Le Seigneur des Anneaux (série) (Le Cercle Taberna)

[Actu] La série The Lord of the Rings débutera son périple le 2 septembre 2022 sur Prime Video

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Echtelion Maelin
Et pour le sous-texte raciste souvent prêté au Silmarillion notamment, c'est en fait plus compliqué que ça: les Suderons et Osterons sont censés ne pas être tous corrompus d'une part (il y a des allusions ça et là à des oppositions au culte de Morgoth, et les Mages Bleus sont censés être allé dans l'Est pour les aider), et d'autre part tout comme les orcs sont des elfes corrompus et déformés par Morgoth, les humains alliés à Morgoth puis Sauron ne sont pas intrinsèquement mauvais, mais sont corrompus par une influence extérieure. Il y a en plus une dimension humaniste qui transparait dans des moments comme la discussion entre Finrod Felagund et Beöran. Ou dans les descriptions faites des Lossoth, peuple similaire aux Inuits qui apparaît par moments dans l'histoire et s'oppose à Morgoth puis Sauron. Bref, c'est beaucoup moins simpliste qu'il n'y paraît au premier abord.
Ce que tu dis est vrai. Il y a une donnée géographique à prendre en compte: plus on est proche du Mal, plus on a de chances d'être corrompu. Cependant, la problématique ne se trouve pas uniquement là. On la retrouve dans la description des humains "occidentaux" également. Tolkien explique bien que les Numénoréens qui ont fondé le Gondor et l'Arnor ont vu leur longévité et sagesse (exceptionnelles pour des humains et octroyées par les Valar) diminuer à mesure qu'ils se mélangeaient avec des Hommes "moindres" (lesser men). On retrouve un peu cette logique chez les Elfes, entre ceux qui sont allés à Valinor et les autres.
Citation :
Publié par THX
- on pourrait partir du principe que les Elfes sont la cible toute trouvée pour jouer cette représentativité. On ne pourrait se planter davantage dans l'idée tolkienesque que sont les Elfes. Si ce sont des branleurs efféminés ce n'est pas parce qu'ils sont homosexuels ou même non-binaires, c'est parce qu'ils sont immortels. Ils ont que ça à foutre. Ils mesurent littéralement le temps qui passe. Ils se sont donc adaptés à leur durabilité, d'où cette langueur, cette lascivité décrite dans les bouquins.
Heu ? Punaise, c'est pas le souvenir que j'en ai. Bon, j'ai été marqué par les figures de Fëanor se consumant littéralement à sa mort tant il était ardent, de Fingolfin solotant (presque) Morgoth ou de Galadriel vascillant lorsqu'on lui propose l'anneau... Ils sont un peu vénère comme meine des fois.
Les quelques minutes de la charge des Elfes de Gil-Galad au début du premier LOTR ont fait pas mal de "révisionnisme mental"

Oui les Elfes sont (enfin étaient, à l'époque du livre) des brutes à la baston, tatanant des gueules d'une main armurée et jouant de la harpe en bouffant du raisin de l'autre, mais étant immortels ça n'en reste pas moins des gens posés sinon langoureux, pénétrés, d'où cette maîtrise des arts et cette présence souvent éthérée. Les Elfes vener de Jackson, surtout dans le Hobbit, c'est pas que ça dans le Silmarillion, dont les faits d'armes légendaires ne couvrent de toute façon qu'une fraction de tous les Ages.

A contrario des humains, je crois que c'est dans LOTR qu'il est dit que vivant si peu, la flamme des humains brûle plus vivement, et qu'ils sont donc si pressés de faire.
Enfin bref, tout ça pour dire que ce que je souhaite, c'est qu'Amazon réussisse à faire une vraie série épique, dans laquelle l'aspect "inhumain" des elfes (et des nains) soit une évidence. Ce n'est pas évident : le syndrome "star trek" des humains aux oreilles pointues est toujours présent.
Bref, ce que j'avais retenu du Silmarillon, c'était justement le côté grandiose, mahabaratesque, de l'histoire, avec des dieux qui coulent des pays, des montagnes qui explosent et des princes elfes qui défient le mal incarné. Je veux voir Morgoth terrifié par Ungoliant et appelant ses balrogs à l'aide, Ancalagon s'écraser après avoir été vaincu dans les airs par Earendil (si je dis pas de conneries), toussa quoi.

S'ils y arrivent, je pardonnerai un peu à Bezos. Mais j'en doute.
Citation :
Publié par Echtelion Maelin
Le truc intéressant est que chez Tolkien, il y a quelques personnages féminins "forts" comme Luthien, Elwing ou Galadriel,{………} Cela dit la mise en abîme rigolote c'est justement d'appliquer la notion d'hubris à l'exercice de la fanfiction
T'es pas que sur TESO toi ?!


Neor Elu, je plussoie fortement et je dirais même plus :
Créer une oeuvre sans tenir compte des contextes vécus, c'est très compliqué. A un moment l'imagination est forcément atteinte par notre environnement et son contenu.
Il y a forcément de quoi faire un parallèle entre la GM et LOTR. Et, même si cela ne correspond par à l'oeuvre il y en aura toujours un pour ramener sa science en faisant ledit parallèle.


J'ai hâte de voir cette série hihi
Citation :
Publié par TrueCapote
T'es pas que sur TESO toi ?!


Neor Elu, je plussoie fortement et je dirais même plus :
Créer une oeuvre sans tenir compte des contextes vécus, c'est très compliqué. A un moment l'imagination est forcément atteinte par notre environnement et son contenu.
Il y a forcément de quoi faire un parallèle entre la GM et LOTR. Et, même si cela ne correspond par à l'oeuvre il y en aura toujours un pour ramener sa science en faisant ledit parallèle.


J'ai hâte de voir cette série hihi
Pas le même Echtelion, jamais mis les "pieds" sur TESO (failli plusieurs fois mais jamais franchi le pas) ! Cela dit, le nom d'Echtelion est une référence tolkienienne, et tirée du Silmarillion (le père de Denethor et grand-père de Boromir et Faramir c'est Ecthelion, nuance !).
Et bien sûr qu'il est possible de faire des parallèles, parce que l'homme reste homme, et même en le situant en des temps immémoriaux, ses travers sont les mêmes. Et même les elfes, chez Tolkien, sont "humains", dans la mesure où ils sont animés par les mêmes passions, particulièrement les Noldors.

Et oui, pressé de voir cette série moi aussi !
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés