Les séries sur Amazon Prime

Répondre
Partager Rechercher
Dernier EP :

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
Déçu de pas avoir vu Black Noir réellement en action, et du même avis que les messages au dessus concernant Maeve. J'aurais aimé voir Homelander sans pouvoir ne serait-ce qu'un épisode ou deux. Saison très sympa cependant, les Boys sont dans la merde pour la prochaine ! Peut-être l'arrivée des G-Men pour recharger en Supers ?
S03/E08

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
Pas mal, mais un peu décevant.

L'animosité de Soldier Boy à l'égard de Homelander m'a semblé excessive et injustifiée.

Le gars dit clairement qu'il aurait aimé avoir des enfants, il retrouve son fils, qui lui tend les bras, lui présente son petit-fils, et tout ce que l'autre trouve à dire c'est "Si je t'avais élevé tu serais pas une lopette", avant d'essayer de lui arracher la mâchoire... mouais.

Surpris par le fait que Maeve survive également, je trouvais que son sacrifice offrait une belle fin au personnage, un peu plus prestigieuse quand dans le comics, où sa mort était tournée en ridicule (mais la version comics était inenvisageable dans le contexte actuel). Son happy ending détonne pas mal avec l'ambiance de la série.

Dans l'ensemble la saison était très bonne, certainement meilleure que la seconde, et peut-être au-dessus de la première.

Comme toujours, pas mal de clins d'oeil au comics, et à l'actualité :

"I could shoot somebody and I wouldn't lose any voters"

Assez curieux de voir la suite, j'espère qu'on aura l'occasion de revoir Black Noir, actuellement le parcours de ce personnage est assez décevant,

J'espère également que la série ne traînera pas trop en longueur (5-6 saisons), il vaudrait mieux faire des spin-offs sur Soldier Boy, PayBack, etc...




Théorie/Comics :

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
Comme c'est parti, et étant donné les événements récents, les scénaristes vont s'en donner à coeur joie lorsqu'ils vont adapter l'arc présidentiel.

Newman présidente après avoir fait exploser la tête du candidat principal, et Homelander qui tente un coup d'état avec ses supporters (on a déjà l'homme-bison) ?

Je pense que Ryan va mourir, tant qu'il sera vivant Homelander ne pourra pas partir complètement en vrille.

Tout en s'éloignant du comics la série en suit quand même les grandes lignes.

Est-ce que Vought va récupérer Black Noir pour le modifier génétiquement et en faire "La Montagne" de l'univers the Boys ? Il a désormais un bon motif de vouloir la mort de Homelander, et l'arc du personnage de la série rejoindrait ainsi l'arc du personnage original.
The Boys

Tout le long je m’attendais à voir Black Noir

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
se pointer avec ses tripes tenues par du scotch ou un truc ans le genre, et rien, pouah !


Maeve qui termine


Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
heureuse, humaine avec sa copine, j’aime pas



Ryan

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
son dernier sourire ébauché, je le vois bien tourner sale gosse sadique super-méchant que Homelander ne gère pas du tout



Globalement, ça traine un peu tout de même, ça manque de véritable audace, malgré le sang, des situations rigolotes-affreuses, et quelques phrases grinçantes, c’est bien sage. Mais bon, je trouve que c’est divertissant et ça reste un "bon" traitement des super-héros je trouve, par rapport à ce qui se fait ailleurs.

Un film que j’avais bien aimé, avec un gamin qui... tourne mal on va dire : Brightburn
Et un autre film avec un chouette traitement des "supers" aussi : Looper
Citation :
Publié par Tchey
The Boys


Globalement, ça traine un peu tout de même, ça manque de véritable audace, malgré le sang, des situations rigolotes-affreuses, et quelques phrases grinçantes, c’est bien sage. Mais bon, je trouve que c’est divertissant et ça reste un "bon" traitement des super-héros je trouve, par rapport à ce qui se fait ailleurs.
Perso, je trouve ce scénario confus. On sent la série qui vieillit (très mal). Elle aurait dû être arrêtée avant cette saison.
Citation :
Publié par Attel Malagate
"The terminal list" est pas mal.
Par contre Chris Pratt a vachement repris du poids, il est juste pas crédible en navy seal.
Je l'ai trouvé plutôt au point physiquement.

Par contre la série est ok-tier mais casse pas 3 pattes à un canard. Scénario vu et revu, jeu d'acteur navrant au mieux. Seules les scènes d'action plutôt réalistes relèvent un peu le niveau.

Je viens de commencer Reacher dans le même style que je trouve un poil mieux.
« Paper Girls » : dérive adolescente à travers le temps
Le début est effectivement très sympa

Citation :
Avant de vous écrier « Stranger Things ! », parce qu’il s’agit de teenagers des années 1980 confrontés à des phénomènes paranormaux, prenez en compte ce qui fait la spécificité de Paper Girls : le quatuor au centre du comics de Brian K. Vaughan et Cliff Chiang est exclusivement féminin, des collégiennes d’une banlieue de Cleveland qui, à 12 ans, ont décidé de gagner un peu d’argent en distribuant le quotidien local aux abonnés. Au petit matin de sa première tournée qui tombe le lendemain d’Halloween, Erin (Riley Lai Nelet) et ses collègues sont prises dans une escarmouche opposant deux factions de guerriers venus du futur et se retrouvent quarante ans plus tard.

Le mécanisme de la science-fiction est classique, avec ses paradoxes temporels. Mais il n’est là que pour étudier le choc que provoque la découverte de son propre destin et en ceci la série est beaucoup plus proche de Yellowjackets que de celle des frères Duffer. En quelques épisodes, ce mélange d’observation détaillée – psychologique et sociale – et de science-fiction musclée dégage un charme certain.
J'ai préféré la saison de Paper girls a celle de Stranger Things parce que j'ai aimé le traitement des personnages ou elles rencontrent leurs futures versions d'eux-mêmes et elles sont obligés de se réconcilier avec ce qu'elles deviendront plus tard, quelque chose qu'on voit jamais dans les série sur le voyage dans le temps , en raison que la plupart du temps , personne ne rencontre son double pour éviter les paradoxe mais ici ce n'est pas le cas et cela apporte beaucoup de fraîcheur ou les sentiments sont misent de l'avant.

Le seul hic c'est que les actrices sont déjà trop vielles (ils ont pris des filles entre 14 et 16 ans pour jouer des gamines de 12 ans ) , si par exemple la série dure 4 saisons et bien a la fin elle ne ressembleront plus a des ados mais seront de jeunes adultes, ce qui va changer la gimmick

Dernière modification par Bal'E ; 13/08/2022 à 17h17.
Citation :
Publié par Bal'E
J'ai préféré la saison de Paper girls a celle de Stranger Things parce que j'ai aimé le traitement des personnages ou elles rencontrent leurs futures versions d'eux-mêmes et elles sont obligés de se réconcilier avec ce qu'elles deviendront plus tard, quelque chose qu'on voit jamais dans les série sur le voyage dans le temps , en raison que la plupart du temps , personne ne rencontre son double pour éviter les paradoxe mais ici ce n'est pas le cas et cela apporte beaucoup de fraîcheur ou les sentiments sont misent de l'avant.
s'il ne faut pas chercher de logique dans les films de SF, on pourra quand même débattre du fait que si quelqu'un voyageait dans le temps, il n'y aurait aucune raison que son double venu de nul part continue une vie normale, d'où se matérialiserait ce double vu que le voyageur est parti ? Ils ne se posent pas de questions en tout cas les scénaristes.
Pareil pour les voyageuses pourchassées par des gens qui veulent les tuer, ces gens pouvant voyager dans le temps à leur guise, ne pourraient-ils pas les tuer quand elles étaient enfants ?
Si avec ST on se pose moins de questions, les voyages dans le temps avec en plus dédoublement de personnalité en amènent beaucoup.
Faut-il également regarder cette série sans se poser de questions ou relever chaque incohérence ou facilité scénaristique qui ne tiendrait pas du tout debout dans l'optique ou le voyage dans le temps était possible ?
Cette série me fait penser à la séquence du vieux Biff qui ramène la voiture dans le futur en espérant que Marty et Doc ne se rendent compte de rien, le problème c'est qu'après avoir donné l'almanach au jeune Biff des années 50, Marty et Doc n'aurait pas du se trouver dans ce futur là (post empire de Biff), tout ça pour dire que plus on avance dans cette série plus tu as des exemples du genre, mais comme disait l'autre : On s'en balance!
Peut-être que ce que dans ton délire égotique tu considères des incohérences sont justement des mystères que les spectateurs capables de profiter du spectacle attendent le dénouement avec curiosité ? Surtout que les personnages eux-mêmes soulèvent la question...

Et pour le coup, le loop temporel est évident dès le 3e épisode :



Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
La série va se finir avec leur retour au 1er novembre 1988 sans leur souvenir de toute l'aventure, et donc capables de reprendre le cours de leur vie normale.




Perso j'ai adoré, l'histoire est cool les personnages aussi, et ça pousse un peu certaines barrières sur l'idée du voyage dans le temps. Impatient de voir la suite.
Citation :
Publié par Bal'E
J'ai préféré la saison de Paper girls a celle de Stranger Things parce que j'ai aimé le traitement des personnages ou elles rencontrent leurs futures versions d'eux-mêmes et elles sont obligés de se réconcilier avec ce qu'elles deviendront plus tard, quelque chose qu'on voit jamais dans les série sur le voyage dans le temps , en raison que la plupart du temps , personne ne rencontre son double pour éviter les paradoxe mais ici ce n'est pas le cas et cela apporte beaucoup de fraîcheur ou les sentiments sont misent de l'avant.
Je suis assez d'accord, c'est une grande force de la série. J'ai cependant eu un peu de mal à entrer dans la série, peut-être à cause de la version adulte d'Erin que je n'appréciais pas, ou bien parce que trop lisse ou trop "girly". Mais finalement, cette première saison est bien passée dans son ensemble malgré des incohérences qui sont vite oubliées.

Sinon j'ai lancé The Terror avec du retard, et j'ai enchaîné la première saison d'une traite. Le mélange des genres entre survie, histoire, surnaturel et horreur est clairement maîtrisé. Comme souvent, la toile de fond surnaturel sert à mettre en exergue les véritables horreurs dont l'humain est capable quand la situation est désespérée. Et à cet égard, je trouve que la série propose tout un tas de nuance - même si le grand méchant par clairement trop loin . Plutôt plus pour moi : la première saison se passe dans les Grand Nord dans les années 18xx. Curieux de voir ce que la deuxième saison, qui change totalement de contexte en partant dans un camp d'internement nippo-américain en Californie durant la 2sd guerre mondiale, a à proposer.
Citation :
Publié par Soviet Suprem
Je suis assez d'accord, c'est une grande force de la série. J'ai cependant eu un peu de mal à entrer dans la série, peut-être à cause de la version adulte d'Erin que je n'appréciais pas, ou bien parce que trop lisse ou trop "girly". Mais finalement, cette première saison est bien passée dans son ensemble malgré des incohérences qui sont vite oubliées.

Sinon j'ai lancé The Terror avec du retard, et j'ai enchaîné la première saison d'une traite. Le mélange des genres entre survie, histoire, surnaturel et horreur est clairement maîtrisé. Comme souvent, la toile de fond surnaturel sert à mettre en exergue les véritables horreurs dont l'humain est capable quand la situation est désespérée. Et à cet égard, je trouve que la série propose tout un tas de nuance - même si le grand méchant par clairement trop loin . Plutôt plus pour moi : la première saison se passe dans les Grand Nord dans les années 18xx. Curieux de voir ce que la deuxième saison, qui change totalement de contexte en partant dans un camp d'internement nippo-américain en Californie durant la 2sd guerre mondiale, a à proposer.
Pour Paper Girl, j'ai décroché à la mi-saison, c'est pas tant les incohérences possibles qui m'ont géné, que le coté... plat ; j'ai eu du mal à etre supris par l'intrigue, sans vraiment savoir ce que je devais en attendre... Peut etre parce que j'ai plus eu l'impression de voir "le jeune moi qui parle au vieux moi, avec une leçon de vie à en retirer pour la jeune et la vieille" qu'une serie sur les voyages dans le temps "surnaturelle"

Pour the terror, j'ai tellement adoré la S1 que quand j'ai lancé la saison 2, ça m'a tellement blasé de voir que c'était pas une suite mais un nouveau départ que, vexé, j'ai arrété sans essayer
Citation :
Publié par Soviet Suprem
Sinon j'ai lancé The Terror avec du retard, et j'ai enchaîné la première saison d'une traite. Le mélange des genres entre survie, histoire, surnaturel et horreur est clairement maîtrisé. Comme souvent, la toile de fond surnaturel sert à mettre en exergue les véritables horreurs dont l'humain est capable quand la situation est désespérée. Et à cet égard, je trouve que la série propose tout un tas de nuance - même si le grand méchant par clairement trop loin . Plutôt plus pour moi : la première saison se passe dans les Grand Nord dans les années 18xx. Curieux de voir ce que la deuxième saison, qui change totalement de contexte en partant dans un camp d'internement nippo-américain en Californie durant la 2sd guerre mondiale, a à proposer.
A noter que la saison 1 de la série est l'adaptation (très fidèle) d'un excellent bouquin de Dan Simmons (par ailleurs auteur multi-récompensé de bijoux de SF comme Hypérion et ses suites), livre lui-même basé sur des faits réels (Simmons aime bien extrapoler sur des histoires réelles pour écrire ses romans fantastiques).
Citation :
Publié par Amhron / Makswell
Pour Paper Girl, j'ai décroché à la mi-saison, c'est pas tant les incohérences possibles qui m'ont géné, que le coté... plat ; j'ai eu du mal à etre supris par l'intrigue, sans vraiment savoir ce que je devais en attendre... Peut etre parce que j'ai plus eu l'impression de voir "le jeune moi qui parle au vieux moi, avec une leçon de vie à en retirer pour la jeune et la vieille" qu'une serie sur les voyages dans le temps "surnaturelle"

Pour the terror, j'ai tellement adoré la S1 que quand j'ai lancé la saison 2, ça m'a tellement blasé de voir que c'était pas une suite mais un nouveau départ que, vexé, j'ai arrété sans essayer
C'est un peu le sujet de la saison 1, a savoir l'image du monde des adultes qu'ont les enfants et leurs rêves qui s'entrechoquent avec la réalité du monde une fois adulte
Citation :
Publié par Bal'E
C'est un peu le sujet de la saison 1, a savoir l'image du monde des adultes qu'ont les enfants et leurs rêves qui s'entrechoquent avec la réalité du monde une fois adulte
Ah mais c'est tout à fait possible que ce soit moi qui ait "mal" choisi cette série, je me suis laissé avoir par "c'est un peu comme stranger things" que j'ai vu ici
Citation :
Publié par Echtelion Maelin
A noter que la saison 1 de la série est l'adaptation (très fidèle) d'un excellent bouquin de Dan Simmons (par ailleurs auteur multi-récompensé de bijoux de SF comme Hypérion et ses suites), livre lui-même basé sur des faits réels (Simmons aime bien extrapoler sur des histoires réelles pour écrire ses romans fantastiques).
Merci pour l'info ;-) ! Je vais aller regarder de plus près cet auteur que je ne connais visiblement pas.

Citation :
Publié par Amhron / Makswell
Pour Paper Girl, j'ai décroché à la mi-saison, c'est pas tant les incohérences possibles qui m'ont géné, que le coté... plat ; j'ai eu du mal à etre supris par l'intrigue, sans vraiment savoir ce que je devais en attendre... Peut etre parce que j'ai plus eu l'impression de voir "le jeune moi qui parle au vieux moi, avec une leçon de vie à en retirer pour la jeune et la vieille" qu'une serie sur les voyages dans le temps "surnaturelle"

Pour the terror, j'ai tellement adoré la S1 que quand j'ai lancé la saison 2, ça m'a tellement blasé de voir que c'était pas une suite mais un nouveau départ que, vexé, j'ai arrété sans essayer
Ben sans pouvoir mettre le doigt sur les raisons qui m'emmènent à ne pas être entièrement conquis, si la prochaine saison ressemble à celle-ci, je ne pense pas la suivre entièrement.

Ouaip, c'est un peu ma crainte pour The Terror. Le contexte était hyper porteur pour moi ; j'ai peur d'être moins enchanté avec ce nouveau contexte plus contemporain. Et en même temps, je ne vois pas trop comment ils auraient pu faire une suite sans que l'on ai l'impression de voir la même chose dans les grandes lignes.
Dan Simmons c'est une poignée de chef-d'œuvres et pléthore d'excellents livres : l'échiquier du mal, la stratégie Ender, et évidemment Hyperion sont les plus connus.

C'est également un déchet humain de première classe, mais il n'a rien exprimé publiquement contre les courants actuels donc ça va.
Oui, La Stratégie Ender (où seul le premier bouquin est sympa, mais la suite est chiante à mourir AMHA) c'est Orson Scott Card.

Sinon j'ai lu (et je dois en posséder la moitié) quasiment tout ce qu'a sorti Simmons, et il a aussi fait le cycle d'Hypérion/Endymion (qui est un bijou de SF, avec un world building à faire pâlir GRRM, et une plume assez nettement supérieure...si tu ne l'as pas lu c'est un must absolu), le cycle d'Ilum/Olympos (très bon), Carrion Comfort (L'Echiquier du Mal en français, très bon dans son trip fantastique/horreur), une série de polars plutôt sympas (les John Kurtz, il y adopte un style à la Raymond Chandler aperçu dans un des passages du début d'Hypérion), toute une série de bouquins fantastiques inspirés par des faits historiques (dont fait partie Terror, il y a aussi un Drood sur les dernières années de la vie de Dickens, où son écriture est incroyablement similaire à celle de Wilkie Collins, le personnage principal, ou encore un bouquin sur les guerres indiennes, autour de Little Big Horn et le chantier des visages du ont Rushmore, Black Hills, en passant par The Crook Factory qui est un roman d'espionnage dont le personnage principal n'est autre qu'Ernest Hemingway...du style duquel l'écriture du bouquin est inspirée, bien sûr). Mais aussi des bouquins sur un enquêteur en assurances appelé Darwin qui est assez fun. Ou de l'anticipation un peu dans le genre Strange Days (Flashback). Hyper protéiforme, son oeuvre. Le seul genre connexe auquel je ne pense pas qu'il ait touché, c'est la fantasy. Mais sinon, il a touché à tous les sous-genre de l'horreur, du fantastique et de la SF.

Le truc impressionnant chez lui, c'est sa capacité à adapter radicalement son style à l'histoire qu'il veut raconter (on le voit dès la première moitié d'Hypérion, où chacun des protagonistes raconte son histoire à la première personne, et où l'une est un pur polar à la Chandler, l'autre une aventure façon pulp, etc). Techniquement parlant, c'est une des meilleures plumes de la SF actuelle, en VO c'est hyper prenant (par contre du coup ça a des contreparties: pour Drood, si tu n'as jamais lu du Dickens ou autre auteur du 19e, ça fait tout drôle, similaire à ce que ça ferait de lire du Zola en français). Il sait aussi très bien rendre les faux-semblants créés par les points de vue divergents. Et ses personnages sont souvent hyper bien écrits.
Bref, c'est très bon. L'auteur en lui-même a des opinions...discutables...mais ça transparaît assez peu dans ses bouquins (encore que Flashback a des relents de Tea Party/proto trumpisme).
Si y'a 3 séries de bouquins à absolument lire niveau SF, c'est bien évidemment Dune, Fondation et Hyperion+Endymion juste après.
Dan Simmons est un putain d'auteur, le premier livre m'avait vraiment bluffé. Pas encore lu ses autres livres, mais le bonhomme a clairement du talent.
Bah Hyperion c'est un des rares (voire le seul ?) bouquins à avoir reçu le prix Hugo ET le Locus la même année (en 90). Au ciné ça correspondrait grosso modo à recevoir l'Oscar du meilleur film et la Palme d'Or. On fait difficilement mieux. Sachant que The Fall of Hyperion a reçu à son tour le Locus en 91, et The Rise of Endymion également en 98.
Le seul parallèle que je voie c'est la trilogie LotR de Peter Jackson, en matière à la fois de succès et d'impact.
Citation :
Publié par Soviet Suprem
Euh ? La Stratégie Ender (et l'ensemble du cycle), c'est Orson Scott Card, non? Ou alors je suis passé à côté de qlqs trucs.
Oui pardon je faisais autre chose (montage pc), j'ai noobé

Citation :
Publié par Matharl
Si y'a 3 séries de bouquins à absolument lire niveau SF, c'est bien évidemment Dune, Fondation et Hyperion+Endymion juste après.
Dan Simmons est un putain d'auteur, le premier livre m'avait vraiment bluffé. Pas encore lu ses autres livres, mais le bonhomme a clairement du talent.
En SF y en a quand même pas mal à "lire absolument", mais c'est un excellent choix de départ, limite on ne peut qu'être déçu ensuite

Dans les incontournables SF perso je rajoute Weber (Honor Harrington) Peter F. Hamilton (L'Aube de la Nuit, Saga du Commonwealth, etc) et j'en passe.

Dernière modification par THX ; 30/08/2022 à 22h18. Motif: Auto-fusion
Citation :
Publié par THX
En SF y en a quand même pas mal à "lire absolument", mais c'est un excellent choix de départ, limite on ne peut qu'être déçu ensuite

Dans les incontournables SF perso je rajoute Weber (Honor Harrington) Peter F. Hamilton (L'Aube de la Nuit, Saga du Commonwealth, etc) et j'en passe.
Weber est quand même assez dispensable, on est quand même sur du plutôt moyen. Le seul truc un peu intéressant reste l'aspect "combat naval de l'espace" mais ce n'est qu'une infime partie et globalement c'est très très creux (et le personnage principal encore plus).
Avant cela on a quand même beaucoup d'autres auteurs plus talentueux : Asimov, Clark, Dick, ..
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés