Musique (Le Cercle Taberna)

Expliquer le succès de la musique commerciale

Fil fermé
Partager Rechercher
Ce titre pourrait s'appliquer à la majorité des formes artistiques, mais lancer un sujet général sur ce thème pourrait vite tourner à la cacophonie et il est plus aisé pour moi de débattre d'un domaine que je connais.

Depuis la fin des années 70/début des années 80, l'univers musical assiste à la montée en flèche du succès de la musique commerciale qui devient vraiment populaire à la fin des années 90/début des années 2000 et qui domine aujourd'hui clairement ce domaine. Au point que tout les moyens de diffusion de masse qui font beaucoup d'audience donne 95% de leur temps d'antenne à ce "genre". De même la plus part des cérémonies de récompenses musicales ne font participer que des "artistes" de cette trempe.

J'aimerai comprendre quels sont les phénomènes qui ont amenés une partie non négligeable de la population mondiale à penser que Rihanna était l’interprète n°1 ou que Christoph Maé était un dieu de la chanson française. Comment expliquer que la musique commerciale soit n°1 des ventes quand sa qualité est clairement en dessous de tout ce qui a été composé durant les trois derniers siècles ?

Pourquoi quand une bonne partie des gens de mon age me dit j'écoute de tout, ils ne savent même pas citer un son de Hendrix, un titre de Brel, ne connaissent pas Miles Davis et je ne parlerait même pas de Ravel ou autre... Et là on est quand même dans le domaine des grands et pas dans la scène underground indépendante.

Il en va aussi d'un modèle qui défend la vente de CD et l'image de la superstar multi-millionaire au lieu de promouvoir et de faire vivre une plus grande quantité d'artiste au travers du live, et ainsi d’engendrer une plus grand diversité culturelle. A mes yeux le CD devrait être la vitrine de l'artiste qui lui sert à promouvoir ses live et son prix lui permettre seulement de rembourser sa production.

Bon j'aimerai faire deux critiques de musique, et j'invite ceux qui souhaitent les défendre ou à ouvrir d'autres critiques à le faire.

Je commencerait avec ça:


Alors j'ai cru comprendre que c'était le dernier titre du bonhomme, et je ne vois vraiment rien de nouveau par rapport à avant. On reste dans le style "feu de camp de colo", 4 accords pour le refrain vu, revue et usés jusqu'à la corde, des techniques vocales identiques à tout ces autres morceau (même si je reconnaîs que son timbre est assez intéressant), LA structure de la musique commerciale (Intro-Couplet-Refrain-Couplet-Refrain-Pont instrumal-Refrain-Final) et en plus on a droit à un clip bourré de cliché sur la musique de la N-O qui est tout sauf ça. Une musique ultra carré, calibré sur Ordinateur, il n'y a aucune "humanité" dedans, elle respire le synthétique et laisse un arrière goût ultra fade.


Bon hier j'étais à Garorock, et j'ai vu ce monsieur que je ne connaissais pas. On m'avait dit que c'était génial et quelle ne fût pas ma déception. Heureusement l'heure tardive de son passage coïncidait avec un certain état d’ébriété qui m'a permit de relativiser le set mais je ne comprend pas ce que les gens trouvent à sa musique.

C'est un Guettha like, qui est payé à passer des CD en lives, à lever les bras et à faire semblant de mixer pendant qu'il lance ses pistes déjà programmés.
Pour le son que j'ai choisis, on a droit à nouveau à 4 accords joué par une guitare au son funky derrière un sample avec une grosse caisse dopée. Ces 4 accords il va falloir les apprécier car il vont nous accompagner non stop pendant 6 min et les seules transition vont être les modifications du sample de rythme avec plus ou moins de basse sous stéroïdes. Et pourtant à chaque fois que les basses reviennent les gens deviennent dingues et tu as 30 000 personne qui sautent dans tout les sens...

Bon je ne suis pas allé chercher les trucs les plus sales ("mange du kebab"), mon but n'est pas d'abîmer vos tympans, mais je penses que vous voyez l'idée.

Voilà, ci vous avez des réflexions à apporter au sujet, cela m'intéresse. Les hostilités constructives sont ouvertes.

Peace.

Je pense qu'une oreille, ça se forme. Quand on ne t'a pas habitué à écouter du Wagner, par exemple, tu vas avoir l'impression que c'est très bizarre et pas génial parce que tu n'as pas l'habitude d'entendre ce genre de musique, la toute première fois. Maintenant puisque ce qu'on met dans les oreilles des gens, à longueur de journée, via les radios, la télé, les clips, tout le bazar, ce genre de musique que tu définis comme "commerciale", et bien c'est là le seul son dans lequel ils se reconnaissent, ils n'ont pas d'autre "modèle musical", et dès lors ça devient difficile pour eux de sortir de ce style de musique. Donc à chaque fois on ressort les mêmes accords réchauffés/congelés/réchauffés, parce que les producteurs savent bien que c'est ça qui marche, et c'est comme une spirale infernale. Les gens ont l'impression qu'il n'y a que ce qu'on leur envoie dans les oreilles, c'est du vu à la télé, c'est du disque d'or, de platine ou de diamant, c'est du people. Forcément avec ce genre de références difficile d'aller chercher ailleurs d'autres musiques. Il est franchement difficile d'accéder à autre chose qu'à ces musiques commerciales, mais en même temps on est dans un monde où il faut qu'une personne ait tout à portée de main sinon elle n'a pas envie de bouger, d'aller plus loin.
Il y a une nouvelle génération tous les 20 ans, l'originalité ne sert à rien.

Lorsqu'on tient ton genre de discours on est simplement un client ayant passé la date de péremption.
Non puis même, concrètement, la simplicité de ces musiques est bien faite pour une chose : pour que ça te rentre dans le cerveau dès la première écoute. Avec deux, trois, voire quatre accords, c'est bon, mais plus, c'est tout de suite moins intrusif dans la tête. Et dans cette même volonté de s'insinuer dans la tête du consommateur pour qu'il y pense et qu'il ait envie d'acheter, il faut une mélodie simple mais accrocheuse, c'est pour ça que souvent on se retrouve avec le même genre de mélodies, avec un refrain court qui revient tout le temps.
J'avoue qu'il n'y a pas trop de débat : Ysiad a juste tout résumé.

L'oreille se forme petit à petit avec l'écoute. Exemple extrême, si j'avais commencé mon écoute du jazz par du free jazz, je me serai vite barré pour ne jamais y revenir.

Ce qu'il manque aux gens, c'est la curiosité d'aller chercher par eux-mêmes. On allume la radio, on laisse ce qui passe. Comme à la radio tu as 15-20 titres qui tournent en boucle, les gens n'écoutent que ça, donc n'aiment que ça. C'est effectivement un cercle vicieux : les radios ne passent que ça -> les gens n'écoutent et n'aiment que ça -> les radios passent ce que les gens aiment, donc ça.

Bon par contre moi je suis également incapable de te citer "un son de Hendrix, un titre de Brel", les titres de chansons et moi ça fait 2
Une grosse partie de la responsabilite revient a la radio en effet, combien de personnes que je connais n'ecoutent que la radio, ou occasionnellement ecoute de la musique sur youtube... en general les memes sons que la radio.

C'est un peu comme la tele mais pour les oreilles.
Une chose qu'il ne faut pas oublier non plus c'est la place de la danse et la représentation de celle-ci aujourd'hui par rapport à celle datant d'époques antérieures.
Citation :
Publié par Zaelan
Bon par contre moi je suis également incapable de te citer "un son de Hendrix, un titre de Brel", les titres de chansons et moi ça fait 2
Ne pas pouvoir citer Hey Joe ou Voodoo Child pour l'un, Ne Me Quitte Pas ou Dans Le Port d'Amsterdam pour l'autre, c'est chaud ! C'est quand même des énormes classiques quoi.
Citation :
Publié par Dunta
Ne pas pouvoir citer Hey Joe ou Voodoo Child pour l'un, Ne Me Quitte Pas ou Dans Le Port d'Amsterdam pour l'autre, c'est chaud ! C'est quand même des énormes classiques quoi.
Ouais enfin j'ai sûrement entendu ces chansons plusieurs (dizaines de) fois pas pourtant autant que j'en connais le titre ou qui l'a fait.
Accessibilité, d'une part. T'as juste à allumer la radio ou tv sur une chaîne style MTV pour entendre en boucle tous les titres commerciaux du moment.

Mais surtout, une certaine universalité dans la composition. C'est calibré pour plaire au plus grand nombre, avec pas ou peu de recherche musicale derrière. Combiné aux attentes de la majorité du public en la matière (comprendre qu'ils veulent pas réfléchir, juste un truc qui "sonne bien"), y a pas besoin de se renouveler, au contraire. Sinon, les remix de vieux morceaux où on change juste les interprètes et on rajoute du "tchac-boom" pour faire moderne ne fonctionneraient pas autant.

Et à moins de ramener une véritable éducation musicale à l'enseignement pour former les oreilles (pas forcément sur du classique style Mozart & co, mais au moins sur de l'orchestral) et redonner aux gens un minimum de curiosité envers la musique, je vois pas pourquoi ça changerai.
Je pense que c'est surtout dû à une "normalité" qui s'est créé via la radio, la télé et tout ça, qui ont contribué fortement à cette mode de la musique commerciale.
Honnêtement, quand j'entends du Christophe Maé (et j'apprécie le fait que tu ai pris cet exemple d'ailleurs), j'ai juste envie de crier à tout le monde que ce mec fait depuis 5 ans la même musique, sur le même rythme, il change deux accords et rajoute 3-4 paroles et un refrain différent et hop, c'est un hit.
Certains groupes actuels, parce qu'il y a des groupes actuels qui font de pures merveilles, ne peuvent pas se faire connaître parce qu'il faut passer du temps à les chercher, et qu'ils sont noyés dans cette culture de musique commerciale à la chaîne et que chercher pendant des heures LE son, c'est pas un truc que tout le monde a envie de faire.

Pour parler de mon expérience personnelle vis à vis de la musique, au départ j'écoutais beaucoup de rock, du vieux rock des 70s/80s, je ne jurais que par ça, et puis on m'a offert un truc tout con, des enceintes et un caisson de basse. J'ai commencé à écouter un peu d'electro, de la musique différente, que j'écoutais pas du tout à la base, et honnêtement, ma vision a totalement changé. Je suis devenu un grand amateur de certaines musiques que je n'aurais jamais imaginé écouter avant. (Je met un de mes gros coups de coeur ici au cas ou ça intéresse : here

Donc en fait, la musique, c'est un travail de recherche, et si t'as la flemme, que tu préfères faire comme tout le monde et écouter Macklemore, bah on peut pas y faire grand chose.
Je suis dépité par le nombre de personnes qui pensent que ce qui se vend de nos jours c'est de la pure musique de génie, et ça me rend tout tristounet que certaines musiques magnifiques se perdent dans cet univers qui est entièrement soumis à la musique commerciale
Pour faire court : parce qu'en effet, Rihanna est une grande interprète (de la même manière que Lady Gaga ou Johnny Hallyday), que Maé est un dieu sur scène et que ça suffit à combler les platitudes de sa musique enregistrée, et que l'efficacité est devenu une qualité au même titre que l'écriture, la composition ou l'orchestration. Mais c'est sûr que c'est plus facile de faire la moue et de regretter qu'on ne danse plus la valse.

Enfin bref, à chaque fois que ce débat ressurgit on se retrouve avec ce consensus mou de gens qui se regardent le nombril car au lieu d'écouter Guetta ils écoutent Kavinsky, et qu'au lieu de réellement chercher à voir à quel point certains des plus gros tubes d'aujourd'hui sont effectivement de véritables chefs-d’œuvre on se contente de ricaner car c'est Britney Spears qui chante.

Edit pour le mec d'au-dessus : Voilà l'exemple typique. Macklemore est très diffusé, c'est donc de la daube, CQFD. C'est la pensée unique inversée, zéro réflexion, zéro analyse, GG no re https://jolstatic.fr/forums/jol/images/icons/icon14.gif

Dernière modification par Soupir ; 01/07/2013 à 10h59.
Tu remarqueras que j'ai jamais dis que c'était de la daube, juste que c'était bien plus écouté que d'autres musiques, car bien plus diffusé. Quand on sait que Macklemore fait de la musique depuis des années et que, par hasard, tout le monde commence à l'écouter en 2013, oui, ça relève du phénomène de mode.
Meme remarque pour kavinsky, grand inconnu qui fait de la musique spé jusqu'a Drive, moment a partir du quel ou tout le monde est la "ouais kavinsky putain de visionnaire et tout omg trop bon quel artiste" alors que tu passes a ces memes gens tous ses autres morceaux tu vas avoir le droit a "c'est quoi cette daube cpour les drogués laul"
Ça fonctionne parce que c'est entrainant et harmonieux.
A vrai dire, la musique commerciale, ça existe depuis la fin de la guerre. Tu regardes aux usa, ils avaient des groupes de r'n'b pour blancs et des groupes de r'n'b pour noirs, si ça c'est pas du ciblage de public et de la volonté de commercialiser de la musique... Je passe sur les années 60 avec les Beatles auxquels on a fourni pas mal de thunes au départ (pas pour le plaisir de les entendre jouer hein, juste parce que ça a quand même rapporté pas mal de thunes à l'arrivée) ou sur la Blacksploitation. Les "yéyés" en France et cette obligation de traduire tous les titres qui fonctionnent en amérique en français, c'est pas pour rien. Accessoirement, Elvis qui joue dans des films, c'est pas pour son talent d'acteur
Bref, tout ça pour dire que la musique commerciale qui arrive à partir des années 80, c'est du pipo, c'est juste beaucoup plus visible, mais c'était bien implanté dans la tête des gens depuis un temps certain.
Je pense que la musique c'est comme les yaourts, les familles ont marre du yaourt normal alors on en fait à la vanille puis aux fruits et ainsi de suite.
Quand les majors découvrent qu'il existe un créneau pour vendre des morceaux typé XXXX, YYYYY ou ZZZZZ alors elles fouillent dans les cd reçus ou créent des artistes de toute pièce (dans le genre des artistes disney )
Je ne comprends pas trop en quoi l'éducation musicale influerait les gout des gens.
La musique c'est comme de la nourriture, on aime ou pas tel artiste ou tel morceau, quelque soit l'éducation et la connaissance musicale.
C'est pas en ne faisant écouter que du Mosart ou du Hendrix à la radio qu'on forcera les gens à les apprécier, ils ecouteront plus la radio c'est tout.
Le rock'n roll fut en vogue un temps, on a eut la new wave, la house ect.. certains artistes sont plus appréciés que d'autres, ça a toujours été comme ça.
Je comprends pas trop pourquoi Maé ou Madonna sont taxés de "commercials", The cure, Ray Charles, Prince ect..c'est/c'était pas du commercial aussi?
Citation :
Publié par Soupir
Pour faire court : parce qu'en effet, Rihanna est une grande interprète (de la même manière que Lady Gaga ou Johnny Hallyday), que Maé est un dieu sur scène et que ça suffit à combler les platitudes de sa musique enregistrée, et que l'efficacité est devenu une qualité au même titre que l'écriture, la composition ou l'orchestration. Mais c'est sûr que c'est plus facile de faire la moue et de regretter qu'on ne danse plus la valse.

Enfin bref, à chaque fois que ce débat ressurgit on se retrouve avec ce consensus mou de gens qui se regardent le nombril car au lieu d'écouter Guetta ils écoutent Kavinsky, et qu'au lieu de réellement chercher à voir à quel point certains des plus gros tubes d'aujourd'hui sont effectivement de véritables chefs-d’œuvre on se contente de ricaner car c'est Britney Spears qui chante.

Edit pour le mec d'au-dessus : Voilà l'exemple typique. Macklemore est très diffusé, c'est donc de la daube, CQFD. C'est la pensée unique inversée, zéro réflexion, zéro analyse, GG no re https://jolstatic.fr/forums/jol/images/icons/icon14.gif
Amen.
Citation :
Publié par Jihui
Je ne comprends pas trop en quoi l'éducation musicale influerait les gout des gens.
La musique c'est comme de la nourriture, on aime ou pas tel artiste ou tel morceau, quelque soit l'éducation et la connaissance musicale.
C'est pas en ne faisant écouter que du Mosart ou du Hendrix à la radio qu'on forcera les gens à les apprécier, ils ecouteront plus la radio c'est tout.
Le problème, c'est surtout que les gens ne font aucun effort pour chercher vraiment d'autres styles musicaux. Ils prennent ce qu'on leur donne et vont pas voir plus loin.

A mon avis, ce qui est appelé "éducation musicale" dans ce thread, c'est juste le fait de faire écouter un peu tout les genres pour que les gens puissent se faire leurs propres idées sur leurs goûts "réels".


Et ensuite, les goûts musicaux tiennent effectivement un peu de l'éducation. Je veux dire, vu les milieux où je traîne, si j'avais pas été éduqué a coups de Tri Yann (plus ancien souvenir de mon existence : un concert en Bretagne quand j'avais 3 ans), j'en écouterais certainement pas (encore !) aujourd'hui.
Citation :
Publié par Jihui
Je ne comprends pas trop en quoi l'éducation musicale influerait les gout des gens.
La musique c'est comme de la nourriture, on aime ou pas tel artiste ou tel morceau, quelque soit l'éducation et la connaissance musicale.
C'est pas en ne faisant écouter que du Mosart ou du Hendrix à la radio qu'on forcera les gens à les apprécier, ils ecouteront plus la radio c'est tout.
Le rock'n roll fut en vogue un temps, on a eut la new wave, la house ect.. certains artistes sont plus appréciés que d'autres, ça a toujours été comme ça.
Exactement !
Je ne crois pas du tout à la théorie: une oreille ça se forme. Surtout quand c'est pour parler d'appréciation de masse.
Tu peux au moins titiller la curiosité en présentant aux jeunes tous les genres de musique, en leur filant des exemples, des classiques, etc.

Comme pour l'exemple sur la bouffe, si a la cantine on t'avait servi uniquement des pates bolo pendant 10-15 ans, tu boufferais que ca.
Citation :
Publié par Jihui
La musique c'est comme de la nourriture, on aime ou pas tel artiste ou tel morceau, quelque soit l'éducation et la connaissance musicale.
Ouais, la musique c'est comme la nourriture justement, il n'y a pas de goût définitif, et on peut apprendre à apprécier des choses complexes.
Citation :
Publié par Zaelan
J'avoue qu'il n'y a pas trop de débat : Ysiad a juste tout résumé.
Je dois avouer ...

Apprécier la musique autre que la musique d'ascenseur avec laquelle les majors nous bombardent, ca demande un effort et de la curiosité. Et il y a aussi le problème du mimétisme social. Je suis fils d'ouvrier : je n'écoute pas de classique ou de Jazz c'est pour les bolos

Des barrières souvent insurmontables pour des esprits n'ayant pas acquis une certaine indépendance. Chose que l'éducation nationale ne met pas vraiment valeur chez les élèves.
A coté de chez moi, tu demandes a des jeunes qui passent le bac ce que c'est que la culture, ils te répondent ça sert à rien
On peut parler d'échec global en matière d'éducation ....

C'est un peu lié au succès de tout ce qui est facile d'accès et ne demande ni effort ou reflexion. L'etat et la société ont besoin de crétins professionnellement spécialisés qui ne vont pas faire trop de vagues, c'est en bonne voie.
Citation :
Publié par Jihui
Je ne comprends pas trop en quoi l'éducation musicale influerait les gout des gens.
La musique c'est comme de la nourriture, on aime ou pas tel artiste ou tel morceau, quelque soit l'éducation et la connaissance musicale.
C'est pas en ne faisant écouter que du Mosart ou du Hendrix à la radio qu'on forcera les gens à les apprécier, ils ecouteront plus la radio c'est tout.
Le rock'n roll fut en vogue un temps, on a eut la new wave, la house ect.. certains artistes sont plus appréciés que d'autres, ça a toujours été comme ça.
Je comprends pas trop pourquoi Maé ou Madonna sont taxés de "commercials", The cure, Ray Charles, Prince ect..c'est/c'était pas du commercial aussi?
Il s'agit pas de forcer les gens à apprécier, mais plutôt d'élargir ce qu'ils entendent au quotidien. Tu prends la radio, par exemple, ils vont passer en boucle les même morceaux entre les pubs, alors qu'on gagnerait à mettre plus de variété dans les genres, histoire de faire découvrir des styles moins connus et potentiellement les amener à se pencher dessus.

Pour l'éducation musicale, s'agirait surtout de se débarrasser de certains clichés, style "Mozart, c'est pour les riches" et, là aussi, faire découvrir les divers genres plus largement.
Heureusement que sur JOL on a autant de gens intelligents et ouverts qui ont su ne pas tomber dans le piège du mimétisme social comme la masse inculte et qui écoutent du jazz.
Fil fermé

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés