Death Stranding (Jeux vidéo)

[Actu] Test de Death Stranding - Rejoins moi sur la grève

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Epidemie
Honnêtement le gameplay est difficilement défendable, autant le jeu est top au niveau ambiance autant c'est pas possible de proposer un gameplay aussi pauvre de nos jours, on ressent très vite que le gameplay n'était pas la priorité de Kojima et moi ça me dérange dans un jeu vidéo, je ressens le même malaise qu'avec un jeu de Quantic Dream à vrai dire. Pis le système de like etc plz j'ai pas facebook c'est pour une bonne raison, j'ai pas envie de retrouver ça quand je joue.
Surtout que le Gameplay et le plaisir premier du joueur , bien même avant l'histoire.



[Modéré par Lianai : ]

Dernière modification par Lianai ; 14/11/2019 à 20h11.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par lndigo
Faudrait renommer ce topic "le procès Kojima".
Baaaahh ... Faut pas s'étonner qu'on en vienne à parler de toi quand ton studio porte ton nom (même Molyneux ou Cage ne l'ont pas fait), que tu plaques ce nom partout sur tes jeux et que tu les vends dessus.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par ArtUn
Et que tu fais un foin pendant 5 ans pour un jeu de simulation de randonnées avec des quetes fed ex dans un open world avec un certain charme (faut l'avouer) mais une histoire d'une lourdeur ... et un message mal transcris :/
histoire lourde, message mal transcris, ça c'est une question de point de vue.
En quoi il est mal transcris, les comédiens utilisent un mauvais anglais ? L'image est floue ?
Citation :
Publié par lndigo
histoire lourde, message mal transcris, ça c'est une question de point de vue.
En quoi il est mal transcris, les comédiens utilisent un mauvais anglais ? L'image est floue ?
L'histoire est complètement sous employé par des acteurs de renom , on pouvait s'attendre a des émotions ou de la violence avec un bien meilleur scénario , mais la c'est mou et QQ la praline..mais ce n'est pas de la faute des acteurs mais de celui qui dirige le jeu.
Bon, on va se calmer sur les trolls et les attaques persos.

Si vous voulez vous taper sur la tronche, n'hésitez pas à le faire en messages privés, mais ici vous allez très vite devenir personæ non gratæ. J'espère que ce sera suffisamment clair pour que vous compreniez qu'au prochain coup, c'est dehors pour prendre l'air quelques temps
Tout ce que tu dis est subjectif. Tu me dis le gameplay est simple et se répète je te dis que c'est objectif. Tu me dis qu'il est ennuyeux je te répondrais que c'est subjectif.
Juste essayer de présenter vos avis sur la base de vos expériences personnelles, genre ça ne m'atteint pas, je ne me suis pas amusé, ou je sens que je n'y prendrai pas de plaisir, plutôt que d'affirmer que ce n'est pas un jeu, c'est un prétexte pour faire du cinéma, Kojima çi, Kojima là.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Wormz
Je viens de finir le jeu, vraiment une belle expérience.

Gros plus sur l'aspect entraide communautaire, et sur l'histoire de certains protagonistes (Heartman <3 )


Sinon, question pour ceux qui l'ont fini.


Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
Le jeu continu après les crédits de fin, il te demande de t'occuper avant l’avènement présidentiel, j'avoue que j'ai une méga flemme de continuer, ça vaut le détour?

Ca te permet juste de continuer le jeu sur le côté en fait
Citation :
Publié par ArtUn
Franchement les rencontres sont lourdes niveaux dialogues. C'est un peu téléphoné des les premières secondes pour chaque personnages et ils en font des caisses !

Pour le reste je parle du message des valeurs si tu préfères : la planète, la solidarité ... etc C'est mal transcris et comme dit au dessus un peu QQ !
Mais ça tu vois c'est clairement un critère de jugement subjectif. Tu le vis comme ça parce que tu en as vu d'autres des histoires du genre, c'est ton bagage culturel pop qui te rend un peu hermétique. Moi par exemple je trouve que le fond de l'histoire est trop proche de Evangelion et du coup je ne suis pas vraiment impressionné, mais je ne peux pas juger le jeu là dessus.

Parce que de l'autre côté il y a un public qui a complètement adhéré au truc... parce qu'ils n'ont que rarement expérimenté ces concepts. Si je dois juger le scénario sur sa structure et pas ce qu'il raconte, eh bien je dirais qu'il est pas mal. Il n'est pas manichéen, il existe plusieurs points de vue pour la même histoire. Il y a aussi de l'émotion quoi qu'on en dise avec Mama et Heartman, une happy ending ou pas. La motion capture fait du gros boulot et nous retransmet autant d'émotions qu'elle peut alors que ça n'a rien d'évident sur un support digital.

Je trouve dommage que vous rejetiez le jeu en bloc en criant à l'escroquerie. Moi ce jeu m'interroge vraiment sur la nature de la gratification puisée par les joueurs.
J'ai commencé le jeu vidéo en 1981 avec pong sur une atari 2600. L'amusement était procuré par un jeu de réflexe seulement et c'était vraiment fun ! Aujourd'hui a 44 ans quand je vois Death Stranding une part de moi se dit "mouais bon...", mais la part d'enfant se dit que c'est énorme !

Dernière modification par lndigo ; 14/11/2019 à 20h52. Motif: Auto-fusion
Message supprimé par son auteur.
Ne confond pas répétitivité et répétition. Le jeu est construit autours d'une boucle de gameplay qui se répète, c'est objectif. Il est ponctué par des respirations cinématiques et agrémenté au fil du processus par des options. C'est pas de l'interprétation.

Et pour l'émotion, on la sent ou on ne la ressent pas, mais il faut reconnaître qu'il y a une tentative sincère de la transmettre.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par THX
Sympa les constructions des joueurs, par contre ça change complètement le jeu non ?

Le premier qui lance le jeu (genre sur PC, à venir) il est tout seul, rien n'est fait, tout est à faire, le monde nous appartient tout ça. Il est vraiment seul dans un monde en ruine.

1 semaine, 1 mois, 1 an plus tard... le jeu va être blindé de constructions (ponts routes bites) et logiquement ça change totalement le visage de la partie de quelqu'un, surtout de quelqu'un qui ne supporte pas que quelqu'un d'autre que le développeur du jeu modifie le sien. On n'a pas la même sensation d'immersion et de découverte face à un fleuve furieux entre 2 rives brisées (jour 1) et face à une autoroute qui se jette en travers en toute sécurité (jour 7).
Je crois qu'une option permet de désactiver tout ça ^^ !
Oui il y a une option pour le faire

En plus de ça, tu n'as accès à ses constructions que si tu avance dans le jeu, sans spoiler quand tu arrivera dans une zone tu ne verra rien. Mais de réaliser une certaine action te permettra de créer ça.

Et quand je vois comment certaines zones évoluent pendant mes absences c'est hallucinant !

Pour le coup ont est en droit de ce demander quelles sont les motivations des gens qui pavent les routes (littéralement) du monde de Death Stranding. Purs bon samaritains, re-conquérant de l’Amérique ou personnes en mal de reconnaissance et de "likes" ?

En tout cas ce multi asynchrone et persistant, qui peut mourir et ce doit d'être entretenu (donc le jeu devient une DDE simulator ) me donne une sensation de monde persistant comme certains MMO en théorie persistants n'ont jamais su m'offrir.

J'avais déjà pas mal aimé le online de MGS5 (pas le multijoueur classique qu'on à eu plus tard), qui avait des petits trucs sympa surtout en gestion de base et personnels (décidement, RH simulator d'après les trolls?)

On peut reprocher beaucoup de choses à Kojima, mais en dehors de son côté cleavant il a le mérite de proposer des expériences multijoueurs dans des jeux à la base solo qui sortent du commun.
Citation :
Publié par ArtUn
Pour le reconnaitre il faut ressentir cette tentative ... On n'est plus dans l'objectivité.

Et puis quid de la reconnaissance ? A partir de quand peut on juger positivement d'une tentative...
Est ce que je peux tremper un orteil dans la méditerranée, dire que j'ai tenté de la traverser et obtenir la reconnaissance pour cette "tentative" ?
Dire ça c'est vraiment de la mauvaise foi.
On reconnait bien que le scénario tire des ficelles émotionnelles : Avec les petites séquences de Cliff qui nous aident à établir un lien avec lui, avec les petites séquence en compagnie d'Amelie, toute l'histoire de Mama, toute l'histoire de Heartman, la révélation de BB bulle etc... Du point de vue du storytelling, dans la position du spectateur, ce n'est pas plus mal fait qu'ailleurs.

Donc on peut au moins reconnaître au jeu ces tentatives. D'autant que la technique graphique est au rendez vous (ce rendu des larmes est le meilleur que j'ai vu). Ensuite on y est sensible ou pas, c'est difficile de critiquer un jeu parce qu'il n'a pas réussit à nous tirer une larme comme il l'aurait voulu. J'ai été plutôt insensible à God of War, tandis que j'avais la gorge serré dans la scène de la girafe dans the last of us. Eh bien je ne vais pas dire pour autant que God of War a échoué dans ce registre car j'ai constaté que les gens avaient développé un vrai lien avec l'enfant.

De mon côté je me demande surtout si tu as dépassé les quelques heures de visionnage, je ne suis pas certain de ta sincérité, donc je vais cesser cette discussion.
Je vois bien que le jeu soulève une polémique et je voudrais juste dire mon vécu quant à ce jeu qui pourra dissuader ou au contraire motiver certains.

Je ne suis pas fanboy de Kojima et quand je passais en caisse chez Micromania et qu'on me demandait si j'avais fait ma "préco de Death Stranding WTF ? Mais vous êtes fou c'est LE jeu de 2019" je répondais "vus les trailers WTF non merci".

Puis, n'étant pas obtus, voyant la bonne presse, j'ai voulu tenter l'expérience en ne sachant quasiment rien ni de l'univers Kojima, ni du message du jeu, zéro spoilers. Je me suis donc lancé et j'ai juste été happé par l'intro, les phases de cinématiques, l'univers et l'ambiance qui mène à se poser des questions, vous interroge sur le pourquoi du comment, etc. J'ai horreur des jeux punitifs et j'ai cru à cela au début car on démarre à poil face à des menaces gigantesques mais l’arsenal s'étoffe peu à peu et on se découvre une puissance insoupçonnée. La sensation de montée en puissance est agréable. On devient méthodique, organisé et finalement expert.

La question est donc : ce jeu est-il divertissant ? Clairement oui. Il est du moins assurément dépaysant. L'Histoire m'a cueilli et les persos sont charismatiques, largement en raison du casting colossal. Les paysages et le jeu en lui-même est beau.

Le jeu est-il amusant ? Il est vrai que parfois je n'ai pas envie d'y jouer car je me dis que de simples phases d'une heure ne me laisseront pas le temps de faire grand chose. Mais à chaque fois que j'y joue, je me rends compte que je m'éclate.

Le jeu est-il répétitif ? Oui et non. Enfin clairement pas plus qu'un Anthem et tant d'autres... construits autour d'un HUB de quêtes FedEx, etc. Ici vous étendez d'abord votre réseau, vous obtenez des nouveaux features et l'Histoire avance sans cesse. Vous ne devez pas attendre 15 quêtes FedEx pour reprendre la narration. Le postulat de départ de la livraison est novateur car s'il peut paraître limité, le tracé de chemin que vous ferez pour parvenir à votre destination va clairement influencer sur le type de jeu que vous allez jouer. Si vous voulez rentrer dans le tas des MULES ou les Echoués allez-y. Mais vous pouvez toujours tout éviter, comme un jeu d'infiltration, etc.

Et je ne développe pas tant d'autres points qui me font aimer le jeu comme la dimension "online" gratuite où l'on s'entr'aide, on construit notre terrain de jeu, qui fait clairement échos au message du jeu, on se like, on se suit... Mention spéciale pour la BO. Sublime.

Au final je suis moi-même surpris d'être déjà arrivé à 22h de jeu. Je n'ai pas vu le temps passer.

Dernière modification par Punchcake ; 15/11/2019 à 16h10.
Citation :
Publié par lndigo
Ne confond pas répétitivité et répétition. Le jeu est construit autours d'une boucle de gameplay qui se répète, c'est objectif. Il est ponctué par des respirations cinématiques et agrémenté au fil du processus par des options. C'est pas de l'interprétation.

Et pour l'émotion, on la sent ou on ne la ressent pas, mais il faut reconnaître qu'il y a une tentative sincère de la transmettre.
Et la boucle de gameplay est peut etre aussi un message a comprendre dans le jeu non . Au lieu de se cantonner au 1er degré en mode c'est mou, repetitf et tout le toutim faut peut être aussi integrer ca dans la reflexion que t'apporte l'histoire non
Je sais qu'on a tous différent degré de lecture, mais bon c'est pas comme ci on était pas habitué à ca avec Kojima quoi
Pareil le découpage des chapitres , les thèmes aborder via certain perso comme Fragile (exemple le plus gros) , les "solitude" au milieu de ce monde qui se connecte, cette obsession aussi de tout connecter , toussa toussa quoi ben ca a des significations non, ca donne a reflechir ca pose des questions
Et si finalement donc le coté répétitif de la boucle de gameplay était la pour t'inscrire dans le metro/boulot/dodo ?
J'ai finit le jeu je dois être aux alentours des 60h de jeu c'était très addictif et j'ai adoré l'univers et l'histoire, pour moi c'était clairement un bijou.
Aucun regret.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés