L'Agora

Politique et économie en Algérie

Répondre
Partager Rechercher
Pour ne rien arranger aux affaires de la région, la France a une politique digne de Sarkozy : indigne, imprévoyante et incohérente.
http://secretdefense.blogs.liberatio...re-dalger.html

"Un otage, ça va, c'est quand il y en a beaucoup que ça pose problème." Négocier avec AQMI, ça veut dire leur filer une rançon monumentale avec laquelle ils achèteront des armes de guerre. Déjà que les Mauritaniens ou les Maliens sont pas super équipés pour faire face...
Je suis d'accord, mais n'oublie pas qu'on réagit à l'émotion. Le président peut-il se permettre de laisser crever cinq ressortissants? La bonne décision était de base de pas verser de rançon pour Germaneau mais le prix politique risque d'être fort. 2012, c'est dans plus longtemps...
Citation :
Publié par Gebreth
Je suis d'accord, mais n'oublie pas qu'on réagit à l'émotion. Le président peut-il se permettre de laisser crever cinq ressortissants?
Je me permets un petit HS : honnêtement, entre laisser mourir cinq personnes et (en payant leur libération) participer au massacre de dizaines (voire centaines ou même milliers) d'autres, le choix est assez simple. C'est le genre de choix difficile qu'on attend d'un chef d'état... Mais comme tu l'as dit, 2012 est proche, et aux yeux de Sarko sa réélection vaut sans doutes beaucoup plus que les vies des gens qui peuvent mourir par sa faute.

Pour en revenir au sujet (histoire d'être sûr de comprendre, parce que ça m'intéresse) : à présent, soit l'Élysée négocie, et nous avons un gouvernement amoral et un président intéressé, soit l'Élysée ne négocie pas et nous avons un gouvernement lunatique et un président sans une once de fiabilité, c'est ça ?
Non. Le président lunatique, c'est le président qui en janvier négocie, en juin hurle contre les Espagnols qui négocie et promet d'utiliser la manière forte, puis en septembre se remet à négocier.

Ce que j'attends dans une situation aussi difficile que celle là d'un homme politique, c'est d'avoir une politique. Autrement dit, une doctrine d'action cohérente. Et pas d'être uniquement dans la réaction, l'improvisation et le tabula rasa.
Donc, soit on négocie de manière systématique (quitte à balancer des missiles entre deux négociations...), soit on adopte au contraire une politique de "on ne négocie pas". Mais passer de l'un à l'autre sans arrêt, c'est insupportable.
Je ne dis pas qu'il ne faut pas s'adapter au changement de situation, mais il n'y a eu aucun changement de situation, à ma connaissance, justifiant un changement de posture. La seule différence, c'est le nombre d'otage. Mais c'est pas Beslan non plus, ni un airbus complet.
Pour l'instant. Parce que si on file x millions à AQMI...
Autant sur un rapt crapuleux, payer une rançon , pourquoi pas... Mais filer de la thune à un mouvement terroriste qui va utiliser cet argent pour nous foutre sur la gueule ensuite encore, avec des bombes ou de nouveaux enlèvements, ce n'est meme pas envisageable.

Bien évidemment les otages seraient de ma famille, je tiendrai un autre discours.... Mais bon là faut etre cohérent... On les localise, et on envoie les commandos... Ca passe, tant mieux, ca casse c'est le drame mais au moins notre politique est cohérente et on a pas financé un mouvement terroriste.
Citation :
Publié par wmk
On les localise
Le Sahara fait juste 9 millions de km². On ne peut même pas faire voler de drones au dessus, il n'y a pas de satellite géostationnaires adéquats. De toute manière, on plus de drones, les trois (lol...) dont dispose l'armée française sont en Afghanistan.
Après, il reste des vieux coucous genre mirage F1 qui ont été retirés d'Afrique il y a peu. On peut les y renvoyer s'ils volent encore, à condition de pouvoir les poser quelque part : les bases françaises au Sénégal doivent fermer, pour de sombres histoires d'indépendance de ce pays et d'ambitions immobilières de son président.
Après, on peut avoir un coup de bol, je dis pas... Mais pour l'instant, c'est mal barré. On a pas retrouvé l'otage précédent non plus.
Citation :
Publié par Aloïsius
Non. Le président lunatique, c'est le président qui en janvier négocie, en juin hurle contre les Espagnols qui négocie et promet d'utiliser la manière forte, puis en septembre se remet à négocier.
C'est pas ce qui s'est passé ?
Citation :
Publié par SandroSwordfire
C'est pas ce qui s'est passé ?
Si. J'imagine que comme d'habitude depuis quelques décennies, le président (parce que c'est pas Kouchner qui décide...) a plusieurs conseillers, et que le dernier à lui parler a gagné. Ou alors il s'en fout un peu et ne prend pas le temps d'y réfléchir.
Autour de la prise d'otage en Algérie
Vous pouvez ici discuter calmement des actualités concernant la prise d'otage en Algérie, il y a toutefois deux trois règles spécifiques
- il y a une limitation dans la durée sur vos réponses, les réponses afp sont à éviter
- il n'est ici question QUE de l'Algérie, pas des banlieues, pas de l'Islam de France, du cochon ou de je ne sais quel propos visant à dévier la conversation.

Débatez donc, toujours dans le respect de la charte.
Yop

Sur le portail msn un vote :

Prise d'otages : l'armée algérienne a-t-elle eu raison de lancer l'assaut ?

Oui
62 % Oui
30 124 votes


Non
28 % Non
13 876 votes


Sans opinion
10 % Sans opinion
5 107 votes


Voir les résultats
Retour aux votesRéponses: 49 107
Sondage à valeur non scientifique, mis à jour chaque minute.

Ps : j ai pas voté .. c est facile de voter oui si on a personne là bas mais si on y a un gosse un parent ..
Quelques liens pour poser le débat :

Le Monde : Prise d'otages : la journée de jeudi heure par heure

Le Monde : Les moments clés de la prise d'otages en Algérie

Que sait-on de sûr ? En définitive, pas grand chose.
Des otages ont été libérés, d'autres se sont enfuis.
Beaucoup de civils n'ont pas été pris en otage.
L'armée a donné un assaut apparemment sanglant.
Le gouvernement algérien se garde de communiquer un bilan partiel ou complet officiel.
Le complexe de Tigantourine est immense, plusieurs kilomètres séparent les différents sites du complexe.

On ignore le nombre de preneurs d'otages.
On ignore le nombre d'otages.
On ignore les nationalités des otages.
On sait peu de choses du dispositif militaire algérien mis en place.

Les questions intéressantes à ce stade sont :

- Les différences de culture en matière de communication sur ce type d'évènement. On imagine les américains communiquer heure par heure avec la panoplie des officiels distillant l'information, relayée par toutes les chaînes du monde. Bah là, c'est tout le contraire, c'est silence radio.

- Les différences de culture en matière d'intervention sur ce type d'évènement. Alors que les occidentaux ont une approche très humaniste en essayant d'arrêter les preneurs d'otages tout en s'évertuant de sauvegarder la vie et l'intégrité des otages, l'Algérie nous propose un remake des forces d'intervention russes.

- Les difficultés techniques pour intervenir efficacement : le complexe de Tigantourine est pommé dans le désert à plus de 1000 km d'Alger, ce site industriel est de surcroît potentiellement hautement explosif (au sens propre), l'Algérie ne dispose pas d'une force de police entraînée à intervenir dans ce genre d'évènements.

- Les implications en terme de géopolitique : Les américains et britanniques vont-ils apporter un meilleur soutien à l'intervention française au Mali ? A mon avis, non : ces deux pays fournissent déjà des moyens techniques et ils ne veulent pas s'impliquer plus. Autre sujet : Jusqu'à présent les islamistes se sont toujours abstenus d'utiliser les infrastructures pétrolière et gazière comme objectifs dans leur lutte armée... si cela venait à changer, alors les implications pourraient être importantes pour toute l'économie de cette partie de l'Afrique.
Citation :
Publié par Silgar
Des otages ont été libérés, d'autres se sont enfuis.
Beaucoup de civils n'ont pas été pris en otage.
L'armée a donné un assaut apparemment sanglant.
Le gouvernement algérien se garde de communiquer un bilan partiel ou complet officiel.
Le complexe de Tigantourine est immense, plusieurs kilomètres séparent les différents sites du complexe.

On ignore le nombre de preneurs d'otages.
On ignore le nombre d'otages.
On ignore les nationalités des otages.
On sait peu de choses du dispositif militaire algérien mis en place.
Pour resumer, on sait rien a part que c'est la merde.


On sait au moins qui c'est et ce qu'ils veulent ou pas?
Citation :
Publié par Silgar
Selon Atlantico, les preneurs d'otage commenceraient à émettre des revendications et voudraient négocier.
http://www.atlantico.fr/pepites/en-d...us-610555.html

Si ils veulent négocier, peut-être est-ce parce qu'ils sentent qu'ils perdent le contrôle des opérations...
D autant que leurs revendications sont impossibles à accepter .
Il ne faudrait surtout pas leur fournir l occasion de récupérer la main pour finir en apothéose .
La nature de leurs revendications c'est la libérations de 2 terroristes détenus aux USA. C'est amusant que les américains soient concernés parce que maintenant le discours à demi mot qui consistait à dire qu'il faut négocier ne tient plus, pour eux il est hors de question d'échanger qui que ce soit. De fait ils cautionnent complètement l’intervention Algérienne.

Cela dit même sans des demandes fantaisistes des terroristes, on parle de l'Algérie, un pays qui a connu une guerre civile face à ces même terroriste, il n'y a pas si longtemps. Ils ont agit brutalement, mais c'était largement justifié, vu le contexte.
Citation :
Publié par Almathea
La nature de leurs revendications c'est la libérations de 2 terroristes détenus aux USA. C'est amusant que les américains soient concernés parce que maintenant le discours à demi mot qui consistait à dire qu'il faut négocier ne tient plus, pour eux il est hors de question d'échanger qui que ce soit. De fait ils cautionnent complètement l’intervention Algérienne.
Euh tu fais référence à quoi là ? Je t'avoue que je n'ai pas suivi les interventions des autorités américaines sur le sujet mais honnêtement je les imagine mal dire (même à demi mot) qu'il fallait négocier, ils n'auraient pas eu besoin d'être "concernés" pour passer pour des faux-culs en disant ça. A mon avis si les américain ont fait un procès au gouvernement algérien sur la prise d'otage c'est plus en amateurisme qu'autre chose. Ils ne seraient pas crédibles en les critiquant sur le fond et ils le savent très bien, leur position à eux aussi est très claire sur le sujet il me semble.
Citation :
Publié par klovis
D autant que leurs revendications sont impossibles à accepter .
Il ne faudrait surtout pas leur fournir l occasion de récupérer la main pour finir en apothéose .
Faut y aller et fumer les Salafi qui sont là, tant pis pour les otages ils sont déjà condamnés ...
Citation :
Publié par Silgar
Quelques liens pour poser le débat :


- Les difficultés techniques pour intervenir efficacement : le complexe de Tigantourine est pommé dans le désert à plus de 1000 km d'Alger, ce site industriel est de surcroît potentiellement hautement explosif (au sens propre), l'Algérie ne dispose pas d'une force de police entraînée à intervenir dans ce genre d'évènements.
Ah ? et tu tiens sa d'ou qu'ils n'ont pas une police et un groupe spécial entraîner a ce genre de chose ? Enfin jveux dire par la qu'on sais (quoique) des otages ont était tués, on ne sais même s'ils l'ont était par les forces Algérienne ou par les terroriste eux même (apparemment beaucoup porter des bombes autour du cou ...)

Et puis c'est pas comme si par le passé, des situation de prise d'otages compte des victimes collatérale. Le 100% sauvés sa n'est que très rare je suppose ..
Le gouvernement algérien a aussi un passif lourd et récent avec les islamistes qui rend difficiles toute action qui pourrait être interprété comme une preuve de faiblesse. C'était un peu inévitable comme dénouement.
Citation :
Publié par klovis

Ps : j ai pas voté .. c est facile de voter oui si on a personne là bas mais si on y a un gosse un parent ..
D'autant que la réponse est plutôt oui et non, parce que l'assaut oui, mais de la façon dont cela s'est passé ... clairement non !
Lancer la grosse Bertha dans le tas, sans discernement, c'est de la boucherie et pas une intervention.

J'ai lu tout à l'heure que le groupe d'intervention algérien avant tiré à la roquette dans le tas, vrai ou non . Pour l'instant je dirais qu'on lit tout et son contraire. Mais si c'est vrai, j'espère de tout cœur que les familles des otages qui ont périt dans l'intervention n'en resteront pas là.

Faut pas déconner, on tente de préserver les otages, ça me paraît être un minimum.
Imaginez une prise d'otage à la tour Eiffel, on fait quoi ? On plastique la tour et on fait tout sauter ?
Ne pas négocier avec les terroristes je suis pour, sacrifier les otages c'est un autre monde que je me refuse à trouver normal.
"Le sort des ressortissants étrangers s'est précisé dans la journée de vendredi, avec un premier bilan des autorités algériennes et grâce à des images et à des témoignages d'otages libérés. Ainsi, 573 otages algériens seraient libres ainsi qu'une centaine des 132 otages étrangers, selon une source au sein de la sécurité algérienne."
(le monde)

ça me parait pas si dégueulasse comme bilan compte tenu de la configuration initiale - si tant est que ce soit vrai.
Yop


On peut quand méme se poser la question suivante :

Quand on prend des otages en exigeant une monnaie d échange strictement impossible à obtenir : les revendications sont elles réelles ?
Ne devaient elles pas plutôt servir d alibis pour une mise en scéne jusqu à présent non realisée ? ( ou empéchée )

Sachant donc que ce qui est demandé ne sera pas obtenu le sort des otages n était il pas scellé dés le début ?

Géométrie variable et adaptation aux evennements :

Ils les tuaient eux mémes avec la mise en scéne prévue = gloire aux jihadistes .
Les algériens tuaient les otages ( comme les jihadistes l ont dit les 1 ers quand la situation a commencé à leur échapper ) et honte à la barbare algerie .

Ils n ont jamais du paramétrer l option < on obtient ce qu on a demandé et on rend les otages sains et saufs > c est evident .

Pour les otages malheureusement et sauf providentielle opportunité de fuite : nulle chance ne pouvait subsister .

Enfin , il est etonnant qu un vieux chef de guerre aguérri et rompu aux combats tactiques , aux replis rapides , et ne devant sa survie qu à une mobilité permanente se soit fourvoyé à figer un commando dans un centre gazier qu il savait bien qu il serait encerclé en qqs heures d hélicos ... refflechissez .. c est tellement évident que c en est terriblement suspect .

Ce traquenard n offrait malheureusement aucune alternative et le sort était plié dés le debut de l operation ...

Il se passe simplement que le scénario prévu par les jihadistes s est trouvé modifié entre autre par les algériens ( peut etre aussi
par d autres impondérables ) et comme on ne connaitra jamais le chrono et les déclencheurs des séquences bah ... la mediatisation fera son œuvre ...
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés