[Sujet général] Actualité de l'espace

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Margenvinpak
Imagine à l'époque si on avait dit à tous les grands explorateurs "Bon les mecs, vous êtes bien gentils, mais vos explorations ca nous coûte une blinde, on annule tout"... la tronche de notre civilisation actuelle en serait grandement différente.
Les budgets sont sensiblement différents: les grands monarques européens pouvaient financer des expéditions sur leurs fonds propres. Même si armer des bateaux coutait cher, je pense que les 3 bateaux de Christophe Colomb ont du couter significativement moins cher que le programme Apollo en monnaie constante.
Citation :
Publié par Margenvinpak
- A très long terme, si on ne s'est pas auto-détruit avant, l'humanité devra foutre le camp de ce système solaire si elle veut survivre, dans +- 5 Milliards d'années notre étoile aura terminé sa combustion
oui là l'argument c'est plutôt que l'on n'est pas franchement pressés en fait.

Déjà à 1000 ans j'ai du mal à voir le futur de notre espèce, mais à un million et encore plus des milliards d'année
Citation :
Publié par znog
oui là l'argument c'est plutôt que l'on n'est pas franchement pressés en fait.

Déjà à 1000 ans j'ai du mal à voir le futur de notre espèce, mais à un million et encore plus des milliards d'année
Y'a clairement pas besoin de se projeter aussi loin. Y'a 300 ans on avait pas carthographié la terre entière, 250 ans plus tard on envoie des gens sur la Lune, et on peut raisonnablement imaginer construire des bases sur Mars dans le siècle à venir.

Si le voyage interstellaire est physiquement possible, j'ai du mal à imaginer qu'on mette plus de 1000 ans pour en avoir les moyens technologiques, même en considérant des potentiels retours à l'obscurantisme à cause des crises à venir.

Cela dit, il ne faudra pas attendre 5 milliards d'années pour que la terre devienne inhabitable. La température du soleil monte peu à peu avec le temps, indépendamment de tout changement climatique, d'origine humaine ou pas, la terre sera devenue invivable pour l'être humain bien avant que le soleil la détruise physiquement.
vous raisonnez à une échelle cosmique alors que la vie et encore plus la vie humaine ça représente rien à cette échelle. On a du mal à concevoir ce que signifie 1 milliard d'années par rapport à disons 100 000 ans qui est déjà une bonne durée pour parler d'espèce humaine.
Ca a pas bcp de sens d'essayer de se projeter à des temps aussi éloignés quand on parle du vivant.
L'image en question :

7825de4_1657578995417-main-image-deep-field-smacs0723-5mb.jpg

Pour que ce soit plus parlant, sur reddit quelqu'un a fait des comparaisons zoomées avec la même image par Hubble. Et là, ça claque :

https://imgur.com/D48RjDA
https://imgur.com/2tj6IHk
https://imgur.com/bHluCua
https://imgur.com/0DfG7V5
https://imgur.com/yuCf612

Sachant que c'est 12h d'ouverture pour JWST, contre 2 semaines pour Hubble.
un site pour comparer les images de webb et de hubble

https://johnedchristensen.github.io/WebbCompare

145062-1657714269-7820.png

145062-1657714321-1713.png

sur le chat du Monde

https://www.lemonde.fr/sciences/live...7_1650684.html
Citation :
11:13
Citation :
Quelle est la taille de l'image par rapport à notre ciel tout entier ?
TheHole
Cela dépend des images. Celle du Quintette, composite de plusieurs prises de vues, représente un cinquième de la pleine lune, alors que celle du champ profond s’est concentrée sur une zone correspondant, selon les mots du patron de la NASA, à un grain de sable tenu à bout de bras.

Citation :
11:08
Citation :
Bonjour,
si j'ai bien compris, les images incroyables révélées ont été réalisées en très peu de temps.
Que peut-on espérer voir/trouver si le télescope se concentre plusieurs jours/semaines sur un élément en particulier ?
Merci!
Charles
Bonjour Charles,
En effet, les premiers utilisateurs ont souligné que les « temps de pose » étaient infiniment moins longs qu’avec le télescope Hubble. « Il fallait cinquante heures à Hubble pour faire un champ profond, quand JWST le fait en une heure », rappelait l’astronome Johan Richard au moment du dévoilement de la première image. Il n’est donc pas forcément nécessaire de se concentrer plusieurs semaines sur un même objet. En revanche, cela permettra de cibler bien plus d’objets dans le même temps. Les équipes de la NASA ont aussi déclaré qu’elles pourraient théoriquement présenter une moisson comparable à celle d’hier chaque semaine. Cela étant, il faudra analyser ces images pour leur donner du sens, ce qui prend plus de temps…

Dernière modification par znog ; 13/07/2022 à 14h17.
Astronogeek a fait un bon boulot pour expliquer précisément ce qu'on voit sur chaque image, plus une comparaison avec les images de Hubble.

Bon, forcément, 24h après, il y a quelques approximations sans gravité, c'est monté à l'arrache (vue la définition des images, c'est un truc à flinguer un PC que de juste faire un zoom animé dessus...). Mais si vous voulez savoir à quoi correspondent toutes ces jolies couleurs, je recommande.

PS : regardez la version 4k de la vidéo, parce qu'en 360p, c'est l'horreur.
bel article sur le satellite Gaia, cartographe de la Voie lactée


Citation :
Ce satellite de l’Agence spatiale européenne (ESA), lancé en 2013, analyse systématiquement la lumière des objets du ciel les plus brillants en vue de produire une carte en trois dimensions d’environ 1 % de la Voie lactée. Le 13 juin, il a franchi une étape décisive en livrant à la communauté scientifique une première version complète de son catalogue.

Au total, 1,8 milliard d’étoiles et des millions d’autres corps, dont il est parvenu à recenser, non seulement l’emplacement sur la voûte céleste et la distance, mais, également, pour un certain nombre d’entre eux, la vitesse ou des propriétés physiques.


145062-1657997374-7465.png

https://www.lemonde.fr/sciences/arti...4_1650684.html
L’étage principal de la fusée chinoise Longue Marche-5B va retomber sur Terre de manière incontrôlée
(Le Monde) L’étage principal d’une fusée chinoise va retomber sur Terre de manière incontrôlée
La fusée Longue Marche-5B (LM-5B) a envoyé dans l’espace le deuxième élément de la station spatiale chinoise dimanche 24 juillet, rentrera dans l’atmosphère entre samedi soir et dimanche, dans une zone comprenant une immense partie de l’Amérique et de l’Australie, toute l’Afrique, le sud de l’Asie et de l’Europe (entre le 41e parallèle nord (la latitude de Madrid ou de Naples en Europe) et le 41e parallèle sud qui passe au sud de l’Afrique).

Aucun risque pour la France métropolitaine, mais cette vaste zone, qui contient le sud de l’Europe, une immense partie de l’Amérique, tout le continent africain, le sud de l’Asie et la quasi-intégralité de l’Australie, regroupe tout de même 88 % de la population mondiale...

L'étage principal de la fusée, un cylindre de 33 mètres de longueur pesant plus de 20 tonnes, ne se consumera pas intégralement lors de la rentrée dans l’atmosphère, et certains éléments atteindront le sol.

Pourquoi ce problème ne se pose-t-il pas à chaque lancement de fusée, mais uniquement avec la Longue Marche-5B ?
D’ordinaire, la mise en orbite d’un satellite s’effectue à l’aide d’une fusée à deux étages (avec, éventuellement, l’appoint de propulseurs à poudre). Le premier étage assure pendant quelques minutes l’essentiel de l’effort de poussée mais il est rapidement détaché et retombe dans un océan quelconque.
Le second étage, beaucoup plus petit, prend alors le relais pour assurer la mise sur orbite du satellite et est ensuite désorbité.

Le lanceur chinois ne suit pas ce scénario parce qu’il ne compte qu’un seul étage : il monte à plus de 250 kilomètres d’altitude et se retrouve, de ce fait, lui-même satellisé pendant quelques jours (brièvement, donc). À cette altitude relativement basse, il se frotte à la couche la plus haute de l’atmosphère, ce qui le fait retomber assez rapidement.

Cette redescente s’effectue de manière incontrôlée, car les moteurs de la LM-5B ne peuvent pas être rallumés.

Les Chinois n’ont jamais semblé s’en soucier, estimant que l’étage se consume en grande partie et que, si débris résiduels il y a, ils ont toutes les chances de retomber dans des océans (qui composent la majorité de la surface terrestre), des déserts ou des zones inhabitées.

« Il est clair que la Chine ne respecte pas les normes de responsabilité concernant ses débris spatiaux » dit Bill Nelson, administrateur de la NASA

Les scientifiques soulignent que si les pratiques actuelles devaient se poursuivre, elles auraient « une probabilité de 10 % de faire une ou plusieurs victimes sur une décennie ».
Une supernova observée à partir d'un réseau de radiotélescopes en créant l'image avec un superordinateur

Citation :
Estimated to be more than a million years old, and located 10,000 to 15,000 light-years away from us, this object in our galaxy was first classified as a supernova remnant by CSIRO radio astronomer Eric R Hill in 1967, using observations from CSIRO’s Parkes radio telescope.

Supernova remnants (SNRs) are the remains of powerful explosions from dying stars. The ejected material from the explosion ploughs outwards into the surrounding interstellar medium at supersonic speeds, sweeping up gas and any material it encounters along the way, compressing and heating them up in the process.

1464.jpg

https://www.theguardian.com/australi...ernova-remnant
C'est aujourd'hui normalement §
Et pour ceux qui aiment bien les explications techniques (en FR), Techniques Spatiales devrait faire un direct ( https://www.youtube.com/watch?v=ypTv1ML4U9k ) à partir de 10h30 environ. Si vous le connaissez pas, je recommande très très fortement ces 2 vidéos sur les flammes des fusées: https://www.youtube.com/watch?v=hex0PTPjm-A
Répondre

Connectés sur ce fil

2 connectés (1 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés