Musique (Le Cercle Taberna)

Expliquer le succès de la musique commerciale

Fil fermé
Partager Rechercher
Sans parler du matraquage publicitaire et du reste, je pense qu'une des choses qui fait que la musique commerciale (qui au final est quelque chose qui englobe un paquet de trucs si on suit les similis définitions données plus haut) est aimée, c'est qu'elle s'écoute généralement facilement. Elle est efficiente dans le sens où elle ne requiert pas de concentration particulière de l'auditeur pour être appréciée.

C'est un peu la différence entre les morceaux qui peuvent aller dans la playlist qui tourne en fond quand on bosse et ceux qui n'y entreront jamais parce que ce serait perdre 90% du truc de toute manière. J'ai plus de trucs "commerciaux" dans ma playlist de taf que de machins qui déboîtent parce que pour quelque chose qui est quasiment au même niveau que "je laisse la TV allumée pour ne pas être dans le silence complet", c'est pas la peine d'en faire plus, voire ce serait limite contre-productif.

Je suppose que pas mal de gens sont dans une situation similaire, et qu'ils ne ressentent pas spécialement le besoin d'aller chercher d'autres "types" de musique parce qu'au final, ce qu'ils écoutent, ils l'écoutent pour avoir un truc en derrière plus que pour ajouter une BO pour leur vie : pour cet usage-là, la musique qui se vend bien est généralement tout à fait adaptée, parce qu'elle ne demande pas d'attention particulière pour fonctionner (ce qui, je trouve, est déjà une prouesse en soi).
Citation :
Publié par Assurancetourix
Ouais, la musique c'est comme la nourriture justement, il n'y a pas de goût définitif, et on peut apprendre à apprécier des choses complexes.
C'est quoi de la musique complexe?
La musique c'est pas un fardeaux, il y a juste a écouter. Un morceau d'Hendrix ou une composition de Vivaldi, parce qu’il y a plus d'instruments, plus d'accords de gratte, c'est plus compliqué à écouter qu'un morceau de M farmer? et donc c'est pour cela qu'on aurait plus de mal à l'apprécier? ça s'apprend?
Je pige vraiment pas.
Les artistes, les groupes, les genres musicaux, on aime ou aime pas. C'est comme les épinard, tu pourra m'en faire bouffer tant que tu veux, si j'aime pas ça je les gerberais à chaque fois.


Citation :
Publié par Chantelune
Il s'agit pas de forcer les gens à apprécier, mais plutôt d'élargir ce qu'ils entendent au quotidien. Tu prends la radio, par exemple, ils vont passer en boucle les même morceaux entre les pubs, alors qu'on gagnerait à mettre plus de variété dans les genres, histoire de faire découvrir des styles moins connus et potentiellement les amener à se pencher dessus.

Pour l'éducation musicale, s'agirait surtout de se débarrasser de certains clichés, style "Mozart, c'est pour les riches" et, là aussi, faire découvrir les divers genres plus largement.
Je sus d'accord la dessus mais dans le fond ça changerait quoi? Comme je dis au dessus, les radio c'est comme la tv, elles font écouter ce que les gens aiment.
Faire écouter d'autres musiques en espérant les faire aimer c'est utopique, et accessoirement ça leur feront perdre de l'audimat. ça permettra d’améliorer la culture musicale de certains mais c'est tout.
Le cinéma est un excellent exemple. Une fois sur place on peut aller voir ce qu'il y a de dispo, il n'y a aucun effort à faire d'aller voir un film d'auteur plutôt que le dernier blockbuster et pourtant ba c'est le blockbuster qui fait les x millions d'entrées pas le films d'auteurs ou très rarement.

"Depuis la fin des années 70/début des années 80, l'univers musical assiste à la montée en flèche du succès de la musique commerciale qui devient vraiment populaire à la fin des années 90/début des années 2000 et qui domine aujourd'hui clairement ce domaine. Au point que tout les moyens de diffusion de masse qui font beaucoup d'audience donne 95% de leur temps d'antenne à ce "genre". De même la plus part des cérémonies de récompenses musicales ne font participer que des "artistes" de cette trempe. "


Pour moi le débat ne correspond pas au titre du fil.

Jusqu’à présent, le débat porte sur la culture ou plutôt le manque de culture musicale des gens.

Perso la première question auquel faudrait répondre déjà : c'est quoi le genre "commerciale"?

Parce que quant on parle de musique commerciale ça veut dire qu'il s'agit d'un genre.
Et pourtant perso quand j’entends "commerciale" ça sonne comme "ça se vend"
et à partir de là :
ac/dc avec Hell's bells c'est du commercial, Angels my heart de R Charles c'est du commerciale, au même titre que le pénitencier de J Hallyday ou poker face de L Gaga.
L'artiste pas encore connu, qui galère de café en café depuis 10 ans mais qui va sortir un bon truc va devenir commerciale, je pense par exemple à shaka ponk, qui les connaissait il y a 5 ans? certainement pas la masse.
La musique qui va se vendre, quelque soit l'artiste, est donc potentiellement de la musique commerciale.

Alors pourquoi ce thread sonne comme si la musique commerciale serait de la merde, a contrario de la musque dite "complexe" comme on peut le lire sur ce topic?

Dernière modification par Jihui ; 01/07/2013 à 13h57.
Citation :
Publié par Dunta
Ne pas pouvoir citer Hey Joe ou Voodoo Child pour l'un, Ne Me Quitte Pas ou Dans Le Port d'Amsterdam pour l'autre, c'est chaud ! C'est quand même des énormes classiques quoi.
Bah voilà : je connais les quatre, sauf que si tu me prends à parti en disant "hey machin, donne-moi des titres de bidule" bah j'ai le maxi blanc. Ensuite tu me donnes les titres/tu me fais écouter les chansons, je me dis "ah mais ouais quel con, bien sûr que je connais !"
Ou alors je me rappelle du titre, mais pas de la mélodie. Genre, purple haze. Aucune idée de la mélodie, je me rappelle juste l'avoir écouté un jour.

Les classiques pour moi, c'est un peu le truc qu'on connait sans connaitre ^^
Citation :
Publié par MelkyWay
Sans parler du matraquage publicitaire et du reste, je pense qu'une des choses qui fait que la musique commerciale (qui au final est quelque chose qui englobe un paquet de trucs si on suit les similis définitions données plus haut) est aimée, c'est qu'elle s'écoute généralement facilement. Elle est efficiente dans le sens où elle ne requiert pas de concentration particulière de l'auditeur pour être appréciée.
Le tout début de ta phrase est pile sur LA vérité.
Le souci n'est pas dans le nombre des accords, ou la redondance de la méthode. Il est dans une incapacité totale à faire la différence entre un truc fabriqué de toute pièce pour faire un coup commercial et des "artistes" qui ont un univers, une recherche, etc et qui n'est pas synonyme de complexité ou autre. Le problème c'est le nombre de critère a respecter scrupuleusement pour pouvoir sortir un morceau (dans le circuit j'entends... mais même en indé, les blogs et les radios ne sont pas épargnés par ce formatage).
Le problème c'est que la diversité à disparu de l'outil qui "fait" la musique aujourd'hui et que les modes se succèdent et sont débiles et dangereuse pour l'oreille (on s'aperçoit que les jeunes, élevés aux MP3, perçoivent moins bien les fréquences du spectre audio normal que des gens plus vieux et qui ont une surdité plus importante (forcément...)).
Le souci, c'est de considérer des gens qui ne composent rien, que l'on pose devant un micro avant de l'auto-tuner et qui ne sont que de charmantes enveloppes que l'on va imposer grâce à des campagnes de promotions massive. Des gens qui n'ont jamais fait de musique ou de concert se retrouve signés chez Warner parce qu'ils sont potes avec le frère du DA qui l'a rencontré à u barbecul et a trouvé qu'il écrivait pas trop mal... quand tu as des mecs qui tournent avec leur bagnole en enchaînant 200 dates par an à crever de faim et qui défoncent musicalement en plus de bien écrire ? Comment défendre ça...

Ce qui est drôle, aujourd'hui, c'est qu'en fréquentant à minima l'industrie de la musique on se poile dès qu'on allume sa télé. On voit des artistes passer sur les plateaux et se faire congratuler sur leurs tournées qui est un succès (alors qu'elle est annulée au 3/4 mais c'est pas grave), etc. Et le pire c'est qu'à force de dire que c'est un succès. Les gens se disent que ça doit être bien et ils arrivent à générer du fric !

Ex: dorothée. Elle a fait un come-back récent. J'apprends (via le net, hein, pas pas une connexion mafieuse) que sa tournée est annulée. L'info vient de sa production et immédiatement, les photos des spectateurs attestent que le zenith est coupé en 4 pour cacher la misère, la billeterie prouve que les résa sont inexistantes, etc. L'olympia est carrément annulé. Deux semaines après, je le vois chez Drucker: "dorothée, votre tournée est un succès, c'est incroyable. Votre Olympia dans 7 mois va être un succès phénoménale, etc."
Dans les deux semaines qui suivent, ils bookent un olympia et vendent la moitié des places.

Et donc, pardon, pour en revenir au souci principal, c'est que ce genre de marketting demande un fric fou et un investissement en temps complètement fric fou pour être rentable. Pour faire un coup qui va rapporter un billet, ils parasitent la découverte et l'émergence.
Les maisons de disque demandent des produits de plus en plus formatés (dans la prod, dans la construction des morceaux, etc.) et fonctionnent, en france, avec 3-4 ans de retard sur l'angleterre. On signe aujourd'hui des groupes dans un style que les anglais n'arrivent plus à faire tourner chez eux et dans le monde (5 ans de retard sur la vague electro-rock, etc). On suit et la musique qui arrivent aux media s'en trouve de plus en plus appauvris dans sa diversité.
Concrètement, dans les labels ont a des types qui sortent d'école de commerce. Perso, je discutais il y a 3 semaines avec un type très bien placé chez une major... il ne connaissait pas "The Doors". La culture musicale est dramatiquement indigente. Les mecs n'écoutent rien et quand on en trouve qui écoutent de la musique, ils n'écoutent pas ce qu'ils signent. Il y a aussi un problème dans les salles locales. On se retrouve à lâcher une blinde pour acceuillir Zaho ou Coeur de Pirate et les tourneurs imposent des artistes qu'ils viennent de signer. Du coup, nos impots, ne financent même plus la découverte. Qui va passer des artistes locaux si les salles locales ne sont plus accessibles ? Internet ? Whoooooa ! Non.

Il y a une différence redoutable entre la musique et ceux qui en vivent. Elle se creuse. Et si vous vous intéressez au business de la musique (les conf, IRMA, la FAC, et plein de conférences...), tout le monde est de plus en plus conscient de cette séparation et du fait que tout ça va dans le mur. On est plus du tout dans une gestion "artistique" de la chose. On est face à des gens qui cotisent leurs retraites et sont qui prêts à partir en foutant le feu si ça peut leur permettre d'y arriver. Le reste importe peu.

Bien sur, on peut dresser une liste de gens, label, tourneur, etc qui font bien leur boulot. Reste qu'aujourd'hui, si Led Zeppelin ou les Beatles venaient frapper à la porte des maisons de disque: ils se feraient jeter comme des merdes. Alors imaginez des mecs comme Captain Beefheart...

Dernière modification par MainSux ; 01/07/2013 à 14h13.
Citation :
Publié par Heathcliff
Il y a une nouvelle génération tous les 20 ans, l'originalité ne sert à rien.
Lorsqu'on tient ton genre de discours on est simplement un client ayant passé la date de péremption.
Je ne comprends pas vraiment ce que tu veux dire, si tu pouvais développer. Pourquoi faudrait il oublier ce que l'art était avant ? Et je penses que tout les artistes qui continue à faire vivre et évoluer la musique non commerciale seraient heureux d'apprendre qu'ils sont périmés.

Citation :
Publié par Ysiad
Je pense qu'une oreille, ça se forme. Quand on ne t'a pas habitué à écouter du Wagner, par exemple, tu vas avoir l'impression que c'est très bizarre et pas génial parce que tu n'as pas l'habitude d'entendre ce genre de musique, la toute première fois. Maintenant puisque ce qu'on met dans les oreilles des gens, à longueur de journée, via les radios, la télé, les clips, tout le bazar, ce genre de musique que tu définis comme "commerciale", et bien c'est là le seul son dans lequel ils se reconnaissent, ils n'ont pas d'autre "modèle musical", et dès lors ça devient difficile pour eux de sortir de ce style de musique. Donc à chaque fois on ressort les mêmes accords réchauffés/congelés/réchauffés, parce que les producteurs savent bien que c'est ça qui marche, et c'est comme une spirale infernale. Les gens ont l'impression qu'il n'y a que ce qu'on leur envoie dans les oreilles, c'est du vu à la télé, c'est du disque d'or, de platine ou de diamant, c'est du people. Forcément avec ce genre de références difficile d'aller chercher ailleurs d'autres musiques. Il est franchement difficile d'accéder à autre chose qu'à ces musiques commerciales, mais en même temps on est dans un monde où il faut qu'une personne ait tout à portée de main sinon elle n'a pas envie de bouger, d'aller plus loin.
Clairement je suis tout à fait d'accord, mais du coup historiquement à partir de quel moment ce met en place ce changement de mentalité de la part des majors qui à une époque, même si elles n'étaient pas les éléphants d'aujourd'hui, défendaient un minimum le talent et pourquoi ?

Citation :
Publié par Samba l'Sommelier
Une chose qu'il ne faut pas oublier non plus c'est la place de la danse et la représentation de celle-ci aujourd'hui par rapport à celle datant d'époques antérieures.
La aussi je ne suis pas sûr de saisir le sens. Tu veux dire que la danse a plus d'importance aujourd'hui ? Ou l'inverse et du coup quelle conclusion en tirer ?

Citation :
Publié par Sharnt
Ouais enfin j'ai sûrement entendu ces chansons plusieurs (dizaines de) fois pas pourtant autant que j'en connais le titre ou qui l'a fait.
C'est un peu comme savoir qui à construit la tour Eiffel ou qui à marché en premier sur la lune, ce n'est pas vital mais ça s’appelle la culture et c'est toujours sympa pour alimenter une conversation.

Citation :
Publié par Soupir
Pour faire court : parce qu'en effet, Rihanna est une grande interprète (de la même manière que Lady Gaga ou Johnny Hallyday), que Maé est un dieu sur scène et que ça suffit à combler les platitudes de sa musique enregistrée, et que l'efficacité est devenu une qualité au même titre que l'écriture, la composition ou l'orchestration. Mais c'est sûr que c'est plus facile de faire la moue et de regretter qu'on ne danse plus la valse.

Enfin bref, à chaque fois que ce débat ressurgit on se retrouve avec ce consensus mou de gens qui se regardent le nombril car au lieu d'écouter Guetta ils écoutent Kavinsky, et qu'au lieu de réellement chercher à voir à quel point certains des plus gros tubes d'aujourd'hui sont effectivement de véritables chefs-d’œuvre on se contente de ricaner car c'est Britney Spears qui chante.

Edit pour le mec d'au-dessus : Voilà l'exemple typique. Macklemore est très diffusé, c'est donc de la daube, CQFD. C'est la pensée unique inversée, zéro réflexion, zéro analyse, GG no re https://jolstatic.fr/forums/jol/images/icons/icon14.gif
Et bien justement propose nous donc tes brillantes analyses pour nous prouver ce que tu dit car là je ne vois pas. Christophe Maé un Dieu de la scène ? Il a peut être l'énergie qui lui permet d'haranguer la foule en la faisant taper dans les mains toutes les 3min mais en dehors de ça je ne comprends pas.

Ok les producteurs de maison de disques ne sont pas forcément de mauvais arrangeur car ça fait trente ans qu'ils font ingurgiter le même plat en changeant la sauce mais il faut être gonfler pour parler de chef d’œuvre.

N'importe quel musicien avec un peu de niveau à qui tu donne le matos pour faire cette musique pourra le faire (Aka un home studio avec enceinte et table de mixage à 10k €, logiciels de correction vocale, un petit Ableton, les derniers sample bien cher et c'est partie).

P.S: Tu t’appelle Soupir, j'imagine que tu ne dois pas être un ignorant du domaine donc ton avis m'intéresse réellement.

Citation :
Publié par Kathandro Jourgensen
Ça fonctionne parce que c'est entrainant et harmonieux.
A vrai dire, la musique commerciale, ça existe depuis la fin de la guerre. Tu regardes aux usa, ils avaient des groupes de r'n'b pour blancs et des groupes de r'n'b pour noirs, si ça c'est pas du ciblage de public et de la volonté de commercialiser de la musique... Je passe sur les années 60 avec les Beatles auxquels on a fourni pas mal de thunes au départ (pas pour le plaisir de les entendre jouer hein, juste parce que ça a quand même rapporté pas mal de thunes à l'arrivée) ou sur la Blacksploitation. Les "yéyés" en France et cette obligation de traduire tous les titres qui fonctionnent en amérique en français, c'est pas pour rien. Accessoirement, Elvis qui joue dans des films, c'est pas pour son talent d'acteur
Bref, tout ça pour dire que la musique commerciale qui arrive à partir des années 80, c'est du pipo, c'est juste beaucoup plus visible, mais c'était bien implanté dans la tête des gens depuis un temps certain.
Clairement je suis d'accord pour faire remonter les origines de la musiques commerciales à Elvis mais je n'ai pas trop osé le mettre directement de peur d'attirer trop de foudre d'un coup. Bon pour les Beatles je suis moins d'accord, leur contribution à l'évolution de la musique est indéniable et même si ils ont surfé sur un vague ils étaient clairement au dessus.

Citation :
Publié par Maldib
Je pense que la musique c'est comme les yaourts, les familles ont marre du yaourt normal alors on en fait à la vanille puis aux fruits et ainsi de suite.
Quand les majors découvrent qu'il existe un créneau pour vendre des morceaux typé XXXX, YYYYY ou ZZZZZ alors elles fouillent dans les cd reçus ou créent des artistes de toute pièce (dans le genre des artistes disney )
Oui mais là c'est un peu comme si les gens passaient du très bon yaourt au premier prix de lidl.

Citation :
Publié par Jihui
Je ne comprends pas trop en quoi l'éducation musicale influerait les gout des gens.
La musique c'est comme de la nourriture, on aime ou pas tel artiste ou tel morceau, quelque soit l'éducation et la connaissance musicale.
C'est pas en ne faisant écouter que du Mosart ou du Hendrix à la radio qu'on forcera les gens à les apprécier, ils ecouteront plus la radio c'est tout.
Le rock'n roll fut en vogue un temps, on a eut la new wave, la house ect.. certains artistes sont plus appréciés que d'autres, ça a toujours été comme ça.
Je comprends pas trop pourquoi Maé ou Madonna sont taxés de "commercials", The cure, Ray Charles, Prince ect..c'est/c'était pas du commercial aussi?
Citation :
Publié par Darkstrike
Exactement !
Je ne crois pas du tout à la théorie: une oreille ça se forme. Surtout quand c'est pour parler d'appréciation de masse.
Il y à six, sept ans, quand j'étais au collège/début du lycée je ne jurais que part le Rap Français et en plus le mauvais. Je me rappelle écrivant sur le thread Hip-Hop de Jol que Booba et Sinik c'était de la bombe. Bon entre temps je me suis mis à la musique et je fais mes études dans ce domaine et j'ai vu l'évolution de mes goûts musicaux et celle ci est clairement en rapport avec l'éducation de mon oreille. Chaque année je me surprend à écouter des choses que je ne pouvais écouter avant car je n'arrivais pas à saisir ce qu'il y avait de bien dedans.
Et j'ai aussi appris que la musique ne se doit pas uniquement d'être belle, comme l'art en général, mais plutôt de susciter l'émotion.

Citation :
Publié par Kat.
Heureusement que sur JOL on a autant de gens intelligents et ouverts qui ont su ne pas tomber dans le piège du mimétisme social comme la masse inculte et qui écoutent du jazz.
J'aurais accepté ta critique si j'avais cité Giants Step ou Chromazone, mais la on en est clairement loin. Youn Sun Nah c'est très accessible, c'est une femme avec une technique vocale extraordinaire, une mise en place exemplaire et c'est un plaisir d'écouter la musicalité qui se dégage du duo. Mais bon je suis sûr que tu t'es arrêté à "Jazz sous les pommiers", en tout les cas je t'invite à faire une critique constructive sur ce live (même un morceau), à moins que tu ne sois pas capable d'aller au delà du troll.
J'aurais pus finir en mettant du Tool, Dream Theater, le Wu-Tang, Noir désir, Bowie ou Debussy mais j'ai choisi une artiste Franco-Coréenne, protectionnisme oblige.

Citation :
Publié par MelkyWay
Sans parler du matraquage publicitaire et du reste, je pense qu'une des choses qui fait que la musique commerciale (qui au final est quelque chose qui englobe un paquet de trucs si on suit les similis définitions données plus haut) est aimée, c'est qu'elle s'écoute généralement facilement. Elle est efficiente dans le sens où elle ne requiert pas de concentration particulière de l'auditeur pour être appréciée.

C'est un peu la différence entre les morceaux qui peuvent aller dans la playlist qui tourne en fond quand on bosse et ceux qui n'y entreront jamais parce que ce serait perdre 90% du truc de toute manière. J'ai plus de trucs "commerciaux" dans ma playlist de taf que de machins qui déboîtent parce que pour quelque chose qui est quasiment au même niveau que "je laisse la TV allumée pour ne pas être dans le silence complet", c'est pas la peine d'en faire plus, voire ce serait limite contre-productif.

Je suppose que pas mal de gens sont dans une situation similaire, et qu'ils ne ressentent pas spécialement le besoin d'aller chercher d'autres "types" de musique parce qu'au final, ce qu'ils écoutent, ils l'écoutent pour avoir un truc en derrière plus que pour ajouter une BO pour leur vie : pour cet usage-là, la musique qui se vend bien est généralement tout à fait adaptée, parce qu'elle ne demande pas d'attention particulière pour fonctionner (ce qui, je trouve, est déjà une prouesse en soi).
Je suis assez d'accord avec ton analyse mais alors pourquoi ne pas reléguer cette musique au rang de fond musical d’ascenseur ? Pourquoi rafle elle une majorité des récompenses ? Pourquoi les The Voice et compagnie en remette une couche en faisant passer des incapables pour des musiciens capables d'en juger d'autre ? (Je me rappellerais toujours de ce "boeuf" que j'ai vu sur The Voice entre un candidat et le jury, bah je pense que ça résumait clairement le niveau des protagonistes).
Euh, dites, si on écoute de la musique qui ne passe pas en France mais qui est passée en boucle dans les radios outre-atlantique ou outre-manche, est ce qu'on est mis dans le même panier que ces abrutis de moutons responsables de la déchéance de la société qui ne jurent que par Rihanna et Christophe Maé ?

Et un peu dans le même ordre d'idées, si on aime bien Enrico Macias, on est forcément un fumier de Sarkozyste ? Et si on déteste Mylène Farmer on est homophobe sympathisant de Barjot ?
Je rajouterais une notion de zone de confort, la peur de mal s'introduire dans un style musical, donc on prends ce qui est à portée. En France depuis quelques temps ça demande quand même une initiative forte et personnelle pour rentrer dans d'autre type de sons que le rap et le rock/pop fadasse.
Citation :
Publié par Jihui
C'est quoi de la musique complexe?
Des morceaux de freejazz, de death metal progressif technique mathcore whatevercore, certains morceaux de classique.

Citation :
La musique c'est pas un fardeaux, il y a juste a écouter. Un morceau d'Hendrix ou une composition de Vivaldi, parce qu’il y a plus d'instruments, plus d'accords de gratte, c'est plus compliqué à écouter qu'un morceau de M farmer? et donc c'est pour cela qu'on aurait plus de mal à l'apprécier? ça s'apprend?
Je pige vraiment pas.
Tout comme pour comprendre et aimer certains tableaux, il faut avoir une connaissance de l'histoire de la peinture et du peintre et connaître d'autres mouvements, pour la musique ça se vaut tout autant.

Franchement, si je fais découvrir le metal aux gens par du necrophagist, ils ne vont rien y comprendre, c'est du bruit qui va vite avec un mec qui gueule. Si tu mets du Médéric Collignon (je le prends en exemple parce que c'est le meilleur ), sur fun radio à 19h, les gens ne comprendront pas et zapperont.

Pour appréhender certains morceaux, être habitué à écouter des morceaux longs, être habitué à un certain degré de violence dans le son, être habitué aux changements rythmiques et savoir les repérer, comprendre la technique, comprendre les harmonies, c'est un énorme plus. Je dis pas que c'est indispensable, loin de là, on peut tout à fait aimer du FreeJazz sans aucune formation musicale ni "travail" fait en amont, mais ça risque moins de te plaire.

Tout comme j'écoupe des groupes qui mélangent des styles différents, en connaissant les styles en question, c'est encore plus agréable et fun à écouter.

Le problème de beaucoup d'auditeurs "éduqués", c'est qu'ils n'arrivent plus à écouter de la musique sans l'analyser, et surtout sans la préjuger. Perso n'écoutant absolument pas la radio ni les trucs grands public, des fois je découvre au pif un truc sur youtube, j'aime ça, et je découvre par la suite que c'est disque de platine dans la moitié du monde et que ça a du passer sur toutes les radios

Citation :
Les artistes, les groupes, les genres musicaux, on aime ou aime pas. C'est comme les épinard, tu pourra m'en faire bouffer tant que tu veux, si j'aime pas ça je les gerberais à chaque fois.
Et si t'as jamais mangé que des épinards dégueulasse sans accompagnement, si je te les fais découvrir avec la bonne cuisson et le bon accompagnement, peut être que tu vas aimer d'un coup. Et peut être qu'à force d'en manger tu aimeras aussi les épinards pourris qu'on trouve partout.

Citation :
Je sus d'accord la dessus mais dans le fond ça changerait quoi? Comme je dis au dessus, les radio c'est comme la tv, elles font écouter ce que les gens aiment.
Faire écouter d'autres musiques en espérant les faire aimer c'est utopique, et accessoirement ça leur feront perdre de l'audimat. ça permettra d’améliorer la culture musicale de certains mais c'est tout.
Bah oui c'est utopique, et alors ?
Actuellement les radios généralistes passent des musiques sans risque. Soit d'un artiste déjà connu, soit d'un nouvel artiste qui reprend exactement les mêmes éléments/rythmes/accords/timbre de voix. C'est pas que le public aime spécialement ça, c'est que, comme l'a fort bien expliqué Ysiad, il ne connaît que ça.
Et dans un temps pas si fort lointain, on avait du UZEB qui passait comme musique sur M6, un live entier, ça passait même pas à 3h du matin.

Moi j'ai eu la chance d'avoir un univers musical très varié en grandissant, du coup maintenant je suis curieux de tout.

Et ça me paraît évident que des radios qui passent 90% du temps le même style de musique, ça pose problème pour la culture musicale. Je sais pas moi, qu'ils fassent au moins un "break hard rock" ou "les artistes de jazz que vous entendez en boucle au fond de vos chansons, découvrons les !" ou "les moments les plus épiques de la musique classique"


Citation :
Perso la première question auquel faudrait répondre déjà : c'est quoi le genre "commerciale"?
De la musique conçue non pas selon les envies d'un créateur mais selon les envies d'un producteur et d'un distributeur. De la musique pas faite parce qu'elle plait à son créateur, mais parce qu'elle plaira aux radios et au grand public.
Et c'est pas limité à ce qu'on entend à la radio hein, y a plein d'artistes qui sont un jour tombé sur le "filon", et qui y sont restés, pas par affinité mais parce que ça marchait.
Mais attention : de la musique commerciale peut être très bonne (perso on me file toxic de britney spears je kiffe grave ma race ) et un succès commercial peut être une soupe profondément aimée par son auteur (christophe maé, j'ai rien contre toi, mais les 5 fois ou on a voulu me faire découvrir ta musique, j'ai cru que c'était le même morceau alors qu'en fait non )

Mais sinon, l'op a surtout voulu dire "la musique qui passe à la radio généraliste", je pense

Citation :
Publié par Jeska
Euh, dites, si on écoute de la musique qui ne passe pas en France mais qui est passée en boucle dans les radios outre-atlantique ou outre-manche, est ce qu'on est mis dans le même panier que ces abrutis de moutons responsables de la déchéance de la société qui ne jurent que par Rihanna et Christophe Maé ?

Et un peu dans le même ordre d'idées, si on aime bien Enrico Macias, on est forcément un fumier de Sarkozyste ? Et si on déteste Mylène Farmer on est homophobe sympathisant de Barjot ?
Sinon, en lisant le thread, tu aurais plutôt lu :
"Ce serait bien de faire découvrir d'autres genres musicaux aux gens"
Ou encore "Débat : est-ce que l'éducation musicale a un rôle dans la consommation de la musique"
Et "Pourquoi y a de la si grosse daube à la radio, et pourquoi ça marche si bien ?" éventuellement, mais ça ressort pas trop

Dernière modification par MiKa ; 01/07/2013 à 14h39.
En fait Mika t'as un propos récurrent qui se fait assez vite démonter dernièrement.

En réalité, l'appréciation de telle ou telle musique n'a absolument aucun lien avec l'éducation musicale de quiconque. Elle a à voir avec ses préconceptions nourries par la société qui entoure. En bref : fout du death metal tout les soirs à 20h, et ça sera la musique la plus normalisée qui soit.

Le soucis de découvrir le métal avec Necrophagist, c'est que ça trahit l'effet d'attente de ce qu'on lit au terme "musique". Un peu comme quand on met du rock qui ne chante pas, ou autre, ça déstabilise les assurances et fait sortir des zones de confort, comme je l'expliquais plus haut.

Le meilleur exemple étant qu'un enfant de quatre ans qui n'a pas la moindre connaissance musicale réagira à absolument toute les musiques. N'est-ce pas fantastique ?
Musique commerciale?

Pour répondre je vais me contenter dans un premier temps de vous faire écoutez Tool (un sombre groupe de musique de merde 100% commercial comme tout le monde le sais) qui explique en gros tout ça dans une chanson.


La musique "commercial" c'est juste la musique qu'une bande de nombriliste aime a snober pour écouter un obscure groupe dont personne n'entend parler et qu'il faut garder secret sinon 'tention "c'est devenue trop commercial"...

Sauf que problème... tout bien du moment qu'il est vendue est fait pour faire du profit et est commercial par définition.

(Et ne venait pas me donner des exemples comme NIN ou Radiohead quand on vend des versions collector des ses albums a 200€ oui on peut en filer a 5€ pièces...)
Citation :
Publié par MiKa
Sinon, en lisant le thread, tu aurais plutôt lu :
"Ce serait bien de faire découvrir d'autres genres musicaux aux gens"
Ou encore "Débat : est-ce que l'éducation musicale a un rôle dans la consommation de la musique"
Et "Pourquoi y a de la si grosse daube à la radio, et pourquoi ça marche si bien ?" éventuellement, mais ça ressort pas trop
Ce qui dans tous les cas dénote tout de même une condescendance envers les gens qui apprécient "la si grosse daube à la radio".

Ce qui est de mon point de vue largement comparable à ceux qui regardent les programmes de télé réalité (ou qui boycottent les titres Blizzard) pour se sentir supérieur à la masse.
Citation :
Publié par Kastïelle & Shaïanaa
Musique commerciale?

Pour répondre je vais me contenter dans un premier temps de vous faire écoutez Tool (un sombre groupe de musique de merde 100% commercial comme tout le monde le sais) qui explique en gros tout ça dans une chanson.


La musique "commercial" c'est juste la musique qu'une bande de nombriliste aime a snober pour écouter un obscure groupe dont personne n'entend parler et qu'il faut garder secret sinon 'tention "c'est devenue trop commercial"...

Sauf que problème... tout bien du moment qu'il est vendue est fait pour faire du profit et est commercial par définition.

(Et ne venait pas me donner des exemples comme NIN ou Radiohead quand on vend des versions collector des ses albums a 200€ oui on peut en filer a 5€ pièces...)
Oui toute musique est faite pour etre vendue quelque part.
Sauf que t'as le mec qui va faire de la musique avec sa creativite, ce qu'il aime.
Et t'as l'autre qui va faire de la musique la plus bateau possible pour qu'un max l'achetent.

Si tu vois pas la difference on peut rien pour toi.
Pour les ventes en tout cas c'est facile, seuls les artistes "connus" sont en magasins donc ils vendront pas autre chose.

De même la radio, c'est une catastrophe. Il m'arrive de l'écouter un peu dans ma voiture parce que j'ai que ça lol ( ), et voilà ce qu'il se passe:
- J'ai 6 stations enregistrées, toute @musique et toute très commerciale parce que compagne (rtl2, nrj, cherieFM, virgin, un truc local et funradio j'crois)
- Parfois les 6 passent de la pub en même temps (wtf)
- Parfois le même morceau passe sur deux radios en même temps (WTF sérieux)
- Sur NRJ / Virgin / funradio t'as un pool de 10/15 morceaux maximum, littéralement, et ils doivent les changer tous les 6 mois
- Les autres c'est pareil sauf un peu plus parce que des fois ils passent des vieux trucs et c'est cool

Donc entre la radio qui ne sert que de vitrine publicitaire (comme la télé imo) et les magasins qui n'ont que ce qu'il se vend / ce qu'ils veulent vendre t'explique ça assez facilement.

Après, en général la plupart de ce genre de musique n'est pas non plus une purge insoutenable, c'est pas un son strident plein volume ou quoi, t'as une mélodie sympa ça passe. Je comprends pas les gens qui disent des trucs genre "putain j'ai envie de me tirer une balle", c'est que de la musique mec, reste tranquille.
Bon après je déteste Maé et M, je peux pas les écouter, ils ont un truc que je haï, je remarque leurs chansons direct.

Je fais également partie des personnes qui ne retiennent aucun titres/auteur de chanson. Je suis le pire coéquipier au blind test quoi.
Citation :
Publié par Jihui
C'est quoi de la musique complexe?
La musique c'est pas un fardeaux, il y a juste a écouter. Un morceau d'Hendrix ou une composition de Vivaldi, parce qu’il y a plus d'instruments, plus d'accords de gratte, c'est plus compliqué à écouter qu'un morceau de M farmer? et donc c'est pour cela qu'on aurait plus de mal à l'apprécier? ça s'apprend?
Je pige vraiment pas.
Les artistes, les groupes, les genres musicaux, on aime ou aime pas. C'est comme les épinard, tu pourra m'en faire bouffer tant que tu veux, si j'aime pas ça je les gerberais à chaque fois.

Perso la première question auquel faudrait répondre déjà : c'est quoi le genre "commerciale"?

Parce que quant on parle de musique commerciale ça veut dire qu'il s'agit d'un genre.
Et pourtant perso quand j’entends "commerciale" ça sonne comme "ça se vend"
et à partir de là :
ac/dc avec Hell's bells c'est du commercial, Angels my heart de R Charles c'est du commerciale, au même titre que le pénitencier de J Hallyday ou poker face de L Gaga.
L'artiste pas encore connu, qui galère de café en café depuis 10 ans mais qui va sortir un bon truc va devenir commerciale, je pense par exemple à shaka ponk, qui les connaissait il y a 5 ans? certainement pas la masse.
La musique qui va se vendre, quelque soit l'artiste, est donc potentiellement de la musique commerciale.

Alors pourquoi ce thread sonne comme si la musique commerciale serait de la merde, a contrario de la musque dite "complexe" comme on peut le lire sur ce topic?
Je penses que tu ne saisis pas vraiment le propos. Il n'est pas question de musique complexe ou non, mais plutôt de se poser la question: J'écoute Lady Gaga, cela est t'il une découverte pour moi, son oeuvre est elle originale sur le plan musical ? Quand je dit découverte c'est, y a t'il à un moment un passage qui va me surprendre, me faire dire "Ouah quel coup de génie !" ? Clairement quand j'écouter Fun Radio, et que je me retrouve à deviner à l'avance les enchaînements harmoniques sur cet éternel Poum Tchak je peux clairement avancer la piste du commercial.

Le premier vice de la musique commerciale c'est qu'elle est formaté, il n'y a aucune créativité derrière et la seule raison pour que ça marche est le matraquage publicitaire qui laisse croire à une part non négligeable de la population que c'est la seule musique qui existe.

Tu vois Nirvana, ça n'a rien de complexe mais cette musique elle transpire quelque chose, elle est vivante. Il y a un son, une identité, une recherche esthétique propre au groupe qui font que leur musique est bien.

Après tu peux aussi te poser la question suivante quand tu écoute un morceau. Combien il y a t'il d'instruments, est ce que je peux me chanter le riff de basse, ... Et plus tu pratiques ça plus tu entend de choses et la musique prend alors une autre dimension car tu peux t'enfoncer dans les méandres d'un morceau et c'est la que tu t’aperçois des codes utilisés en boucle par la musique commerciale: Une structure toujours identique que j'ai déjà donné, des accords à 3 sons qui sont piochés dans une poignée de tonalités, l'utilisation permanente du 4/4 voir parfois quelques 3/4 permettant de créer des rythmique ultra balisées, aucune virtuosité, des paroles niaise au possible, l'utilisation de clichés musicaux faisant références à l’époque sans n'avoir aucun rapport (Salut Ben l'oncle Soul, le dernier Maé), des solos késako des solos ?, et surtout l'utilisation abusive de logiciel de retouche qui s'entend clairement et qui supprime toutes émotions à ces morceaux.

Voilà pour moi c'est là que réside la musique commerciale. Shaka Ponk est il commercial ? Oui et non, entre les deux. Je pense qu'au fond ils ont un peu du sacrifier leur musique tout en réussissant à garder une partie de leur esthétique. Du moins c'est ce que je ressent en écoutant leur musique, je ne connaissais pas avant mais oui au final Shaka Ponk c'est quand même assez commercial.

Et le fait qu'ils n'étaient pas connus avant ne change rien à la donne. Combien d'inconnus s'inscrivent à Pop Star dans le but de devenir une star des Hits Parades ? Ce n'est pas pour autant qu'ils ont un niveau et des goûts musicaux exemples.

Main Sux à pas mal résumé la chose.
Citation :
Publié par Shuggananas
Oui toute musique est faite pour etre vendue quelque part.
Sauf que t'as le mec qui va faire de la musique avec sa creativite, ce qu'il aime.
Et t'as l'autre qui va faire de la musique la plus bateau possible pour qu'un max l'achetent.

Si tu vois pas la difference on peut rien pour toi.


T'en de condescendance en a peine une phrase rien a dire.

L'exemple parfait de ce que nous tentons de démontrer.

Dans ton petit espace clos personnel j'aimerais bien savoir les groupes que tu écoute, es-tu du genre a n'écoutez que des groupes qui joue dans des garages?

Et a partir de combien d'albums vendues un groupe est commercial? Parce qu'il y a problème là, certain groupe de métal comme Mesuggah (terriblement commercial il suffit d'écouter One pour s'en rendre compte) on vendue plus de CD que Christophe Maë.
C'est pas parce que ca vend que c'est commercial.
C'est pas parce que ca passe a la radio que c'est commercial non plus.
Par contre le commercial c'est fait pour vendre et pour passer a la radio.

Et pour les artistes qui jouent dans des garages, non. Si tu veux jpeux foutre la liste des artistes sur mon ipod si ca t'amuse.
(tant*)
Citation :
Publié par Saurdholion
J'écoute Lady Gaga, cela est t'il une découverte pour moi, son oeuvre est elle originale sur le plan musical ?
C'est tout de même bien difficile de juger de l'originalité d'une oeuvre.
Citation :
Publié par Shuggananas
C'est pas parce que ca vend que c'est commercial.
C'est pas parce que ca passe a la radio que c'est commercial non plus.
Par contre le commercial c'est fait pour vendre et pour passer a la radio.

Et pour les artistes qui jouent dans des garages, non. Si tu veux jpeux foutre la liste des artistes sur mon ipod si ca t'amuse.
Et si Lady Gaga fait la musique qu'elle fait parce qu'elle aime ça? Elle n'est donc plus commercial?
Tout ça n'est pas nouveau.
Je vous invite à lire En avant la zizique (et par ici les gros sous), écrit par Boris Vian en 1958 où il décrit déjà la marchandisation musicale et le fonctionnement des maisons de disques.
Citation :
Publié par Samba l'Sommelier
C'est tout de même bien difficile de juger de l'originalité d'une oeuvre.
Alors par exemple ceci me semble original surtout si tu le replace dans son contexte historique:


Par contre ceci ne l'est pas:


Cette musique réutilise les mêmes codes que ça:


Codes réutilisés à nouveau ici:


La seule différence va résider dans l'accompagnement rythmique, absent pour une ambiance "chanson", léger pour un film avec un accompagnement un peu orchestral et "dance" pour la musique de radio et boîtes de nuit.

Le rendu final est au final très similaire et les atmosphères qui en ressortent sont sensiblement identique.
Citation :
La musique c'est pas un fardeaux, il y a juste a écouter. Un morceau d'Hendrix ou une composition de Vivaldi, parce qu’il y a plus d'instruments, plus d'accords de gratte, c'est plus compliqué à écouter qu'un morceau de M farmer? et donc c'est pour cela qu'on aurait plus de mal à l'apprécier? ça s'apprend?
Sans forcément parler de complexité, je pense qu'il y a de la musique qui ne se prête pas forcément à une écoute superficielle, c'est-à-dire qu'il faut y prêter attention pour en saisir toutes les nuances et donc l'apprécier à 100%, là où d'autres ne nécessitent pas forcément cet effort. Les chansons de Britney Spears ne sont pas forcément dépourvues d'une certaine qualité, c'est juste que tu ne les écouteras pas forcément comme tu écouterais Johnny Cash ou du drone doom ().

Citation :
Je suis assez d'accord avec ton analyse mais alors pourquoi ne pas reléguer cette musique au rang de fond musical d’ascenseur ? Pourquoi rafle elle une majorité des récompenses ? Pourquoi les The Voice et compagnie en remette une couche en faisant passer des incapables pour des musiciens capables d'en juger d'autre ? (Je me rappellerais toujours de ce "boeuf" que j'ai vu sur The Voice entre un candidat et le jury, bah je pense que ça résumait clairement le niveau des protagonistes).
Probablement parce que c'est (relativement) facile à produire et que c'est ce qui convient à la plupart des gens, qui, comme je le disais, se contentent d'un bruit de fond ("se contentent" dans le sens "ne ressentent pas le besoin d'avoir plus") ? Évidemment, si les majors se mettaient à produire en masse des trucs qui déboîtent, le public aurait accès à de la musique plus recherchée et la consommerait sans doute, mais je suppute que c'est plus difficile et donc moins intéressant en plus d'être inutile d'un point de vue purement économique, l'industrie ne connaissant pas vraiment la crise...

Citation :
La musique "commercial" c'est juste la musique qu'une bande de nombriliste aime a snober pour écouter un obscure groupe dont personne n'entend parler et qu'il faut garder secret sinon 'tention "c'est devenue trop commercial"...
Il y en a que je trouve quand même sérieusement gonflés. Des gens qui disent que de la musique qui se vend bien ce n'est pas forcément de la merde, il y en a sur ce thread. Ça sert à quoi de pop pour faire des généralisations pourries à part polariser le débat, honnêtement ? (Notez que je sais que je viens de tomber dans le panneau )
Citation :
Publié par Saurdholion
Alors par exemple ceci me semble original surtout si tu le replace dans son contexte historique:


Par contre ceci ne l'est pas:


Cette musique réutilise les mêmes codes que ça:


Codes réutilisés à nouveau ici:


La seule différence va résider dans l'accompagnement rythmique, absent pour une ambiance "chanson", léger pour un film avec un accompagnement un peu orchestral et "dance" pour la musique de radio et boîtes de nuit.

Le rendu final est au final très similaire et les atmosphères qui en ressortent sont sensiblement identique.

Les codes de la forme sonate ont été très souvent réutilisés en musique classique, cela en fait pour autant de la musique commerciale ?
Citation :
Publié par Kastïelle & Shaïanaa
Et si Lady Gaga fait la musique qu'elle fait parce qu'elle aime ça? Elle n'est donc plus commercial?
En une question tu as formulé ce que j'ai tant de mal à faire depuis le début merci

Citation :
Publié par Saurdholion
se poser la question: J'écoute Lady Gaga, cela est t'il une découverte pour moi, son oeuvre est elle originale sur le plan musical ? Quand je dit découverte c'est, y a t'il à un moment un passage qui va me surprendre, me faire dire "Ouah quel coup de génie !"
Je crois que c'est là ou on est pas pareil
Perso quand j'écoute de la musique (et je dis bien j'écoute car je fais rarement autre chose en même temps), et l'apprécie c'est pour son harmonie, sa mélodie, les émotions que ça va me procurer, le refrain que j'aime fredonner.
Je cherche pas à être surpris, je ne cherche pas à comprendre tout les rouages de sons et d'instruments qui ont servit a son élaboration.
J'aime avant tout le morceaux plutôt que l'artiste.
Je ne connaissais pas M83, une pub Renault suffit a me kiffer grave Midnight city, pourquoi? j'en sais rien, si la radio le passe, tant mieux et si c'est commercial, tampis et m'en fous.
Vous vous prenez trop la tête les gars.

Dernière modification par Jihui ; 01/07/2013 à 15h57.
Fil fermé

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés