L'Agora

[Wiki] Wikiprésident 2017-2022

Répondre
Partager Rechercher
Je suspecte que l'État attende que ce soit les CT qui fournissent les masques gratuitement aux élèves. En mai-juin, lors de la reprise, les masques enseignants ont été fournis par notre CD alors que pourtant je suis payé et employé par l'État.
Mais puisqu'on vous dit qu'il faut responsabiliser ces irresponsables de Français voyons ...

Le parallèle avec le sida est lol, fallait oser, qui l'a sorti ? L'article dit juste "le gouvernement". Ça vient du porte-parole ? De Blanquer ?


[Modéré par Episkey :]

Dernière modification par Episkey ; 26/08/2020 à 15h37.
Citation :
L'article dit juste "le gouvernement". Ça vient du porte-parole ? De Blanquer ?
grosso modo


https://www.lefigaro.fr/politique/re...ecole-20200825

Citation :
L'exécutif a tranché. Le masque obligatoire dans les collèges et lycées sera bien à la charge des familles. La décision a été prise lors d'un conseil de défense sanitaire qui s'est tenu à l'Elysée, mardi matin. Emmanuel Macron et Jean Castex étaient sous la pression de l'opposition.
Citation :
Publié par Ombre de Lune
Donc, notre gouvernement a décidé que les écoliers ne seraient pas dotés de masques a l'entrée de l'école à la rentrée scolaire...

https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/08/25/rentree-scolaire-l-etat-ne-fournira-pas-de-masques-aux-eleves_6049898_823448.html

[...]
C'est d'autant plus incompréhensible que les entreprises qui se sont engouffrées dans l'industrie du masque ne savent maintenant plus quoi en faire, et que des stocks finiront invendus :
https://www.lemonde.fr/planete/artic...9632_3244.html
Citation :
Publié par Cefyl
Cette décision est réellement abjecte...
D'un côté, on a environ 800 000 élèves par niveau. Donc de la 6ème à la terminale, 7 niveaux, environ 5 600 000 élèves.
Mettons un masque le matin, un l'après-midi, ça fait 56 millions de masques par semaine.
En deux semaines, le gouvernement crame cet "excédent de masques" invendus.
On précisera que la France prévoit de fabriquer 100 millions de masques par semaine à la fin de l'année : https://www.latribune.fr/economie/fr...er-855500.html


Au-delà de la question du coût, il y a ensuite celle de la logistique. Puis du stockage dans les écoles (on les approvisionne toutes les semaines ? Ou d'un coup pour un mois et elles filent 200 masques d'un coup à chaque élève ? Ou elles ferment une classe pour stocker les masques et embauchent un vigile ?)

Le moindre couac fera râler. Ca râlera de toute façon sur le fait que c'est nos impôts qui paient alors qu'il faut le considérer comme une fourniture scolaire cette année, que ceux en difficulté ont déjà des aides, que "mon neveu a reçu plein de masques alors qu'on a des masques en tissu lavable pour lui, c'est pas écologique leur truc", etc...


Non franchement, je sais pas si c'est si abject que ça.


Unrelated: Tous les élèves de seconde d'Ile de France vont recevoir un ordi portable.
L’Etat ne fournira pas de masques aux élèves à la rentrée : au delà de considérations économiques, sociales ou morales, l'Etat n'a tout simplement pas la capacité de faire la distribution.

Macron s'épargne une énième polémique sur la défaillance des services de l'Etat et avec cette décision il brosse les fourmis de droite dans le sens du poil. Sans compter ses copains de la grande distribution qu'il continue de cajoler. Franchement, c'est tout bénéf.
En réalité, seuls les élèves boursiers bénéficieront de la gratuité des masques.

Citation :
Selon une autre source proche de l'exécutif, les élèves et étudiants boursiers bénéficieront cependant de la gratuité.
https://www.lesechos.fr/politique-so...chemin-1236481


Au final dans le fond, il aurait probablement été plus scandaleux que l'Etat paye les masques de tous les écoliers, y compris les gosses des CSP+. Question "président des riches" il se serait posé là.
Citation :
Publié par Jeska
En réalité, seuls les élèves boursiers bénéficieront de la gratuité des masques.


https://www.lesechos.fr/politique-so...chemin-1236481


Au final dans le fond, il aurait probablement été plus scandaleux que l'Etat paye les masques de tous les écoliers, y compris les gosses des CSP+. Question "président des riches" il se serait posé là.
Si les riches ne font que payer et ne reçoivent rien, c'est le consentement à l'impôt qui en prend un coup.

En France, il existe un tas de mécanismes d'amortissement autour du smic qui rendent très difficile le fait de s'en extraire.
Cela a une tendance bénéfique pour ceux qui perdent leur emploi mais une tendance à enfermer les gens dans leur niveau de vie.
Si je suis smicard et que je trouve un emploi un peu mieux payé mais en échange de quelques contraintes (formation, temps de travail, distance, difficulté..) je vais constater la perte de tels et tels avantages qui vont annihiler l'augmentation et au final me faire rester où je suis.

Au global je suis donc tout à fait favorable au fait qu'on ne fournisse pas de masques aux élèves.
D'ailleurs, si l'État le faisait, il devrait le faire dans les règles de l'art, c'est à dire deux masques par jour et par élève. Alors qu'en pratique on peut largement se contenter de 8 fois moins.
C'est donc une belle économie qui sera faite au global.


Scandaleux en revanche pour les professeurs...
Citation :
Publié par Xh0
Je suspecte que l'État attende que ce soit les CT qui fournissent les masques gratuitement aux élèves. En mai-juin, lors de la reprise, les masques enseignants ont été fournis par notre CD alors que pourtant je suis payé et employé par l'État.
Chez nous c'est déjà le cas, c'est le communauté de commune qui a fourni les masques des enseignants en primaire.
Non parce que sinon, elles pouvaient toujours les attendre.


Citation :
L’Etat ne fournira pas de masques aux élèves à la rentrée : au delà de considérations économiques, sociales ou morales, l'Etat n'a tout simplement pas la capacité de faire la distribution.
Ce qui me pose problème, sincèrement
Si l'Etat n'est même pas foutu d'organiser une distribution en interne, si les services administratifs, qui sont une véritable armée, ne sont pas compétents dans une chose aussi simple qu'une chaine de logistique interne, faudra commencer à se poser des questions.


Enorme, de jean castex
Le masque n’est pas une fourniture scolaire, mais un équipement de protection.

Citation :
C’est en substance ce qu’a dit Jean Castex, interrogé ce mercredi sur France Inter sur la gratuité des masques pour les élèves, réclamée par plusieurs formations politiques. Une demande que le gouvernement a évacuée mardi soir.
Depuis quand un EPI à caractère obligatoire est à la charge de celui à qui il est imposé ?



[Modéré par Episkey :]

Dernière modification par Episkey ; 26/08/2020 à 15h39.
Citation :
Publié par Quild
Les riches qui ont des enfants bénéficient bien plus de l'abattement d'impôt lié au quotient familial que les pauvres qui ont des d'enfants.
Tu m'étonnes, en France les pauvres ne payent pas d’impôts
Ca ne change rien au fait que de ne pas fournir de masques pour les riches transformeraient la mesure en une énième redistribution, relançant le combat et la fracture entre riche et pauvre.
Donner des masques à tous et les finançant principalement grâce aux riches est une mesure de société apportant de la cohésion.

Les riches bénéficient de moins en moins de la politique familiale française (par exemple le quotient familiale est plafonné à 1500€ de réduction d’impôts) et comme par hasard la politique familiale est de plus en plus remise en question et décriée.
Il y a un moment ou si tu veux une politique qui bénéficient aux pauvres et qu'elles soient approuvé il faut aussi en faire bénéficier à minimum les riches. Ils paieront toujours au final, mais dans un cas ils peuvent approuver la politique et la soutenir dans l'autre c'est évident qu'elles jouent contre eux.
Citation :
Publié par gnark

Les riches bénéficient de moins en moins de la politique familiale française et comme par hasard la politique familiale est de plus en plus remise en question et décriée.
Du coup où est le problème? Puisque selon toi ils en bénéficient déjà peu?
Citation :
Publié par Egelby tout gentil
Ce qui me pose problème, sincèrement
Si l'Etat n'est même pas foutu d'organiser une distribution en interne, si les services administratifs, qui sont une véritable armée, ne sont pas compétents dans une chose aussi simple qu'une chaine de logistique interne, faudra commencer à se poser des questions.
Ca peut paraître super simple pour toi, mais c'est pas leur métier en fait. Ils feraient appel à un prestataire hein.

Citation :
Ecoute, tu vas être content, j'ai un scoop, Edouard Philippe s'est cassé du gouvernement. Je te jure.
J'ai un autre scoop : Le revirement du gouvernement sur le masque a plusieurs mois, passe à autre chose.

Citation :
Publié par gnark
Tu m'étonnes, en France les pauvres ne payent pas d’impôts
Ca ne change rien au fait que de ne pas fournir de masques pour les riches transformeraient la mesure en une énième redistribution, relançant le combat et la fracture entre riche et pauvre.
Donner des masques à tous et les finançant principalement grâce aux riches est une mesure de société apportant de la cohésion.

Les riches bénéficient de moins en moins de la politique familiale française (par exemple le quotient familiale est plafonné à 1500€ de réduction d’impôts) et comme par hasard la politique familiale est de plus en plus remise en question et décriée.
Il y a un moment ou si tu veux une politique qui bénéficient aux pauvres et qu'elles soient approuvé il faut aussi en faire bénéficier à minimum les riches. Ils paieront toujours au final, mais dans un cas ils peuvent approuver la politique et la soutenir dans l'autre c'est évident qu'elles jouent contre eux.
Hmmm, moi en tant que riche, qu'est ce que je préfère :
- Que mes impôts paient des masques pour les pauvres ?
- Que mes impôts paient des masques pour les pauvres ET les riches, donc + d'impôts ?

Putain franchement, je me tâte vraiment. Surtout quand j'ai pas d'enfant au collège/lycée.

Accessoirement il faut déjà bien gagner sa vie pour être concerné par le plafond du quotient familial. Et du coup, quand tu gagnes bien ta vie, la différence entre le plafond et ce que tu aurais payé sans plafond est pas phénoménale
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Quild
Hmmm, moi en tant que riche, qu'est ce que je préfère :
- Que mes impôts paient des masques pour les pauvres ?
- Que mes impôts paient des masques pour les pauvres ET les riches, donc + d'impôts ?
La question ne se pose meme pas... Si l'etat/l'ecole devait founir les masques ca serait pour tous le monde... Les profs n'ont pas a savoir qui gagne quoi etc... Y a que la mairie qui le sait.

De plus, les momes n'ont pas a subit / voir qu'il y a une différenciation faite entre eux quelque soit la raison... "non toi tu as pas le droit aux masques, tu es trop riche".

C'est surement pour cela que l'etat a préféré ne pas fournir les masques. Ca laisse comme ca les mairie gérer ca de leur coté, et les mairies savent bien si leurs citoyens sont en moyenne "plutot pauvre" ou "plutot riche" et aviser le cas échéant. Un peu comme pour le materiel scolaire qui dans certaines villes "populaire" sont donnés mais qui ne sont pas données dans les villes "bourgeoises".
Et quelle est la mesure prise pour les élèves qui viendront sans masque ?
Renvoi, amende, garderie (le renvoi dans la rue engendrant la responsabilité de l'établissement par la suite, on ne refuse pas l'entrée d'un enfant dans l'établissement normalement) ?

Bref une mesure compréhensible sur le fond, sur la forme elle semble plus problématique que non tous les enfants en auront.

Remarque qu'ils peuvent installer un magasin de masque dans les établissements.
Pour les masques j'espère que les familles éviteront d'acheter les masques jetables chinois, faudrait que l’État propose un truc (vu que c'est plus cher) pour les inciter à acheter les masques fabriquées en France et en tissu lavable, c'est plus écologique et ça boycott un peu l'usine du monde. Parce que c'est bien joli de dire qu'on est autonome en masque, mais encore faut-il que ces masques soient portés.
Citation :
Publié par Anarky
Pour les masques j'espère que les familles éviteront d'acheter les masques jetables chinois, faudrait que l’État propose un truc (vu que c'est plus cher) pour les inciter à acheter les masques fabriquées en France et en tissu lavable, c'est plus écologique et ça boycott un peu l'usine du monde. Parce que c'est bien joli de dire qu'on est autonome en masque, mais encore faut-il que ces masques soient portés.
Les gens achètent ce qui est le moins cher et des jetables parce que c'est les plus économiques. Les masques c'est un réel budget et quand tu en utilise tout les jours clairement ça revient moins cher d'acheter des jetables que de laver(prix des produits et tout ce qui va avec) surtout qu'en plus visiblement faut nettoyer les filtres des machines et autres sèches linges à chaque fois. Et encore je parle pas des associations&co qui ont déjà fait leurs calculs et on vite compris que les masques tissu c'est un bouffe pognon.
Citation :
Publié par Siuan
A propos de la fraude sociale
https://www.lefigaro.fr/vox/economie...ar-an-20200430

https://twitter.com/CNEWS/status/1298316916512219137
3 millions de centenaire.

Les explications de Prats lors d'une audition :
http://videos.assemblee-nationale.fr...pr-3-mars-2020
effectivement y a comme un problème, perso je comprend pas comme pour la fraude fiscale qu'on mette pas plus de gens pour faire la chasse pour ce genre de cas. Puisque leur salaire serait rembourser et même plus, par le fait de simplement trouver ces fraudes et y mettre fin, je parle même pas de remboursement, mais juste couper le robinet....
Et en plus ça donnerait du boulot et plutôt qualifié puisque ça demanderait des gens formés et qualifié pour bien faire ce boulot.

Bref on cherche des moyens de créer de l'emploi utile, et bien voilà une idée on embauche des gens pour traquer ces fraudes.
Citation :
Interrogé par CheckNews, l’institut statistique rétorque qu’il n’y a «aucun dysfonctionnement», ni «incohérence». Mais une incompréhension de la nature du répertoire.
Ainsi, selon les explications de l’Insee, il est tout à fait normal que le total des personnes réputées vivantes inscrites dans le fichier soit supérieur aux 67 millions de la population française.
La principale raison tient au fait que le répertoire national d’identification des personnes physiques (RNIPP) n’a rien à voir avec un registre de population. Il comporte toutes les personnes nées en France et celles nées à l’étranger qui ont vécu en France a un moment de leur vie (pour des raisons de travail ou d’étude), et ce quel que soit leur lieu de résidence. Ainsi, toutes les personnes ayant été immatriculées (qu’elles soient nées en France ou à l’étranger) et vivant hors de France ont un NIR (Numéro d’inscription au répertoire) et figurent dans le répertoire. Ce sera le cas pour un étudiant étranger ayant fait ses études il y a cinq ans et étant reparti. Comme ce sera le cas pour une personne née en France et expatriée depuis quelques années.
«La comparaison entre le RNIPP et le recensement de population n’a pas de sens, explique ainsi Chantal Villette du département démographie de l’Insee. Le recensement permet d’avoir une estimation de population à un instant donné ce qui n’est pas du tout l’objectif du RNIPP (c’est un répertoire qui contient l’ensemble des immatriculations faites jusqu’au jour J, et non un registre de population). Une immatriculation au RNIPP reste présente quel que soit le lieu de résidence de la personne (elle peut vivre un temps en métropole, partir à l’étranger puis revenir en métropole : son NIR reste toujours actif et lui est rattaché à vie.»
L’Insee concède en revanche que certaines personnes réputées vivantes dans le fichier ne le sont plus. Le répertoire (qui compte au total 110 millions d’identité) distingue les personnes réputées mortes, et celles réputées vivantes. Sur les 110 millions de noms, 26 millions sont réputés morts, et donc 84,2 réputés vivants. L’Insee explique que la transmission des décès survenus en France se fait sans problème (ils sont enregistrés dès lors que l’Insee ou la Cnav reçoivent un acte de décès). Mais que l’information est moins systématique quand la personne meurt à l’étranger. Des personnes figurant comme réputées vivantes sont donc mortes (le plus souvent à l’étranger).
C’est ce qui explique les 3 millions de centenaires réputés vivants figurant dans le répertoire. L’écart entre les 3,1 millions de centenaires réputés vivants figurant dans le répertoire et les quelque 20 000 recensés en France s’explique marginalement par le fait que certains centenaires inscrits vivent à l’étranger, mais donc surtout en raison du défaut d’enregistrement de décès survenus hors de France. En clair, depuis 1945 et la création du répertoire, des personnes ayant été immatriculées décèdent chaque année à l’étranger, sans que le décès ne soit enregistrés. Parmi elles, environ 3 millions auraient aujourd'hui 100 ans ou plus.

Est-ce que cela à une incidence ?

L’Insee a également réagi à l’idée, suggérée par les deux parlementaires, selon laquelle les inscrits surnuméraires représenteraient un risque direct de fraude aux prestations. Dans notre précédent article sur le sujet, le directeur de la Cnav avait déjà expliqué que l’immatriculation au répertoire n’ouvre aucun droit. Elle est une condition pour pouvoir bénéficier de versement de prestations sociales, mais est loin d’être suffisante. Ce que répète l’Insee aujourd’hui : «Le RNIPP n’est porteur d’aucun droit, il ne suffit pas d’être enregistré dedans et d’avoir un NIR pour bénéficier de droits sociaux. Il appartient aux organismes de Sécurité sociale de déterminer les droits sociaux de chaque individu, à partir de leurs propres systèmes d’information, et de leurs propres contrôles.»
Sur ce point, les conclusions alarmistes des deux parlementaires ont nourri quelques confusions auprès des médias, certains mélangeant par exemple le nombre d’immatriculés au répertoire… et le nombre de cartes Vitale en France, comme en atteste cette capture d’écran d’un article de l’Union. Ce qui n’a pourtant rien strictement à voir.
https://www.liberation.fr/amphtml/ch...mpression=true


Et plus récemment :
https://www.liberation.fr/checknews/...aladie_1797761

Ah CNews... Notre petit FoxNews à nous.
Il ne s'agit pas en soi de fraudes.
Citation :
Le répertoire national d’identification des personnes physiques(RNIPP) n’a rien à voir avec un fichier actif de bénéficiaires de prestations sociales (même si le fait d’avoir un numéro d’immatriculation est nécessaire pour ensuite faire des démarches auprès des organismes sociaux). Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le répertoire liste (avec un numéro) toutes les personnes nées en France, ainsi que celles nées à l’étranger qui ont vécu en France a un moment de leur vie (pour des raisons de travail ou d’étude), et ce quel que soit leur lieu de résidence.

[...]

C’est ce qui explique le chiffre selon lequel 3 millions de centenaires vivants figurent dans le répertoire. L’écart entre ces 3,1 millions de centenaires figurant dans le répertoire et les quelque 20 000 recensés en France s’explique marginalement par le fait que certains centenaires inscrits vivent à l’étranger, mais surtout en raison du défaut d’enregistrement de décès survenus hors de France. En clair, depuis 1945 et la création du répertoire, des personnes ayant été immatriculées décèdent chaque année à l’étranger, sans que la mort ne soit enregistrée dans le répertoire. Et parmi elles, environ 3 millions auraient aujourd’hui cent ans ou plus. Pourquoi l’INSEE, n’ignorant pas que ces 3 millions de personnes sont dans l’immense majorité décédées, ne nettoie pas ce répertoire? D’abord parce qu’il est encadré, et que seul l’acte de décès peut justifier de considérer une personne comme décédée. Et surtout parce que le fait qu’une personne décédée y figure n’a, en soi, aucune conséquence : ce répertoire n’étant ni un registre de population, ni un fichier actif des bénéficiaires de prestations sociales.
Edit : je suis arrivé trop tard
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés