Monde du travail (La Taverne)

[Covid-19] Reconversion informatique : oui mais dans quoi ?

Répondre
Partager Rechercher
Lightbulb
@OP En terme de langages, a mon (humble) avis :

Si tu as des velléités de te lancer dans le dev pour tenter l'aventure des datascientists -> regarde du coté de python

Si tu veux te lancer dans du dev backend -> java+spring/springboot+hibernate/postegresql/mongodb (c'est recherché, les bons ne courent pas les rues)
Si tu veux te lancer dans du dev frontend -> angular/react et éventuellement php (mais des devs là-dedans y'en a des foultitudes, grosse concurrence)

Je ne te conseillerais pas de te lancer dans du fullkstack -> backend+frontend, ça risque de faire beaucoup...

Si j'avais un conseil a donner, je dirais la première option, métier avec le vent en poupe et un seul langage a s'enquiller. Après je peux me tromper sur l'état du marché, et je ne pratique pas python donc la difficulté d'apprentissage from scratch pour un néophyte je ne sais pas.

J'espère que tu es a l'aise en anglais !

En tous les cas la courbe d'apprentissage sera longue, et douloureuse si tu n'es pas très intéressé voir passionné par ces sujets. Pèse bien le pour et le contre, car ce n'est pas la voie de la facilité... Tu ne peux vraiment pas capitaliser sur tes compétences actuelles de médecine alternative ?
Citation :
Publié par Phelia
Si j'avais un conseil a donner, je dirais la première option, métier avec le vent en poupe et un seul langage a s'enquiller. Après je peux me tromper sur l'état du marché, et je ne pratique pas python donc la difficulté d'apprentissage from scratch pour un néophyte je ne sais pas.
Python c'est nickel pour apprendre pour les vrais débutants, et très déroutant pour ceux qui sont habitués aux syntaxes C-like.

Rendez-nous nos points-virgules ! A bas la dictature de l'indentation ! (Oui yaml, je te regarde toi aussi)
La plupart des développeurs ne sont pas des génies et un esprit logique va réussir bien plus loin que beaucoup de pseudos geeks : j'avais des potes matheux qui m'auraient défoncer en programmation après 6 mois.
J'ai repris en cours de route un cursus universitaire orienté info (en ayant jamais fait de dev sauf un peu SGBD) et la plupart des personnes étaient des brêles en développement (c'était pas de l'informatique pure ceci dit), et j'ai vite rattrapé mon retard en ayant jamais de POO.

Un pote indépendant me vend à mort son statut et me parle de tous les technos à la mode de dev web (react, node, etc) si je devais choisir de faire une formation, j'irais sans doute faire ça même si la partie front en web, ça a l'air bien boring de loin mais le salaire à l'air correct en indépendant et cela semble possible en quasi débutant (oui hein je dis pas qu'on va direct bosser pour Amazon et Facebook quand même).

Après oui, c'est certain qu'il faut un minimum une appétence, j'ai bien aimé geeker tard sur certains projets universitaires et je suis assez tenace car ça peut être stimulant intellectuellement, et se lancer sans aucune idée de ce que ça peut donner me parait compliqué. M'enfin y a tellement de moyen de s'auto-former aujourd'hui qu'il n'y a pas d'excuses.

Dernière modification par TIME NO HEROES ; 06/06/2020 à 12h58.
Je me suis toujours demandé, quel poids l'auto-formation peut avoir face à des personnes qui sortent d'un cursus scolaire équivalent?
( Est ce qu'indiqué les "certifications" que certains sites offres suffit pour confirmer les compétences du candidat? Quid des bootcamps made in US qui pullulent sur le web à prix parfois abusé? )
La Data science, un eldorado qu'ils disaient ...
Citation :
Publié par Axxou
Je me suis toujours demandé, quel poids l'auto-formation peut avoir face à des personnes qui sortent d'un cursus scolaire équivalent?
( Est ce qu'indiqué les "certifications" que certains sites offres suffit pour confirmer les compétences du candidat? Quid des bootcamps made in US qui pullulent sur le web à prix parfois abusé? )
La Data science, un eldorado qu'ils disaient ...
A mon avis le problème c'est surtout de décrocher ton premier job. Si t'as pas de titre d'ingénieur mais que t'es capable de montrer tes compétences et de parler concrètement de projets que tu as mis en place, tu pourras progresser.
Bah le 1er job pour un reconverti c'est assez simple.

L'entreprise le prendra pour ce qu'il est : une quiche techniquement.

Du coup ce qui va plus intéresser c'est le côté humain, sa logique (si poste de dev), ce qu'il a pu mettre en place dans sa vie pro précédente, quels aspect fonctionnel maitrise-t-il, etc.

Vu que de toute manière les formations de reconversion de 3-6mois ne donnent pas une ressource opérationnelle.


Tu as des sociétés spécialisée dans la vente de ressource reconvertie, avec des contrats assez abusé (dans le mauvais sens du terme pour le reconvertie)

D'un autre côté ces entreprises te décrochent des entretient / poste sans que tu es à chercher toi même et ont souvent des accords ou "passe" dans les société cible.

On boss avec deux sociétés de ce type :
- une pour les reconvertie francais
- une pour le portage + intégration de ressource africaine.


Une fois le reconvertie "loué/embauché" s'en vient la partie la plus dure pour lui.

Il faut qu'il intègre dans un temps "acceptable" son futur métier.

Sur certain cas ça ce passe bien, au bout de 6mois-1 an, il commence à sortir la tête du trou.

Pour d'autre c'est plus dur voire une catastrophe, du coup on les bouge sur des poste plus transverse / coordination qui demande d'autre skill que de comprendre comment coder.
Le plus gros reproche que je ferais à la formation que je viens de faire, c'est son manque d'algo, alors que c'est probablement le plus important. Ceux qui ne sauront pas le faire d'eux-mêmes ou qui n'ont pas d'expérience préalable vont avoir des pb rapidement, surtout qu'ils n'ont souvent même pas conscience qu'il y a un probleme avant de manger le mur.
C'est un truc qui peut paraitre simple à un gamer mais qui n'est pas évident pour tout le monde.
Citation :
Publié par La Hutt Finale
Le plus gros reproche que je ferais à la formation que je viens de faire, c'est son manque d'algo, alors que c'est probablement le plus important. Ceux qui ne sauront pas le faire d'eux-mêmes ou qui n'ont pas d'expérience préalable vont avoir des pb rapidement, surtout qu'ils n'ont souvent même pas conscience qu'il y a un probleme avant de manger le mur.
C'est un truc qui peut paraitre simple à un gamer mais qui n'est pas évident pour tout le monde.
L'algo c'est important. La structure tout autant. Ne pas négligé Design pattern et autre évolution associé.

Faire un code qui marche, c'est bien. Faire un code maintenable, c'est mieux.

Après, c'est sur que si il n'y a pas les 2 dans une formation... On se demande a quoi sert la formation ? Car bon apprendre un langage quand tu as l'algo + la structure, c'est... balo ?

J'ai changé plusieurs fois d'environnement, langage, techno etc... Ca pose "aucun problème", tout au plus 1 à 2 semaines pour reprendre ses marques... Les formations doivent se concentrer sur le reste... (algo + structure)
Citation :
Publié par Axxou
Je me suis toujours demandé, quel poids l'auto-formation peut avoir face à des personnes qui sortent d'un cursus scolaire équivalent?
( Est ce qu'indiqué les "certifications" que certains sites offres suffit pour confirmer les compétences du candidat? Quid des bootcamps made in US qui pullulent sur le web à prix parfois abusé? )
En France, l'auto-formation vaut quelque chose uniquement si tu as des certifications d'organismes reconnus (et non pas l'University of American Samoa), sinon peu d'entreprises vont prendre le risque d'embaucher un candidat sans preuve vérifiable de ses compétences, déjà qu'il y a un bon paquet des cassos diplômés . Malheureusement, les bonnes formations certifiantes coûtent quelques milliers de brouzoufs. Et pour 2 candidats certifiés, je pense que le RH préférera quand-même le diplômé d'école à l'autodidacte.
Merci a tous pour vos réponses !
Citation :
Publié par Phelia
@OP En terme de langages, a mon (humble) avis :

Si tu as des velléités de te lancer dans le dev pour tenter l'aventure des datascientists -> regarde du coté de python

Si tu veux te lancer dans du dev backend -> java+spring/springboot+hibernate/postegresql/mongodb (c'est recherché, les bons ne courent pas les rues)
Si tu veux te lancer dans du dev frontend -> angular/react et éventuellement php (mais des devs là-dedans y'en a des foultitudes, grosse concurrence)

Je ne te conseillerais pas de te lancer dans du fullkstack -> backend+frontend, ça risque de faire beaucoup...

Si j'avais un conseil a donner, je dirais la première option, métier avec le vent en poupe et un seul langage a s'enquiller. Après je peux me tromper sur l'état du marché, et je ne pratique pas python donc la difficulté d'apprentissage from scratch pour un néophyte je ne sais pas.

J'espère que tu es a l'aise en anglais !

En tous les cas la courbe d'apprentissage sera longue, et douloureuse si tu n'es pas très intéressé voir passionné par ces sujets. Pèse bien le pour et le contre, car ce n'est pas la voie de la facilité... Tu ne peux vraiment pas capitaliser sur tes compétences actuelles de médecine alternative ?
Je pense que ça va être très complique malheureusement. mais bon, d'ici six mois il peux s'en passer des chose !
J'aime bien ce genre de sujet car c'est quelque chose que j'aurais pu faire si je n'avais pas réussi à rentrer dans le monde informatique à ma première "tentative".

Il faut savoir que je suis passionné par "l'informatique" depuis mon premier ordinateur "Amiga" vers l'age de 14 ans : mon but professionnel dès lors était de travailler dans ce secteur pour "résoudre des problèmes informatiques". J'ai appris à programmer tout seul sur ma calculatrice à l'aide d'un petit bouquin pour faire des jeux (en basic) et c'est ce kiff qui ma donné envie de faire de la programmation.

Dans le cas de l'OP : il faut te lancer dans quelque chose d'abordable pour toi !
Si tu n'es pas à l'aise avec l'algorithmie, tu peux oublier les développements (web, bdd, autres), peu importe le langage, car il sera très difficile pour toi de contextualiser le besoin pour le mettre en code (faire des itérations, des conditions, du récursif, etc...).
Si tu n'es pas à l'aise avec "la débrouillardise", évite aussi les métiers de l'IT/Support, bien que les formations soient plutôt carrées, dans la vraie vie en entreprise c'est tout autre histoire.

Je ne dis pas que tu ne pourras pas y arriver, certains y sont parvenus. Mon seul propos ici c'est que si tu n'es pas à l'aise, tu vas plus galérer dans la mise en oeuvre/la recherche d'informations/etc...
La tenacité et la persévérance sont aussi des qualités principales dans l'informatique : tu rencontreras souvent des anomalies sur lesquelles tu n'as aucune piste d'investigations et ca sera à toi de résoudre ces problèmes.
Ces qualités jouent aussi dans le cadre de ton évolution professionnelle : si tu performes, ta hiérarchie le verra et te donnera de plus en plus de responsabilités/missions intéressantes (pas toujours non plus), si tu montres ton sérieux face à des urgences/impératifs, cela sera notable aussi.

Si l'unique objectif c'est de faire du télétravail pour gagner de l'argent, il y a d'autres domaines/secteurs qui pourraient sûrement mieux te convenir (conseil, assistance, marketing, etc...).

Pour être du genre "touche à tout", il faut vraiment que tu y trouves un minimum de plaisir et de "facilité" (dans mon cas c'est l'algorithmie) si tu veux te lancer dans l'informatique.

Concernant la notion autour des "auto didacte" : dans l'informatique, ca peut suffir en entretien même sans diplôme (si tu en décroches un lol) à partir du moment où tu peux échanger avec la bonne personne qui te posera les bonnes questions (et saura donc les comprendre). C'est le travail d'un bon recruteur de te mettre en face de ce genre de personne, car même avec un CV rempli d'expériences/clients/diplôme, rien ne prouvera "concrêtement" qu'il sera "meilleur" qu'un diplômé, seul la pratique le démontrera (d'où les périodes d'essai), je l'ai vécu personnellement en "remplaçant" dans 2 boites différentes la même personne (qui avait donc de meilleurs diplômes/expériences que moi, et pourtant je suis "meilleur" que lui).


En espérant t'apporter quelques réponses
Une autre approche possible : rentrer dans une boite qui a des équipes de développeurs actives en interne en tant que support technique. Puis, une fois sur place, faire valoir ton envie (et tes compétences acquises en +/- autodidacte) pour commencer à corriger les bugs avec les devs, puis basculer dans l'équipe de devs à terme.
En voyant régulièrement ce genre de post j'en viens a me demander ce que les gens s'imaginent sur l'informatique.

Après effectivement "l'informatique" c'est large
J'ai survolé vos réponses.

Quelques questions :

Quand on part de zéro, les formations en 6 mois web dev full stack valent pas grand chose ? ( Wilde code School, Digital campus, Open Classroom ou O'Clock par exemple) Oui, à distance.
J'aurai 2 ans d'ARE devant moi, si je complète une de ces formations avec de la formation personnelle, je peux arriver à quelque chose ?
Ou veux mieux se spécialiser ?

Sachant que j'ai pas le rêve de devenir une super star de la programmation et gagner des myions, juste être un tâcheron employable, ou mieux, un tâcheron indépendant.

Merci à vous.


[HS : petit moment culture]
Pour de vrai, je veux faire ce boulot pour être célèbre.

Dernière modification par Oopsrongchan ; 06/11/2020 à 13h41.
Citation :
Publié par Oopsrongchan
J'ai survolé vos réponses.

Quelques questions :

Quand on part de zéro, les formations en 6 mois web dev full stack valent pas grand chose ? ( Wilde code School, Digital campus, Open Classroom ou O'Clock par exemple) Oui, à distance.
J'aurai 2 ans d'ARE devant moi, si je complète une de ces formations avec de la formation personnelle, je peux arriver à quelque chose ?
Ou veux mieux se spécialiser ?

Sachant que j'ai pas le rêve de devenir une super star de la programmation et gagner des myions, juste être un tâcheron employable, ou mieux, un tâcheron indépendant.

Merci à vous.


[HS : petit moment culture]
Pour de vrai, je veux faire ce boulot pour être célèbre.
Dev full stack en 6 mois sans aucune expérience informatique c'est tout simplement mensonger.

Ca veut pas dire que tu seras pas employable, mais que seras pas un dev full stack.
Si tu veux avoir des bases assez rapidement sur ce que c'est l'informatique au sens large, fait un DUT Info en un an.

*si t'as un minimum de niveau en maths
Citation :
Publié par Actarus78
En France, l'auto-formation vaut quelque chose uniquement si tu as des certifications d'organismes reconnus (et non pas l'University of American Samoa), sinon peu d'entreprises vont prendre le risque d'embaucher un candidat sans preuve vérifiable de ses compétences, déjà qu'il y a un bon paquet des cassos diplômés . Malheureusement, les bonnes formations certifiantes coûtent quelques milliers de brouzoufs. Et pour 2 candidats certifiés, je pense que le RH préférera quand-même le diplômé d'école à l'autodidacte.
Entre un diplômé infoutu de sortir un algo simple en langage naturel en entretien et un autodidacte qui a mis son github sur le cv et peut te parler intelligemment d'un de ses projets aussi bien d'un point de vue structure générale que dans le détail de l'implémentation d'un truc à la con pas si con que ça en fait.. c'est vite vu.
Bon honnêtement j'ai jamais eu un pur autodidacte, par contre des diplômes avec des réputations/niveaux bien disparates sur le papier et pas du tout corrélés avec la maîtrise des fondamentaux...
je plussoie :
Avoir un diplômé pas capable de comprendre un besoin et/ou de le retranscrire en code ou avoir un "autodidacte" avec un peu d'expérience et qui sait ce qu'il fait, ya pas photo, mais malheureusement ca ne se voit qu'en poste, pas sur un recrutement.

Pareil pour les formations "full stack en 6 mois", il faut être capable d'ingurgiter beaucoup d'informations, les mettre en pratique et capitaliser sur les connaissances en très peu de temps. Si tu suis pas, tu perds. Je parle en connaissance de causes car mon cursus me rendait polyvalent sur tous les domaines informatiques, mais pas connaisseur/compétent d'un seul précisément.

"C'est en forgeant qu'on devient forgeron" => c'est en rencontrant beaucoup de problèmes informatiques à résoudre qu'on devient un bon informaticien, ca marche également pour la programmation/algorithmie.
Pour ma part je recommande clairement l'alternance.
Apprendre au sein d'une société, c'est quand même beaucoup plus parlant que de se référer à de la théorie H24. Tu es face à la réalité du monde pro et des projets qui se font. Le gros plus, c'est l'expérience que tu acquiers.
Et c'est en partie ce qui a influencé la réussite de mon cursus en 2 années. Je posais des questions à mes collègues, j'avais la théorie tout en ayant les "mains dedans". Aussi, les collègues te donnent plusieurs visions (mais aussi des astuces) du travail à accomplir, ce qui est intéressant.

Bon en ce moment difficile de bosser en entreprise mais peut-être y penser, une fois que la situation sanitaire sera propice.
Par contre, il faut être rigoureux. C'est parfois difficile de coupler les études et le travail.
L'alternance c'est à double tranchant. Quand j'étais en 2ème année de DUT j'avais des collègues qui avaient les mains dedans. Depuis que je suis en école d'ingé je suis dans un cadre où il y a beaucoup moins de gens s'y connaissant un peu en technique, et c'est un peu la cata.
L'alternance à des avantages tout comme le "classique".

Alternance :
- On voit comment ca se passe en entreprise
- On peut avoir accès à l'expertise de personne expérimenté (ce que n'est pas un prof en général)
- On voit l'interet de certaines choses apprises en cours (notamment tout ce qui sera lié à la POO, gestion de projet etc), qui peuvent être compliqué à appréhender avec que la théorie.

"Classique" :
- Plus de temps en cours, donc plus d'apprentissage théorique.
- Plus sécurisant pour les profiles "timides"
- Plus facile à obtenir (en alternance, faut trouver une boite... Pas toujours simple, même si en info, ca doit aller)

Au final, je dirais que l'ideal c'est le classique avec de gros stages. En alternance, j'ai peur qu'on se focalise trop sur l'essentiel et que cela ne permettent pas d'avoir une vrai "expertise" sur quoi que ce soit...

L'idéal aussi serait que les formation se spécialisent... Car une formation en "informatique" généraliste, ben ca voit trop de chose de façon trop superficielle. Donc avoir des notions sur un peu tout les domaines OK, mais il faut une certaine "spécialisation" pour obtenir des competences / expertises interessante pour un employeur.

Après, dans tous les cas, le but étant de trouver son premier taf... Car après 2/3 ans (valorisant), on a fait suffisamment nos preuves pour que le diplômes ne soient plus qu'un détails sur le recrutement...
Citation :
Publié par Lilva
Pour ma part je recommande clairement l'alternance.
Ah mais carrément, c'est la voie royale, même si les places sont chères, ça vaut le coup de se démener pour décrocher un apprentissage, avec une bonne probabilité d'embauche à la fin (mais en général, les alternants s'enfuient où ça paye le mieux, c'est le jeu ma pauvre Lucette). Avantages non négligeables, les alternants ont un (petit) salaire et l'entreprise prend en charge les frais de scolarité, ce qui ravit papa et maman.

Mais j'ai l'impression qu'il n'y a pas de règles généralisées sur le partage du temps passé dans l'organisme de formation/l'école et celui passé dans l'entreprise, l'organisme de formation restant maitre du partage : X jours par semaine en entreprise, ou 1 semaine sur 2, ou encore 3 semaines d'un coup. Bref, c'est un peu délicat quand tu bosses en Scrum avec des sprints de 15j et 2 alternants de 2 écoles différentes
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés