L'Agora

[Wiki] Wikiprésident 2017-2022

Répondre
Partager Rechercher
Vous me faites rire. Des monarques républicains vous en avez eu beaucoup et vous en avez adulé certains. Il n'y a que Hollande qui sortait du lot et vous l'avez détesté pour cela.
Citation :
Publié par Jeska
Pas mal diront que c'est justement le but de la presse que d'informer, même et surtout si ça passe par des fuites (cf tous les leaks type panama papers et compagnie). Un pays complètement verrouillé et aseptisé sans aucune fuite possible se prendrait une volée monumentale de bois vert de la part de Reporters Sans Frontières. Les fuites seraient donc nécessaires pour l'équilibre des démocraties, sans quoi les puissants feraient absolument ce qu'ils veulent sans être inquiétés par une population informées de leurs bassesses et de leurs méfaits.



Des sujets qui fâchent ? En voilà un qui mettra à peu près tout le monde d'accord : les indemnisations des cadres.



Source : http://www.lefigaro.fr/social/2018/0...des-cadres.php

Coup de poignard dans le dos des riches de la part du président des riches, avouez que ça a de la gueule. Pour dire ce que pas mal de monde pensera tout bas : bien fait pour leur gueule.
J'ai été cadre avec 2000 euros nets par mois, et même avant cela avec juste 1750 euros nets par mois. Et je suis très loin d'être le seul. V'la la gueule de ton riche.

A Balckbird: en son temps, Chirac aussi était pas mal impopulaire. D'ailleurs son élection de 2002 était un petit miracle pour lui. Mais une fois sorti de sa fonction et surtout après que nous ayons goûté à Sarkozy, il est devenu brusquement populaire.
Sarkozy, lui reste durablement impopulaire. Bref, les deux seuls monarques qui sont restés à peu près intacts ont été de Gaulle et Mitterand.
Pompidou n'était que le régent.

Dernière modification par Diesnieves ; 09/08/2018 à 10h43. Motif: grammaire
En tous cas, les cadres qui auront voté Macron en se disant qu'au moins lui les privilégieraient... En seront pour leur frais... Au final, Macron tape sur tous le monde... (ou presque $$$ )
Citation :
Publié par Jeska
Coup de poignard dans le dos des riches de la part du président des riches, avouez que ça a de la gueule. Pour dire ce que pas mal de monde pensera tout bas : bien fait pour leur gueule.
Les cadres ne sont pas des riches au sens de la politique de Macron. La politique de Macron favorise les 0,01%, ceux qui tirent leurs revenus de leur capital et pas de leur travail. Cette reforme serait donc parfaitement cohérente.
Macron c'est l'alliance entre un fond de Trump (raconte n'importe quoi) et une forme à la Trudeau (oui à tout le monde en souriant).

En final, ça se résume à casser l'ancien monde pour libérer des capitaux qui seront accaparés par ceux qui les ont déjà tout en renforçant l'omniprésence et l'omnipotence de l'Etat. Le tout sur fond de com' qui enrobe tout au point d'annihiler là langue et qui prétend faire l'inverse de ce qui est effectivement fait.

Il n'y a que les amoureux de la servitude et les cyniques qui peuvent apprécier ça.

Au demeurant c'est un cancer de la démocratie particulièrement redoutable.
Citation :
Publié par toutouyoutou
Macron c'est l'alliance entre un fond de Trump (raconte n'importe quoi) et une forme à la Trudeau (oui à tout le monde en souriant).

En final, ça se résume à casser l'ancien monde pour libérer des capitaux qui seront accaparés par ceux qui les ont déjà tout en renforçant l'omniprésence et l'omnipotence de l'Etat. Le tout sur fond de com' qui enrobe tout au point d'annihiler là langue et qui prétend faire l'inverse de ce qui est effectivement fait.

Il n'y a que les amoureux de la servitude et les cyniques qui peuvent apprécier ça.

Au demeurant c'est un cancer de la démocratie particulièrement redoutable.
Il faut reconnaître que quand on voit Schiappa citer la première internationale @"l'émancipation des travailleurs viendra des travailleurs eux-meme" pour défendre la politique de l'emploi du gouvernement, ça tombe assez dans ta description.

-c'est n'importe quoi
-ça prétend faire l'inverse de ce qui est effectivement fait
-c'est cynique et esclavagiste

On a tout.
Je pensais que Schiappa était le summum tant sa bêtise était abyssale et légendaire.
J'ai découvert un univers parallèle bien plus ténébreux et vulgaire en la personne de Claire O'Petit à l'occasion de l'affaire Benalla.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Claire_O'Petit

A côté d'elle Schiappa est un prix Nobel et Morano une muse...

Sinon pour comprendre le macronisme il faut se pencher sur ce qu'il se passe à l'éducation nationale : Blanquer va faire tout pareil que NVB mais oas de la même manière, et en pire. Mais comme les gens sont des cons, ils le méritent.
C'est le second effet kiss cool du dégagisme : on sait ce qu'on perd, mais on ne savait pas ce qu'on gagne à la place. Quoique je reste convaincu qu'une présidence Fillon ou Le Pen n'aurait pas été bien meilleure.


Pour en revenir aux cadres, lors du passage aux 35 heures, pas mal d'employés se sont retrouvés cadres du jour au lendemain pour "bénéficier" du forfait jour de façon à éviter de devoir faire des heures sup'. Ils restent cependant dans la majorité des cas une population assez aisée qui n'a pas à s'inquiéter des fins de mois difficiles. Mais vu comment cette catégorie est décrite dans les médias, notamment dans l'article cité du Figaro à coups de "plein emploi" et "indemnité plafonnée à 6k euros" (soit quasiment le salaire de Benalla !), il y a bien l'idée de les faire passer à l'instar des cheminots plus tôt cette année comme des privilégiés dont il faut abolir à tout prix les avantages. Reste à savoir si, objectivement, en l'état actuel des choses, l'indemnisation des cadres n'est pas trop déséquilibrée comparé à celle des catégories plus modestes.
Citation :
Publié par Jeska
Reste à savoir si, objectivement, en l'état actuel des choses, l'indemnisation des cadres n'est pas trop déséquilibrée comparé à celle des catégories plus modestes.
C'est à voir. Mais les cotisations ne sont pas les mêmes non plus, ca va avec. Donc si les cadres se retrouvent avec les indemnisations "non cadres", il faudra revoir AUSSI les cotisations...

Après, j'ai rien contre une uniformisation à ce niveau... Ainsi qu'au niveau retraite... Tant qu'on uniformise des 2 cotés (coté cotisation et indemnisation).
@Jeska
C'est légèrement différent, ce n'est pas comme si le gouvernement s'acharnait sur les cadres, bien au contraire. Il faut aussi avoir le sens de la mesure, le gouvernement tape plus sur les ouvriers/employés/chomeurs et co que les cadres... tu peux le constater facilement sans que j'y apporte de sources.
Citation :
Publié par Jeska
Pas mal diront que c'est justement le but de la presse que d'informer, même et surtout si ça passe par des fuites (cf tous les leaks type panama papers et compagnie). Un pays complètement verrouillé et aseptisé sans aucune fuite possible se prendrait une volée monumentale de bois vert de la part de Reporters Sans Frontières. Les fuites seraient donc nécessaires pour l'équilibre des démocraties, sans quoi les puissants feraient absolument ce qu'ils veulent sans être inquiétés par une population informées de leurs bassesses et de leurs méfaits.



Des sujets qui fâchent ? En voilà un qui mettra à peu près tout le monde d'accord : les indemnisations des cadres.



Source : http://www.lefigaro.fr/social/2018/0...des-cadres.php

Coup de poignard dans le dos des riches de la part du président des riches, avouez que ça a de la gueule. Pour dire ce que pas mal de monde pensera tout bas : bien fait pour leur gueule.
Ce n'est pas la première fois qu'un gouvernement a le même "coup de génie".
Déjà sous Hollande, un projet similaire avait été étudié... puis abandonné...

Car l'assurance chômage est ... une assurance. Le principe est que l'on reçoit des prestations à la hauteur de ses cotisations.
La réponse des représentants syndicaux des cadres sera la même : si on baisse nos prestations, alors il faudra aussi baisser nos cotisations. Sinon les cadres abandonneront le régime général pour s'assurer par eux-mêmes.

Un article qui date déjà de 2013 sur ce sujet serpent de mer:

https://www.latribune.fr/actualites/...si-simple.html

Citation :
La question du régime assurantiel
En France, à la différence d'autres Etats, le système d'indemnisation du chômage est en partie basé sur la notion «d'assurance», d'où l'appellation «Assurance chômage» qui, comme son nom l'indique, garantit une prestation résultant du niveau de contribution fixé par la cotisation. Or, effectivement, les allocations sont versées sur la base de 4 fois le plafond mensuel de la Sécurité sociale, lorsque l'on a cotisé à hauteur de ce plafond! Et, de fait, des cadres cotisent (la cotisation salariée est de 2,4%) parfois jusqu'à ce plafond. Ils attendent donc une prestation équivalente en retour, en toute logique assurantielle.
Ce qui signifie que si l'on veut modifier ce plafond d'indemnisation, il faudra modifier proportionnellement le plafond de cotisation. Mais ceci aura pour résultat la diminution des recettes de l'assurance-chômage. En effet, dans la population active, la proportion de demandeurs d'emploi avec un ancien salaire élevé est notablement plus faible que ceux à basses rémunérations (Smic et travailleurs précaires). Pas certain donc, financièrement parlant en tout cas, que l'Unedic soit gagnante à une modification des règles. Il faudra faire fonctionner les calculettes pour établir intelligemment un nouveau plafond d'indemnisation... et de cotisation.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Aloïsius
Les cadres sont des salariés. Ils ne sont pas la clientèle de Macron, faut viser plus haut.
Carrément. D'où est ce que le chômage des cadres, c'est un coup de poignard aux riches ?
Sans s’apitoyer sur cette catégorie de population, parce que ce ne sont évidemment pas les plus à plaindre, quand on parle de président des riches, c'est bien au dessus.
Là, Macron taperait sur ceux qu'ils tapent déjà, peu ou prou, avec la suppression de la taxe d'habitation pour les 80% : les 20% restants, plus précisemment la partie (majoritaire) des 20% qui sont sous le seuil d'ISF par exemple. Il y a la grosse majorité que ca impacte (encore une fois, sans dire qu'ils sont à la rue, hein, c'est pas le propos... sauf que eux ne gagnent pas en pouvoir d'achat), et la vraie clientèle macron, les riches (ou très riches si on préfère), qui bénéficient eux de la fin de l'ISF.
Citation :
Publié par Meine
Je serais vous je me méfierais. Ils vont toucher à ça, sans effet réel puisque cette catégorie de faux riches est peu touchée par le chômage de longue durée, puis s'attaquer au reste en disant que regardez : tout le monde est mis à contribution, même les cadres. De l'autre côté on va pousser (vous inquiétez pas, y aura pas trop besoin de) les mutuelles à prendre le relais.
Diviser pour mieux régner. Cette méthode a toujours fait ses preuves.
Mais je ne suis pas sûr qu'accumuler les ressentiments permette à ce "mouvement" Macron de perdurer.
Ce qui me fait tiquer dans la présentation des cadres c'est le "quasi plein emploi". Je n'ai pourtant pas d'effort à faire pour connaître des chômeurs cadres.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Meine
Je serais vous je me méfierais. Ils vont toucher à ça, sans effet réel puisque cette catégorie de faux riches est peu touchée par le chômage de longue durée, puis s'attaquer au reste en disant que regardez : tout le monde est mis à contribution, même les cadres. De l'autre côté on va pousser (vous inquiétez pas, y aura pas trop besoin de) les mutuelles à prendre le relais.
Pas mieux, ça risque d'être pas tant douloureux que ça pour une grosse partie de cadres vu qu'ils sont moins touchés par le chômage, que quand ils le sont ils peuvent retrouver plus vite que la normale, qu'ils ont pu mettre de coté et qu'en plus on va repasser à un impôt sur l'année en cours et plus l'année n-1.
Le gros truc qui fait vraiment mal au fion pour un cadre, c'est quand il a une grosse baisse de salaire mais qu'il doit payer les impôts de l'année d'avant, dans un cas pareil, une réduction des allocations peuvent vraiment foutre le cadre dans la merde, mais ça ne devrait pas être le cas du coup.

La si ça se trouve, les entreprises vont négocier des prix de groupes pour des assurances de chômages privées qu'elles paieront comme les mutuelles et les cadres ne verront même pas la différence.
Citation :
Publié par Meine
Perdurer ? Ce garçon n'a pas fait carrière dans la politique, est-il question de durer ?
J'ai un petit doute, quand même, sur le fait que Macron ne se voit se représenter à l'élection présidentielle.

A Au-dessus: ça rappelle les manoeuvres sous Sarkozy, pour introduire et faire de la place à la retraite par capitalisation au détriment de la retraite par répartition (vieux souvenir d'un article du canard, qui analysait les implications des changements induits - et non je ne vais pas plonger dans ma pile de canard pour retrouver cet article).
Citation :
Publié par Bjorn
Là, Macron taperait sur ceux qu'ils tapent déjà, peu ou prou, avec la suppression de la taxe d'habitation pour les 80% : les 20% restants, plus précisemment la partie (majoritaire) des 20% qui sont sous le seuil d'ISF par exemple. Il y a la grosse majorité que ca impacte (encore une fois, sans dire qu'ils sont à la rue, hein, c'est pas le propos... sauf que eux ne gagnent pas en pouvoir d'achat), et la vraie clientèle macron, les riches (ou très riches si on préfère), qui bénéficient eux de la fin de l'ISF.
Ben le cadre de base c'est un peu la cible facile: gagne assez bien sa vie pour encaisser une baisse de pouvoir d'achat sans trop broncher et ne la gagne pas suffisamment pour échapper à l'impôt. Et puis n'aura pas vraiment de soutien de la population vu que "trop aisé".

Là cette mesure paraît être surtout de la communication en mode "regardez, je tape aussi sur les riches (lol)" vu son efficacité discutable. La taxe d'habitation était en effet bien plus négative pour cette catégorie de population, surtout si l'on considère que le manque à gagner sera compensé par ailleurs.
Citation :
Publié par Sakka Purin
Et puis n'aura pas vraiment de soutien de la population vu que "trop aisé".
Ce n'est pas le côté "aisé" qui gêne mais plutôt qu'il faut, en France, un ouvrier pour faire le boulot de cinq mais cinq cadres pour faire le boulot d'un.
Citation :
Publié par Ohrido
Rien compris.
Il dit que quand tu vois 4 ouvriers regarder le 5eme travailler au bord de la route, en fait il en faudrait 5 de plus à le regarder. Et que les cadres qui finissent en burnout, c'est du pipeau.
Citation :
Publié par Ohrido
Rien compris.
Il dit qu'on demande à chaque ouvrier d'être productif pour 5 et que les cadres foutent rien: 1 seul suffirait pour le travail de 5.

Dans les grosses boites, il faut reconnaître que les middle-managers se stackent des fois juste pour produire des KPIs.
Citation :
Publié par Ex-voto
Dans les grosses boites, il faut reconnaître que les middle-managers se stackent des fois juste pour produire des KPIs.
Ouais enfin généralement dans les grosses boites, sous les middle-managers y a aussi des cadres qui taffent, c'est pas tant lié au statut de cadre qu'à l'organisation d'une boite, du coup Valornim sort un peu un gros poncif bas du front remets moi un ballon de rouge, la.

Dernière modification par Doudou Piwi ; 10/08/2018 à 12h25.
Message supprimé par son auteur.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés