L'Agora

[coronavirus] Le monde d'après

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par skywise
Déjà sur le forum vous vous écharpez, pas de risque que vous vous serriez les coudes dans la rue dans l'année à venir.
À l'avenir comme dans le passé. Jamais vu de personnel administratif faire grève et manifester par solidarité avec les médecins ou les infirmières. Rien de neuf.

La dernière grève, j'ai discuté avec la directrice de la recherche et de l'innovation (qui est super sympa, très compétente relativement à ses collègues et que j'aime bien, j'ai vraiment rien contre elle) : "mais j'arrive pas à comprendre pourquoi les médecins font cette grève, tout va pas si mal quand même ?"
Citation :
Publié par Doudou Piwi
C'est Nof qui a lancé cette mode de demander qui est qui ?
Demander aux personnes qui estiment que leur prose mérite d'être lue d'être suffisamment minimum clairs et précis pour qu'on puisse comprendre ce qu'ils veulent dire et qu'on ne soit pas obligés d'y projeter ses propres turpitudes me semble une mode pour le moins bénéfique, ne penses-tu pas ?
Citation :
Publié par Thaelassaxia
En France, l'administration doit constamment jongler avec les caprices des pouvoirs normatifs et l'évolution incessante de la règle de droit, évolution qui rend l'action administrative peu efficace. De ce point de vue, les dernières années sont catastrophiques. D'après Dalloz, le code général des impôts a augmenté de 147% entre 2002 et 2012, le code du travail de 140% et le code de l'urbanisme de 206%. Je n'ose même pas parler du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile tant les évolutions et la complexité de la matière confinent à l'absurde. De la même manière, était-il indispensable que le législateur nous inflige des dispositifs comme le DALO, exemple type du droit-créance totalement virtuel et inutile? Doit-on vraiment créer toujours plus d'établissements publics ou d'autorités administratives indépendances? LA HADOPI était-elle vraiment indispensable?


Si l'on souhaite réellement diminuer le nombre d'agents publics tout en conservant une administration un minimum efficace, cela passe d'abord par de vastes réformes du droit existant de manière à simplifier grandement le droit et les procédures applicables.
Je me permet de citer ce message qui est bien trop vite passer dans la masse invisible.

Le souci de la charge administrative, il est là. Dans l'inflation délirante du droit. Les administratifs ne sont que des agents cherchant à appliquer et garantir le bon respect du droit. Même si on connait tous des cas particuliers méritant des claques, ils sont dans leur ensemble, en tant que corps, pas responsable de l'état du droit qu'on leur demande d'appliquer.

Il y a une remise à plat du droit qui doit être entreprise, il faut rassembler, fusionner, écrémer. Cela peut passer par différentes solutions:

La plus simple et la plus évidente est de vérifier et corriger tous les doublons, entre différentes couches administratives (nationale-régionale-départementale ou ministère/préfecture/agence locale etc...) liés à la décentralisation bâclée des 20 dernières années.

Ensuite pourquoi pas accepter une plus grande autonomie à l'échelon local: qu'un directeur de service puisse être autonome sur certaines décisions du quotidien, achats, gestion de personnel etc... Avec comme garantie le système athénien: en fin de mission (d'une durée à définir), on fait un audit de ton taf, si t'as merdé tu payes.

Et finalement, et ça me parait le plus important parce que c'est extensible à d'autres domaines que la gestion juridique: il faut accepter qu'il existe un certain seuil de perte/gâchis/fraude, non compressible, à partir duquel engager de plus en plus de procédure/personnel pour le chasser fini par coûter plus cher à la société (et pas que financièrement) que la perte en elle-même.

La réforme de l'administration elle est à chercher par là, pas dans une vision comptable idiote à base de "xxx milliers de fonctionnaires en plus/moins" #fillonitheaigüe
Citation :
Publié par Borh
À l'avenir comme dans le passé. Jamais vu de personnel administratif faire grève et manifester par solidarité avec les médecins ou les infirmières. Rien de neuf.

La dernière grève, j'ai discuté avec la directrice de la recherche et de l'innovation (qui est super sympa, très compétente relativement à ses collègues et que j'aime bien, j'ai vraiment rien contre elle) : "mais j'arrive pas à comprendre pourquoi les médecins font cette grève, tout va pas si mal quand même ?"
Si tu parles de grève professionnelle c'est un peu normal non ?
J'e n'ai aucun souvenir d'un médecin faire grève en soutien à d'autres professions comme je n'ai pas souvenir d'infirmiers faisant grève pour soutenir une autre profession que la sienne.

Après pour la prime, c'est toujours la même chose, les gens prennent leur cas qui est en général bien (cad qu'on ne peut pas remettre en cause le fait qu'il puisse l'avoir) et après ils prennent la caricature de l'autre (la pour le coup l'administratif en télétravail qui a glandé peanuts et qui ne veut pas revenir parce qu'il a peur par exemple) et on crie au scandale.
Et bien vous savez quoi, dans toutes les professions y compris les vôtres, il y a des gens qui la méritent et d'autres qui ne la méritent pas cette prime et l'attribuer est un casse tête et va engendrer un paquet de problèmes à tous les niveaux et des sentiments d'injustice (justifiés ou non) par paquet ingérables.
Résultat tout le monde va l'avoir et cela ne fera personne d'heureux.

Gestion de la sortie de crise : mauvais point.
Ca et la médaille, j'avoue que c'est au top, pour remettre les gens dans la rue, y a pas mieux...
Citation :
Publié par Colsk
Si tu parles de grève professionnelle c'est un peu normal non ?
J'e n'ai aucun souvenir d'un médecin faire grève en soutien à d'autres professions comme je n'ai pas souvenir d'infirmiers faisant grève pour soutenir une autre profession que la sienne.

Après pour la prime, c'est toujours la même chose, les gens prennent leur cas qui est en général bien (cad qu'on ne peut pas remettre en cause le fait qu'il puisse l'avoir) et après ils prennent la caricature de l'autre (la pour le coup l'administratif en télétravail qui a glandé peanuts et qui ne veut pas revenir parce qu'il a peur par exemple) et on crie au scandale.
Et bien vous savez quoi, dans toutes les professions y compris les vôtres, il y a des gens qui la méritent et d'autres qui ne la méritent pas cette prime et l'attribuer est un casse tête et va engendrer un paquet de problèmes à tous les niveaux et des sentiments d'injustice (justifiés ou non) par paquet ingérables.
Résultat tout le monde va l'avoir et cela ne fera personne d'heureux.

Gestion de la sortie de crise : mauvais point.
Ca et la médaille, j'avoue que c'est au top, pour remettre les gens dans la rue, y a pas mieux...
Mais c'est pour ça que filer cette prime par profession est injuste. Moi je ne la mérite pas cette prime, je n'ai pas plus bossé que d'habitude ces 2 derniers mois même si j'ai fait quelques trucs différents, je n'ai pas fait de nuits, je n'ai pas été malade. Si c'est juste un cadeau sans rapport avec l'effort fourni et pas une récompense, alors je ne vois pas pourquoi tous les Français n'en ont pas bénéficié.

Sinon, c'est arrivé régulièrement à l'hôpital qu'une grève professionnelle (par exemple infirmiers et aide soignants) s'étende aux autres soignants en soutien (médecins), ça arrive même le plus souvent quand la grève dure, mais ça n'est jamais allé jusqu'aux administratifs. Je ne dis pas que c'est l'amour fou et permanent entre médicaux et paramédicaux, mais des grèves communes, c'est pas l'exception.

Dernière modification par Borh ; 19/05/2020 à 18h40.
Aux USA, une économie de services (comme quasiment tous les pays développés) on estime que 42% des 38 millions de chômeurs
ne seront pas réembauchés, même en cas de redémarrage : leur emploi va disparaître, à cause de la transformation de l'économie


Citation :
In this case, the economy that comes back is likely to look quite different from the one that closed. If social distancing rules become the new normal, causing thinner crowds in restaurants, theaters and stores, at sports arenas, and on airplanes, then fewer workers will be required.
Citation :
Large companies already expect more of their workers to continue to work remotely and say they plan to reduce their real estate footprint, which will, in turn, reduce the foot traffic that feeds nearby restaurants, shops, nail salons and other businesses

Pour l'instant, les nouveaux emplois créés ne sont pas excitants

Citation :
New jobs, mostly at low wages — as delivery drivers, warehouse workers and cleaners — are being created. But many more jobs will vanish.

Many Jobs May Vanish Forever as Layoffs Mount https://nyti.ms/3bRjL5Q

(il y a aussi des éléments intéressants sur le système de chômage partiel US qui commence par licencier mais incite à la réembauche).
Citation :
Publié par Borh
Mais c'est pour ça que filer cette prime par profession est injuste. Moi je ne la mérite pas cette prime, je n'ai pas plus bossé que d'habitude ces 2 derniers mois même si j'ai fait quelques trucs différents, je n'ai pas fait de nuits, je n'ai pas été malade. Si c'est juste un cadeau sans rapport avec l'effort fourni et pas une récompense, alors je ne vois pas pourquoi tous les Français n'en ont pas bénéficié.

Sinon, c'est arrivé régulièrement à l'hôpital qu'une grève professionnelle (par exemple infirmiers et aide soignants) s'étende aux autres soignants en soutien (médecins), ça arrive même le plus souvent quand la grève dure, mais ça n'est jamais allé jusqu'aux administratifs. Je ne dis pas que c'est l'amour fou et permanent entre médicaux et paramédicaux, mais des grèves communes, c'est pas l'exception.
Soit ceux qui la méritent (pour des raisons somme toute assez médiatico-populaires assez douteuses) sont les soignants de première ligne, soit personne, soit un peu tout le monde; Je serais pas contre "un peu tout le monde " car "un peu tout le monde" a perdu des plumes dans l'histoire. Donc tous les français. Ou si on veut être un peu rigoureux avec les finances publiques ... personne ou presque, certains soignants, et encore, c'est pas de prime émotionnelle qu'ils ont besoin mais d'effectifs et moyens là ou ça coince et ça n'y changera rien.
Citation :
Publié par Don Patricio
Soit ceux qui la méritent (pour des raisons somme toute assez médiatico-populaires assez douteuses) sont les soignants de première ligne, soit personne, soit un peu tout le monde; Je serais pas contre "un peu tout le monde " car "un peu tout le monde" a perdu des plumes dans l'histoire. Donc tous les français.
Je suis d'accord. On parle donc de redistribution de tous vers tous. Mettons l'IR à jour en ce sens.
Le système des openspace est en phase de mutation depuis quelques années dans la plupart des très grosses entreprises françaises (avec grosse acceleration en 2019), il mute vers un système où chaque place de bureau n'est plus attribué, c'est le premier qui arrive qui prend la place qu'il veut, le matériel type écran et le même à chaque emplacement et les gens ne font que brancher leur PC portable.
L'idée étant de maximiser l'utilisation des places disponibles, en sous dimensionnant le nombre de place (façon surbooking d'avion), en se disant qu'entre les congés, les maladies et le télétravail, il est possible de provisionner 20% de places de moins que d'employés.

Il est fort possible que ces mois de télétravail généralisés est un effet accélérateur en direction de cette nouvelle organisation des espaces de travail.
Citation :
Publié par Ohrido-Zen-Attitude
Il est fort possible que ces mois de télétravail généralisés est un effet accélérateur en direction de cette nouvelle organisation des espaces de travail.
Tiens c'est marrant j'aurai cru le contraire moi.
Que le système de l'open-space (qui sert principalement à faire de la surveillance facilité de ses employés) est en phase descendante à cause des problèmes sanitaires. Bah oui, je suis à 50cm de ma collègue enceinte.
De facto le fait d'avoir des bureaux clos attitrés permet d'isoler plus facilement les salariés malades et ceux qui ont été en contact. C'est plus facile de "fermer" un demi-étage que tout le plateau si y'a un cas qui se déclenche, non?

De plus avec le télétravail on remarque tout de suite les managers fliqueurs (ceux là même qui obligent leurs employés à retourner au travail le plus rapidement possible).
Citation :
Publié par Ohrido-Zen-Attitude
Il est fort possible que ces mois de télétravail généralisés aient un effet accélérateur en direction de cette nouvelle organisation des espaces de travail.
outre le coté entreprise, il faut aussi penser à la quantité de couples qui ne peuvent supporter d'être ensemble h24



en fait c'est un peu comme les couples qui arrivent à l'âge de la retraite et se retrouvent ensemble.. et s’aperçoivent qu'ils n'ont pas de raison de cohabiter
Citation :
« Le confinement est un point de rupture. Cette période a un effet accélérateur, un effet grossissant, où l’on ne peut plus mettre nos problèmes sous le tapis, comme on le fait habituellement », constate Claire Marin, philosophe, autrice de Rupture(s) (L’Observatoire, 2019), qui décrit le confinement comme « une épreuve de vérité qui empêche de se mentir à soi-même ».

La psychopraticienne Cécile Guéret abonde :

« Le confinement confronte les couples à ce qu’ils évitaient de voir avant, quand chacun travaillait, sortait avec des amis ou dînait en famille. »

En mettant fin à une certaine routine, le confinement a agi comme un puissant révélateur des insatisfactions au sein du couple – jusqu’à ce que la séparation apparaisse comme la seule solution.

pour les jeunes couples c'est l'épreuve du feu
Citation :
Chez les couples formés récemment, cette période a permis de découvrir l’autre et de s’apercevoir de leur incompatibilité. « Le confinement a clarifié notre histoire en mettant en lumière sa fragilité », reconnaît Simon, le consultant en informatique parti rejoindre sa compagne polonaise, qui peut désormais lister une myriade de choses qui dysfonctionnaient dans sa relation : « on rigolait peu ensemble », « il manquait de la complicité », « elle était matérialiste ».

avec le problème bien sûr que l'on ne peut pas décohabiter facilement
Citation :
De nombreuses personnes séparées, mais confinées ensemble, confient avoir vécu un enfer, décrivant un quotidien partagé entre disputes et indifférence.
ni chercher du soutien comme avant
Citation :
Une tristesse à laquelle s’ajoute un profond sentiment d’isolement, causé par le confinement. « Dans le processus de deuil, il y a ce qu’on appelle une sociologie de la rupture, qui consiste notamment à trouver du réconfort auprès de ses proches », souligne Claire Marin. Privées de ce cheminement psychique, « les personnes séparées restent bloquées dans leur colère ».


ceci dit le confinement ne crée pas forcément de nouveau problèmes, il va surtout exacerber ceux qui existent
Citation :
L’avocat Arnaud Sarrailhé, qui a vu le nombre de demandes de divorce doubler durant les dernières semaines du confinement, assure que « les causes de la rupture sont les mêmes qu’en temps normal ». « On ne se sépare pas car le confinement se passe mal », constate-t-il, assurant avoir été contacté par tous types de profils, du couple marié depuis quelques mois à la famille unie depuis une dizaine d’années.
https://www.lemonde.fr/m-perso/artic...4_4497916.html
Les vols commerciaux reprendraient déjà nous dit-on
Mais mauvaise nouvelle pour Airbus avec cette tragédie au Pakistan

https://www.lalibre.be/international...50a60f8bdab377

Citation :
Horrifying, tragic. An @Official_PIA Airbus A320 has crashed in a residential area in Karachi. There were 107 on board. Had taken off from Lahore, crashed during approach to Jinnah Int’l Airport, Karachi.
https://twitter.com/i/status/1263776441696649218
Les images sont juste impressionnantes.

Il y avait plus de 100 passagers à bord.
Bon dans le monde d'après, il y aura moins de centres commerciaux


Citation :
Le Covid-19 aura été le coup de grâce. En une semaine, trois fleurons du commerce de détail aux Etats-Unis se sont déclarés en faillite. Après l’avalanche de banqueroutes de 2019 (plus de 9 000 magasins fermés), « l’apocalypse » du commerce de détail, selon l’expression de la presse américaine, semble devoir se confirmer
Citation :
Le verdict était déjà clair avant la pandémie : les Etats-Unis possèdent beaucoup plus de magasins qu’il n’est devenu nécessaire dans un univers où la consommation a changé (une superficie de 2 mètres carrés d’espace commercial par habitant soit un tiers de plus qu’au Canada, et deux fois plus qu’en Europe, selon le Conseil international des centres commerciaux). La peur du Covid-19 n’a fait qu’accélérer la tendance du shopping en ligne.
Citation :
La situation sanitaire a ainsi fait les affaires d’Amazon, Target, Walmart et tous les géants du e-commerce, mais elle a frappé de plein fouet les grands noms de la distribution qui souffraient déjà du déclin des malls (les centres commerciaux), l’institution emblématique des banlieues américaines depuis les années 1960.


Citation :
Les mesures sanitaires n’ont fait qu’accuser une tendance inexorable : le déclin des chaînes qui n’ont pas réussi à prendre à temps le virage de l’e-commerce. Avant même l’épidémie liée au coronavirus, J.C. Penney avait près de 4 milliards de dollars de dettes (ce qui ne l’a pas empêché d’allouer en début d’année un bonus de 4,5 millions à sa PDG, Jill Soltau). Green Street Advisors, un cabinet de recherche dans le secteur de l’immobilier, estime que 60 % des magasins présents dans les malls pourraient avoir baissé le rideau avant la fin 2021.


Banqueroutes en série pour les grands magasins des Etats-Unis
https://www.lemonde.fr/economie/arti...0622_3234.html
via Le Monde


Globalement l'immobilier ça va mal pour le commercial, les bureaux, le centre ville. On n'a que les maisons en province et les résidences secondaires qui vont remonter.
C'est désespérant parce que l'E-commerce c'est justement exactement ce qu'il ne faut pas faire: toujours plus d'hyper-consommation et de plus en plus facile.
Et comme ça détruit en plus les commerces locaux, le jour où ce système s'écroulera pour de bon, on se retrouvera doublement cons, avec des chaînes d'approvisionnement complètement en rade.
Citation :
Publié par ClairObscur
C'est désespérant parce que l'E-commerce c'est justement exactement ce qu'il ne faut pas faire: toujours plus d'hyper-consommation et de plus en plus facile.
Et comme ça détruit en plus les commerces locaux, le jour où ce système s'écroulera pour de bon, on se retrouvera doublement cons, avec des chaînes d'approvisionnement complètement en rade.
Mais c'est quoi la valeur des commerces locaux ?
Autant je la perçois pour un boucher, boulanger ou maraicher, les boutiques de fringues ils font quoi?
Ils prennent une marge juste pour faire transiter de la marchandise. Alors oui, le fric qu'ils prennent reste dans la communauté et finance nous propres jobs, mais dans ce cas autant faire dans l'aide sociale et arrêter de prendre qu'ils ont une utilité quelconque. Payer 10-80% en plus juste pour avoir quelqu'un qui dit bonjour, c'est du vol. Le commerce d'achats vente était utile il y a 50 ans. Aujourd'hui, c'est juste des intermédiaires qui se succèdent pour rien.
Citation :
Publié par Hellraise
Mais c'est quoi la valeur des commerces locaux ?
Autant je la perçois pour un boucher, boulanger ou maraicher, les boutiques de fringues ils font quoi?
Ils prennent une marge juste pour faire transiter de la marchandise. Alors oui, le fric qu'ils prennent reste dans la communauté et finance nous propres jobs, mais dans ce cas autant faire dans l'aide sociale et arrêter de prendre qu'ils ont une utilité quelconque. Payer 10-80% en plus juste pour avoir quelqu'un qui dit bonjour, c'est du vol. Le commerce d'achats vente était utile il y a 50 ans. Aujourd'hui, c'est juste des intermédiaires qui se succèdent pour rien.
Il y a plusieurs choses:
-des emplois, donc des impôts et taxes qui rentrent localement
-des locaux loués, donc des impôts et taxes qui rentrent localement
-une vie sociale générale qui amène de plus en plus de vie sociale, la juste en bas de chez soi
Je trouve ça triste de devoir expliquer l'utilité des commerces de proximité, dans sa rue ou dans les centres commerciaux. Après je n'irais pas pleurer pour les grandes enseignes qui réduisent en esclavage des populations fragilisées...mais quand même.
Citation :
Publié par Hellraise
Mais c'est quoi la valeur des commerces locaux ?
C'est le meilleur outil de redistribution de la création de richesses au niveau local.
Ca évite de tout concentrer dans les mains de quelques familles, ça élargie le spectre logistique.
Citation :
Publié par Hellraise
Mais c'est quoi la valeur des commerces locaux ?
Autant je la perçois pour un boucher, boulanger ou maraicher, les boutiques de fringues ils font quoi?
Ils prennent une marge juste pour faire transiter de la marchandise. Alors oui, le fric qu'ils prennent reste dans la communauté et finance nous propres jobs, mais dans ce cas autant faire dans l'aide sociale et arrêter de prendre qu'ils ont une utilité quelconque. Payer 10-80% en plus juste pour avoir quelqu'un qui dit bonjour, c'est du vol. Le commerce d'achats vente était utile il y a 50 ans. Aujourd'hui, c'est juste des intermédiaires qui se succèdent pour rien.
Comme le dit Debionne: une économie locale florissante, une vie sociale locale plus épanouie ce qui est plus sain pour tout le monde et surtout : un modèle pérenne, beaucoup plus résistant aux chocs futurs, qui ne vont pas manquer de s'accumuler dans les prochaines années avec un monde sombrant dans le chaos.
AU passage on évite aussi de gaver des méga-corporations qui n'en ont pas vraiment besoin.
Je me suis mal exprimé. J'aurais du ajouter "certains".

Plein de commerce locaux apportent tous les bienfaits que vous soulignez, en plus d'une expertise et d'une valeur ajoutée claire: bouchers, maraîchers, épiciers, cavistes, cordonniers, serruriers, cuisinistes (quand ce ne sont pas que de simples vendeurs), et j'en passe.

Par contre, vous embellissez l'apport d'autres catégories qui sont simplement parasitiques et sont une forme de subvention déguisée (je préfère qu'on ait un revenu universel plutôt que de se farcir ces escrocs).

Imaginons un commerce de fringues dans le Vercors:

- C'est combien cette chemise?
- 60 euros
- wtf? c'est 30 sur le net, et 40 a Paris
- oui mais je dois payer le transport
- 5 balles par la poste?
- oui mais je paye le loyer? et puis je dois nourrir mes gosses, payer mon emprunt, et avoir mes vacances a Bali
- ..... Bah moi aussi j'ai des gosses?
- tu paye le service que je te files. Tout le monde n'a pas la chance de discuter avec moi. Et puis ces fringues made in China lambda vous va si bien. Il est cool mon conseil, non?
- pour des fringues que j'avais choisies d'avance? Et puis je suis un introverti, me parler c'est un malus hein...
- bah tu payes pour que la communauté survive
- je ne peux pas payer mes impôts plutôt et que l’état vous file du fric a faire autre chose? J'ai outsourcé la charité a l'état.
- bah non, et ma fierté a faire un métier inutile?
- ....


Ou alors, tous ces braves commerçants locaux qui n'ont qu'une idée en tête, plumer le pigeon (mais au moins, c'est pas Amazon, c'est éthique). La plupart jouissent de quasi monopoles en l'absence du net, et n'hésitent pas a abuser et enculer leur clientèle. Entre la pharmacienne qui insistait a me filer des pilules d'homéopathie, les vendeurs de saucisson authentiques au marché qui vendent de l'industriel, le cuisiniste qui veut vendre a 10k un truc qui en vaut 6k (et 4k sur le net).


Donc oui, on a besoin du commerce local, des conseils réels. Mais les vendeurs, qu'ils soient a la BNP, au marché, en pharmacie ou en boutique de fringues, non merci. Ils peuvent tous crever pour le coup. Offrez un conseil et une valeur ajoutée réelle, mais le simple fait d'importer des trucs d'une autre région, c'est pas un métier. Ni le fait de vouloir gaver le gésier de votre clientèle de conneries.
Citation :
Publié par Hellraise
Donc oui, on a besoin du commerce local, des conseils réels. Mais les vendeurs, qu'ils soient a la BNP, au marché, en pharmacie ou en boutique de fringues, non merci. Ils peuvent tous crever pour le coup. Offrez un conseil et une valeur ajoutée réelle, mais le simple fait d'importer des trucs d'une autre région, c'est pas un métier. Ni le fait de vouloir gaver le gésier de votre clientèle de conneries.
ils ne savent pas faire.
On leur apprend les techniques de commercialisation de base + le placement de produits annexes ou les extensions de garantie.
Un bon vendeur de fringue est honnête, il te dit si ça te va ou pas, il ne cherche pas à te fourguer sa came à tout prix, mais ça, il en reste combien ?
Citation :
Publié par Hellraise
Je me suis mal exprimé. J'aurais du ajouter "certains".

Plein de commerce locaux apportent tous les bienfaits que vous soulignez, en plus d'une expertise et d'une valeur ajoutée claire: bouchers, maraîchers, épiciers, cavistes, cordonniers, serruriers, cuisinistes (quand ce ne sont pas que de simples vendeurs), et j'en passe.

Par contre, vous embellissez l'apport d'autres catégories qui sont simplement parasitiques et sont une forme de subvention déguisée (je préfère qu'on ait un revenu universel plutôt que de se farcir ces escrocs).

Imaginons un commerce de fringues dans le Vercors:

- C'est combien cette chemise?
- 60 euros
- wtf? c'est 30 sur le net, et 40 a Paris
- oui mais je dois payer le transport
- 5 balles par la poste?
- oui mais je paye le loyer? et puis je dois nourrir mes gosses, payer mon emprunt, et avoir mes vacances a Bali
- ..... Bah moi aussi j'ai des gosses?
- tu paye le service que je te files. Tout le monde n'a pas la chance de discuter avec moi. Et puis ces fringues made in China lambda vous va si bien. Il est cool mon conseil, non?
- pour des fringues que j'avais choisies d'avance? Et puis je suis un introverti, me parler c'est un malus hein...
- bah tu payes pour que la communauté survive
- je ne peux pas payer mes impôts plutôt et que l’état vous file du fric a faire autre chose? J'ai outsourcé la charité a l'état.
- bah non, et ma fierté a faire un métier inutile?
- ....


Ou alors, tous ces braves commerçants locaux qui n'ont qu'une idée en tête, plumer le pigeon (mais au moins, c'est pas Amazon, c'est éthique). La plupart jouissent de quasi monopoles en l'absence du net, et n'hésitent pas a abuser et enculer leur clientèle. Entre la pharmacienne qui insistait a me filer des pilules d'homéopathie, les vendeurs de saucisson authentiques au marché qui vendent de l'industriel, le cuisiniste qui veut vendre a 10k un truc qui en vaut 6k (et 4k sur le net).


Donc oui, on a besoin du commerce local, des conseils réels. Mais les vendeurs, qu'ils soient a la BNP, au marché, en pharmacie ou en boutique de fringues, non merci. Ils peuvent tous crever pour le coup. Offrez un conseil et une valeur ajoutée réelle, mais le simple fait d'importer des trucs d'une autre région, c'est pas un métier. Ni le fait de vouloir gaver le gésier de votre clientèle de conneries.
Tu passes à côté de certains trucs. Reprenons le commerce de vêtements comme dans ton exemple.
Perso je travaille dans la restauration, l'organisation d'événement culturel (principalement concert) et j'ai des à côtés (fabrication et vente de sirops artisanaux, de curry et autres mélanges d'épices que je "fabrique" moi même) et je me fait 1à2k de cachet par années avec mes lives.
Quand j'achète disons un jeans, si je l'achète sur le net, je vais payer moins cher, MAIS cet argent va partir de ma zone d'activité. Résultat, les trois personnes qui étaient vendeurs dans le magasin ou j'aurais du aller n'auront plus de travail, donc ne viendront pas dans le restaurant ou je bosse, n'achèteront pas mes produits et ne viendront pas remplir le chapeau lors d'un de mes lives. Je paupérise la ou je vis, donc je me paupérise moi-même. De plus ces fameux trois vendeurs seront remplacé par 1/2 emploi dans un gros entrepôt, payé assurément au smic, ce qui aura pour effet d'augmenter le chômage, dons les cotisations que moi je paye. De même, le magasin ne payera pas d'impôts, les employés non plus, donc j'en payerai plus, encore une perte. Et c'est un cercle vicieux, si je gagne moins, ben j'aurai moins de moyens pour aller chez l'épicier du coin, qui va lui aussi fermer, ce qui fera encore des personnes en moins pour venir me faire gagner ma vie.
C'est la même quand on achète un smartphone sur le net plutôt que dans une boutique, une télé, ou ce que tu veux. Si Amazon ou consort peuvent se permettre des prix comme ceux là, c'est aussi une question de quantité, le vendeur de jeans qui va acheter 10 paires de jeans de chaque taille, il a pas du tout le même prix d'achat que la grosse enseigne sur Paris ou un vendeur comme Amazon qui eux vont en commander 100k de chaque taille. La différence, c'est que le bénéfice ne se fera pas la ou je vis, et pire, il y a bien des chances que cela finisse dans un paradis fiscal...
Bref, il y a un côté gagnant-gagnant. Et une autre histoire ou c'est perdant-perdant.
Citation :
Publié par debione
Bref, il y a un côté gagnant-gagnant. Et une autre histoire ou c'est perdant-perdant.
Ta logique est partiellement correcte. Car si en gros tu dis que créer des emplois inutiles enrichis la communauté locale, alors il faudrait ramener des boulots qui n'existent plus et n'ont aucune valeur ajoutée.
Un crieur publique, pourquoi pas!
Un ramasseur de crottes de chevaux!
Une tanneur a l'urine!

Tous ces métiers ne servent plus a rien, mais si on employait des gens a faire cela, ça nourrirait encore la communauté. Logique de luddite. Certains métiers crèvent car n'ont plus d'utilité réelle. On les garde pour garder l'équilibre local. Mais je préfère encore qu'on leur file un boulot bidon dans l’administration plutôt que de garder l’illusion qu'un vendeur de fringues lambda chinoises apporte une valeur ajoutée a la communauté.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés