La Croisée des Mondes

[Actu] Quelles possibilités de retraites ou de reconversions pour les pro gamers ?

Répondre
Partager Rechercher
Uther a publié le 21 février 2019 cette actualité sur le site Asie :

Citation :
https://jolstatic.fr/www/captures/1342/8/44068-240.jpg
Le jeu professionnel est une activité encore jeune et rare, mais en Corée, les problématiques de reconversion (ou plus rarement de retraite) des pro gamers commencent à se poser. Certains imaginent des carrières administratives ou comme joueur en Occident.

Si le « pro gaming » est une activité encore très jeune et que les joueurs professionnels susceptibles d’en vivre (correctement) sont encore relativement peu nombreux, le secteur se développe et s’organise –...

Une réaction ? Une analyse ? Une question ? Ce fil de discussion est à votre disposition.
Citation :
Publié par Blitz-Ace
150 000€ par an , cela fais 12 500€ par mois. C'est très très très loin d'être "MODESTE"....
C'est clair, à moins d'avoir un train de vie de luxe, auquel cas c'est très limite par mois, les pauvres...
Ici en Chine, ils font principalement du streaming (suivant les dons, ils peuvent bien arrondir leur fin de mois), de plus en Chine ça vient d'être reconnu comme un vrai travail d'être pro-gamer.
attention en France c'est sur du court terme. N'allez pas croire que vous allez faire gamer pro toute votre vie ! les jeunes croient que en faisant du youmachintwich / esport (la définition du sport est dans le dictionnaire la aussi faut aussi leur dire ce qu'est le sport) vont être riche, c'est d'un triste et pas un exemple du futur.
Citation :
Publié par Blitz-Ace
150 000€ par an , cela fais 12 500€ par mois. C'est très très très loin d'être "MODESTE"....
Faut comparer ce qui est comparable : on parle des meilleurs mondiaux dans leur sport. Combien gagnent les meilleurs tennisman par exemple ?
Ouais enfin c'est un choix de vie, après ça avec l'argent de côté ils peuvent reprendre des études s'ils le veulent. Ou au pire être au smic, après l'argent qu'ils ont mit de côté ils doivent être bien. Car si je comprend bien ils sont aussi hébergé non ? C'est sur qu'un mec qui visait un master il doit se sentir plus lésé, s'il comptait gagner 2500 euros par mois dans sa branche mais c'est la vie. Pour une partie d'entre eux c'est bien mieux que ce s'ils auraient pu espérer comme début de carrière, cela leur donnera un bon bonus côté argent pour débuter dans la vie.

Le pire cela doit être ceux qui ont se sont donné une année sabbatique pour tenter l'esport et n'ont jamais été recruté ou ceux ayant été recruté qu'un an ou deux... Je me doute que ceux en bas de l'échelle dans l'esport doivent pas non plus gagner des masses, mais probablement plus qu'un smic j'imagine...
Un article intéressant serait l'avenir des streameurs en France ; toute les structures genre Solary etc, je me demande ce que cela donnera par la suite. Et ça attire tellement de gens en ce moment ; de devenir twitcheur

Autant certains ont des bagages si j'ose dire, autant d'autres ben c'est creux, pas de brevet, pas de bac, pas d'exp job...
Même avec des bagages je pense pas que ça t'assures forcément un retour serein dans la vie active derrière, en tout cas je parle pour moi. J'ai un CAP Boulanger (+ pâtisserie), et faut voir comment j'ai été reçu des fois par des employeurs parce que je n'avais pas travaillé depuis 2-3 mois. Alors si je m'arrêtais pendant cinq ans pour faire un truc qui n'a rien à voir, très peu de personnes (dans l'artisanat en tout cas) voudraient de moi. Après c'est probablement différent selon les secteurs j'en conviens.
Etre streamer et fonctionner pour pouvoir se faire plus d'un SMIC c'est être auto-entrepreneur, gérer sa propre merde tout seul et réussir. Si la personne concernée n'est pas trop idiote elle saura très bien comment transférer cette expérience vers un autre métier (surtout si ça fait plus de 5 ans d'autonomie).

Vous en faites pas pour les streamers et les pro-gamers, il y'a très peu d'élus (quoique de plus en plus à notre époque) mais pour ceux qui le sont, l'avenir est loin d'être noir (bien entendu si t'es devenu streamer à temps-plein sur un malentendu et que t'es con comme un balais, tu te planteras plus tard, mais ça c'est le cas peu importe la profession).
Citation :
Publié par Gray/Galko
Etre streamer et fonctionner pour pouvoir se faire plus d'un SMIC c'est être auto-entrepreneur, gérer sa propre merde tout seul et réussir. Si la personne concernée n'est pas trop idiote elle saura très bien comment transférer cette expérience vers un autre métier (surtout si ça fait plus de 5 ans d'autonomie).

Vous en faites pas pour les streamers et les pro-gamers, il y'a très peu d'élus (quoique de plus en plus à notre époque) mais pour ceux qui le sont, l'avenir est loin d'être noir (bien entendu si t'es devenu streamer à temps-plein sur un malentendu et que t'es con comme un balais, tu te planteras plus tard, mais ça c'est le cas peu importe la profession).
Si tu es streamer SOLO ouais ; mais si tu fais partie d'une boite comme Solary, eclypsia ou autre, ça donnera quoi après la fin de ton contrat ?
Ça reste le monde du travail, t'as des jeunes sans qualif qui commencent par faire de la préparation de commande chez Materiel.net, d'autres comme eux qui ont de la chance de bosser dans un domaine du digital en plein essor pendant quelques années.

De mon expérience, retrouver un job c'est, avant même de parler de qualifications, une question de confiance en soi, en tes propres capacités. Quand t'as passé 8 ans de ta vie à vivre de ta passion, je pense pas me tromper en disant que ça te fout sur un bon pied pour savoir ce que tu veux dans la vie ensuite.

Bien sur qu'il y aura des mecs un peu edgy qui seront paumés après cette expérience, mais je pense qu'il s'agit d'une minorité. Pour revenir un peu sur le sujet: Est-ce qu'on doit s'inquiéter de la reconversion professionnelle d'un môme qui aura passé 5-8 ans à faire ce que même pas 1% de la population mondiale peut avoir la chance de faire ? Nah, he'll be fine.
Parasite au sens marxiste du terme : ne participe en rien au travail productif.
Regarder des mecs jouer, c'est à dire vivre son loisir au travers du loisir d'un tiers... c'est comme matter la tv poubelle tel les anges...
Appeler cela du "travail" cest franchement navrant et risible a la fois.
Société immatérielle, de gloriole éphémère , larbin du marché et de la consommation sans fin engendrant des gens complément frustrés voir drogués, en demandant tjrs plus de virtuelle et plus de tunes dans un mirage fin pays de cocagne. Un eldorado , une chimère pour la majorité.

Quand sonnera l'heure en l'homme de faire le point sur sa vie, que son temps numérique à consommé sans pitié, la chute sera dur car tel est l'implacable retour du réel. Cachez vous dans vos mensonges numériques et autres parades de passion. La finalité de la révélation d'un irrécupérable gâchis vous saisira, tôt ou tard...
Les pro gamers ont choisi ce type activité professionnelle : à 25 ans, ils peuvent toujours faire une formation pour adultes et trouver un autre métier.
Citation :
Publié par iempire
[Diatribe]
Et donc quelle différence avec ceux qui regardent du foot (ou n'importe quoi d'autre du genre) à la télé ?

Par ailleurs dans le cadre de l'article on parle bien des joueurs pro, censés être les meilleurs dans leurs disciplines, pas de passer sa vie à regarder un random streameur.
Si tu vois pas l'intérêt de regarder meilleur que soi, pour ensuite essayer de progresser soi-même, je peux rien faire pour toi et j'espère que t'as jamais passé de temps dans ta vie à regarder un match d'un quelconque sport plutôt que d'utiliser ce précieux temps pour pratiquer toi-même.

Citation :
Publié par K-2SO
Les pro gamers ont choisi ce type activité professionnelle : à 25 ans, ils peuvent toujours faire une formation pour adultes et trouver un autre métier.
Je le vois aussi comme ça. Leur carrière peut être considérer comme une parenthèse. Il y a plein de filiales pour reprendre des études une fois adulte de nos jours.
Suivant le secteur de plus en plus d'employeur ne sont pas surpris de voire débarquer des gens qui ont eu une une vie professionnelle tout à fait différente auparavant, qui se reconvertissent.
Et encore une fois ça n'est en rien différent de la problématique des joueurs de sports traditionnels qui vivent la même chose à des âges parfois similaires suivant le sport pratiqué.

Dernière modification par TtK ; 23/02/2019 à 10h39.
Je sais pas ; les sportifs pro, une fois hors course, ont toujours des propositions mêmes sans chercher (entraîneur, gestion du sport dans X ville etc).

Le streameur, je sais pas si quelqu'un va aller le pêcher après, mais c'est une remarque que sur ce point !
Citation :
Publié par TtK
Et donc quelle différence avec ceux qui regardent du foot (ou n'importe quoi d'autre du genre) à la télé ?
C'est exactement ce que j'allais écrire ^^ sans compter que niveau travail "productif" avec toutes les usines qui ferment et un import global mal gérer, on est de sacré clampins en France.
Citation :
Publié par iempire
Cachez vous dans vos mensonges numériques et autres parades de passion.
Mec, je vis en milieu rural, la seule vérité autour de moi, c'est le constat que celles qui font le plus d'emploi, ce sont les maisons de retraites.
Citation :
Parasite au sens marxiste du terme : ne participe en rien au travail productif.
Regarder des mecs jouer, c'est à dire vivre son loisir au travers du loisir d'un tiers... c'est comme matter la tv poubelle tel les anges...
Appeler cela du "travail" cest franchement navrant et risible a la fois.
Société immatérielle, de gloriole éphémère , larbin du marché et de la consommation sans fin engendrant des gens complément frustrés voir drogués, en demandant tjrs plus de virtuelle et plus de tunes dans un mirage fin pays de cocagne. Un eldorado , une chimère pour la majorité.

Quand sonnera l'heure en l'homme de faire le point sur sa vie, que son temps numérique à consommé sans pitié, la chute sera dur car tel est l'implacable retour du réel. Cachez vous dans vos mensonges numériques et autres parades de passion. La finalité de la révélation d'un irrécupérable gâchis vous saisira, tôt ou tard...
ok j'ai trouvé plus fort que moi lol.....MON DIEU APPRENEZ MOI!!!!
Citation :
Publié par K-2SO
Les pro gamers ont choisi ce type activité professionnelle : à 25 ans, ils peuvent toujours faire une formation pour adultes et trouver un autre métier.
héhé +1

Citation :
Publié par iempire
Parasite au sens marxiste du terme : ne participe en rien au travail productif.
Regarder des mecs jouer, c'est à dire vivre son loisir au travers du loisir d'un tiers... c'est comme matter la tv poubelle tel les anges...
Appeler cela du "travail" cest franchement navrant et risible a la fois.
Société immatérielle, de gloriole éphémère , larbin du marché et de la consommation sans fin engendrant des gens complément frustrés voir drogués, en demandant tjrs plus de virtuelle et plus de tunes dans un mirage fin pays de cocagne. Un eldorado , une chimère pour la majorité.

Quand sonnera l'heure en l'homme de faire le point sur sa vie, que son temps numérique à consommé sans pitié, la chute sera dur car tel est l'implacable retour du réel. Cachez vous dans vos mensonges numériques et autres parades de passion. La finalité de la révélation d'un irrécupérable gâchis vous saisira, tôt ou tard...
mouai j'ai plus d'estime pour eux que pour un banquier de wall street et autre mondialo de "haute voltige"

Dernière modification par ZopekTheDude ; 24/02/2019 à 22h32. Motif: Auto-fusion
Citation :
Publié par iempire
Regarder des mecs jouer, c'est à dire vivre son loisir au travers du loisir d'un tiers... c'est comme matter la tv poubelle tel les anges...
Pas forcément. Y a des joueurs de foot de district qui matent la ligue des champions parce qu'ils pourront jamais atteindre ce niveau eux même. Jouer à CSGO a ton petit niveau et mater les IEM actuellement ça fait parfaitement sens également. Ou regarder un stream qui t'apprend quelque chose, de la part d'un mec intelligent, bon communicateur et super marrant, c'est (à dose raisonnable) pas plus débile qu'autre chose. Après y a effectivement une grosse partie du "Twitch game" qu'est assez abrutissant, mais c'est comme pour tout le reste, à toi de faire le tri, y a de tout.

Citation :
Société immatérielle, de gloriole éphémère (...)
Allez hop, un lexomil dans tes corn flakes le matin, j'te sens pas bien, la.

Sinon sur le sujet initial:

Je le vois peu mentionné mais une première chose importantissime serait d'atteindre un certain niveau d'étude avant de se lancer dans le progaming/streaming à temps plein. Ca facilite la reconversion. Et entamer cette dernière avant l'age de 34 ans, sans essayer de tirer un peu pathétiquement sur la corde le plus longtemps possible pour ne pas avoir à se retrouver dans le "vrai" monde. Si tu te retrouves dans le monde du travail à 27-28 ans avec une VRAI formation, que t'as confiance en toi et que tu peux attester que ces dernières années t'as fais quelque chose de certes peu conventionnel mais de bel et bien sérieux et que tu peux d'une certaine façon présenter comme un atout, t'es pas foutu pour le monde du travail. Le prix à payer est sans doute de réduire légèrement la durée de cette première carrière.
Il faut visiblement être jeune pour être pro-gamer. 25 ans pour finir une carrière de haut niveau, c'est extrêmement jeune je trouve!

Au sujet de faire des études avant, en prévision de sa carrière après E-sport, c'est je penses un paris impossible à tenir.
25 ans c'est l'âge où la plupart des gens viennent d'achever leur cursus et rentrent dans la vie active.
Il vaut mieux reprendre les études après en profitant de ses économies.
HS : Ou autre critère, être une nana ; quelque soit l'âge, si t'es bien faite, ben tu deviens "streameuse pro" (dans le sens professionnel = boulot = rapporte des sous) en faisant.... littéralement rien. Une camgirl des temps moderne
Citation :
Publié par 23 Cm
HS : Ou autre critère, être une nana ; quelque soit l'âge, si t'es bien faite, ben tu deviens "streameuse pro" (dans le sens professionnel = boulot = rapporte des sous) en faisant.... littéralement rien. Une camgirl des temps moderne
Et à 35 ans c'est terminé. Avec la retraite qui se profile à 70 ans pour cette génération, ça laisse un léger gap à combler.
Ça reste des compétiteurs qui bosse en équipe, sens du travail et du sacrifice.
Dans les métiers "internationnaux et ouvert aux profils atypique" comme l IT.
On ne leur dira jamais qu esce que ta foutu pendant x temps.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés