L'Agora

Le Grand Débat et ce qu'il en est fait

Répondre
Partager Rechercher
Voici les extraits du discours Edouard Philippe aujourd'hui (en noir) à l'issue du Grand Débat qui a duré trois mois.
Quelques premières informations issues du dépouillement des résultats de la plateforme numérique sont en bleu.

Premier axe : une "immense exaspération fiscale".
34,7 % des répondants estiment que l’impôt sur le revenu devrait être payé par tous ; 28,2 % qu’il faut réformer et simplifier la fiscalité; 24,8 % qu’il faut la baisser. 27,8 % souhaitent que soient davantage taxés les hauts revenus et renforcée la lutte contre la fraude et l’évasion fiscales. 58 % des répondants disent n’être pas prêts à payer un impôt destiné à encourager des comportements bénéfiques à la collectivité, comme la fiscalité écologique.

75 % des répondants sont pour réduire la dépense publique afin de réduire le déficit et, en premier lieu, les dépenses de l’Etat. Parmi ces dernières sont mentionnées d'abord celles consacrées à la défense (28 %) et celles de la politique du logement (22 %).

"Mon gouvernement en prend sa part de responsabilité. Notre pays a atteint une sorte de tolérance fiscale zéro. Nous devons baisser et baisser plus vite les impôts. Mais on ne peut pas baisser les impôts sans baisser la dépense publique."

Deuxième axe : une exigence de fraternité, de proximité, de lien quotidien
La révision des conditions d’attribution de certaines aides (52 %), l’augmentation du temps de travail (24 %) et le recul de l’âge de la retraite (22 %) ont été cités.

Pour 86 % des répondants, il y a trop d’échelons administratifs en France. La commune est celui auquel celui auquel ils sont le plus attachés (68 %). 52 % déclarent avoir accès aux services publics dont ils ont besoin mais 49 % disent avoir déjà renoncé à des droits ou à des allocations en raison de démarches administratives trop complexes.

il a pu entendre plusieurs "angoisses" :

– le régime des pensions alimentaires ;
– le manque de personnel dans les Ehpad ;
– la difficulté d'accès aux soins.


Nous vivons dans un pays où à certains endroits on ne se voit plus, où on ne se parle plus. Et quand à son tour, le service public ferme, ou déménage, c’est bien souvent l’Etat, qui est le dernier rempart, qui abandonne aussi. La réponse à ce profond malaise consiste probablement à rétablir l’équilibre entre les métropoles et les communes qui se trouvent à l’extérieur de cette logique métropolitaine. La bonne nouvelle, c’est que je crois que c’est possible.
il faut "adapter nos services publics pour qu’ils redeviennent des services de contact et pas uniquement numériques". Il faut "développer une [logique] de la simplicité", et notamment "beaucoup moins de normes"

Troisième axe : une exigence démocratique

86 % des répondants sont favorables à la diminution du nombre de parlementaires. Le non-cumul des mandats est très prisé (64 %), comme la prise en compte du vote blanc (69 %) et le vote obligatoire (57 %). Par ailleurs, 42 % souhaitent que soit facilitée l’utilisation du référendum d’initiative partagée, mais le référendum d’initiative citoyenne (RIC) ne recueille que 5,8 % d’avis favorables.

"La bonne foi ne suffit pas. La bonne foi, c’est celle qui m’a poussé à instaurer le 80 km/h. Je voulais sauver des vies, on m'a accusé de vouloir remplir des caisses. Je ne me résigne pas à abandonner cette ambition en matière de sécurité routière. Mais je dois apprendre à composer avec l'incompréhension ou le rejet de certains de nos concitoyens."

Quatrième axe : l'urgence climatique
"Les Français ne sont pas climato-sceptiques. Ils savent que ce qui se joue en ce moment est essentiel. Nos concitoyens nous disent qu'ils sont prêts à changer de comportement dans un grand nombre de domaines, en revanche, ils ne veulent plus que des taxes leur disent ce qu’ils doivent faire."


Que pensez-vous de ces premiers résultats, et comment envisagez-vous que le gouvernement va agir ? Je vous donnerai mes avis, mais je vous laisse réagir. Ensuite, de toutes façons, nous serons bien aux premières loges pour voir !

Dernière modification par Caniveau Royal ; 08/04/2019 à 13h40.
Je pense que l'exercice n'est pas inintéressant et cela aboutit à des conclusions pour certaines choses qui sont étonnantes voire à contre courant de ce que l'on pourrait penser.

Ensuite, je suis curieux de voir ce qui peut être fait à partir de cela.
Il y a des choses intéressantes dans toutes ces propositions.. Mais il y a quand même un sacre paquet de rêvasseries utopiques..

Quelques mesures qui m'ont fait sourire à la sauce yaka foke :

- Pénaliser et lutter contre l'évasion et la fraude fiscale
- contrôler les marges des hypermarchés
- Sortir du libre-échange mondial en revenant aux circuits courts et aux solutions locales
- Sensibiliser les enfants contre les violences, notamment par la communication non violente (peut être bien ma préférée celle la)
- Restaurer les petites lignes ferroviaires
- Revalorisation du salaire des enseignants
- Donner à l'école le rôle de former des esprits critiques : favoriser l'auto-apprentissage, le travail en groupe et la recherche active d'informations ainsi que les débats encadrés
- Dépossession des milliardaires des médias afin de les rendre aux journalistes
- Égalité de rémunération entre les femmes et les hommes
- Grand plan de sauvetage des espèces en voie de disparition contre l'extinction de masse en cours
- Reconquérir les quartiers sensibles abandonnés à la délinquance
- Taxer les entreprises qui fabriquent avec l'obsolescence programmée
- Stop à la suppression de postes dans la recherche publique et l'enseignement supérieur

J'imagine que yaka supprimer la fraude fiscale financera toutes les mesures qui suivent... Je n'ai pas vu de mesure comme "supprimer la faim dans le monde et la pauvrete" mais je pense que c'etait sous-entendu..

58 % des répondants disent n’être pas prêts à payer un impôt destiné à encourager des comportements bénéfiques à la collectivité, comme la fiscalité écologique.
Dans ce cas, on mérite grandement tout ce qui nous attend...
Citation :
Publié par Caniveau Royal
Que pensez-vous de ces premiers résultats, et comment envisagez-vous que le gouvernement va agir ? Je vous donnerai mes avis, mais je vous laisse réagir. Ensuite, de toutes façons, nous serons bien aux premières loges pour voir !
C'est plutôt raccord avec les débats que j'ai moi-même organisés et animés : la somme des oppositions est toujours majoritaire. On dirait une transposition du Brexit au pays du Camembert.

C'est tout de même éloquent :

Citation :
34,7 % des répondants estiment que l’impôt sur le revenu devrait être payé par tous ; 28,2 % qu’il faut réformer et simplifier la fiscalité; 24,8 % qu’il faut la baisser. 27,8 % souhaitent que soient davantage taxés les hauts revenus et renforcée la lutte contre la fraude et l’évasion fiscales. 58 % des répondants disent n’être pas prêts à payer un impôt destiné à encourager des comportements bénéfiques à la collectivité, comme la fiscalité écologique.

Le dernier chiffre est d'ailleurs le plus saillant : le seul moment où une majorité se dessine, c'est dans l'opposition à payer plus d'impôt. C'est aussi le chiffre le plus illustratif de nos blocages politiques durables sur les enjeux majeurs que constituent l'écologie et la pérennité de notre modèle social.

La conclusion du Grand Débat est qu'il n'y a pas de réponse politique possible.

Game over pour la France. Si l'on veut ne pas trop noircir le tableau, il semble que la plupart des démocraties soient confrontées aux mêmes difficultés.
Faut financer la baisse de mes impôts en augmentant ceux des autres, lol. Pas de vue d'ensemble, les gens demandent des trucs juste pour leur gueules, je vois pas trop comment on pourrait vouloir plus de démocratie direct quand on voit ce que ça donne.
Pareil, pas impressionné.

J'imagine qu'individuellement y a des idées qui se démarquent et qui pourraient être intéressantes à appliquer mais c'est sûr que globalement ça allait pas dégager de grande majorité pour quoi que ce soit. L'avantage c'est que le gouvernement va pouvoir faire à peu près n'importe quel type de réformes en disant qu'ils ne font que suivre la volonté du peuple.
Citation :
Publié par Tchrek
Pareil, pas impressionné.

J'imagine qu'individuellement y a des idées qui se démarquetn et qui pourraient être intéressantes à appliquer mais c'est sûr que globalement ça allait pas dégager de grande majorité pour quoi que ce soit. L'avantage c'est que le gouvernement va pouvoir faire à peu près n'importe quel type de réformes en disant qu'ils ne font que suivre la volonté du peuple.
non l'avantage c'est qu'il vont pouvoir continuer leur politique en disant qu'ils suivent la volonté du peuple. Bref une belle opération de communication et une belle opération de sauvetage de la politique macronienne.

Bravo
Citation :
Publié par Thesith
non l'avantage c'est qu'il vont pouvoir continuer leur politique en disant qu'ils suivent la volonté du peuple.
Oui, c'est ce que je voulais dire Ils vont pouvoir continuer de dérouler le programme quoi.

Ce pays me blase. Vivement 2022 qu'on sache s'il reste encore un vague espoir d'avoir une politique honnête ou si on est bons pour le retour au populisme.
Magnifique comment ce machin a été retourné pour servir la propagande du gouvernement. Réduire les impôts, se foutre de l'écologie, continuer à laisser les riches aller de l'avant au détriment de nos services sociaux.

Brillant.
Citation :
Publié par Doudou Piwi
Faut financer la baisse de mes impôts en augmentant ceux des autres, lol. Pas de vue d'ensemble, les gens demandent des trucs juste pour leur gueules, je vois pas trop comment on pourrait vouloir plus de démocratie direct quand on voit ce que ça donne.
La variante c'est : je veux qu'on améliore mes services publics, en faisant payer les autres.
Y a quand même le retour de l'ISF qui revient souvent et doit un peu les emmerder, ptet qu'ils vont le remettre tout en le blindant de conditions pour l'éviter, genre à peu près tout sauf l'immobilier et comme ça, ils auront un IFI qui s'appellera à nouveau ISF et les gens seront content
Citation :
Publié par Cpasmoi
Magnifique comment ce machin a été retourné pour servir la propagande du gouvernement. Réduire les impôts, se foutre de l'écologie, continuer à laisser les riches aller de l'avant au détriment de nos services sociaux.
Tu veux dire qu'on a mis un flingue sur la tempe des participants pour dire qu'ils ne sont pas prêts à payer pour protéger l'environnement ?
Du coup, le gouvernement fera probablement : vote blanc pris en compte, avec vote obligatoire. Ça pourrait être bien.

Impôt payé par tous --> Intéressant (pas obligatoire à mes yeux, mais intéressant), mais est-ce que ça se fera ?

Trop d'impôts, trop de dépense publique et trop d'échelons administratifs --> Je serai département, j'aurais peur. Les Conseillers Territoriaux ne vont pas tarder à poper.
Je pense que les réponses faites donnent un blanc-seing au gouvernement pour faire une nouvelle coupe-franche dans la fonction publique.
Citation :
Publié par Cpasmoi
Magnifique comment ce machin a été retourné pour servir la propagande du gouvernement.
Parce que tu as cru qu'il allait en ressortir autre chose ?
En plus y a même pas besoin de retourné quoique que ce soit, on parle d'un mouvement dont les fondations repose sur une demande de moins d'impôt. Donc un mouvement tout à fait en accord avec des idées de droite (même si ça se rsume pas à ça)

Donc à partir de là la conclusion était logique, d'autant que comme je l'entendais ce matin à la radio, les intervenants à ce grand débat ne représente pas en réalité tous els français mais uniquement ceux qui ont participé. Or y a quelque semaines y avait je sais plus quelle personnalité chargeait de surveiller le déroulement du grand débat qui expliquait par exemple qu'il y avait une sur représentation des retraités.

Donc c'est biaisé au final, mais c'était prévisible tout comme il est prévisible que le gouvernement en tire les conclusions qui l'arrange et qui vont dans son sens. Après tout dès le départ ils ont été claire sur le sujet, "on reviendra pas sur ce qui a été fait ces 18 derniers mois". Bref c'est pas comme ci on avait pas été prévenu à l'avance.

Et de toute façon même en imaginant que le gouvernement serait de bonne foi, au final ce type d'exercice trouve vite ces limites, comme on le voit d'ailleurs. Y a pas vraiment de "majorité" claire qui se dégage sur les sujets, sauf sur la question de la fiscalité et environnement. Même si 58% je reste surpris, j'aurais pensé à un score plus élevé, donc je me dis y a de l'espoir. Avec de la volonté politique et un truc bien pensé on pourrait très bie n y arrivé, faut juste une fiscalité qui repose pas uniquement sur le punitif.
Citation :
Publié par Thesith
Et de toute façon même en imaginant que le gouvernement serait de bonne foi, au final ce type d'exercice trouve vite ces limites, comme on le voit d'ailleurs. Y a pas vraiment de "majorité" claire qui se dégage sur les sujets, sauf sur la question de la fiscalité et environnement. Même si 58% je reste surpris, j'aurais pensé à un score plus élevé, donc je me dis y a de l'espoir. Avec de la volonté politique et un truc bien pensé on pourrait très bie n y arrivé, faut juste une fiscalité qui repose pas uniquement sur le punitif.
Alors je préfère le "il n'y a pas de majorité qui se dégage" qui est en même temps est logique à un "c'était couru d'avance, le gouvernement est libre de ne rien faire."

Je pense sincèrement qu'il y a des choses exploitables là dedans (vote blanc, diminution du nom de députés et plus globalement diminution du mille feuilles administratif, etc..)

On verra ensuite les propositions du gouvernement.
Il faudrait surtout travailler sur une baisse des dépenses sociales ou une réorientation de ces finances vers des secteurs créateurs d'emploi comme l'avait fait Jospin en 99-2000.
Citation :
Publié par Cpasmoi
Magnifique comment ce machin a été retourné pour servir la propagande du gouvernement. Réduire les impôts, se foutre de l'écologie, continuer à laisser les riches aller de l'avant au détriment de nos services sociaux.

Brillant.
Ba c'est tout le principe d'une enquête à libre participation qu'on essaye de faire passer pour représentative de quelque chose. Voir le 'sondage' moyen du site web du Figaro ou de l'Express.
Après c'est un peu la même pour Le Vrai Débat et autres dans l'autre sens, mais eux au moins s'affichent comme l'avis des gens d'une certaine tendance (les GJ et autres opposants au coté fermé du Grand Débat).

Pour ce qui est de l'officiel les opposants et pro-GJ qui l'ont massivement boycotté auraient peut être mieux fait d'y participer, vu qu'ils ont laissé les pro-Macron et autres manipulables par les questions en dominer largement les résultats, et que la presse ne se décide pas pour autant à les résumer par "98% d'abstention à y répondre chez les adultes français" (et en comptant les participants physiques comme différents des participants web, encore).

Perso je m'étais forcé à essayer de le prendre sérieusement malgré les questions orientées et y répondre (comme à l'autre d'ailleurs). Mais à part que je suis dans une nette minorité dans l'un et aussi nette majorité pour les propositions soutenues dans l'autre ça ne m'apprend pas grand chose.
C'est pas une enquête, c'est effectivement un débat.
Tu as certes un questionnaire sur un site Internet, mais tu as des réunions publiques et des cahiers de doléances. Dans ces derniers et dernières, tu dis et tu écris bien ce que tu veux !

"les pro-Macron et autres manipulables" (!)
Citation :
Publié par Twan
Pour ce qui est de l'officiel les opposants et pro-GJ qui l'ont massivement boycotté auraient peut être mieux fait d'y participer, vu qu'ils ont laissé les pro-Macron et autres manipulables par les questions en dominer largement les résultats, et que la presse ne se décide pas pour autant à les résumer par "98% d'abstention à y répondre chez les adultes français" (et en comptant les participants physiques comme différents des participants web, encore).
Ca, ce que tu écris me dérange pour deux raisons :
- Il ne tenait qu'aux GJ, opposant de tout bord de participer. Ils n'ont pas été empêchés. Que doit-on en déduire ? Que leurs paroles ne valent qu'entre gens de bonne compagnie ? J'avoue avoir du mal avec ça.
- Rien absolument rien ne te permet de penser que seuls des sympathisants à Macron ont participé à ces débats et au vu des résultats, j'aurais même tendance à penser le contraire.

Comme d'habitude, il y a ceux qui jouent le jeu et ceux qui ne jouent pas le jeu mais qui seront les premiers à dire que de toute façon le jeu était faussé...
Citation :
Publié par Gratiano
le jeu était faussé...
Quand de base le président lui même dit que certains sujets sont non négociable (ric, isf, ...) pendant le grand débat, le jeu est faussé.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés