L'Agora

[Fiscalité] Ras-le-bol fiscal et limites du modèle social français

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Bjorn
Je pense aussi que le ras le bol fiscal ce n'est souvent pas un jugement qu'il y a trop d'impôt de manière générale (d'ailleurs la suppression de l'isf est un motif de grogne important) mais que le rapport entre impôts et services reçu est jugé trop défavorable. En déduire qu'il faut réduire les prélèvements c'est tordre idéologiquement les résultats. Dans l'absolu on peut rééquilibrer également en répartissant mieux l'impôt, en améliorant l'efficacité du service, etc.
C'est exactement ce que je dénonce (et le message au dessus également) : on veut le beurre et l'argent du beurre et si on nous ne l'obtient pas et affirme que c'est de la faute des autres.

En ce qui concerne le train de vie des fonctionnaires notamment, ce qu'il faudrait c'est l'augmenter et sûrement pas le diminuer. Quand on se focalise sur certains prétendus abus totalement anecdotiques, des services publics majeurs vivent en entier dans des conditions indignes (enseignement, santé, police, justice etc.) et ça c'est la conséquence des 20 ans de discours sur le dégraissage de mammouth et de coups de rabot sur le financement à périmètre d'intervention constant, voire croissant. Mais bon apparemment ce discours semble encore voir des adeptes mais en fait c'est pas très étonnant. Pointer du doigt les autres comme responsables de nos difficultés, c'est malheureusement assez fréquent comme attitude.

Dernière modification par Soumettateur ; 02/12/2018 à 12h09.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Ron J'hodltop100
Un smicard ne payant pas d'impôts, paye ou fait payer par son employeur pas loin de 1000 balles de cotisations chaque mois.

Ajoute à ça sa tva et ce qui lui reste ne pèse pas lourd .

Déjà il faudrait commencer par ne plus différencier impôts taxes cotisations et autres prélèvements obligatoires.

La France est championne du taux de prélèvement obligatoire dans l'ocde.

Malgré cela nous avons une dette par habitant parmi les plus élevées de l'ocde et également en % de PIB.

Pas besoin d'avoir fait maths supp pour piger que la dépense est le problème.

État-nounou-glouton-providence.

Mais quasiment personne sur l'agora ne veut y renoncer.

Quand je constate le degré d'aveuglement de l'agora en général qui admet que l'état est un problème mais qui solutionne ça par encore plus d'état mais que ce serait différent cette fois, je suis juste désespéré.

Pour moi ce pays est foutu, sabordé par son modèle social que le monde entier nous envie mais que personne ne copie.
Prendre l'exemple du SMICard je suis pas sûr que ce soit très judicieux, déjà en plus ça coûte ~1 700 € par mois, les allègements de charge Fillon font que le SMIC est peu chargé (en comparaison aux salaires habituels). Donc c'est plutôt 500 €.

Dans une société libérale il ne serait pas gagnant, c'est pour ça que je dis que ce n'est pas très judicieux. Les gagnants dans un premier temps selon seulement ceux à partir des classes moyennes hautes.

Imagine qu'on donne 1 700 € à ce salarié, soit son salaire complet. Maintenant il doit cotiser :
  • Pour le chômage, s'il le souhaite. Comme beaucoup d'emplois au SMIC sont précaires, ça pourrait être judicieux de le faire, ceci étant dit son salaire ne va pas lui permettre de cotiser suffisamment pour être bien couvert ;
  • Pour l'assurance maladie, de quoi couvrir la Sécu de base actuelle + la mutuelle... on va dire entre 300 et 400 € par mois ? s'il est jeune et en bonne santé, sans doute moins mais sinon on serait dans ces eaux-là ;
  • Il va devoir également se constituer une retraite par capitalisation, et là c'est pas avec 200 € par mois qu'il va arriver à quelque chose une fois arrivé à l'âge où il ne pourra plus travailler.
  • Donc au final le SMICard à 1 700 € il va plutôt se retrouver, s'il veut cotiser tout seul comme un grand et avoir de quoi être bien couvert et une retraite convenable, à peut-être 1 000 € s'il a beaucoup de bol.
Alors oui, effectivement, il peut aussi choisir de ne rien cotiser et garder ses 1 700 €. inch'Allah il ne lui arrive rien, il garde son job et ne tombe jamais malade, ce qui n'est pas réaliste pour cette dernière partie.

Ah mais j'oubliais, pour beaucoup d'emplois le SMIC actuel est surélevé par rapport à ce qu'un marché libre engendrerait. Donc ses 1 700 € imo il peut plutôt compter 1 500 € voire moins.
Hier quand le pm est allé a la préfecture il l'a fait avec un cortège d'une dizaine de bagnole. Outre le fait qu'on nous parle écologie en se moment, alors se déplacer avec autant de bagnole tiens du troll mais en plus y a t'il besoin d'autant de monde pour faire ce genre de déplacement?
J'aimerai bien connaitre le cout réel de tous l’exécutif et qu'on demande ensuite a un patron du privée du comment et combien il ferait des économies du personnel et donc de fric dans tout ça.
Citation :
Publié par Jihui
Hier quand le pm est allé a la préfecture il l'a fait avec un cortège d'une dizaine de bagnole. Outre le fait qu'on nous parle écologie en se moment, alors se déplacer avec autant de bagnole tiens du troll mais en plus y a t'il besoin d'autant de monde pour faire ce genre de déplacement?
J'aimerai bien connaitre le cout réel de tous l’exécutif et qu'on demande ensuite a un patron du privée du comment et combien il ferait des économies du personnel et donc de fric dans tout ça.
Ouais mais comme le répondait Sarko à la même question, "c'est pas comparable."


Et là on est sur du Sarkox2 minimum en moyenne. L'élite de la nation. Une succession d'individualités irremplaçables et donc inestimable. Et donc on ne compte pas. C'est pas du pov' con, du comorien, du sans-dents, de l'illettrér fénéhant. C'est du pur sang là.
Citation :
Publié par Ron J'hodltop100
Quand je constate le degré d'aveuglement de l'agora en général qui admet que l'état est un problème mais qui solutionne ça par encore plus d'état mais que ce serait différent cette fois, je suis juste désespéré.

Pour moi ce pays est foutu, sabordé par son modèle social que le monde entier nous envie mais que personne ne copie.
T'es juste en minorité sur ton avis sur notre système. Et pas qu'en France du coup.

Tu aimes bien utiliser ta dernière phrase sur le modèle envié dans le monde entier mais pas copié. Sauf que l'Obamacare par exemple, Obama citait la France en exemple.

Une entrevue de Pikkety qui était pas trop mal, sur cette "mauvaise "répartition au niveau des taxes, et ce qui n'était pas vraiment bon... Je pense que ça peut être utile ici.
Citation :
Publié par Jihui
Hier quand le pm est allé a la préfecture il l'a fait avec un cortège d'une dizaine de bagnole. Outre le fait qu'on nous parle écologie en se moment, alors se déplacer avec autant de bagnole tiens du troll mais en plus y a t'il besoin d'autant de monde pour faire ce genre de déplacement?
J'aimerai bien connaitre le cout réel de tous l’exécutif et qu'on demande ensuite a un patron du privée du comment et combien il ferait des économies du personnel et donc de fric dans tout ça.
De plus, c'est tiré du Canard, la majorité des véhicules appartenant au gouvernement sont des diesels. Faites ce que je dis, pas ce que je fais Surtout que si on voulait vraiment supprimer le diesel, on aurait dû l'interdire à la vente et laisser le parc se réduire de lui-même. Surtout que bon, le gagnant de la prime à la conversion actuellement c'est le diesel :
https://www.francetvinfo.fr/economie...t_3027989.html

Le ministère le mieux loti est celui de l'écologie avec 25% de véhicules hybrides.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Jacques Uzi
Service public vous allez devoir faire des efforts vous aussi, et des vrais.
C'est quand même dingue de lire ça. Les services publics ça fait 20 ans qu'ils font des efforts et pas qu'un peu. T'as vu la gueule, des écoles, des commissariats, des hôpitaux, des palais de justice etc. ? Tu sors de chez toi parfois ? Si on veut réellement diminuer les dépenses, il faut diminuer le périmètre des services publics, par exemple : écoles prise en charge par l'état à partir de 5 ans (comme en Allemagne), études supérieures non financées par le public (comme dans plein de pays), diminuer les objectifs et les interventions de l'armée (pour s'aligner sur plein de pays), privatiser l'assurance chômage et la laisser à la charge directe des salariés etc.

Dernière modification par Soumettateur ; 02/12/2018 à 13h24.
Bizarrement l'explosion de la dette publique concorde avec l'explosion des inégalités salariales, de la concentration des richesses. De la dérégulation des marchés financiers, de la mise aux oubliettes des lois anti-trust, de l'hégémonie des multinationales tentaculaires ...

C'est pas le modèle social français qui est cassé, c'est la redistribution des richesses qui est sensé le financer.

Quand je lis, sur ce forum, qu'il ne faudrait pas trop emmerder Amazon avec des impôts parce que c'est 15000 emplois en France, j'ai envie de pleurer. Bha oui il y a encore quelques millions de personnes en France qui bossent pour des TPE ou PME qui, elles, paient leurs impôts pleins tube. L'urgence c'est de détruire ce tissu économique et le remplacer par le modèle Amazon.
Imaginez, la boite dans laquelle je bosse, française, 1500 employés en France dont 99% en CDI, paie 1/3 de son résultat en impôts, et redistribue un autre tiers à ses employés en primes d'intéressement et de participation. Et elle ne paie pas de dividendes aux actionnaires. Quelle gâchis ! Tout cet argent qui ne va pas engraisser ceux qui se gavent déjà ...
Citation :
Publié par Jacques Uzi
Même sans baisser les impôts il y'a un déficit pour l'état de 80 milliards € annuels.
Pour moi il y'a 2 solutions :
- soit on tranche dans les dépenses, de la manière la moins injuste possible
- soit on empêche les dizaines de milliards que nous coûtent la fraude et surtout l'optimisation fiscale de s'échapper, ce qui implique de sortir de pas mal de traités
Et plus probablement un mix des 2.
et 3) taper dans le clientélisme.
La connivence état/grand groupe est problématique concernant les appels d'offres et les divers achats de l'état. voir par exemple le cash investigation sur le business de l'eau, ou on y découvre que les appels d'offres sont complètement vérolés.

Les efforts vont toujours que dans un sens, a savoir c'est les pme, travailleurs, les fonctionnaires et la population qui fait des efforts pour voir les services publics baisser en qualité.
Il va falloir un jour que les grand groupes, les très riches et la classe politique passent eux aussi a la caisse, autrement ca va être la révolution.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Jacques Uzi
Je mets ça dans "réduire les dépenses"
ok ^^
On a un énorme potentiel de réduction des dépenses, mais la classe politique ne veut pas en entendre parler. Quand il s'agit de faire des efforts, ils demandent toujours aux autres ^^
Pour y arriver il faudrait une bonne grosse réforme pour instaurer la transparence des fonds de l'état (comment est affecté chaque centime) et limiter drastiquement les conflits d'interet, façons pays scandinaves.

Imo, le modèle économique que l'ont choisit est limite secondaire, c'est toujours la lutte contre la corruption qui doit primer, car elle détourne les moyens de l'état qui ne peut plus assurer ses fonctions (le ragélien et les infrastructures) et on rentre dans un cercle vicieux --> moins d'argent pour investir dans les infrastructure, le régalien --> économie qui décline --> moins d'argent qui rentre dans les caisse etc

C'est ce qu'on est en train de vivre.
La montée des inégalité découle directement de ça, la connivence homme politique/milieux d'affaire (c'est flagrant au niveau de l'état et au niveau Européen) détourne les moyens de l'état, des pme et des travailleurs, via la finance, les paradis fiscaux et les petits arrangements entre amis, et on en arrive la ou on en est.

Je suis plutôt un libéral a la base, mais notre système est tout sauf du libéralisme, ou l'ultra-libéralisme, on est plutôt dans l'ultra corruption
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Jacques Uzi
@Soumettateur : arrête ton char, je vois les services publics autant que toi, ils ne font pas d'efforts malgré ce qu'ils croient, ils grattent sur tout pour ne pas avoir à virer les incompétents ou diminuer leurs avantages. Tout le monde sait qu'ils dépensent toujours un peu plus que leur enveloppe, pour en avoir plus l'année suivante, toutes les administrations se fichent complètement du contribuable. A la moindre petite réforme ils descendent dans la rue pour tout bloquer, casser. Ils n'ont qu'à mieux gérer leurs budgets et faire les efforts réels et nécessaires.
T'as juste complètement déconnecté, c'est chaud. Les enseignants ont leur salaires bloqués depuis 10 ans, la plupart des établissements scolaires n'ont pas de clim', des équipements informatiques dépassés depuis 15 ans. Quand un instituteur veut proposer des activités à ses élèves, il est en général obligé de payer de sa propre poche pour le matériel etc. L'éducation nationale n'arrive même plus à recruter dans pas mal de disciplines.

Dans les hôpitaux le nombre de lits est insuffisants, il n'y a plus de budget pour les rénovations, les heures supp' ne sont pas payées etc. Idem dans les commissariats.

Moi je te parle de ce qui fait le gros des dépenses de l'état, pas de quelques trucs anecdotiques sur le train de vie de l'Elysee ou d'un ministre. Je maintiens que tu ne dois jamais y mettre les pieds pour ne pas le constater par toi même.

Dernière modification par Soumettateur ; 02/12/2018 à 14h11.
Citation :
Publié par -Mouette-
C'est le truc le plus étonnant avec les gilets jaunes, ça ce plaint du pouvoir d'achat, des taxes, mais pas du tout des salaires .


En mai 68 le SMIG avait augmenter de 35% .
Yep actuellement, plus que les impôts, les problèmes sont surtout liés au montant des salaires (qui n'augmentent pas tant que ça) et aux montants délirants de l'immobilier.
Citation :
Les discussions sur le bien fondé de l'impôt ou non pour moi c'est du folklore. Il manque 80 milliards par mois, avec une charge des intérêts de 40 milliards et un pays qui est un enfer fiscal. On dépense beaucoup trop par rapport à ce qu'on gagne. Donc, il faut dépenser moins. Il faut tailler dans les dépenses, peu importe que ce soit de l'équipement, des fonctionnaires, des prestations sociales, des armes ou des services de sécurité pléthoriques, des repas à 200€ sans le vin, ça n'a aucune importance du moment qu'on arrête de perdre de l'argent. Service public vous allez devoir faire des efforts vous aussi, et des vrais. Et les autres va falloir se bouger car il faudra payer plus pour moins de prestations.
Ok.
Mais on devrait pouvoir choisir ce qu'on souhaite garder comme service et ou on souhaite retirer les financements.
Hors pour l'heure, c'est l'état qui subventionne sans qu'on sache combien et à quoi est consacré notre argent.

Si l'état était transparent et qu'il demandait aux citoyens quels services publiques ils considèrent comme prioritaires -à garder- et lesquels sont jugé secondaires -à ponctionner-; il n'y aurait pas ce genre de problème.
Citation :
Publié par Jacques Uzi
Mais, même si on arrivait à cibler les dépenses inutiles, les recrutements bidons, les secrétaires bien mignonnes hors contrat, les AO pour des ronds points au milieu de nulle part, bref les grosses gabegies, ça touchera toujours un certain nombre de personnes qui iront manifester.
Ca dépend ce que tu tailles.
Personne n'irait manifester si demain, une loi anti corruption empêche que les appels d'offres soient vérolés, ou empêche google d'exporter son chiffre d'affaire au luxembourg, ou la mise en place d'une taxe tobin, ou fermer les 300 comités théodules inutiles et virer les recasés...

Citation :
Yep actuellement, plus que les impôts, les problèmes sont surtout liés au montant des salaires (qui n'augmentent pas tant que ça) et aux montants délirants de l'immobilier.
+1, c'est pas tant qu'on est mal payés, c'est que le loyer et les frais fixes bouffent touts le salaire.
Il n'y a aucune politique du logement visant a faire baisser les prix.
La droite (l'umps en marche -arrière-) par clientélisme ne veut surtout pas s'attaquer a sa clientèle (les vieux qui possèdent tout).
C'est ce que je dis sur le thread gilets jaune, c'est l'immo et les divers frais qui plombent le pouvoir d'achat. Mais c'est moins sexy que gueuler qu'on paye trop d'impôt.
Citation :
Publié par Soumettateur
T'as juste complètement déconnecté, c'est chaud. Les enseignants ont leur salaires bloqués depuis 10 ans, la plupart des établissements scolaires n'ont pas de clim', des équipements informatiques dépassés depuis 15 ans. Quand un instituteur veut proposer des activités à ses élèves, il est en général obligé de payer de sa propre poche pour le matériel etc. L'éducation nationale n'arrive même plus à recruter dans pas mal de disciplines.

Dans les hôpitaux le nombre de lits est insuffisants, il n'y a plus de budget pour les rénovations, les heures supp' ne sont pas payées etc. Idem dans les commissariats.

Moi je te parle de ce qui fait le gros des dépenses de l'état, pas de quelques trucs anecdotiques sur le train de vie de l'Elysee ou d'un ministre. Je maintiens que tu ne dois jamais y mettre les pieds pour ne pas le constater par toi même.
+1, il est englué dans son idéologie et ne vois pas la réalité.
Faut voir l'état des commissariats, de pas mal de locaux administratifs, et ne parlons pas des prisons (la gueule des cellule, les gardiens qui tafent en blouson, les couloirs n'étant pas chauffés...). Bon quand mes clients se plaignent, vu que c'est souvent des délinquants financiers (ou trafiquants divers), je leur dit qu'ils ont qu'à payer des impôts, on aura plus de matelas.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Jacques Uzi
La réalité ce sont des dépenses en hausse dans quasiment tous les ministères, d'année en année. Ca n'a rien d'incompatible avec une dégradation des moyens alloués à certains services, et c'est justement là que le contribuable commence à s'énerver de payer plus pour avoir moins (tout comme le petit fonctionnaire de base qui encaisse). Reste que l'argent est dépensé, et pas du tout en diminution. La gestion globale est mauvaise.
L'immobilier est en effet un gros problème, 30 milliards d'APL pour obtenir une hausse des loyers au final, il faudrait les réinjecter en logements, mais si on touche aux APL de 5€ c'est déjà impossible.
C'est une réalité que tu corrobores par une études comparatives des programmes et BOP par ministère ou juste une affirmation made in FB ?
Citation :
Faut-il abandonner notre modèle social et accepter que l'Etat ne peut pas tout et que la Sécurité sociale ne pourra jamais nous protéger de tout ? Faut-il en ce sens nous renvoyer tous à chacun à notre responsabilité individuelle ?
Beaucoup moins d'impots: Super demain on rase gratis !!!
et beaucoup beaucoup moins d'aides sociales: et c'est reparti pour les manifs !!!

Serpent qui se mord la queue
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés