Le Bar de la Taverne

Recherche Scout Spongieux

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Madee
Tant qu'on en est aux petites annonces, moi c'est Avalokiteshvara que j'arrive pas à recontacter. Dernière connexion ici en 2013, dernière connexion FB idem, N° de tel plus attribué, Aucune réponse aux MP et mails nulle part, disparu du radar. Quelqu'un a des news ?
Arrête de stalker putain c'est chaud :S
Citation :
Publié par MadjacK MjK
Quelqu'un aurait il des nouvelles de Garo le Rejeté ?
Non, par contre j'ai quelque nouvelles de ta mère, on voit ça en MP.
Je vais voir si Cesarac ne l'a pas croisé dans New York je vous tiens au courant.

D'ailleurs ça me fais penser que l'autre jour une patiente est venue pour tentztive de suicide, après avoir bouffé des plantes et de l'herbe, elle a mangé genre 500g de toutes les merdes à formes bizarre qu'elle a trouvé en forêt, il me semble que Xeen était un peu roots / nergal/ lebowski sur les bords, c'était peut-être elle (mais pas de notion que la patiente ait bouffé sa guitare sèche par contre).
Putain, avec vos histoires je vais devenir nostalgique du bar, c'était le temps où je participais assez pour bien connaitre tous les persos. Maintenant, je lis, mais c'est juste des bariens sans personnalités. Oui, sûrement parce que j’interagis pas assez avec eux pour le connaitre.
Citation :
Publié par Tatie
Bonjour

je suis une ex jolienne (Nerwen pour les vieux tromblons qui s'en souviendraient). Je recherche activement Sponsachtige, alias Sponsachtige Scout, alias Le Scout Spongieux. Je n'ai plus de coordonnées valables pour elle, et j'ai vraiment besoin de la contacter, pour une question de droits d'auteur (comme quoi l'ExLibar mène à tout).

Si vous avez une info, un mail je suis preneuse, contactez moi par MP. Merci d'avance!

<fait le tour des topics> J'ai l'impression d'être partie hier ...
Salut Nerwen, Comment ça va ? Il me semble que Canivo Royal la connaissait bien.
Citation :
Publié par Ed Wood
Putain, avec vos histoires je vais devenir nostalgique du bar, c'était le temps où je participais assez pour bien connaitre tous les persos. Maintenant, je lis, mais c'est juste des bariens sans personnalités. Oui, sûrement parce que j’interagis pas assez avec eux pour le connaitre.
C'est juste que tu as perdu ta capacité à t'émerveiller que tu avais lorsque tu étais plus jeune.

J'aimerais aussi re-rentrer dans le bar mais c'est difficile de s'intégrer. Manque d'idée de sujet et beaucoup de private joke...
Il suffit de ça pour accéder au bonheur ! Nom de dieu, si j'avais su !

Mais je fais partie des vieux, je suis pas encore passée à l'appareil numérique.
Ciel, je crois que j'ai mouillé ma culotte.

Je viens de trouver intérieurement la réponse à la question qu'on me pose de temps à autres, sur ce que je fous encore ici. Dans la jungle du monde contemporain dans lequel je vis et contre lequel j'essaie de me débattre pour ne pas sombrer, il ne m'est arrivé que très sporadiquement de croiser des personnes qui aient suscité chez moi une certaine forme de contemplation aux effets rassurants et apaisants. S'il m'a été donné d'avoir la chance d'en rencontrer une poignée dans la vie, ce n'est malheureusement plus le cas actuellement. Je n'ai pas appris à exceller dans l'art de faire des belles images avec ma prose ni à garder le contact avec les personnes importantes de mon existence, peut-être suis-je simplement comme ça. En tout cas c'est ici que j'ai eu l'occasion d'en croiser le plus, à une période de ma vie où je commençais à en ressentir le besoin vital, pour rester psychologiquement à flots, pour garder ma flamme intérieure, l'espoir que le périple semé de tortures diverses qu'est le quotidien finisse par devenir ce que j'ai toujours imaginé qu'il peut être. Simple, vrai, léger. Beau. Simplement ne pas perdre complètement pied et rester ne serait-ce qu'un peu soit même, plutôt que de s'écrouler sous le poids de tout le reste.

Et la réponse est là, il reste quelque part toujours cet espoir déraisonnable de voir resurgir des mémoires ces trésors de l'humanité, de voir ces lieux rayonner à nouveau, ne serait-ce que ponctuellement, de par leur présence. Merci d'être là, merci d'avoir été là. Mes mots ne sauront jamais exprimer la gratitude que j'ai pour toute ces personnes qui furent comme des bouées de bienveillance à mes yeux. Je vous aime. Où que vous soyez et quoi que vous deveniez. Je pense à vous.

Dernière modification par obasT ; 10/01/2016 à 16h43.
Citation :
Publié par Tigrou Grochat
Oui moi aussi fais lui un bisou.
Devant un compte à l'identité sexuelle ambigue et un avatar visiblement femelle, vivifié par la récente participation de Tsabo, Rlatan sent croitre en lui un étrange sentiment.

Poussé par son instinct il se lève sur ses pattes arrières, s'adosse sur le rebord d'une chaise (n'oublions pas qu'il fait moins d'un mêtre, même dans cette position), et tente d'avoir l'air cool malgré la boule, qui n'est pas de laine, qui s'est formée au creux de son ventre.

"Salut... beauté", lance-t-il faute de pouvoir trouver les mots justes.
Ces mots n'existent probablement même pas se dit-il, attendant nerveusement la réaction de l'être... aimé?
cat lovefear.jpg
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés