Monde du travail (La Taverne)

[Covid-19] Reconversion informatique : oui mais dans quoi ?

Répondre
Partager Rechercher
idem que mon VDD,

Je suis passé en 2019-2020 sur une formation "courte" (6 mois de cours, 6 mois de stage ça commence à faire) pour devenir dev "fullstack" (disons qu'on a fait un peu de django et de node en plus des framework frontend classique).

Y'a pas de secret, pour convaincre les employeurs derrière, il a fallu présenter avec soin mes projets de stage, il a fallu montrer mes projets persos, ou encore les projets fait "pour la famille et les copains" en mettant dessus le mot clé "freelance".

On est quand même dans un secteur qui embauche plutôt bien les juniors (bon, après quand un covid déboule c'est un peu plus sport quand même mais par rapport à d'autres secteurs ça va), mais en effet des juniors y'en a plein et il faut se démarquer. C'est l'avantage du domaine c'est qu'on peut facilement monter des petits projets dans son coin.

Il faut aussi être exigeant sur la formation. Perso une formation qui ne prévoyait pas de stage, c'était poubelle direct. Et j'ai fini par faire la mienne avec une école d'ingé du coin. Ca permet pas d'avoir le titre, mais au moins, ça parle au recruteur et ça fait plus sérieux que "formationPasChèreEtRapide.com". Je dirais que le stage m'a apporté au moins 75 à 80% de mes compétences en sortie de formation. C'est juste suicidaire à mon avis de pas passer par la phase stage pour être vaguement opérationnel derrière.

Et puis quand on se lance dans ce genre de projet, faut tout donner, surtout dans l'informatique ou tout bouge tout le temps et très vite. Il va falloir être curieux et chercher, se renseigner, s'informer sur tout tout le temps, et pour le coup ces formations courtes sont un très bon filtre de ce côté là. Si tu n'as pas cette curiosité ou l'envie de la mettre en oeuvre dans ce domaine, ça va vite se voir et ça aura un résultat très concret lors de ta recherche d'un premier job.

On a aussi tendance en temps que junior a pas forcément vouloir se restreindre coté techno, mais perso si j'ai mon job actuel c'est bien parce que j'ai focus sur certaines technos parmi celles à la mode et que je me suis concentré dessus. On est junior, bien sûr on maîtrise pas grand chose en arrivant, mais si on peut avoir plusieurs exemples de choses réalisées dans la stack techniques de l'annonce, jackpot. Ca empêche pas d'aller faire un peu de tout. Typiquement, dans le CV j'ai du React, du Angular, du Vue et même une touche de Svelte pour le frontend. N'empêche que j'avais surtout 4 projets en React, dont du stage, dont du "freelance" (les projets pour la famille/les copains), et ça rassure forcément le recruteur.

Je reviens vite fait sur le "freelance" pour la famille ou les potes. C'est ultra formateur, car tu travailles avec quelqu'un qui est pas du domaine et qui attends un résultat. Alors comme tout bon client, ils seront émerveillés au moindre bouton cliquable, mais ça permet aussi et surtout de bosser ses skills en compréhension de l'attendu client et en explication pas trop jargonneuse pour néophyte, et ça y'a pas mal de boites qui aiment bien quand même.

Pour la data science, je maîtrise pas assez le sujet, le peu que j'avais creusé à l'époque m'avait laissé pensé que ça demandait un niveau de base en maths largement plus exigeant que du dev classique.
Après quelques discutions, je me rends compte que, finalement, en informatique le plus compliqué est de justifier une expérience professionnelle.

On se retrouve dans une dynamique un peu vaine dans laquelle les employeurs recherchent uniquement des seniors.

Quand à la spécialisation ce n'est pas évident comme cela. Dans tous les cas ce qui est reconnu c'est le niveau de maîtrise et la profondeur des connaissances acquises.

Prenons la Cybersecurité, il y a le pentesteur et sa clé USB toute prête d'un côté et le White Hat dans la tour Mercure de l'ANSSI de l'autre.

En système, il y a l'administrateur système et l'architecte système.

Etc etc.

Ce qu'il faut prendre en compte surtout c'est l'implication nécessaire pour atteindre un certain niveau, au risque de ne pas voir sa carrière décoller.
A noter que dans l'informatique, il n'y a pas que du dev.

Le développement est pour moi le secteur le plus ingrat en début de carrière, on te demande monts et merveilles pour un salaire pas beaucoup plus haut que le SMIC horaire si on compte toute la veille techno qu'il faut faire sur son temps libre.
J'imagine qu'après ça va mieux mais ça m'a toujours rebuté alors que je me démerdais pas mal à l'école.

Toute la partie administration est déjà plus accessible. Là souvent, les recruteurs veulent un mec avec 1000 diplômes et autant de certifs mais pas partout, ça se trouve encore des admin juniors et ça demande moins d'investissement perso.

Et la partie supervision/production est selon moi la plus accessible en reconversion. Dans ma boite, un des incident manager vient de la grande distribution (dont ma boite fait partie) mais ne bossait pas du tout en informatique, il a cependant passé une certif ITIL pour sa reconversion, on a des ingé et des analystes qui ont grimpé les échelons mais sont arrivés avec rien (boulangers, bouchers, profs de sport... l'un des gars ne savait pas faire un copier coller à son arrivée... en 99) et plus généralement, un mec sérieux avec une tête bien faite trouvera toujours une place. Plus personne n'est formé sur AS400, z/OS ou des trucs plus spécifiques à chaque boite et ceux qui le sont demandent des salaires de ministres (à raison, c'est ce qu'ils obtiennent en Suisse ou au Luxembourg)
Du coup le choix se fait au feeling.

Dernière modification par Metalovichinkov ; 11/08/2021 à 13h57.
J'ai sûrement la naïveté de penser que les diplômes requis ne sont pas un obstacle incontournable. Mais dans mon cas en tout cas, c'est un des points dans les candidatures que j'ai su contourner le plus facilement, du moins si j'avais la chance d'obtenir au moins une entrevue pour poser mes arguments et expliquer mon XP, à défaut d'avoir les "documents" requis.

J'ai eu un parcours très compliqué dans ma jeunesse, du a une situation familiale très bancale, ou j'étais plus "utile" dans le commerce que tenaient mes parents, qu'à être assidu aux cours pour décrocher des diplômes... Résultat, je me suis retrouvé à 22 ans avec quedalle dans les mains (et mes parents séparés et le commerce remis...).

J'ai fait des formations/stages, pas toujours qualifiantes en terme de "diplôme", mais ou j'ai acquis pas mal d'XP dans de nombreux domaines.

Du coup, j'ai très souvent postulé alors que je n'avais pas du tout ce qui était demandé dans les annonces. Des fois je n'avais pas de réponses si je tombais sur un employeur que ne jurais que par les diplômes, mais très souvent je décochais un RDV ou j'avais la chance de me "vendre", et ca a matché quelques fois.

Etant de nouveau à la recherche d'un emploi actuellement, Pole Emploi (le Forem en Belgique) me tanne dans ce sens, postuler même si je n'ai pas les diplômes requis, pour eux bon nombre d'employeurs sont prêts à mettre en priorité l'XP et le vécu même si derrière t'as pas le BAC + x demandé.

De plus, de nos jours, il existe la possibilité de faire valider ses connaissances. Certes ca te donne pas un diplôme ou une qualification, mais ca permets d'officialiser tes capacités à faire x tâches dans x métier, et apparemment de plus en plus d'employeurs en tiennent compte.

Donc vous braquez pas si vous avez pas x diplôme. Si vous avez un certain acquis, que ca soit via de l'XP obtenue dans un précédent emploi ou via des stages/formations non qualifiantes, foncez.

Au pire, vous perdez une demi-journée, au mieux vous décrochez un emploi.
Citation :
Publié par Takapatchouki
De plus, de nos jours, il existe la possibilité de faire valider ses connaissances. Certes ca te donne pas un diplôme ou une qualification, mais ca permets d'officialiser tes capacités à faire x tâches dans x métier, et apparemment de plus en plus d'employeurs en tiennent compte.
Je ne sais pas comment cela fonctionne en Belgique mais en France la VAE (Validation des Acquis de l'Expérience) permet l'obtention d'un diplôme, un titre ou un certificat. C'est justement tout son intérêt.
D'ailleurs ce n'est pas un processus simple à faire, cela demande un travail personnel important en montant un dossier dans lequel on présente les expériences qui justifient l'obtention du diplôme.
Citation :
Publié par Metalovichinkov
Toute la partie administration est déjà plus accessible. Là souvent, les recruteurs veulent un mec avec 1000 diplômes et autant de certifs mais pas partout, ça se trouve encore des admin juniors et ça demande moins d'investissement perso.
Tu peux donner des intitulés de métiers ou poste?
J'ai un peu de mal à visualiser.
Administrateur système, de base de données, webmaster, intégrateur Middleware, etc... Tout ce qui touche au fonctionnement du SI plutôt qu'aux applications au final.

Bien sur faut pas arriver les mains dans les poches mais les reconversions passent mieux, on te demande pas un portfolio ni de changer de techno tous les 4 matins.

@dessous : c'est ce que j'ai vu dans les quelques boites que j'ai fait, donc je reconnais qu'on repassera sur la fiabilité.
Les entreprises où je suis passé recherchent constamment des admin DB2, Oracle, SQL Serv, etc... ainsi que des admins systèmes en tout genre alors que tout migre vers euh... la contenairisation avec Openshift, mais c'est un projet sur des années et en attendant, y'a encore besoin de gérer les milliers de VMs, serveurs physiques et autres bdd.
Par contre des développeur Ruby on Rails ou Symfony, j'ai pas vu beaucoup de demandes alors que c'était à la mode pendant mon BTS (2013-2015)

Dernière modification par Metalovichinkov ; 12/08/2021 à 13h18.
Citation :
Publié par Metalovichinkov
Bien sur faut pas arriver les mains dans les poches mais les reconversions passent mieux, on te demande pas un portfolio ni de changer de techno tous les 4 matins.
Pourtant c'est selon moi le métier qui a le plus changé ces dernières années (et beaucoup d'ops old school refusent de l'accepter d'ailleurs). Et la hype sur les dernières technos c'est la même que chez les dev, voir pire (https://landscape.cncf.io/).
Les reconversions en Dev ne sont, à mon sens, pas la meilleur idée.
Il y a un vrai manque d'opportunités pour les juniors (alors qu'il y a une pénurie de main-d'oeuvre...). Pour se démarquer il faut faire pleins de petits projets perso, bachoter un max à côté et au final quand même galérer pour trouver un poste.

Si la formation n'a pas de stage de prévu (avec un vrai accompagnement pour trouver ce dernier) passe ton chemin.

A côté de ça il y a pleins de domaines dans l IT où les juniors sont les bienvenues.

Pour prêcher un peu pour ma paroisse, le test (QA) est une très bonne porte d'entrée dans le domaine. Ca te permet de voir un projet de l'intérieur et de toucher un peu à tout (l'application côté utilisateur, les API, les bases de données, l'infrastructure et même un peu de code par le biais de l'automatisation).
Pour quelqu'un qui veut apprendre le code je trouve ça bien mieux de mettre les mains dedans par le biais de projets d'automatisation (java ou python la plupart du temps) avec l'aide des collègues dev plutôt que des projets perso qui ne servent à rien à part passer les entretiens.

Le domaine a encore un peu mauvaise presse en France mais les profils touche à tout s'arrachent (plus que les Dev back et front).
Citation :
Publié par Tiantai
Le domaine a encore un peu mauvaise presse en France mais les profils touche à tout s'arrachent (plus que les Dev back et front).
Il y a des stats pour confirmer ça ?
C'est pas du tout l'impression que j'ai.
J'ai l'impression qu'il faut surtout pas tomber sur un recruteur français en fait, si tu es un généraliste.
Une formation en développement peut être bénéfique même si l'on ne souhaite pas devenir développeur.
Après, les opportunités, c'est à la moule de rencontrer les bons interlocuteurs ou pas.
Citation :
Publié par Lolmao the Dong
J'ai l'impression qu'il faut surtout pas tomber sur un recruteur français en fait, si tu es un généraliste.
Qu'est ce que tu entends par généraliste ?

Parce qu'un dev qui touche un peu à tout (API, CI/CD, cloud, docker...) je pense qu'il aura pas trop de problèmes avec les recruteurs français

Quelqu'un qui fait un peu de dev, mais aussi du testing, des specs, avec une certif scrum master à 2 balles, là je suis moins sûr...
Citation :
Publié par Lolmao the Dong
Ah, la méthodologie agile, la plus grosse imposture de ce début de siècle. Mais elle atteint son but... vendre des formations.
Sur le fond c'était pas si con.

Mais le business en a fait une machine à broyer les devs pour toujours plus de rendement à moindre frais.

Plein de boîtes n'ont que "agile" à la bouche, visiblement ça fait toujours bon genre dans les sphères de management, et après on se demande pourquoi les projets se plantent malgré les "super" réunions journalières en scrum .
Citation :
Publié par Lolmao the Dong
Ah, la méthodologie agile, la plus grosse imposture de ce début de siècle. Mais elle atteint son but... vendre des formations.
A ce compte, au XXème en France, c'était Merise l'escroquerie. Toutes les méthodes sont bonnes, les problèmes viennent de gens qui ne les appliquent pas correctement (obligés ou non).
Citation :
Publié par Aragnis
Sur le fond c'était pas si con.

Mais le business en a fait une machine à broyer les devs pour toujours plus de rendement à moindre frais.

Plein de boîtes n'ont que "agile" à la bouche, visiblement ça fait toujours bon genre dans les sphères de management, et après on se demande pourquoi les projets se plantent malgré les "super" réunions journalières en scrum .
Ouais la grosse escroquerie c'est notamment de vendre des formations où tu dis qu'il faut coller des post-it et faire des réunions tous les jours pour faire de l'agile mais qu'à coté de ça tu parles pas d'intégration continue et cie.
Citation :
Publié par DOG POLICE
Il y a des stats pour confirmer ça ?
C'est pas du tout l'impression que j'ai.
Il y a mon impression personnel, mais au Canada (beaucoup de contacts + augmentation de 10% cette année pour, je cite ma RH, "suivre le marché qui est devenu fou sur ton poste").

Côté enquête il y a cette enquête récente en France : https://www.silkhom.com/barometre-de...-informatique/

En terme de "difficulté de recherche" le poste est au même niveau que DEV Front par exemple. Mais j'ai surtout l'impression que le poste est beaucoup plus facilement accessible. Pas besoin de faire plusieurs projets persos pour mettre un pied dans le milieu puis passer la moitié de son temps libre à faire de la veille informatique.

Dernière modification par Tiantai ; 13/08/2021 à 15h53.
A
Citation :
Publié par Djunn
Après quelques discutions, je me rends compte que, finalement, en informatique le plus compliqué est de justifier une expérience professionnelle.

On se retrouve dans une dynamique un peu vaine dans laquelle les employeurs recherchent uniquement des seniors.
C'est exactement le même cercle vicieux dans tous les autres domaines "qualifiés" : "les employeurs cherchent des seniors, mais on ne peut pas devenir senior sans trouver un poste".
Et je suis pas d'accord du tout avec le fait que "le plus compliqué en informatique est de justifier une expérience pro". Parce que le candidat dev a deux atouts cruciaux :
1) Les besoins et les financements sont là (j'ai même un pote dev qui répète que "la tech a trop de thune et la gaspille")
2) Par rapport à plein d'autres domaines, c'est sans doute celui où il est le plus simple de se créer l'équivalent d'une expérience pro sans avoir besoin d'un emploi : on n'a besoin de personne pour coder un site ou une app et expliquer le code en entretien.

Citation :
Publié par Lolmao the Dong
Cela devrait être rappelé plus souvent. Je vois sur LinkedIn que la plupart des gens qui ont fait avec moi une formation de dev web (et qui voulaient être dev web, au contraire d'autres comme moi qui y étaient pour la culture générale et ont fait autre chose ensuite) cherchent toujours du travail, ou chopent au mieux des CDD courts.
Des devs juniors sans XP y'en a des tonnes. Reste que les annonces recherchant des moutons à 5 pattes sont particulièrement nombreuses dans ce secteur. Faut pas hésiter à postuler avec la moitié des prérequis manquants, le mec qu'ils cherchent existe pas de toutes façons.
Comme dans tous les domaines… ya combien de secteurs où tu peux trouver en 2021 des CDI pépouze en sortie de formation ? Et encore, dans le dev c'est largement + possible que dans d'autres domaines bien plus en difficulté économiquement.

Après ouais, ya ptetre des secteurs où c'est encore plus facile, genre je sais pas, ptetre qu'un CAP pâtisserie t'ouvre des postes partout et à l'international hyper facilement. Mais globalement, c'était déjà la crise économique et on se tape le covid en plus.
Reste qu'autour de moi (j'ai bossé en startup et j'ai donc encore plein de contacts auxquels j'ai tout récemment posé des questions sur l'accès à l'emploi, avant d'embrayer sur une formation dev Le Wagon) toutes les boîtes ont besoin de dev et même les junior sont en position de force comparativement à d'autres secteurs.
Pour un exemple concret, dans l'année écoulée, la startup dans laquelle je bossais a recruté 4 dev en sortie de formation Wagon, en CDI à 35K (à Paris).
Le but du jeu est pas spécialement de comparer mais surtout de débunk un peu le mythe "emploi finger in ze nose", qui mène notamment des gens qui n'ont rien à y foutre dans les formations. Entre l'ex-commercial qui avait touché que du mac de toute sa vie et l'étudiante sportie de fac de psycho et de 3 ans de chomedu qui tapait a.u.s.s.i.v.i.t.e.q.u.e.m.a.g.r.a.n.d.m.e.r.e que j'ai eu dans la mienne, y'a des fois de quoi devenir dingue.
Remarque ça m'a appris un truc: je fais des tests de dactylo systématique quand je recrute. Learn & Grow.
Citation :
Publié par Quint`
C'est exactement le même cercle vicieux dans tous les autres domaines "qualifiés" : "les employeurs cherchent des seniors, mais on ne peut pas devenir senior sans trouver un poste".
Et je suis pas d'accord du tout avec le fait que "le plus compliqué en informatique est de justifier une expérience pro". Parce que le candidat dev a deux atouts cruciaux :
1) Les besoins et les financements sont là (j'ai même un pote dev qui répète que "la tech a trop de thune et la gaspille")
2) Par rapport à plein d'autres domaines, c'est sans doute celui où il est le plus simple de se créer l'équivalent d'une expérience pro sans avoir besoin d'un emploi : on n'a besoin de personne pour coder un site ou une app et expliquer le code en entretien.
Dev' par ci dev' par là, dev, dev, dev
L'informatique ne se limite pas qu'au développement.

Je n'ai pas le recule sur le marché pour cette spécialité, mais pour les Systèmes, les Réseaux et la SSI ce que j'énonce est bel et bien réel.

Il faut avoir déjà mis en place une solution ou travailler dessus durant un précédent projet pour pouvoir être valider dans le secteur.

En reprenant les Systèmes, combien sont bloqués sur des technologies vieillissantes parce qu'incapable de justifier une expérience sur des nouvelles.

Pour la suite des échanges, restons sérieux et ne comparons pas une expérience réalisé lors de formation et plateforme de tests avec une expérience d'intégration sur une production réelle.
J'ai bien poussé les recherches des salaires sur glassdoor et ça m'a un peu refroidi... beaucoup même, à vrai dire.

Je pense que mes références étaient complètement biaisées par les salaires à 6 chiffres des GAFAM et autres aux USA, et que les gens que j'ai fréquenté dans le domaine sont pour la plupart en place depuis 15 ou 20 ans et ont donc accédé aux postes les mieux rémunérés.

J'imaginais que ça payait beaucoup plus, même pour un débutant.
Mdr. Entre 25 et 35k pour un débutant, selon paris ou province, pas plus.
40 a 70k pour un senior. Si tu veux 100k+ oriente toi vers le poste de VP engineering, c'est faire des process.
Citation :
Publié par Neirdan
Mdr. Entre 25 et 35k pour un débutant, selon paris ou province, pas plus.
Je te jure que ça m'a détruit. Je gagnais plus dans ma première boîte de dépannage informatique à Rouen à 23 ans. Il y a 17 ans bordel.
J'en ai rediscuté avec des connaissances parisiennes qui m'ont expliqué que "bawi Ron t'es bien naïf mec, je suis sales manager hein l'IA j'y ai pas touché depuis 10 piges, sinon je ferai pas 100k+. Et espère pas avoir mon poste un jour too late man".

Je suis bien redescendu sur terre là.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés