La Taverne

LGBT+ : Les débats

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Capitaine Courage
Tu prends les choses à l'envers sans dire l'inverse de ce que je dis en fait.
Tes trois couches de cerveau tu les as depuis qu'homo sapiens est homo sapiens. On a pas encore évolué au-delà cde ce stade. Au niveau neurlogique t'es pas différent de tes ancêtres d'il y a 10 000 ans, tu vis juste dans une société dont les codes se sont complexifiés avec l'augmentation du nombre d'individus.
Ce que tu énnonce sur la monogamie est justement l'exact mécanisme qui permet dans les société humainbs, l'espèce la plus aggressive, de tempérer et rediriger cette agressivité intra spécifique. C'est très exactement pour ça que les bonobos baisent en dehors de la fonction reproductive, mais quand vient l'heure de la reproduction c'est plus du tout comme ça que ça se passe. Les femelles sont ouvertes à n'importe quel mâle et c'est le mâle dominant qui chasse les autres pour imposer ses gênes. La ciompétition sexuelle revient en force au moment critique de sélectionner ceux qui transmettront leurs gènes aux générations futures.
Le fait que la femelle choississe le mâle pour la reproduction c'est un trait très humain, mais ce choix s'opère à travers toute la couche de comportement rituels mamifères auquel on est soumis et c'est justement parce qu'il a fallu conditionner ce parlement des instincts pour pas se sauter à la gueule que la nature a fait émerger ces rituels chez ls animaux aux compotement sociaux les plus complexes.
Mais nul part je ne parle de comportement neurologique pour les trois couche de cerveau, je parle du physique, de l'émotionnel et de l'intellectuel.

Tu parle peut être du cerveau triunique ? Et si tel est le cas :


Citation :
Cette vision de l'organisation neuroanatomique est un outil théorique, aujourd'hui obsolète1, permettant de modéliser l'architecture fonctionnelle du cerveau et l'organisation générale de ses principales aires en relative interdépendance. Elle a été introduite en particulier par le neurobiologiste Paul D. MacLean au cours des années 1950-60, et popularisée par Arthur Koestler dans The ghost in the machine (1967).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%...veau_triunique

Et sinon pour ton propos suivant "Le fait que la femelle choisisse le mâle pour la reproduction, c'est un trait très humain" et non c'est pas uniquement chez les oiseaux

Citation :
L'investissement parental joue un rôle important dans la sélection sexuelle en raison de la taille des gamètes et des dépenses énergétiques de la gestation. C’est la femelle qui, dans la plupart des cas, exerce la plus forte sélection sexuelle, ce qui peut être expliqué par un plus grand investissement d'énergie nécessaire à la production de ses gamètes.
En effet, les femelles produisent un petit nombre de gamètes de plus grande taille comparés à ceux des mâles, alors que les mâles produisent un très grand nombre de gamètes mais d’une taille moindre (Trivers 1972)14. Dans la mesure où la ressource rare est le gamète femelle, il est logique que les mâles entrent en compétition pour se l'approprier ; et inversement, il est logique que la femelle puisse effectuer un choix sur les gamètes mâles qui seront retenus15. La sélection sexuelle est particulièrement importante parmi de nombreux groupes de vertébrés (oiseaux, mammifères) chez qui la production de gamètes par la femelle est relativement restreinte — un œuf est beaucoup plus coûteux à produire qu'un spermatozoïde, et l'investissement d'une gestation est incomparablement plus coûteux que celui d'un simple coït. L'accès au partenaire sexuel est donc un facteur important de la différence de fécondité entre les individus.
La théorie décrite par Trivers (1972) affirme que le sexe qui s’investit le plus dans les soins de la progéniture (allaitement, nourriture, protection) est celui qui, au moment de l'accouplement, exercera une plus grande pression de sélection sexuelle sur le sexe opposé. À l'inverse, le sexe qui s’investit le moins dans les soins parentaux doit avoir un investissement sexuel plus important et fera face à une concurrence plus grande pour trouver un partenaire, tout en veillant à se reproduire le plus possible afin d'assurer son succès reproducteur.

https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9lection_sexuelle

J'attend maintenant des sources de votre coter au lieu d'affrimation

Citation :
Publié par Neirdan
Sauf que moi, ma lignée ne s'arrêtera pas avec moi .
Nous non plus on peut peut etre pas se reproduire entre nous, mais on est pas stérile pour autant
Citation :
Publié par Ron Jouçamabenlabeye
Le plaisir que tu ressens dans l'acte sexuel est le meilleur moyen de te faire recommencer l'acte. Donc augmente les chances ppur la vie de perdurer.
Y'a quand même un paquet d'animaux pour qui ça marche pas :
-chez de nombreuses espèces d'araignées la femelle mange le mâle après l'acte, comme les mantes religieuses, "recommencer l'acte" pour le mâle, c'est compliqué
-les nombreux animaux qui ont des pénis bardés d'épines, le but étant de faire le + mal possible à la femelle pour lui faire passer l'envie de recommencer avant un moment
-tout les animaux qui pondent des œufs non fécondés qui sont fécondés après par les mâles
-les nudibranches pour qui le sexe est un combat et le perdant devient la femelle
(liste évidement non exhaustive)
Citation :
Publié par Ron Jouçamabenlabeye
Si un de mes fils est homosexuel je vais pas bien le vivre mais ce serait pareil s'il est chasseur, s'il est vegan, s'il est flic, s'il est voleur, etc.
C'est beau tant de tolérance. Moi s'il est homo, chasseur, vegan, voleur pas de problème je vais bien le vivre. Mais flic, quand même :/

Dernière modification par Korgana. ; 01/08/2019 à 18h19.
Citation :
Publié par Ron Jouçamabenlabeye
Que vous dites un amoureux, une amoureuse, un amoureux ou une amoureuse, vous enfermez le gamin dans le carcan du couple mono-amoureux non ?
Pourquoi ne lui dites vous pas qu'il pourra avoir un amoureux et une amoureuse en même temps ? Ou deux amoureux ? Ou 3 amoureuse ?

Le but de ce message est de faire la démonstration que l'on ne peut éviter d'influencer son enfant.

Alors pourquoi blâmer le père que je suis quand je dis à mon fils qu'il aura une amoureuse quand le progressiste nous faisant la leçon amoureuse ou amoureux est en fait aussi dans un carcan : celui du couple ?

On peut élever un enfant dans la tolérance toit en lui inculcant le schéma papa maman enfants.
Pas mieux. Mais j'aurais pris l'exemple du gamin qui dit "quand je serai grand je me marierai avec ma sœur".
Adultes consentants ? Np ?

Citation :
Publié par Ron Jouçamabenlabeye
Pour le père Noël je stimule son esprit critique et de tri de l'information. Quelle taille devrait faire la hotte pour transporter tous les jouets du monde ? A-t-on une cheminée assez grande ?
Etc.


Pourquoi ?
Du moment que tu lui inculques la tolérance et que tu es à l'écoute...
Si un de mes fils est homosexuel je vais pas bien le vivre mais ce serait pareil s'il est chasseur, s'il est vegan, s'il est flic, s'il est voleur, etc. Et je ne le rejetterai pas, parce ce que s'il y a bien une magie dans ce monde, du merveilleux au sens mystique, c'est bien le moment où cet être arrive au monde et que j'ai compris que je l'aime et que je l'aimerai toujours sans même le connaitre encore, quoi qu'il devienne.

Je préfère qu'il soit astrophysicien, médecin, chercheur, qu'il fasse du sport de combat plutôt que du foot, bref c'est humain d'avoir des ambitions pour sa chair.

Je préfère qu'il soit hétérosexuel. Je ne vais pas lui mentir au nom d'une mode lgbtx.
Et je me retrouve a 100% dans ce message aussi.
Citation :
Publié par N° 44 636

Evidement, mais chaque fois que je nique, j'doute que, meme inconsciemment, mon cerveau associe cela a la reproduction.
Bien sur que si, et même quand tu te masturbes. Sinon ton corps prendrait pas la peine d'éjaculer s'il savait faire la différence.

J'ai conscience que la biologie et ses vérités déplait fortement car elle va à l'encontre de vos désirs, mais vos désirs ne sont, que des désirs. C'est la biologie qui donne les définitions, pas vous.
Citation :
Publié par Ron Jouçamabenlabeye
Le plaisir sexuel est le moyen qu'a trouvé la nature chez l'homme pour le pousser à répéter l'acte sexuel.
Le but étant l'augmentation des chances de transmettre la vie.
Moi je pense l'inverse. La grossesse est ce qu'a trouver la nature pour rendre utile la copulation.
Parce qu'il y a plein de mode de reproduction qui auquel y'a pas besoin de plaisir (et qui sont parfois plus efficace que de lâcher la purée à l'intérieur d'un utérus).
Les gens baisent parce que ca fait du bien, il en résulte des bébé parce qu'il faut bien que l'espèce survive. Et non pas : les gens baisent pour se reproduire et le plaisir les fait juste continuera essayer.

Citation :
Publié par La Pelle du 18 Juin (#30672377)
J'ai conscience que la biologie et ses vérités déplait fortement car elle va à l'encontre de vos désirs, mais vos désirs ne sont, que des désirs. C'est la biologie qui donne les définitions, pas vous.
Dans ce cas tu serais gentil d'envoyer des sources crédibles.
La plupart des espèces baisent sans y prendre aucun plaisir, juste par soucis de reproduction. La reproduction sexuée est en fait un excellent moyen de brassage génétique.

Les espèces qui baisent par plaisir de mémoire les dauphins, les bonobos, l'humain, j'en vois pas vraiment d'autres.
Citation :
Publié par Aeristh
Les gens baisent parce que ca fait du bien, il en résulte des bébé parce qu'il faut bien que l'espèce survive. Et non pas : les gens baisent pour se reproduire et le plaisir les fait juste continuera essayer.
C'est pas du tout le bon sens. Il faut voir ça dans le sens évolutif, c'est vraiment pas compliqué.

La reproduction sexuée est apparue. Uniquement les organismes qui baisaient ont eu des descendants. Plus ils baisaient, plus ils avaient des descendants, et donc par évolution plus un organisme avait envie de baiser, plus il se reproduisait et donc était prolifique. Certains organismes ont muté et développé une récompense (plaisir) lors du coït, et ceux-ci ont écrasé la concurrence dans l'évolution.

Résultat aujourd'hui, tous les mammifères ressentent une récompense lors du coït et tous ont envie de baiser à des degrés divers et avec différents mécanismes (phéromones etc.).

Bref si, c'est bien pour se reproduire que les humains baisent, à la base, physiologiquement. Le plaisir (et donc l'envie de) résulte de ce mécanisme évolutif qui a permis à notre branche évolutive de fonctionner aussi bien.

[edit] Quand je parle de plaisir pour tous les mammifères, cela comprend aussi les espèces qui ressentent une compulsion terrible lorsqu'une femelle proche est en chaleur. C'est quasiment le même fonctionnement de récompense. Et dire que seuls les humains, dauphins et bonobos font ça pour le plaisir c'est pas chercher bien loin, il suffit de regarder certains de nos amis canidés se faire plaisir à tour de bras, que ce soit sur un coussin ou un congénère ou une jambe d'humain. Et ce sont loin d'être les seuls.

Dernière modification par Suho ; 01/08/2019 à 18h28.
C'est pas personnellement ce que j'associe au plaisir (le relâchement d'une pulsion difficilement contrôlable voir non contrôlable), pour moi le plaisir est plus ce qui entoure l'acte, son pendant plutôt que sa finalité, et également la volonté d'en donner à l'autre.
Citation :
Publié par Cpasmoi
La plupart des espèces baisent sans y prendre aucun plaisir, juste par soucis de reproduction. La reproduction sexuée est en fait un excellent moyen de brassage génétique.

Les espèces qui baisent par plaisir de mémoire les dauphins, les bonobos, l'humain, j'en vois pas vraiment d'autres.
Les chiens qui essayent de procréer avec ta jambe ou un coussin? Ma chatte qui se frotte la vulve par terre? Après je suis pas un spécialiste des taupes , pour elles je pourrais pas dire
On appelle ça avoir des chaleurs mais ça n'a pas forcément un rapport avec le plaisir. D'ailleurs en soit la masturbation n'apporte pas tellement de plaisir .... plutôt un bref soulagement hormonal. Ton chien fait probablement ça parce qu'il y est instinctivement contraint.


Mais baiser avec quelqu'un ça oui.


PS: Fais stériliser tes animaux.
Citation :
Publié par Cpasmoi
On appelle ça avoir des chaleurs mais ça n'a pas forcément un rapport avec le plaisir. D'ailleurs en soit la masturbation n'apporte pas tellement de plaisir .... plutôt un bref soulagement hormonal. Ton chien fait probablement ça parce qu'il y est instinctivement contraint.


Mais baiser avec quelqu'un ça oui.


PS: Fais stériliser tes animaux.
La masturbation n’apporte pas tellement de plaisir... euh comment te dire... On doit pas être fait la même chose, et les femmes avec qui j’en ai discuter ne m’ont pas non plus apporter cette affirmation... que se soit mieux en couple .... même pas ça dépend du « coup ». Bien des fois je me suis dis j’aurais été plus satisfait en le faisant moi même... ( pensée partagée aussi avec nombre de gens avec qui j’en ai parlé)

Sinon, mes animaux, je les fait porter une fois...
Citation :
Publié par Suho
La reproduction sexuée est apparue. Uniquement les organismes qui baisaient ont eu des descendants. Plus ils baisaient, plus ils avaient des descendants, et donc par évolution plus un organisme avait envie de baiser, plus il se reproduisait et donc était prolifique. Certains organismes ont muté et développé une récompense (plaisir) lors du coït, et ceux-ci ont écrasé la concurrence dans l'évolution.

Résultat aujourd'hui, tous les mammifères ressentent une récompense lors du coït et tous ont envie de baiser à des degrés divers et avec différents mécanismes (phéromones etc.).
La reproduction sexuée, contrairement à ce que le terme pourrait laisser entendre, n'implique pas de baiser, j'ai déjà cité des exemples avant, par exemple certaines femelles déposent des œufs/ovules non fécondés et le mâle vient lâcher la purée dessus. La plupart des plantes se reproduisent grâce à la reproduction sexuée (en supplément de la reproduction asexuée), pourtant elles baisent pas.

Par ailleurs, baiser demande de l'énergie, c'est très variable selon les espèces mais généralement c'est pas négligeable, pareil pour la grossesse, donc si un mâle à tout le temps envie de baiser ça peut devenir problématique.

Tout les mammifères ne ressentent pas une récompense lors du coït, par exemples les félidés femelles, les truies (bien chaudes, mdr), la plupart des galagoides femelles...

Si le nombre de mammifère a explosé c'est surtout parce que la plupart des dinosaures avaient disparus, pas parce qu'ils prenaient + de plaisir à baiser que les dinos (ce qui est sûrement assez difficile à évaluer, en fait).
Citation :
Publié par debione
La masturbation n’apporte pas tellement de plaisir... euh comment te dire... On doit pas être fait la même chose, et les femmes avec qui j’en ai discuter ne m’ont pas non plus apporter cette affirmation... que se soit mieux en couple .... même pas ça dépend du « coup ». Bien des fois je me suis dis j’aurais été plus satisfait en le faisant moi même... ( pensée partagée aussi avec nombre de gens avec qui j’en ai parlé)
La masturbation chez la femme et chez l'homme c'est pas vraiment pareil enfin tant mieux pour toi moi j'ai plus de plaisir avec une partenaire parce que ce qui m'en donne essentiellement c'est de la voir.


[Modéré par Kocinsky :]

Dernière modification par Kocinsky ; 02/08/2019 à 03h05.
Citation :
Publié par Korgana.
La reproduction sexuée, contrairement à ce que le terme pourrait laisser entendre, n'implique pas de baiser, j'ai déjà cité des exemples avant, par exemple certaines femelles déposent des œufs/ovules non fécondés et le mâle vient lâcher la purée dessus. La plupart des plantes se reproduisent grâce à la reproduction sexuée (en supplément de la reproduction asexuée), pourtant elles baisent pas.

Par ailleurs, baiser demande de l'énergie, c'est très variable selon les espèces mais généralement c'est pas négligeable, pareil pour la grossesse, donc si un mâle à tout le temps envie de baiser ça peut devenir problématique.

Tout les mammifères ne ressentent pas une récompense lors du coït, par exemples les félidés femelles, les truies (bien chaudes, mdr), la plupart des galagoides femelles...

Si le nombre de mammifère a explosé c'est surtout parce que la plupart des dinosaures avaient disparus, pas parce qu'ils prenaient + de plaisir à baiser que les dinos (ce qui est sûrement assez difficile à évaluer, en fait).
À priori on reste dans le schéma de la récompense, c'est le drive à la base de nombre d'instincts de reproduction, sans être une règle universelle peut-être, mais quand même. Et oui la femelle n'a pas nécessairement besoin de ressentir du plaisir, comme chez les canards elle peut se faire gang banger par 20 mâles en rut et parfois y laisser sa vie, ça fonctionne quand même, et on reste complètement dans ce schéma.

Chez les poissons je ne connais pas bien le sujet, mais j'imagine qu'ils ne font pas ça au hasard non plus, ni en ayant la réflexion "l'espèce doit perdurer donc je dois ensemancer ces oeufs". Il doit y avoir une dose d'endorphine dans ce comportement.

Les dinos je vois pas ce qui change, ovipare ou pas on s'en fout, reproduction sexuée à base de récompense.
C"est purement évolutif, les espèces qui ne le faisaient et n'ont pas trouvé d'autres mécanismes sont disparues.

Quand aux humains, je pense qu'on y prend autant de plaisir parce que sinon on trouverait ça dégueulasse et on aurait déjà disparu. Il y a certainement eu une sélection naturelle sur le sujet. D'ailleurs les asexuels ne se reproduisent généralement pas.
Citation :
Publié par Cpasmoi
La masturbation chez la femme et chez l'homme c'est pas vraiment pareil enfin tant mieux pour toi moi j'ai plus de plaisir avec une partenaire parce que ce qui m'en donne essentiellement c'est de la voir.


C"est une excellente idée, ce n'est pas comme si les refuges étaient déjà pleins d'animaux qui vont être euthanasiés
Ah, tiens donc, la masturbation chez l’homme et chez la femme c’est pas vraiment pareil, développe ( pas un taunt) ça m’interesse... et tu remarqueras que tu es déjà passé de « pas tellement de plaisir » à moins de plaisir. C’est intéressant.
Oui, après je les abandonne au bord de l’autoroute... 3 chatons à placer en 18 ans... j’avais une bonne dizaine de demande...
Les chatons ça se place toujours très vite, c'est ensuite que les gens les abandonnent.

Sinon les femmes ont plus de sensibilité que les hommes et ont de toutes façons usuellement plus de plaisir et d'orgasmes quand on leur masturbe le clitoris que quand on les pénètre, ce que beaucoup d'hommes feraient bien de comprendre au lieu de parler de la taille de leurs queues, tandis que la masturbation masculine n'est qu'une simulation de pénétration.

Il me semble donc tout à fait logique qu'une femme trouve une plus grande source de plaisir dans la masturbation avant l'orgasme qu'un homme.

Dernière modification par Cpasmoi ; 01/08/2019 à 21h18.
Citation :
Publié par Suho
À priori on reste dans le schéma de la récompense, c'est le drive à la base de nombre d'instincts de reproduction
Le schéma de la récompense pour la reproduction sexuée des plantes je veux bien, mais la récompense c'est pas le plaisir de baiser... . Si la quasi totalité des espèces choisissent la reproduction sexuée, c'est pour une raison beaucoup plus simple que ça, cela permet un brassage génétique, et donc une évolution bien plus rapide que dans la reproduction asexuée, où les descendants sont des clones des parents, et où seuls les mutations par erreur de transcription permettent d'évoluer.

Perso le système de récompense je ne le vois pas comme ça. Baiser consomme de l'énergie, non seulement l'acte mais aussi la recherche de partenaires, et la grossesse n'en parlons pas c'est carrément deux ventres a nourrir et une quasi incapacité pour la femelle (chez les humains en tout cas) du coup il faut une récompense à cette dépense d'énergie énorme, c'est le plaisir de l'acte qui joue ce rôle en bonne partie. Si beaucoup d'efforts pour peu de récompenses, personne ne baise (exemple : les pandas).
Chez des poissons ovipares l'acte (s'il y a acte) demande beaucoup moins d'énergie, la grossesse aussi, du coup la nécessité d'une récompense n'est pas la même. Peu d'efforts, pas besoin d'une grosse récompense.
Et pour les plantes pareil, la reproduction sexuée nécessite + de ressources mais elle est récompensée par une diversification et l'accès à d'autres biomes.

Les bactéries, elles, n'ont pas besoin de reproduction sexuée car elle se reproduisent beaucoup plus vite, les simples erreurs de transcription leur permettent d'évoluer aussi vite que d'autres espèces + grosses mais sexués.

Dernière modification par Korgana. ; 01/08/2019 à 21h25.
Citation :
Publié par Ron Jouçamabenlabeye
Que vous dites un amoureux, une amoureuse, un amoureux ou une amoureuse, vous enfermez le gamin dans le carcan du couple mono-amoureux non ?
Pourquoi ne lui dites vous pas qu'il pourra avoir un amoureux et une amoureuse en même temps ? Ou deux amoureux ? Ou 3 amoureuse ?
Je lui ai dit aussi
A un moment, il a demandé s'il était obligé d'avoir le même amoureux ou la même amoureuse tout le temps. J'ai dis que non, que la majorité des gens avaient plusieurs amoureux dans leur vie et qu'il y avait même des gens qui avait plusieurs amoureux en même temps. Qu'il verrait ce qui était bien pour lui et qu'il pourrait faire comme il voulait.

Citation :
Publié par Aragnis
Je ne sais plus qui disait que Disney formatait les esprits à l'hétérosexualité ... Mais non en fait : pendant longtemps le crédo de Disney a été "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants"
Mais si en fait...
Pendant longtemps, Disney a effectivement présenté un seul choix.
La princesse, elle finissait forcement mariée avec des gosses (en général additionné d'une bonne dose de cliché sur le fait qu'elle avait besoin d’être secourue)
Et c'est un souci parce que ça tend a laisser penser que c'est l'objectif, pas juste une possibilité sur la carte des possibles.

Cela dit, ça progresse. Disney a pris conscience de la problématique et fais des sérieux efforts pour varié les personnages et les modèles.
Et c'est très chouette d'avoir des modèles pour enfants qui soient diversifiés.

Et c'est une tendance de fond, pas seulement chez Disney.
Il y a une réflexion sociétale sur la représentation des différents modèles possible

Citation :
Publié par Aragnis
En ce qui concerne la préférence sexuelle je fais partie de ceux qui pensent qu'on a une part d'inné et une part d'acquis, mais bourrer le mou à un gamin et se réjouir que ça fasse rager la belle-mère rétrograde c'est typiquement le genre de comportement que je trouve contre productif, c'est juste projeter ses convictions sur un jeune esprit qui est loin d'avoir toutes les clés pour comprendre
Ça dépend, contre productif par rapport a quel objectif?
Mon but n'est pas d'en faire un gay, ou un bi, ou un hétéro ou un quoi que ce soit.

Mon but, quand je lui dis ça, c'est de mettre dans le paysage que c'est possible et que c'est ok.
A la fois pour lui et pour les autres. Je pense que ça crée de la tolérance.

A aucun moment, je ne lui dis que c'est obligé ou mieux. Seulement que ça existe.
Citation :
Publié par debione
C'est je pense un petit peu plus compliqué que cela. Il y a un lien très clair entre l'accès aux ressources et la promiscuité. Moins il y a de ressources et plus les individus sont éloignés et plus il y a de monogamie (au sens nombre de partenaire).
A lire à ce sujet l'excellent "paradoxe de l hippocampe" de je sais plus qui...
Évidemment que c'est plus compliqué.
Mais là sur ce topic faut vraiment reprendre les bases.

Citation :
Publié par Airmed / Ildefonse
Pas besoin de codes sociaux. La decorelation entre plaisir et reproduction se trouvent chez les animaux aussi.
On ne retrouve pas une décorrélation. On retrouve que l'acte n'est pas que reproductif. Nuance.
Différence en ne pas être que ça et n'être plus.

Citation :
Publié par Gatine
Oui très clair, mais ce que tu cite c'est uniquement chez les primates, en aucun cas pour les humains. Pour l'humain c'est bien plus complexe
Effectivement. Mais là il s'agit de reposer les bases.

Citation :
Publié par Korgana.
Y'a quand même un paquet d'animaux pour qui ça marche pas :
-chez de nombreuses espèces d'araignées la femelle mange le mâle après l'acte, comme les mantes religieuses, "recommencer l'acte" pour le mâle, c'est compliqué
-les nombreux animaux qui ont des pénis bardés d'épines, le but étant de faire le + mal possible à la femelle pour lui faire passer l'envie de recommencer avant un moment
-tout les animaux qui pondent des œufs non fécondés qui sont fécondés après par les mâles
-les nudibranches pour qui le sexe est un combat et le perdant devient la femelle
(liste évidement non exhaustive)

C'est beau tant de tolérance. Moi s'il est homo, chasseur, vegan, voleur pas de problème je vais bien le vivre. Mais flic, quand même :/
Oui et alors ?
Le plaisir n'est pas le moyen unique. C'est le moyen chez l'humain.


Citation :
Publié par Ex-voto
Pas mieux. Mais j'aurais pris l'exemple du gamin qui dit "quand je serai grand je me marierai avec ma sœur".
Adultes consentants ? Np ?


Et je me retrouve a 100% dans ce message aussi.
Bizarrement malgré nos prises de positions souvent opposées, sur ce sujet je ne suis pas surpris.

Citation :
Publié par Aeristh
Moi je pense l'inverse. La grossesse est ce qu'a trouver la nature pour rendre utile la copulation.
Parce qu'il y a plein de mode de reproduction qui auquel y'a pas besoin de plaisir (et qui sont parfois plus efficace que de lâcher la purée à l'intérieur d'un utérus).
Les gens baisent parce que ca fait du bien, il en résulte des bébé parce qu'il faut bien que l'espèce survive. Et non pas : les gens baisent pour se reproduire et le plaisir les fait juste continuera essayer.


Dans ce cas tu serais gentil d'envoyer des sources crédibles.
Ça ne fonctionne pas comme ça...
Là on est dans le b.a.ba de la biologie quand même...

Citation :
Publié par Thecharts Neverlie
Plus simplement, on peut considérer que le plaisir résulte de la décharge de la dite pulsion, cet abaissement de la tension chez le mâle qui se soulage d'une certaine façon...
Non.

Le plaisir pousse à recommencer une autre fois.

L'abaissement de la tension qui suit n'est que le moyen qu'a trouvé la nature pour que l'homme laisse place au suivant.

Si l'homme n'a qu'une envie cest de dormir alors que la femme vient d'hurler pour ameuter à la ronde et est prête pour d'autres orgasmes, c'est pour la survie de l'espèce, pour que le mâle suivant vienne tenter de la féconder.

Citation :
Publié par Ssiena Samedisþjófr
Je lui ai dit aussi
A un moment, il a demandé s'il était obligé d'avoir le même amoureux ou la même amoureuse tout le temps. J'ai dis que non, que la majorité des gens avaient plusieurs amoureux dans leur vie et qu'il y avait même des gens qui avait plusieurs amoureux en même temps. Qu'il verrait ce qui était bien pour lui et qu'il pourrait faire comme il voulait.


Mais si en fait...
Pendant longtemps, Disney a effectivement présenté un seul choix.
La princesse, elle finissait forcement mariée avec des gosses (en général additionné d'une bonne dose de cliché sur le fait qu'elle avait besoin d’être secourue)
Et c'est un souci parce que ça tend a laisser penser que c'est l'objectif, pas juste une possibilité sur la carte des possibles.

Cela dit, ça progresse. Disney a pris conscience de la problématique et fais des sérieux efforts pour varié les personnages et les modèles.
Et c'est très chouette d'avoir des modèles pour enfants qui soient diversifiés.

Et c'est une tendance de fond, pas seulement chez Disney.
Il y a une réflexion sociétale sur la représentation des différents modèles possible


Ça dépend, contre productif par rapport a quel objectif?
Mon but n'est pas d'en faire un gay, ou un bi, ou un hétéro ou un quoi que ce soit.

Mon but, quand je lui dis ça, c'est de mettre dans le paysage que c'est possible et que c'est ok.
A la fois pour lui et pour les autres. Je pense que ça crée de la tolérance.

A aucun moment, je ne lui dis que c'est obligé ou mieux. Seulement que ça existe.
Le problème du poly amour cest qu'il nuit à la survie de l'espèce.

L'attachement maladif de l homme à la femme c'est de la sélection naturelle.
L'homme qui a combattu le danger pour la nourrir a transmis ses gènes jusqu'à nos jours.

D'où le taux de suicide et le crime passionnel plus fréquent chez les hommes.
Alors qu'ils sont programmés pour être infidèles. Mais sans jamais abandonner leur femme.
Jusqu'au jour où elle n'est plus en âge de se reproduire...

Bref. Avec un peu de recul la biologie rend beaucoup de choses évidentes un peu mieux compréhensibles.
Édition : du coup je n'ai rien pour le polyamour, c'est juste que l'équilibre est plus compliqué dans ces relations en général ce qui n'empêche pas des individus de s'y épanouir.
Ou dans certains cas culturels, souvent liés à l'environnement d'être la norme.

L'inuit qui offre sa femme au voyageur cest par besoin dapport génétique neuf... même si beaucoup ignorent le pourquoi du comment de la coutume...

Dernière modification par Ron Jouçamabenlabeye ; 01/08/2019 à 22h23.
Citation :
Publié par Ron Jouçamabenlabeye
Oui et alors ?
Le plaisir n'est pas le moyen unique. C'est le moyen chez l'humain.
Tu disais "Le plaisir que tu ressens dans l'acte sexuel est le meilleur moyen de te faire recommencer l'acte. Donc augmente les chances ppur la vie de perdurer."
Le plaisir n'augmente pas les chances pour la vie de perdurer, sinon la majorité des espèces adopteraient ce processus, or ce n'est pas le cas.

J'ai donné ma théorie, c'est le mécanisme d'effort, la reproduction demande un effort, cet effort doit être récompensé par le plaisir. Cette théorie à l'avantage d'expliquer pourquoi la majorité des espèces ne ressentent pas/peu de plaisir à baiser.
Citation :
Publié par Ron Jouçamabenlabeye
L'attachement maladif de l homme à la femme c'est de la sélection naturelle.
L'homme qui a combattu le danger pour la nourrir a transmis ses gènes jusqu'à nos jours.

D'où le taux de suicide et le crime passionnel plus fréquent chez les hommes.
Alors qu'ils sont programmés pour être infidèles. Mais sans jamais abandonner leur femme.
Alors en premier "programmé pour être infidèles" c'est un cliché bullshit déjà démonté par des scientifiques, en second le parallèle est capillotracté, en trois le taux de suicide n'est pas plus fréquent chez les hommes, c'est la proportion de suicides "réussis" qui varie de la femme à l'homme (environ d'un facteur 3).

Dernière modification par Korgana. ; 01/08/2019 à 23h07.
Citation :
Publié par Ron Jouçamabenlabeye
Le problème du poly amour cest qu'il nuit à la survie de l'espèce.
Je ne suis pas sure que ça soit le bon argument pour savoir si on en parle ou pas quand un enfant pose la question

Je ne remet pas en question le fait qu'il des comportements qui se sont perpétués parce qu'ils étaient efficace pour l’espèce mais, dans la situation actuelle des choses ou on a plutôt trop d'humains sur la planète que pas assez, je préfère me focus sur l'aspect bien dans sa peau

Admettons que l'explication marque mon fils et qu'il devienne polyamoureux, il est probable que ça n'éteindra pas l’espèce, on devrait survivre
Citation :
Publié par Ron Jouçamabenlabeye
Bref. Avec un peu de recul la biologie rend beaucoup de choses évidentes
Pas pour toi le monde apparemment. Toi le 1er...
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés