La Taverne

[Sujet sérieux] Aller à un enterrement.

Répondre
Partager Rechercher
Bonsoir , cet après midi je dois aller à l'enterrement d'une voisine qui est plus qu'une voisine (On connait ses enfants , petits enfants et même ses parents) , et n'ayant jamais vécu d'enterrement , je voudrai savoir :

Il y a 2 parties :

- L'église
- Le cimetière

Je voudrai savoir comment ça se déroule.

Merci beaucoup.
Citation :
Publié par Timas
Bonsoir , cet après midi je dois aller à l'enterrement d'une voisine qui est plus qu'une voisine (On connait ses enfants , petits enfants et même ses parents) , et n'ayant jamais vécu d'enterrement , je voudrai savoir :

Il y a 2 parties :

- L'église
Une messe plus ou moins classique et ca varie beaucoup selon le prêtre. En général, le prêtre évoque la vie du défunt en disant que c'était une personne super bien.

Citation :
- Le cimetière

Je voudrai savoir comment ça se déroule.

Merci beaucoup.

Mise en terre de la dépouille avec un discours du prêtre et éventuellement de la famille puis les personnes qui le souhaitent se recueillent devant le cercueil.

Après il y a des variantes, mais grosso modo, les gens n'ont pas une partie active dans le déroulement à part à la toute fin réconforter la famille. Il se peut qu'après l'enterrement la famille organise un apéro une collation.

Habits noirs de rigueur ou sombre au moins.
Le truc c'est que à un certain moment donné, le prêtre dit un truc, et alors, tout le monde embrasse son voisin. C'est assez déroutant car tu dois participer. Tt te feras plus remarqué si tu ne le fais pas que l'inverse.
Ca se passe vers la fin.
Citation :
Publié par Timas
Sur la joue hein ? (Je suis a coté de mon père donc bon ~~ )
A ton avis ?

Sinon, ce n'est pas toujours le cas et parfois, c'ets juste serrer la main des personnes autour de toi.
A la fin de la messes, il y a aussi (Fort probablement) une bénédiction du cercueil du défunt.
Le concept est simple, il y a un "sceau" rempli d'eau (bénite) avec un "baton" en fer a l'intérieur, le but est de faire un signe de croix avec le "baton" vers le cercueil.
Comme un grand nombre de personne passe avant, n'hésite pas a observer.
Il arrive aussi, selon la nature des choix que le défunt (ou sa famille) a fait, qu'une procession soit organisée entre l'église et le cimetière soit organisée.

Dans ce cas là, et c'est logique, la famille et les gens qui étaient très proches de la personne décédée se placent juste derrière le corbillard qui roule au pas vers la dernière demeure, les autres suivent.

Evidemment, si le cimetière est à dix bornes de l'église c'est peu probable, même chose si la crémation a été choisie et que le crematorium se trouve assez loin.

Ensuite, je ne sais pas comment ça se passe en France mais en Belgique, famille et proches se retrouvent pour partager un café et des sandwichs mous fourré de diverses choses.
Ha oui y a l'histoire du cimetière aussi.

Donc pour aller jusque la, c'est la famille d'abord. Toi c'est en caisse/ à pieds mais loin. En règle général durant tout le processus, si t'es à côté de quelqu'un qui était proche de la défunte, c'est pas bon.
Pour la bénédiction, c'est haut-bas-gauche-droite.
Ne mets pas le truc en métal dans le seau avant ! Ca va gicler de flotte partout, c'est du plus mauvais effet.
Après cela, les proches vont se mettre à la fin du cimetière et tout le monde va passer à la queueleuleu. ça doit être le pire moment. Il faut dire un truc. En général c'est galère parce que tu prépares un truc et le gars juste avant dit exactement le même. Tu essayes donc de trouver un tuc à la va-vite et ça devient n'importe quoi.
Tu as toujours l'esquive de ne pas aller au cimetière si tu n'es pas trop proche.
Citation :
Publié par Corten
Le truc c'est que à un certain moment donné, le prêtre dit un truc, et alors, tout le monde embrasse son voisin. C'est assez déroutant car tu dois participer. Tt te feras plus remarqué si tu ne le fais pas que l'inverse.
ça se passe vers la fin.
Ah bon?
Je suis allée à 4 enterrements dans ma vie, je n'ai jamais eu cette coutume.
Donc ça doit dépendre du prêtre. Bizarre.

En revanche à la fin ce que j'ai eu c'est le défilé devant le cercueil pour "l'arroser" (enfin des gouttelettes) avec de l'eau bénite. Enfin j'ai supposé que c'était de l'eau bénite. Je ne sais pas comment s'appelle cette phase.

Pour le posteur : A la messe, tu te poses pas de questions, tu écoutes, et quand les gens se lèvent, tu te lèves, quand ils se rassoient, tu te rassois, quand ils chantent, tu écoutes. Tu suis le mouvement en fait.

Couvre-toi, ça pèle dans les églises. Prends un pti mouchoir si t'es un peu sensible, l'atmosphère est parfois pesante.

Si tu te sens mal n'hésite pas à sortir, met-toi près d'une porte à la limite pour pas déranger, si t'es pas trop sûr de toi. Je pense pas qu'on t'en voudras .

Après, pendant le trajet vers le cimetière tu peux parler (chuchoter avec tes voisins) ça détends déjà un peu.

Voilou, bon courage.

PS : C'est vrai que parfois t'as aussi le défilé devant la famille, mais de plus en plus il y a un livre de condoléances à la sortie, à la disposition des gens, pour qu'ils y mettent un petit mot de soutien.

Mais globalement, un peu comme les autres, c'est une question d'observation, tu regardes ce qui se passe et tu imites plus ou moins.
Bonjour,

La majeure partie des choses importantes ont été dites, je rajoute quelques petites infos complémentaires :

A certains moments, l'assemblée parlera à l'unisson (pour des prières style le Notre Père ou encore répondre au prêtre). Il est inutile de te dire tout ce qu'il y a a dire, plein de gens seront dans ta situation et ne connaîtrons pas ces paroles. N'essaie pas de faire staïle, reste muet, personne ne t'en voudra.
En revanche, parmi les petites choses indispensables pour ne pas passer pour un mec qui y met de la mauvaise volonté, y a :

- Le signe de croix, tu devras le faire au début et à la fin de la messe (tu verras tout le monde le faire, suis le mouvement) : Touche du bout des doigts (en disant les phrases entre parenthèses) ta tête ("au nom du père"), puis ta poitrine ("du fils"), puis l'épaule gauche et enfin l'épaule droite ("du Saint Esprit"), et tu finis en disant "Amen". Te plante pas dans l'ordre, surtout au niveau des épaules, ça voudra pas dire la même chose sinon

- La partie "bisou" qui a été évoquée : Le principe c'est de transmettre la Paix du Christ (d'ailleurs le prêtre dira au moment de la phase bisoutesque "la Paix du Christ" et tu verras tout le monde se tourner vers son voisin avec un sourire et le bisou amorcé). Donc tu te tournes vers les personnes autour de toi. Si ce sont des personnes proches (famille, amis), tu les embrasses en disant "la paix du Christ", si devant ou derrière on te sollicite et que ce sont des gens que tu ne connais pas (c'est courant), tu leur serres la main avec la formule d'usage.

- La bénédiction du cercueil, tout à été déjà dit, fais attention une fois encore à l'ordre du mouvement (un petit coup sec vers le haut, puis le bas, puis gauche et enfin droite). A savoir que si ça te mets trop mal à l'aise, ce n'est pas une obligation du tout d'y aller, mais pour la famille et les amis ça serait quand même bien que tu le fasses, pour montrer que tu es investi dans la cérémonie d'adieu au défunt.

Pour le reste, suis les conseils déjà donnés : En gros fais comme tout le monde, debout, assis, amen...

Il ne faut pas que tu te sentes perdu ou pas à ta place. Les gens autour de toi seront certainement catholiques aussi pour la plupart, mais jamais un athée ou une personne s'y connaissant peu en déroulement de messe ,'a été montré du doigt. Comme on dit, la maison du Seigneur est ouverte à tous.

Enfin, au cimetière, il n'y a pas grand chose à savoir, souvent la famille et les amis évoquent une dernière fois le défunt, si signe de croix il y a, tu suis le mouvement, maintenant tu sais comment faire. Et tu te recueilles silencieusement, si la personne décédée était importante pour toi, c'est le moment pour toi de lui dire au revoir.

Bon courage dans cette épreuve, ce n'est jamais facile
Ca dépend vraiment de la famille. Certains preferent recevoir les gens directement que de faire la queue à la fin de la cérémonie. Pour avoir assister à 2 enterrements cette année, perso je ne l'ai pas vu faire. Apres pendant la cérémonie si tu fais comme tout le monde y a pas de souci.

Par contre ca peut paraitre idiot mais si tu dois parler avec un des proches évite de sortir une phrase bateau qui peut etre tres mal interprété (du genre comment ca va, j'ai vu qq un le faire maladroitement et bon ^^), un geste amical pour montrer ton soutien suffit en general.
Citation :
Publié par Azélie
- Le signe de croix, tu devras le faire au début et à la fin de la messe (tu verras tout le monde le faire, suis le mouvement) : Touche du bout des doigts (en disant les phrases entre parenthèses) ta tête ("au nom du père"), puis ta poitrine ("du fils"), puis l'épaule gauche et enfin l'épaule droite ("du Saint Esprit"), et tu finis en disant "Amen". Te plante pas dans l'ordre, surtout au niveau des épaules, ça voudra pas dire la même chose sinon
Je ne vois pas trop pourquoi il devrait se sentir obligé de faire le signe de croix s'il n'est pas croyant. Le signe de croix a une réelle signification religieuse, indissociable d'une certaine croyance. Le faire sans y croire n'a pas grand sens.

Comme le dit plus loin un contributeur, une église est un lieu ouvert à tous, croyants ou non, catholiques ou non, pas besoin d'imiter le comportement des uns et des autres. C'est sa présence qui compte après tout et le soutien qu'il apporte à une famille en deuil.
Citation :
Publié par Melly Exn / Kaom
Je ne vois pas trop pourquoi il devrait se sentir obligé de faire le signe de croix s'il n'est pas croyant. Le signe de croix a une réelle signification religieuse, indissociable d'une certaine croyance. Le faire sans y croire n'a pas grand sens.

Comme le dit plus loin un contributeur, une église est un lieu ouvert à tous, croyants ou non, catholiques ou non, pas besoin d'imiter le comportement des uns et des autres. C'est sa présence qui compte après tout et le soutien qu'il apporte à une famille en deuil.
Il s'avère que le contributeur en question c'est moi également.
Donc je suis évidemment d'accord qu'il n'a pas à se forcer, mais que s'il veut éviter quelques regards qui peuvent le mettre mal à l'aise, qu'il le fasse.Il se peut aussi qu'il ait tout simplement envie de le faire pour participer, je lui donne quelques clés c'est tout. Ma réflexion n'allait pas plus loin.
Bonjour , merci à tous de vous réponses.


Briefing :

- Je suis arrivé y'avait du monde , on rentre dans l'église , on se lève , le cercueil passe.

- Il y a le prêtre qui raconte la vie de la défunte , on du faire le signe de la croix , puis il alluma l'encens.

- La bible fût lit ainsi que plusieurs chansons.

- Nous nous sommes approchés du cercueil 1 par 1 puis nous avons pris le bâton de fer , signe de la croix et je suis parti.

Par contre le cimetière j'ai laissé tombé il faisait -2 et j'étais en Jean avec une veste toute fine
Les funérailles d'antan

Paroles: Georges Brassens. Musique: Georges Brassens 1960

Jadis, les parents des morts vous mettaient dans le bain
De bonne grâce ils en f'saient profiter les copains
" Y a un mort à la maison, si le cœur vous en dit
Venez l'pleurer avec nous sur le coup de midi... "
Mais les vivants aujourd'hui n'sont plus si généreux
Quand ils possèdent un mort ils le gardent pour eux
C'est la raison pour laquell', depuis quelques années
Des tas d'enterrements vous passent sous le nez

Mais où sont les funéraill's d'antan ?
Les petits corbillards, corbillards, corbillards, corbillards
De nos grands-pères
Qui suivaient la route en cahotant
Les petits macchabées, macchabées, macchabées, macchabées
Ronds et prospères
Quand les héritiers étaient contents
Au fossoyeur, au croqu'-mort, au curé, aux chevaux même
Ils payaient un verre
Elles sont révolues
Elles ont fait leur temps
Les belles pom, pom, pom, pom, pom, pompes funèbres
On ne les r'verra plus
Et c'est bien attristant
Les belles pompes funèbres de nos vingt ans

Maintenant, les corbillards à tombeau grand ouvert
Emportent les trépassés jusqu'au diable vauvert
Les malheureux n'ont mêm' plus le plaisir enfantin
D'voir leurs héritiers marron marcher dans le crottin
L'autre semain' des salauds, à cent quarante à l'heur'
Vers un cimetièr' minable emportaient un des leurs
Quand, sur un arbre en bois dur, ils se sont aplatis
On s'aperçut qu'le mort avait fait des petits

Mais où sont les funéraill's d'antan ?
Les petits corbillards, corbillards, corbillards, corbillards
De nos grands-pères
Qui suivaient la route en cahotant
Les petits macchabées, macchabées, macchabées, macchabées
Ronds et prospères
Quand les héritiers étaient contents
Au fossoyeur, au croqu'-mort, au curé, aux chevaux même
Ils payaient un verre
Elles sont révolues
Elles ont fait leur temps
Les belles pom, pom, pom, pom, pom, pompes funèbres
On ne les r'verra plus
Et c'est bien attristant
Les belles pompes funèbres de nos vingt ans

Plutôt qu'd'avoir des obsèqu's manquant de fioritur's
J'aim'rais mieux, tout compte fait, m'passer de sépultur'
J'aim'rais mieux mourir dans l'eau, dans le feu, n'importe où
Et même, à la grand' rigueur, ne pas mourir du tout
O, que renaisse le temps des morts bouffis d'orgueil
L'époque des m'as-tu-vu-dans-mon-joli-cercueil
Où, quitte à tout dépenser jusqu'au dernier écu
Les gens avaient à cœur d'mourir plus haut qu'leur cul
Les gens avaient à cœur de mourir plus haut que leur cul
Citation :
Publié par Wintil
A la fin de la messes, il y a aussi (Fort probablement) une bénédiction du cercueil du défunt.
Le concept est simple, il y a un "sceau" rempli d'eau (bénite) avec un "baton" en fer a l'intérieur, le but est de faire un signe de croix avec le "baton" vers le cercueil.
Comme un grand nombre de personne passe avant, n'hésite pas a observer.
Mon père avait eu la classe de pas faire une croix au dernier enterrement, il avait pas compris le con. J'avoue c'est technique
Citation :
Publié par Smb
Mon père avait eu la classe de pas faire une croix au dernier enterrement, il avait pas compris le con. J'avoue c'est technique

A l'enterrement de mon grand pere, ses proches n'ont pas fait le signe de croix, ils savaient qu'il était athée mais voulait une ceremonie dans un lieu de culte, qui s'est trouve etre une eglise.
J'ai travaillé dans les pompes funèbres et pour le signe de la croix personne n'est obligé de le faire, et tout le monde se fout de savoir si machin est croyant ou pas lors d'un enterrement. En tant que porteur je l'ai jamais fait et on m'a jamais rien dit. D'ailleurs il y a + d'enterrements civils qu'on ne le croit.
Citation :
Publié par Mangatsu
...
Tiens, ça se passe comment un enterrement civil avec crémation ?
j'ai jamais vu que ceux à l'église, si je pouvais éviter ça.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés
Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée