[Actu] Insultes et revendications salariales diffusées via les annonces officielles de Wizard101

Répondre
Partager Rechercher
Uther a publié le 19 septembre 2022 cette actualité sur JeuxOnLine :

Citation :
https://jolstatic.fr/www/captures/812/7/159047-240.jpg
À l'heure de la recherche de sens au travail est de plus en plus prégnante, le mal-être de certains salariés du studio KingIsle s'est manifestement exprimé dans l'univers de Wizard101, via l'outil d'annonces officielles sur les serveurs de jeu.

Entre « grande démission » et « quête de sens » au travail, le rapport à l’emploi connait manifestement des mutations importantes actuellement : de plus en plus de (jeunes) travailleurs revendiquent une forme d’épanouissement au travail...

Une réaction ? Une analyse ? Une question ? Ce fil de discussion est à votre disposition.
Il y a plusieurs catégories d'emplois dans une boîte qui crée des jeux vidéo.
Je doute que les personnes qui codent soient les plus épanouies et passionnées ...
Les tâches bureautiques, les RH, la finance, (la 'liste' est non exhaustive) ça reste LE problème d'une société abrutissante dont ces fameux "jeunes" veulent se détacher au profit d'une meilleure qualité de vie quitte à travailler jusqu'à l'aube de sa mort.
Citation :
Publié par Baluchon Chonchon
La fameuse "passion" décrite sur cet article est un mythe patronal: aucun salarié n'accepte un boulot de merde pour le plaisir, seulement par contrainte et précarité.
Tu devrais rencontrer les jeunes salariés dans les startup :")
Citation :
Publié par Baluchon Chonchon
La fameuse "passion" décrite sur cet article est un mythe patronal: aucun salarié n'accepte un boulot de merde pour le plaisir, seulement par contrainte et précarité.
C'est pas forcement un boulot de merde à la base, mais ajoutes y un salaire trop bas, des heures supp non payées et une hiérarchie toxique et ça le devient.
Il faut voir aussi que la population mondiale a doublée en 40 ans (on est passé de 4 milliards en 1980 à 8 milliards en 2022), ce qui signifie que la concurrence a augmenté de façon significative (et s'est mondialisée avec l'essor de l'aviation) mais également que les entreprises ont l'embarras du choix lorsqu'elle veulent recruter. Dans ce contexte c'est pas étonnant de voir que les entreprises utilisent les employés (et surtout les jeunes) comme des ressources qu'il faut presser à max avant de les jeter pour rester concurrentielles avec les autres qui font pareil. Mes parents m'avaient raconté que lorsqu'ils étaient jeunes dans les années 80 on trouvait du travail quasiment en claquant des doigts car la demande était plus élevée que l'offre, et donc les entreprises à ce moment avaient tout intérêt à prendre soin de leur employés, ce temps là est bien révolu !
Même si vous partez, à moins de faire parti de poste "sensible" ou difficilement remplaçable des gens seront prêt à vous remplacer.

Certains peuvent se permettre de partir du jour au lendemain comme en France (en faisant en sorte d'avoir le chômage) mais d'autres ne le peuvent pas et prendront votre place.

Après, certaines boites abusent mais il y a aussi des "jeunes" qui ont des revendications disproportionnées.
Citation :
Publié par N3utro
Mes parents m'avaient raconté que lorsqu'ils étaient jeunes dans les années 80 on trouvait du travail quasiment en claquant des doigts car la demande était plus élevée que l'offre, et donc les entreprises à ce moment avaient tout intérêt à prendre soin de leur employés, ce temps là est bien révolu !
Ca dépend surtout du secteur et du boulot, mais dans le monde du jeu vidéo les places sont rares et avec le nombres d'écoles de jeux vidéos et l'explosion du marché c'est vrai que les boites de jeu vidéos on de la "chair fraîche" en pagaille d’où le turn over de fou et le manque de développeurs seniors dans cette branche qui préfère quitter le monde du jeu vidéo pour avoir une vie de famille et des horaires de boulot correcte.
Citation :
Publié par Baluchon Chonchon
La fameuse "passion" décrite sur cet article est un mythe patronal: aucun salarié n'accepte un boulot de merde pour le plaisir, seulement par contrainte et précarité.
Je crois que tu t'es fait des films.
Ont peut prendre l'exemple des étudiants en archéologies qui finissent par abandonnés (ou se pendre) parce qu'ils n'ont pas les moyens de pouvoirs continuer leurs études ou simplement parce que le métier finie par la désillusion totale tellement c'est abusif. Ces gens là "diplômés ou non" finissent par (sur)vivre avec quasiment rien, et donc finissent à mcdo pour subvenir aux minimum syndicale, c'est même apparu récemment aux infos, où des étudiants parisien finissaient dans des stocks de nourriture périmées, parce qu'ils n'avaient pas un sous.

Alors malheureusement SI, quand tu n'as pas le choix.
Maintenant la seule chose où je suis d'accord avec toi c'est que : vivre ainsi c'est minable, et que à mes yeux il vaut mieux se jeter d'un pont plutôt que de vivre dans un carton toute sa vie.

Je te conseil d'étudier la pyramide de Maslow, elle revendique bien la situation psychique selon chaques civils à ce niveau là, tout ça mélanger à une réalité bien médiocre, en l'occurence la France, ce "beau" pays où chacuns va se sauter dessus pour la miette de l'autre... ça vend du rêve (et tout le monde y gobe).
Citation :
Publié par Ombre Vengeresse
Ca dépend surtout du secteur et du boulot, mais dans le monde du jeu vidéo les places sont rares et avec le nombres d'écoles de jeux vidéos et l'explosion du marché c'est vrai que les boites de jeu vidéos on de la "chair fraîche" en pagaille d’où le turn over de fou et le manque de développeurs seniors dans cette branche qui préfère quitter le monde du jeu vidéo pour avoir une vie de famille et des horaires de boulot correcte.
En générale (et j'en fais parti) le domaine des Arts est un lieu très limité, et peu rentable pour y (sur)vivre... en tout cas en France, et disons que les langues de bois n'aident pas non plus, et c'est de moins en moins considérer par les populaces comme étant un "véritable métier", pour eux c'est du coloriage... et ça s'apprends en 2s. C'est à ce moment là avec cette exemple, ce fait, que l'ont se rend compte que le problème ne va pas que dans un seul sens et ne concerne pas seulement une seule cause et une seule conséquence.

Voilà dans le monde dans lequel nous vivons,
celui où se faire flageller est un plaisir, et où la "vie" est devenue synonyme d'insultes : c'est presque masochiste à se train là.

Citation :
Publié par N3utro
Il faut voir aussi que la population mondiale a doublée en 40 ans (on est passé de 4 milliards en 1980 à 8 milliards en 2022), ce qui signifie que la concurrence a augmenté de façon significative (et s'est mondialisée avec l'essor de l'aviation) mais également que les entreprises ont l'embarras du choix lorsqu'elle veulent recruter. Dans ce contexte c'est pas étonnant de voir que les entreprises utilisent les employés (et surtout les jeunes) comme des ressources qu'il faut presser à max avant de les jeter pour rester concurrentielles avec les autres qui font pareil. Mes parents m'avaient raconté que lorsqu'ils étaient jeunes dans les années 80 on trouvait du travail quasiment en claquant des doigts car la demande était plus élevée que l'offre, et donc les entreprises à ce moment avaient tout intérêt à prendre soin de leur employés, ce temps là est bien révolu !
Certes, mais le "principe" de travail n'avait pas les mêmes conditions où les mêmes moeurs.
Aujourd'hui ça a évoluer de manière un peu plus positive, a côté de ça résumer la vie au "travail" est un gros problème de mon point de vue, et encore pire de ce qu'ont attends d'un "travail". (je réitère l'étude de la pyramide de Maslow qui en est un excellent exemple), j'ai toujours détester les années 80, à raison : c'était une période de déresponsabilisation à tout va. Comme tu l'as dit le monde est en état de Sur-Population, ça en va pour la nourriture, les ressources divers et variés aujourd'hui, et tout un tas de choses, c'est un problème réel MAIS pas nécessairement LE problème véritable, et tant que la "mentalité" des gens continuera aussi vers cette direction : ont finira par se manger la gamelle jusqu'à la toute dernière... qui ne devrait plus tarder.



Finalement, tout ça pour dire que le danger ne vient pas de celui qui mord, mais par celui qui lèche. *à méditer*

Dernière modification par Ýdalir ; 20/09/2022 à 21h03.
Citation :
Publié par Ýdalir
Je crois que tu t'es fait des films.
Ont peut prendre l'exemple des étudiants en archéologies qui finissent par abandonnés (ou se pendre) parce qu'ils n'ont pas les moyens de pouvoirs continuer leurs études ou simplement parce que le métier finie par la désillusion totale tellement c'est abusif. Ces gens là "diplômés ou non" finissent par (sur)vivre avec quasiment rien, et donc finissent à mcdo pour subvenir aux minimum syndicale, c'est même apparu récemment aux infos, où des étudiants parisien finissaient dans des stocks de nourriture périmées, parce qu'ils n'avaient pas un sous.

Alors malheureusement SI, quand tu n'as pas le choix.
Maintenant la seule chose où je suis d'accord avec toi c'est que : vivre ainsi c'est minable, et que à mes yeux il vaut mieux se jeter d'un pont plutôt que de vivre dans un carton toute sa vie.

Je te conseil d'étudier la pyramide de Maslow, elle revendique bien la situation psychique selon chaques civils à ce niveau là, tout ça mélanger à une réalité bien médiocre, en l'occurence la France, ce "beau" pays où chacuns va se sauter dessus pour la miette de l'autre... ça vend du rêve (et tout le monde y gobe).
En générale (et j'en fais parti) le domaine des Arts est un lieu très limité, et peu rentable pour y (sur)vivre... en tout cas en France, et disons que les langues de bois n'aident pas non plus, et c'est de moins en moins considérer par les populaces comme étant un "véritable métier", pour eux c'est du coloriage... et ça s'apprends en 2s. C'est à ce moment là avec cette exemple, ce fait, que l'ont se rend compte que le problème ne va pas que dans un seul sens et ne concerne pas seulement une seule cause et une seule conséquence.

Voilà dans le monde dans lequel nous vivons,
celui où se faire flageller est un plaisir, et où la "vie" est devenue synonyme d'insultes : c'est presque masochiste à se train là.
Ben, c'est bien ce qu'il dit : le travail "passion" est une illusion dans bien des cas et tu fini par faire des boulots de merde par besoin. Tu dis qu'il a tort et fini par dire exactement la même chose o_O
Citation :
Publié par Ýdalir
il vaut mieux se jeter d'un pont plutôt que de vivre dans un carton toute sa vie.
D'u autre coté, si tu vis dans un carton et que tu te jettes d'un pont tu as les deux à la fois.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés