NWN - le Théâtre des Illusions

10 ans ont passés... nos aventuriers ont changés... des vies sont modifiées...

Répondre
Partager Rechercher
*Dorilys regardait toujours par la fenêtre, à priori elle n'avait pas suivi la conversation du nain. Elle était avec Glorinfeld et cherchait à savoir si il l'avait retrouvé.*

Pourquoi avons nous toujours refuser cette discussion Glorinfeld .. nous aurions du l'aborder ensemble ... *peine, douleur, colere*

- peux tu allez me chercher une tisane s'il te plait Elminf.

*elle ne se retourna pas pour lui demander*
Le rôdeur avancais presque au pas de course dans les rues cherchant un endroit ou elle pourrait être.
Parce que j'ai décidé de laissé l'espoir menée ma vie....l'espoir de ne plus perdre personne...



Dans la maison, Théranthil déboucha sur une grande piece vide ou était placer plusieurs chandelle, qui donnait l'impression d'avoir été placer consciensieument à l'elfe. L'impression d'avoir quelque derrière et devant lui était très présente. Mais la voix de Jade s'éleva presque comme un murmure semblant venir de as gauche et à droite en même temps.
- Théranthil....que fait tu ici?
Il n'y avait aucune colère dans la voix très lasse de la jeune femme.
L'elfe tendu sursauta puis se détendit en reconnaissant la voix de la jeune femme. Il se força à prendre un ton détendu et sourit doucement tachant de la repérer:

Eh bien j'aurais voulu t'inviter à danser, mais tu es partie un peu vite.

Il fit le tour de la pièce du regard

Et puis ce n'est pas facile de te retrouver...
- J'esperais aussi ne pas l'être.....
Il passa quelques instant avant qu'elle ne reprenne la parole semblant provenir d'une direction différente.
- J'ai déjà offert ma dernière danse....mais je suis heureuse de te revoir....J'ai un secret à te dire....Pour Sinkha, tu est son père...elle croit aussi que je suis sa mère, mais cela c'était prévue. Quand elle ma demander qui était son père c'est ton nom qui est sortit, mais je lui est aussi apris a ce taire....
Théranthil se figea un long moment...Il ne voyait toujours pas la jeune femme aussi s'assit t il au milieu de la pièce. Il lui fallut de longues minutes pour rassembler ses esprits et trouver quoi répondre. Les idées se bousculaient dans sa tête mais aucune n'avait de sens.
Il se força à respirer calmement et prit une longue inspiration.


Euh son..son père? mais..qui est son père? enfin son vrai père?
La voix sembla distante et fatigué au début avant de retrouver un minimum de vie
- Cela n'importe même pas...c'était un elfe....mais ma soeur ne lui a jamais donner la chance de le savoir....l'important n'est pas de qui l'on viens physiquement, mais qui nous inspire mentalement et au niveau du coeur....Tu l'inspire suffisament pour que la fille d'une tueuse de mage veuille apprendre la magie si cela ne lui est pas inné comme tout les ensorceleur....Prend soins de elle....elle au moins n'aura pas peur de ton amour...

La dessus elle sembla s'éloigné mais pas disparaitre comme attendant un dernier adieux...
Jade?

la voix de Théranthil se fit pressante alors qu'il la sentait partir. Le ton était inquiet.

Jade ou vas tu?

Il se leva pour tenter de la répérer à nouveau.

Ne pars pas comme ça, j'ai tant de choses à te dire...et Sihkha? Elle a besoin d'une mère, Jade, elle a besoin de toi.

Il y eut de longues secondes de silence puis il reprit autant pour elle que pour lui même:

Moi aussi j'ai besoin de toi.
(a du mal à suivre, donc euh, on va dire simplement que Rka est sortie de l'auberge peu après avec l'étrangère, il semblerait qu'elles aient un compte à se rendre)
Elminf sortit de sa reverie et secoua la tete d'un air triste puis se leva et grommela pour la forme

Elminf : " Si ma Dame veut bien me dire de quelle tisane elle veut, je me ferai un plaisir d'aller la chercher. "

Apres avoir entendu la reponse, il partit mais se retourna sur le pas de la porte

Elminf : " Tu n'as pas interet a partir parce que si tu le fais et que je te retrouve, tu aura du mal a t'assoir pendant un moment.... "

Il descendit commander la tisane et recupera ses armes au passage et attendit la tisane.
*entrain de siroter sa bière, il regardait les allées et venues du théâtre. il vit un nain sortir d'une chambre et s'y intéressa peu sauf quand il demanda ses armes ...?? apparemment il allait rester ici vu qu'il commandait .. une tisane ? hum hum .... peut être fallait il s'intéresser un peu plus a celui ci .. alors tous le monde ne serait pas partie ... il regarda de nouveau les allées et venues l'air de rien*
Le rôdeur revint de sa recherche, il ne lui avait pas fallu longtemps pour savoir qu'il ne la retrouverait pas, la danse avait resemblé à un aurevoir. Fait rare c'est d'un coup de point qu'il ouvrit la porte principal. Son vieux manteau claqua lorsque ses yeux gris acier dévisagère presque tout le monde dans la piece. Contrecoeur brillait même dans son étuit, mais l'éclat bleuatre disparut dans un replis du manteau.

Il passa sans dire un mots disparaissant vers les chambres rejoindre Dorilys...



Dans la maison abandonné, la silouhette de Jade fut l,espace d'un instant visiblement dans l'obscurité, mais c'était surtout ses deux yeux vert brillant dans le noir qui attirairent l'attention.
- Je suis désolé, mais il y a longtemps que j'aurais du disparaitre.
La dessus elle tira une petite bille bleuatre semblant pleine de millier de petites étoiles.
- Elle te permettra de me retrouver et de trouver Shinka, elle brille lorsque l'on est proche....bonne chance...

La dessus ses pas se firent entendre puis la fenêtre claqua et elle disparu...
*Le rôdeur était parti à la recherche mais sans grand espoir et il rentra peu de temps après Glorinfeld. Il le vit même ouvrir la porte d'un coup de poing et quand il le vit se diriger droit vers la chambre de Dorilys, il ne chercha pas à comprendre, il n'avait jamais vraiment compris Glorinfeld de toute façon.
Il fit le tour de la salle du regard et ne voyant rien d'intéressant il monta à sa chambre où il se laissa tomber tout habillé et les armes à la ceinture sur le lit.*
Théranthil prononça un au revoir alors que l'ombre disparaissait. La fin de la formule mourut sur ses lèvres, il espérait qu'elle l'avait entendu, mais au fond quelle importance? Elle connaissait ses pensées...du moins il l'espérait.
Il ramassa la bille et regarda les étoiles s'éteindre alors qu'elle s'éloignait. Il resta un long moment devant la fenêtre à regarder par où elle était partie.

Ce n'était pas un adieu, juste un au revoir....refermant la main sur la bille il descendit l'escalier...

Papa? Ca sonnait drolement...Qu'allait il dire à Shinka?
Mellinsa regarda Jade disparaître dans la nuit. Se demandant si elle aurait une visite après ce soir. Malgré tout elle ne bougea pas et attendit de voir Théranthil réapparaître.

- Elle est partit. Et nous devrions aller dans l'autre sens. Surtout ne t'en veux pas, quoiqu'il se soit passé, je suis certaine que tu es important pour elle. On y va ?
Glorin entra dans la chambre comme une tempête un soir d'été. Il claqua la porte en se retourna et tomba littérallement sur le lit. Il tourna la tête et regarda sa femme.....puis se calma doucement en tentant d'afficher un sourire peu convainquant.
- Elle ne voulait pas être retrouver je suppose....
Il chercha la main de Dorilys qu'il serra doucement.
*l'homme dans le théâtre s'amusa de tous ses événements, apparemment Sir Listle était contrarié ....rire intérieur. il continua de siroter sa bière*




*Dorilys se leva de son siège et vint se mettre tant bien que mal dans les bras de son mari. Sa colère à elle avait l'air de s'être dissipé.*

- Je ne peux reprocher à Jade ce que j'aurais fait moi même. Chacun fait des choix qui amène a des conséquences .... La personne que je ne vénérerais dorénavant sera Jade *petit rire

que deviens une lame quand il n'a plus son fourreau *cette pensée ne la quittait pas*

- je ne sais pas comment cela va se passer mais elle désire que je sois la mère de Shinka. *elle repensa à Mellinsa son éclat de Lune et sourit tendrement* Nous serons de bon parent car une personne crois en nous.
Le rôdeur envellopa sa femme dans ses bras en fessant tout de même attention à son ventre....sa colère semblait s'être envollé...
- Vous êtes aussi inconsciente une que l'autre dit il en souriant. La seule chose qui m'attriste réellement c'est que je sais que l'on ne pourra jamais lui rendre à sa juste valeur ce qu'elle compte faire....et vivre heureux comme elle demande ne marche pas.

Il fit un sourit peu convinquant avant de caressé dans un geste joueur et doux, le nez de Dorilys.
- Je ne comprendrais jamais pourquoi c'est les ombres qui se font toujours le plus remarquer....elles doives retenirs sa d'une mère commune dit il en souriant les yeux dans ceux de sa belle alors que dans la nuit dans un autre endroit d'autre chandelles était allumée.
*Dorilys sourit mais en même temps elle était peinée par les paroles de son mari, elle se leva et retourna près de la fenêtre*

- Tu ne pourras donc pas vivre heureux ... ?

*elle mit son front contre le verre froid*

- ne faut il pas plutôt honorer son sacrifice ? *douleur, colère*

- si j'avais fait l'autre choix, il y a 10 ans nous ne serions pas entrain de parler de la mort de ma soeur ... mais il y a toujours un moyen de changer les événements, il y a toujours moyen de rescuciter une humaine ... alors que pour un elfe c'est impossible. Je suis perdue et la seule chose que j'ai envie de faire en ce moment c'est de hurler, de pleurer et de massacrer ...

*elle serra les poings, abattue*

- nous ne sommes pas les seule en peine mais nous sommes les seuls a savoir ce qui va réellement se passer .. avons nous le droit de le cacher à Theranthil ?
L'elfe se leva et vint envelloper sa femme, il dépossa un baisé sur sa nuque et observa par la fenêtre.
- Je saurait être heureux car tu est la. Mais je suis fatigué de perdre les gens que j'aime dit il en serrant Dorilys un peu plus fort l'espace d'un instant. Il devrait existé un moyen de tous vous protégé...même les fatalité qu'une lame ne peux arrêté doives avoir une solution autre que la mort dit il en soupirant...

Il laissa passer quelques temps dans le silence, mais ses yeux s'attristèrent un peu lorqu'elle posa la question à propos de Théranthil.
- Je suppose que non, mais cela reviens à tuez tout espoir dans son coeur...mais nous n'avons pas le droit, tu as raison...
Dehors l'elfe rentrait jusqu'au théatre. Sa main glissée dans sa poche serrait toujours la bille. Elle était tiède, il regarda autour de lui mais évidement ne vit rien.
Arrivé à l'auberge, il entra sans parler puis finalement ressortit et s'appuya au montant de la porte.

Si elle voulait le revoir, il serait la...
Mellinsa posa sa main sur l'épaule de Théranthil mais garda le silence.

- J'aurais bien aimé t'avoir.

Elle lui fit un sourire incertain puis poussa la porte et entra, tout en gardant les yeux fermés elle prit une grande respiration, captant le mélange d'odeur.
*Dorilys regarda par la fenêtre, elle était troublée par l'ombre qui venait de rentrer dans le théâtre, elle se cala sur le torse de son mari*

- qui de nous deux va l'annoncer à Théranthil ?
Le nain broyait du noir en attendant la tisane. Sa main droite caressait le manche de sa hache dans un mouvement plus commandé par l'habitude que par le besoin. Son seul oeil valide semblait etre perdu dans le vide et en meme temps rempli d'une colere sourde. Il senti plus la colere de Glorinfeld qu'il ne le vit passer pres de lui. Le nain s'etait replongé dans son monde et ressassait de sombres pensées.
L'halfelin sur le dos de Balafre avait fait choux blanc et cela le rendait de mauvaise humeure et il pestait contre les humaines et les elfes bornées. Il descendit du gros ours, qui n'avait pas repris sa pleine grandeur et le fit retrecir pour rentrer dans l'auberge. Ils entrèrent en adressant un signe de tete a Theranthil et se retrouva nez a nez avec une paire de fesse de Demi elfe. Pestant contre les longues jambes qui s'arretait n'importe ou, l'halfelin avisa son frere et se dirigea vers lui.


Mélias : " Rien trouvé... grumpf "

Elminf : " Hum ... normal... je reviens je dois donner ca a ma fillette... "

Mélias : " D'accord je reste avec Balafre ici ... on va se prendre une ou deux biere pour faire passer le temps. "

A ces mots, le nain partit avec la tisane vers la chambre de Dorilys et l'ours emit un grognement de satisfaction en attendant sa biere, que l'halfelin s'empressa de commander a l'aubergiste.
L'odeur lui rappelait toute sorte de chose bonne et d'autre moins. La demi-elfe ouvrit les yeux lorsque quelqu'un vint lui renifler le derrière. Après avoir vu l'ours et le petit-homme, elle s'enleva de la porte et observa autour d'elle, cherchant la raison de sa présence.

Plus sombre que dans sa jeunesse, la demi-elfe portait des bottes du même noir que les pantalon qui les recouvrait en partie. À sa ceinture pendait trois bourse, l'une en noir, une en blanc et la dernière bourgogne Un chemisier de la même couleur que la dernière bourse, un bague et une chaîne complétait le tout, le bas de la chaîne disparaissant dans le chemisier. Ses cheveux noir formait un V dans son dos, la côté droit de son visage encadrer par la mèche blanche qu'elle avait mis là un jour. Aucune arme n'était visible sur elle, même pas la dague dont certain aurait pu s'attendre dans la botte droite. Son corps avait prit sa forme "finale" et on pouvait voir à ses vêtements que la jeune femme savait en prendre soin et l'utiliserà son avantage.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés