Epic Games (Jeux MMO)

[Actu] Epic Games annonce son label d'édition favorable aux développeurs

Répondre
Partager Rechercher
Uther a publié le 27 mars 2020 cette actualité sur JeuxOnLine :

Citation :
https://jolstatic.fr/www/captures/874/8/143358-240.png
L'Epic Game Store a vocation offrir de meilleures conditions de distribution aux développeurs. Sur le même modèle, Epic annonce la création d'Epic Games Publishing pour offrir de meilleures conditions d'édition toujours aux développeurs.

Si c’est fait avec plus ou moins subtilité, Epic Games s’est notamment fixé pour philosophie de replacer les développeurs de jeux au coeur de l’industrie vidéo ludique (en lieu et place des éditeurs ou des distributeurs). Dans cette optique...

Une réaction ? Une analyse ? Une question ? Ce fil de discussion est à votre disposition.
Citation :
Publié par Bardiel Wyld
En tout cas sur le papier c'est vraiment très intéressant pour les devs.
C'est pas si simple d'estimer l'intérêt.

Tout d'abord, est-ce que Epic est juste un investisseur ou c'est vraiment un éditeur qui peut apporter de l'aide, des conseils, de la comm, etc ?

Dans tous les cas, les joueurs sont gagnants.
Epic fait un filtrage pour identifier les projets les plus prometteurs, font en sorte que ces projets aboutissent et probablement qu'ils aboutissent dans un meilleur état que si les devs avaient dû trouver les financements par d'autres moyens.
Puis, avec Epic en éditeur, j'espère qu'on n'aura plus personne pour faire chier sur l'exclu EGS de ces titres si elle est avérée.

Pour les devs, c'est un peu plus compliqué.
S'ils sont sélectionnés, c'est que leur projet avait un potentiel, donc qu'ils avaient la possibilité de parvenir à leurs fins même sans l'aide d'Epic.
Du coup, ils troquent 65-88% (selon la plateforme et le moteur) de leur CA potentiel contre 50% des seuls bénéfices. Avec une subtilité que les bénéfices qu'ils auraient touchés sans l'aide d'Epic ne sont pas identiques à ceux qu'ils touchent grâce à cette aide.

C'est au final jouer dans une zone grise :
- Epic suffisamment confiant que le développement et l'accueil se passeront bien
- devs pas assez confiants de réussir à mener à bien le dév et de toucher le public (ou pas autant qu'avec l'aide d'Epic)
On a un pari où on ne sait pas trop qui sera gagnant au final en dehors des joueurs.
Après, même si les devs peuvent être moins gagnants, ils ont l'assurance de ne pas être perdants.
Pour les devs ils perdent sur les ventes oui, néanmoins Epic prend tout de même 100% des charges de devs. Bon, ça nécessite aussi que ça parte pas trop en vrille dans les charges et que ça soit réglé au poil de cul je pense.

... Et Epic qui a signé GEN Design. Ils vont s'amuser avec ça
Même si pour le moment ej n'ai pas l'epic game store, je trouve cette stratégie assez couillu et si ça marche pas mal de studios indé iront voir chez eux avec l'assurance d'avoir assez de fond pour mener à bien les projets de jeux, même si cela se traduit par moins de benef à la fin.
Je crois comprendre que Epic financera le dev, mais après faut voir comment ça se goupillera par la suite et voir si il y aura pas trop de dérive.
Citation :
Publié par Peredur
Du coup, ils troquent 65-88% (selon la plateforme et le moteur) de leur CA potentiel contre 50% des seuls bénéfices. Avec une subtilité que les bénéfices qu'ils auraient touchés sans l'aide d'Epic ne sont pas identiques à ceux qu'ils touchent grâce à cette aide.
Mmmm non je suis pas d'accord ou j'ai pas compris. S'ils se sont financés tous seuls, ils ne "récupèrent" pas à la fin 65/88%, ils doivent d'abord récupérer la mise de départ investie pour financer le jeu. Donc ils troquent 50% des bénefs, ni plus ni moins.
(Edit : ok j'ai compris en fait tu parles bien du CA vs les bénéfices mais du coup je vois pas bien le sens du truc Y'a que les bénéfs qui comptent Et d'ailleurs non même dans le cas Epic, ils font le même CA avant vente du jeu (pour la prod, et dans le cas Epic c'est un CA garanti) et ensuite c'est divisé par deux.)

Là ils ne prennent aucun risque, et si le jeu rapporte plus que ce qu'il a coûté, ils touchent 50% des bénéfs. Donc certes le gain potentiel est divisé par deux, mais le risque de départ est réduit à 0 (ou presque, je pense pas que l'investissement initial pour convaincre Epic ou un autre editeur soit remboursé).

Et c'est précisé que c'est 50% au minimum, tout comme de l'autre côté le financement d'Epic pourra aller jusqu'à couvrir l'intégralité. Donc comme d'hab ça va dépendre de qui a payé combien, et le 50% c'est théoriquement si Epic a tout payé, de ce que semble dire le communiqué (la source).

Dernière modification par Barti ; 27/03/2020 à 20h17.
@Peredur
Tu débarques de quelle planète ? Epic développe et édite des jeux à succès international avec son moteur Unreal Engine depuis 30 ans, donc oui ils sont plutôt bien placés.

"Du coup, ils troquent 65-88% (selon la plateforme et le moteur) de leur CA potentiel contre 50% des seuls bénéfices"

Désolé de te l'apprendre, mais rares sont les développeurs qui touchent 88% des ventes de leurs jeux.
Les gros studios qui s'éditent eux-mêmes ont 100% des revenus pour eux, mais la plupart des autres n'auront que 70% maximum de ceux-ci sur une plateforme comme steam.

Epic fait encore une fois un choix audacieux et qui devrait être bénéfique pour l'industrie du jeu vidéo, tout en montrant qu'il existe des stratégies commerciales différentes de ce que pratiquent valve et consorts depuis des années, et c'est une bonne chose.
J'ai l'impression que pas mal de gens ont pas compris. ( ou juste moi)
En temps normal l'editeur prend genre 70% des ventes (Focus, Atlus etc), et apres (ou avant) steam, sony, xbox etc prennent 30%. D'ailleurs parfois les editeurs ont meme 100% des ventes. Je me souviens de jeux qui ont fait un succes tres bon, mais vu qu'ils etaient en retard le studio de devs a "vendu" sont % sur les ventes (qui etait deja de a peine 30%) pour financer la fin du developpement que l'editeur ne voulait pas financer. Resultat le studio de dev a deposé le bilan et l'editeur s'est fait masse tunne.
La, les devs sont gagnant sur le financement (payé 100% potentiellement) ET les ventes (uniquement 50% alors souvent c'est bien plus). (sauf si ils sont en auto edition, mais y'a tres peu de studio pouvant s'auto editer.)
Il doit certainement y avoir des clauses et des conditions à cela, j'imagine qu'on arrive pas avec juste l'envie de faire un jeu et un chèque dans sa boîte aux lettres.
ça ne concernera vraisemblablement que des jeux de types indé, ça permet de se créer un catalogue de jeux à bas coût, avec lequel ils pourront éventuellement tabler sur un jackpot parmi un tas de jeu inintéressants noyés dans la masse.

Là dessus, ils ne sont en rien des précurseurs, ils vont un peu plus loin que ce que Steam avait tenté de mettre en place avec "Steam Greenlight" à une époque, puisqu'ils financent même les développeurs. Mais surtout, ils font ce que font déjà Google avec Alphabet, c'est à dire dépenser leur argent dans X projets/start-up dans lequels ils savent pertinemment que ça sera à perte ( moindre perte avec les 50/50), pour que dans la masse un seul jeu soit une poule aux oeufs d'or.

C'est du management d'investissement à l'américaine appliqué à l'industrie de l'édition des jeux vidéos.
normalement c est le client qui est roi ?!! avec epic il est maintenant établie que le client lui compte pour de la merde ... copinage entre développeur et éditeur pour tondre les clients avec des jeux de merde ...
Si les jeux sont biens, ça marchera, exclu ou pas.
D'ailleurs l'exclusivité sera légitime vu que c'est EPIC qui prend en charge les coûts de développement.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés