Le Salon

Les exclus sur PC : Epic Games Store, le store de la discorde

Fil fermé
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Keyen
Ok, continue bien dans ton délire complotiste mon gaillard. Ils mentent tous, et en fait, c'est juste un plan pour se fait du pognon sur le dos des honnetes acheteurs du marché gris
Toi t'aurais cru Philip Moris dans les année 60 quand ils affirmaient que la cigarette était bonne pour la santé. Je ne dit pas qu'ils mentent, je dis juste qu'on a pas les moyens de savoir s'ils disent la vérité. J'ai en fait étudié des sorties de crises de boites en cours de relation publiques, et l'honnêteté, c'est loin d'être la seule solution...
Citation :
Publié par Anthodev
C'est pas forcément dicter sa loi mais simplement d'avoir un deal profitable pour les deux parties (et pour avoir entendu des bruits concernant 2-3 petits éditeurs que j'ai cité qui sont vraiment cool avec les studios).
Oui, mais avoir une clause du style 'au fait gars si tu fais plus de bénéf que prévu tu partages avec moi" c'est pas une clause normale en commerce, c'est bien plus dans le cadre de dicter sa loi.
Citation :
Publié par Erindhill
Oui, mais avoir une clause du style 'au fait gars si tu fais plus de bénéf que prévu tu partages avec moi" c'est pas une clause normale en commerce, c'est bien plus dans le cadre de dicter sa loi.
Dans le contrat, ce sera généralement un pourcentage des recettes, donc si le jeu rapporte plus par copie vendue comme sur EGS, les deux parties sont gagnantes puisque les recettes augmentent. Cela ne concerne pas juste les gains de l'éditeur, sauf si celui ci est proprio de la licence et le studio de dev est plus un prestataire qui est payé directement par l'éditeur via une somme fixe + bonus (si le studio est payé via un pourcentage, il sera lui aussi gagnant sur EGS).
Citation :
Publié par Alandring
J'aimerais bien, mais ce n'est juste pas vrai. On a de nombreux exemples de bons jeux qui n'ont pas connu de succès ou de mauvais jeux qui ont cartonné. Exemple simple : Pillars of Eternity II (un 88 sur metacritic) a été un naufrage commercial (on parle de 100 000 ventes pendant ses premiers mois de disponibilité, soit grosso modo 10 fois moins que le lancement de No Man's Sky).
Pillars of Eternity 2 à payé pour un marché du RPG old school sur exploité :

Divinity original sin 1 et 2 , Tyranny , Torment Tides of Numera et j'en oublie sans doute d'autres.

Le problème c'est surtout que le marché du jeu vidéo est saturé de bon jeux.

Or fatalement tu as des jeux comme pillars of Eternity 2 qui se mangent le contre coup de la saturation des joueurs.
Citation :
Publié par Rishnu / Bouffye
Toi t'aurais cru Philip Moris dans les année 60 quand ils affirmaient que la cigarette était bonne pour la santé. Je ne dit pas qu'ils mentent, je dis juste qu'on a pas les moyens de savoir s'ils disent la vérité. J'ai en fait étudié des sorties de crises de boites en cours de relation publiques, et l'honnêteté, c'est loin d'être la seule solution...
Tes cours à l'école, c'est très intéressant, mais moi, je vais te sortir le rasoir d'ockham, et te dire qu'entre:
1) Dans l'un des rares évènements ou des clés du marché gris ont été bannis, ils ont évidemment selectionné les clés legits, le tout dans un but purement mercantile et après, ils ont menti, et personne n'a jamais rien découvert, aucun journaliste (ca n'a probablement intéressé personne), ni rien.
2) Ils ont ban des clés volés.

Hum, quel est la situation la plus probable... Hum, pas évident...
Citation :
Publié par Keyen
Tes cours à l'école, c'est très intéressant, mais moi, je vais te sortir le rasoir d'ockham, et te dire qu'entre:
1) Dans l'un des rares évènements ou des clés du marché gris ont été bannis, ils ont évidemment selectionné les clés legits et après, ils ont menti, et personne n'a jamais rien découvert, aucun journaliste (ca n'a probablement intéressé personne), ni rien.
2) Ils ont ban des clés volés.

Hum, quel est la situation la plus probable... Hum, pas évident...
Tu connais les EULA ? Tu sais qu'on peut interdire la revente de clé ou limiter la géolocalisation ? Donc ça peut être un motif de ban ?
Je te dis juste qu'on a pas moyen de savoir si ces 1300 clés ont toutes été achetées avec des cartes volées, ou qu'elle n'ont pas respecté leurs EULA à part leurs dires.
La pilule passe mieux auprès des joueurs avec une histoire de cartes volées.

Les journalistes, tu crois qu'ils vont te faire un cash investigation pour ça sérieux ?

Et le razoir d'ockham, ça a vite ses limites hors de la science...
Citation :
Publié par Lianai
Dans le contrat, ce sera généralement un pourcentage des recettes, donc si le jeu rapporte plus par copie vendue comme sur EGS, les deux parties sont gagnantes puisque les recettes augmentent. Cela ne concerne pas juste les gains de l'éditeur, sauf si celui ci est proprio de la licence et le studio de dev est plus un prestataire qui est payé directement par l'éditeur via une somme fixe + bonus (si le studio est payé via un pourcentage, il sera lui aussi gagnant sur EGS).
Oui c'est une somme fixe avec bonus en fonction du nombre d'unité vendues.

Que l'éditeur vendent à 70/30 ou à 88/12, ça change pas le fixe puisse que c'est un fixe ni le bonus puisse que cela n'a rien à voir avec le nombre d'unité vendue, les éditeurs n'étant ni des mécènes ni des philanthropes, le gains sur la marge, ils vont pas la partager, c'est juste du commerce, c'est exactement pareil, avec des télé, des machine à laver etc.

Des indé payer au pourcentage ça doit exister peut être, mais c'est des studio qui ont les moyen d'imposer un pourcentage, des studio de ce type qui sont toujours indé, c'est des exceptions.
Citation :
Publié par Keyen
Evidemment. Le biais est forcément chez les autres.
Bin, ça marche dans les deux sens quand certains ici affirment que les bons jeux qui se vendent pas sont en fait victimes de l'affluence de mauvais produits.

Alors qu'en vrai, ils sont victimes d'un mauvais ciblage de leur niche, d'un manque de communication, ou carrément d'un trop plein de concurrence de bons jeux. Parce que oui, on n'a jamais eu autant de bons jeux que de nos jours : et il commence à y en avoir trop pour qu'on puisse jouer à tout.

Et cette quantité de jeux indés de qualité qui est bénéfique pour nous les joueurs, on la doit à Microsoft (avec sa politique depuis la X360) et à ce monstre monopolistique de Steam qu'il faut absolument abattre parce que "cépabien" (@Randy Pitchford).
Mais si Steam a tout raflé sur PC sans être inquiété pendant aussi longtemps, c'est parce que c'est le seul acteur du marché à avoir essayé (et réussi) à séduire les joueurs.
Votre position sur la concurrence qui nous serait forcément bénéfique est purement dogmatique, en vrai Steam n'a utilisé son monopole contre l'intérêt des joueurs que d'une seule façon : imposer son launcher.

Le progrès c'est la disparition des launchers (Steam inclus), pas leur multiplication et encore moins le remplacement par des launchers d'entreprises qui affichent quasiment une hostilité aux joueurs pour faire la lèche aux éditeurs.
C'est simplement une question d'intérêts divergeants : la politique affichée de l'EGS ne semble pas dans notre intérêt (ça peut changer à l'avenir, ou pas), là où Steam a largement contribué au développement du jeu sur PC malgré sa situation de monopole.

Dernière modification par Falith ; 18/04/2019 à 22h51.
Non @Erindhill, la somme fixe + bonus, ça n'existe pas pour les studios qui sont propriétaires de leur jeu comme les indés. Somme fixe + bonus, c'est dans le cas d'un jeu commandé par l'éditeur auprès d'un studio prestataire. En gros, c'est ce qu'avait Obsidian lorsque le studio développait des jeux pour les autres ou ce que fait Platinum Games de temps en temps.

Les indépendants qui passent par un éditeur pour distribuer leur jeu, c'est au pourcentage. Faut pas croire qu'il y a une histoire de "je te tiens par les couilles alors t'acceptes ou tu crèves". C'est aussi ridicule que le coup des journalistes JV qui reçoivent tous des chèques des éditeurs. Si un éditeur veut exister en tant que tel (donc autrement que par la simple possession de licences), il a intérêt à avoir de bons rapports avec les studios de développement, parce que la concurrence est de plus en plus rude et il est très facile de perdre un studio au profit d'un éditeur plus cool. Comme le dit @Alandring, il y a de plus en plus de petits / moyens éditeurs sur le marché et ils n'ont aucun intérêt à jouer aux mafieux auprès de studios qui peuvent facilement aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte.
Citation :
Publié par Rishnu / Bouffye
Tu connais les EULA ? Tu sais qu'on peut interdire la revente de clé ou limiter la géolocalisation ? Donc ça peut être un motif de ban ?
C'est... compliqué. Les entreprises de jeu vidéo clament qu'elles ne vendent que des licences, mais je doute que ca tienne en cas de contestation sérieuse, dans le domaine du logiciel professionnel il y en a eu et je crois que c'est Oracle qui s'était fait casser en deux en Allemagne, justement au sujet de la revente de licences. Un EULA n'a aucune valeur intrinsèque et n'autorise pas l'éditeur à ignorer la loi.
La vente de produits différents à des prix différents mais sous la même marque selon le marché vient d'être interdite par l'UE dans le commerce alimentaire, par ailleurs. Le traitement différencié du client par pays est donc attaquable.

TLDR: c'est pas parce que c'est dans un EULA que c'est applicable. Mais il faut se bouger pour le contester en cas de conflit.

Citation :
Le progrès c'est la disparition des launchers (Steam inclus)
Je suis pas d'accord, la par contre. Steam fournit un service intéressant: tu peux réinstaller un jeu acheté il y a 10 ans sans avoir à t'en préoccuper ni à perdre ton jeu suite disons à un disque dur qui pète. J'aimerais bien avoir ca pour la musique, le nombre de trucs que j'ai achetés mais que je ne peux pas écouter (légalement) parce que j'ai soit perdu le media soit parce que celui-ci est usé... alors que je l'ai bien payé. La par contre ils veulent pas que ca soit une licence.
Citation :
Publié par Zygomatique
Je suis pas d'accord, la par contre. Steam fournit un service intéressant: tu peux réinstaller un jeu acheté il y a 10 ans sans avoir à t'en préoccuper ni à perdre ton jeu suite disons à un disque dur qui pète.
GoG fournit le même service sans launcher obligatoire.
Conclusion : le launcher n'a rien à voir avec ce service.
Citation :
Publié par Zygomatique
Je suis pas d'accord, la par contre. Steam fournit un service intéressant: tu peux réinstaller un jeu acheté il y a 10 ans sans avoir à t'en préoccuper ni à perdre ton jeu suite disons à un disque dur qui pète.
Euh... c'est ce que propose tous les launchers depuis 6-8 ans maintenant
Citation :
Publié par Zygomatique
J'aimerais bien avoir ca pour la musique, le nombre de trucs que j'ai achetés mais que je ne peux pas écouter (légalement) parce que j'ai soit perdu le media soit parce que celui-ci est usé... alors que je l'ai bien payé.
Amazon Music, iTunes, Google Play Music (et Spotify dans une moindre mesure) n'existent pas ?
Citation :
Publié par Falith
Bin, ça marche dans les deux sens quand certains ici affirment que les bons jeux qui se vendent pas sont en fait victimes de l'affluence de mauvais produits.
Affirmerais-tu que c'est jamais le cas? Parce que celui à qui on répondait ça affirmait lui qu'un bon jeu s'en sortait TOUJOURS.

Mais qu'au final, ca soit l'affluence de mauvais jeux, une mauvaise com, un mauvais ciblage ou ce que tu veux, on en revient au même point, il ne suffit pas de faire un bon jeu pour que celui ci se vende.


Pour la question de l'affluence des mauvais jeux, c'était pas vraiment un argument pour les bons jeux qui se vendent pas (mais si ca en faisait parti), mais c'est plus global. Perso, quand je vais sur le store Steam et que je cherche un genre de jeu sans avoir de titre en tête (genre je cherche un TD, par exemple), le nombre de jeux pourris est absolument affolant. Je dois donc aller faire des recherches google pour avoir des noms pour ensuite chercher dans le store Steam. C'est hallucinant.
Citation :
Publié par Anthodev
Euh... c'est ce que propose tous les launchers depuis 6-8 ans maintenant
Si un de ses launchers disparaît tu perd tout ce que tu avais acheté, c'est la grosse différence avec le physique, tu n'achète pas le jeu mais l'accès à un service.

Si la disparition à court de terme de Steam parait franchement improbable, c'est moins évident avec d'autres.
Citation :
Publié par Killjoy
Pillars of Eternity 2 à payé pour un marché du RPG old school sur exploité :

Divinity original sin 1 et 2 , Tyranny , Torment Tides of Numera et j'en oublie sans doute d'autres.

Le problème c'est surtout que le marché du jeu vidéo est saturé de bon jeux.

Or fatalement tu as des jeux comme pillars of Eternity 2 qui se mangent le contre coup de la saturation des joueurs.
C'est certain : il y a tellement de bons jeux qui sortent qu'il est devenu impossible de jouer à tout, surtout que les jeux concernés ont une durée de vie de plus en plus longue. Néanmoins, ce n'est pas pour autant que la saturation de Steam, qui nuit à la visibilité de l'ensemble des jeux, n'est pas problématique.

C'est très bien d'avoir plein de bons jeux, mais ça ne dispense pas de faire du tri à l'entrée, ni d'offrir un bon système de référencement.

Citation :
Publié par Falith
Mais si Steam a tout raflé sur PC sans être inquiété pendant aussi longtemps, c'est parce que c'est le seul acteur du marché à avoir essayé (et réussi) à séduire les joueurs.
Votre position sur la concurrence qui nous serait forcément bénéfique est purement dogmatique, en vrai Steam n'a utilisé son monopole contre l'intérêt des joueurs que d'une seule façon : imposer son launcher.
Le fait qu'une boîte ait fait beaucoup de bonnes choses ne signifie pas qu'elle en fera toujours ; Microsoft en est le meilleur exemple.

Valve a apporté énormément au jeu PC, c'est indéniable. Néanmoins, depuis 2013, on peut dire qu'ils se sont reposés sur leurs lauriers : leurs apports sont beaucoup plus faibles (de tête, je vois juste le refund, ce qui est un gros truc, nous sommes d'accords) et en contre-partie ils ont apporté pas mal de mauvais trucs (les accès anticipés, Steam Direct, la lutte contre tout moyen de connaître les ventes des jeux, l'arrêt presque total du développement de nouveaux jeux, etc.)

Le fait que Steam prenne 30% du prix de ventes des jeux, cela ne profite pas au joueur. Tu as peut-être l'impression que cela ne nous affecte pas directement, mais cela a bien un impact sensible. Il en est de même pour les problèmes de visibilité des jeux sur Steam.
Citation :
Publié par Alandring
Valve a apporté énormément au jeu PC, c'est indéniable. Néanmoins, depuis 2013, on peut dire qu'ils se sont reposés sur leurs lauriers : leurs apports sont beaucoup plus faibles (de tête, je vois juste le refund, ce qui est un gros truc, nous sommes d'accords)
Le remboursement, c'est parce qu'ils n'ont pas eu le choix suite aux pressions de l'Union Européenne. Ils ont dû s'aligner sur le droit européen et de souvenir, ce n'était pas spécialement de gaieté de coeur. Du coup, oui ils ont rendu le remboursement possible (en fait ça l'était déjà avant sous des conditions bien plus strictes et la procédure était laborieuse), mais ce n'est pas spécialement pour faire plaisir aux joueurs ou pour améliorer leurs services
Les accès anticipés sont venus avec Kickstarter, tu avais accès au jeu en développement si tu devenais backers.

Mais Steam, c'est aussi Steam Play + Vulkan, qui permet la compatibilité de la quasi totalité de la bibliothèque Steam sur Linux (et pour moi c'est important), c'est Big Picture, qui me permet de jouer sur n'importe quel écran/machine de ma maison. C'est aussi le partage de ma bibliothèque avec mon petit frère, et l'automatisation du jeux multi avec ses amis. C'est aussi la gestion des serveurs dédiés.

Régulièrement Valve met en place de nouvelles features, le fait que tu ne les utilises pas, ne veut pas dire qu'ils ne font rien.
Citation :
Publié par Krowax
Régulièrement Valve met en place de nouvelles features, le fait que tu ne les utilises pas, ne veut pas dire qu'ils ne font rien.
Même en mettant de côté l'aspect marginal de certaines features, ce que tu cite n'est pas non plus très récent cher steam.
Citation :
Publié par Alandring
C'est certain : il y a tellement de bons jeux qui sortent qu'il est devenu impossible de jouer à tout, surtout que les jeux concernés ont une durée de vie de plus en plus longue. Néanmoins, ce n'est pas pour autant que la saturation de Steam, qui nuit à la visibilité de l'ensemble des jeux, n'est pas problématique.

C'est très bien d'avoir plein de bons jeux, mais ça ne dispense pas de faire du tri à l'entrée, ni d'offrir un bon système de référencement.
Je pense sincèrement que le problème ne viens pas de là car le bouche à oreille de la communauté steam marche très bien.

Aujourd'hui il y a énormément de bon jeux mais aussi énormément de pratiques de merdes qui obligent les joueurs à être de plus en plus sélectif si on veux pas jeter son argent par les fenêtre.

Le fait est là on ne peux pas jouer à tout tant l'offre des bon jeux est pléthorique or fatalement tu as des perdant.

Ces développeurs aurons beau aller sur Epic Store ils ne ferons pas plus de vente car la concurrence sera toujours aussi forte et les moyens des joueurs de plus en plus réduit à causes des mauvaises pratiques de l'industrie.

Le vrais problème c'est pas Steam c'est la transformation de l'industrie du jeu vidéo en une industrie du jeu mafieuse.
Citation :
Publié par Lianai
Le remboursement, c'est parce qu'ils n'ont pas eu le choix suite aux pressions de l'Union Européenne. Ils ont dû s'aligner sur le droit européen et de souvenir, ce n'était pas spécialement de gaieté de coeur. Du coup, oui ils ont rendu le remboursement possible (en fait ça l'était déjà avant sous des conditions bien plus strictes et la procédure était laborieuse), mais ce n'est pas spécialement pour faire plaisir aux joueurs ou pour améliorer leurs services
C'est vrai, mais d'un autre côté ils ont une politique généreuse sur ce plan (notamment avec le système des 2h), plus que d'autres concurrents.


Citation :
Publié par Krowax
Les accès anticipés sont venus avec Kickstarter, tu avais accès au jeu en développement si tu devenais backers.

Mais Steam, c'est aussi Steam Play + Vulkan, qui permet la compatibilité de la quasi totalité de la bibliothèque Steam sur Linux (et pour moi c'est important), c'est Big Picture, qui me permet de jouer sur n'importe quel écran/machine de ma maison. C'est aussi le partage de ma bibliothèque avec mon petit frère, et l'automatisation du jeux multi avec ses amis. C'est aussi la gestion des serveurs dédiés.

Régulièrement Valve met en place de nouvelles features, le fait que tu ne les utilises pas, ne veut pas dire qu'ils ne font rien.
Big Picture, cela date de 2012 donc on est avant 2013 .

Plus globalement, ce que je trouve intéressant dans ta liste, c'est qu'on a plusieurs projets qui ont été un gouffre financier et se sont soldés par un échec. Big Picture, c'était une partie importante de la stratégie de Valve d'intégrer le salon des joueurs (avec le Steam Link, le Steam Controller et les Steam Machines), qui n'a absolument pas fonctionné. La compatibilité Linux, c'est un vieux cheval de bataille de Valve, mais le résultat c'est qu'on a beaucoup moins de jeux nativement compatibles Linux qui sortent aujourd'hui qu'il y a cinq ans.

Pour le partage, c'est tellement compliqué (notamment le fait que l'autre ne doit jouer à aucun autre jeu Steam en même temps) que c'est assez inutile en fait.

Citation :
Publié par Killjoy
Ces développeurs aurons beau aller sur Epic Store ils ne ferons pas plus de vente car la concurrence sera toujours aussi forte et les moyens des joueurs de plus en plus réduit à causes des mauvaises pratiques de l'industrie.
Non, la concurrence ne sera pas aussi forte : la semaine dernière, il y a eu 152 nouvelles sorties sur Steam, soit davantage que le catalogue complet de l'Epic Games Store. Il y aura toujours de la concurrence, mais le nombre de titres disponibles sera beaucoup plus faible et les jeux seront sélectionnés par des humains, ce qui a deux avantages essentiels. Premièrement, cela offre davantage de visibilité à ces jeux. Deuxièmement, cela permet aux consommateurs d'être un peu plus confiants, car il ne risque pas de tomber sur un virus référencé comme un jeu (véridique).

En outre, le fait que le pourcentage pris par Epic soit plus faible signifie que même en vendant moins, les éditeurs toucheront plus d'argent sur les ventes de leurs jeux.
Citation :
Publié par Alandring
Non, la concurrence ne sera pas aussi forte : la semaine dernière, il y a eu 152 nouvelles sorties sur Steam, soit davantage que le catalogue complet de l'Epic Games Store. Il y aura toujours de la concurrence, mais le nombre de titres disponibles sera beaucoup plus faible et les jeux seront sélectionnés par des humains, ce qui a deux avantages essentiels. Premièrement, cela offre davantage de visibilité à ces jeux. Deuxièmement, cela permet aux consommateurs d'être un peu plus confiants, car il ne risque pas de tomber sur un virus référencé comme un jeu (véridique).

En outre, le fait que le pourcentage pris par Epic soit plus faible signifie que même en vendant moins, les éditeurs toucheront plus d'argent sur les ventes de leurs jeux.
C'est une illusion totale de ta part ( et de celle de certains développeurs ) de croire que le soucis est du à un manque de visibilité et que la concurrence ne sera pas de plus en plus rude.

Ce qui tue le marché c'est les pratiques dégelasses a base de loot box , de jeu vendu coupé à la hache pour vendre du DLC et j'en passe.

C'est mathématique.

Le joueur qui se retrouve à devoir dépenser du fric a gogo pour profiter d'un jeu complet il en à de moins en moins pour acheter d'autres jeux.

Et vu que l'Epic Store n'empêche pas les développeurs et éditeurs d'utiliser ces pratiques commerciales douteuses sur les jeux qu'il vendent la pression de la concurrence restera de plus en plus forte.

Les développeur et les éditeurs sont entrain de tuer le marché du jeu vidéo et ils cherchent un bouc émissaire via steam car c'est plus confortable pour eux.
Bah non, c'est faux. Plus il y a de jeu, moins la visibilité est grande, c'est "mathématique" comme tu dis.

Certains développeurs ne se font pas d'illusions hein, c'est une réalité pour eux. Et c'est pas à cause des lootbox et autres affabulations de certains joueurs (le problème existe, il n'est pas généralisé).
Les bon jeux émergent toujours, surtout avec youtube, les forums etc.
Si leurs jeux ne se vendent pas c'est pas un problème de visibilité, c'est parce qu'ils sont juste mauvais.
Fil fermé

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés
Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée