L'Agora

[POGNAX] Politique et économie aux Etats-Unis d'Amérique

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par ShlacK
Comme on dit ici: "they bark but they don't bite" (ils aboient mais ne mordent pas)
Il faudra le dire au flic tué à coup d'extincteur.
Citation :
Publié par ShlacK
Des assassinats et cie. Meme le Trumpiste le plus fou, il sait ce qu'il risque de faire ca. C'est quand meme un pays ou la securité, police, renseignement est tres forte et puissante. Comme on dit ici: "they bark but they don't bite" (ils aboient mais ne mordent pas)
Du coup, ils sont capables de prendre d'assaut le Capitole, de tuer un policier à coup d'extincteur, de s'attaquer à un journaliste, mais par contre par contre, jamais ils se seraient attaqués à un sénateur ? J'ai du mal à y croire.

Ces personnes ont littéralement attaqué le bâtiment qui contient le Parlement des Etats-Unis et pensent que les démocrates sont des satanistes qui organisent des trafics d'enfant dans des pizzérias, dire qu'ils aboient mais ne mordent pas, au regard des évènements qui ont eu lieu, c'est assez osé.
Citation :
Publié par ShlacK
Des assassinats et cie. Meme le Trumpiste le plus fou, il sait ce qu'il risque de faire ca. C'est quand meme un pays ou la securité, police, renseignement est tres forte et puissante. Comme on dit ici: "they bark but they don't bite" (ils aboient mais ne mordent pas)
Oui, oui, oui, bien sûr. Les mecs sont entrés avec des armes et du matos pour faire des otages/prisonniers, ils ont tué un flic, posé des bombes, chantaient "pendons Pence", mais ils ne sont pas dangereux. Et le fait que la protection policière ait été totalement défaillante et l'envoie des renforts retardé, c'est juste une malheureuse coincidence.
Du reste, Trump n'a pas du tout incité ses partisans à marcher sur le Capitole, il n'a pas passé 5 ans à décrire ses opposants comme "des ennemis du peuple", il n'a pas réclamé la peine de mort pour les lanceurs d'alerte, il n'a pas de conseillers qui l'ont incité à réclamé la loi martiale, il n'a pas exercé une pression maximale sur les responsables des différents Etats pour truquer l'élection.

Sérieusement, j'hallucine. Vous avez une tentative de putsch SOUS les yeux, annoncée des mois à l'avance par un mec qui adule Poutine, Erdogan et Kim Jung Un, il y a des morts, des groupes terroristes armés qui menacent ou attaquent les élus, des purges en cascade dans les services de sécurité pour y foutre des ultra-loyalistes... Mais nan, tout va bien, circulez y'a rien à voir...

J'écoutais un ahuris sur France Info, qui expliquait qu'interdire à Trump l'accès à twitter et lancer une procédure d'impeachment, ça allait en faire un martyr et exciter sa base. Allo ? Ils sont déjà excités. Il sont déjà en train d'utiliser la violence pour faire un coup d'Etat, ils sont déjà dans le délire le plus profond. Et twitter, Trump s'en sert déjà pour lancer ses cultistes à l'assaut des institutions. Les mecs, en Février 1933, ils auraient déconseillé d'envoyer des pompiers au Reichstag parce que ça aurait risqué d'agacer les nazis.

Depuis le temps, la psychologie du facho devrait être connue par les sociologues/politologue en tout genre : ces mecs (et nanas) vénèrent l'apparence de la force. La démocratie US a été d'une faiblesse scandaleuse envers Trump et ses sbires. C'est de là que vient leur fanatisme. Mais claquez leurs la gueule, foutez Trump en taule pour ses crimes, et je peux vous garantir que le soufflet retombera vite.
Citation :
Publié par ShlacK
Tu te fais un film la. Ces paperasses sont plus pour la forme. Ces papiers brûlent. Il t'en sortiront une seconde tant que le processus de certification a duement eu lieu.
Le but des pro-Trump étaient déjà d'interrompre le processus de certification, ce qu'ils ont réussis à faire, s'ils avaient réussis à entrer dans la chambre du Sénat, tout était possible.
Citation :
Publié par ShlacK
C'est quand meme un pays ou la securité, police, renseignement est tres forte et puissante.
Tellement que c'était quasi open bar pour entrer dans le Capitol alors que l'action était discuté sur les réseaux depuis deux semaines, avec en plus l'incitation de Trump derrière...
Citation :
Publié par ShlacK
Comme on dit ici: "they bark but they don't bite" (ils aboient mais ne mordent pas)
Faudra dire ça au policier tué, les éventuelles autres victimes (dont on ne connait pas les identités sauf pour la femme) et les policiers/journalistes violentés pendant l'assaut
Citation :
Publié par ShlacK
Et avec toutes les arrestations post manif (une autre marque des USA: on prefere t'arreter gentiment chez toi apres si on peut au lieu de te courir derriere en pleine action)
Les manifestants BLM n'ont pas eu droit au même traitement (plus de 14k arrestations sur les lieux de manifs lors des protestations pour Georges Floyd, et ils n'étaient pas dans des endroits aussi sensibles que le Capitol lui-même).
Citation :
Publié par ShlacK
Comme on dit ici: "they bark but they don't bite" (ils aboient mais ne mordent pas)
On dira ça la prochaine fois qu'un terroriste se fait choper avec des bombes artisanales, des armes de guerre, un échafaud pour pendre Pence ainsi que tout le kit nécessaire a une prise d'otage et après avoir tuer un policier a coup d'extincteur, ça va bien se passer.
Je n'ai jamais vraiment pensé que les trumpistes réussiraient à mener à bien un coup d'État, en tout cas je ne me disais pas que c'était le scénario le plus probable. Parce qu'ils sont simplement trop cons, de la base au sommet. Je ne dis pas ça pour les insulter (même si c'est un plaisir que je ne nie pas), mais pour refléter ce qui me semble être une réalité démontrée par la succession de 4 années d'échecs sans précédent.

L'enquête de Mueller semble par exemple assez bien montrer que ce qui leur a principalement manqué pour véritablement trahir les USA au profit de la Russie, c'est la compétence pour y arriver. C'était la même chose pour ce coup d'État. Malgré les tentatives manifestes par l'administration Trump de ralentir la défense du Capitole, ils étaient trop désorganisés.

(Ceci étant dit, je ne minimise pas la gravité des faits, ni la facilité avec laquelle ils auraient pu aboutir à quelque chose de beaucoup plus grave, avec seulement quelques détails différents.)

Mais rappelons-nous que malgré les efforts du GOP pour faire réélire Trump, ils se sont chié, et que les seuls États où une fraude semble bien avoir été suffisamment efficace pour aboutir, ce sont les États de bons vieux briscards pré-Trump comme McConnell.
(Ce qui ne veut pas dire que je disculpe McConnell de sa complicité avec Trump ces 5 dernières années, c'est un autre sujet.)

Plus d'infos sur l'élection de McConnell ici : https://www.dcreport.org/2020/12/19/...s-dont-add-up/
L'exemple le plus flagrant est un district où il y a 9500 personnes se déclarant Dem, et 1600 GOP.
Résultat de l'élection sénatoriale : 1650 votes pour la candidate Dem (McGrath), 3738 pour McConnell (70%-30%). Ça veut aussi dire que seuls 17% des personnes se revendiquant Dem ont voté Dem, à une élection si polarisée où McConnell symbolise tout ce qui ne va pas avec le GOP. Et en plus, ces données sont complètement discordantes avec tous les votes récents.
Et évidemment, ce ne sont pas les machines "Dominion" accusées par Trump & co qui sont utilisées dans ces districts, mais une autre boîte.
Lisez le reste de l'article, les résultats dans d'autres districts sont encore plus hallucinants.

BREF, tout ça pour dire que maintenant que l'ultime tentative de coup d'État a eu lieu (enfin, croisons les doigts bien sûr, Trump est encore là), et qu'elle a échoué, je pense qu'il vaut mieux qu'elle soit arrivée. Parce que le scénario catastrophe n'a jamais été ce mandat de Trump (il est trop con, trop transparent), mais la suite. Et à vrai dire, les précédents aussi, dont Trump n'est qu'un symptôme (le GOP depuis Reagan).

Là, l'attaque du capitole est un argument de plus dans la besace des démocrates, un de plus pour dégoûter du GOP, pour pousser à sauvegarder un semblant de démocratie. Sans cette tentative de coup d'État, le risque qu'une version plus subtile et plus habile de Trump arrive au pouvoir dans les années à venir était bien plus élevé. Ça ne veut évidemment pas dire que ça n'arrivera pas, le combat est long et sans fin… mais on peut voir le verre à demi-plein dans le fait qu'ils aient montré leurs vraies couleurs de manière indéniable.

Citation :
Publié par Kedaïn
Il faudra le dire au flic tué à coup d'extincteur.
"Blue lives matter". Lol.
Citation :
Publié par Aloïsius
Oui, oui, oui, bien sûr. Les mecs sont entrés avec des armes et du matos pour faire des otages/prisonniers, ils ont tué un flic, posé des bombes, chantaient "pendons Pence", mais ils ne sont pas dangereux. Et le fait que la protection policière ait été totalement défaillante et l'envoie des renforts retardé, c'est juste une malheureuse coincidence.
Du reste, Trump n'a pas du tout incité ses partisans à marcher sur le Capitole, il n'a pas passé 5 ans à décrire ses opposants comme "des ennemis du peuple", il n'a pas réclamé la peine de mort pour les lanceurs d'alerte, il n'a pas de conseillers qui l'ont incité à réclamé la loi martiale, il n'a pas exercé une pression maximale sur les responsables des différents Etats pour truquer l'élection.

Sérieusement, j'hallucine. Vous avez une tentative de putsch SOUS les yeux, annoncée des mois à l'avance par un mec qui adule Poutine, Erdogan et Kim Jung Un, il y a des morts, des groupes terroristes armés qui menacent ou attaquent les élus, des purges en cascade dans les services de sécurité pour y foutre des ultra-loyalistes... Mais nan, tout va bien, circulez y'a rien à voir...

J'écoutais un ahuris sur France Info, qui expliquait qu'interdire à Trump l'accès à twitter et lancer une procédure d'impeachment, ça allait en faire un martyr et exciter sa base. Allo ? Ils sont déjà excités. Il sont déjà en train d'utiliser la violence pour faire un coup d'Etat, ils sont déjà dans le délire le plus profond. Et twitter, Trump s'en sert déjà pour lancer ses cultistes à l'assaut des institutions. Les mecs, en Février 1933, ils auraient déconseillé d'envoyer des pompiers au Reichstag parce que ça aurait risqué d'agacer les nazis.

Depuis le temps, la psychologie du facho devrait être connue par les sociologues/politologue en tout genre : ces mecs (et nanas) vénèrent l'apparence de la force. La démocratie US a été d'une faiblesse scandaleuse envers Trump et ses sbires. C'est de là que vient leur fanatisme. Mais claquez leurs la gueule, foutez Trump en taule pour ses crimes, et je peux vous garantir que le soufflet retombera vite.
Oui et cette bandeddangereux excités seraà nouveau à la manoeuvre le jour de l'investiture de Biden, La manifestation est déjà annonçée. L'occasion pour Biden d'essayer son nouveau costume trois pièces en kevlar.

On est pas dehors j'en ai bien peur.
Citation :
Publié par Aloïsius
Oui, oui, oui, bien sûr. Les mecs sont entrés avec des armes et du matos pour faire des otages/prisonniers, ils ont tué un flic, posé des bombes, chantaient "pendons Pence", mais ils ne sont pas dangereux. Et le fait que la protection policière ait été totalement défaillante et l'envoie des renforts retardé, c'est juste une malheureuse coincidence.
Du reste, Trump n'a pas du tout incité ses partisans à marcher sur le Capitole, il n'a pas passé 5 ans à décrire ses opposants comme "des ennemis du peuple", il n'a pas réclamé la peine de mort pour les lanceurs d'alerte, il n'a pas de conseillers qui l'ont incité à réclamé la loi martiale, il n'a pas exercé une pression maximale sur les responsables des différents Etats pour truquer l'élection.

Sérieusement, j'hallucine. Vous avez une tentative de putsch SOUS les yeux, annoncée des mois à l'avance par un mec qui adule Poutine, Erdogan et Kim Jung Un, il y a des morts, des groupes terroristes armés qui menacent ou attaquent les élus, des purges en cascade dans les services de sécurité pour y foutre des ultra-loyalistes... Mais nan, tout va bien, circulez y'a rien à voir...

J'écoutais un ahuris sur France Info, qui expliquait qu'interdire à Trump l'accès à twitter et lancer une procédure d'impeachment, ça allait en faire un martyr et exciter sa base. Allo ? Ils sont déjà excités. Il sont déjà en train d'utiliser la violence pour faire un coup d'Etat, ils sont déjà dans le délire le plus profond. Et twitter, Trump s'en sert déjà pour lancer ses cultistes à l'assaut des institutions. Les mecs, en Février 1933, ils auraient déconseillé d'envoyer des pompiers au Reichstag parce que ça aurait risqué d'agacer les nazis.

Depuis le temps, la psychologie du facho devrait être connue par les sociologues/politologue en tout genre : ces mecs (et nanas) vénèrent l'apparence de la force. La démocratie US a été d'une faiblesse scandaleuse envers Trump et ses sbires. C'est de là que vient leur fanatisme. Mais claquez leurs la gueule, foutez Trump en taule pour ses crimes, et je peux vous garantir que le soufflet retombera vite.
Si c'etait uniquement un internaute lambda mais les numero 2 ou 3 du gouvernement français a le meme avis

Citation :
"Ce qui me choque" dans la fermeture du compte Twitter de Donald Trump, "c'est que ce soit Twitter qui ferme", a déclaré Bruno Le Maire lundi 11 janvier sur France Inter.
https://www.francetvinfo.fr/monde/us...p_4252977.html

L'incitation au meurtre, au coup d'Etat choque moins que Twitter qui ban.
Je comprends pourquoi Zemmour continue d'avoir un micro. Les appels a la Haine doivent etre autorisé en France.
Parce qu'ils viennent de se rendre compte que si Twitter le décide, ils peuvent désactiver leurs comptes également. Ils n'ont tout simplement jamais lu les CGU ce qui en dit long sur comment ils se voient. Au dessus des autres avec des passes droits pour certains, c'est malheureusement encore le cas.
Le "Chief Political Correspondant" de Politico qui tire la sonnette d'alarme (ce qui est rare) :

En effet les propos de Le Maire sont consternants. N'importe qui peut se faire bannir d'à peu près tous les supports en ligne pour des raisons souvent très arbitraires, mais eux il faudrait qu'ils soient au dessus de ça ?
Citation :
Publié par Soumettateur
En effet les propos de Le Maire sont consternants. N'importe qui peut se faire bannir d'à peu près tous les supports en ligne pour des raisons souvent très arbitraires, mais eux il faudrait qu'ils soient au dessus de ça ?
En fait, de fait, ils sont au-dessus de ça. Le CEO de Twitter a déjà dit que Trump était au-dessus des règles de par sa position de président, et ça n'a changé qu'en 2020 lorsqu'il a commencé à contester le résultat des élections. Mais avant cela c'était "nous projetons de modérer Trump comme un membre lambda dès lors qu'il ne sera plus président", ce qui sous-entendait bien un régime de faveur.

Le soucis en fait c'est surtout de garder l'équilibre entre maintenir un lieu d'expression publique sain, et exprimer son biais politique. Mais effectivement j'espère que cela va lancer un processus d'auto-critique plus dur pour ces réseaux, et qu'on commence à en bannir les membres les plus dingues, pour rappel y'a encore des membres de gouvernements étrangers qui appellent au meurtre de français ...

J'espère que Trump sera le premier avertissement. Ras-le-bol de l'expression publique de haines diverses et de propos mensongers.
Oui les CGU prévoit le cas , mais la portée est pas la meme de bannir un random qu'un président sur un média aussi important.
Idéalement, ca serait à la justice de fermer ses comptes Twitter et autres, pas à une entreprise privée de censurer un homme politique.

Là ca tombe pas mal car les entreprises de la tech sont plutot démocrates que fachistes, mais ca peut aussi changer demain. Et là, la censure pourrait être de l'autre coté.
Citation :
Publié par Soumettateur
mais eux il faudrait qu'ils soient au dessus de ça ?
Parce que pour eux les lois sont faites pour les autres, pas eux-mêmes, ce n'est pas nouveau.
Citation :
Publié par Njuk
Oui les CGU prévoit le cas , mais la portée est pas la meme de bannir un random qu'un président sur un média aussi important.
Idéalement, ca serait à la justice de fermer ses comptes Twitter et autres, pas à une entreprise privée de censurer un homme politique.
Sauf qu'on parle du Président, ce n'est pas comme s'il avait plein d'autres moyens de communiquer avec le public (communiqués de presse de la WO, briefing de presse à la WO, allocution télévisé, etc...). Bref dans son cas ce n'est pas vraiment de la censure, c'est surtout qu'il s'est fait jeter d'un espace "semi-public" pour avoir enfreint très sérieusement les règles de la plateforme (et il avait été prévenu avant en plus de ne plus déraper).
La semaine prochaine va être très chaude apparemment au sein du pays :
Citation :
Publié par Kafka Datura
Adresse publique de Trump suite à son eviction des services numériques : BREAKING: President Trump Speaks After Big Tech Shutdown - YouTube

Ca commence dans deux heures.

giphy.gif
Ah zut c’était pas prévu çà, je vais devoir taper dans mon stock de popcorn prévu pour le 20 qq.

Me demande bien ce qu'il va pouvoir dire, je le vois pas jouer l'apaisement et s'excuser mais en même temps je vois pas comment il pourrait exciter encore plus ses cultistes sans risquer la prison avant la fin du mois.
Citation :
Publié par Njuk
Idéalement, ca serait à la justice de fermer ses comptes Twitter et autres, pas à une entreprise privée de censurer un homme politique.
Pour rappel : qui nomme les juges fédéraux aux USA ?

Quand un chef d'Etat est en train d'installer une dictature/faire un coup d'Etat, la justice devient rapidement de moins en moins fiable. Et quand la dictature est installée, elle devient une farce.

Vous pensez que le compte Baidu de Xi Jiping pourrait être fermé par la justice chinoise ? Ce qu'il s'est passé après l'attaque du Capitole par les Trumpistes, c'est que les Bezos, Zuckerberg et autre Dorset ont compris qu'ils pourraient être les Jack Ma du Reich Trumpien d'ici quelques années. Ce n'est pas comme si Trump les avait régulièrement attaqué, comme s'il n'avait pas à de multiples reprises utilisé son office pour s'en prendre à ses cibles (cf ses magouilles pour bloquer la fusion de CNN) etc.
Citation :
Publié par Njuk
Idéalement, ca serait à la justice de fermer ses comptes Twitter et autres, pas à une entreprise privée de censurer un homme politique.
Je ne vois pas trop pourquoi. Les hommes politiques choisissent d'utiliser les moyens d'une entreprise privée américaine non régulée pour communiquer, ils en assument les conséquences. Ils ont toujours la possibilité de créer leur propre site pour le faire si ils le souhaitent.

On ne va pas me dire qu'on ne se rend compte que maintenant des risques de confier à une entreprise privée de telles responsabilités et ce, par nos propres décisions individuelles, quand même ?
Citation :
Publié par Matharl
Ah zut c’était pas prévu çà, je vais devoir taper dans mon stock de popcorn prévu pour le 20 qq.

Me demande bien ce qu'il va pouvoir dire, je le vois pas jouer l'apaisement et s'excuser mais en même temps je vois pas comment il pourrait exciter encore plus ses cultistes sans risquer la prison avant la fin du mois.
En tout cas le chat est délirant. Bonne chance (Joe Biden), mais là je crois que les US vont mettre plusieurs mandats avant de se remettre de ce délire, et la division du pays est de plus en plus proche.


[Modéré par Episkey :]

Dernière modification par Episkey ; 11/01/2021 à 19h40.
Citation :
Publié par Soumettateur
Je ne vois pas trop pourquoi. Les hommes politiques choisissent d'utiliser les moyens d'une entreprise privée américaine non régulée pour communiquer, ils en assument les conséquences. Ils ont toujours la possibilité de créer leur propre site pour le faire si ils le souhaitent.

On ne va pas me dire qu'on ne se rend compte que maintenant des risques de confier à une entreprise privée de telles responsabilités et ce, par nos propres décisions individuelles, quand même ?
En fait ça va au delà de ça au moins en France (aux USA c'est sans doute plus libre) les lois vont de plus en plus obliger les entreprises de publication et diffusion à faire eux-mêmes le ménage pour éviter les plaintes notamment sur la discrimination ou la propagation de fausses nouvelles / propos haineux etc.
En gros nos hommes politiques (enfin celui-ci) reprochent à ces entreprises d'appliquer les lois qu'ils sont en train de préparer pour les y obliger.
Et ils découvrent que le vrai pouvoir est de plus en plus dans le contrôle de ces dites entreprises, dans l'influence médiatique, et qu'ils ne sont pas censés échapper à la règle ou pouvoir en user simplement quand ça sert leurs desseins. Bref ils découvrent qu'ils ont eux-même transposé le pouvoir de censure, mais surtout d'influence à des décideurs privés. 40 ans de retard, chapeau bas M. Le Maire, toujours en pleine forme celui là
Citation :
Publié par Anthodev
Parce que pour eux les lois sont faites pour les autres, pas eux-mêmes, ce n'est pas nouveau.
Pas tout à fait, en tant que personnage public important, Twitter à plus qu'une incitation à publier. Ok, le résultat reviens au même.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés