Immobilier (La Taverne)

[Immobilier] Louer ou acheter ?

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Zygomatique
Euh, y'a 115 pages...
C'est bien pour ça que je te demandais, je pensais que tu l'avais sous la main

C'est quoi du coup l'idée ? Se pointer avec huissier ?
Citation :
Publié par Zygomatique
Ben il leur suffit de refuser l'assurance avec laquelle tu te pointes.
Non mais j'ai bien compris qu'ils pouvaient contourner la loi au moment où tu demandes le prêt, mais si tu demandes à changer d'assurance un an après qu'ils t'aient octroyé le prêt, comment ils peuvent légalement t'en empêcher ?
Citation :
Publié par Doudou
Non mais j'ai bien compris qu'ils pouvaient contourner la loi au moment où tu demandes le prêt, mais si tu demandes à changer d'assurance un an après qu'ils t'aient octroyé le prêt, comment ils peuvent légalement t'en empêcher ?

"Non". :P

Enfin, "légalement", c'est là le mot qui blesse.

Comme dit plus haut, ia plusieurs solutions :
- Mettre une clause dans le contrat de pret qui indique que le taux est de n% parce que tu es bon client et que t'as l'assurance, mais que sinon, le taux est de (n+1)%, et que tout changement en cours de pret impliquera un recalcul de l'ensemble des mensualités a ce nouveau taux
- Dire que l'assurance n'est pas suffisante parce que la toute petite garantie inutile n'est pas présente dans ton nouveau contrat, et donc qu'en tant que preteur, elle considere que t'es pas suffisament couvert et donc qu'elle prend un risque
- Refuser parce que le nouveau contrat n'est pas équivalent sans donner plus de justification
- Refuser sans autres raisons que "non".

Mais la plupart de ces solutions, si pas toutes, sont illégales. Les autres sont, au mieux, litigieuse. Mais comme je le disais plus haut, faut arriver à faire valoir ses droits si on te les oppose. Et merci la procédure de justice. Ou la ballade avec l'huissier, ce qui est pas mieux. et a mon sens, pas sur que ca marche ni mieux ni moins bien, c'est un peu ca qui est compliquée.
A l'époque ou j'ai contracté mes crédits, comme dit plus haut, en arguant que la nouvelle assurance n'apportait pas une couverture adéquate, et donc en la refusant tout en disant que c'est pas de leur faute mais qu'il faut bien que l'assurance couvre de la même façon que la leur, surtout le risque d'invasion nazie depuis la lune.
Seule solution pour leur forcer la main, l'huissier puis le départ en procédure judiciaire, qui a des chances honnêtes de se terminer moins de dix ans plus tard appels compris. Donc pour éviter ca autant se blinder dès la création du pret même si ca leur fait fatalement pas plaisir que ca soit toi qui gagne et pas eux.
Signer avec la banque pour l'assurance et changer après me parait être une bonne stratégie.

Ca permet notamment de faire les choses les unes après les autres, donc de gagner en rapidité et en concentration.

En plus quand tu as les documents de la banque en main, c'est plus simple de demander à un autre assureur une proposition avec exactement les mêmes conditions.
Disons que j'avais pas très envie de me prendre la tête et de partir en mode PVP avec ma banque même 1 ans après le prêt personnellement... peut-être que j'aurais gagné 5-7k euros sur 20 ans en changeant d'assurance de prêt, mais dieu que j'avais pas la motivation de me lancer dans les démarche ! (surtout en temps qu'étranger qui débarque en France... les méandres de l'Administration me font déjà peur chez vous, pas envie de découvrir celles de la Justice )
Citation :
Publié par Thelemys
c'est plus simple de demander à un autre assureur une proposition avec exactement les mêmes conditions.
Nop, c'est tout simplement IMPOSSIBLE d'avoir EXACTEMENT les mêmes conditions. Les contrats ne sont pas flexibles et il n'est pas possible de rajouter des garanties à la carte. L'exemple de devoir s'assurer contre une invasion martienne est parfait car l'assureur est lui même le décideur. C'est un peu comme si un policier pouvait lui même juger et condamner(Judge Dred ). Le système actuelle ne rime tout simplement à rien et il ne donne aucune vraie alternative aux clients hormis les plus aisés ou ceux extrêmement avertie qui ont fait bien plus attention aux assurances qu'au taux du crédit.
Qui cause jurisprudence parle de procédure, hors quand tu achètes tu n'as pas le temps. Pour avoir il y a longtemps fait un procès a une banque (que j'ai gagné, pour un truc qui n'a rien à voir) je peux te dire qu'ils freinent des 4 fers autant qu'ils peuvent même si ca les fait douiller pour appel abusif à la fin: le responsable repousse au max pour ne pas être celui qui sera en poste lors de l'annonce du jugement. Ils jouent clairement la lassitude et le jet d'éponge du mec qu'ils ont escroqué.
Oui c'est aussi ce que je dis plus haut.
Mais ça implique deux choses : une jurisprudence ça normalement finir par faire changer la norme avant d'aller au procès. Normalement.
Et surtout, ça montre que le soucis n'est pas "il est impossible d'avoir des contrats équivalents" puisque c'est illégal de refuser pour cette raison. Le soucis est que les banques ont (parfois) tendance à s'en foutre de la legalite pour garder l'assurance. Et donc, prétexte du contrat équivalent ou autre tout autant illégal, ça change pas grand chose, ils sont en situation de force, c'est ça le vrai soucis. Un rapport de force non équilibré.
Nous sollicitons une demande de prêt auprès de notre banque en ayant fourni des éléments de proposition d'une autre banque.
Cela doit passer par une dérogation au niveau regional.
Nous recevons une contre-proposition de prêt plus ou moins alignée.
Mais il s'avère que le banquier s'est trompé sur de nombreuses informations nous concernant situation de famille, sur mon employeur et notamment sur le statut et l'employeur de ma conjointe lui indiquant un statut de profession libérale qu'elle a quitté depuis plus d'un an pour un CDI bien mieux payé.
Quand on appelle pour obtenir une rectification, le banquier indique que le passage de libéral à salarié CDI aura comme conséquence +0,25% sur le taux du prêt malgré les revenus supérieurs.

Est-ce que cela est sensé ?
Comment un CDI avec revenus supérieurs peut-il jouer en notre défaveur par rapport à des revenus de profession libérale inférieurs ?
Citation :
Publié par Aiina
courtier courtier courtier courtier
Là on veut juste un engagement d'une banque pour fixer un taux assez bas à mettre comme condition suspensive d'un compromis.
Mais in fine, si la poste peut vraiment faire ce qu'elle annonce, aucun courtier ne peut rivaliser.
Bref courtier p-e, p-e pas.
Citation :
Publié par Aiina
C'est vrai que la poste fait partie des banques qui font les prêts les plus intéressants en ce moment.
Pourquoi en ce moment ? La Poste est toujours bien positionnée.
Bonjour à tous, j'ai une petite question, concernant le rappel des charges de mon ancien appart.
Peut-on demander un document à son ancien propriétaire, avec le descriptif de nos consommations durant notre période dans le logement ?
Si j'ai consommé moins que ce que j'ai payé, il me semble que je suis remboursé par mon proprio, non ?

Parce qu'un mail disant ça :

Citation :
Il n’y a pas de rappel de charges car il n’y a pas eu de surplus de consommation.
Les charges payées mensuellement correspondent aux charges dues.
Ça ne m'assure pas que les propriétaire ne me cachent pas un trop payé.
Ce document existe-t-il ?
Oui, le propriétaire doit te fournir le décompte détaillé du calcul de charge. Il doit partir du décompte de charge que la copropriété lui a facturé. Demande à ce que ce décompte te soit transmis, avec dans le détail, ce qui t'a été refacturé.

il n'est pas obligé de te fournir les copies de toutes les factures, normalement il doit te permettre de les consulter. Par contre, le détail des charges, lui, est obligatoire.
Citation :
Publié par Zygomatique
Les augmentations de loyer peuvent être rétroactives sur 5 ans.
https://location-immobilier.ooreka.f...on-retroactive

T'es agent immo, REALLY ?
Non, plus depuis ALUR 2015 en fait (pour les baux postérieurs)

Citation :
Délai d'application
Le bailleur dispose d'un délai d'un an, à compter de la date prévue pour la révision, pour en faire la demande au locataire. La révision prendra effet au jour de sa demande, elle n'est pas rétroactive.

Passé le délai d'un an, la révision du loyer pour l'année écoulée n'est plus possible.
Site du service public.

De plus il faut une clause de révision annuelle dans le bail.

Pour les charges, depuis ALUR, c'est rétroactif 3 ans, plus 5. c'est dans le cadre toujours de la surproduction des locataires en France. il faut bien vérifier la date de signature du bail.

Dernière modification par Aiina ; 09/01/2017 à 17h21.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés