Monde du travail (La Taverne)

12h payées 10 : quid du temps légal de pause ?

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Oulanbator
J'espère qu'avec çà tu as un rythme de repos type 3 jours par semaine voire plus, parce que sinon elle est ou ta vie ?
Je suis intérimaire, tout ce que je bosse et subis c'est de mon fait
J'ai travaillé hier en "12h" mais c'est peut être le quart de mon temps de travail annuel, en général c'est plutôt du 7h30. C'est moi qui choisi où je bosse et donc les horaires qui vont avec.
Mais ma vie ? Je bosse en moyenne 180h par mois, 190 au mois de septembre, j'ai pris 4 jours de repos Bienvenue dans le monde merveilleux de la Santé où il manque des milliers de paramédicaux et où les administratifs pressent ceux qui restent comme des citrons, qui voient du coup débouler les intérimaires comme le miracle de Noël.
Et encore j'ai fait pire, à la première vague, 6 mois en réanimation, je dépassais les 220h/mois.
Aujourd'hui et demain et lundi c'est du 7h30 (d'après-midi).
Citation :
Publié par Petitpain
Cela dépend aussi si la majorité se laisse faire. Si dans la santé ou la restauration t'es le seul à prendre entièrement tes pauses, tu te fais mal voir par les blaireaux qui se font avoir depuis des années.
Ah ça totalement Le milieu de la Santé se fait enculer de tous les côtés par des cadres/directions qui, clairement, n'en ont rien à foutre de leur personnel, ce ne sont que des pions sacrifiables et interchangeables à placer sur un planning.

Du coup on arrive à des situations comme hier encore où la directrice locale m'a pris la tête devant ses employés parce que arrivé en pause j'ai dégainé le portable : pourquoi avez-vous votre portable sur vous, bah je suis intérimaire je suis tenu de l'avoir, absolument pas vous n'êtes pas en situation d'urgences, non mais si je valide pas les missions proposées au jour le jour je bosse jamais en fait, ce n'est pas mon problème la convention collective stipule que vous devez laisser votre portable au vestiaire donc vous devez respecter les règles de mon établissement, bah non lol.

Et comme je l'ai remise à sa place devant témoins, je sais déjà que lundi Adecco va m'appeler suite à un probable mail fulminant de sa part, mais j'aurai gain de cause au final donc osef.
Citation :
Publié par THX
Du coup on arrive à des situations comme hier encore où la directrice locale m'a pris la tête devant ses employés parce que arrivé en pause j'ai dégainé le portable : pourquoi avez-vous votre portable sur vous, bah je suis intérimaire je suis tenu de l'avoir, absolument pas vous n'êtes pas en situation d'urgences, non mais si je valide pas les missions proposées au jour le jour je bosse jamais en fait, ce n'est pas mon problème la convention collective stipule que vous devez laisser votre portable au vestiaire donc vous devez respecter les règles de mon établissement, bah non lol.

Et comme je l'ai remise à sa place devant témoins, je sais déjà que lundi Adecco va m'appeler suite à un probable mail fulminant de sa part, mais j'aurai gain de cause au final donc osef.
Quelle chieuse. Incroyable bordel.
À quelle heure de la journée cela s'est-il produit ? Plutôt début ou fin de la journée de taf ? Perso, si c'était en début de journée, je crois que je lui aurai dis d'aller se faire #$%&#@ et j'aurai fait abandon de poste

Tfaçon Adecco peut pas te virer. Ça manque cruellement de personnel soignant en ce moment partout en France, et tu bosses tellement que tu dois rapporter pas mal de fric à Adecco aussi.
Je pige pas tous tes calculs


Citation :
Publié par THX
Aujourd'hui j'étais de 7h30-19h30, et ça a été : pause de 15 min à 10h, pause d'1h15 à 13h30, pause de 30 min à 16h.
12h de présence sur site (7h30-19h30)


2h de pause déjeuner non rémunérées éclatées sur 3 temps.

T'es bien payé 10h de travail pour 10h réalisées.

Comme moi quoi

C'est juste que dans l'hospitalier vous considérez le temps de pause méridienne comme du temps de travail et que vous ne pointez pas, alors que dans les autres administrations tu as 7h42 à faire, ça n'inclut pas le temps du repas de midi. Qui est minimum obligatoire de 45 mn, mais selon les administrations peut être libres pour les agents. Perso je peux faire 11h30-14h de temps déjeuner, mais, je pointe en partant et en rentrant, c'est pas dans mon temps de travail.


Dans le monde merveilleux de Auchan et consort, la pause est calculé en mn par heure de travail, du moment ou tu laisses ta caisse au remplaçant au moment ou tu reviens. Si tu bosses 5h dans la journée , tu as 20 mn pour sortir de la caisse, aller aux toilettes, grignoter un truc et revenir à la caisse.
Oui mais les 2h non rémunérées, pour moi c'est abusif.
Mais si la loi le prévoit, bah c juste que ça me fait chier donc

Citation :
Publié par Kesta-Biloute
Quelle chieuse. Incroyable bordel.
À quelle heure de la journée cela s'est-il produit ? Plutôt début ou fin de la journée de taf ? Perso, si c'était en début de journée, je crois que je lui aurai dis d'aller se faire #$%&#@ et j'aurai fait abandon de poste

Tfaçon Adecco peut pas te virer. Ça manque cruellement de personnel soignant en ce moment partout en France, et tu bosses tellement que tu dois rapporter pas mal de fric à Adecco aussi.
Clairement. Si tu connais, je suis expert Adecco Médical Ca signifie que j'ai une excellente notation avec un haut niveau de rendement.

Ca s'est passé à la pause de 15h30.
Citation :
Publié par THX
Je suis intérimaire, tout ce que je bosse et subis c'est de mon fait
J'ai travaillé hier en "12h" mais c'est peut être le quart de mon temps de travail annuel, en général c'est plutôt du 7h30. C'est moi qui choisi où je bosse et donc les horaires qui vont avec.
Mais ma vie ? Je bosse en moyenne 180h par mois, 190 au mois de septembre, j'ai pris 4 jours de repos Bienvenue dans le monde merveilleux de la Santé où il manque des milliers de paramédicaux et où les administratifs pressent ceux qui restent comme des citrons, qui voient du coup débouler les intérimaires comme le miracle de Noël.
Et encore j'ai fait pire, à la première vague, 6 mois en réanimation, je dépassais les 220h/mois.
Aujourd'hui et demain et lundi c'est du 7h30 (d'après-midi).
Ça donne tout de même matière à relativiser.

Tu est intérimaire par choix, et visiblement tu peux choisir tes missions, donc tu peux aussi te choisir des temps de repos en refusant des missions (ce qui est assez rare chez les intérimaires notamment les moins qualifiés qui sont les plus interchangeables).
Après il faut voir de quelle façon ça se répercute sur ta retraite. Admettons que tu fasses 39 grosses semaines de 50H sur une année, est-ce que ça te désavantage au niveau des cotisations par rapport à quelqu'un qui fait 52 semaines de 35H (alors que tu as fait plus de temps de travail)?

Les chiffres ne sont pas non plus délirants: un salarié à 35H fait 151H par mois, un salarié aux 39H fait 169H par mois, et un cadre qui fait environ 9H par jour fait 195H par mois (oui ce sont des moyennes, il y a des RTT etc...).
Ce que je trouve très moche dans ton cas c'est le décompte des pauses mineures de 15mn et surtout d'imposer une pause de 1H30 le midi, alors qu'en organisant un petit décalage de deux groupes vous pourriez tenir la même plage horaire en vous contentant de 30mn de pause le midi (et donc réduire votre amplitude horaire).


D'autre part, la crise sanitaire explique une forte augmentation de la quantité de travail à fournir - mais ce n'est normalement pas un fonctionnement quotidien. Je ne sais pas si on vous a ensuite donné le choix entre plus de repos ou plus de salaires, mais je pense qu'on peut comprendre et accepter ce type de dépassement pour de bonnes raisons.
Ensuite, contrairement à des métiers type "cellule de crise" comme les pompiers ou l'armée, le médical a aussi à traiter du travail quotidien a caractère non-exceptionnel, donc vous n'alternez pas entre des temps de crise et des temps plus calmes.
J'aurai la retraite d'un smicard, si j'arrive vivant jusque-là.
Je gagne très (très) bien ma vie, mais les indemnités kilométriques sont pratiquement pour moitié dans mes revenus (donc non imposables, ceci explique donc cela).

Pour le volume horaire légal/usuel rien ne bougera de ce côté et les abus sont toujours là. Pour rappel, la fameuse prime covid : les intérimaires en ont été nominativement exclus (alors qu'on a tenu des services voire des structures entières à nous seuls, je pense à certains ehpads et je pense à la réa de Reims), et les personnels administratifs ont reçu la prime covid entre 1 et 2 mois avant les personnels médicaux et paramédicaux.

Oui, la secrétaire en télétravail, la RH en télétravail, la cadre en télétravail, la direction en télétravail ont reçu la prime covid. Et ce, 1 à 2 mois avant les équipes soignantes en tenues (ou pas) covid sur place à pelleter les cadavres infectieux.
Quand ils n'ont pas reçu carrément une prime double (les cas sont maintenant connus et légion).
Citation :
Publié par thanatosX
Ça me rappel mon boss qui tenait absolument à ce qu'on attende 18:00
Le jour où je tombe sur un bosse comme ça. Il aura ma démissions très rapidement. Ou alors j'arriverais à 10h le matin...
Citation :
Publié par Aloïsius
Petits joueurs. Je me suis tapé des trous de 3-5 heures régulièrement cette année. Et sans bureau prévu pour aller bosser tranquille non plus, puisque les bahuts sont surchargés en classes et manquent de salles.
Est-ce que ça compte vraiment quand on fait 15 / 18 h par semaine ?
Citation :
Publié par THX
Oui, la secrétaire en télétravail, la RH en télétravail, la cadre en télétravail, la direction en télétravail ont reçu la prime covid. Et ce, 1 à 2 mois avant les équipes soignantes en tenues (ou pas) covid sur place à pelleter les cadavres infectieux.
Quand ils n'ont pas reçu carrément une prime double (les cas sont maintenant connus et légion).
Ça c'est vraiment dégueulasse...

Enfin le reste est pas glorieux non plus.
Et pourquoi tu continues à te faire arnaquer en intérim au lieu de devenir titulaire ?
Citation :
Publié par THX
Dans le public, c'est 12h payées 12, et ça inclut toutes les pauses. Quand je bosse en centre hospitalier, t'as 1h pour bouffer, 30 min de pause à ta guise sur la journée.

Les 2h non payées en privé chez certains c'est pour manger parce que techniquement y a que là que l'employeur peut les coller, et c'est la plus grosse plage horaire pour placer une pause non rémunérée.

Quand t'as un taff de bureau et que t'as 1h pour bouffer (non rémunérée ? dans ma vie d'avant j'avais un poste certes de cadre mais c'était payé) les pauses que tu te prends pour aller à la machine à café, fumer ou glander, c'est pas déduit d'un sac "pauses journalières", c'est dans ton temps de travail, c'est payé (ou alors j'ai bossé et suis entouré de gens, tout cela du tertiaire supérieur certes, privilégiés).
Mais tu ne fais pas 12h, tu n'en fais que 10. Donc 10h payées 10h, je ne vois pas trop le soucis
Effectivement pour les 2 pauses de 15min obligatoires c'est un peu chiant, mais il y a plein de structures où c'est le cas. Pour le boulot de cadre, si tu ne pointes pas la notion d'heure n'a pas vraiment de sens.
Citation :
Publié par Ingor
Est-ce que ça compte vraiment quand on fait 15 / 18 h par semaine ?
ils sont payés sur une base de dix mois d'activité, répartis sur douze mois calendaires: juillet et août ne sont pas des mois payés à "ne rien faire" (hello les préparations / mise à jour des enseignements) pendant que les enfants/adolescents etc sont en congés... De même que le "15/18" mentionné pour les, respectivement, agrégés et certifiés, ça représente le temps d'enseignement direct devant les élèves, aucunement le travail de préparation, correction...

Dernière modification par Lone Bear ; 09/10/2021 à 19h55. Motif: Edit: activité / calendaire
Citation :
Publié par Oulanbator
Ça c'est vraiment dégueulasse...

Enfin le reste est pas glorieux non plus.
Et pourquoi tu continues à te faire arnaquer en intérim au lieu de devenir titulaire ?
Parce que la vraie arnaque, c'est gagner entre 1500€ et avec de la chance 2100€ après 45 années de carrière, prisonnier d'un établissement et d'administratifs qui n'en ont rien à foutre, quand je suis déjà à plus de 3000€ mensuels en moyenne en tant qu'intérimaire et que je bosse où je veux, quand je veux, dans autant de spécialités que je veux.
Citation :
Publié par Bjorn
Pas par rapport aux catégories équivalentes non. Le salaire est bien sur 10 mois, annualise et divisé par 12.
Non mais ca c'est un mythe.
Les profs ont un traitement indiciaire équivalent aux autres fonctionnaires de leur catégorie A et sont payés tous les mois. Ya pas d'alignement sur 10 mois.
Citation :
Publié par Oulanbator
Et pourquoi tu continues à te faire arnaquer en intérim au lieu de devenir titulaire ?
Parce que c'est pas mieux quand tu es titulaire, les astreintes sans repos ensuite, les gardes, les vacances validées (ou pas) deux semaines avant ... Je comprends le choix de l'intérim dans la santé, un salaire plus attractif, tes congés +/- quand tu veux, le choix de ne plus faire de weekend et la possibilité de boycotter certains services que tu sais toxique.
Perso je pensais qu'une fois la crise passée ça allait changer, sauf qu'au contraire c'est l'exode dans de nombreux hôpitaux et ça "commence" à être compliqué pour ceux qui reste.

J'en profite aussi, on a un roulement en 8h-18h avec une pause de 20 minutes pour manger sur place. Ca colle au niveau de la réglementation ? Aucun problème de mon côté, je trouve ça plutôt arrangeant de perdre le moins de temps possible en off ...
Citation :
Publié par THX
Parce que la vraie arnaque, c'est gagner entre 1500€ et avec de la chance 2100€ après 45 années de carrière, prisonnier d'un établissement et d'administratifs qui n'en ont rien à foutre, quand je suis déjà à plus de 3000€ mensuels en moyenne en tant qu'intérimaire et que je bosse où je veux, quand je veux, dans autant de spécialités que je veux.
Indépendamment de la spécificité de l'intérim, 3000€ en bossant 300h, c'est la même chose que 1500€ en bossant 150h. Qui plus est, tu oublies les 5 semaines de vacances.

@au dessus :
oui, sauf si tu as tes 20mn à 14h01
2600 restants pour septembre.
Mais quand je pousse jusque Reims, Châlons, Chaumont, Troyes... c'est 1/3 soit environ 1200€
Comme je roule en électrique, les frais km sont environ à 80% des bénéfices et non un amortissement donc...

Une copine IDE sur Paris en intérim s'est fait 3800 pour 160h pour septembre.
Citation :
Publié par THX
Septembre, 3400€, 180h, comme plus ou moins d'habitude.
Citation :
Publié par THX
2600 restants pour septembre.
Mais quand je pousse jusque Reims, Châlons, Chaumont, Troyes... c'est 1/3 soit environ 1200€
Comme je roule en électrique, les frais km sont environ à 80% des bénéfices et non un amortissement donc...

Une copine IDE sur Paris en intérim s'est fait 3800 pour 160h pour septembre.
Brut ou net, les chiffres que tu annonces ?

Perso j'aurai aussi tendance à considérer dans ce type de situation, que les temps de trajet à rallonge c'est en partie du travail, donc à inclure dans le calcul. Donc 180h + les nombreuses heures passées sur la route pour obtenir ces frais kilométriques. Question de qualité de vie.

Exemple au pif, si je fais le choix de vivre à 10min de mon boulot pour un salaire à 1500€ pour un temps plein lambda à 151h mensuelles (disons 10€ net de l'heure pour simplifier), et que demain je me retrouve à faire 1h15 le matin et idem le soir pour la même paie : il faudrait à minima compenser les 40-45h perdues mensuellement en transport par un gain de 450€ APRÈS déduction des frais pour la bagnole (comme tu le dis bien, amortissement ou bénéfices...). Parce que concrètement je me retrouverais à faire 191-196h mensuelles consacrées à mon travail, alors qu'à l'origine le choix était d'habiter proche pour un temps plein.
Et encore, ça c'est sans parler de la dégradation de la qualité de vie, par sûr qu'au bout du compte on s'y retrouve.
Net bien sûr.

Je roule en Tesla, j'y perds pas vraiment à arpenter les routes J'avoue même qu'en fait ça m'est devenu presque nécessaire de rouler autant. J'aime bien me poser tranquillement avant et après le boulot. A la maison je peux pas, quand on se lève faut rusher pour partir, quand on rentre, on vit sa petite vie avant d'aller se pieuter. La voiture me permet d'avoir vraiment un temps à moi de détente, regarder le paysage, laisser les pensées couler à droite à gauche.
Dans l'hotellerie aussi tu as un paquet d'intérimaires, ça ne date d'ailleurs pas d'aujourd'hui. Dans certains corps de métier c'est un bien meilleur plan que d'être salarié, sorti des problemes d'accès au crédit et au logement. Une fois que t'es logé, c'est bon. Je connais plusieurs cuisiniers qui bossent en interim et hors de question pour eux de changer.
C'est même mieux qu'un CDD parce que tu peux pas te faire carrotter ta prime de précarité.
Ca permet, dans leur cas, de bosser dans des restaurants/hotels sans faire la coupure, le gain en amplitude horaire est énorme. Et aussi de partir en vacances en juillet/aout etc.
Citation :
Publié par Lone Bear
ils sont payés sur une base de dix mois d'activité, répartis sur douze mois calendaires: juillet et août ne sont pas des mois payés à "ne rien faire" (hello les préparations / mise à jour des enseignements) pendant que les enfants/adolescents etc sont en congés... De même que le "15/18" mentionné pour les, respectivement, agrégés et certifiés, ça représente le temps d'enseignement direct devant les élèves, aucunement le travail de préparation, correction...
Citation :
Publié par Bjorn
Pas par rapport aux catégories équivalentes non. Le salaire est bien sur 10 mois, annualise et divisé par 12.
Citation :
Publié par Ventilo
Non mais ca c'est un mythe.
Les profs ont un traitement indiciaire équivalent aux autres fonctionnaires de leur catégorie A et sont payés tous les mois. Ya pas d'alignement sur 10 mois.
Oui voilà, il me semble bien que c'est un mythe, cf cet article https://www.google.com/amp/s/www.lib...outputType=amp

Les profs ont un indice majoré qui détermine leur rémunération comme les autres fonctionnaires. Ayant des parents profs, je peux dire de mémoire que le truc qui n'est pas rémunéré pendant l'été, c'est les heures supplémentaires, et ça fait parfois mal.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés