Séries / Télévision (Le Cercle Taberna)

Netflix - The OA

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Deathlight
On voit clairement que les bouquins ont ete introduit apres le debut de l'histoire il me semble.
Sauf erreur de ma part (spoil saison 2):
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
C'est ce que dit le père de Prairie à French. Mais de mémoire en saison 1 on ne sait pas du tout à quel moment Prairie a eu ces bouquins et ça jetait un doute sur la véracité de ses propos.
Citation :
Publié par Aragnis
Sauf erreur de ma part (spoil saison 2):
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
C'est ce que dit le père de Prairie à French. Mais de mémoire en saison 1 on ne sait pas du tout à quel moment Prairie a eu ces bouquins et ça jetait un doute sur la véracité de ses propos.
Spoil:
Citation :
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
Meme dans la saison une on voit qu'ils sont absolument tout neuf, et qu'ils sortent de l'emballage. Il faudrait que je re-regarde mais j'ai su direct en voyant la saison 1 que ils vennaient de se faire deposer la. Je pensais que c'etait un flic qui a fait ca justement pour la discriditer. Apres ca remonte je peux me tromper !
Citation :
Publié par kragen
j'ai beaucoup aimé la première saison mais là, je suis passé à côté.
J'ai fini hier et les deux saisons sont vraiment très différents.

Et quand ils ont écrit le scénario, je suis convaincu que Marling et Batmanglij étaient sous l'influence de diverses substances.
Saison 2

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
Vraiment du mal à accrocher. Ça démarrait bien sur les deux premiers épisodes, et j'ai trouvé qu'ils jetaient des nouvelles idées et des nouveaux concepts sans chercher à les approfondir. Au lieu de donner de la complexité à l'ensemble ça m'a juste donné l'impression de partir dans tout les sens. J'ai absolument détesté la fin qui brise le quatrième mur, c'est quelque chose dont j'ai horreur. Malheureusement, comme c'est la fin de la saison, ça me déçoit d'autant plus :/ autre point qui m'a déçu j'ai eu la sensation qu'ils ne savaient pas vraiment quoi faire de leurs personnages en dehors du trio de tête Prairie/Hap/Homer.

Du reste, Hap est toujours aussi bon, j'ai trouvé Karim très cool, et les acteurs sont toujours au top. Pas sûr que je regarde la saison 3 cela dit
Ce chef d'oeuvre , j'en ressors et c’était incroyable
Je reviendrai pour des posts plus détaillés mais WOUAH cette fin hahahah et cet épisode 5 de dinguo !

The OA > le reste.

Mdr les joliens qui sont passés a coté
On pourrait dire mdr ceux qui sont tombés dans le panneau de cette saison 2 Airman, mais bon, les gouts de chacun sont indiscutables.

Cette saison 2 donc, je me quote sur le ressenti de la saison 1
Citation :
Dans cette série j'ai retrouvé un peu toutes les thématiques qui étaient explorés dans divers films : les univers parallèles et le deuil comme dans Another Earth, les groupes sectaires et la gestuelle comme dans sound of my voice, la loyauté et le secret comme dans The East.

J'étais donc en terrain connu quand j'ai abordé la série. Un peu trop même puisque du début à la fin j'avais l'impression d'assister à un mash up combinant tous ces films cités plus haut que j'avais adoré.
Je peux réutiliser ces mots et conclure ce coup-ci que je n'ai pas aimé cette saison 2 et je sais d'avance que la saison 3 sera pire.

Brit Marling nous écrit un conte de fée stupide où la méchante sorcière est un protagoniste mâle. Quand lors de la saison 1 on pouvait encore penser que le conte fée était le fantasme complet d'une folle retenue captive trop longtemps. Ici on est obligé de se farcir une mythologie peu cohérente et de se l'ancrer comme vérité dans cet univers.

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
• L'antagoniste est super intéressant, même si son insistance à faire le mal n'a plus de sens dans cette saison 2. A côté de ça la protagoniste devient antipathique tant son personnage semble déconnecté de la réalité et ses tentative d'engager des sentiments sont peu crédibles.

• La série est lente, elle tease beaucoup de chose pour au final délivrer très peu (l'arc narratif du détective, qui est pas mal en soit, tombe à plat). Cette fin de merde avec cette mise en abyme ultime, nous fait comprendre qu'on s'est tapé une saison de transition entre la saison 1 et 3.

• L'arc narratif du club des cinq avec BBA est complètement grotesque

• Je commence à penser que l'ego de Brit Marling est surdimensionné tant elle se pose en déesse dans toutes les facettes de ses personnages. Ok elle est belle dans la vie, elle est brillante aussi, merci on le sait.

• Mon dieu le personnage d'Irene Jacob est à baffer et le coup des robots putain, j'ai pouffé. Elle intervient un peu comme un lapin sorti du chapeau pour accélérer le scénario qui à ce moment là patine un peu. Comme par hasard elle reconnait les "voyageurs du suicide" comme on pourrait les appeler, et cabotine en balançant des remarques sibyllines.

• Le poulpe on en parle ? C'est pas celui qui donnait les pronos de la coupe du monde ? Non c'était cool le poulpe, au moins l'image avait de l'impact.


Bon enfin je me déchaîne un peu sur des détails mais cette saison 2 me laisse une impression de fuite en avant, là ou je trouvai que le succès de la saison 1 tenait dans la permission du doute. La mythologie qu'on nous impose est un gloubiboulga neo-new age où l'on fait presque l'apologie du suicide. Quand on sait que cette série risque vachement d'impressionner les ados, ou Airman par exemple, je trouve ça un peu limite.

Je ne peux m'empêcher de comparer cette saison avec la saison 3 de the Leftovers, où les sujets traités ne sont pas si éloignés et bien je trouve que la comparaison fait mal dans l'émotion rendue là où chaque fin d'épisode nous laissait au bord des larmes dans the leftovers, chaque fin d'épisode de the OA m'a laissé circonspect, pour dire le moins.
Je ne partage pas du tout ton opinion et je trouve au contraire que la série est vraiment très bonne, la saison 2 n'est pas à la hauteur de la saison 1 certes, justement parce qu'on pouvait penser que c'était le délire d'une folle comme tu le précises mais part sur un autre champ d'ouverture qu'est le devenir de la conscience humaine.

Je ne crois pas que Brit Marling se prenne pour une messie des temps modernes et cherche à se mettre en valeur à travers son personnage. J'y vois plus le personnage de AO comme un martyr, une victime des événements de la vie qui assume parfaitement ce qu'elle est et choisit d'améliorer le quotidien de ses amis en allégeant leur douleur (aucun du club des 5 n'a une vie "facile").

J'ai trouvé l'idée de la danse magnifique justement, surtout quand on sait qu'elle a été crée par une chorégraphe spécialement pour la série et c'est un message délivré aux spectateurs sur l'avenir de la race humaine et la conscience que doit prendre l'Homme dans son rapport avec la Terre (c'est très new-age comme message mais j'ai cru comprendre que l'actrice principale l'était aussi dans la vie de tous les jours).

Le personnage d'Irène Jacob "Elodie" est clairement l'antagoniste des deux prochaines saisons au vu de la fin de la saison 2 car je reste persuadé que le message est de sauver HAP et de l'aider à lui chercher une forme de rédemption personnelle malgré l'ensemble de ses crimes commis durant tous les épisodes.

Concernant la fameuse nuit antique, c'est juste une réminiscence de la Nature qui cherche à communiquer avec l'espèce humaine et qui cherchait AO depuis longtemps pour l'aider dans sa tâche et peut-être même l'aider à évoluer.

Je ne crois pas que cela soit l'apologie du suicide comme solution mais surtout un message sur la vie après la mort et une prise de conscience collective sur l'avenir de l'Homme sur cette Terre.

C'est une série qui m'a pris aux tripes justement parce qu'elle ne laisse pas indifférente (qu'on aime ou qu'on n'aime pas, qu'on adhère ou pas au message), que le thème abordé est original et que c'est surtout une série à ne pas bingewatcher pour ne pas passer à côté de détails importants.

Concernant Leftovers, ma réaction a été l'inverse, j'avais trouvé cela chiant, le passage à un moment de la saison 1 où un pauvre connard se fait poursuivre par une meute de chiens imaginaires m'avait fait pleurer de rire et je trouvais que c'était de la grosse branlette intellectuelle pour pas dire grand chose d'intéressant.
q
Bref, the OA est entrain de devenir une de mes séries cultes, m'a fait tirer des larmes à la fin de la saison 1, m'a fait râler devant mon écran à la fin de l'épisode 1 de la saison 2 quand HAP lâche un coucou, ça va à AO et m'a fait regretter de devoir attendre deux ans pour avoir une saison 3 parce que cela m'a pris aux tripes.

Maintenant, je conçois parfaitement que l'on ne puisse pas accrocher à cette série et je dirais tant mieux car la marque d'un chef d'oeuvre que de ne pas laisser indifférent comme une vulgaire série de supers héros pop-corn et cela a prouvé que les américains sont capables de faire autre chose que du bas-de-gamme grand public.

Maintenant, si tu cherches un messie qui se prend pour David Lynch sans aucun talent et que tu as envie de rire un peu, va jeter un coup d'oeil à l'ensemble de l'oeuvre de Neil Breen, c'est quelque chose.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par lndigo
On pourrait dire mdr ceux qui sont tombés dans le panneau de cette saison 2 Airman, mais bon, les gouts de chacun sont indiscutables.

Cette saison 2 donc, je me quote sur le ressenti de la saison 1

Je peux réutiliser ces mots et conclure ce coup-ci que je n'ai pas aimé cette saison 2 et je sais d'avance que la saison 3 sera pire.

Brit Marling nous écrit un conte de fée stupide où la méchante sorcière est un protagoniste mâle. Quand lors de la saison 1 on pouvait encore penser que le conte fée était le fantasme complet d'une folle retenue captive trop longtemps. Ici on est obligé de se farcir une mythologie peu cohérente et de se l'ancrer comme vérité dans cet univers.

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
• L'antagoniste est super intéressant, même si son insistance à faire le mal n'a plus de sens dans cette saison 2. A côté de ça la protagoniste devient antipathique tant son personnage semble déconnecté de la réalité et ses tentative d'engager des sentiments sont peu crédibles.

• La série est lente, elle tease beaucoup de chose pour au final délivrer très peu (l'arc narratif du détective, qui est pas mal en soit, tombe à plat). Cette fin de merde avec cette mise en abyme ultime, nous fait comprendre qu'on s'est tapé une saison de transition entre la saison 1 et 3.

• L'arc narratif du club des cinq avec BBA est complètement grotesque

• Je commence à penser que l'ego de Brit Marling est surdimensionné tant elle se pose en déesse dans toutes les facettes de ses personnages. Ok elle est belle dans la vie, elle est brillante aussi, merci on le sait.

• Mon dieu le personnage d'Irene Jacob est à baffer et le coup des robots putain, j'ai pouffé. Elle intervient un peu comme un lapin sorti du chapeau pour accélérer le scénario qui à ce moment là patine un peu. Comme par hasard elle reconnait les "voyageurs du suicide" comme on pourrait les appeler, et cabotine en balançant des remarques sibyllines.

• Le poulpe on en parle ? C'est pas celui qui donnait les pronos de la coupe du monde ? Non c'était cool le poulpe, au moins l'image avait de l'impact.


Bon enfin je me déchaîne un peu sur des détails mais cette saison 2 me laisse une impression de fuite en avant, là ou je trouvai que le succès de la saison 1 tenait dans la permission du doute. La mythologie qu'on nous impose est un gloubiboulga neo-new age où l'on fait presque l'apologie du suicide. Quand on sait que cette série risque vachement d'impressionner les ados, ou Airman par exemple, je trouve ça un peu limite.

Je ne peux m'empêcher de comparer cette saison avec la saison 3 de the Leftovers, où les sujets traités ne sont pas si éloignés et bien je trouve que la comparaison fait mal dans l'émotion rendue là où chaque fin d'épisode nous laissait au bord des larmes dans the leftovers, chaque fin d'épisode de the OA m'a laissé circonspect, pour dire le moins.
Ok désolé de t'avoir provoqué comme ca, pas besoin de rager et tout lol
On va passer sur pas mal de points de ton message car tu l'a visiblement écrit en étant vener (Bizarre de mémoire t’étais pas un gros fan de Twin peaks ou je te confonds avec un autre Jolien )

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
Perso j'ai bien aimé l’antagoniste et son développement qui n'est que suite logique de la s1 ou il essaye de vraiment en savoir plus sur tout cet "univers", ainsi que celui du détective qui est juste énorme.
Par contre je trouve que le principal "méchant" dans la s2 n'est pas du tout Hap mais prairie, pourquoi ? A cause de ce qu'elle fait de l’âme de Nina et toute la saison traite de ça et sa résolution n'arrive que grâce au nouveau personnage qui arrive (et qui fait du bien car elle a l'air de connaitre beaucoup sur l'univers de la série et les multi-dimensions )
Ma foi si tu n'aimes pas le concept de Mort et de vie après-mort c'est pas pour toi, moi j'avoue que ces thèmes me parlent et m’intéressent.


Par contre une de tes phrases m'a fait tilter
Citation :
Brit Marling nous écrit un conte de fée stupide où la méchante sorcière est un protagoniste mâle
Pourquoi t'aimes pas ce fait ? C'est de Hap dont tu parles ? ou d'un autre perso ? (Ruskin ? )


@sinernor
Espérons que la s3 arrive en 2020
Citation :
Le personnage d'Irène Jacob "Elodie" est clairement l'antagoniste des deux prochaines saisons au vu de la fin de la saison 2 car je reste persuadé que le message est de sauver HAP et de l'aider à lui chercher une forme de rédemption personnelle malgré l'ensemble de ses crimes commis durant tous les épisodes.
Pas mal comme théorie, perso je me demandais si elle avait pas un lien avec l'ange vu dans la s1.
Ça pourrait expliquer pourquoi elle est autant familière avec Prairie ?
J'ai adoré le passage avec le Poulpe mais mon passage préféré est celui avec la nature et les arbres géants
Brit doit être secrètement fan de Miyazaki

Citation :
Je ne crois pas que cela soit l'apologie du suicide comme solution mais surtout un message sur la vie après la mort et une prise de conscience collective sur l'avenir de l'Homme sur cette Terre.
C'est un message d'espoir et d’espérance et c'est plutôt cool en faite même si oui c'est très delicat comme sujet.

Perso c'est une de mes séries préférées en 2019

@Patrick Dan
Tres bonne théorie, j'avais zappé totalement la NDE de scott
J'ai un avis semblable à Indigo sur cette saison 2 que je viens de terminer.

C'est creux au possible, une sorte de fatras sans queue ni tête. Cette saison, par son écriture médiocre, me fait penser au très mauvais film qu'était High-Rise, ou encore à The Neon Demon ou, dernièrement, Under The Silver Lake : on balance du code, du symbole, de la référence mais l'écriture, le liant, est tellement médiocre que le tout en devient franchement creux. Il y a un goût de New Age crade assez déplaisant.

Tout ce qui est lié au personnage d'Irène Jacob est loupé, et c'est bien dommage.

Par contre la série a d'indéniables qualités : les acteurs s'en sortent tous à merveille et donnent à voir des personnages attachants. L'ambiance, également, est l'aspect qui donne envie d'aller au bout de la série.

Visuellement, c'est mitigé, moins intéressant que la première saison. Je retiens juste le trip dans la maison en très bon moment, qui compense la déception de réal après la découverte "derrière la porte" de Hap.
Pas véner du tout @Airman, plutôt taquin.

Un peu amer d'avoir décroché de cette série dont j'attendais cette saison avec impatience. J'avais juste besoin que le mystère demeure entier, sans plonger tête baissée dans le surréalisme et justement à cause de l'expérience Twin Peaks the return que j'avais dévoré, et dont le final m'a cruellement déçu avec des mois de recul.

Si je devais noter The OA S2 je lui donnerais une note de 6,5/10, donc pas vraiment une catastrophe puisque il y a des points positifs à retenir :
Dans le jeu des acteurs justement où Jason Isaac surnage un peu et Kingsley Ben Adir est pas mauvais du tout
@Mr-CDL
Je partage ton avis, la série est confuse au possible, ça part dans tous les sens, une impression d'empilement qui en fin de compte ne dit pas grand chose et ne sert pas à grand chose, j'ai peur que la série souffre du syndrome Lost. Ca reste agréable à suivre, hormis les épisodes avec les gamins, y'a quelques passages assez sympa, c'est une bonne gourmandise, mais aussitôt avalée, aussitôt oubliée.
Citation :
Publié par lndigo
Pas véner du tout @Airman, plutôt taquin.

Un peu amer d'avoir décroché de cette série dont j'attendais cette saison avec impatience. J'avais juste besoin que le mystère demeure entier, sans plonger tête baissée dans le surréalisme et justement à cause de l'expérience Twin Peaks the return que j'avais dévoré, et dont le final m'a cruellement déçu avec des mois de recul.

Si je devais noter The OA S2 je lui donnerais une note de 6,5/10, donc pas vraiment une catastrophe puisque il y a des points positifs à retenir :
Dans le jeu des acteurs justement où Jason Isaac surnage un peu et Kingsley Ben Adir est pas mauvais du tout
Ah ok
Ils pouvaient pas garder le mystère je pense ou alors faire de The OA: une saison unique et avoir une fin ou
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
on ne voit pas Prairie de l'autre coté
, de ce fait on laisse le choix aux spectateurs de choisir ce qu'ils veulent comprendre de la série.
The Leftovers c'est 3 crans au dessus hein, faut pas déconner qd meme.

The OA S01 j'avais bcp aimé.
La S02 y a du bon et du moins bon, ça change pas mal l'ambiance vu qu'on est plus dans la phase d'exposition mais ça souffre du syndrome Lost qui laisse plein d'idées en chemin.
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
(il a servi à quoi en fait le détective ?)


Bilan du visionnage plutôt positif même si pas mal de choses font hausser des sourcils voir des épaules mais ça reste fraichement naif et sympatoche.

Mais sérieux, encore une fois, The Leftovers ca boxe pas dans la meme catégorie, la réal, l'acting, la zic, le scenar....
Citation :
Publié par Fubinx
The Leftovers c'est 3 crans au dessus hein, faut pas déconner qd meme.

The OA S01 j'avais bcp aimé.
La S02 y a du bon et du moins bon, ça change pas mal l'ambiance vu qu'on est plus dans la phase d'exposition mais ça souffre du syndrome Lost qui laisse plein d'idées en chemin.
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
(il a servi à quoi en fait le détective ?)


Bilan du visionnage plutôt positif même si pas mal de choses faut hausser des sourcils voir des épaules mais ça reste fraichement naif et sympatoche.

Mais sérieux, encore une fois, The Leftovers ca boxe pas dans la meme catégorie, la réal, l'acting, la zic, le scenar....
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
Je dirai, Le détective a servi à :
Prouver que les événements d'une dimension peuvent être influencés par une autre (Communication inter-dimensionnelle )
D'ailleurs ce qu'il voit à la fin rajoute aussi à la "découverte" d'HAP dans son nouveau Labo
Je viens de finir la dernière saison et franchement même si ça reste sympathique je trouve que ça a perdu de son charme, peut être l'effet découverte qui n'est plus là mais j'ai trouvé ça moins palpitant.
Je viens de finir. Bon, la réal, les acteurs, les images, tout ça c'est nickel.

Côté scénario ça part un peu dans tout les sens. Tout le côté surnaturel avait, dans la saison 1, un côté très abstrait qui faisait que ça passait tout seul, ce bras de fer entre la raison et le surnaturel était vraiment ce qui faisait toute l'âme de la série.

Dans cette saison ça devient beaucoup plus concret et.... clairement j'ai moins aimé cette approche. Je trouve les réactions des personnages face au surnaturel vraiment pas crédible. Le truc c'est que c'est plus un parti-pris qu'un vrai défaut, faire en sorte que les personnages acceptent aussi facilement des situations totalement WTF donne à tout ces phénomènes une nature divine, qui transcende la raison. Je comprends la démarche, mais clairement j'adhère pas.

Je continuerai sans doutes les saisons suivante, j'ai quand même passé un bon moment, mais j'aurai préféré qu'on en reste à la saison 1 et sa fin ouverte.
En tout cas je suis rassuré, depuis meetoo je croyais qu'on ne verrait plus de boobs dans une série TV
Coucou Irene Jacob. Bon vu que c'est une femme qui pilote la série, j'imagine que c'est autorisé. (quelle hypocrisie)


Sinon, la vache, je ne sais pas ce qu'ils fument dans la série, mais c'est de la bonne. Là franchement, ils ont du y aller directo au peyotl !
J'avais adoré la saison 1, la scène de la cafétéria m'avait donné des frissons, alors j'attendais cette suite avec impatience.

J'ai pris le temps de finir mes séries en cours et je me suis refait la saison 1 en 3 jours, histoire de bien me remettre dans l'histoire et de capter les allusions dans la saison 2, j'ai bien fait.

Et j'ai avalé la saison 2 en 3 jours également, parfaite!

Effectivement, pour ceux qui voulaient rester dans le mystère, c'est raté, pour ma part, je voulais vraiment aller au fond du processus et comprendre si Prairie était un ange ou non et je suis ravie, même s'il y a encore beaucoup de questions.


Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
J'ai beaucoup aimé voir les personnages dans la nouvelle dimension et cette idée de chemins parallèles qui changent selon nos décisions. Par contre, j'ai trouvé qu'on abandonnait beaucoup trop le "club des cinq", comme vous dites, et surtout Steeve qui méritait qu'on s'attarde plus sur son stress post-traumatique et la place que Prairie a pris dans sa vie.

J'ai adhéré à l'histoire du détective et je suis curieuse de connaître son rôle exact. On comprend que les esprits peuvent voyager d'une dimension à l'autre sans passer par les mouvements (Michelle).

J'ai trouvé le personnage de HAP bien plus intéressant. Il a surtout le rôle du scientifique qui cherche à tout expliquer, un peu comme les téléspectateurs, entre ceux qui adhèrent à la partie mystique et ceux qui cherchent la cohérence . On voit qu'il est souvent dépassé, comme lorsqu'il rencontre Elodie, quand il discute avec Nina à la fin, quand il passe dans "notre" dimension (je mets entre guillements parce qu'on n'est pas sûr que ce soit vraiment notre dimension). La plupart du temps, il se trouve face à une énigme qu'il essaye de résoudre: l'acquisition de talents lors d'une NDE, les mouvements, les dimensions, le lien très fort qu'il sent entre Prairie et lui (et qu'il tente d'expliquer en allant dans une dimension où ils sont mari et femme). Je pense que c'est l'un des personnages les plus complexes et pas seulement un "méchant".

Pour les moins, j'ai moyennement accroché au poulpe, c'était WTF, et à sa mention du frère. Qui est ce frère? Est-il conscient? Homer? Steeve? D'autant plus que le psy du FBI annonce dans le motel aux club des cinq qu'il est là pour aider OA, donc potentiellement ce frère, et on ne le revoit pas dans Treasure Island. A quoi a-t-il servi au juste?

Je n'ai pas non plus aimé le délire escape game dans la maison, à n'y rien comprendre. Ca fait partie du jeu, le but est d'accéder au vitrail qui est le miroir de la vérité mais c'était WTF aussi.




Dans tous les cas, je me referai les deux saisons avec plaisir avant la 3ème. C'est bien sûr qu'il y aura une suite ou ce sont des rumeurs?
Avec Netflix, on ne sait jamais.

Pour moi, the OA est une série magnifique parce dérangeante justement et qui ne laisse pas indifférent, qu'on aime ou pas.

Il y a des séries où tu vas la regarder ou pas, et si c'est naze, tu ne continueras pas en passant à autre chose et en l'oubliant.

Hors, ce show est fait pour marquer le spectateur. On peut trouver ça moisi, dire que c'est de la merde en barre mais c'est une série dont on se souviendra des années après, en bien ou en mal.

Et c'est là que je trouve que Brit Marling a été forte dans l'écriture de la série et s'est impliquée dedans car c'est un véritable OVNI parmi les randoms qui sortent chaque mois et dont personne ne se souviendra des mois après.

J'ai adoré la saison 1, beaucoup aimé la saison 2 mais moins sur le parti pris de tout lâcher dès le premier épisode et je devais probablement en attendre trop car cela m'a secoué la fin de la saison 1. Finalement, fallait-il faire une saison 2 à the OA ou laissé tel quel?
Citation :
Publié par sinernor
J'ai adoré la saison 1, beaucoup aimé la saison 2 mais moins sur le parti pris de tout lâcher dès le premier épisode et je devais probablement en attendre trop car cela m'a secoué la fin de la saison 1. Finalement, fallait-il faire une saison 2 à the OA ou laissé tel quel?
Pour ma part j'aurai préféré sans saison 2. Même si cette dernier restait sympa à regarder, c'est de la saison 1 que je me souviendrai, clairement pas de la 2. Disons que la saison 1 reposait sur un subtil équilibre qui encourageait à s'intéressait aux phénomènes mis en scène, qu'on soit croyant, athée, septique ou convaincu par les phénomènes paranormaux. Je pense que c'est là où elle a réussit, c'est qu'elle sait traiter de ces sujets d'une façon qui arrive à faire écho où qu'on se situe dans ces mouvements de pensées.

La saison 2 casse totalement avec cette optique, en partant vers du fantastique aux inspirations new age / mystique totalement assumé, ce qui n'est pas du goût de tout le monde (pas trop du miens en tout cas) et retire tout libre court à l'interprétation.

Les deux saisons prennent clairement position sur ces sujets, mais la saison 1, c'était fait avec beaucoup de subtilité et d'humilité, la saison 2 est beaucoup plus rentre dedans.
Idem j'avais adoré la saison 1, je suis plus dubitatif sur la saison 2..
Ça partait pourtant bien, dans la lignée de la saison 1 avec de nouveaux personnages. Mais au fil de la saison ils te rajoutent mystère sur mystère à un rythme effréné, de plus en plus WTF, sans vraiment résoudre les précédents. Pour moi ils sont partis trop loin.
La série reste malgré tout accrocheuse et je regarderais la saison 3 si elle sort un jour.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés