L'Agora

Nouvelles et évènements politiques en Asie du Sud-Est

Répondre
Partager Rechercher
Pour ceux qui n'ont pas suivie, c'est un peu chaud au niveau de l'Asie-pacifique :


Citation :
Actuellement, Pékin est en train de construire des polders et d’aménager des îlots jusque-là inhabités dans l’archipel des Spratleys, en mer de Chine méridionale. Selon le Pentagone, ses travaux, qui concernent 5 récifs différents, ont permis de gagner environ 800 hectares sur la mer, dont les trois quarts depuis le début de cette année.

Seulement, les eaux de l’archipel des Spratleys sont aussi revendiquées par les pays riverains, dont les Philippines, le Vietnam, Brunei, la Malaisie et Taïwan. Aussi, avec ces travaux en cours, ces derniers craignent un coup de force de la Chine, qui les placeraient devant le fait accompli. D’où, pour certains, un rapprochement militaire avec les États-Unis.

Car à Washington, on goûte peu la manière utilisée par la Chine. « De nombreuses infrastructures que les Chinois bâtissent sont sur des récifs immergés et ne donnent pas droit à des revendications territoriales », a ainsi estimé, le 27 mai, David Shear, le responsable en charge de l’Asie au Pentagone. « Il est difficile de voir comment le comportement chinois est conforme à la loi internationale », a-t-il ajouté.

En clair, l’aménagement de ces polders et îlots n’autorise pas de revendiquer leurs eaux territoriales environnantes, ni leur espace aérien. En outre, la Convention des Nations unies sur le droit de la mer ne s’applique que sur les îles naturelles. Aussi, quelques jours plus tôt, le Pentagone avait indiqué envisager l’envoi de navires de la VIIe flotte américaine à moins de 12 milles de ces récifs occupés par la Chine et/ou d’avions de patrouille maritime. Et cela afin de bien marquer le refus d’une quelconque souveraineté chinoise sur ces secteurs.
Source : http://www.opex360.com/2015/05/26/le...-preoccupante/


Echange radio USA / Chine :


Citation :
Le Pentagone avait préalablement fait savoir qu’il étudiait l’envoi de navires et d’avions dans la zone des 12 milles autour de ces îlots artificiels chinois, provoquant une levée de boucliers en Chine, le quotidien à gros tirage Global Times, porte-parole belliqueux du régime, appelant même la Chine à « se préparer minutieusement » à la possibilité d’un conflit avec les Etats-Unis.
Source : http://www.lemonde.fr/asie-pacifique...2388_3216.html

D'aprés John Schindler :

1432797426399.jpg

Citation :
Alors que, depuis des mois, les Norvégiens suspectent des sous-marins russes de croiser au large d’Oslo, dans les profondeurs de la Baltique, l’Alliance atlantique, Britanniques en tête, a décidé de réagir début mai, expliquait The Telegraph. Dix-huit vaisseaux ont participé à un exercice naval de grande envergure dans cette mer du nord-est de l’Europe. Dans le même temps, des troupes britanniques étaient envoyées en Estonie pour accomplir des manœuvres militaires de concert avec l’armée du pays.
L’intention est claire: montrer que les Républiques baltes, craignant que leur voisin russe ne leur réserve le même sort qu’à l’Ukraine, seront protégées par leurs alliées en cas d’attaque. Il s’agit de l’exercice militaire le plus important dans cette région du monde depuis la fin de l’URSS.
Plus au nord, au niveau du cercle arctique, neuf pays, dont la France, les États-Unis et la Grande-Bretagne, ont lancé l’opération «Arctic Challenge»: 4.000 hommes et 90 avions sont mobilisés pendant douze jours. Cette initiative a trouvé une réplique côté russe, où 250 appareils, assistés par 12.000 hommes en armes, survolent le ciel sibérien et les cols de l’Oural.

À l’est, du nouveau

La situation orientale a aussi de quoi interpeller. D’autant plus qu’on assiste au renouvellement d’une union entre la Russie et la Chine, observe The L.A Times. En plus de divers partenariats commerciaux établis au moment de la récente visite de Xi Jinping à Moscou, les deux pays ont passé un cap ces dernières semaines dans le domaine de la coopération militaire. Une opération bilatérale, longue de dix jours, a eu lieu en pleine Méditerranée.
Le rapprochement sino-russe est lié à la hausse du ton entre les Chinois et les Américains. Pékin mène une politique de constructions d’îles artificielles, au sud de la mer de Chine, des eaux particulièrement disputées. Les États-Unis cherchent à obliger la Chine à renoncer à cette démarche. Une exigence qui passe mal là-bas, souligne l’agence Reuters en citant les médias chinois. Le Global Times, un tabloïd proche du parti communiste chinois, a même écrit dans ses colonnes que «la guerre était inévitable, si les États-Unis ne renonçaient pas à vouloir stopper ces travaux». Le journal ajoutait que «l’intensité de ce conflit serait plus forte que ce que les gens entendent généralement par le terme de “frictions”».
Source : http://m.slate.fr/story/102141/otan-guerre-ete-2015


TLDR : la Chine souhaite avoir son petit chez soit en eaux internationale, et les americains lui disent "non, c'est internationale". Les tensions montent beaucoup, et des deux cotées on évoque une probable guerre.

Allons-nous vers un conflit de grande ampleur, voir même nucléaire ? Inutile d'être alarmiste, néanmoins, la situation est préoccupante.
Sans aller jusqu'à dire qu'on va vers une guerre ouverte, il semble assez évident qu'on assiste à un revival de la guerre froide même si les acteurs sont un peu différents. Le conflit qui s'était largement limité à l'économie pendant une trentaine d'années reprend des formes plus directes.
Maintenant faut pas non plus dramatiser, on a evité la guerre ouverte pendant 40 ans de guerre froide alors que les antagonismes étaient bien plus marqués entre les 2 blocs.
Ca fait bien 20 ou 30 ans que c'est le cirque entre la Chine et tous ses voisins proches, toujours pour cette même raison.
Jusque là tout le monde se battait pour savoir à qui appartenait tel ou tel îlot de 1m². Maintenant ils vont jusqu'à en construire en espérant arriver au final à faire changer le traité international qui régit les eaux territoriales.
Pas de quoi fouetter un chat.

C'est le même bordel depuis largement aussi longtemps avec l'arctique pour savoir qui pourra exploiter le pétrole et autres ressources si un jour les lois changent, et là ce n'est pas la Chine qui est en cause.

Idem pour les sous-marins, avions ou ce que tu veux russes qui se baladent assez souvent du mauvais coté de la limite des eaux internationales dans tout ce qui est zone arctique. C'est le cas depuis la 2eme guerre mondiale et ça ne s'est pas arrêté avec la chute de l'URSS. Les manoeuvres militaires de l'OTAN ou de la Russie c'est régulier aussi.
Là c'est un peu tendu avec la Russie, donc tout le monde rappelle aux autre qu'il existe c'est tout.


Le jour où la Chine se fera vraiment insistante avec les îlots japonais ou pire avec Taiwan tout le monde pourra commencer à flipper.
En attendant on peut dormir tranquille.
Faudrait faire rapidement une conférence internationale pour fixer définitivement les frontières maritimes.

Imo mieux vaut des concessions à la Chine maintenant plutôt qu'attendre que leur armée grossisse et se modernise toujours plus.
Citation :
Publié par Borh
Imo mieux vaut des concessions à la Chine maintenant plutôt qu'attendre que leur armée grossisse et se modernise toujours plus.
bof si tu fait des concessions ce coups ci, ca justifiera pour eux de continuer... Histoire d'avoir plus le coups d'apres...
Citation :
Publié par Gardien
bof si tu fait des concessions ce coups ci, ca justifiera pour eux de continuer... Histoire d'avoir plus le coups d'apres...
Pas étonnant de la part de Borh, il dit exactement la même chose pour la Russie.

Spolier les autres pays et/ou modifier les traités internationaux au profit de quelques chieurs sous prétexte qu'ils pourraient foutre le dawa ça n'a jamais été une solution. L'histoire l'a suffisamment prouvé, mais on trouvera toujours une majorité pour accepter cette solution.
Et puis là c'est loin de chez nous, donc c'est encore plus simple à faire accepter.
Faire des concessions, ça ne veut pas dire accepter toutes leurs revendications. Ca veut dire en accepter certaines, en échange d'un renoncement aux autres. D'ailleurs les revendications de la Chine ne sont pas toutes illégitimes, comme les îles Diaoyu/Senkaku, conquises par le Japon en même temps que Taiwan et la péninsule de Liaodong, mais non rendues à la Chine en 1945 parce que ce n'était pas le bon vouloir des Américains.


Pour Taiwan, le status quoi convient actuellement très bien à la Chine, c'est à dire un pays indépendant de facto, mais non reconnu internationalement et avec qui elle peut faire des échanges économiques très fructueux. Le grand danger, c'est si les Taiwanais décident de déclarer leur indépendance, mais pour le moment, même les indépendantistes ne sont pas prêts à prendre ce risque.

Mais effectivement, on peut jouer l'intransigeance, comme vis à vis de la Russie. Ca a tellement bien marché, les Ukrainiens peuvent nous dire merci.
Une chose que j'avais dit dès le début de la crise Russe mais qui est aussi valable ici : on peut se permettre d'être totalement intransigeant, de ne céder sur rien. Mais il faut d'entrée savoir jusqu'où on est prêt à aller. La guerre ? Des sanctions économiques (dont l'effet sera infiniment plus grand vis à vis de la Chine comparé à la Russie) ? Si on se met à improviser au fur et à mesure de la crise, généralement, on en sort pas gagnant.

Dernière modification par Borh ; 28/05/2015 à 14h43.
Citation :
Publié par Gardien
bof si tu fait des concessions ce coups ci, ca justifiera pour eux de continuer... Histoire d'avoir plus le coups d'apres...
Je propose une autre solution : les USA filent quelques bombes H dont ils ne savent pas quoi faire à tous les pays qui en font la demande.
Comme ça on sera un peu tranquilles avec les revendications à la con : tout le monde, même la Russie ou la Chine, aura peur de tout le monde.
Citation :
Publié par aziraphale
Comme ça on sera un peu tranquilles avec les revendications à la con : tout le monde, même la Russie ou la Chine, aura peur de tout le monde.
Une telle mesure diviserait par trois ou quatre les chances de survie de notre civilisation.

Ceci étant, nous sommes en 2015. La loi des séries qui veut qu'un truc vachement important dans la géopolitique se passe 15 ans après le début du siècle (1914, 1815, 1713, 1618...), nous sommes dans les bonnes conditions astrologiques pour une guerre américano-chinoise.
Citation :
Publié par Borh
Faudrait faire rapidement une conférence internationale pour fixer définitivement les frontières maritimes.

Imo mieux vaut des concessions à la Chine maintenant plutôt qu'attendre que leur armée grossisse et se modernise toujours plus.
Ca a super bien marche avec Adolf Hitler cette politique. On attend que la Chine annexe la Pologne pour reagir ?
Citation :
Publié par Malka
Ca a super bien marche avec Adolf Hitler cette politique. On attend que la Chine annexe la Pologne pour reagir ?
C'est marrant, j'étais certain que quelqu'un la sortirait celle là. C'est bien connu, toutes concessions sur des frontières ont systématiquement débouché sur des guerres mondiales. C'est historique.
Vous saviez qu'Hitler était végétarien ? C'est pour ça que personnellement, je refuse tout repas sans viande.
Message supprimé par son auteur.
La Chine et la Russie ont réglé leur différent frontalier en 2004 par des négociations. Depuis, aucun des deux pays n'a eu de nouvelles revendications ou n'a attaqué l'autre à ma connaissance. Comme quoi...
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Mangemouton
A ma connaissance, le Tadjikistan ne fait plus partie de la Russie.
Et depuis ces négociations Chine-Tadjikistan, les Chinois ne revendiquent plus de territoire dans ce pays. C'est comme ça, on satisfait une partie des revendications, 4% pour le coup, et en échange, on est tranquille. C'est assez différent de l'Allemagne nazie.

En 2004, lors des négociations Chine-Russie, les Russes aussi ont du lâcher quelques bouts de territoire. Depuis, les Chinois ne revendiquent plus aucun territoire Russe, et les relations entre les deux pays sont très bonnes.


Les négociations ne débouchent pas systématiquement sur des guerres, c'est même plutôt le contraire, ne pas négocier débouche le plus souvent sur la guerre. Sortir Munich systématiquement pour démontrer le contraire est totalement idiot, ce n'est pas une règle et tous les régimes, même dictatoriaux ne sont pas les nazis.


Si on décide de ne pas négocier, d'être intransigeant, il y a une question à se poser : tel qu'on est parti, dans quelle direction évolue le rapport de force ? Si on négocie pas maintenant mais dans 10 ans, est-ce que la Chine sera plus forte ou plus faible vis à vis de ses voisins ? Le temps jouent-ils pour eux ou pour nous ? A voir la croissance de leur PIB, la croissance de leur budget militaire, leurs progrès technologiques, imo, le temps joue pour eux.

Dernière modification par Borh ; 28/05/2015 à 16h47.
Citation :
Publié par Borh
A ma connaissance, le Tadjikistan ne fait plus partie de la Russie.
Et depuis ces négociations Chine-Tadjikistan, les Chinois ne revendiquent plus de territoire dans ce pays. C'est comme ça, on satisfait une partie des revendications, 4% pour le coup, et en échange, on est tranquille. C'est assez différent de l'Allemagne nazie.

En 2004, lors des négociations Chine-Russie, les Russes aussi ont du lâcher quelques bouts de territoire. Depuis, les Chinois ne revendiquent plus aucun territoire Russe, et les relations entre les deux pays sont très bonnes.
Leurs relations sont très bonnes surtout parce qu'ils essaient de former un bloc contre les USA (et l'UE).
Citation :
Publié par Doudou
Une situation de guerre avec la Chine, j'imagine bien le merdier pour toutes les boites qui ont délocalisé la bas
Ca serait peut être bon pour notre economie / industrie ! A voir... Guerre USA / Chine, ou l'europe reste neutre et empoche le "pactole"
Citation :
Publié par Borh
A ma connaissance, le Tadjikistan ne fait plus partie de la Russie.
Et depuis ces négociations Chine-Tadjikistan, les Chinois ne revendiquent plus de territoire dans ce pays. C'est comme ça, on satisfait une partie des revendications, 4% pour le coup, et en échange, on est tranquille. C'est assez différent de l'Allemagne nazie.

En 2004, lors des négociations Chine-Russie, les Russes aussi ont du lâcher quelques bouts de territoire. Depuis, les Chinois ne revendiquent plus aucun territoire Russe, et les relations entre les deux pays sont très bonnes.


Les négociations ne débouchent pas systématiquement sur des guerres, c'est même plutôt le contraire, ne pas négocier débouche le plus souvent sur la guerre. Sortir Munich systématiquement pour démontrer le contraire est totalement idiot, ce n'est pas une règle et tous les régimes, même dictatoriaux ne sont pas les nazis.


Si on décide de ne pas négocier, d'être intransigeant, il y a une question à se poser : tel qu'on est parti, dans quelle direction évolue le rapport de force ? Si on négocie pas maintenant mais dans 10 ans, est-ce que la Chine sera plus forte ou plus faible vis à vis de ses voisins ? Le temps jouent-ils pour eux ou pour nous ? A voir la croissance de leur PIB, la croissance de leur budget militaire, leurs progrès technologiques, imo, le temps joue pour eux.
Tu es vraiment très drôle Borh.

Tu appelles négociation le fait de se faire voler x% de son territoire en écartant les fesses parce que de toute façon on a pas le choix.
Et après tu te félicites que 5 ans plus tard la Chine n'ait toujours pas recommencé son petit chantage pour récupérer quelques % de plus.
Alors qu'en fait ils sont en train de faire ça avec tous leurs voisins à tour de rôle, il suffit d'attendre que la roue revienne sur le pays en question pour que le problème se pose à nouveau, et tu répondras toujours la même chose : vous avez qu'à leur donner ce qu'ils demandent, et si ça fait trop mal on vous fournira nous même la vaseline.

Tu as beau te moquer de ceux qui parlent de ce qui s'est passé dans les années 30, mais la situation est bel et bien la même et ta réponse la même qu'à l'époque.
Tout le monde sait que ta solution n'a pas fonctionné et qu'elle n'a jamais fonctionné bien longtemps en Europe avant ça non plus (et probablement nulle part ailleurs mais je ne suis pas historien donc je vais me contenter de l'Europe).

Est-ce que ça se terminera par une guerre mondiale si on leur dit d'aller se faire foutre au lieu de céder ?
Peu probable parce qu'ils n'en veulent pas plus que nous d'une guerre. Ils comptent sur notre veulerie pour atteindre leur but sans en passer par là, et ils ont raison ça marche à chaque fois et dans tous les domaines (ça marche très bien en économie aussi, et pas que pour la Chine).
Est-ce qu'on peut totalement écarter l'hypothèse ? Non bien sûr.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Mangemouton
Si tu lis bien l'aticle, tu remarques que en 1998 et 1999 la Chine récupère une partie du territoire.
Et qu'elle revendique encore d'autres parties en 2011 qu'elle obtient.

Vu qu'elle considère qu'elle devrait avoir la souveraineté sur un quart du Pays, ce n'est pas prêt de s'arrêter.

D'ailleurs tu remarqueras aussi que la Russie avait signé un premier traité territoriale avec la Chine en 1991 suite à un conflit armé et qu'ils en ont signé un autre en 2004 et encore un autre en 2008.
http://www.la-croix.com/Actualite/Mo...8-10-15-678764

Sur les revendications territoriales, la Chine réclame le bras, tu lui donne le doigt et à la fin elle te mange quand même le bras.
En 1998 et 1999, la Chine avait récupéré des territoires Tadjiks en dehors de négociations, ce qui se passe actuellement dans le pacifique.
Les négociations avec la Russie en 1991 n'avaient pas abouti à un accord sur tous les litiges frontaliers. Donc là encore, il a bien fallu y revenir, et en 2004, le rapport de force était plus en faveur de la Chine, donc elle a pu avoir plus.
Ce ne sont que des évolutions logiques.
La bonne leçon, c'est qu'il faut négocier pour arriver à un tracé définitif et accepté.

Citation :
Publié par aziraphale
Tu es vraiment très drôle Borh.

Tu appelles négociation le fait de se faire voler x% de son territoire en écartant les fesses parce que de toute façon on a pas le choix.
Et après tu te félicites que 5 ans plus tard la Chine n'ait toujours pas recommencé son petit chantage pour récupérer quelques % de plus.
Oui, je m'en félicite, mais le plus important c'est que les Tadjiks aussi. Franchement que des posteurs de forum à 10 000km de là auraient préféré que ça se règle par une guerre, je ne pense pas que ça doit rentrer en ligne de compte. Ce n'est pas toi qui serait allé de te faire tuer.
Les X% ont peut d'ailleurs être plus précis, ça fait 1/120ème de son territoire. Beaucoup moins que la perte par la France des départements d'Algérie... par une guerre.

Dernière modification par Borh ; 28/05/2015 à 17h24.
Citation :
Publié par Borh
La bonne leçon, c'est qu'il faut négocier pour arriver à un tracé définitif et accepté.
La notion de définif dans des cas comme ceux là depend enormement de l'evolution de la "puissance" des différents pays...
Si ca bouge pas trop, ca devrait rester definitif... Si un des pays prend le pas sur les autres, le définitif va finir "temporaire avant de nouvelle nego"...
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés