considérants :

D'une part cette crise souligne plus que jamais la différence de mentalités entre les peuples. Là où certains prennent des risques, investissent et remettent en question leurs dogmes (typiquement les Etats-Unis), d'autres s'enferment dans une logique administrative, ne soutiennent pas leur entreprises et restent enfermés dans les règles qu'ils ont fixées (typiquement l'Union européenne). Rappelons d'ailleurs que si les dirigeants des Etats membres ont souhaité que l'Union européenne se charge des problématiques économiques (soutien aux laboratoires pharmaceutiques, organisation de la répartition des doses, etc.) c'est uniquement parce que les Etats membres ne pouvaient s'en charger sans violer les règles de droit communautaire (interdiction des aides aux entreprises pouvant mettre un biais dans le jeu concurrentiel, libre circulation des biens, etc.). Là où l'administration Trump a décidé d'injecter 11 milliards de dollars dans la R&D et les précommandes sur les vaccins, l'Union européenne s'est contentée de zéro euro au titre de la R&D et d'un modeste 2 milliards d'euros en précommande (source).

Moderna Therapeutics illustre, de mon point de vue, l'immense différence entre la culture européenne et la culture américaine. Cette grosse PME américaine s'est vu gratifiée de 2,5 milliards de dollars pour ses essais cliniques et la production de 100 millions de doses. Pour vous donner une idée, 2,5 milliards de dollars c'est grosso modo 40% du crédit impôt recherche pour l'ensemble des entreprises françaises sur une année.

D'autre part, pour le cas de la France, quand bien même Macron eut été seul à décider, je doute qu'il aurait été en mesure de prendre des décisions radicalement différentes. La France n'a aucune usine apte à produire le vaccin en quantité industrielle suffisante pour les besoins de notre population. Les seules activités sur lesquelles nous avons de réelles capacités de production sont autour du remplissage et du conditionnement. Donc n'imaginons pas que notre pays avait des capacités propres qui lui ont échappé ces derniers mois, ce n'est pas le cas. La France a depuis longtemps perdu son savoir-faire industriel sur ce sujet, il faudra des années pour le reconstituer. Et de toutes les façons, ces activités industrielles ne reviendront en France que si des entrepreneurs ont pour projet de relocaliser ces activités sur notre sol, ce qui n'est pas près d'arriver si leur premier réflexe est de quitter le pays (le PDG de Moderna est un français, le PDG d'AstraZenecca est également un français, d'ailleurs plus de 25% des PDG des grands groupes pharmaceutiques mondiaux sont des français).

Cette crise sanitaire illustre beaucoup de nos problèmes : aversion au risque, administration pléthorique et inefficace, attentisme politique, appauvrissement de la puissance publique, tissu industriel détruit, savoir-faire disparus, aides aux entreprises très insuffisantes, complexité de la prise de décisions, fuite des élites, corporatisme bien installé, etc..
Répondre

Connectés sur ce fil