Quelques questions sur le salaire, brut, net, congés etc...

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par (0)Draki
Mais on s'en fiche du pourquoi et du comment mdr.

La majeur parti des gens font leurs course avec.

Et l'etat sait très bien, et est d'accord dans une certaine mesure avec ça, puisque dans 10j le montant augmente et la mesure est étendu a tout produit alimentaire.
J'ai toujours eu des soucis avec ca, les tickets chez ma femme font 9.8€. C'est limité à 19€ par passage, aucun magasin n'accepte 2 tickets à cause de ca. Le passage à 25€ est une bénédiction.
Citation :
Publié par Leydjin
J'ai toujours eu des soucis avec ca, les tickets chez ma femme font 9.8€. C'est limité à 19€ par passage, aucun magasin n'accepte 2 tickets à cause de ca. Le passage à 25€ est une bénédiction.
En Belgique, ca fait des années qu'on peut les utiliser pour faire ses courses, et sans réelle limite.

Bon, moi la dernière fois ou j'en avais à mon taf, ca remonte à quelques années, mais je les utilisais sans souci dans n'importe quel magasin pour faire mes courses de la semaine, et la plupart du temps ca passait même pour des trucs non-alimentaires (PQ, etc...), fallait juste pas vouloir payer sa TV avec quoi. Et c'est toujours pareil aujourd'hui.

Le seul truc qui différait selon les magasins, c'est que certains acceptaient que tu paies la totalité du montant avec tes tickets (quitte à te rendre du cash si ca dépassait), et d'autres t'obligeaient à mettre un minimum de cash (genre tu devais payer 95 euros, t'avais des tickets à 10 euros, ben tu devais donner 9 tickets + 5 euros en cash). Mais j'ai jamais eu de limite de ticket comme tu expliques.

Par contre, je sais que la plupart du temps, ca fait chier les commerçants, car derrière ils doivent se taper des démarches administratives pour les renvoyer et récupérer le montant en cash dans leur trésorerie.

Et chez nous, quasiment tout le système est passé sous forme de carte. T'as plus les tickets papier, mais une carte format carte de banque, sur laquelle le montant est versé tous les mois.

Par contre, ca fait quelques années qu'on a des "EcoChèques", qui sont souvent donnés sous forme de prime. Et ca c'est une purge à écouler, ya pas beaucoup de magasins qui les acceptent.
Ma soeur vivant en Belgique depuis quelques années m'a expliqué votre système de tickets restaurants qui est tellement plus sain que le notre.

Le passage à 25€ et fin des règles stupides sur l'alimentaire est évidemment une bonne nouvelle mais ce n'est pas suffisant. Cette règle des 25€ n'a aucun sens et ne sert aucun intérêt. Que l'employeur soit limité dans les montants donnables c'est normal car en effet il en cotise pas sur ces sommes, en revanche que nous salariés, qui en plus avons mis la moitié de notre poche dans le ticket restaurant, moitié qui elle est chargée etc, soyons emm*rdés par des règle stupides et qui fiscalement ne changent absolument rien (Bercy ne verra aucune différence à ce qu'on utilise nos TR 19€ par 19€ ou 25 par 25 ou toute la carte d'un coup, ils toucheront la TVA tout pareil dans tous les cas). C'est vraiment dommage que les lois "pouvoirs d'achat" qu'on a eu cette été n'aient pas permis de mettre à plat ce système complètement abscons et où une partie de notre salaire se retrouve pris en otage de règles le rendant extrêmement compliqué à utiliser sans aucune raison, car je n'ai clairement pas que ça à faire de passer chez carrefour 10 fois dans le mois pour faire mes courses du midi alors que je pourrais me nourrir tout aussi bien en y passant 2 à 4 fois dans le mois...
Le problème est peut etre de considérer que c'est une "partie de votre salaire" en fait. Ca ne devrait pas être le cas. Et je sais bien que c'est présenté, vendu comme cela par les RH, mais en fait c'est pas ca. Si ca permet d'acheter ce qu'on veut avec sans limite, c'est en effet du salaire, et ca ne devrait pas passer par une carte dédiée, mais vous être donné sur votre compte.
Enfin la moitié est bien ponctionnée sur mon salaire, et sur le salaire de tout le monde comme le cadre donné plus haut a été fourni.

Donc que l'avantage serve à manger le midi ok, mais c'est aussi son rôle en Belgique par exemple et ils ne se cognent pas des règles absurdes du genre le cap à 19/25/38€. C'est ultra infantilisant pour les gens en plus comme approche. Je sais gérer mon budget et me nourrir sans avoir besoin que papa l'Etat me donne un budget journalier pour ça en fait.
Perso cela fait longtemps que la limitation à 19€ ne me bloque plus.

J'utilise ma carte ticket restaurant comme carte bancaire pour mes commandes Drive.
Je cumul 4/5 petites commandes (moins de 19€ chacune) pour aller les chercher en fin de semaine.
En plus selon l'enseigne, cela t'évite les blocages de catégories payable avec les Tickets Restaurants.
Je commande aussi bien de l'alimentaire, de l'hygiène et même de l'alcool sans aucun soucis.
Pendant des années, mes TR me permettaient de me faire un gros resto en fin de mois avec mon épouse. C'était cool et à peu près toléré.

La carte TR est arrivée, impossible de l'utiliser correctement, bug, refus... J'ai tenu 3 mois et j'ai fini par supprimé ce service.

++ RiC
Citation :
Publié par RiC
La carte TR est arrivée, impossible de l'utiliser correctement, bug, refus... J'ai tenu 3 mois et j'ai fini par supprimé ce service
On a absolument aucun restaurant dans le coin qui prend la carte TR. Il y a top de possibilité de contrôle et les restaurateurs ne peuvent pas cumuler autant qu'ils veulent et l'utiliser le dimanche et en soirées (voir les samedis).
C'est une blague cette carte.
Y a aussi des solutions hybrides qui fonctionnent très bien (en tout cas chez moi) : par exemple, Swile/Lunchr permet de linker sa CB perso à la CB de leur service, ce qui permet en pratique de payer un repas à 30€ avec leur carte, qui va débiter 25€ sur le compte des tickets-resto (max journalier), et 5€ sur la CB perso pour compléter. Je m'en sers surtout dans les commerces pour faire des courses sans aucun problème.
Citation :
Publié par Locke / Rezard
Y a aussi des solutions hybrides qui fonctionnent très bien (en tout cas chez moi) : par exemple, Swile/Lunchr permet de linker sa CB perso à la CB de leur service, ce qui permet en pratique de payer un repas à 30€ avec leur carte, qui va débiter 25€ sur le compte des tickets-resto (max journalier), et 5€ sur la CB perso pour compléter. Je m'en sers surtout dans les commerces pour faire des courses sans aucun problème.
Edenred et Sodexo l'ont mis en place aussi. Ca a tendance a se généraliser un peu partout sur les cartes titre restaurant, ca devrait pas tarder chez les autres.

Va falloir s'y faire, le titre papier finira bien par disparaitre à un moment ou un autre.
Citation :
Publié par Niluje
Oui mais le but c'est de détourner l'usage des TR en les utilisant par 10 un jour férié !
C'est vrai que c'était sympa de lacher deux carnets de TR d'un coup. Mais je comprends que ce soit pas le but.
Après tu level up et tu fais des notes de frais.
Citation :
Publié par Touful Khan
C'est vrai que c'était sympa de lacher deux carnets de TR d'un coup. Mais je comprends que ce soit pas le but.
Après tu level up et tu fais des notes de frais.
Pour une note de frais je dois justifier que le chantier se trouve à plus de 25km de la boite (qui est également mon adresse perso). Malheureusement j'ai eu un redressement sur la totalité des chantiers qui étaient à moins de 25 km avec une "tolérance" à ceux entre 25 et 20...
L'administration fiscale est une vraie plaie à ce niveau. Pour eux c'est plus logique de faire 40 km aller-retour à bouffer chez soit que faire une note de frais à 12€ tout compris.
Les tickets resto c'est vraiment un truc symptomatique du système français à base de gratuit, d'aides, de social, de l'assistanat en gros

On serait bien mieux avec des salaires plus élevés et des charges plus basses, mais non, les français kiffent avoir l'impression d'obtenir tout un tas de petits trucs gratuitement même si en vrai ça ne l'est pas
C'est exactement ça
Sans oublier que sans ticket restau beaucoup de restaurateurs pourraient simplement mettre la clef sous la porte. Si je pouvais les utiliser pour les courses en illimité j'irai peu au resto.

Dernière modification par Leydjin ; 08/09/2022 à 18h05.
C'est pas tant de l'assistanat aux français que de l'assistanat pour la restauration.
D'ailleurs ils ont bien compris, quand un copain bossait à Carglass à la défense, y'avait un foodtruck qu'avait calé le prix de son menu sur la valeur du ticket resto Carglass

Le souci, c'est que bien souvent soit tu les prends, soit tu les prends pas sans autre contrepartie et seulement quand c'est autorisé.
Citation :
Publié par Metalovichinkov
C'est pas tant de l'assistanat aux français que de l'assistanat pour la restauration.
D'ailleurs ils ont bien compris, quand un copain bossait à Carglass à la défense, y'avait un foodtruck qu'avait calé le prix de son menu sur la valeur du ticket resto Carglass

Le souci, c'est que bien souvent soit tu les prends, soit tu les prends pas sans autre contrepartie et seulement quand c'est autorisé.
Non, en France, un salarié peut refuser librement et sans justification de recevoir les tickets restaurants, il n'y aura pas de compensation autre que l'arrêt de la ponction de la part du salarié sur sa fiche de paie & son salaire mensuel.
Rapide question pour les gens qui s'y connaissent : j'ai quitté mon boulot dernièrement, statut de cadre dans la convention collective du bâtiment, et il me restait 5 RTT que je pensais pouvoir me faire payer.

Mais dans mon solde de tout compte, mauvaise surprise, ils m'ont bien été payé mais genre à 20% de ce que j'avais estimé ! Sachant que dans ma tête je pensais que 1 RTT valait autant que ce qu'on me mettait en moins pour 1 jour de congé (qui est payé à part dans le bâtiment)

Mes recherches Google n'ont rien donné si ce n'est que j'ai appris que les RTT étaient pas forcément payés (ici ils l'ont été mais trop peu selon moi) et que ça dépendait de la convention collective (dans laquelle je n'ai rien trouvé à ce sujet)...
Et évidemment la RH a pas encore répondu à mon mail

Merci à celui ou celle qui saurait m'éclairer
Juste une pensée rapide, il se fait tard: le nombre de RTT est calculé à l'année pour une année de travail effective complète.

Il te restait 5 RTT sur ton solde annuel ou sur ton solde légitimement acquis à la date du départ? La société ne va pas compenser 5 jours taux plein si ton départ s'est effectué avant que tu n'effectues le temps de travail nécessaire pour acquérir effectivement ces journées, ce que pourrait expliquer les 20%: tu n'avais pas 5 RTT en banque mais 1 RTT effectivement acquise par tes heures prestées.

Il manque tous les détails relatifs aux RTT dans ton contrat (pas consulté la CC et in fine, les pratiques dans l'entreprise si plus avantageuses prennent le pas), ton solde annuel de RTT, le nombre de RTT utilisées jusqu'à la date du départ, la date du départ, les modalités concernant le préavis...

Pour le paiement des RTT en tant qu'obligation dans le cadre d'une démission là j'ai un trou, j'ai toujours utilisé les jours dus pour des questions relatives à l'IR & assurance chômage/carence si je ratais ma transition (comme pour les CP).

Dernière modification par Lone Bear ; 14/10/2022 à 01h08.
Citation :
Publié par Lone Bear
Juste une pensée rapide, il se fait tard: le nombre de RTT est calculé à l'année pour une année de travail effective complète.

Il te restait 5 RTT sur ton solde annuel ou sur ton solde légitimement acquis à la date du départ? La société ne va pas compenser 5 jours taux plein si ton départ s'est effectué avant que tu n'effectues le temps de travail nécessaire pour acquérir effectivement ces journées, ce que pourrait expliquer les 20%: tu n'avais pas 5 RTT en banque mais 1 RTT effectivement acquise par tes heures prestées.

Il manque tous les détails relatifs aux RTT dans ton contrat (pas consulté la CC et in fine, les pratiques dans l'entreprise si plus avantageuses prennent le pas), ton solde annuel de RTT, le nombre de RTT utilisées jusqu'à la date du départ, la date du départ, les modalités concernant le préavis...

Pour le paiement des RTT en tant qu'obligation dans le cadre d'une démission là j'ai un trou, j'ai toujours utilisé les jours dus pour des questions relatives à l'IR & assurance chômage/carence si je ratais ma transition (comme pour les CP).
Non j'avais bien 5 RTT restants, annuellement il m'en restait 8 mais comme j'ai démissionné fin septembre ça fait bien 5 au prorata, d'ailleurs dans le solde de tout compte il est bien marqué 5 RTT, juste que le coût unitaire est ridicule

Là j'ai gagné genre 75€ net avant impôts pour les 5 jours, autant dire que j'aurais du les prendre en fait, mais bon ça m'apprendra à pas me renseigner... Après j'aimerais bien savoir d'où vient le calcul quoi
Mon entreprise va passer tous les salariés au chômage partiel de longue durée à partir de janvier.

On connaît pas trop les modalités encore mais on devrait tous avoir 2 jours de chômage par semaine.

Ils veulent forcer la prise de congés à la place.

Je m'interroge donc sur mes droits dans ce cas.

Ont ils le droit ? Est ce que je peux refuser ? Et est ce qu'il existe un texte sur lequel je pourrais m'appuyer pour leur dire fuck ?
Lorsque tu veux mettre des salariés en Chomage Partiel ils te demandent sur le formulaire si tu as bien mis en place auparavant des aménagements sur les CP.
Avec le COVID ça passait de rien avoir fait, mais en temps normal je crains fort que ça soit obligatoire à la fois pour l'entreprise d'utiliser les CP et pour les salariés d'accepter. A confirmer ceci dit, ce n'est pas sûr il doit y avoir des recours pour le salarié, des solutions alternatives ... peut être.
Quelque part c'est normal la collectivité avant d'aider l'entreprise s'assure que celle-ci a bien utilisé les moyens dont elle dispose seule. C'est sûr que c'est pas top pour le salarié mais entre sauver ses vacances / son agenda et son emploi le choix social est vite vu.

Dernière modification par Déposeur2bilan ; Hier à 20h39. Motif: CP et CP ...
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés