[POGNAX] L'affaire Hassan Iquioussen

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Tranquil Nirvana
Il fait rêver votre monde ou l'état de droit n'existerait plus, pour devenir l'état de droite et d'extrême droite.

Je trouve assez extraordinaire de lire des choses tels que "il est parfois préférable de renoncer à l'état de droit pour préserver l'état de droit".
C est pas l état de droit qui est mis en cause, mais l application de ses décisions.
Pour le coup c est pas la justice, elle fait son travail avec les moyens qui lui sont allouées.
Comme pour l affaire Balkany ou bien d autre , c est son application qui foire, qui devient intenable et incomprise ou instrumentalisée.
J ai pas les chiffres exacts, mais la justice française prononce, qu on le veuille ou non, 100% des peines dites "sévère", de l incarcérations ferme à d OQTF, bref des condamnations au nom de la justice française, c est a dire nous tous....
Au final, sans avoir les chiffres, et si qu un peut trouver le % de peine effectives sévères et appliquées par catégorie, et en globale, j aimerai bien. Mais pour sur, c est pas fameux dans un milieu professionnel.
Le laxisme de la justice n existe pas, son application si.

Le % de recouvrement des dommages et intérêts est a coup sûr minable.(malgré le fond prévu au victime, les coupables ne remboursent pas)
L exécution des jugements,en terme de prison ferme aussi. Tous ce qui est, par exemple, aménageable on va faire plutôt que le "ferme"
Les OQTF tourne autour des 10/20%
En fait, toutes les décisions de justice qui sont sensés ou devraient être implacables, prononcées, et exécutées, tournent autour de ce chiffre , c est mon avis a moi, je ne dis pas que j ai raison, mais en terme global il n' y a que 10 a 20 % des décisions judiciaires "violentes" qui sont appliqués.
Le reste est aménagé, différé, écourté.

Pour moi (encore) si on me fixe un objectif de 100 et que je ne fais que 20, c est décevant : d ou les critiques.
Encore une fois, c est ni la police, ni la justice les responsables, tous font leur boulot.
Mais c est les résultats qui merdent.
Oui, augmenter le taux de décisions judiciaires appliquées est largement possible en changeant certaines dispositions et process, sans viser le 100%, a minima du 50% appliquées pour de bon, ça ferait une différence en terme de perception.
C est pas pour rien que la justice, police ne fait pas vraiment peur au délinquants.
La justice s applique finalement essentiellement aux citoyens lamda qui merdent, pas aux professionnels de la gruge.

Ça reste, encore une fois mon avis, et j ai pratiqué les deux côtés je pense être dans le vrai, même si mal formulé

Dernière modification par leNabo ; 06/08/2022 à 11h09.
Citation :
Publié par leNabo
C est pas l état de droit qui est mis en cause, mais l application de ses décisions.
Quand on explique que certaines décisions de justice ne devraient pas respecter le droit quand l'Etat est partie prenante, c'est littéralement la définition de la fin de l'état de droit. Je sais pas trop quoi dire d'autre.
Citation :
Publié par Tranquil Nirvana
Quand on explique que certaines décisions de justice ne devraient pas respecter le droit [... ]
Le droit c est le droit.
Et les lois sont votées au gré de l alternance de de gauche à droite, il y en a tellement que "nul n est sensé ignorer la loi"
Y a le droit et l esprit de la loi,
Quand une loi est inique, il est du devoir des citoyens de ne pas la respecter.
Encore une fois, moi, pour ma part, je ne respecte pas la "loi".
Je suis comme bien d autres "hors la loi", mais je respecte la loi...(autant que faire se peut)

Après j aimerais bien avoir l avis de ceux sensé la faire respecter (fdo) et ceux sensé l appliquer (juges et magistrats)
On a des fdo sur le forum qu on entend j ai pas beaucoup vu ceux sensé l appliquer s exprimer...et c est dommage

(Édit : En fait ce que j ai écrit n a rien avoir avec l immigration, c est plus topic global sur la police et justice :/)

Dernière modification par leNabo ; 06/08/2022 à 11h15.
Citation :
Publié par gnark
Ce que tu dis est de la désinformation !!

Dans son jugement de suspendre l'expulsion le tribunal administratif a reconnu que :
- Hassan Iquioussen a tenu en public des propos regrettable et de nature complotiste.
- Hassan Iquioussen a tenu des propos antisémites au début des années 2000 et, en dernier lieu, en 2014.
- Hassan Iquioussen a tenu des propos rétrogrades et contraires au principe constitutionnel d'égalité entre les citoyens. Le tribunal reconnait que ces propos constituent une provocation à la discrimination envers une catégorie de personnes, en l'espèce les femmes, motif qui pourrait justifier son expulsion, selon l'article 631-3 du Code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile.
Source ?

Parce que moi je lis ça :

Citation :
Le seul motif tiré de l'existence d'actes de provocation explicite et délibérée à la discrimination à l'égard des femmes ne peut justifier la mesure d'expulsion sans porter une atteinte grave et manifestement disproportionnée à son droit à mener une vie privée et familiale normale
https://www.europe1.fr/societe/la-ju...oussen-4126779

Mon message répondait à celui juste avant le mien qui l'accusant d'anti-sémitisme. J'ai publié une vidéo où il parle des juifs.

Où est la désinformation ?
Citation :
Publié par Ron Jibre
Source ?
...
Où est la désinformation ?
L'article de Marianne est plus fourni et détaillé.

Quand tu dis
Citation :
Publié par Ron Jibre
Ces fameuses déclarations, la justice ne les a pas retenue.
Pourquoi ? Parce que ce sont éventuellement des propos rapportés, déformés, inventés etc.
Et bien si elle les a retenue, elle a bien reconnu ses propos antisémites.
Et effectivement la justice a aussi été informée de ta vidéo et le juge en a tenu compte. Mais les propos que Darmanin n'ont pas été rapportés, déformés ou inventés comme tu veux nous le faire croire, ils sont tout à fait exacts et reconnus par la justice.
C'est juste que Hassan s'est dédit mais ça ne retire rien à la véracité de ses propos antisémites.

Dernière modification par gnark ; 06/08/2022 à 13h56.
Mouais on a donc un imam islamiste et frériste qui s'amuse à dire un certain nombre de saloperies comme le fait que les attentats de 2015 étaient du pipeau, comme ça tranquille. Les victimes doivent adorer.

Mais selon certains il faudrait lui laisser le bénéfice du doute parce qu'il a dit des trucs ok à côté ? ou le laisser tranquille parce qu'il a vécu longtemps en France ?
Il faut arrêter d'être naïf. Ces gens là œuvrent à notre destruction et les frères musulmans ont beau être plus subtils, patients et sournois que les autres islamistes, leur objectif final demeure le même.
On ne peut pas du tout se permettre d'être laxistes ou cléments avec ce genre d'individus. C'est un luxe qu'on a plus depuis un bon moment déjà.

J'espère que cette expulsion trouvera son aboutissement. Et si le gouvernement a décidé qu'il était temps de faire le ménage parmi les imams islamistes qui sévissent dans le pays moi ça me va. C'est pas ça qui manque. Après c'est quand même un "si" assez sceptique de ma part..
Citation :
Publié par ClairObscur
Mais selon certains il faudrait lui laisser le bénéfice du doute parce qu'il a dit des trucs ok à côté ? ou le laisser tranquille parce qu'il a vécu longtemps en France ?
D'après l'article de Marianne cité plus haut, c'est en vertu du droit à la vie privée et familiale visée notamment à l’article 8 de la Convention européenne des droits de l'Homme.

Par ailleurs, toujours d'après l'article, le ministère a eu du mal à démontrer certains éléments :
Citation :
La première, ce sont des propos dont le ministère considère qu'ils étaient hostiles aux valeurs occidentales, de la République française et à ses lois, notamment des propos sur la supériorité de la charia, la loi islamique. Le ministère lui reprochait aussi d'avoir « répudié » sa nationalité française en la refusant. Or, le tribunal a retenu que s'il avait bien refusé cette nationalité lorsqu'il était mineur, il l'avait sollicitée, en vain, par deux fois, en 1984 et 1990. Sur le « mépris des valeurs occidentales », le tribunal note que le ministère ne fournit « aucun élément » étayant ce mépris alors que le requérant, Hassan Iquioussen, a fourni à la justice de nombreux échanges avec ses fidèles à l'occasion desquels il les incite, notamment, à participer à la vie démocratique du pays.
Citation :
En creux, le tribunal reconnaît que certains des propos tenus en public par Hassan Iquioussen sont « regrettables » et de nature complotiste. Mais le juge administratif, même s'il semble reconnaître ce double discours, explique qu'ils ne sont pas caractéristiques d'une provocation à la haine et à la violence envers un groupe de personnes. Ce qui semble manquer, dans ce dossier, c'est la démonstration que ces propos étaient accompagnés d'une provocation explicite et délibérée à la haine. Aussi le tribunal ne retient-il pas l'argument.
Citation :
Le tribunal reconnaît qu'Hassan Iquioussen a tenu des propos antisémites au début des années 2000 et, en dernier lieu, en 2014. Mais le tribunal note aussi qu'en 2015, il a publié une vidéo encore visible sur sa chaîne Youtube où il revient sur cette conception et condamne l'antisémitisme.
Le problème expliqué dans l'article, c'est qu'on parle ici de propos relativement ancien :
Citation :
Ce qu'il faut comprendre à mon sens, c'est que la France a renouvelé les titres de séjour du prédicateur de façon constante jusqu'en mai 2022, date à laquelle son dernier titre de séjour lui a été refusé. Or le juge semble fonder son raisonnement sur cette dernière période – du début de son dernier renouvellement de séjour au refus de juin dernier – qui pèse évidemment bien plus
Par contre, il a bien tenu des propos concernant les femmes qui justifieraient une expulsion. Toutefois, en droit il y a le principe du contrôle de proportionnalité :
Citation :
Cependant, le juge va prendre cette provocation à la discrimination et faire ce qu'on appelle un contrôle de proportionnalité, c'est-à-dire qu'il va mettre en balance les intérêts divergents sur le plan des libertés et de l’application d’une règle de droit. Les propos d'Hassan Iquioussen sont misogynes et constituent une incitation à la discrimination, nous dit-il, mais il bénéficie, comme tout le monde en France, des droits et de libertés consacrés à la fois par le droit français et par la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Parmi ces droits et libertés se trouve le droit à la vie privée et familiale visée notamment à l’article 8 de la Convention. Hassan Iquioussen est né en France, il y réside depuis une quarantaine d'années, il est marié, a cinq enfants et 15 petits enfants de nationalité française. Il s'est rendu coupable d'incitation à la discrimination envers les femmes, ce qui est un élément qui pourrait justifier son expulsion. Cependant, dans le cas d’espèce, ce n'est pas une raison suffisante selon le juge qui considère qu’au regard de l’article 8 de la Convention, une expulsion de Monsieur Iquioussen porterait de façon grave et manifestement disproportionnée à son droit au respect de sa vie privée et familiale.
L'article est vraiment très intéressant et ça me donne quelques éléments de réflexion à ce sujet :
  • Pourquoi les propos tenus à l'époque par cet imam n'ont pas fait l'objet de poursuites et/ou d'une décision d'expulsion ?
  • Pourquoi le même ministère a renouvelé son titre de séjour pendant des années ?
  • Jusqu'où est-on prêt à aller pour pouvoir mettre en oeuvre cette expulsion ? Revoir la loi ? La jurisprudence du conseil constitutionnel ? Sortir de la Convention européenne des droits de l'Homme ?
Mon sentiment sur le sujet, c'est qu'on a encore une fois Darmanin qui fait de l'esbrouffe. Il savait probablement que ça ne passerait pas, mais ça lui permet d'alimenter son narratif dans l'objectif d'être sur le devant de la scène jusqu'en 2027. Plutôt que de travailler sur le fond à comment gérer ces cas, y compris ceux qui ne sont pas expulsables (et il y en a), il préfère alimenter une séquence médiatique.

Au final, je suis convaincu que d'ici quelques semaines, cela sera oublié et qu'on aura pas plus avancé sur le sujet. C'est évidemment plus simple que de réfléchir à comment adapter la loi, dans le respect du droit, pour gérer ces cas ou de mettre en oeuvre des politiques publiques pour lutter contre ces discours.

Il y a des choses à faire, car évidemment qu'une personne tenant des propos antisémites ou rétrogrades concernant les femmes, ce n'est pas acceptable. Quelques propos qu'il a tenu sur les femmes ci-dessous :
  • « un mâle n’est pas une femme, une femme n’est pas un mâle. Un homme est carré et rationnel. Une femme est aussi carrée et rationnelle mais elle est surtout sentimentale, sensible et miséricordieuse »
  • En parlant de la prière, il est très critique sur le fait que les hommes veulent les femmes à la maison. Selon lui, il faut que les femmes prient à la mosquée pour être « éduquées, entretenues »
Ces propos-là, ils sont pas acceptables, mais la question, c'est qu'est-ce qu'on fait que ça ne se produise plus ? Surtout quand ils sont tenus par des gens qui ne sont pas expulsables ? Et ce n'est pas un problème qu'on retrouve uniquement dans l'islam, la plupart des religions sont sexistes et tiennent des propos discriminants sur les femmes. Et même au-delà des religions d'ailleurs.

Donc personnellement, je pense que cette personne aurait dû être condamnée bien plus tôt et expulsée il y a des années. Et qu'on devrait réfléchir collectivement à comment gérer ceux qui tiennent ces propos et ne sont pas expulsables, que ce soit par des sanctions, par l'éducation ou par un contrôle accru de l'Etat sur ces sujets. Mais ça demande du temps pour trouver les bons dispositifs, des moyens et la volonté de les mettre en œuvre. On en est loin avec Darmanin qui tout comme le RN instrumentalise juste un marronnier à des fins politiques.
Citation :
Publié par gnark
L'article de Marianne est plus fourni et détaillé.

Quand tu dis

Et bien si elle les a retenue, elle a bien reconnu ses propos antisémites.
Et effectivement la justice a aussi été informée de ta vidéo et le juge en a tenu compte. Mais les propos que Darmanin n'ont pas été rapportés, déformés ou inventés comme tu veux nous le faire croire, ils sont tout à fait exacts et reconnus par la justice.
C'est juste que Hassan s'est dédit mais ça ne retire rien à la véracité de ses propos antisémites.
Dans ta source :

Citation :
Sur le « mépris des valeurs occidentales », le tribunal note que le ministère ne fournit « aucun élément » étayant ce mépris alors que le requérant, Hassan Iquioussen, a fourni à la justice de nombreux échanges avec ses fidèles à l'occasion desquels il les incite, notamment, à participer à la vie démocratique du pays.
Citation :
le tribunal reconnaît que certains des propos tenus en public par Hassan Iquioussen sont « regrettables » et de nature complotiste. Mais le juge administratif, même s'il semble reconnaître ce double discours, explique qu'ils ne sont pas caractéristiques d'une provocation à la haine et à la violence envers un groupe de personnes. Ce qui semble manquer, dans ce dossier, c'est la démonstration que ces propos étaient accompagnés d'une provocation explicite et délibérée à la haine. Aussi le tribunal ne retient-il pas l'argument.
Concernant l'antisémitisme spécifiquement :

Citation :
Le tribunal reconnaît qu'Hassan Iquioussen a tenu des propos antisémites au début des années 2000 et, en dernier lieu, en 2014. Mais le tribunal note aussi qu'en 2015, il a publié une vidéo encore visible sur sa chaîne Youtube où il revient sur cette conception et condamne l'antisémitisme.
Tu m'as donc accusé de désinformation à tort.

Le tribunal n'a pas retenu les propos antisémites pour l'expulsion. J'avais bien employé le terme retenu dans ce dont tu m'accuses d'être de la désinformation.

Le tribunal a reconnu mais pas retenu les propos antisémites, parce que le tribunal note la condamnation de l'antisémitisme par cet imam dans une autre source.

C'est une des raisons pour lesquelles les commentaires de ce genre d'affaires sont souvent pénibles dans leur traitement par les journalistes. Ça manque de précision. Tu ne fais pas cette nuance, c'est pas grave, mais venant des journalistes c'est inacceptable.
Citation :
Publié par Aedean
L'article est vraiment très intéressant et ça me donne quelques éléments de réflexion à ce sujet :
  • Pourquoi les propos tenus à l'époque par cet imam n'ont pas fait l'objet de poursuites et/ou d'une décision d'expulsion ?
  • Pourquoi le même ministère a renouvelé son titre de séjour pendant des années ?
  • Jusqu'où est-on prêt à aller pour pouvoir mettre en oeuvre cette expulsion ? Revoir la loi ? La jurisprudence du conseil constitutionnel ? Sortir de la Convention européenne des droits de l'Homme ?
Mon sentiment sur le sujet, c'est qu'on a encore une fois Darmanin qui fait de l'esbrouffe. Il savait probablement que ça ne passerait pas, mais ça lui permet d'alimenter son narratif dans l'objectif d'être sur le devant de la scène jusqu'en 2027. Plutôt que de travailler sur le fond à comment gérer ces cas, y compris ceux qui ne sont pas expulsables (et il y en a), il préfère alimenter une séquence médiatique.

Au final, je suis convaincu que d'ici quelques semaines, cela sera oublié et qu'on aura pas plus avancé sur le sujet. C'est évidemment plus simple que de réfléchir à comment adapter la loi, dans le respect du droit, pour gérer ces cas ou de mettre en oeuvre des politiques publiques pour lutter contre ces discours.

Il y a des choses à faire, car évidemment qu'une personne tenant des propos antisémites ou rétrogrades concernant les femmes, ce n'est pas acceptable. Quelques propos qu'il a tenu sur les femmes ci-dessous :
  • « un mâle n’est pas une femme, une femme n’est pas un mâle. Un homme est carré et rationnel. Une femme est aussi carrée et rationnelle mais elle est surtout sentimentale, sensible et miséricordieuse »
  • En parlant de la prière, il est très critique sur le fait que les hommes veulent les femmes à la maison. Selon lui, il faut que les femmes prient à la mosquée pour être « éduquées, entretenues »
Ces propos-là, ils sont pas acceptables, mais la question, c'est qu'est-ce qu'on fait que ça ne se produise plus ? Surtout quand ils sont tenus par des gens qui ne sont pas expulsables ? Et ce n'est pas un problème qu'on retrouve uniquement dans l'islam, la plupart des religions sont sexistes et tiennent des propos discriminants sur les femmes. Et même au-delà des religions d'ailleurs.

Donc personnellement, je pense que cette personne aurait dû être condamnée bien plus tôt et expulsée il y a des années. Et qu'on devrait réfléchir collectivement à comment gérer ceux qui tiennent ces propos et ne sont pas expulsables, que ce soit par des sanctions, par l'éducation ou par un contrôle accru de l'Etat sur ces sujets. Mais ça demande du temps pour trouver les bons dispositifs, des moyens et la volonté de les mettre en œuvre. On en est loin avec Darmanin qui tout comme le RN instrumentalise juste un marronnier à des fins politiques.

Personnellement j'ai absolument horreur de Darmanin en tant qu'individu mais d'un point de vue bassement politicien il a plutôt raison de faire ses choux gras là dessus. ça lui permet de marquer des points faciles et ça résonne avec une majorité de la population.
Et je me demande si il n'essaie pas exprès de commencer par un mec relativement dur à expulser techniquement mais qui devrait l'être, afin de faire monter la sauce en mode " regardez, ces institutions nous empêchent de faire notre boulot" pour se rabattre ensuite sur des cibles bien plus faciles à virer ( c'est pas ça qui manque encore une fois hélas ) avec une pression mise sur les institutions pour que cette fois ça passe. Et encore une fois pour marquer des points.

Citation :
  • Pourquoi les propos tenus à l'époque par cet imam n'ont pas fait l'objet de poursuites et/ou d'une décision d'expulsion ?
  • Pourquoi le même ministère a renouvelé son titre de séjour pendant des années ?
  • Jusqu'où est-on prêt à aller pour pouvoir mettre en oeuvre cette expulsion ? Revoir la loi ? La jurisprudence du conseil constitutionnel ? Sortir de la Convention européenne des droits de l'Homme ?
Le pays a beaucoup changé depuis. La France a subie entretemps une série d'attentats très meurtriers jusqu'à l'assassinat de Paty qui fut, pour beaucoup de français, la culmination et la goutte d'eau. Depuis, la population en général s'est considérablement durcie et la question de l'islamisme est devenue brûlante. Des choses qui étaient tolérées et perçues comme tolérable alors ne le sont plus du tout aujourd'hui.
Quand à ton troisième point, pour le moment je pense qu'il n'y a aucun risque que ça aille aussi loin par contre je redoute beaucoup le prochain gros attentat islamiste qui ensanglantera notre pays.. Là les réactions risquent d'être épidermique et les lois, notre constitution, des institutions pourraient effectivement se faire tailler à la hache.
Citation :
Publié par ClairObscur
Le pays a beaucoup changé depuis. La France a subie entretemps une série d'attentats très meurtriers jusqu'à l'assassinat de Paty qui fut, pour beaucoup de français, la culmination et la goutte d'eau. Depuis, la population en général s'est considérablement durcie et la question de l'islamisme est devenue brûlante. Des choses qui étaient tolérées et perçues comme tolérable alors ne le sont plus du tout aujourd'hui.
Entre le debut des années 2000 et aujourd'hui, il y a eu aussi l'apparition des RS. Et tu peux plus laisser passer des propos problematiques de la meme maniere. Une connerie dite a l'epoque etait entendu par les 10 gars autour de toi. Aujourd'hui la meme connerie sera relayée sur twitter ou autre media et des milliers de gens en parleront. Sans parler de tous les medias qui s'empresseront de faire gonfler la bulle en amplifiant encore plus la diffusion du propos dont certain n'auront meme pas le bon sens de juger qu'ils puissent etre problematiques.
Citation :
Publié par ClairObscur
Et je me demande si il n'essaie pas exprès de commencer par un mec relativement dur à expulser techniquement mais qui devrait l'être, afin de faire monter la sauce en mode " regardez, ces institutions nous empêchent de faire notre boulot" pour se rabattre ensuite sur des cibles bien plus faciles à virer ( c'est pas ça qui manque encore une fois hélas ) avec une pression mise sur les institutions pour que cette fois ça passe. Et encore une fois pour marquer des points.

[...]

Le pays a beaucoup changé depuis. La France a subie entretemps une série d'attentats très meurtriers jusqu'à l'assassinat de Paty qui fut, pour beaucoup de français, la culmination et la goutte d'eau. Depuis, la population en général s'est considérablement durcie et la question de l'islamisme est devenue brûlante. Des choses qui étaient tolérées et perçues comme tolérable alors ne le sont plus du tout aujourd'hui.
Darmanin, il est ministre de l'intérieur depuis 2 ans. Il découvre pas du tout ce sujet.

Ca fait des années qu'ils refont le même coup et que ça marche. Sarkozy avant lui savait parfaitement comment exploiter ce genre de choses. Je prends le pari qu'il en sortira une loi à moitié inapplicable et absolument rien qui ne changera la situation durablement.

C'est exactement la même chose qu'il a fait à plusieurs reprises en s'emparant d'un fait divers et en intervenant dessus pour faire parler de lui : les gens qui occupaient la maison d'un couple dans l'Essone dernièrement par exemple

Ca fait des années qu'on se prend loi sécuritaire sur loi sécuritaire. Sauf qu'on se donne jamais les moyens d'appliquer sérieusement les lois votées précédemment. Mais comme c'est plus facile de surenchérir que de travailler sur le fond, voilà le résultat. D'autant qu'empêcher les imams salafistes de prêche, ça ne sera pas suffisant. Il faut réussir à proposer un contre-modèle. De ce point de vue, je doute que l'éducation nationale ait d'une part les moyens et d'autre part la volonté de le faire. Blanquer en 5 ans, à part faire une énième réforme des programmes et des séminaires sur le wokisme, j'ai pas eu l'impression qu'il ait fait grand chose.

Dernière modification par Aedean ; 06/08/2022 à 19h40.
Citation :
Publié par -Interfector-
Entre le debut des années 2000 et aujourd'hui, il y a eu aussi l'apparition des RS. Et tu peux plus laisser passer des propos problematiques de la meme maniere. Une connerie dite a l'epoque etait entendu par les 10 gars autour de toi. Aujourd'hui la meme connerie sera relayée sur twitter ou autre media et des milliers de gens en parleront. Sans parler de tous les medias qui s'empresseront de faire gonfler la bulle en amplifiant encore plus la diffusion du propos dont certain n'auront meme pas le bon sens de juger qu'ils puissent etre problematiques.
Effectivement, en 2000 on était à l'époque bénie où Facebook n'existait même pas et aussi où le terrorisme islamiste n'était même pas encore sur les radars.

Par moment il y a de quoi se demander à quoi ressemblerait notre société et le monde actuel sans le fléau des RS... En tout cas, autant dire qu'on était sur une autre planète en matière de ce qu'on tolérait de la part des islamistes.
Citation :
Publié par ClairObscur
et aussi où le terrorisme islamiste n'était même pas encore sur les radars.
L'annulation des élections en Algérie pour cause de victoires des intégristes, c'est 1991.
5 français sont tués par le GIA en Algérie en 1994
Les attentats islamistes en France ont fait 10 morts en 1995.
Il y a également l'attentat de Port Royal en 96.
Bien sur que si c'était sur les radars...
Citation :
Publié par Touful Khan
L'annulation des élections en Algérie pour cause de victoires des intégristes, c'est 1991.
5 français sont tués par le GIA en Algérie en 1994
Les attentats islamistes en France ont fait 10 morts en 1995.
Il y a également l'attentat de Port Royal en 96.
Bien sur que si c'était sur les radars...
Ouais j'ai écrit trop vite. Disons qu' il était encore rare, peu organisé et sans rayonnement mondial comme après le 11/9.
Citation :
Publié par ClairObscur
Ouais j'ai écrit trop vite. Disons qu' il état encore rare, peu organisé et sans rayonnement mondial comme après le 11/9.
Justement, je ne suis pas si sûr qu'ils étaient peu organisé. Je pense que la détection était plus difficile et que nos services de renseignements n'étaient pas forcément adapté à cela.
Citation :
Publié par ClairObscur
Ouais j'ai écrit trop vite. Disons qu' il était encore rare, peu organisé et sans rayonnement mondial comme après le 11/9.
C'est l'inverse, il était très organisé.

Si ça t'intéresse lis un peu sur les attentats de 95, c'est instructif.
Je trouve que ça pose problème dans ce cas précis, il n'a jamais été condamné et son visa a été systématiquement renouvelé (ainsi qu'en début d'année), et vu les retranscriptions des débats qu'il y a eu, le Ministère de l'Intérieur n'a pas été capable de démontrer matériellement en quoi ses discours actuellement (et non des propos datant de plus de 10 ans et prescrit désormais) justifient une expulsion.

C'est quand même dangereux comme jurisprudence (parce que c'est un coup à l'étendre ultérieurement à d'autres sujets sur aucune base juridique concrète). Oui il a tenu des propos antisémites par le passé, mais à priori rien ces dernières années (sinon le Ministère de l'Intérieur se serrait pressé de produire). C'est d'autant plus "comique" que parmi les défenseurs d'Iquioussen il y a une association juive
Citation :
Publié par Anthodev
DSO
Ce n'est absolument pas vrai, merci de sourcer ton propos. Les propos de l'Imam étaient très fort et virulent et absolument pas dans la mesure de ce qui se fait ailleurs.

Et sinon si c'est fait avec la même virulence bien sur que oui ...

Dernière modification par Jack Augoulot ; 30/08/2022 à 18h25.
Citation :
Publié par Anthodev
DSO
Le bataclan c'était des fondamentalistes juifs ou chrétien ? Tiens toi à l'essentiel stp, dis donc la branche après la droite chrétienne, il y a maintenant la gauche islam. Premier en matière de défense d'iman étranger ayant eu des propos anti-sémite (source : tous les soutiens LFI p^opposé à l'expulsion de ce monsieur)

Dernière modification par Jack Augoulot ; 30/08/2022 à 18h25.
Citation :
Publié par Marnot
Le bataclan c'était des fondamentalistes juifs ou chrétien ?
Ce serait bien de ne pas confondre musulman, islamiste, et terroriste djihadiste. L'imam en question n'a pas été expulsé parce qu'il représente un risque de passage à l'acte terroriste, mais a priori parce que son "degré" d'islamisme dépasse un seuil qui rend l'expression de ses opinions illégales en France.

Une étude du profil des djihadistes incarcérés montre que leur niveau de connaissances religieuses est souvent faible ou très faible.
Citation :
Publié par Anthodev
DSO
Ce serait une bonne chose en effet. Tous ceux qui tiennent des propos sexistes ne respectent pas nos valeurs, nous sommes donc en droit de les punir, et pour ceux qui sont étranger, de les renvoyer chez eux.

Dernière modification par Jack Augoulot ; 30/08/2022 à 18h25.
Citation :
Publié par Anthodev
DSO
On est en train de parler d'islamisme, pourquoi tu fais une référence à l'église catholique ?
Actuellement, on est, il me semble, aux prises avec un terrorisme islamiste, pas catholique.
Je ne crois pas que les femmes catholiques aient des impératifs vestimentaires, les femmes musulmanes oui. Il est certain que la plupart des grandes religions sont sexistes à l'origine, car nées à des époques sexistes. Mais la plupart ont évolué, et la place des femmes dans les pays catholiques n'a absolument rien à voir avec la prison dans laquelle les femmes musulmanes vivent dans les pays musulmans.

Dernière modification par Jack Augoulot ; 30/08/2022 à 18h27.
Citation :
Publié par Crevard Ingenieux
Ce serait bien de ne pas confondre musulman, islamiste, et terroriste djihadiste. L'imam en question n'a pas été expulsé parce qu'il représente un risque de passage à l'acte terroriste, mais a priori parce que son "degré" d'islamisme dépasse un seuil qui rend l'expression de ses opinions illégales en France.

Une étude du profil des djihadistes incarcérés montre que leur niveau de connaissances religieuses est souvent faible ou très faible.
Je sais, l'utilisation du mot est obligatoire pour ne pas confondre les deux. Par exemple un catholique un peu foufou ou un juif ca sera un juif ou un catho foufou.

Un musulman, non, il aura un autre mot, islamiste.

pas besoin de connaissance, le but c'est d'avoir des penseurs et des soldats. J'ai l'impression qu'en écrivant ca tu essayes de dédouaner la religion.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés