L'Agora

[Wiki][POGNAX] Egalité Homme-Femme ? Le Sexisme dans notre société

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Estal'exilé
Il y a vraiment des écoles avec des terrains de foot de 90/100 mètres au milieu de la cour?
Dans mon lycée il y avait, oui. Et de mémoire, 3 terrains multisports handball/tennis en addition à un gymnase couvert avec un terrain de handball parqueté, vestiaires etc.

Citation :
Bah, euh, oui, culturellement le soccer est genré et considéré un sport féminin, que ce soit pour les joueuses ou les parents les accompagnant (les fameuses soccer moms), et les rares garçons qui y jouent se collent une image de pleutres et d'homosexuels, comparés à l'imagine plus virile du football.
C'est de moins en moins vrai, parce que les moms en ont assez de récupérer leurs garçons courageux, hétéros et virils concussionnés et gardant parfois des séquelles à vie après les matches.

Dernière modification par Lolmao the Dong ; 14/10/2021 à 20h37.
Citation :
Publié par Lolmao the Dong
C'est de moins en moins vrai, parce que les moms en ont assez de récupérer leurs garçons courageux, hétéros et virils concussionnés et gardant parfois des séquelles à vie après les matches.
En même temps, les footballeurs de chez nous ne sont pas à l'abris. Une reprise de la tête c'est élégant quand ça termine au fond des filets, mais ça donne parfois des joueurs chaos tout pareil. https://www.sofoot.com/plein-la-tete-452513.html
Citation :
Publié par Lolmao the Dong
Dans mon lycée il y avait, oui. Et de mémoire, 3 terrains multisports handball/tennis en addition à un gymnase couvert avec un terrain de handball parqueté, vestiaires etc.


C'est de moins en moins vrai, parce que les moms en ont assez de récupérer leurs garçons courageux, hétéros et virils concussionnés et gardant parfois des séquelles à vie après les matches.
Un terrain de handball n'a pas la superficie d'un terrain de foot. Et si le foot a une connotation genrée ce n'est ni le cas du handball, du tennis ou du basket.
Bien souvent dans les cours ce sont des terrains de handball, sport pratiqué par les filles tout autant que les garçons, du coup la question serait aussi de savoir combien de filles jouent au handball aux heures de pauses. Ou au basket.

On est face a des gens qui veulent interdire de manière détournée aux garçons de jouer au foot entre eux autour d'une cage de handball ou de les obliger eux et les filles à jouer ensemble pour partager un espace que de base les filles n'ont pas autant l'air que cela de vouloir utiliser. Les filles, meme en primaire, il y a une proportion importante de leur groupe qui n'est ni habillée pour ni intéressée par taper dans un ballon, au pied ou à la main durant leurs heures de pause.
Le grand terrain de foot n'était utilisé par personne, c'est trop grand pour une utilisation "casu" pendant la récréation.
Leur accès était de toutes façons réservé aux cours d'EPS. - Du moins en théorie au lycée, ou le terrain de sport avec ses haies était un coin apprécié pour fumer le bédo et par les couples.
Un article de Libération où 8 femmes dénoncent le harcèlement et les agressions sexuelles subies de la part de PPDA.
Citation :
Huit femmes, dont sept à visage découvert, prennent la parole dans Libération pour raconter des faits de viol, d’agression sexuelle ou de harcèlement sexuel qu’elles disent avoir subi de la part de Patrick Poivre d’Arvor. Elles avaient déjà livré ces témoignages à la police au cours de l’enquête préliminaire ouverte en février 2021 contre l’ex-journaliste de TF1. Le dossier a été classé sans suite par le parquet de Nanterre en juin, la plupart des faits décrits, commis pendant près d’une quarantaine d’années, ne pouvant être poursuivis en raison de la prescription. Elles s’expriment aujourd’hui en leur nom pour dénoncer le comportement abusif de l’ancien présentateur vedette du 20 heures et décrire le mode opératoire qu’il avait mis en place.
C'est glaçant de lire çà.
Citation :
«PPDA ferme la porte. On échange quelques mots puis il prend un appel, je reste debout et je me tourne vers sa grande bibliothèque pour me donner une contenance. Je ne l’entends pas s’approcher. Il me retourne brusquement face à lui, m’oblige à me baisser et enfonce son sexe dans ma bouche. Je ne suis pas là depuis dix minutes. Ça a été brusque, soudain, rapide. Je pesais 30 kilos, j’étais anorexique, il était impossible de ne pas le voir.
Citation :
«PPDA n’a pas lâché. Un an de harcèlement, de SMS baveux, d’appels tardifs et de messages vocaux poisseux, que j’ai tous effacés pour oublier, pour avancer. Mes parents s’en souviennent. Au téléphone, il m’appelait “ma petite nonne”. Mon côté mère de famille catholique et provinciale qui dormait à Paris dans des couvents hôteliers l’excitait beaucoup. J’ai réussi à le faire décrocher quand j’ai menacé de tout raconter à son associé, Dominique Ambiel, qui produisait l’émission le Bateau livre (France 5) dans laquelle j’étais chroniqueuse. PPDA a immédiatement arrêté ce harcèlement.»
Citation :
«En 2003, je suis appelée par l’interphone dans le bureau de Poivre à propos d’un sujet. J’étais sur mon lieu de travail, on était au milieu de la journée, il était inconcevable que je puisse être en danger. Je m’y rends. La porte était ouverte. On commence à parler de mon reportage. Et là, d’un seul coup, il m’interrompt : “Vous vous souvenez la toute première fois, quand vous êtes entrée derrière moi, pour me montrer une infographie ? Vous avez collé vos seins à mon dos.” J’ai bredouillé : “Non, je ne m’en souviens pas.” Il s’est soudain levé très vite, a fait le tour de son bureau et m’a renversée dessus tandis que j’étais sidérée. En une poignée de secondes, sa langue était dans ma bouche, une de ses mains dans mon soutien-gorge, les doigts de l’autre dans mon sexe. La porte était ouverte. Dans les bureaux tout à côté, il y avait ses deux secrétaires et la rédactrice en chef.»
Tout le monde savait. Personne ne disait rien.
Glaçant c'est bien le mot.... et encore une fois c'était connu mais personne n'a rien fait... J'espère vraiment qu'avec ce qui s'est passé autour de me too, que ça a suffisamment changé les mentalités pour qu'une telle situation soit rapidement dénoncé pour mettre fin aux agissements de l'agresseur.
Sinon c'est désespérant....

[ ... ]

Dernière modification par TabouJr ; 09/11/2021 à 00h38.
Citation :
Publié par Lolmao the Dong
Ce genre de cas pose une question intéressante: PPDA peut théoriquement attaquer ses victimes en diffamation...et gagner: la présomption d'innocence s'applique même en cas de prescription.
Le dernier à avoir fait çà, c'est Baupin. C'était prescrit aussi, mais du coup en portant plainte, il a permis aux plaignantes d'évoquer leurs affaires. Il a été condamné.

Citation :
La décision était difficile à prévoir tant le procès en diffamation, intenté par Denis Baupin, s'est retourné contre lui. Ce vendredi, l'ancien député EELV de Paris n'a pas obtenu la condamnation de ses accusatrices. Il a été débouté de ses attaques contre Mediapart, France Inter et huit femmes, à qui il reprochait d'avoir révélé, en mai 2016, les accusations en harcèlement sexuel et agression portées contre lui par plusieurs femmes.

En parallèle, Denis Baupin a été condamné pour procédure abusive, et il devra payer 500 euros à chaque prévenu. « Énorme victoire pour la liberté de la presse et les femmes victimes de violences sexuelles », s'est réjoui sur Twitter un journaliste de Mediapart.
La condamnation restes symbolique, mais je doute que PPDA ait intérêt à porter plainte.
Citation :
Publié par Thesith
Glaçant c'est bien le mot.... et encore une fois c'était connu mais personne n'a rien fait... J'espère vraiment qu'avec ce qui s'est passé autour de me too, que ça a suffisamment changé les mentalités pour qu'une telle situation soit rapidement dénoncé pour mettre fin aux agissements de l'agresseur.
Sinon c'est désespérant....
Je ne pense pas que les mentalité aient changé, une star reste une star et rapporte de l'argent.
Ce qui a changé, c'est que les entreprises ont compris qu'elles allaient perdre énormément d'argent si l'affaire s'ébruite. Donc le mec sera viré dès qu'il y aura du bruit (et ce, même s'il est innocent).

Au final, ça sera toujours l'argent qui dirige, pas la morale.
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
Je ne pense pas que les mentalité aient changé, une star reste une star et rapporte de l'argent.
Ce qui a changé, c'est que les entreprises ont compris qu'elles allaient perdre énormément d'argent si l'affaire s'ébruite. Donc le mec sera viré dès qu'il y aura du bruit (et ce, même s'il est innocent).

Au final, ça sera toujours l'argent qui dirige, pas la morale.
En France, j'ai un peu l'impression que ça retombe.
Ce que raconte Libé sur PPDA, en fait il y avait déjà eu des témoignages similaires sur PPDA et ça ne l'a jusqu'à maintenant pas inquiété. Zemmour a des accusations du même type sur le dos et ça n'a rien changé pour lui.
Darmanin c'est un petit peu différent, mais il a promis des avantages administratifs contre des faveurs sexuelles, c'est démontré par ses SMS et il a admis les faits, juste contesté que c'était illégal, mais en tout cas à part quelques féministes sur RS, là encore ça ne dérange personne.

Je crois que la société française reste définitivement plus laxiste sur ce genre de faits. Faut vraiment qu'il y ait pénétration avec violence ou de la pédophilie pour que ça choque. Et encore, il me semble que Hulot a bien des accusations de viols sur le dos sans que ça ne lui nuise.
Il y a eu un petit sursaut pendant metoo parce que c'était l'ambiance du moment, mais il semble que ce soit fini. Baupin lui ça a été particulier car EELV est un parti très féministe, donc forcément ce type d'attitude n'y sera jamais accepté. Si tu es un prédateur sexuel et politicien, vaut mieux être de droite
Citation :
Publié par Sango
Dire que même ici il faut se fader ce genre d'inepties.
Pas totalement, à gauche, tu te fais lâcher par ton parti et tu n'as plus aucune chance (ou presque) d'avoir une fonction nationale (pour le local c'est autre chose).
Alors qu'à droite, quelque soit tes condamnations, les partis te restent fidèles si tu es dans la ligne et que tu soutiens les ténors (quel qu'ils soient) du moment.

Cela reste une grande différence.
Citation :
Publié par Borh

Je crois que la société française reste définitivement plus laxiste sur ce genre de faits. Faut vraiment qu'il y ait pénétration avec violence ou de la pédophilie pour que ça choque. Et encore, il me semble que Hulot a bien des accusations de viols sur le dos sans que ça ne lui nuise.
Il y a eu un petit sursaut pendant metoo parce que c'était l'ambiance du moment, mais il semble que ce soit fini. Baupin lui ça a été particulier car EELV est un parti très féministe, donc forcément ce type d'attitude n'y sera jamais accepté. Si tu es un prédateur sexuel et politicien, vaut mieux être de droite
Sauf que même dans ce parti il a fallu un mouvement de fond pour que ça soit révélé, avant ça il a pu sévir en toute impunité. C'est dire à quel point libéré la parole de la femme est importante si on veut vraiment changer les choses.

Citation :
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
Je ne pense pas que les mentalité aient changé, une star reste une star et rapporte de l'argent.
Ce qui a changé, c'est que les entreprises ont compris qu'elles allaient perdre énormément d'argent si l'affaire s'ébruite. Donc le mec sera viré dès qu'il y aura du bruit (et ce, même s'il est innocent).

Au final, ça sera toujours l'argent qui dirige, pas la morale.
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
Y a toujours des abus possible, je pense par exemple à l'acteur Depp, même si le dossier est complexe, on a pu constaté que la violence elle venait bien de son ex compagne.
Mais faut bien faire quelque chose pour mettre fin à la culture d'impunité et faire en sorte aussi que les victimes (homme ou femme d'ailleurs) puissent s'exprimer.
Y aura forcément quelques menteurs dans le lot, mais l'innocent pris dans la tourmente a toujours la possibilité de se retourner contre son ex employeur et contre celui/celle qui l'a diffamé.


Après je souhaite à personne de subir de fausse accusation, et encore moins que ça ne serait "rien". Mais je ne vois aucune solution pour éviter ces situations. Globalement je pense que redonner du crédit à ce type d'accusation et virer ceux qui en sont les auteurs, ça permettra d'améliorer les choses.

En plus globalement quand on regarde les cas où y a eu de fausse accusation, y a une certaine constance, dans le sens que souvent tu as un/une accusatrice et que y a personne d'autre pour relayer les mêmes faits. A l'inverse quand y a du vrai, ça commence à balancer.
Parce qu'au fond ce type de comportement prédateur, la probabilité qu'un seul" incident" se produise est faible. Si le mec est un porc, il le sera à de multiple occasion.
Après ce n'est pas une démonstration absolue, puisqu'on a bien eu des cas de femme dénonçant leur bourreau, démenti par le monde, puis quelques années après on découvre qu'en réalité il a été protégé et que les accusations étaient bien réelles.


Je pense quand même que metoo a libéré la parole, et qu'on reviendra pas en arrière enfin pas totalement. Ce qui compte aussi, c'est qu'il faudrait vraiment au niveau collège/lycée des ateliers qui soient organisé sur le sujet, pour bien insister sur les comportements à proscrire.
Après peut être que ça existe déjà, à mon époque y avait rien du tout sur le sujet.
Citation :
Publié par Thesith
Ce qui compte aussi, c'est qu'il faudrait vraiment au niveau collège/lycée des ateliers qui soient organisé sur le sujet, pour bien insister sur les comportements à proscrire.
C'est le rôle de la famille. On a déja une société suffisamment sexualisée comme cela avec ceux qui veulent en faire un marqueur identitaire, pas besoin de rajouter une couche de sexe à l'école.
La sexualité doit relever du domaine du privé.
Citation :
Après je souhaite à personne de subir de fausse accusation, et encore moins que ça ne serait "rien". Mais je ne vois aucune solution pour éviter ces situations. Globalement je pense que redonner du crédit à ce type d'accusation et virer ceux qui en sont les auteurs, ça permettra d'améliorer les choses.
Faciliter les démarches légales pour les victimes, à commencer par un traitement sérieux des plaintes et des sanctions envers les agents refusant de les traiter. Les lois existent, maintenant faut les faire appliquer.

Pour ce qui est des vieilles affaires eh bien... C'est dommage mais c'est trop tard. Cruel, moche, mais si c'est prescrit ça reste la loi et un lynchage médiatique ne rentre pas dans le cadre légal. Par ailleurs, je ne vois pas en quoi ce type de démarche améliorera les choses au sein de la société.
Citation :
Publié par Sakka Purin
Faciliter les démarches légales pour les victimes, à commencer par un traitement sérieux des plaintes et des sanctions envers les agents refusant de les traiter. Les lois existent, maintenant faut les faire appliquer.

Pour ce qui est des vieilles affaires eh bien... C'est dommage mais c'est trop tard. Cruel, moche, mais si c'est prescrit ça reste la loi et un lynchage médiatique ne rentre pas dans le cadre légal. Par ailleurs, je ne vois pas en quoi ce type de démarche améliorera les choses au sein de la société.
y a malentendu quand je parle d'éviter ses situations c'est "les fausses accusations" dont je parle.
Citation :
Publié par Thesith
y a malentendu quand je parle d'éviter ses situations c'est "les fausses accusations" dont je parle.
Bah je pense que traiter sérieusement les plaintes permettrait de diminuer les fausses accusations.

Parce que si les cas de harcèlements etc... étaient systématiquement enregistrer et traiter par la police (sans critique de la police, je pense qu'elle n'en a actuellement pas les moyens), ça donnerait moins de poids aux accusations sur les RS, aux RHs etc... qui n'ont aucune suite légale.

Actuellement ce qui fait qu'une accusation publique à du poids même sans condamnation ni poursuite légale c'est à mon avis parce que nombreuses sont les personnes qui savent que même lorsque la situation est véridique et avéré, les recours légaux ont peu de chance d'aboutir.
Pendant ce temps là le site militant « paulette » explique pourquoi des personnages trans doivent être joués par des trans et non par des « acteur.rice.s cis »

https://www.instagram.com/p/CWGqmZML...dium=copy_link

On sera emmerdé si on fait un remake de La Chute

Sinon un syndicat a dénoncé des formations chez nous


Citation :
Madame la Directrice Générale,

Depuis le 3 novembre, une action de formation contre le sexisme est dispensée, par visioconférence, à certains agents de la XXX.
Assurée par le Groupe Egaé, elle s'adresse en priorité aux encadrants et élus en CHSCT.

Ce groupe, fondé par Mme Caroline de HASS - qui en assure aussi la codirection - prétend lutter contre le sexisme.
Or, certains propos de sa fondatrice témoignent de son caractère idéologique, sexiste voire discriminatoire vis-à-vis des hommes.
Madame de HAAS a notamment affirmé qu'un "... homme sur deux ou trois est un agresseur" ou encore que l'Etat est " le complice de ces crimes de masses que sont les viols". (lien joint).
Ce discours et ces positions témoignent d'une idéologie agressive visant à stigmatiser les hommes et à les réduire, pour partie, à d'abjects créatures.
Des agents de la XXX nous ont fait part de leur étonnement face au choix d'un groupe ouvertement politisé, sans nuance, et prétendant investir le champ de l'enquête administrative et de l'assistance en cas de poursuite disciplinaire.

Personne ne peut décemment soupçonner que « le syndicat en question » n'ait pas à cœur de prévenir et combattre, à chaque instant, toutes les violences que pourraient subir nos collègues, qu'elles soient sexistes, sociales ou d'une autre nature et cela indépendamment de leur couleur de leur religion , de leur sexe comme de leur orientation sexuelle.

Compte tenu que l'administration s'est attachée les services de cette société dirigée par des personnes que nous estimons comme ayant des positions orientées , sexistes et manquant ostensiblement d'impartialité, nous invitons donc nos collègues à faire le choix, en connaissance de cause, de participer ou non à cette formation.

Ce courrier sera donc diffusé .

Recevez , madame la Directrice Générale , l'expression de mes profonds respects.
C’est quand même assez savoureux de voir qu’on fait du combat un business, et que les copains haut fonctionnaires te réservent les places
Citation :
Publié par Kerjou
C’est quand même assez savoureux de voir qu’on fait du combat un business, et que les copains haut fonctionnaires te réservent les places
Les plus actifs militants de la plupart des causes finissent par y trouver un gain financier. Quand tu consacres ta vie à un truc, faut bien que tu trouves moyen de manger. Le soucis, c'est naturellement que, chez beaucoup de personne, la cause devient un moyen de soutenir le train de vie, et non pas les revenus un moyen de soutenir la cause.
Dans ces mouvances (De Haas, DiAngelo et autres noms à particules...), l'éthique finit par disparaître totalement sous la quête du fric. Et cette dernière pousse à choisir le modèle le plus agressif et le plus extrémiste possible, parce que les bouc-émissaires, la peur et l'humiliation des subalternes sont toujours des trucs qui plaisent aux classes dirigeantes qui sont les clients de ces personnes.
Citation :
Publié par Kerjou
Pendant ce temps là le site militant « paulette » explique pourquoi des personnages trans doivent être joués par des trans et non par des « acteur.rice.s cis »

https://www.instagram.com/p/CWGqmZML...dium=copy_link

On sera emmerdé si on fait un remake de La Chute

Sinon un syndicat a dénoncé des formations chez nous



C’est quand même assez savoureux de voir qu’on fait du combat un business, et que les copains haut fonctionnaires te réservent les places
Il me semble que plusieurs entreprises se sont faites condamner pour licenciements abusifs qui ont été déclenchées par des enquêtes internes et accusations d'Egae...
C'est bizarre qu'on continue de les engager.

Bon là, c'est juste une formation pas une enquête interne, pas de raison que ça se finisse par des licenciements, des condamnations, mais ça pose question tout de même.
Citation :
Publié par Feldi
J'arrive pas à comprendre ces personnes / sociétés qui font tout pour que ça se retourne sur leur gueule / contre leur cause qu'ils défendent...
Surtout en 2021, c'est évident que ça va se savoir et que ça va leur péter à la gueule...
Ben c'est que tu n'as pas compris le mécanisme alors. Je te rassure, De Hass et DiAngeli, il n'y a rien qui leur pète à la gueule, elles vont très bien merci pour elles, ca-shing comme disent les Américains.
Idem pour ceux qui les recrutent, hauts fonctionnaires, chefs d'entreprises ou politiques : ce ne sont pas eux qui paient les pots cassés lorsqu'il y en a.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés