La Taverne

[Tabac] C'est décidé !

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Kocinsky
On fume souvent pour des raisons à la con de toute façon, moi c'est quand je me fais chier, et je me fais souvent chier. Ceux qui ont arrêté vous avez pas eu besoin de compenser ? Genre quand je fume pas moi je mange beaucoup plus mais c'est pas mieux quoi, vous avez compenser avec quoi ?
Le top c'est encore d’arrêter de se faire chier. A l'heure d'aujourd'hui c'est pratiquement donné à tout le monde (et accessoirement c'est pas du tout un truc de fumeur)
J'ai arrêté de fumer pendant 2 ans et demi. Puis, mon mari et moi avons repris lors de l'hospitalisation de quelqu'un de très proche en décembre. On a refumé six mois et là, on a profité des vacances de juillet pour s'arrêter de nouveau, aussi sec, sans aide, sans rien, comme la première fois. Pour le moment ça fonctionne mais j'ai envie d'une clope tous les soirs et vers 16h avec un café...
comment vous faites pour pas fumer à un apero quand tout le monde fume et qu'on picole tous ?


parce que j'arrive à ne pas fumer de la semaine sans manque (si pas resto apéro etc...) par contre le weekend c'est parfois le paquet entier dans la soirée .....
Tu compense alors je sais pas si c'est comme la clope mais presque toute mes connaissances fumes [substance illégale], un temps j'en consommais aussi (jamais dépendant mais "obligé" en soirée) et au final j'ai complètement compensé par l'alcool
Arrêt pendant 2 ans et reprise de quelques clopes par-ci par-là depuis 6 mois, suite à des événements graves IRL. J'en compte 5 à tout péter dans les plus grosses semaines, mais c est trop quand même.

J'ai réussi à arrêter de jouer au lendemain après 8 ans grâce au footing. Je me dis que je ne veux / dois pas reprendre pour ne pas gâcher mes efforts en course à pied ( semi-marathon, trail de 20km, etc ), c'est mon moteur et ma motivation

Je repars en croisade
Citation :
Publié par Ereckevaii
comment vous faites pour pas fumer à un apero quand tout le monde fume et qu'on picole tous ?
Bah c'était putain de dur au début et petit à petit avec le temps on s'y fait, j'ai souvent envie de fumer à l'apero mais bon au fur et à mesure ça diminue.
Citation :
Publié par Soulier Perdu
Avec ma copine on s'est abonné à une salle de sport pour nous motiver à arrêter. Ça fait 3 mois pour le moment... avec l'effet kisscool de perte de poids, j'me sens vraiment mieux. Par contre c'est dur dur aux apéros effectivement. Et quand j'bois un verre en général
Les apéros, ça va. Les beuveries, c'est plus dur.
Une semaine avec les patchs 24mg en fumant une seule clope au lever au lieu de 15 auparavant sur la journée.
Encore 7 semaines avant de passer sur les 14mg et en espérant les 0 clopes !

Les patchs sont vraiment effectif de suite, après avoir fumer 9 ans à ce rythme.
Par contre cela bouleverse un peu l'organisme je trouve, perte de repère, mais en tout cas je conseille !
L'addiction physiologique est plus difficile à se débarrasser que l'addiction psychologique, de mon point de vue.
Surtout parce que tu ne peux pas vraiment compenser par quelque chose de radicalement différent.
J'ai commencé à fumer à l'âge de 18 ans (j'en ai 40).

J'ai commencé pour la raison la plus conne du monde, je voulais sortir avec une fille dont j'étais bleu et qui fumait...et pour faire "homme" j'ai fumé

J'ai jamais fumé beaucoup, en moyenne 10 à 15 clopes par jour au max, mais je savais pas rester un jour sans fumer.

A mes 32 ans, ma mère est morte d'un cancer du poumon à 51 ans. Ca m'a foutu un choc. J'ai tout d'abord fais une batterie d'examens ou on m'a répondu "vous avez pas les poumons d'un fumeur, on dirais que vous avez jamais fumé"

J'ai arrêté pendant 2 ans, ou je compensais par la bouffe, résultat je fumais plus mais j'ai pris 15 kilos.

J'ai repris tout aussi bêtement quand j'ai changé de boulot et que je me suis retrouvé avec tous mes collègues qui fumaient comme des pompiers. Au début je me suis dit "c'est con, mais voilà, tant pis".

Seulement, en prenant de l'âge, le combo surpoids/clope commence à peser sur ma santé et ma condition physique. J'ai donc décidé d'arrêter pour de bon, tout en me mettant au sport de manière douce (à mon âge, et vu ma condition physique actuelle, ca serait suicidaire de foncer tête baissée).

Je me suis juste aidé avec un clope électronique, j'ai acheté du bon matos suite aux conseils pris sur le Topic de la e-clope. Ca fait donc quelques mois que je fume plus, je vapote à 0% de nicotine et je commence à perdre du poids et retrouver une bonne condition physique.

Après toutes ces années, je me rends compte que la clope c'est vraiment la pire chose point de vue dépendance (hormis les drogues dures). Autant j'ai su arrêter de boire comme un trou lors des sorties, autant j'ai su facilement reprendre un régime alimentaire équilibré, autant la clope j'en ai bavé et j'en bave encore.

Car je m'en cache pas, j'ai souvent encore envie de fumer, que ca soit car je suis avec des potes qui fument, ou après un bon repas, ou dans un moment de stress, etc...

Mais je tiens le coup, car j'ai pas envie de finir comme ma mère (que j'ai vu agoniser sous respirateur et morphine les derniers jours avant sa mort) si jeune. Et surtout parce que je revis depuis que j'ai arrêté. Je peux de nouveau faire des efforts physiques sans cracher mes poumons ou avoir l'impression que je vais faire un infarctus. La sensation que tu as après une petite séance de sport, le plaisir de redécouvrir des goûts/odeurs que tu avais perdus à cause de la clope, c'est clairement au dessus comparé au petit moment de "bonheur" que te procure une clope.

Pour moi, l'arrêt de la clope, passe surtout par une réorganisation de sa vie. Faut minimiser au max les moments de stress, trouver des alternatives pour décompresser (sport, truc zen, etc...). Pas avoir peur d'en parler, l'air de rien pas mal de monde autour de moi m'encourage depuis qu'ils savent que j'ai arrêté, alors qu'avant ils en avaient rien à battre que je fume ou pas.

Je fumais surtout le soir, car bizarrement c'était le moment de la journée ou j'étais le plus stressé, j'ai alors trouvé un truc tout con, je bois des tisanes relaxantes, du coup je suis apaisé et j'ai plus du tout envie de fumer. Je complète avec la clope électronique pour le gestuelle devant le PC ou entre amis.

Je pense que je fumerais plus jamais, j'en ai trop bavé pour tout foutre en l'air, et j'ai retrouvé une qualité de vie que je croyais perdue, mais je sais aussi que cette envie viscérale d'allumer une clope lors de certains moments ne partira jamais, ca restera un combat jusque la fin, mais je suis fier de pouvoir maîtriser ca aujourd'hui.
Citation :
Publié par Kocinsky
On fume souvent pour des raisons à la con de toute façon, moi c'est quand je me fais chier, et je me fais souvent chier. Ceux qui ont arrêté vous avez pas eu besoin de compenser ? Genre quand je fume pas moi je mange beaucoup plus mais c'est pas mieux quoi, vous avez compenser avec quoi ?
Je prends beaucoup de café...En ce moment je tourne à 7 par jours en moyenne et pourtant je ne me sens pas "anxieux" ni "surexcité" par la caféine.

Citation :
Publié par Ereckevaii
comment vous faites pour pas fumer à un apero quand tout le monde fume et qu'on picole tous ?


parce que j'arrive à ne pas fumer de la semaine sans manque (si pas resto apéro etc...) par contre le weekend c'est parfois le paquet entier dans la soirée .....
Pour moi c'est clairement la situation la plus compliquée...Surtout en ce moment quand il faut beau et que tu savoures une petite bière en terrasse. Je pense à m'en griller une assez souvent dans ces cas là. Quand c'est comme ça, je pense que tu peux le dire ouvertement et ne pas réprimer ton désir.

Citation :
Publié par Ryu Seiken
L'addiction physiologique est plus difficile à se débarrasser que l'addiction psychologique, de mon point de vue.
Surtout parce que tu ne peux pas vraiment compenser par quelque chose de radicalement différent.
Ca va faire quelques années que j'ai arrêté 2-3 ans je ne sais plus...mais que pensez-vous de vous autoriser une petite cigarette dans des moments exceptionnels/particuliers ? Genre à votre anniversaire, le jour d'une belle réussite, etc. Est-ce que pour vous c'est reprendre la cigarette comme avant ? Sachant que cette fois-ci ce sera clairement pour l'aspect plaisant du produit....

Dernière modification par Compte #204156 ; 23/07/2015 à 23h41.
Citation :
Publié par Chafouin
Ca va faire quelques années que j'ai arrêté 2-3 ans je ne sais plus...mais que pensez-vous de vous autoriser une petite cigarette dans des moments exceptionnels/particuliers ? Genre à votre anniversaire, le jour d'une belle réussite, etc. Est-ce que pour vous c'est reprendre la cigarette comme avant ? Sachant que cette fois-ci ce sera clairement pour l'aspect plaisant du produit....
Comme je disais dans mes posts précédents, je n'ai pas arrêté. Juste plus envie.
Ça veut dire que je ne touche pas une seule cigarette pendant des mois, mais que je vais finir le paquet que j'aurai acheté pour une beuverie, sans en racheter derrière.
La question de la rechute ne se pose donc pas. J'ai aussi eu une période de 2 à 3 ans sans fumer.
Je pense que s'autoriser une cigarette aux grandes occasions ne pose pas de problème tant que ces occasions ne se multiplient pas. Dans mon cas, 2/3 fois l'an, voire moins.
J'avoue que c'est vraiment une question qui se pose plus tellement en arrêtant j'ai finit par trouver ça dégueulasse. Puis on vit pareil sans en fait.

Dernière modification par Compte #22540 ; 24/07/2015 à 01h17.
Citation :
Publié par Chafouin
Ca va faire quelques années que j'ai arrêté 2-3 ans je ne sais plus...mais que pensez-vous de vous autoriser une petite cigarette dans des moments exceptionnels/particuliers ? Genre à votre anniversaire, le jour d'une belle réussite, etc. Est-ce que pour vous c'est reprendre la cigarette comme avant ? Sachant que cette fois-ci ce sera clairement pour l'aspect plaisant du produit....
C'est de cette manière que j'ai commencé à replonger après 3 ans d'arrêt.
Au début tu penses pouvoir maîtriser et tu es sûr de toi, tu te dis c'est cool je retrouve le plaisir du tabac sans la dépendance.
Sauf que les occasions se multiplient, au début c'était des soirées vraiment spéciales, après ce sont les week end. Ensuite à force de gratter des clopes on achète un paquet pour "rembourser" la personne à qui on les a prises, sauf qu'on commence à piocher dedans etc
Citation :
Publié par Meine
J'avoue que c'est vraiment une question qui se pose plus tellement en arrêtant j'ai finit par trouver ça dégueulasse. Puis on vit pareil sans en fait.

Non pas du tout après ça dépend si ta beaucoup fumé dans ta vie mais pour la majorité ça reste un combat.
Quand on arrête de fumer c'est vrai que ça parais dégueulasse par la suite mais qu'on vit pareil, non ou alors tes rester dans la base du fumeur noob
Citation :
Publié par Meine
Puis on vit pareil sans en fait.
Même beaucoup mieux!

D'ailleurs je sais pas si ça dérive trop du sujet mais j'ai abordé le sujet durant un oral:
Fumer (cigarette) ne peut être que mauvais pour la santé, il n'y a pas d'effet positif de la cigarette. Fumer régulièrement peut pour certaines personnes n'avoir aucun impact sur leurs vies mais c'est dans le meilleur des cas.
Du coup les personnes qui fument surtout à l'époque d'aujourd'hui avec toutes les campagnes exposant les dangers du tabac, on peu dire qu'elles sont irresponsable au niveau de leurs santé.
Chacun fait bien ce qu'il lui plait, surtout quand ça touche seulement sa petite personne (je vais oublier le tabagisme passif pour le coup). Mais les répercussions financière sur la sécurité social?
Est-ce normal qu'une personne fumeuse qui va volontairement se mettre beaucoup plus en danger qu'une non fumeuse soit remboursé de la même manière par la sécurité social pour des pathologies directement lié à la cigarette?

Bref pour rester un petit peu dans le sujet, l'état ayant autorisé à une certaine époque des campagnes commerciales pour la cigarette et au vu de l'aspect addictif je trouve que ce serai déplacé. Mais en revanche ce serait bien de travailler sur les numéro vert visant à t'aider à arrêter de fumer! Certains ont déjà essayé ce service?
Citation :
Publié par Alk'
Même beaucoup mieux!

D'ailleurs je sais pas si ça dérive trop du sujet mais j'ai abordé le sujet durant un oral:
Fumer (cigarette) ne peut être que mauvais pour la santé, il n'y a pas d'effet positif de la cigarette. Fumer régulièrement peut pour certaines personnes n'avoir aucun impact sur leurs vies mais c'est dans le meilleur des cas.
Du coup les personnes qui fument surtout à l'époque d'aujourd'hui avec toutes les campagnes exposant les dangers du tabac, on peu dire qu'elles sont irresponsable au niveau de leurs santé.
Chacun fait bien ce qu'il lui plait, surtout quand ça touche seulement sa petite personne (je vais oublier le tabagisme passif pour le coup). Mais les répercussions financière sur la sécurité social?
Est-ce normal qu'une personne fumeuse qui va volontairement se mettre beaucoup plus en danger qu'une non fumeuse soit remboursé de la même manière par la sécurité social pour des pathologies directement lié à la cigarette?

Bref pour rester un petit peu dans le sujet, l'état ayant autorisé à une certaine époque des campagnes commerciales pour la cigarette et au vu de l'aspect addictif je trouve que ce serai déplacé. Mais en revanche ce serait bien de travailler sur les numéro vert visant à t'aider à arrêter de fumer! Certains ont déjà essayé ce service?
A l'époque moderne, pour pousser la réflexion au bout, les seules personnes qui devraient bénéficier d'une sécurité sociale sont celles qui ne se mettent pas directement en danger.
Toute alimentation achetée qui est issue d'un agriculture industrielle ou intensive dans le sol (donc déjà pollué), met en danger sa vie. Toute personne vivant ou travaillant en milieu urbain se soumet volontairement à des risques d'accidents de la route, de maladies liées à des risques de propagation épidémiologiques, de risques d'accidents de la route, etc ...
Par ailleurs, les taxes collectées sur le tabac ne servent que minoritairement à des traitements ou de la prévention. Avec un état qui fait son beurre et cautionne la vente de tabac, l'incohérence démarre déjà là et que les actions ne sont pas financées par ces recettes.
Le coup des fumeurs passifs, est effectivement positif pour la santé publique, mais reste un "coup de pub". Si on veut vraiment être cohérent avec les infections passives, on interdit totalement l'usage des véhicules émettant des gaz polluants dans les lieux publics également. D'autant que la concentration est tout de suite plus élevée que la fumée de cigarette.

Bref, en matière de santé publique, à peu près tout ce qui fait partie du quotidien actuel est sujet à polémique.
Du coup, ben, on va se recentrer sur le sujet et parler des retours d'expériences sur l'arrêt et/ou les tentatives d'arrêt de la consommation du tabac.
Ma petite pierre à tout ça.

Fumeur depuis que j'ai 16/18 ans. Au lycée j'étais à 3 clopes par jour, puis la quantité qui augmente petit à petit en mode "c'est bon je maitrise", jusqu'à ce que ça devienne un réflexe.

Déjà arrêté 2 fois sur plusieurs mois (me rappelle plus combien de temps), là c'est reparti, pour un nouvel arrêt (enfin à la fin de mon paquet).

Déjà depuis le début de la semaine je ne fume plus au taff, ça limite bien la consommation, ce qui fait que j'étais passé à 4/5 clopes par jour. Rien que ça en 2 jours je sentais la fumée des autres clopes à 15 m (c'est assez perturbant d'être en train de parler avec des collègues et de remarquer qu'un random péon fume à 15 m de soir). Après pour l'aide, semaine prochaine, reprise du sport en salle, pour oublier un peu et me dépenser physiquement.

J'ai déjà séparé clope et café depuis un moment (au boulot je ne pouvais pas vraiment prendre mon café avec ma clope). Du coup le plus dur ça va être le manque de nicotine et les clopes auto (en sortant de chez moi, en conduisant, en jouant au PC etc...), je sais que la dernière fois que j'ai arrêté ça a été insomnie et compagnie, donc youhou c'est reparti pour pas dormir pendant quelques soirées.

Après mes grosse peurs, les soirées (heureusement peu de personnes fument dans mon entourage), les repas en famille et les cigarettes qui font rire.

Advienne que pourra .

PS : et un truc bête qui aide je trouve ne pas dire "j'essaie d'arrêter" mais "j'arrête", c'est pas grand chose la notion d'essayer ça donne vraiment l'impression qu'on va se planter.
Comme quoi, on n'est pas égaux devant la clope.
A l'armée, j'avais deux copains de chambrée qui enchaînaient 2 clopes avant de sortir du lit. Je fumais déjà 1 paquet et demi par jour à l'époque, mais c'était déjà difficile à supporter. De même, boire son café en fumant, ça n'a jamais été possible pour moi. Après, je suis un amateur et un gros buveur de café, ceci expliquant surement cela.
J'ai vu aussi fumer pendant le repas, à une certaine époque ...

Citation :
c'est reparti, pour un nouvel arrêt (enfin à la fin de mon paquet)
Ça revient un peu au même que de dire "essayer d'arrêter".
De toute façon, pour ceux qui sont très dépendants, un arrêt graduel est plus facile à supporter et à s'y tenir.
Citation :
Vous avez une meilleure immunité contre la maladie ...
En 20 ans, j'ai dû chopper 3/4 fois la grippe et rien d'autre. Est-ce que l'appli dit si je vais devenir un membre du clan Mc Leod ?
Ceci dit, j'avais déjà une santé de fer, initialement.
Bonjour,

Si ça peut aider ça fera 3 ans et aout que j'ai arrêté de fumer.
J'ai fumé pendant 5 ans environ 15 cigarettes par jour.

Comme vous le savez probablement il y a 2 problèmes d'addiction.
Le premier est lié à la substance en elle-même, et le deuxième est plus lié à la gestuelle, l'habitude.

Donc pour se débarrasser de la cigarette définitivement il faut gommer ces 2 addictions.

Pour la première j'avais lu quelque part que la nicotine n'était pas la seule responsable de notre addiction, mais que le papier qui entoure le tabac est une aussi une source d'addiction.
Il faut donc petit à petit se sevrer des additifs présents dans le papier à cigarette.

Comme conseillé sur un site sur lequel j'étais tombé (http://additifstabac.free.fr/), j'ai commencé par changer de paquet en prenant des paquets avec de moins en moins d'additifs dans le papier, puis de moins en moins dans la cigarette. Pour finir par du 100% bio je dirai...

Bien sur tout cela doit se faire sur quelques semaines (voire mois dans mon cas), histoire que le corps s'habitue petit à petit et pour que ça soit moins frustrant pour vous.

Une fois que cela sera fait vous pourrez passer à des e-cigarettes sans tabac.
Ensuite il faudra travailler sur l'addiction de l'habitude, de la gestuelle. C'est ce qui a finalement été le plus difficile pour moi.

Mais désormais je n'ai plus envie de cigarettes, mais l'odeur ne me dérange absolument pas.
Voilà je ne sais pas si mon expérience vous aura aidée.

Je remets le lien du site qui m'a permis d’arrêter (avec le tableau des additifs pour les cigarettes, et celles à rouler)

http://additifstabac.free.fr/
http://additifstabac.free.fr/index.p...de-carbone-co/

Bonne chance à tous !
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés
Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée