L'Agora

[Wiki][POGNAX] Coronavirus/Covid-19, ici c'est le sujet mondial

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Jenmir
Ca parle encore de Raoult et son fameux protocole, sauf que là, ca va nettement plus loin...


https://www.ledauphine.com/sante/202...horreur-humain
Didier Raoult sait tout autant expérimenter lui-même à l'insu de ses patients :
Il aurait mené des essais cliniques irréguliers (expressément interdits) contre la tuberculose, menant à de graves complications.
Citation :
Publié par Caniveau Royal
Ah bah tu m'étonnes qu'en fait la procureur de Marseille ne bouge pas. C'est en fait une habitude
Citation :
Ces essais ont été menés malgré le refus de l’Autorité française du médicament, l’ANSM, qui doit donner son aval aux recherches impliquant des êtres humains, en particulier les essais cliniques de médicaments. « Plusieurs patients, dont un mineur de 17 ans, ont eu de graves complications médicales provoquées par ce traitement », détaille Mediapart.

Interrogé par l’AFP, l’IHU de Marseille n’a pas répondu dans l’immédiat. L’ANSM, sans évoquer ces essais en particulier, a reconnu que plusieurs études avaient été menées d’une manière « pas admissibles » par l’organisme et que des « suites adéquates » ont été initiées par l’Agence, sans plus de précision. Les informations de Mediapart viennent en effet s’ajouter à des révélations publiées pendant l’été par l’Express selon lequel de nombreuses études menées à l’IHU s’affranchissaient depuis des années des règles encadrant les expériences impliquant des êtres humains.
Des suites adéquates ? J'aimerais bien savoir lesquelles.
Finalement notre grand savant est un escroc qui ne sait pas faire un essai clinique. Et on laisse faire !
En tant que professionnel de la recherche clinique j'ai comme un goût amer dans la bouche, surtout en me remémorant toutes les fois qu'on emmerde nos centres pour des détails par rapport à ce qui semble se passer à l'IHU.
Hier le seuil des 50.000 cas positifs au coronavirus a été franchi en GB (52.000)


Citation :
On Thursday, daily reported new Covid cases in the UK exceeded 52,000, the highest since July, with 49,298 reported on Friday alongside 180 new deaths within 28 days of a positive test.

Screenshot_20211022-212012_Chrome.jpg


Les perspectives sont hyper mauvaises, il y a 180 décès/jour en ce moment, mais avec 2-3 semaines de décalage entre contaminations et décès c'est très mal orienté

Leur R est entre 1 et 1.2

Je me demande s'ils ne vont pas en arriver à reconfiner, ce qui serait catastrophique politiquement.

https://www.theguardian.com/commenti...s-plan-b-data?
Les cas ce n'est plus vraiment un bon indicateur désormais vu que les vaccins perdent quand même beaucoup en efficacité sur la contagion.

Mais comme ils sont toujours bons sur les hospitalisations, ce qu'il faudrait surtout savoir c'est comment la courbe de cas graves évolue.
Parce que vivre avec des contaminations en soit c'est pas trop grave, mais l'impact sur le secteur de la santé, et sur les gens ayant d'autres maladies, est lui énorme.
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
Les cas ce n'est plus vraiment un bon indicateur désormais vu que les vaccins perdent quand même beaucoup en efficacité sur la contagion.

Mais comme ils sont toujours bons sur les hospitalisations, ce qu'il faudrait surtout savoir c'est comment la courbe de cas graves évolue.
Le monsieur a écrit juste au dessus qu'il en sont à 180 morts par jour (bon, en réalité c'est plutôt 130 en moyenne sur les 7 derniers jours) et qu'il est à peu près certain que ça va continuer à monter dans les 3 semaines à venir vu que le nombre de cas a augmenté depuis 3 semaines. Donc, non, ils ne sont pas bon du tout.
Citation :
Publié par znog
Je me demande s'ils ne vont pas en arriver à reconfiner, ce qui serait catastrophique politiquement.

https://www.theguardian.com/commenti...s-plan-b-data?
A ce stade le gouvernement est coincé, politiquement comme sanitairement.

- Un nouveau confinement, je ne sais même pas s'il serait respecté. Dans mon entourage en tout cas, pas du tout. Ca serait la goûte de trop.
- Ca serait aussi beaucoup trop d'eau dans le moulin des anti-vaccins. Donc, les gens se vaccinent en masse, mais au final ça sert à rien et on se retrouve au même stade ? J'imagine même pas la réaction du public.

Il faut absolument que le gouvernement reconnaisse sa défaite et fasse machine arrière sur certaines règles : réintroduction du masque généralisé en intérieur, peut-être même pass vaccinal généralisé. Mais là faut absolument réagir parce qu'on va droit à la catastrophe hivernale et si on se retape le lockdown de l'hiver dernier, ça va être une défaite extrêmement violente qui risque de faire des vagues, même à l'international- parce qu'allez pas croire que les antivax ne vont pas se saisir d'une occasion aussi belle de voir le fils prodige de la vaccination se faire marteler à ce point.

Le seul truc un peu "rassurant", c'est que encore une fois cette poussée est très localisée, dans le sud-ouest cette fois. Mais même lorsque la moitié du territoire est sur la redescente, les courbes font un pas en arrière pour deux pas en avant, donc même si c'est moins exponentiel que l'an passé ça reste une augmentation durable et certaine.
Citation :
Publié par Kafka Datura
parce qu'allez pas croire que les antivax ne vont pas se saisir d'une occasion aussi belle de voir le fils prodige de la vaccination se faire marteler à ce point
Bah j'en ai déjà un gratiné qui me balance n'importe quoi en MP, parce qu'il a cru au vu de mon dernier poste que je fais partie de sa secte. Mais bon il a loupé la partie du message de znog qui dit que le Re est compris entre 1,0 et 1,2 sans aucune restriction, ce qui prouve l'efficacité énorme du vaccin vu qu'avec le variant Indien le R0 est estimé entre 5 et 8.

Les antivax devraient sortir sur leur balcon tous les soirs pour applaudir les personnes vaccinées, grâce auxquelles ils vivent à l'heure actuelle sans avoir à rester terré dans leur trou sous la contrainte d'un confinement strict.
Sur la situation en UK, ils auraient pu s'épargner ça sans s'enfermer juste en maintenant encore le masque. Nous on l'a fait et visiblement ça marche bien, parce que concrètement y a pas grand chose d'autre que le port du masque qui explique une telle différence.

Ensuite certes à priori même avec plein de cas, ça devrait aller niveau hospitalisation et décès (encore que les soignants eux se passeraient bien à nouveau d'une nouvelle vague) disons que probablement ça fera comme une mauvaise année de grippe. Mais au delà de ça, c'est qu'en laissant circuler le virus comme ils le font, ça accroit le risque d'avoir un nouveau variant qui pour le coup pourrait s'avérer problématique vis à vis de l'efficacité du vaccin.

Car si on réfléchit faudrait pas grand chose pour que ça refoute bien le bordel. Si tu te retrouves avec un variant qui fait qu'au lieu d'avoir une diminution de 90/95% des cas grave, ça tombe à 75% Et bien tu es bon pour des services de santé à nouveau saturé.

Tout ça parce qu'ils veulent pas mettre le masque....
Citation :
Publié par Soumettateur
Bah j'en ai déjà un gratiné qui me balance n'importe quoi en MP, parce qu'il a cru au vu de mon dernier poste que je fais partie de sa secte. Mais bon il a loupé la partie du message de znog qui dit que le Re est compris entre 1,0 et 1,2 sans aucune restriction, ce qui prouve l'efficacité énorme du vaccin vu qu'avec le variant Indien le R0 est estimé entre 5 et 8.

Les antivax devraient sortir sur leur balcon tous les soirs pour applaudir les personnes vaccinées, grâce auxquelles ils vivent à l'heure actuelle sans avoir à rester terré dans leur trou sous la contrainte d'un confinement strict.
Je suis d'accord. Par chez moi on vit comme si il se passait rien, si le vaccin n'était pas là on serait déjà à 100 000+ par jour ça fait aucun doute. Je pense que c'est facile d'arguer que "le vaccin est efficace". Mais ça devient de plus en plus dur d'argumenter sur "le vaccin suffit". Clairement, il ne suffit pas/plus.
Oui les 180 évoqués c'est un max récent, en moyenne glissante, il est lissé
Screenshot_20211023-012341_Chrome.jpg


Sur les comparaisons entre pays riches tu as

  • mal vacciné avec masque mal porté (en fait ce serait mieux d'avoir un État et pas tout le pays, puisque c'est fort hétérogène aux USA)
  • Bien vacciné mais sans masque ni passe
  • Un peu moins bien vacciné mais avec masque et passe sanitaire

Screenshot_20211023-012022_Chrome.jpg

Hors fake news, je ne sais pas si les antivax vont en tirer grand chose, par contre les anti-masque et les anti-passe, c'est clair que la vaccination est nécessaire, mais pas suffisante.

En tout cas ce qui m'étonne c'est à quel point ils persistent à croire que le vaccin seul suffit contre le variant delta.

Même un super-champion de la vaccination n'arrive pas à descendre les décès
Screenshot_20211023-013922_Chrome.jpg

Au Portugal

Citation :
Mais si le masque n'est plus obligatoire dans ces établissement, le Pass sanitaire l'est. Même si 85 % de la population portugaise est complètement vaccinée, les masques devront être portés dans les transports publics, les hôpitaux, les écoles, les lieux de divertissement et les zones commerciales de plus de 400 mètres carrés.
Citation :
Le Pass reste obligatoire pour les voyages en avion, en bateau, les visites dans les maisons de retraite et les hôpitaux, ainsi que les grandes manifestations culturelles et sportives. Mais il n'est en revanche plus obligatoire dans les restaurants, les hôtels ou les lieux de travail.
https://fr.euronews.com/2021/10/01/c...-et-au-vatican
Citation :
Publié par znog
Sur les comparaisons entre pays riches tu as

  • mal vacciné avec masque mal porté (en fait ce serait mieux d'avoir un État et pas tout le pays, puisque c'est fort hétérogène aux USA)
  • Bien vacciné mais sans masque ni passe
  • Un peu moins bien vacciné mais avec masque et passe sanitaire
Je ne vois pas ce qui te permet de classer la qualité de vaccination entre la France, les Etats Unis ou le RU. En nombre de doses ou en taux de vaccination, la France est plutôt devant. Au-delà de ça chaque vaccin a une efficacité et une évolution avec le temps différentes et assez complexes à estimer très précisément.

Dernière modification par Soumettateur ; 23/10/2021 à 07h22.
Citation :
Publié par Kafka Datura
A ce stade le gouvernement est coincé, politiquement comme sanitairement.

- Un nouveau confinement, je ne sais même pas s'il serait respecté. Dans mon entourage en tout cas, pas du tout. Ca serait la goûte de trop.
- Ca serait aussi beaucoup trop d'eau dans le moulin des anti-vaccins. Donc, les gens se vaccinent en masse, mais au final ça sert à rien et on se retrouve au même stade ? J'imagine même pas la réaction du public.

Il faut absolument que le gouvernement reconnaisse sa défaite et fasse machine arrière sur certaines règles : réintroduction du masque généralisé en intérieur, peut-être même pass vaccinal généralisé. Mais là faut absolument réagir parce qu'on va droit à la catastrophe hivernale et si on se retape le lockdown de l'hiver dernier, ça va être une défaite extrêmement violente qui risque de faire des vagues, même à l'international- parce qu'allez pas croire que les antivax ne vont pas se saisir d'une occasion aussi belle de voir le fils prodige de la vaccination se faire marteler à ce point.

Le seul truc un peu "rassurant", c'est que encore une fois cette poussée est très localisée, dans le sud-ouest cette fois. Mais même lorsque la moitié du territoire est sur la redescente, les courbes font un pas en arrière pour deux pas en avant, donc même si c'est moins exponentiel que l'an passé ça reste une augmentation durable et certaine.
Politiquement je crains plus la silencieuse extrême droite (sur ce sujet) que les antivax

Dernière modification par Lionel90 ; 23/10/2021 à 08h17.
Citation :
Publié par Thesith
Sur la situation en UK, ils auraient pu s'épargner ça sans s'enfermer juste en maintenant encore le masque. Nous on l'a fait et visiblement ça marche bien, parce que concrètement y a pas grand chose d'autre que le port du masque qui explique une telle différence.
L'ancienneté de la vaccination aussi. Les Anglais se sont vaccinés avant nous, du coup leur immunité est plus ancienne et plus faible.
Je n'exclurais pas que ce qui se passe là bas, c'est ce qui va nous arriver dans quelques mois.
Toujours la cata en Belgique, ou plusieurs hôpitaux repassent en phase 1A (réserver 25% des lits en réa pour les cas Covid).

Ma cousine qui a fait une rechute du cancer du sein, se fait opérer le 9 novembre. Ca faisait 10 jours que les médecins lui ont mis tous ses examens en catastrophe, car au vu de l'explosion des cas et des hospitalisations, ils étaient pas certains de pouvoir lui placer une date pour l'opération (mastectomie) et de la maintenir sans risque de devoir la post-poser.

Et en plus, ils lui ont annoncé qu'elle quitterait l'hôpital dés le lendemain de l'opération, car l'hôpital est déjà full et qu'ils doivent absolument faire de la place.

L'hôpital ou elle va (Sainte Elisabeth à Namur), le chef de service Réa a déclaré avant-hier que lors des 2 derniers mois, il n'avait eu qu'un seul patient entrant en réa qui était vacciné, et c'était une dame âgée souffrant d'une maladie immunodépressive. Tous les autres patients qui sont entrés en réa sur ces deux derniers mois avaient tous le même point commun... ils n'étaient pas vaccinés, et il n'y avait pas que des "vieux", il y avait aussi des -30 ans, des personnes en bonne santé, etc...

Son collègue, responsable du service pneumonie a donné plus de précisions. Il a actuellement x patients hospitalisés pour cause de Covid, dont 38% de vaccinés. La grosse différence qu'il constate, c'est que les vaccinés y sont pour des symptômes moyens (forte fièvre, grosse fatigue générale, etc...) on va dire les symptômes d'une bonne grosse grippe, mais sans plus, la plupart restent hospis quelques jours le temps de reprendre du poil de la bête puis rentrent chez eux. Par contre, dans les non-vaccinés, beaucoup développent des formes plus graves après quelques jours et passent en détresse respiratoire et filent en unité Réa.

Pour ces deux médecins, il n'y a pas photo, le vaccin n'empêche pas d'être contaminé ni de développer des symptômes "moyens" qui obligent de passer quelques jours en traitement dans une chambre à l'hosto pour les moins chanceux, mais à ce stade, le vaccin fait clairement la différence et est "l'interrupteur" entre "je rentre chez moi" et "je vais en réa car je sais plus respirer seul" dans une très grosse majorité des cas.
Citation :
Publié par Soumettateur
Je ne vois pas ce qui te permet de classer la qualité de vaccination entre la France, les Etats Unis ou le RU. En nombre de doses ou en taux de vaccination, la France est plutôt devant. Au-delà de ça chaque vaccin a une efficacité et une évolution avec le temps différentes et assez complexes à estimer très précisément.
Borh évoque la question de l'ancienneté de la vaccination, argument qui me paraît le plus convaincant pour dire que la vaccination anglaise est désormais moins efficace (mais même là, ce que l'on a trouvé jusqu'ici pointe une efficacité de la protection contre les formes graves stable dans le temps).


Quant à l'argument que j'imagine que tu vas utiliser "AstraZeneca est moins efficace" il faut rappeler la plus grosse étude mondiale sur le sujet, qui est française

https://forums.jeuxonline.info/sujet...l#post31187573

Citation :
Il n'y a pas de grosse différence entre Pfizer, Moderna et AstraZeneca
Citation :
Finalement, que montrent ces deux cohortes, suivies jusqu’au 20 juillet de cette année ? La première, focalisée sur les 75 ans et plus, a comparé 3,6 millions de personnes vaccinées (entre le 27 décembre 2020 et le 30 avril) à 3,6 millions de personnes qui ne l’étaient pas. Chez les vaccinés, 85,3 % avaient reçu du Pfizer, 8,7 % du Moderna et 6,1 % de l’AstraZeneca.

Verdict : le risque d’hospitalisation pour Covid-19, à partir du quatorzième jour après la seconde dose, chute de 92 % pour Pfizer, de 96 % pour Moderna et de 96 % pour AstraZeneca. Le risque de décès lié au Covid-19 diminue pareillement pour Pfizer et Moderna

Après il y a encore la question du variant delta, ou le fait que les Britanniques ont mieux vacciné les populations prioritaires..


Mais bon an mal an c'est pas absurde de considérer les couvertures vaccinales française et britannique comme similaires. La couverture portugaise comme excellente et celle des USA comme moyenne, je trouve.
Ben les données actuelles en France ne vont pas dans le bon sens a priori. Si cela se confirme, sans que des mesures soient prises pour contrer le développement actuel constaté, cela risque de repartir...
Il y a trop de relache dans les gestes barrières amha (même moi je fais moins attention...) et vu que le sujet c'est le prix du litre d'essence, je sens que cela ne va pas être la joie d'ici un mois tout en espérant me tromper.
Citation :
Publié par Colsk
Ben les données actuelles en France ne vont pas dans le bon sens a priori. Si cela se confirme, sans que des mesures soient prises pour contrer le développement actuel constaté, cela risque de repartir...
Il y a trop de relache dans les gestes barrières amha (même moi je fais moins attention...) et vu que le sujet c'est le prix du litre d'essence, je sens que cela ne va pas être la joie d'ici un mois tout en espérant me tromper.
clairement, on est sur une remontée
evolution_deps_0.jpg


reffectif.jpg
Miniatures attachées
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : 145062-1634976887-4443.png
Taille : 2290x1672
Poids : 1,09 Mo
ID : 685522  
Citation :
Publié par Soumettateur
Le monsieur a écrit juste au dessus qu'il en sont à 180 morts par jour (bon, en réalité c'est plutôt 130 en moyenne sur les 7 derniers jours) et qu'il est à peu près certain que ça va continuer à monter dans les 3 semaines à venir vu que le nombre de cas a augmenté depuis 3 semaines. Donc, non, ils ne sont pas bon du tout.
Ce que tu dis n'est pas pertinent :


Tout d'abord, 180 morts, cela paraît certainement beaucoup, mais au pic de la pandémie, ils ont eu jusqu'à 1600 morts par jour. L'objectif n'est évidemment pas de reproduire cela, mais pour le moment, on est très, très loin de ces pics de mortalités. Donc dire que les chiffres sont "bons" est peut-être exagéré, mais dire qu'ils ne sont "pas bons du tout" l'est tout autant. Sur ce seul critère, la situation actuelle est moyenne : ce n'est pas glop, on pourrait faire mieux, mais compte-tenu des mesures inexistantes et du taux de vaccination, c'est une situation acceptable.
Royaume-Uni - Mortalité.png

Ensuite, cela va effectivement augmenter dans les semaines à venir, mais tout le principe de la vaccination est que cela diminue fortement la corrélation entre nombre de cas et décès. C'est très dur, à notre niveau, de faire des projections fiables, mais il semble très improbable que le nombre de morts quotidiens se rapproche de celui des vagues précédentes, même en ne faisant rien.


Aussi, pour être plus direct : si la tendance se confirme, même si le nombre de morts progresse, il ne justifiera probablement pas de nouvelles mesures. En revanche, ce qui est plus inquiétant, c'est la forte progression des hospitalisations, qui pourrait, elle, nécessiter de nouvelles mesures.
Royaume-Uni - Hospitalisations.png
Citation :
Publié par znog
Borh évoque la question de l'ancienneté de la vaccination, argument qui me paraît le plus convaincant pour dire que la vaccination anglaise est désormais moins efficace (mais même là, ce que l'on a trouvé jusqu'ici pointe une efficacité de la protection contre les formes graves stable dans le temps).
Il a été prouvé scientifiquement que les vaccins sont efficaces au long court parce qu'ils activent la mémoire immunitaire, ce qui est suffisant pour prévenir les cas graves nécessitant une hospitalisation.

Le problème de l'hémisphère nord, c'est principalement l'automne, exactement comme l'année dernière.

Et le problème du Royaume-Uni, c'est de ne plus ou presque plus avoir de mesure barrière pendant l'automne en étant parti d'une activité épidémique plus élevée au début de la période hivernale. C'était le cas de la France en 2020 et la résurgence des épidémies virales au retour du froid et de l'humidité est rapportée depuis l'antiquité, observée cliniquement depuis bientôt un demi-siècle et largement documentée avant la pandémie à SRAS-Cov2.

Les virus dit hivernaux (grippe, gastro-entérite, angine, rhume, etc.) circulent tout au long de l'année mais ne deviennent épidémiques qu'au début de l'automne. Ça ne s'explique pas que par la baisse de stimulation immunitaire sur la période hivernale de 2020, sinon on n'a aucune explication pour l'augmentation hivernale des décès observée tout au long du siècle dernier et la proportion de ces décès dues aux infections virales.

La vaccination n'a rien à voir avec l'hiver.

Sinon, du côté de l'optimisme, la concurrence virale à l'échelle individuelle pourrait entraver l'expansion exponentielle du SRAS-Cov2 comme les virus Influenza préviennent les infections à rhinovirus, même si à ce jour, on n'en sait encore rien. Néanmoins, la probabilité du développement d'une immunité croisée avec les HCOV et celle qu'une autre infection à HCOV empêche une infection à SRAS-Cov2 parce que les cellules sont "déjà occupées" sont à ce jour très loin d'être faibles. Je rappelle que les SL-Cov ont été classés dans un groupe similaire à OC43 et HKU1 selon autant des similarités génétiques qu'un tropisme quasiment identique, et on sait que les coronavirus humains du groupe 2a ont une cyclicité de réinfection de trois ans.

Ca n'empêchera pas les chiffres de monter en flèche en début de période hivernale pour atteindre un pic autour de février dans l'hémisphère nord, mais ça n'autorise pas non plus à extrapoler sur une baisse d'efficacité des vaccins, alors qu'à l'exception notable du vaccin contre la rage, tous les vaccins fonctionnent sur la base de la mémoire immunitaire plutôt que sur la production continue d'anticorps neutralisant.

Quant à encore aujourd'hui présenter le Royaume-Uni comme les champions de la vaccination, c'est une erreur.

_20211023_124755.JPG

Source.

Les analyses qui découlent de cette erreur sont au mieux invalides.

Dernière modification par TabouJr ; 23/10/2021 à 13h06.
C'est hors-sujet, mais je lis sur le site de Santé Publique France / Géodes cette note :

21/10/2021
Données SOS médecins

Suite à un mouvement social, la Fédération SOS Médecins France ne transmet plus de données à Santé publique France depuis ce jour et ce pour une durée annoncée d'un mois. Les surveillances Asthme, Bronchiolite, Bronchite, COVID-19, Gastro-entérite aigüe, Grippe, pathologies ORL, Pneumopathie et Traumatisme son impactées.

Dans mon esprit, SOS médecins est une association. Qu'est-ce qui fait qu'ils soient spécifiquement en grève ?

Ça, plus un bug de chiffres dans les services d'urgences de l'AP-HP, et qui font que les chiffres d’Île-de-France sont à considérer avec prudence selon leurs dires,
font que l'on est moins précis.

De plus, voici les tests quotidiens de ces derniers jours. Depuis qu'ils ont été rendus payants, ceux de conforts sont moins nombreux :

2021-10-11 507 202
2021-10-12 444 799
2021-10-13 413 685
2021-10-14 807 675
2021-10-15 373 051
2021-10-16 283 550
2021-10-17 60 555
2021-10-18 390 684
2021-10-19 346 795

et ça pose problème à mon sens, parce qu'alors on détecte moins les nouveaux malades, qui sont surtout des non vaccinés. Et tant qu'ils sont malades s'ignorant, ils diffusent.

Côté incidence, on remonte un peu : 49.5, contre 48.5 et 48.2 la veille.
Ce que je ne sais pas, c'est si c'est uniforme dans toute la France ou s'il y a d'un côté des départements où l'épidémie s'arrête et d'autres où elle repart nettement.
Citation :
Publié par Caniveau Royal
Dans mon esprit, SOS médecins est une association. Qu'est-ce qui fait qu'ils soient spécifiquement en grève ?
Ils se considèrent sous-payés et mal considérés.

Et SOS Médecins, c'est plus d'un cinquantaine d'associations.
Citation :
Publié par Alandring
Tout d'abord, 180 morts, cela paraît certainement beaucoup, mais au pic de la pandémie, ils ont eu jusqu'à 1600 morts par jour. L'objectif n'est évidemment pas de reproduire cela, mais pour le moment, on est très, très loin de ces pics de mortalités. Donc dire que les chiffres sont "bons" est peut-être exagéré, mais dire qu'ils ne sont "pas bons du tout" l'est tout autant. Sur ce seul critère, la situation actuelle est moyenne : ce n'est pas glop, on pourrait faire mieux, mais compte-tenu des mesures inexistantes et du taux de vaccination, c'est une situation acceptable.
Royaume-Uni - Mortalité.png

Ensuite, cela va effectivement augmenter dans les semaines à venir, mais tout le principe de la vaccination est que cela diminue fortement la corrélation entre nombre de cas et décès. C'est très dur, à notre niveau, de faire des projections fiables, mais il semble très improbable que le nombre de morts quotidiens se rapproche de celui des vagues précédentes, même en ne faisant rien.


Aussi, pour être plus direct : si la tendance se confirme, même si le nombre de morts progresse, il ne justifiera probablement pas de nouvelles mesures. En revanche, ce qui est plus inquiétant, c'est la forte progression des hospitalisations, qui pourrait, elle, nécessiter de nouvelles mesures
Au niveau de l'effet médiatique, il faut différencier la crise à 1600 décès / jour et le régime permanent.

Mais le plateau actuel a 130 décès quotidiennement c'est 47.000 morts en rythme annuel

Et le pic de 180 que l'on a vu et qui va devenir l'ordinaire, c'est 65.000 décès par an.



Enfin sans rester juste sur les décès et pour la grande majorité qui se remettent après la phase aiguë, il y a les covid longs qui peuvent même toucher des personnes asymptomatiques

Citation :
En croisant tous les résultats disponibles, ils ont déduit que 54% des patients post-Covid étudiés présentent au moins un symptôme un mois après l’infection. Ils ont montré que ces symptômes sont persistants à moyen et long terme, puisque 55% des patients sont toujours concernés deux à cinq mois après l'infection et 54% le sont encore six mois plus tard
https://www.leprogres.fr/sante/2021/...ees-concernees


.. Donc on peut refaire les calculs avec 50.000 cas positifs / jour au lieu de s'arrêter à 110-180 décès pour estimer le problème que l'on a.
https://www.liberation.fr/societe/sa...L7QP4EWNJTJQA/
https://www.liberation.fr/societe/sa...I7FD3W2Y7SSJ4/


Une des conséquences de la crise du covid et de l'émergence des sectes anti-sciences, c'est que cela aura permis de mettre en lumière certaines pratiques détestables. On a parlé il y a peu des expérimentations faites au Brésil sans le consentement des patients, à base de "protocole Raoult". On apprend désormais que Raoult faisait ce genre de chose de manière routinière en France :

Citation :
«Didier Raoult utilise des patients précaires et souvent étrangers comme des cobayes. C’est inhumain.» Dans une enquête publiée ce vendredi, Mediapart cite des employés anonymes de l’Institut hospitalo-universitaire de Marseille, dirigé par Didier Raoult. Les faits reprochés sont gravissimes : des essais cliniques de traitements contre la tuberculose non déclarés et donc illégaux.
Le média en ligne a eu accès à «des comptes rendus d’hospitalisation et des échanges de courriels» révélant «que depuis au moins 2017 et jusqu’en mars 2021, l’IHU a prescrit, malgré les refus de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), une combinaison de quatre médicaments, dont l’efficacité dans le traitement de la tuberculose n’a jamais été démontrée, ni même évaluée, et qui pouvait même être toxique».

En conséquence des traitements reçus, plusieurs patients, dont un mineur de 17 ans, ont connu des complications médicales graves. «Mais la goutte d’eau a été de voir deux patients finir en urgence au bloc opératoire pour des complications rénales qu’on aurait pu éviter. Ils sont roumains et ne porteront jamais plainte. Ils ne se doutent même pas qu’ils ont été utilisés pour des essais interdits», poursuit le témoin interrogé par Mediapart.
Ce type devrait être en taule. Il y fera peut-être un séjour. Mais j'aimerai que ses complices soient eux-aussi poursuivis :
Citation :
l’IHU et son fondateur étaient protégés par un réseau politique et médiatique local et national. Le pitoyable cliché selon lequel Didier Raoult, plus grand infectiologue de l’univers, faisait les frais de la jalousie d’hommes de paille parisiens guidés par le ministère de la Santé et Big Pharma a été répété ad nauseam sur tout ce que les médias français comptent de chaînes d’infotainement ou de radios de «droite décomplexée». Tous ceux qui espéraient tirer profit de cette pandémie s’en sont mêlés : Michel Onfray, Bernard Henri-Lévy, Florian Philippot, Nicolas Dupont-Aignan, Louis Fouché, Martine Wonner et j’en passe ont loué le grand chercheur se débattant seul et courageusement contre une horde lilliputienne de tracassins administratifs.
Répondre

Connectés sur ce fil