Le Bar de la Taverne

Joliens qui ont affaire a des "patrons!", racontez vos anecdotes amusantes

Répondre
Partager Rechercher
Patrons.
Mais aussi chefs de chantier, Drh, responsables bureau d'études etcaetera...
Ces employés tout spécialement payés à réfléchir comment qu'on va bosser.
Je leur dédie un thread parce que dès fois, eux aussi, ils le valent bien!

Très directement inspiré de ce thread, merci Coincoin:
https://forums.jeuxonline.info/showt...hlight=clients.



Citation :
Il y a quelques mois, d’événement loufoque dans le cadre de mon entreprise, j'en ai eu un... magistral.
Enfin, de mon point de vue, il l'était.
Et là, j'ai pensé au sujet de Coincoin et me suis dit "tain', chez les spécialistes d'un domaine concerné, ont en voit des belles aussi", "Il y aurait surement de quoi en conter, aussi"



Donc, pour brosser un peu le tableau, je me charge des distributions téléphoniques et réseaux, du chantier au dépannage etc.. disons pour des "sites", parce que j'ai pas envie de citer mon employeur ici.

Et il m'arrive d'aller faire le taf' a quelques km de chez moi, pour d'autres équipes dévouées a d'autres sites, histoire de les renforcer quand ils sont quelques peu débordés.

Dans la "boite" que je renforce, ils n'étudient pas leurs chantiers eux-mêmes.
C'est le cas chez moi, mais chez-eux, leur domaine d'intervention étant beaucoup plus vaste, ils se limitent pour les plus gros travaux a l'intervention et ont un chef de bureau d'études qu'ils ne voient jamais, celui-ci se trouvant sur un autre site.
Un jeune diplômé, pas d’expérience dans le domaine, jamais mis les pieds sur un chantier et à sa décharge, un peu livré à lui-même.
Et qui bien sur, visite les chantiers en avance de phase avec à sa charge, d'en évaluer les besoins

Dès les premiers chantiers, je constate quelques menus problèmes.
Nous n'avons jamais la moitié du matériel nécessaire, le mec n'anticipait aucun des percements nécessaires, ne se demandais pas "mais par ou qu'on va le passer le câble" etc... se contentait juste de calculer le nombre de prises nécessaires au client et.. et c'est a peu près tout.
Bon, on ne peut pas vraiment en vouloir a ce genre de mec de ne pas avoir d'emblée cette vision globale du bouzin que possède un boss qui aurait 30 ans d’expérience dans le milieu mais ça c'est un autre problème.
Toujours est-il que quand tu te rend sur les lieux avec le nombre de prises adéquates mais la moitié de longueur de câble nécessaire parce que mal calculée, ça te les brises menues.


Puis vient le jour, ou l'on pète les highscores avec une nouvelle bourde inédite qu'elle est bien!
Je dois intervenir dans un bâtiment encore en rénovation, avec l'un des mecs de l'équipe que je renforce.
Donc des ouvriers du bâtiment sur les lieux, qui désamiante, abattent des murs, en remontent d'autres..
L'ancien local technique restant en place, avec son arrivée des câbles extérieurs, reste donc a refaire toute la distribution intérieure.

"- Albert, j'ai jamais foutu les pieds ici, commence par me montrer le local technique"
"- Monte au premier étage Vile, à droite, le local au fond"
"- Ok, je vais voir ça"

Quelques minutes plus tard:

"- Albert t'est sur qu'il est là, ton local ?"
"- Oué oué, certain"

"- Oué ben viens voir, il y a un problème"

Albert cherche son local, croit avoir la berlue, le recherche, se gratte le crane..

"- Non mais cherche pas, viens on va voir les maçons"
Au maçon "-Salut les mecs, dites... ce mur là, il y a encore une pièce derrière, non ?
"- A oué oué, je vous le confirme"
"- Dites dans la pièce... il n'y aurait pas une armoire technique avec une arrivée de cable dès fois ?"
" -Ben euh.... ouais"
" - Et là on est d'accord, la pièce est complètement murée. Aucune ouverture ?"
" - Ah ! vous aussi vous trouvez ça curieux ?"
" - Ben... vu que j'ai besoin d’accéder a mon local technique et que je suis pas passe-muraille, je vous avouerais..."
"Ben, c'est bébért qui a monté le mur. On lui a bien dit que c'était curieux. Mais Bébert a confirmé que sur les plans qu'on a reçu, le mur doit bien être là, alors que si c'était sur le plan, ben le mur il le montait et pis c'est tout!"

Vérification faite, notre chef d'étude nous a bien prévu un emmurement total de notre arrivée de câbles extérieurs, ce qui n'est pas des plus commode pour livrer les autres pièces du bâtiment.
Donc bien sur, on se casse et on remet le boulot a quand on nous auras ôté le mur, parce que bon, on est pas démolisseur et surtout que une fois que c'est sur papier et dans le cadre d'un contrat avec une autre société... voili-voilou
Citation :
Publié par Memnach
Le potentiel comique m'échappe un peu. Humour de maçonnerie ?
Imagine qu'on t'emmure tes chiottes suite à une étude et un plan mal fichu.

Fin bref', collectes d'anectodes toussa..
Citation :
Publié par Papnaruto
Trop long
T'es sur un forum mec, pas sur msn.
Ça me tue un peu tous ces gens qui lisent pas un sujet parce que c'est "trop long" et qui en plus prennent la peine de poster pour le dire.


Excellent le truc emmuré, en plus j'imagine que ça a un certain coût pour faire marche arrière...

Mon patron de cyber voulait que je voie à travers les murs si des gens changeaient de pc (fallait reporter ça manuellement sur notre pc d'accueil, c'était un peu old school). Il était vénère mais bon, j'avais beau lui expliquer que je voulais pas faire d'aller retour toutes les 30 secondes d'une pièce à l'autre pendant 6h...
Il avait aussi la particularité de menacer de me virer (explicitement) environ tous les 2 jours.

Ce patron était assez particulier. Déjà, j'ai bossé 7jours/7 pendant près d'un an. Oui, je sais, c'est scandaleux, etc, j'ai déjà donné.

Un jour, il a soulevé une table en verre dans un geste de la lancer sur mon collègue lors d'une prise de bec.

Sinon, dans un autre cyber, le chef matait les caméras de sécurité à partir de son boulot et nous passait un coup de fil s'il repérait un truc qui cloche (genre un mec qui dort sur son bureau). V'là la pression.
Citation :
Publié par Coin-coin le Canapin
Sinon, dans un autre cyber, le chef matait les caméras de sécurité à partir de son boulot et nous passait un coup de fil s'il repérait un truc qui cloche (genre un mec qui dort sur son bureau). V'là la pression.
Un membre de ma famille fait la même, lui dans le rôle du patron : Des caméras installées dans ses deux salons de coiffure, son laptop avec lui qui diffuse ça toujours ouvert quelque part à côté de lui quand il bosse ailleurs, et coup de fil aux coiffeuses dès qu'elles traînent.

En plus d'être un peu flippant, j'ai senti claquer en moi les bottes de milliers de collabos en l'aidant à installer son soft de vidéosurveillance.
Mon stage l'été dernier.
Pour présenter un peu la boite, le jour où je suis arrivé, ils étaient dix, mais comme y avait pas le matos pour moi, ils m'ont fait revenir la semaine suivante.
La semaine suivante ils étaient plus que 6. Durant le mois qu'a duré mon stage Il y a eu un licenciement et une démission. A la base la grosse ambiance.

Mon "maitre de stage", le patron de l'entreprise donc, j'ai du le voir 3 fois, le reste du temps il restait enfermé dans son bureau a boire du champagne, qu'on lui avait filer pour une campagne promotionnel. Un truc a distribué dans les événements qu'ils étaient censé organisé, mais dont personne n'a jamais vu la couleur. (sauf la direction)

Moi j'étais en plein dans ma phase de rendu, environs 800 images, a 3minutes par images, et j'me faisais sérieusement chier, sachant qu'il éteignait mon PC dès que je quittais les lieux, car c'est scandaleux de laisser tourné un PC la nuit gnagnagna le prix que ça coûte gnagnagna j'suis censé faire de l'argent pas en perdre gnagnagna.

Bref, il me choppe en train de changer de musique, le temps d'un alt tab. S'en suit une joyeuse engueulade de 45 minutes comme quoi j'étais un branleur, que j'étais trop con pour me faire engager ou que ce soit, impertinent toussa. Bref il est allé jusqu’à me traité de connard. Jusque la, je me disais que c'était juste un con, qu'il avait eu une journée de merde, (a 9h du mat, c'est chaud quand même) et que ça allait lui passé.

Mais non. Il a menacé d'appeler son frère, pour qu'il vienne me "péter la gueule" selon ses propres termes.
Le plus drôle c'est qu'il a pas compris pourquoi après son engueulade, j'ai éteins mon PC, ramassé mon sac, rangé mes écouteurs, et me suis barré.


Récemment, j'ai eu la satisfaction d'apprendre qu'ils étaient en dépôt de bilan. Et qu'il avait des emmerdes à propos du champagne du deuxième paragraphe.
Citation :
Publié par sadrophis
Mon stage l'été dernier.
Pour présenter un peu la boite, le jour où je suis arrivé, ils étaient dix, mais comme y avait pas le matos pour moi, ils m'ont fait revenir la semaine suivante.
La semaine suivante ils étaient plus que 6. Durant le mois qu'a duré mon stage Il y a eu un licenciement et une démission. A la base la grosse ambiance.

Mon "maitre de stage", le patron de l'entreprise donc, j'ai du le voir 3 fois, le reste du temps il restait enfermé dans son bureau a boire du champagne, qu'on lui avait filer pour une campagne promotionnel. Un truc a distribué dans les événements qu'ils étaient censé organisé, mais dont personne n'a jamais vu la couleur. (sauf la direction)

Moi j'étais en plein dans ma phase de rendu, environs 800 images, a 3minutes par images, et j'me faisais sérieusement chier, sachant qu'il éteignait mon PC dès que je quittais les lieux, car c'est scandaleux de laisser tourné un PC la nuit gnagnagna le prix que ça coûte gnagnagna j'suis censé faire de l'argent pas en perdre gnagnagna.

Bref, il me choppe en train de changer de musique, le temps d'un alt tab. S'en suit une joyeuse engueulade de 45 minutes comme quoi j'étais un branleur, que j'étais trop con pour me faire engager ou que ce soit, impertinent toussa. Bref il est allé jusqu’à me traité de connard. Jusque la, je me disais que c'était juste un con, qu'il avait eu une journée de merde, (a 9h du mat, c'est chaud quand même) et que ça allait lui passé.

Mais non. Il a menacé d'appeler son frère, pour qu'il vienne me "péter la gueule" selon ses propres termes.
Le plus drôle c'est qu'il a pas compris pourquoi après son engueulade, j'ai éteins mon PC, ramassé mon sac, rangé mes écouteurs, et me suis barré.


Récemment, j'ai eu la satisfaction d'apprendre qu'ils étaient en dépôt de bilan. Et qu'il avait des emmerdes à propos du champagne du deuxième paragraphe.
Et là tu te sens tellement fier de pas avoir répliqué
Citation :
Publié par Célérita
Et là tu te sens tellement fier de pas avoir répliqué
Question de point de vue. Mon ego ne ressemblerait plus à rien si je me laissais dire ce genre de choses.
Citation :
Publié par Memnach
Chaud
T'as pas eu de soucis pour valider ton stage du côté de ta formation?
C'était un stage "bonus", pas eu a faire de rapport de stage, j'ai même pas refoutu les pieds dans l'école après. Le diplôme je l'avais déjà.
Citation :
Publié par Gotmog Amandil
Question de point de vue. Mon ego ne ressemblerait plus à rien si je me laissais dire ce genre de choses.
Mon ego il allait très bien.
En arrivé a de tels termes et menace pour une simple page youtube m'avait bien convaincu que ca servait a rien d'essayer de dialoguer. J'ai juste répondu "ok" et je suis parti.
Citation :
Publié par Ged
Question de point de vue, être affecté par ce genre de diarrhée verbale signifierait qu'un tel patron aurait une emprise sur moi.
tutafai.
Pas vraiment une anecdote, mais j'ai une mission dans une boîte d'élevage d'animaux de laboratoire.
Donc mon 'chef', c'est genre le vieux garçon bien relou qui a, comme seuls amis, ses poules. Il a ses manies, il veut que les choses soient faîtes à sa manière, sinon, 'ouh là, mais qu'est-ce que tu fous, c'est n'importe quoi, ma méthode est plus efficace et rapide !!".
Bref, l'autre jour, y'avait des copeaux de litière sur le sol, il me demande de balayer, ce que je fais. Il vient me voir, et commence à me critiquer sur ma manière de faire. Apparement, je tiens le balais comme un débile. Il me fait un sermon pendant 20 minutes, s'excite tout seul et tout, je laisse dire. A la fin de son engueulade, je lui ai juste dit que j'étais gaucher, et que donc, c'était normal que je ne prenne pas le balais de la même manière que lui. Il a quand même réussi à recritiquer par dessus...
Le barien ne se laisse pas insulter, le barien réplique. Tu as fail. Fallait lui dire : ouais vazi appelle ton frère et après leur casser la gueule à tous les deux.
Citation :
Publié par Ourukai
Le barien ne se laisse pas insulter, le barien réplique. Tu as fail. Fallait lui dire : ouais vazi appelle ton frère et après leur casser la gueule à tous les deux.
Sauf si son frère c'est Morsay. Là, t'es dans la merde !
Des trucs du genre : un couple achète une maison et ils se rendent compte deux mois après qu'elle est bancale? Et que pour pas que ça se voit "trop" (dès qu'on mettait les pieds dedans on sentait un truc qui clochait) les vendeurs avaient mis des bouts de papier sous les portes pour pas qu'elles se ferment toutes seules?
"Vous êtes géomètres, c'est votre métier, c'est pour ça que vous le sentez mieux que moi."
La maison était construite sur l'ancien lit d'une rivière.

Ou mieux : un chef de projet n'arrive pas à accrocher une carte sur un support et nous explique gentiment que le problème vient de la carte et pas du support prévu qui est largement trop petit .
C'est pas la pire que ce chef nous a sorti.
Citation :
Publié par Selty
En plus d'être un peu flippant, j'ai senti claquer en moi les bottes de milliers de collabos en l'aidant à installer son soft de vidéosurveillance.
Qu'on soit dans ce trip (celui du patron de coiffure) je peux le comprendre, on a tous nos démons, ça doit pas être simple tous les jours de faire tourner un commerce. Par contre j'ai du mal à imaginer que tu l'aides alors que (tu le dis toi-même) tu trouves son attitude déplacée. T'as pas eu envie de lui dire que tu ne voulais pas être partie prenante de ce truc, d'essayer de le raisonner un peu ?
Citation :
Publié par Gotmog Amandil
Question de point de vue. Mon ego ne ressemblerait plus à rien si je me laissais dire ce genre de choses.
Citation :
Publié par Ged
Question de point de vue, être affecté par ce genre de diarrhée verbale signifierait qu'un tel patron aurait une emprise sur moi.
Tu m'ôtes les mots du clavier.
Citation :
Publié par Papnaruto
Il a pas tort. Si le support est trop petit, c'est que la carte est trop grande par rapport au support.
Ils achètent des traceurs A0, c'est pas pour sortir des feuilles A4 juste pour les mettre sur le support (le tout est accroché au mur).
Citation :
Publié par Zood.AxA
Qu'on soit dans ce trip (celui du patron de coiffure) je peux le comprendre, on a tous nos démons, ça doit pas être simple tous les jours de faire tourner un commerce. Par contre j'ai du mal à imaginer que tu l'aides alors que (tu le dis toi-même) tu trouves son attitude déplacée. T'as pas eu envie de lui dire que tu ne voulais pas être partie prenante de ce truc, d'essayer de le raisonner un peu ?
Tu découvres que Selty est une victime qui n'ose pas moufter quand on lui demande un truc entre 4 z'yeux ?
Allez for the lulz, mais je préviens change le nom des villes, j'en prend des proches mais ce ne sont pas les vraies... des fois que....

Y a 4 ou 5 ans on a fermé un site de production au nord de Paris, sur Gennevilliers.
Les locaux étaient loués, on a vidé tout le bordel, et il restait la clim (on parle d'une clim industriel, le truc qui rentre pas dans ton salon et qu'il faut un poids lourd pour la promener).
Le responsable adjoint du site (le boss était en vacances) se renseigne un peu sur ce qu'il doit en faire, et décide en commun avec le responsable des achats que ce serait cool de l'envoyer sur le site de Toulouse, parce que là-bas ils sont short en clim.
La clim est démontée, foutu sur un camion, et envoyée sur Toulouse. Une fois sur Place, le chef de site local, qui n'était pas au courant de la taille de l'engin, se retrouve comme un con parce qu'il a pas la place de la stocker. Il rappelle le chef de Gennevilliers, et de nouveau avec les achats ils se mettent d'accord : à Lens elle sera utile, ils sont prévenus, et ils ont de la place pour la stocker.
blam on la refout sur un camion, et on l'envoie à Lens.
Une fois sur place, elle est remontée, installée, trop cool du froid dans les locaux.

Deux semaines après, on ferme le site de Gennevilliers comme prévu. Tout se passe bien, sauf qu'on retrouve une annotation sur l'état des lieux de sortie, ça donnait en gros : "WTF elle est où la clim ?".
Ouais en fait c'était pas la notre, elle était fournie avec les locaux, mais ça le responsable adjoint il le savait pas.
Citation :
Publié par Selty
Un membre de ma famille fait la même, lui dans le rôle du patron : Des caméras installées dans ses deux salons de coiffure, son laptop avec lui qui diffuse ça toujours ouvert quelque part à côté de lui quand il bosse ailleurs, et coup de fil aux coiffeuses dès qu'elles traînent.

En plus d'être un peu flippant, j'ai senti claquer en moi les bottes de milliers de collabos en l'aidant à installer son soft de vidéosurveillance.
Quand j'étais encore salarié, j'étais responsable d'un magasin de fringues indépendant, et le patron m'avait bien fait comprendre à l'entretien d'embauche que il avait accès à ces caméras 24/24h et qu'il utiliserait ça contre moi et contre l'équipe en entier si il y avait des vols, des soucis, ou que les chiffres allaient mal.

Alors quand j'ai compris comment marchait ce truc, et que tout ce que m'avait dit le patron, c'était du blabla, on en a bien profité pour dormir dans les réserves quand on était fatigué et qu'il y avait pas grand monde, pour jouer au foot entre midi et deux, pour partir en pause à midi justement donc trente minutes plus tôt, et ne rien foutre de nos journées. C'était la vraie vie.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés