La Taverne

Le véganisme au quotidien

Fil fermé
Partager Rechercher
Je préviens tout de suite, je ne souhaite pas que ce thread soit le théâtre d'une guerre des tranchées entre les pro et les anti-végans, alors je compte sur les modos pour veiller aux grains ! Je préviens aussi que je ne suis pas vegan alors si je sors une connerie ou un préjugé, n'hésitez pas à rectifier le tir !

J'observe depuis quelques temps des tensions croissantes au sein des familles ou des groupes d'amis quand il s'agit de passer à table. Pour moi les plaisirs de la table se partagent tout au long de l'année et c'est souvent de bons moments avec mes proches ! Seulement voila, les habitudes alimentaires changent et amènent avec elles leur lot de revendications (étiques et politiques).

Autrement dit, on ne peut plus bouffer son entrecôte tranquille sans être obligé de se justifier, c'est assez déplaisant quand au lieu de s'enjailler autour d'un bon repas, des sujets plus épineux pop dans la discussion et enveniment les choses.

Noël approche à grands pas et peut-être que certains d'entre vous vont inviter leur famille et leurs amis à manger...avant c'était plus ou moins simple, il y avait ceux qui veulent des crustacés, ceux qui souhaitent faire la part belle au fois gras, les fans inconditionnés de dinde aux marrons, les fromages, les desserts, etc. Maintenant c'est plus compliqué n'est-ce-pas le problème est avant tout technique car je ne sais pas cuisiner "Vegan" et si je ne le fais pas, j'aurais l'impression d'exclure certaines personnes. Là c'est le repas de Noël, mais vous imaginez un barbecue ?

Voila je voulais votre avis sur le sujet ?! Vegans et les autres, comment gérez-vous les moments à table ?

Dernière modification par Dr Loukina ; 31/10/2016 à 19h28. Motif: j'ai enlevé le gras (du texte)
Mon frère est végétarien, l'année dernière j'ai fait tout le repas de Noël végétarien, ala. Après, on était 3 et tant que ce qui est dans l'assiette est bon, ça peut être végétarien ou autre chose, on s'en fout. Au final, j'aime bien ça, c'est une sorte de défi et puis on se rend compte qu'on met pas mal de viande "machinalement". T'façon, vu que je privilégie la qualité à la quantité, on mange de moins en moins de viande donc ça ne m'a pas trop perturbée.

Niveau technique pour la cuisine végétalienne, ce ne sont pas les ressources sur internet qui manquent !

Pour le BBQ, j'vois pas trop le problème, tu prévois des brochettes de légumes, des steaks végétarien/lien et puis voilà.
Je pense que si tu ne veux pas une page entière de [nope] et désespérer d'une réponse qui te satisfasse, tu devrais préciser ta question. Je ne comprends pas ce que tu viens chercher :
- des idées d'adaptation de repas emblématiques (barbecue, Noël) au veganisme ?
- des idées sur la prévention des conflits liés à des dérapage entre un troll viandard et un membre de la police vegan à la même table ?
- des idées sur comment animer des discussions sur ce thème à table ?
Ma belle-soeur est végétarienne, quand elle vient, je fais du sans viande pour tout le monde, ça m'amuse un peu de faire de la variations^^

Sinon concernant ceux qui font leur prosélytisme, je leur explique d'abord gentillement que chacun ses gouts/envie/conscience, comme le cul. Si ça en démord pas, je les compare a des extrémiste religieux qui veulent imposer leurs idées au autres, ça calme pas mal en général.
Je pense que tes débat sont houleux a cause des personnages qui interviennent, pas a cause du sujet, que je trouve d'actualité quand au monde est son évolution, remettre en question sa façon de consommer est intéressant (nécessaire?).

Il faut juste que peut importe qui tu invite, tu essaie de satisfaire tout le monde, mais comme dit plus haut, entre ceux qui n'aiment pas les huîtres, les fruits de mer, le foie gras, la volaille etc, c'est parfois pas évident, mais ça n’empêche pas aux gens de se parler et de partager autour de la bouffe, c'est le plus important je pense dans l'histoire, que tout le monde se fasse plaisir peut importe ses choix étiques / religieux / etc... Et il faut qu'il comprennent ça aussi
Citation :
Publié par lAlicel
tant que ce qui est dans l'assiette est bon, ça peut être végétarien ou autre chose, on s'en fout.

Voilà la base de toute relation saine question cuisine et véganisme. Malheureusement beaucoup de personnes ont du mal (à vrai dire la majorité je pense, moi le premier, au début une assiette sans viande ça fait bizarre quand on est habitué à de la viande 2x par jour...) Les gens veulent absolument des repères...
Autant j'ai bouffé végétaRien pas mal de temps (non strict en ce qui me concerne, les repas proposés de base étaient végétariens mais personne n'allait me tirer la tronche si je ramenais un peu de viande ou de poisson pour moi et ceux qui en voulaient de temps en temps), et continue en fait plus ou moins pareil (~8-10 repas avec viande ou produit carné dans le mois, 4-6 de poisson en gros), autant végétaLien je crois que j'aurais beaucoup de mal.

Je n'ai heureusement jamais côtoyé de personnes qui tenaient mordicus à leur régime au point de ne pas tolérer de participer à un repas de fête/famille traditionnel avec quelques aménagements et substituts simples donc pas vraiment de tuyaux pour les plats emblématiques, mais pour la survie quotidienne de quelqu'un qui à la base ne "cuisine" pas trop et se contente souvent de piocher au dernier moment dans les placards et le frigo :

- Les céréales et les nouilles c'est bon mangez-en, plein, par contre il faut varier les sortes, les modes de préparation et les accompagnements sinon comme tout ça lasse vite.
- Suivant les grandes surfaces (ou magasins diététiques), on peut trouver des ronds préparés au tofu frais ou de longue conservation, si certaines préparations plaisent bah bingo. Pour les acharnés du tout fait maison le tofu peut se préparer soi-même, c'est pas bien sorcier mais ça demande un peu de temps.
- Les épices, pas forcément besoin d'avoir un placard plein de trucs qui vont d'éventer parce qu'utilisés tous les 36 du mois mais suivant les plats poivre/curry/gingembre ça sert pas mal déjà. L'ail, l’oignon et l’échalote sont vos amis (sauf si vous n'aimez pas évidemment), le persil, la ciboulette, le poivron et le basilic (etc...) frais aussi.
- Le fromage (pas pour les végétaliens stricts), que ce soit se faire un bon petit plateau ou tout simplement coller une bonne dose d'emmental râpé sur les céréales ou les nouilles qu'on n'a pas le temps d'enjoliver davantage.
- Proposer de la levure maltée pour la salade et certaines soupes, si on en trouve de la bonne (enfin à mon goût) ça n'est pas amer du tout, c'est riche en protéines, et le goût sans rappeler directement celui d'une quelconque viande tape du côté de l'umami, sans sel ni glutamate.
- Les olives vertes ou noires peuvent aller dans/avec pas mal de choses, il y a juste à les sortir du bocal, et les rincer pour ceux qui n'aiment pas trop le sel.
- Diverses sortes de champignons frais ou en boîte/bocal/surgelés pour quand on veut quelque chose à poêler rapidement et qui va avec à peu près n'importe quoi. Le poivron plus ou moins cuit peut tomber dans la même catégorie.
- J'adore le lait de vache pour ma part, mais si on veut faire plaisir aux végétaliens stricts il peut être remplacé dans pas mal de recettes par du lait d'avoine. La poudre d'amande ou de noix de coco peuvent remplacer les œufs dans certaines recettes de gâteaux, user de discernement pour voir avec lesquelles ça passera (genre une recette à 1 ou 2 œufs ça se tente, du flan il ne vaut sans doute mieux pas) et sans doute tester/ajuster avant d'avoir des invités.
- Des noix ou autres fruits secs peuvent agrémenter certains plats ou venir en complément avec le fruit/dessert si le repas a été un peu léger par ailleurs.
- Pas mal de préparations possibles à base de pommes de terre (voir de purée en paquet pour les plus fainéants ou pris au dépourvu).
- Si tu as affaire à des végétariens plutôt que des végétaliens, tout ce qui est à base d’œuf+farine/fromage, genre soufflé, crêpes, gaufres... Les crêpes de sarrasin ne contiennent en principe pas d’œuf et peuvent servir de base pour un certain nombre de choses, c'est un peu galère à étaler soi-même si on n'a pas l'habitude mais ça s'achète tout fait en frais au besoin.

Dernière modification par Ysengwen ; 31/10/2016 à 23h30.
Un végétalien qui consomme du fromage et du lait, c'est un végétarien ^^.

Le point positif c'est que le VGR/VGL sont en train d'exploser et que de plus en plus de grandes enseignes proposent des produits adaptés (des substituts préparés, perso, je suis fan des cordons bleus de Quorn, des biscuits, des laits (jus) végétaux) Bref, y'a moyen de s'y retrouver assez facilement.
Ma copine est végétarienne.

Ellle fait chier personne quand a son régime alimentaire et je fait la même chose avec elle.
Je peut acheter/manger ce que je veut

La ca va être son premier repas de Noel dans ma famille, du coup j'ai demander a ce qu'il y ai au moins un plat végétarien, pis c'est tout.
Là ou il peut y avoir un problème c'est quand un plat heurte tout particulièrement une sensibilité : en tant qu'ancienne végétalienne, je tolérais que quelqu'un mange un steak ou une aile de poulet, tout en pouvant demander d'ou ça provenait histoire de titiller la conscience (parce que pleins de gens mangent de la viande sans même y prêter attention, que ce soit à la qualité ou à la quantité).

Mais quand à Noël il y avait le homard ébouillanté vivant ou le foie gras, ben, c'était un peu plus difficile de pas faire de remarque du tout ou de pas quitter la table quand on t'explique la recette en sachant pertinemment que ça te dégoûte. Le plaisir malsain de faire chier peut être dans les deux bords, si on résonne en binaire.

Maintenant je suis passée végétarienne et je fais plus de dîner de famille, le problème est réglé. Enfin je laisse pas mon compagnon acheter autre chose que de la viande un minimum, comme il se dit, "de qualitay", à savoir soi-disant élevée en plein air et nourrie bio.
Citation :
Publié par Max-x
Ma belle-soeur est végétarienne, quand elle vient, je fais du sans viande pour tout le monde, ça m'amuse un peu de faire de la variations^^

Sinon concernant ceux qui font leur prosélytisme, je leur explique d'abord gentillement que chacun ses gouts/envie/conscience, comme le cul. Si ça en démord pas, je les compare a des extrémiste religieux qui veulent imposer leurs idées au autres, ça calme pas mal en général.
Ce qui est un peu le soucis des vegan et végétarien : convaincu que leurs modes alimentaire est le meilleurs, et que les autres non rien compris et ne savent rien, et qu'en plus il demande le respect dû à leurs choix.
Citation :
Publié par Rosenblood
Ce qui est un peu le soucis des vegan et végétarien : convaincu que leurs modes alimentaire est le meilleurs, et que les autres non rien compris et ne savent rien, et qu'en plus il demande le respect dû à leurs choix.
Ce que t'as pas saisi : tous les végétaliens et végétariens ne sont pas pareils, et le respect demandé n'est pas pour le régime alimentaire ou pour son petit soi perso, mais pour les bêtes qui se font massacrer. C'est pas une question de qui est le meilleur ou de connaissance, c'est juste une question de laisser vivre autrui. Ce qui en soi est d'ailleurs respectable, non ?
Citation :
Publié par Kldr
Ce que t'as pas saisi : tous les végétaliens et végétariens ne sont pas pareils, et le respect demandé n'est pas pour le régime alimentaire ou pour son petit soi perso, mais pour les bêtes qui se font massacrer. C'est pas une question de qui est le meilleur ou de connaissance, c'est juste une question de laisser vivre autrui. Ce qui en soi est d'ailleurs respectable, non ?
Je l'ai bien compris et je ne généralisai pas hein

Aucuns extrémisme n'est bon.

A titre perso je mange de la viande peut-être 1x par mois, et encore ça m'arrive de ne pas en manger durant plusieurs mois, je mange en fonction de ce que mon corps à envie / besoin. Et non en fonction d'une théorie alimentaire x ou y ou d'une éthique quelconque .
Mais je me prive clairement pas d'un bon filet d'agneau ou d'un poulet grillé. La nuance étant que je ne les achètes pas en centre commercial, mais chez le boucher du village, qui lui même se fournis chez les éleveurs de la région où je réside ce qui rends une traçabilité totale. Bio total, pas de maltraitance, pas de nourriture aux farines animale, pas d'antibiotique et autres saletés.

Et y a clairement pas photo en terme gustatif / qualitatif / prix.
Citation :
Publié par Kldr
Ce que t'as pas saisi : tous les végétaliens et végétariens ne sont pas pareils, et le respect demandé n'est pas pour le régime alimentaire ou pour son petit soi perso, mais pour les bêtes qui se font massacrer. C'est pas une question de qui est le meilleur ou de connaissance, c'est juste une question de laisser vivre autrui. Ce qui en soi est d'ailleurs respectable, non ?
Laisser autrui manger ce qu'il veut sans le faire chier est tout autant respectable.
A partir du moment ou personne ne te fait chier sur tes choix, en faire autant est un minimum.
Citation :
Publié par [0]Draki
La ca va être son premier repas de Noel dans ma famille, du coup j'ai demander a ce qu'il y ai au moins un plat végétarien, pis c'est tout.
Ça me semble être l'approche la plus raisonnable. Je fais partie d'une assoce qui fait des repas de 30-40 personnes tous les jours, en début de semaine le responsable des repas fait un sondage pour savoir qui mange quoi (il n'y a pas que les végétar/liens qui ont un régime spécial, et on prépare les repas en accord avec ce que les gens ont indiqué.
Après, le prosélytisme est à mettre au même plan qu'une discussion sur la religion ou la politique, rien de tel pour animer un repas.
C'est marrant parce que c'est un sujet qui m'a fait beaucoup réfléchir ces dernières années, car en dehors de tous les aspects politiques, philosophiques ou religieux, le végétarisme, véganisme sont probablement l'avenir de l'homme moderne et permettraient de solutionner une grande partie des problèmes engendrés par l'exploitation de la nature, aussi bien pour le gaspillage que pour l'écologie ou la lutte contre la faim dans le monde.

Maintenant, mon plus grand reproche viendra surtout du fait que ce mode d'alimentation est bien trop cher et trop excessif pour être accessible à n'importe quel bourse, il suffit simplement de regarder les prix de produits de qualité et de savoir que cela coûte une fortune aujourd'hui de manger sainement et équilibré, cela a toujours été le facteur qui m'a empêché de franchir le pas.

Parce que c'est simplement inacceptable de payer trois ou quatre fois moins cher un morceau de viande qu'un morceau de tofu ou des fruits et légumes de saison.
Citation :
Publié par Kldr
je tolérais que quelqu'un mange un steak ou une aile de poulet, tout en pouvant demander d'ou ça provenait histoire de titiller la conscience (parce que pleins de gens mangent de la viande sans même y prêter attention, que ce soit à la qualité ou à la quantité).
C'est un peu contradictoire ce que tu dis et typique des végétariens/végétaliens que j'ai pu rencontrer. De façon systématique l'une des première discussion/question est de savoir pourquoi nous autre 'carnistes' continuons de manger de la viande. J'ai toujours trouvé cela ridicule de vouloir convaincre de but en blanc du bien fondé de votre mode de vie. Surtout lorsque la personne en face ne vous connait pas. Vous ne vous rendez pas compte à quel point c'est fatiguant à force.

Je passe aussi sur l'utilisation du mot 'carniste' qui est aussi discriminant que faux. Nous sommes avant tout omnivore.

Edit: Mais bon sur Paris être Végétarien est avant tout un effet de mode. Ceux qui s'en revendique ne le font bien souvent que pour afficher une pseudo supériorité de pacotille - souvent des cadres supérieurs - mais ne défendent et ne connaissent en vérité rien aux sujets.

Citation :
Mais quand à Noël il y avait le homard ébouillanté vivant ou le foie gras, ben, c'était un peu plus difficile de pas faire de remarque du tout ou de pas quitter la table quand on t'explique la recette en sachant pertinemment que ça te dégoûte. Le plaisir malsain de faire chier peut être dans les deux bords, si on résonne en binaire.
Tu es tombé sur un con qui t'a menti histoire de te faire chier. Le homard est tué avant d'être jeter dans l'eau bouillante.

Dernière modification par Avygael ; 01/11/2016 à 10h55.
Citation :
Publié par Kldr
mais pour les bêtes qui se font massacrer.
Cette approche partagée par beaucoup de végétaliens/végans est une approche du vivant tellement réductrice... Je n'ai pas le temps de développer dans la longueur maintenant mais c'est quand même un poil plus complexe que "des bêtes se font massacrer gratuitement pour d'autres". Surtout que cette approche établit d'emblée une frontière arbitraire entre certains animaux, une autre tout aussi arbitraire entre animal et végétal.

Déjà parler de la douleur de l'animal est souvent de l'anthropomorphisme, il est en réalité impossible de déterminer qu'un animal fait l'expérience de la douleur. La présence d'un système nerveux central est loin d'équivaloir à la douleur telle que l'humain la ressent, la conceptualise. Tout au plus on peut fortement supposer que les mammifères assez proches de nous en font l'expérience à des degrés différents. Mais tu prends le poisson, il ne fait pas l'expérience de la douleur, c'est juste un signal de danger qui va le pousser à fuir/se cacher, bref survivre. Pour la plupart des animaux qui n'ont pas de capacité de conceptualisation et pour qui la douleur n'est qu'un influx nerveux parmi d'autres qui leur permet de lutter pour leur survie (et ne parlons même pas des animaux dépourvus de système nerveux), au fond sur ce point-là ils ne sont pas très éloignés du végétal : le végétal aussi réagit non pas à de la douleur, mais à des signaux de danger, et beaucoup de végétaux ont mis au point des mécanismes de défense.

On pourrait parler aussi du fait que chaque acteur du vivant est en interdépendance complète avec tous les autres, que l'homme et les animaux que nous consommons (d'une manière ou d'une autre), ont survécu/ont évolué toujours via cette interdépendance et que bien souvent la position "du vegan qui n'a pas vraiment réfléchi à sa position"est absurde puisqu'elle supposerait à la fois la remise en question d'une appartenance de l'humain au vivant égale à celle de tous les autres êtres vivants, et une prétendue "symbiose" de l'être humain avec la nature qui ne serait atteinte que par le renoncement à la consommation d'êtres vivants animaux.


Attention, je ne dis pas que certains végans/végégaliens n'ont pas une approche vraiment réfléchie de la question. C'est le cas, chez certains avec qui j'ai discuté leur point de vue était réfléchi et se tenait parfaitement selon les principes philosophiques qu'ils avaient décidé de suivre, même si j'étais en désaccord avec eux.

Mais je constate que malheureusement, beaucoup sont végans par effet de mode ou se faire remarquer et réduisent ça à "je ne veux pas faire souffrir les gentils zanimaux, la vache ressent autant voire plus que l'homme ouin ouin ouin", alors quand ils gardent ça pour eux ça va osef (et je ne vais pas essayer de les convaincre), mais quand ils essayent de te faire culpabiliser ou de te convertir avec leur argumentation proche du néant absolu, j'ai VRAIMENT du mal.
Citation :
Publié par Kldr
Là ou il peut y avoir un problème c'est quand un plat heurte tout particulièrement une sensibilité : en tant qu'ancienne végétalienne, je tolérais que quelqu'un mange un steak ou une aile de poulet, tout en pouvant demander d'ou ça provenait histoire de titiller la conscience (parce que pleins de gens mangent de la viande sans même y prêter attention, que ce soit à la qualité ou à la quantité).
Perso, ça me fait autant chier que si on venait de vomir dans mon assiette.
D'une part parce que les végés ne sont pas les seuls à savoir comment se passe le traitement des animaux domestiques, genre ils te partagent ça façon platistes genre "on vous ment depuis le début" (ou plutot "You know nothing, Jon Snow" )et d'autres parts parce que c'est horriblement chiant, chacun mange ce qu'il veut tant qu'il impose rien à personne, ça devrait être du bon sens mais à croire que c'est pas évident pour tout le monde.

Faire une raclette avec des musulmans, des végés et des omnivores sans que personne ne casse les couilles aux autres, ça c'est merveilleux, et ça devrait toujours se passer comme ça.
Citation :
Publié par Kldr
mais pour les bêtes qui se font massacrer
La nature est ainsi faite.

Prend l'exemple des tortues marines, seulement 1 bébé tortue sur 1000 arrive à survivre les premiers jours de sa vie, les 999 autres se font "massacrer" par les prédateurs pour qui c'est jour de fête.

C'est pas cool, peut-être devrait-on suggérer à ces prédateurs de se tourner vers une alimentation à base d'algues ?

Bref, c'est un exemple parmi tant d'autres, les animaux c'est joli à la télé mais dans la nature c'est pas bisounours-land.
Fil fermé

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés