La Table d'Udévin

[JdR] Donjons & Dragons: le géant du jeu de rôle

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Cap'tain Railgun
C'est plus complique que ca. Les joueurs ne sont pas forcement d'accord avec toi, et un joueur pas content c'est potentiellement un joueur qui se barre. Et c'est pas glop.
Je pense plutôt qu'un joueur doit connaître les règles avec lesquelles il va jouer - sinon c'est le bordel. On peut élaguer à la machette les règles, les virer, les remplacer - mais il faut être sûr de le faire à l'avance et d'en toucher un mot aux joueurs, histoire qu'ils ne se retrouvent pas perdus.
Et je rejoins La Clef : si un set de règles est super-mal fichu, et qu'on passe plus de temps à tout réécrire, à quoi bon l'acheter en premier lieu ? C'est ce qui est arrivé à Polaris édition 1, ils ont ressorti une deuxième édition pour faire de ce JdR un truc viable ... Après, D&D n'est pas si terrible que ça, il suffit d'arracher quelques pages de ci et de là et de prévenir les joueurs
Citation :
Publié par Cap'tain Railgun
C'est plus complique que ca. Les joueurs ne sont pas forcement d'accord avec toi, et un joueur pas content c'est potentiellement un joueur qui se barre. Et c'est pas glop.
Je rajouterai aussi, que beaucoup de MJ ont peur de virer ou de modifier les règles (voir même les Backgrounds) car ils ont pas envie de perdre la cohérence du tout.

SInon, vis à vis de D&D, bah, personnellement, j'ai mis quasiment ans pour faire ma première partie de ce JdR, d'abord en initiation. Pour le peu que j'en avais joué, j'avais trouvé le système naze mais pour ce qu'il avait servi aussi (et ouais, paye ton joueur RP dans une partie de PMT, j'ai pourri quasiment toute la partie).
Mais là, on a commencé la Tombe des Horreurs en D&D 3.5 avec une table ... Hum ... Comment dire ? ... Alternative ? 10 joueurs (plus ou moins) et royalement 1 joueur véritable de D&D, le reste plus orienté dans des jeux roleplay et létal. Nous avons donc un groupe prudent et roleplay.
Et le meujeuh a eu le malheur de nous dire "ouais, optimisez vos persos, sinon, ils risquent de crever dès la première pièce" ... Bah, la Tombe, on s'est baladé, mais littéralement quoi (et je vous évite le passage où on a fait pleurer le mj devant notre gros billisme).
D'ailleurs, la première partie de la tombe, nous sommes parti, pour une raison RP quoi.
Cette table est donc assez fun.

Mais j'ai remarqué un détail à la con, avec D&D 3.5 :
Il est plus drôle de fabriquer les persos, en fouillant dans les suppléments obscurs de règle pour pouvoir créer le perso le plus GB possible que de les jouer.

Enfin bon, D&D a un système de règle qui se situe à l'exacte opposé de ce que je cherche et aime en JdR : Un jeu où des persos bras cassés et pas optimiser peuvent quand même faire des choses sympathiques.
Citation :
Publié par Kashrag
C'est parce que vous oubliez la règle zéro de tout JDR : le MJ peut tout faire.
Une règle fait chier ? Le MJ la dégage.
Une imprécision ? On taille à la hache et élague bien derrière les oreilles.
Je suis d'accord également mais pour ma part, je m'accorde ce droit uniquement dans un cas. C'est à dire, lorsque les joueurs s'y prennent comme des manches et risquent de me planter le scénario au bout de 30min. Et souvent, cela se cantonne à une modification des dégâts ou un allégement des pouvoirs d'une créature.

Mais bon, très franchement j'essais d'éviter car j'ai déja eu à faire à des joueurs qui m'ont demandé de leur éplucher la raison de leur mort à travers des règles et tu te retrouves un peu comme un con lorsque tu as arrangé une situation à un moment (qui a été avantageuse pour eux) et que le joueur te casse la baraque car tu n'as pas respecté les règles tout du long (même si cela n'aurait rien changé pour lui).

Enfin, c'est un cas rare que je cite mais sur le moment, tu perds de la crédibilité en tant que maître.

Le mieux je pense, c'est de prévenir les joueurs que les règles vont être modifiées à tel moment et leur expliquer pourquoi.
Citation :
Publié par Miragul
Le mieux je pense, c'est de prévenir les joueurs que les règles vont être modifiées à tel moment et leur expliquer pourquoi.
Personnellement, mes joueurs connaissent/se souviennent moins des règles que moi, donc bon.
Mais sinon, j'ai pas l'habitude de jouer avec des enculeurs de mouche niveau règles. Donc mes joueurs sont prévenus que, de tout façon, les règles sont là pour servir le jeu, pas le contraire. Si y en a qui est pas content, je l'oblige pas à jouer avec moi.
Citation :
Publié par Salem Pulsifer
Personnellement, mes joueurs connaissent/se souviennent moins des règles que moi, donc bon. Mais sinon, j'ai pas l'habitude de jouer avec des enculeurs de mouche niveau règles.
Moi non plus et toujours, une interprétation personnelle des règles sert à préserver leur vie ou la partie.

Mais dans le cas d'une mort (et c'est un cas rare), j'ai déja eu des joueurs qui m'ont demandé si les règles avaient bien été respectées et c'est justement parce qu'ils les connaissent qu'ils veulent l'explication.

J'ai déja eu certaines difficultés avec des personnages morts, c'est quelques fois pas facile pour un joueur de l'accepter. Mais je parle de cela lorsque j'étais plus jeune et mes joueurs aussi...

Bon, on va tirer sur le HS.
Citation :
Publié par Cap'tain Railgun
C'est plus complique que ca. Les joueurs ne sont pas forcement d'accord avec toi, et un joueur pas content c'est potentiellement un joueur qui se barre. Et c'est pas glop.
Je suis d'accord, c'était un poil exagéré
En fait on est plusieurs joueurs/MJ habitués à jouer ensemble, et on s'est mis d'accord sur les règles qui nous emmerdent. Il nous est arrivé de rencontrer des points de détail pénibles, qui ont nécessité de traiter le cas "en live" puis d'affiner ensuite par des discussions par mail.

Quant à virer l'ensemble des règles, j'avoue on l'a déjà fait sur du warhammer (un pote avait récupéré un jeu de règles sans carrières, bien revampé, c'était tout à fait sympathique mais je me rappelle plus le nom du truc).
Mais pour ce genre de situation, il est clair qu'il faut un groupe de joueurs qui se connaissent et qui se font confiance.

Pour revenir sur D&D, c'est peut-être un des jeux où un scénario est le plus vite mis en place : classes de perso stéréotypées, compétences limitées (au début), rencontres bas niveau possibles sans mort prématurée, pas besoin de lire 40 suppléments sur le monde ou l'ambiance... Et puis le fait que l'univers med-fan soit aussi connu apporte beaucoup.
Citation :
Publié par Kashrag
Pour revenir sur D&D, c'est peut-être un des jeux où un scénario est le plus vite mis en place : classes de perso stéréotypées, compétences limitées (au début), rencontres bas niveau possibles sans mort prématurée, pas besoin de lire 40 suppléments sur le monde ou l'ambiance... Et puis le fait que l'univers med-fan soit aussi connu apporte beaucoup.
Oui, mais non Quand tu es aventurier niveau 1, si tu veux fritter du monstre, tu as de grandes chances d'y laisser ta peau. Mais bon, j'imagine qu'au départ les MJs font faire des petites quêtes pas (trop) dangereuses aux joueurs pour les monter au niveau 2 avant de les lâcher dans la nature... Mais j'y connais rien en fait, n'ayant jamais joué au JdR sur table (et mes mésaventures sur Baldur's Gate 1 ne comptent pas je présume )

Après, tout de même, le jeu possède un très gros background... Certes, on a pas besoin de lire 40 suppléments, mais un minimum de connaissances est requis pour jouer correctement certaines classes je trouve (comme le Clerc, le Paladin ou le Mage - on ne choisit pas son Dieu dans un catalogue et un peu de connaissances sur les Dieux et l'histoire de la Toile me semble être le minimum syndical pour un Mage).
L'une des grandes force de D&D c'est son coté générique justement. Les bases sont posées, mais après le MJ est libre d'exploiter le monde qu'il veut avec les ajouts et modifs de règles qui lui sied (ainsi qu'a ses joueurs).

Beaucoup de MJ ne jouent simplement pas avec les royaumes oubliés ou Eberron, mais avec leur propre monde, ou un monde alternatif souvent modifié à leur sauce. Le trillion de suppléments, officiels ou non, permet de puiser dans une mine d'idées et de règles qui permet de faire SON monde à soi, aussi typé et unique que souhaité. D&D est avant tout une affaire de tambouille, on a des centaines d'ingredients mais c'est la selection et sa touche personnelle qui donnera la saveur qu'on désire.

D&D est ultra classique mais seulement si on se contente du pré-mâché. Et encore, en 2e on a eu droit à toute une série d'univers intéressants (Dark Sun, Planescape, Birthright, Ravenloft, Dragonlance et j'en passe).
Perso je joue avec une version remaniée de Birthright (monde méconnu 2E mais avec une ambiance et une dimension géo politique inhabituelle) avec les règles 3.5 (bientôt 4e) et je n'ai jamais joué une seule fois sur les royaumes oubliés.
Quand au degré de baston et de gros billitude, il ne dépend que de la volonté des joueurs et du MJ.
Autant un bon gros donj' bien gros bill peut être jouissif, autant on peut se focaliser sur des intrigues de court ou des aventures urbaines sans aucun donjon.

Les règles 3.x ont apporté une cohérence générale du système (le système D20) et un vrai système de skills, mais au prix d'une certaine lourdeur.
La 4E, curieusement, semble revenir sur certaines forces de la 2E (moins de prise de tête pour gérer et créer les PNJs, un effort sur le background) tout en gardant un système toujours plus cohérent et orienté action héroïque.
A propos de la 4ème édition, est-ce qu'on a des infos, à part le fait qu'elle est prévue pour Mai 2008 (je crois) ?

Edit : Mes sincères excuses, j'avais oublié qu'il existait un sujet consacré. Je m'en étais désabonné entre-temps
D&D... j'en ai autant de bons que de mauvais souvenirs. Je me rappelle de ma première partie qui a été véritablement catastrophique. Pas tellement au niveau du contenu mais une grosse incompréhension entre le meujeu et moi. Etant fan de Warhammer, je voulais connaître au moins une fois dans ma vie le fameux D&D donc je me suis renseigné pour trouver un MJ expérimenté et intégré son groupe. Je pensais naïvement que j'allai avoir la même liberté que celle donné dans warhammer sauf que ce que je n'avais pas compris, c'est qu'il nous allait faire du "vrai" D&D (c'est mon sentiment après avoir lu les bouquins de la 3.5), autrement dit, un bon gros porte/monstre/trésor...

Déjà dès le début, j'ai fait la gaffe de demander comment je connaissais les autres membres du groupe (vu qu'il était parti du principe que nous nous connaissions tous et que je déteste que l'on m'impose un choix sans mon accord et sans prendre en compte le bg de mon perso') et pourquoi j'étais dans ce donjon (pour faire simple, je jouais une sorte Arsène Lupin basé bien plus sur les compétences sociales que physique). J'ai bien vite compris que le background et tout simplement mon personnage ne servirait pas à grand chose dans cette aventure. Bref, les autres joueurs, qui avaient déjà joué, me foudroyaient du regard dès que je jouais un peu trop mon rôle play (j'évitais tous les combats, je m'occupais juste de voler mes compagnons et de récupérer les objets sur les monstres avant eux ) et nous sommes tous morts. Bref la linéarité de la partie et l'ambiance ma vite gonfler.

J'ai rejoué bien plus tard, deux fois en reprenant que le système de D20, la majorité des règles et en faisant du "vrai" jdr dans le monde de Lodoss et une autre fois dans le monde des Royaumes Oubliés. Et une autre fois à nouveau un porte/monstre/trésor mais cette fois j'étais près psychologiquement à jouer à un jeu de société dont le but est de tuer le boss de fin de niveau avec un peu de rôleplay, bref entre le jeu de figurine et le jdr. Alors bien sûr chaque MJ a sa façon de maîtriser l'univers mais en bouquinant la 3.5, l'esprit reste quand même très porte/monstre/trésor et le rôleplay n'y ait presque pas évoqué...
Citation :
Publié par Peco
[COLOR="Indigo"]

Déjà dès le début, j'ai fait la gaffe de demander comment je connaissais les autres membres du groupe (vu qu'il était parti du principe que nous nous connaissions tous et que je déteste que l'on m'impose un choix sans mon accord et sans prendre en compte le bg de mon perso') et pourquoi j'étais dans ce donjon (pour faire simple, je jouais une sorte Arsène Lupin basé bien plus sur les compétences sociales que physique). J'ai bien vite compris que le background et tout simplement mon personnage ne servirait pas à grand chose dans cette aventure. Bref, les autres joueurs, qui avaient déjà joué, me foudroyaient du regard dès que je jouais un peu trop mon rôle play (j'évitais tous les combats, je m'occupais juste de voler mes compagnons et de récupérer les objets sur les monstres avant eux ) et nous sommes tous morts. Bref la linéarité de la partie et l'ambiance ma vite gonfler.
Tiens, on dirait ma première partie de D&D mais sauf que je savais à quoi m'attendre dans la partie, que je ne suis pas mort mais que par contre, les autres joueurs ne voulaient plus entendre parler de moi à une table où ils jouaient ou maitrisaient (paye ton voleur qui force le groupe à faire du roleplay pendant 3h d'affilé).
Citation :
Publié par Azatoth
A croire que tous les empêcheurs de basher en toute tranquillité sont des voleurs !
Bah disons que là un nouveau perso qui arrive et qui passe la plupart de son temps à baiser ou tenter de baiser le groupe, je comprends que les autres tirent la gueule.

Sinon, je me souviens de mon mage entropique (chaotique neutre ) libérant un nécrophage - je ne pouvais pas savoir que le miroir était piégé -. Das l'histoire, je meurs, la plupart du groupe perd 1-2 niveaux et ces salopard refusent de me rez (alors que j'étais pété de thunes) sous ce prétexte fallacieux... alors qu'ils me devaient fréquemment la vie grâce au tout puissant "Rupture hasardeuse de Nahal".
Citation :
Publié par Hoiniel
Bah disons que là un nouveau perso qui arrive et qui passe la plupart de son temps à baiser ou tenter de baiser le groupe, je comprends que les autres tirent la gueule.

Point important, je ne volais que les bijoux, pièces d'or et autres pierres précieuses.

Je n'ai jamais mis en péril le groupe (j'ai même résolus la seule énigme de la partie), nous sommes tous mort à cause d'un mec qui a déclenché un piège (grosse boule qui roule genre Indiana Jones) et nous sommes tous morts misérablement écrabouillés...

Le problème de ce genre de "scénario", c'est que si on ne joue pas un voleur accès pièges/combat de rue ou assassin, il nous reste pas grand chose à faire...
Je suis assez d'accord: le voleur Chaotique Bon, c'est lourd.

Alors que le prêtre Neutre Mauvais est plaisant. Chaque soin est une source de profit. Par le chantage, voyez... Ceux qui veulent guérir vite comprennent. Bien-sûr, le guerrier est ton ami et te protège à tout moment (tu le soignes bien). Mais le mage et le voleur, ils alignent la monnaie.
Sinon, z'ont qu'à aller fouiller dans leur propre boite à pansements.
J'ai joué relativement peu. De l'ordre d'une quinzaine de foi à Shadowrun, Vampire, et majoritairement D&D (sans doute la deuxième édition ).

J'ai eu un MJ qui faisait jouer D&D, comme plus tard on joua à Vampire. Enfin, la majorité du temps était imaginative, les combats rares, intenses et difficiles. Bien loin du monstre/trésor/donjon. On était plutôt dans le style : Vous devez mettre fin à aux rapts de la forêt trucmuche, et de remplir le contrat en tuant le druide du bosquet avant d'y mettre le feu pour massacrer une bonne partie des robins des bois, notre contrat initial. L'assassin du groupe ayant préalablement occis le paladin, lui aussi du groupe, qui semblait trop tatillon sur une morale qui n'arrangeait personne.

Bien sur, cela pose un problème puisque l'on était censé se lier avec l'un des parties . Mais c'est justement pour cela qu'il y a un MJ, non pas seulement pour recarder, ou offrir une autre possibilité, mais bien pour offrir une aventure différente de celle qu'on aurait pu lire, une aventure adaptée à notre cercle.


D'ailleurs, s'il y a un cerlce de rôliste recrutant sur Nice... Ma boite à MP est ouverte !
Jusqu'au jour où chacun va facturer ses capacités et là tu vas te retrouver dans le caca jusqu'au cou

Un personnage maléfique n'est pas obligé d'avoir des moustaches et d'être habillé en noir sans devoir dire son plan avant d'essayer de te tuer
Le voleur ou le prêtre qui me demande du pognon pour leurs services, ils vont se manger une désintégration dans la tronche.

S'ils veulent jouer aux malins, ils vont rapidement comprendre la notion de rapport de force brute.
Bon on va faire un peu de necroposting mais bon.
Donc pour ceux qui ont un jour participer à cette grande aventure qu'a été, est et sera peut être encore DD puis ADD pour redevenir DD, France Inter via son émission Blockbuster reveint sur cette sage, c'est aujourd'hui le mercredi 8 juillet à 17H00 en live:

https://www.franceinter.fr/emissions...8-juillet-2020

Allez mon devoir envers ce jeu au quel je joue depuis plus de 35 ans est fait ;-).
Ben oui le coté dark elf tous CE et noir de peau, ca pèse certainement.
Perso je trouve cela ridicule vu qu'ils ont les cheveux blancs, violet, argenté et les yeux rouges à bleus via le pourpre et surtout ils sont dark parce qu'ils vénèrent des dieux mauvais, ce n'est pas les black elf c'est les dark, deep ou night elf.

Bref, ils ont qu'à généraliser la couleur de peau Gray ou Dark blue et supprimer le black et basta, cela sera ridicule mais bon si c'est pour être tranquille.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés