L'Agora

Petits arrangements entre amis qui ne passent plus inaperçus

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Silgar
...
La discussion porte sur le fait que quelqu'un soutenant le parti actuel de M. Ferrand, 4ème personne de l'Etat Français actuel, considère qu'il est victime d'harcèlement judiciaire du fait que la partie adverse a signalé qu'il se réservait le droit d'aller en cassation parce que la date du début de délai de prescription posait souci.
Il se trouve que la partie adverse est Anticor mais elle n'a rien à voir avec le sujet, cela aurait pu être une autre structure que cela n'aurait aucun incidence.
En résumé, ton post est un joli post pour détourner le sujet et le problème soulevé. Ce n'est pas très agréable de constater la chose.
Bien entendu, ton comparse et allié s'est rué sur l'opportunité aussi, vous faites un beau duo pour détourner les sujets.

Je note que Gratiano ne veut pas changer le système et le trouve bien mais qu'il estime que dans quelques cas ,qui concerne uniquement les gens dont il se sent proche politiquement (tout comme toi par ailleurs vu que vous êtes sur un positionnement très proche), cela est de l'acharnement judicaire.

Cela me pose toujours un problème comme raisonnement, les exceptions qui concernent tes proches sont toujours problématiques et totalement injustifiables.

Bref, à moins d'un changement de la procédure judiciaire très rapide et rétroactif (chose normalement interdite), Anticor peut aller en cassation et si ils veulent y aller, ils iront. Il n'y a aucun acharnement judiciaire vu que c'est la procédure normale.
Et l'opportunité de poser cette question est d'autant plus importante parce que, pour le coup, en jouant sur ce fait et en mettant en avant cet argument, M. Ferrand a de fait implicitement reconnu les faits. Ainsi, si la justice décide que c'est la date de "signalement" qui compte alors il sera très vite reconnu coupable puisqu'il a déjà admis les faits. Vu son positionnement dans la chaîne de l'Etat actuel, il y a peu de chance que cela arrive, la justice a ce niveau étant quand même politique en partie, mais si j'étais à leur place et convaincu du bien fondé de ma demande, j'irai jusque là ne serait ce que pour avoir une jurisprudence (sauf à ce que vous me disiez qu'il en existe déjà une et qu'ils vont être déboutés ce qui serait un très bon argument que j'accepterai sans souci).

Merci de revenir au sujet, M. Ferrand et ses turpitudes judiciaires.
Si vous voulez parler des turpitudes d'Anticor, faites le mais sans détourner volontairement le sujet actuel du thread.
Anticor a parfaitement le droit de se pourvoir en cassation mais on est en droit de s'interroger sur ses motivations, sachant que les faits concernant Ferrand sont connus depuis le départ (je ne crois pas qu'il les ait caché?), que depuis le départ l'action en justice avait peu de chances d'aboutir ce qui a été le cas, et que ce sera probablement aussi le cas du pourvoi.
Ferrand est un homme politique et il paie déjà les dégats sur son image, donc parler d'acharnement judiciaire me parait opportun. Et en ce qui me concerne je n'en suis pas proche du tout, qu'il soit condamné pour les faits reprochés dignes d'un margoulin ne me dérange pas le moins du monde, mais il semble que ce ne soit pas condamnable en l'état.
Tout ceci par ailleurs a un coût pour le contribuable et pour la justice, qui aurait peut être d'autres affaires sérieuses à régler. Et qui n'a pas à être l'auxiliaire de la communication de cette association.
Mais Anticor est libre d'exercer ses prérogatives comme elle l'entend.

Dernière modification par Don Patricio ; 02/04/2021 à 16h45.
Oui mais comme dit, le sujet était le positionnement très alambiqué de Gratiano vis à vis de la procédure judiciaire qui devenait du harcèlement judiciaire dans son cas.
C'était, et c'est toujours a priori, ce positionnement qui me gênait d'où ma participation à cette discussion. Je trouve celui-ci compliqué et dangereux et les explications données n'éclairent en rien ce positionnement.

Après qu'on parle de la volonté d'Anticor de faire de la communication en faisant ce qu'on peut appeler une sorte de harcèlement médiatique pour porter à la une des médias cette affaire, faisant d'une pierre deux coups vu qu'ils font parler d'eux et ils nuisent à Ferrand en supposant qu'ils aient envie de lui nuire (maintenant vu les arguments cela tombe mal parce que le poste de Ferrand n'est guère menacé et encore moins par un membre supposé d'Anticor ou en faveur des intérêts de la dite association).

Mais c'est un autre sujet que le premier rester lettre morte par les soutiens de LREM. Parler d'une affaire peut être classée mais répréhensible est de l'acharnement surtout si on demande l'avis de la justice. Ok pas de souci, je ne savais pas que LREM soutenait également un ancien président de la république victime lui aussi, selon ses dires, d'acharnements judiciaires (et lui, pour le coup, il a au moins l'argument d'avoir beaucoup d'affaires en cours).
D'ailleurs il me semble également que la famille Le Pen souffre de ce mal également ainsi que JLM et son parti. Je note que Gratiano et Silgar les soutiennent et considèrent qu'il y a abus judiciaire contre toutes ces personnes et qu'il faudrait faire quelque chose pour les aider.
Il est vrai qu'ils ont tous ceci en commun, ce sont des pauvres petits citoyens qui peinent à se défendre médiatiquement, financièrement et surtout judiciairement, ils ont de la peine à avoir des avocats reconnus pour assurer leur défense respective dans ses affaires.

Bref...
Citation :
Publié par Don Patricio
J'avoue que l'existence de cette association est problématique, à plus d'un titre, y compris pour la justice. En théorie elle ne devrait pas avoir cet agrément, c'est une mission régalienne, et un constat / aveu d'échec qui devrait pousser l'état à intervenir lui-même.
Ah bah c'est sûr que si l'État du président Macron, dans le cadre de sa mission régalienne, se charge d'enquêter sur la corruption de son proche Ferrand, la situation sera plus simple, mdr.
Comme Castex qui se charge lui-même de décider qu'il faut continuer d'enquêter sur le PNF alors que les enquêteurs de l'administration judiciaire ont conclu qu'il n'y avait rien de suspicieux.
C'est vrai qu'au moins comme ça tout est plus clair…

Citation :
Publié par Aedean
Bon, il peut toujours faire appel, voire se pourvoir en cassation si l'appel confirme le premier jugement.
Un homme digne comme lui, avec sa terrible allergie aux fruits de mer, ne pourrait se rendre responsable d'un tel "harcèlement judiciaire", je ne saurais l'imaginer.
Citation :
Publié par Colsk
Oui mais comme dit, le sujet était le positionnement très alambiqué de Gratiano vis à vis de la procédure judiciaire qui devenait du harcèlement judiciaire dans son cas.
C'était, et c'est toujours a priori, ce positionnement qui me gênait d'où ma participation à cette discussion. Je trouve celui-ci compliqué et dangereux et les explications données n'éclairent en rien ce positionnement.

Après qu'on parle de la volonté d'Anticor de faire de la communication en faisant ce qu'on peut appeler une sorte de harcèlement médiatique pour porter à la une des médias cette affaire, faisant d'une pierre deux coups vu qu'ils font parler d'eux et ils nuisent à Ferrand en supposant qu'ils aient envie de lui nuire (maintenant vu les arguments cela tombe mal parce que le poste de Ferrand n'est guère menacé et encore moins par un membre supposé d'Anticor ou en faveur des intérêts de la dite association).

Mais c'est un autre sujet que le premier rester lettre morte par les soutiens de LREM. Parler d'une affaire peut être classée mais répréhensible est de l'acharnement surtout si on demande l'avis de la justice. Ok pas de souci, je ne savais pas que LREM soutenait également un ancien président de la république victime lui aussi, selon ses dires, d'acharnements judiciaires (et lui, pour le coup, il a au moins l'argument d'avoir beaucoup d'affaires en cours).
D'ailleurs il me semble également que la famille Le Pen souffre de ce mal également ainsi que JLM et son parti. Je note que Gratiano et Silgar les soutiennent et considèrent qu'il y a abus judiciaire contre toutes ces personnes et qu'il faudrait faire quelque chose pour les aider.
Il est vrai qu'ils ont tous ceci en commun, ce sont des pauvres petits citoyens qui peinent à se défendre médiatiquement, financièrement et surtout judiciairement, ils ont de la peine à avoir des avocats reconnus pour assurer leur défense respective dans ses affaires.

Bref...
Il n'y a rien d'alambiqué dans mon position par contre Il y aurait à redire de tes questions orientées auxquelles j'ai répondu et que tu conclus en quelques mots.

Ma position est simple, il est sur l'abus de procédure judiciaire que ce soit de la part d'Anticor ou d'un N. Sarkozy. C'est toxique point. Pour le reste, @Don_Patricio dit à peu de choses près la même chose que moi mais lui son position est clair mais bon passons. (C'est marrant ces a priori, je devrais m'amuser à avoir les mêmes pour que les gens passent leur à se justifier...)

Bref comme tu dis si bien.
Citation :
Publié par Aedean
Bon, il peut toujours faire appel, voire se pourvoir en cassation si l'appel confirme le premier jugement.
Ce qui serait complètement idiot et digne d'un acharnement judiciaire vu que le jugement ne porte pas sur le fond mais sur la qualification de "chargé d'un mandat public".
Je pense qu'il ferait mieux de reformuler sa demande en tant que simple citoyen ...
Gratiano, pour info, un abus de procédure judiciaire est condamnable, et donc à moins que tu penses (et que tu puisses argumenter) que si Anticor se pourvoit en cassation, ils se rendent coupables d'une infraction, tu es en pleine diffamation.

Vu à quel point tu tiens à la présomption d'innocence, j'imagine que la faute est mienne pour avoir raté les infos à ce sujet, et qu'Anticor a non seulement été poursuivi, mais également été condamné pour que tu te permettes d'expliquer que la sorte que ce sont des délinquants.
Citation :
Publié par Tranquil Nirvana
Gratiano, pour info, un abus de procédure judiciaire est condamnable, et donc à moins que tu penses (et que tu puisses argumenter) que si Anticor se pourvoit en cassation, ils se rendent coupables d'une infraction, tu es en pleine diffamation.

Vu à quel point tu tiens à la présomption d'innocence, j'imagine que la faute est mienne pour avoir raté les infos à ce sujet, et qu'Anticor a non seulement été poursuivi, mais également été condamné pour que tu te permettes d'expliquer que la sorte que ce sont des délinquants.
Le lien que tu donnes parle de procédure abusive et non pas d'abus de procédure. La procédure abusive est facilement démontrable. L'abus de procédure l'est moins puisque tu le fais dans le cadre d'une procédure. @Aedean en présentait un bonne exemple avec Nicolas Sarkozy. C'est motivé donc difficilement condamnable et tu ralentis un possible jugement.
On a parlé de cette farce des dîners clandestins organisés chez le collectionneur Chalençon, qui affirme connaître des ministres qui viennent dîner régulièrement, et puis en fait non c'était un poisson d'avril ?
Elle me semble correspondre au sujet.
Il y a eu des perquisitions qui ont fini par l'interpellation du monsieur (5 jours après les révélations quand même, il faut bien lui laisser le temps de cacher les preuves de la présence de ministres dans le coffre de Benalla).
https://www.ladepeche.fr/2021/04/08/...on-9476452.php

Juste au cas où je post cette vidéo qui m'a fait rire, analysant le langage corporel du monsieur :


La chute est bien drôle (et je ne dis pas ça pour vous faire cliquer).

Dernière modification par Quint` ; 10/04/2021 à 13h17.
Oui on en a parlé mais ca n'a pas sa place ici parce que justement ce n'est pas un petit arrangement entre amis, que la justice s'en mêle et que les déjeuner, diner fêtes sont assez courant pendant le confinement sans que ce ne remue ni plus ni moins de problèmes.

Ce n'est pas parce qu'un écart est fait par l'élite qu'il y a pour autant arrangement.
Des dîners clandestins réservés à l'élite c'est exactement des petits arrangements entre amis. Surtout quand on voit l'immense hâte de la justice à se presser lentement. 5 jours quand même. Sachant que pour sécuriser à grands coups de bus de flics le jour même quand il y a eu des appels sur les réseaux sociaux à "aller faire l'apéro chez Chalençon", on n'a pas vu la même lenteur de réaction.

On peut aussi parler de "l'arrangement" entre Schiappa et Attal :
1) Attal dit qu'il n'a jamais été invité.
2) Schiappa dit qu'Attal a bien été invité mais qu'il a fermement refusé.
Va falloir mieux "arranger" les défenses les "amis".

Tout ceci étant dit je suis tout à fait prêt à croire que cet escroc nostalgique du premier empire est prêt à tout pour se faire mousser en permanence, y compris en criant haut et fort qu'il a des RELATIONS DE HAUT RANG (mais pas d'Alexandrie) alors que pas du tout lol.
Mouais Gnark a raison osef c'est pas parce que des "zélites" se retrouvent à diner et éventuellement sont hors la loi qu'il y'a petit arrangement. La justice enquête et ils seront vraisemblablement sanctionnés s'il y'a lieu.
Citation :
Publié par gnark
Ce n'est pas parce qu'un écart est fait par l'élite qu'il y a pour autant arrangement.
Hum ? Il semble qu'au moins un journaliste de BFM qui participait à ces repas (et que les repas pouvaient être maquillé en conférence pour éviter de se faire guauler) :

Citation :
Publié par Anthodev
Hum ? Il semble qu'au moins un journaliste de BFM qui participait à ces repas (et que les repas pouvaient être maquillé en conférence pour éviter de se faire guauler) :
Je ne vois toujours pas l'arrangement ...
Oui l'élite est mieux intégrée au système et donc sait mieux "maquiller" (si c'est comme cela que tu le prends) que le citoyen de base qui lui va essayer de se faire passer pour une "pauvre victime" quand il prévoit un écart.

Il y a des tas de "fêtes" qui n'ont pas été sanctionnées du tout, qui n'avait aucun "maquillage" et qui ne sont pas au profit de "l'élite". Donc parler "d'arrangement" c'est tiré par les cheveux.
Citation :
Publié par gnark
Donc parler "d'arrangement" c'est tiré par les cheveux.
Sauf que justement ce type de sauteries privées sont des bons lieux pour monnayer des services (légaux ou moins légaux) et/ou de l'exposition médiatique ("ah salut ça va ? Oh tu as sortis un nouveau livre ? Tu pourrais passer à l'antenne pour te faire un peu de promo"), il ne faut pas être naïf. Surtout que lorsque tu vois les "conférences" et les invités de la plupart des soirées en question, c'était de la promo/auto-promo de ce qu'ils faisaient (et donc qu'ils pouvaient en tirer un bénéfice).

Donc on est dans le cadre de "petits arrangements entre amis".
Déjà c'est pure invention d'autre part ça s'appelle "dîner en ville" ou réseauter ou encore des dîners mondains... Ça n'est pas vraiment choquant, c'est très partagé dans la population, et dans le cas présent si ça enfreint la loi ce sera sanctionné contrairement aux nombreux autres diners similaires chez le vulgum pecus.
Citation :
Publié par Don Patricio
Déjà c'est pure invention d'autre part ça s'appelle "dîner en ville" ou réseauter ou encore des dîners mondains... Ça n'est pas vraiment choquant, c'est très partagé dans la population, et dans le cas présent si ça enfreint la loi ce sera sanctionné contrairement aux nombreux autres diners similaires chez le vulgum pecus.
En temps ce n'est pas un "problème", ça l'est dans ce cas spécifique parce qu'ils le font durant une période où ils ne sont pas censés le faire de la façon en question.
Citation :
Publié par Don Patricio
Mouais Gnark a raison osef c'est pas parce que des "zélites" se retrouvent à diner et éventuellement sont hors la loi qu'il y'a petit arrangement. La justice enquête et ils seront vraisemblablement sanctionnés s'il y'a lieu.
Ouais enfin apparemment il y aurait le gratin du gouvernement à ces diner.
La justice c'est saisie du truc parce que M6 à fait un sujet dessus et que le shitstorm était la.
Sans révélation tu aurais des élites qui dinerait tranquillement entre eux a 500€ le couvert... on est clairement dans le titre du topic...
Citation :
Publié par Don Patricio
Déjà c'est pure invention d'autre part ça s'appelle "dîner en ville" ou réseauter ou encore des dîners mondains... Ça n'est pas vraiment choquant, c'est très partagé dans la population, et dans le cas présent si ça enfreint la loi ce sera sanctionné contrairement aux nombreux autres diners similaires chez le vulgum pecus.
Comme d'habitude : ce n'est pas parce que ça n'enfreint pas la loi que ce n'est pas problématique. La loi détermine la limite au delà de laquelle aucune excuse, aucun contexte ne peut excuser un comportement. L'objectif n'est pas de chercher à se tenir le plus proche possible de cette limite, mais de s'en tenir au contraire éloigné.

De la même façon, la loi n'impose pas d'être poli. Tu peux en toute légalité te comporter comme le dernier des gougnafiers. Elle interdit juste l'insulte et l'injure, ou du moins détermine dans quels cas celles-ci sont interdites. Ce n'est pas pour autant que tu peux excuser ton comportement de caserne par "C'est légal" et t'attendre que les personnes autour de toi disent "Ah OK c'est moi qui suis dans l'erreur d'être choqué."

On a le même problème dans le sujet Covid, où des joliens défendent le fait d'avoir assisté à des fêtes de mariage à la date butoir du confinement car "c'était pas encore illégal". Non, mais c'était déjà déconseillé, avec de bonnes raisons, et c'est du coup un comportement irresponsable. Et si ils ne risquent pas le trou pour celui-ci, ils ont quand même droit à une opprobre publique méritée.

Actuellement, un politicien qui sort de chez lui pour quelque chose qui n'est pas indispensable, comme un diner mondain c'est un gros con. Et il mérite d'être traité comme tel.
Citation :
Publié par gnark
Je ne vois toujours pas l'arrangement ...
Une personnalité publique qui organise des diners mondains payants à la vue des décideurs et ceux ci fermant les yeux sur cette activités, ça ne te parait pas un arrangement ?

Qu'il y ait eu un ministre, un secrétaire d'état, Brigitte Macron ou le chef de la police qui étaient au courant, ça ne change rien sur le fait qu'il y avait sans doute connaissance par l'exécutifs de ces soirées.

Quant à comparer avec le diner de la plèbe, y a quand même une différence primordiale: la rémunération. Quand je vais diner chez des amis, je ne paie rien, à la limite j'amène une bouteille de vin ou le pain en signe de politesse.

(ça me fait aussi doucement rire de se dire "bon bah c'est pas grave, s'ils sont coupables il auront des amendes... qu'est ce qu'ils en ont à faire ? ils se paient un repas à 500 boules, les 135 d'amendes c'est le petit pourboire pour eux)
Citation :
Publié par Soroia
Une personnalité publique qui organise des diners mondains payants à la vue des décideurs et ceux ci fermant les yeux sur cette activités, ça ne te parait pas un arrangement ?
Tu vas voir comme quoi c'est pas si simple. Premièrement personnalité publique, ben ce mec, il y a une semaine. Je ne savais pas qui il était...
Ensuite remplace mondains par privé (après tout c'est chez lui.) et puis rien ne lui empêche de payer un chef et de demander une participation.

Les décideurs ont beau le savoir. Ca va être difficile d'y faire grand chose. A la rigueur un violation de couvre-feu.

J'avoue que je ne comprends pas le focus fait sur cette affaire. Des dîners privés plus que limite, il y en a. Des carnavals en pleine rue à Dunkerque ou encore des fêtes à Marseille, il y en a aussi et les conséquences sont peut-être plus importantes qu'une dizaine de riches mangeant ensemble d'autant plus que ces mecs si ils sont malades n'iront pas se faire soigner à l'hôpital public. Ces mecs sont des connards, oui la belle affaire, ce ne sont pas les seuls.
Oui y'en a pas mal d'ouvert comme ça, sans caviar ni repas à 300€ d'ailleurs.
Un ami a fait quelque repas dans le bistro de son bled qui reste ouvert "pour les habitués" et on est plus autour des 20€ le repas que des 500.

Là c'est pas avéré qu'il y avait des élus, mais ça poserait problème.

Perso le truc qui me fait chier c'est la fraude obligatoire qu'en découle, un restaurateur ne peut décemment pas refuser les aides de l'état sans se faire péter...
Citation :
Publié par Gratiano
Tu vas voir comme quoi c'est pas si simple. Premièrement personnalité publique, ben ce mec, il y a une semaine. Je ne savais pas qui il était...
Ensuite remplace mondains par privé (après tout c'est chez lui.) et puis rien ne lui empêche de payer un chef et de demander une participation.

Les décideurs ont beau le savoir. Ca va être difficile d'y faire grand chose. A la rigueur un violation de couvre-feu.

J'avoue que je ne comprends pas le focus fait sur cette affaire. Des dîners privés plus que limite, il y en a. Des carnavals en pleine rue à Dunkerque ou encore des fêtes à Marseille, il y en a aussi et les conséquences sont peut-être plus importantes qu'une dizaine de riches mangeant ensemble d'autant plus que ces mecs si ils sont malades n'iront pas se faire soigner à l'hôpital public. Ces mecs sont des connards, oui la belle affaire, ce ne sont pas les seuls.
Même s'il n'est pas énormément connu, Chalancon reste un participant régulier à des émissions télévisuelles et quelqu'un de reconnu dans son émission. Pas pour rien que son nom revient plusieurs fois ici. Je te laisse la page wiki pour voir le palmarès du bonhomme: https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre...Chalen%C3%A7on

Ensuite, les décideurs qui savent que quelque chose d'illégal se passe (en l'occurrence rien que le non respect du couvre feu / confinement / mesures renforcées), il y a déjà quelque chose à faire dans ce cas précis... Pas quelque chose contre l'organisateur mais bien contre ceux qui ont fermé les yeux.

Pour ce qui est de la partie de la rémunération, je te laisse cet article assez intéressant de France Infos: https://www.francetvinfo.fr/sante/ma...e_4361865.html . En résumé, la frontière entre repas privé et dîner clandestin est très floue mais ce qui va sans doute être déterminant, c'est justement le prix fixé. Et il y a "participation" et "participation". On parle ici de sommes à trois ou quatre chiffres, ça me semble être plus de l'ordre du prix que de la participation. De plus, la préparation du repas par un chef cuisiner ne sera sans doute pas pris à la légère s'il y a une enquête sérieuse.

Après, c'est pas que pour toi mais le focus sur cette affaire assez logique. On demande aux français des efforts permanents, le président passe toutes les deux semaines dans nos télévisions pour nous dire qu'il faut rester fort et soudé. Et dans le même temps, t'as des affaires comme ça qui se passent. Ce serait juste un repas avec Chalancon et certains de ses amis, y aurait pas eu tout le foin. Par contre, la présence supposée de membres du gouvernement, ça ne passe pas. Et c'est normal...

Enfin, pour la fin de ta phrase, je pense qu'un modérateur peut clore ce topic. Bah oui, si Balkany vole 100000 euros à sa ville, c'est grave mais bon, est ce que c'est vraiment important quand tu as des milliards qui sont fraudés chaque année par les allocataires de la caf ?
Citation :
Publié par gnark
Oui l'élite est mieux intégrée au système et donc sait mieux "maquiller" (si c'est comme cela que tu le prends) que le citoyen de base
C'est à peu près la définition des arrangements, oui.
C'est quand meme ouf que certains ici defendent que des ministres qui violent la loi en periode de pandemie, de couvre feu et de confinement pour leur simple plaisir bucal ne soit pas vu comme problematique.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés