L'Agora

[POGNAX] [Police] Problématiques contemporaines

Répondre
Partager Rechercher
Je lisais à l'instant un interview d'Eva Joly, qui reprochait à Sarkozy la suppression des RG dont, je cite "la compétence était reconnue internationalement".
Il y a vraiment eu une désorganisation des services suite à cette réforme ou bien ça n'aurait rien changé ?
Si je me souviens bien, dans chaque commissariat même dans les petites villes de campagnes, tu avais des RG. Puis au niveau central la DST (les espions et analystes du rens).
Ils ont un peu centralisé ça avec la DCRI/DGSI qui se repartie ensuite en services territoriaux. Mais le truc c’est que maintenant ça doit être régional ou départemental. Donc on a peut être un peu amenuisé "le renseignement de terrain de base".

Mais sous toute réserve.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Direct...eur_.28DCRI.29

Mais c'est une tendance dans toute l'administration de supprimer les échelons de base et de regrouper et professionnaliser les missions et compétence (voire Reate et Dirrecte)

Dernière modification par Kerjou ; 28/11/2015 à 12h46.
Citation :
Publié par Aloïsius
Je lisais à l'instant un interview d'Eva Joly, qui reprochait à Sarkozy la suppression des RG dont, je cite "la compétence était reconnue internationalement".
Il y a vraiment eu une désorganisation des services suite à cette réforme ou bien ça n'aurait rien changé ?
Pierre Péan, dans la "République des mallettes", parle de cette désorganisation des renseignements avec la création de la DCRI et comment celle-ci a été organisée (et pour quel profit).
Je t'encourage vivement à lire ce livre.
Citation :
Publié par Diesnieves
Pierre Péan, dans la "République des mallettes", parle de cette désorganisation des renseignements avec la création de la DCRI et comment celle-ci a été organisée (et pour quel profit).
Je t'encourage vivement à lire ce livre.
Quand tu parles de profit, tu fais référence, au pif, à ce qu'on nous expliquait au moment du scootergate et du trieweilergate, à savoir que depuis 2012, les services secrets ne sont plus utilisés pour la surveillance des journalistes et des opposants ?
Je ne suis pas capable de juger l'action de Sarkozy sur ce point mais de l'extérieur, le fail qu'on ressent de la part des services de renseignement est beaucoup plus un fail européen que français. Quand on entend que la belgique avait des listes de noms très précis et que ça n'a pas été communiqué avant, ou que certains mecs parmi les plus recherchés ont été vus spottés en Grèce y a des mois et qu'on ne l'apprend que maintenant... Y a un vrai problème. Si on décide de tendre vers une europe fédérale et un territoire unique sans frontières, il faut une agence de renseignements à l'échelle européenne pour surveiller le territoire en questions, on ne peut pas continuer à avoir des mecs qui font leurs trucs dans leur coin sans communiquer alors que les frontières sont ouvertes.
Citation :
Publié par Aloïsius
Quand tu parles de profit, tu fais référence, au pif, à ce qu'on nous expliquait au moment du scootergate et du trieweilergate, à savoir que depuis 2012, les services secrets ne sont plus utilisés pour la surveillance des journalistes et des opposants ?
Entre autres exemples dans le livre, il y avait le cas Bruni Sarkozy, où les services ont été mobilisés pour savoir qui propageait des rumeurs sur le couple. Pour te rafraîchir la mémoire, un article du Monde. Pour le coup, c'est vraiment un usage des services à des fins privées, voire futiles. Bien plus pathétique que l'histoire des journalistes cambriolés, pour lesquels les services ont fait exprès de laisser des traces, alors qu'on t'explique dans le livre qu'ils ont les moyens de pirater voire cambrioler (prise de photos lors du cambriolage pour replacer les éléments à leur place) sans laisser de trace.
Ca fait un moment, que j'ai lu le livre, il y a sans doute d'autres exemples (je ne parle par de Kadhafi et des infirmières, le sujet c'est la désorganisation des services de renseignement).
Evidemment, en plus de la réorganisation en FBI à la française, il y a aussi la personnalité de Squarcini (mais bon ... il n'a pas été choisi au hasard).
Citation :
Publié par Dawme
Je ne suis pas capable de juger l'action de Sarkozy sur ce point mais de l'extérieur, le fail qu'on ressent de la part des services de renseignement est beaucoup plus un fail européen que français. Quand on entend que la belgique avait des listes de noms très précis et que ça n'a pas été communiqué avant, ou que certains mecs parmi les plus recherchés ont été vus spottés en Grèce y a des mois et qu'on ne l'apprend que maintenant... Y a un vrai problème. Si on décide de tendre vers une europe fédérale et un territoire unique sans frontières, il faut une agence de renseignements à l'échelle européenne pour surveiller le territoire en questions, on ne peut pas continuer à avoir des mecs qui font leurs trucs dans leur coin sans communiquer alors que les frontières sont ouvertes.
Agence européenne genre fbi, je sais pas, mais a minima un fichier des radicalisés dangereux, terroristes et mafieux recherches mis à jour en temps direct.
Citation :
Publié par Aloïsius
Je lisais à l'instant un interview d'Eva Joly, qui reprochait à Sarkozy la suppression des RG dont, je cite "la compétence était reconnue internationalement".
Il y a vraiment eu une désorganisation des services suite à cette réforme ou bien ça n'aurait rien changé ?
Il y a bon article de Mediapart sur le sujet :
https://www.mediapart.fr/journal/fra...-dune-faillite

Je cite quelques extraits qui pourraient répondre à ta question :
Citation :
En matière de renseignement, il y a aujourd’hui une quasi-unanimité pour dire que la fusion, en 2008, de la Direction de la surveillance du territoire (DST) et des Renseignements généraux (RG), pour en faire une Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI, devenue depuis DGSI…), fut un échec à maints égards. Réalisée sous la présidence de Nicolas Sarkozy et mise en œuvre par l’un des policiers les plus dévoués à l’ancien président de la République, Bernard Squarcini, la création de la DCRI avait l’ambition de doter l’appareil sécuritaire d’un « FBI à la française ».
[...]
Indéniablement, la disparition brutale des Renseignements généraux est vécue avec le recul, dans les services spécialisés, comme une lourde erreur. « Au lieu d’intégrer tous les RG, on les a désossés : une petite partie a été à la DCRI, une autre à la PJ, et le reste dans les régions. La spécificité des RG était le maillage du territoire. Elle a été amoindrie », confie l’ancien directeur du renseignement de la DGSE, Alain Chouet. L’ex-juge antiterroriste Gilbert Thiel (aujourd’hui à la retraite) ne dit pas autre chose : « En créant la DCRI et en regroupant tous les services de renseignement à Paris, on s’est coupé des RG de province mais on a aussi eu tendance à oublier que la menace n’était pas qu’à Paris, comme l’ont pourtant montré dans le passé les affaires Khaled Kelkal dans la région de Lyon, Mohammed Merah à Toulouse, l’affaire du Thalys, ou encore celle de Saint-Quentin-Fallavier. On paye aujourd’hui les erreurs de l’hypercentralisation et de l’hyperspécialisation, face à une menace diffuse et protéiforme. »
Exclamation
Déplacement des messages vers un autre fil de discussions
La plupart des messages sur l'état d'urgence ont été déplacés dans le fil intitulé Autour de l'état d'urgence. Ce fil est considéré comme sensible, vous êtes priés d'échanger sereinement et avec un maximum de retenue.

Le fil intitulé [Police] Problématiques contemporaines continue à accueillir vos discussions sur les problématiques posées aux forces de l'ordre.
Je vous propose un petit flash-back sur la mort de Rémy Fraisse et l'utilisation des grenades explosives.
La France est la seule nation d'Europe à encore les utiliser. et le fabricant stoppe la production.

https://www.mediapart.fr/journal/fra...deux-trois-ans

Citation :
CRS et gendarmes mobiles à court de grenades explosives d'ici «deux à trois ans»
16 DÉCEMBRE 2015 | PAR LOUISE FESSARD
Les CRS et les gendarmes mobiles cherchent à remplacer leurs grenades explosives, dont le fabricant a cessé la production, pas assez rentable. La France est en effet la « seule nation d'Europe » à encore « utiliser des munitions explosives en opération de maintien de l'ordre ». De nouvelles grenades sont testées.
Avec un petit taunt des belges :
Citation :
Le ministère de l’intérieur est donc à la recherche de produits de substitution. « Sinon, on va retourner au corps-à-corps » avec « une pyrotechnie réduite à sa plus simple expression », lance, alarmiste, le commissaire Patrick-Charles Darras. Sont évoqués des « systèmes acoustiques, odorants, capables de perturber le manifestant ». « Une attaque au camembert », suggèrent en riant mes voisins, des policiers belges, passés dans leur pays du maintien de l’ordre à la « gestion négociée de l’espace public ». Tout un programme.
Donc si tous les autres pays d'Europe ont arrêtés de les utiliser, y a peut-être une raison qui a échappée aux forces de l'ordre françaises.
Ouais enfin bon on a arrêté les canons à eau* alors que d'autres pays européens non. Et des morts ou blessés graves, il y en a eu en Allemagne (et Turquie je crois) avec des canons à eau.
Bref, ce que font les autres c'est bien mais ça ne constitue pas pour autant une preuve d'efficacité/coût/tout ce que vous voulez. Après ça peut servir d'indicateur oui.

* Je nuance avec les canons à eau, il semble que quelques unités de la PN en sont dorénavant équipés.

Après, je ne suis pas très sûr que perdre un avantage de tenir à une certaine distance des éléments virulents soit une bonne chose. On aura la conséquence d'avoir du "carton" au corps-à-corps et là... il y aura plus de blessés et des risques tout aussi graves (mais donc en plus grand nombre) de part et d'autre.

L'OF n'a jamais été une panacée mais c'était l'un des moindres mal. J'en sais quelque chose, j'en ai reçu une juste à mes pieds.
Un article sans rapport avec l'état d'urgence ou les manifestations.

Petite question pour les connaisseurs, c'est quoi une brigade de soutien de quartier ? Dans le nom, ça sonne comme police de proximité, mais apparemment pas vraiment.
Citation :
Publié par orime
Un article sans rapport avec l'état d'urgence ou les manifestations.

Petite question pour les connaisseurs, c'est quoi une brigade de soutien de quartier ? Dans le nom, ça sonne comme police de proximité, mais apparemment pas vraiment.
J'ai failli le mettre dans le fil de l'état d'urgence parce que même si c'est en dehors, on imagine les mêmes mecs sans plus aucun compte à rendre maintenant...En tout cas un joli travail de la journaliste.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Doutrisor
Tiens, et pourquoi plus de canons à eau ? Cela me semble pourtant plus sûr que des trucs qui explosent et les policiers bénéficient de la protection du véhicule.
Ben ça a l'air bcp moins souple et rapide à mettre en place non? Pour la sûreté, heu... faut voir au delà de l'image que ça a. C'est pas parce que c'est de l'eau que ça craint rien (si t'augmentes bcp bcp la pression tu peux finir avec ça)
Citation :
Publié par orime
Un article sans rapport avec l'état d'urgence ou les manifestations.

Petite question pour les connaisseurs, c'est quoi une brigade de soutien de quartier ? Dans le nom, ça sonne comme police de proximité, mais apparemment pas vraiment.
Une sorte de bac.

Quand à l'article en lui même..
Y'a qu'une seule version quoi, et très partisane. Je sais qu'il existe des mecs comme ça dans la police, c'est heureusement qu'une petite partie.


Quand aux fameuses stats qu'on nous ressort à chaque fois dans les articles..
Les bsq c'est une sorte d'intermédiaire entre la brigade, aka le fic standard en patrouille, et la bac. Ils font partie des moults unités pseudo spécialisés d'un commissariat comme il en existe plein, comme les vtt, les rollers, etc etc.
Ils ont en général un poil plus de facilité matérielle (un peu) et ils sont un poil plus désengagé des missions les plus contraignantes qui seront dévolues à la brigade.
Mais globalement on chipote.
Je suppose qu'à l'origine c'était sensé être un service plus proximité, mais bon. Faut pas croire les noms. Ça change souvent mais c'est globalement toujours la même chose.
Et le terme "proximité" est très utilisé dans les renames depuis quelques temps, justement.
Citation :
Publié par Fio'
Quand à l'article en lui même..
Y'a qu'une seule version quoi, et très partisane. Je sais qu'il existe des mecs comme ça dans la police, c'est heureusement qu'une petite partie.
Concernant le fait qu'il n'y a qu'une seule version, dans la mesure ou la police et les préfectures ne souhaitent que rarement commenter ce genre de propos, c'est un peu difficile de le reprocher aux journalistes. L'article prend quand même le temps de citer des témoins, des avocats, des élus, des membres de la société civile et d'ONGs, sur des faits se déroulant sur une période de plusieurs années, et précise qu'une première condamnation a été obtenue.

Permets moi également de m'étonner que tout en confessant que tu connais l'existence de ces pratiques, tu remettes en cause la crédibilité de l'article. Certes, les fonctionnaires en question ne représentent qu'une petite partie des forces de l'ordre, mais on peut légitimement se demander comment leurs agissements passent inaperçus de leurs collègues et de leur hiérarchie. Et IMO, le même esprit qui te fait naturellement douter du sérieux de l'affaire ne doit pas t'aider à l'identifier et à intervenir quand tu la croises.

M'enfin bon, maintenant que la plainte a été posée, on peut attendre de voir ce que ça va donner.
Citation :
Publié par orime
Permets moi également de m'étonner que tout en confessant que tu connais l'existence de ces pratiques, tu remettes en cause la crédibilité de l'article.
Qu'il existe des cons oui, comme dans tout les métiers, ça se limite pas aux flics.
Mais là en lisant l'article j'ai l'impression que tout le commissariat du 12ème est impliqué, ça me semble beaucoup.

Citation :
Certes, les fonctionnaires en question ne représentent qu'une petite partie des forces de l'ordre, mais on peut légitimement se demander comment leurs agissements passent inaperçus de leurs collègues et de leur hiérarchie.
Bah quand t'es en brigade, et que t'es toujours avec les même mecs, les autres peuvent difficilement savoir ce qu'il se passe au seins du véhicule ou de tes interventions.

Citation :
Et IMO, le même esprit qui te fait naturellement douter du sérieux de l'affaire ne doit pas t'aider à l'identifier et à intervenir quand tu la croises.
Etant dans un service composé facilement 1/4 d'antillais/black, avec aussi des reubeu et même des chinois, c'est pas chez nous que t'entendra "espèce de singe" ou "sale négro".
Donc la question se pose pas. :]
Citation :
Publié par Doudou
Je suis pas sûr que les collègues dénoncent facilement ceux qu'ils considèrent comme des brebis galeuses

Là est tout le soucis. Ceux qui pourraient parler préfèrent se cacher derrière le supérieur pour garder leurs postes en entretenant consciemment un système malade.
Citation :
Publié par Fio'
Quand à l'article en lui même..
Y'a qu'une seule version quoi, et très partisane. Je sais qu'il existe des mecs comme ça dans la police, c'est heureusement qu'une petite partie.
Appliquons cette "logique" à ton propre propos : qu'est-ce que tu en sais, qu'il ne s'agit que d'une "petite partie". Tu as des statistiques ? Des preuves non partisanes ?

La différence entre ta version et celle du journaliste, c'est que lui ne s'est pas contenté de donner son avis en une ligne.
Citation :
Publié par Fio'
Etant dans un service composé facilement 1/4 d'antillais/black, avec aussi des reubeu et même des chinois, c'est pas chez nous que t'entendra "espèce de singe" ou "sale négro".
Donc la question se pose pas. :]
Comme si le racisme était aussi simpliste que blanc -> noir ou inversement. Pour rappel, le mécanisme derrière le racisme c'est la xénophobie, littéralement la peur de ce qui est différent. La couleur de peau dans le contingent de suspectés de racisme pour couper court à toute accusation c'est du même niveau que "j'ai un ami noir".

Du reste faire de la situation dénoncée une expression du racisme montre bien que t'as pas vraiment compris le problème. Le vrai soucis n'est pas qu'il existe des racistes bas du front, mais qu'ils portent un uniforme et que leur parole, de droit comme de fait, ait plus de poids que celle d'un ado en survêtement de sport. Autrement dit, c'est l'abus de pouvoir et la protection de l'institution le problème.


C'est typiquement le genre d'attitude de déni, d'euphémisme ou de justification alors que tu n'en sais pas plus que nous (ha si, tu sais à quelles missions sont affectés les flics mis en cause, la belle affaire) qui donne envie de généraliser ces comportements dégueulasses à l'ensemble des forces de police. Ne rien dire c'est être complice, n'est-ce pas ?
A part que ce n'est pas ce que dit Fio' mais bon c'est pas grave on a l'habitude désormais...
De toute façon l'amalgame ça fait belle lurette que tu l'as fait.

-------------------------------

Citation :
Publié par Doutrisor
Tiens, et pourquoi plus de canons à eau ? Cela me semble pourtant plus sûr que des trucs qui explosent et les policiers bénéficient de la protection du véhicule.
Ben pour les raisons déjà exposées dans ma citation et aussi pour le motif énoncé par Assurancetourix.
Niveau mise en place et mobilité, c'est également assez limité. Parfait pour de grandes places, complètement inadéquat pour les rues, ruelles et MO rural.
Pour la petite histoire, les canons à eau ont eu mauvaise réputation suite aux manifestations d'infirmières. La rumeur disait également à l'époque que la vision des infirmières trempées, ce qui faisait coller au corps les vêtements, je vous laisse imaginer la suite, avait choqué les mœurs de l'époque. Limite on s'en fout si elles sont blessées mais par contre cachez ces seins et ses culottes...
Citation :
Publié par Laadna


C'est typiquement le genre d'attitude de déni, d'euphémisme ou de justification alors que tu n'en sais pas plus que nous (ha si, tu sais à quelles missions sont affectés les flics mis en cause, la belle affaire) qui donne envie de généraliser ces comportements dégueulasses à l'ensemble des forces de police. Ne rien dire c'est être complice, n'est-ce pas ?
Comme si tu attendais ça pour généraliser sur la Police

C'est toujours le soucis, certaines institutions prennent cher quand certains de leurs membres déconnent, car on attend que ça.

C'est aussi pour cela, outre les faits, que j'espère qu'ils seront sanctionnés de manière exemplaire (mais juste)

Dernière modification par Kerjou ; 18/12/2015 à 19h55.
Répondre

Connectés sur ce fil

2 connectés (1 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés