NWN - le Théâtre des Illusions

10 ans ont passés... nos aventuriers ont changés... des vies sont modifiées...

Répondre
Partager Rechercher
L'elfe resta en silence un long moment, cherchant un instant de tranquillité sur lequel se reposé. Dorilys savait sa réponce avant qu'il ne la dise.
- Je vais m'en chargé...Tu doit te reposé....Je t'aime
Il la serra dans ses bras se préparant à descendre rejoindre Théranthil.
L'elfe était à l'extérieur non loin de l'auberge. Adossé à un mur il faisait tourner la bille entre ses doigts l'arrêtant de temps en temps pour la fixer. Mais il ne regardait pas les étoiles, il ne faisait pas attention à la petite sphère, son regard plongé dans le lointain essayait d'imaginer Jade...Où étais elle? Cela il en avait une vague idée avec la bille, mais que faisait elle pourquoi? et Shinkra? Pourquoi partir tout à coup? Que c'était il passé avec Dorylis? Pourquoi un au revoir? Pourquoi lui confier cette bille? Peut être pour lui permettre de la retrouver....
Il y avait trop d'inconnues, trop de questions sans réponses....

Les question se succedaient alors que l'air se rafraichissait. Le cône de lumière projetté par la porte tranchait maintenant franchement avec l'obscurité ambiante, seul un petit point brillait par intermittance, ou plutôt une nuée de points...un peu comme les questions qu'il se posait....
*elle lui rendit son étreinte, en pensant au mal que ressentirait Théranthil. Elle ne put empêcher un frisson de la parcourir Nous devrions être à leur place ...., elle retourna à la fenêtre, pensive*
Pourquoi ai-je l'impression d'avoir raté les moments intéressants .. c pas la première fois que Jade se sauve ... c pas une raison pour que tous ait une telle expression.

- Bonjour à tous, je cherche de la vie sur cette planète, ya quelqu'un qui sent son coeur battre ?
La druidesse observa Mellinsa en souriant
- Bien sur seulement tu connait leurs amour du mélodrame?

Glorinfeld entendit cela sans s'arrêté alors qu'il traversait la piece se préparant à cherché l'enchanteur dans la nuit, il le trouva dehors près de la porte.
- Ho Théranthil....Alors la recherche?
- Pour la plupart en effet ... je pensais pas que j'obtiendrais un tel silence .. bon peut-être quelques insultes mais pas un silence ... Comment ça va heu ... toi ?
Sylvia sourit en répondant
- Bien, autant que cela ce peux en fait, viens, join toi à nous



Dehors Glorinfeld vaint s'assoir près de Théranthil
- Je m'en doutait, mais je l'ignorait encore....J'ai quelque choses à te révélé à propos de Jade mon ami...
*Mellinsa fit à nouveau le tour de la salle d'un regard désapprobateur puis elle rejoignit la druidesse.*

- Alors qu'elles sont les nouvelles du front ? L'armé a-t-elle progressé ? *demanda t'elle trop sérieusement*
L'elfe pris une grande respiration avant de débuté.
- Tu sait aussi bien que moi la nature de Jade, sa vie d'assassin....Elle semble avoir décidé de sauvé une vie au lieu de regardé la mort gagné quelqun...

Il tourna la tête vers Théranthil
- Elle semble vouloir donner sa vie pour sauver celle de Dorilys...échangé le battement de son coeur contre celui de Do lorsqu'elle accouchera, donner son premier souffle pour qu'elle en gagne un deuxième.
Théranthil resta un long moment le regard dans le vide sans réactions. Le sang reflua de son visage transformant sa peau cuivrée en pale imitation d'un parchemin décrepis.
A l'intérieur les émotions se bousculaient bouillonnaient...la tristesse, le désespoir, la peur, l'amour, la colère, la haine enfin...

Il tourna un regard inqualifiable vers Glorinfeld. Il chercha à trouver une raison de le hair, un motif pour tourner vers lui toute sa colère mais il n'en trouva pas...il aimait une femme, il voulait la sauver...c'était compréhensible...
Devant lui s'offrait le choix le plus difficile qu'un homme est à faire, choisir parmis deux personnes laquelle il enverrait à la mort...
Mais cette fois il ne pouvait pas la laisser partir, il ne pouvais pas se retrouver à nouveau seul. Il pensait avoir trouvé en Jade une pesonne qu'il aimait, il ne pouvait pas cette fois encore y renoncer. Sans un mot il se leva et parti, guidé par la bille qui éclairait son visage d'éclats de lumière qui tachaient sans succès de faire reculer l'ombre de son visage, aussi sombre que ses pensées.
Glorinfeld ne dit rien de plus, attandant une condamnation ou quelque chose, mais finnalement l'ensorceleur se leva et partit guidé par quelque chose. Le rôdeur se mordit la lèvre presque a en saigné, un profond soupir s'echappa de ses lèvres, lui non plus n'était pas près à perdre Jade, mais il ne pouvait même plus imaginé la vie sans Dorilys. Il rentra en silence pour rejoindre sa femme.

Plus loin dans la ville, Jade s'attelait au preparatif alors que doucement, parfois une petit étoiles s'éveillait dans la bille que tenait Théranthil, lui éclairant le chemain, ou un astre d'argent mourrait lui indiquant les mauvaise route.
Suivant les lumières il continua ainsi sa route. Son esprit était toujours torturé et il finit pas se convaincre que réfléchir au problème ne ferait que le déprimer un peu plus encore. Pourtant c'était difficile de ne pas y penser....
Il s'en voulait de n'avoir rien dit à glorinfeld mais il n'aurait jamais trouvé les bons mots, et puis la lacheté a toujours été plus facile...

Il sortit de ses pensées quand la lumière se fit suffisament intense pour lui faire comprendre que Jade était la
Elminf attendait devant la porte de la chambre de Dorilys avec sa tisane. Il frappa a la porte et attendit d'entre la reponse. Il avait vu sortir Glorinfeld et n'etait pas entré.
*Dorilys regarda par la fenêtre et elle vit Théranthil partir. Les larmes coulaient le long de son visage, c'était des larmes de tristesse et de colère, pour elle, pour Théranthil, pour Jade et pour Glorinfeld. Séluné accéderait à sa demande, elle en était certaine, car Séluné veillait sur les couples, mais elle savait aussi, elle l'espérait du fond de son coeur que Séluné laisserait un moyen de ramener Jade. Elle ne pouvait pas perdre une Sélunite. Sans s'en rendre compte à force d'habitude elle se mit à prier Séluné. Elle entendit frapper à la porte et elle se retourna en s'essuyant les larmes, quand elle entendit splochhhh. Incrédule, elle regarda par dessus son ventre et vit un liquide à ses pieds, elle écarquilla les yeux Ce ne devrait pas encore être maintenant, elle se rattrapa comme elle put au fauteuil et s'y cramponna, une douleur vive la fit crier et elle commença à expirer, inspirer, expirer .... elle essayait de se calmer et de ne pas paniquer*



------------------------------------------------------------------------------------

*l'homme continuer de siroter sa bière, quand il entendit un cri provenir des chambres, il ne put s'empêcher de sourire, bientôt il allait enfin pouvoir partir de ce trou*
Elminf entendant le cri fit voler la tisane, sorti ses armes et flanqua un magistrale coup de pied dans la porte pour l'ouvrir et rentra comme une furie dans la chambre. Il vit Dorilys agripper a un fauteuil et chercha l'ennemi de son oeil valide. Son marteau avait une couleur bleutée tout autour de la tete et une rage sourde semblait vouloir sortir de son regard. Il parla d'une voix forte et enragé

Elminf : " Qu'est ce qui ce passe ? Ou est il ? qui t'as fait ca ? et qu'est ce qu'il t'as fait ? "

Balafre leva la tete vers l'etage et se mit a courir de sa facon d'ours en reprenant petit a petit sa forme et grosseur initiale. Mélias courrut sur ses talons et ils monterent les escaliers rapidement, Balafre grossissant a vue d'oeil et Mélias tentant d'inverser le processus en grommelant car sinon ils allaient avoir affaire a un ours de taille adulte et cela n'allait pas etre commode du tout dans l'auberge...
Glorinfeld s'élanca lui aussi, mais a mi-chemain de l'étage il vit Balafre, le rôdeur utilisa son empathie animal et ses dons linguistique pour lui parlé
- Balafre, mon ami, redescent surveiller la salle pour que personne ne se sauve.
La dessus il fonca à son tour en tentant de calmé Dorilys mentalement même s'il savait que cela ne servait à rien.



Théranthil était face à un choix les maisons se ressemblait toute ici et il était dur de savoir laquelle était la bonne, il y en avait 2 possible de chaque coté.
Inconscient de l'agitation à l'auberge, Théranthil hata cependant le pas ne voulant pas que l'ombre s'éloigne à nouveau.Il entra dans la maison de gauche et oubliant la prudence il appella à haute voix:

Jade?
L'ours pilla et fit demi tour rapidement sous le juron assez cru que poussa l'halfelin en evitant de peu la demarche chaloupée de Balafre. Celui ci redescendit les escaliers et alla se poster devant la porte en grognant. Mélais reprit sa course.
*L'homme ria en voyant l'ours .. un ours .. ils ont aussi un ours ... un nain et et un petit homme .. pffff décidément ils ne savaient absolument pas s'entourer ...il s'étira recommanda une bière*


------------------------------------------------------------------------------------

*Dorilys devint rouge et se cramponna plus fort au fauteuil*

- espèce de crétin tu vois que j'ai besoin d'un coup de main, maintenant que tu as défoncé la porte il va falloir que je me déplace pour aller vers une autre chambre !!!! je te préviens c'est pas moi qui vais payer les dégâts aaaAAAAHHHHH

*elle mit une main sur son ventre, de la sueur commença à apparaître sur son visage, dans un souffle elle dit*

- ils arrivent ..
Glorinfeld n'entra même pas dans la piece redescendant plutôt au pas de course, il alla se saisir des clées des chambres derrière le comptoir avant de remonté au pas de course.



Plus loin dans la vile, Jade était à genoux au milieux d'un ensemble de diverse choses. Des chandelle était disposé dans le salon. Les meubles avait été tassé contre les murs pour offrir un maximum d'espace. L'ensemble ne ressemblait à rien, mais pour un oeil écercé, il était évident que chaque bout de cir avait sa place.

L'humaine les avait placé machinalement devinant leurs place grace à Séluné. Mais plus inquiétant était les cercles autour d'elle formé grace à un liquide rouge, probablement du sang. Planté dans le bois du planché, le sabre de l'humaine pulsait faiblement d'une lueur argenté. Elle entendit Théranthil entré quelques pièces plus loin, toute les portes étant ouverte, le son se répercutait sans obstacle.

Elle soupira puis se remit à la tache trempant ses doits dans un bol presque vide de sang elle inscrivit des runes au sol.
La rage quitta le nain aussi rapidement qu'elle etait venue et il se retrouva les bras ballant comme un idiot

Elminf : " Euh ? "

Mélias arriva sur cet entre fait et mis une claque sur le crane du nain pour qu'il referme sa bouche

Mélias : " On vous transporte dans une autre chambre. Venez Dame. "
*Dans cette situation si Dorilys avait pu, elle aurait rit de la tête du nain, mais là elle se tenait le ventre en respirant lentement, elle pris le bras de Mélias et sentit une autre contraction. Elle serra très très fort le bras de Mélias en se cramponnant à lui pour que la douleur passe.*

- dépêchons nous
Mélias serra les dents sous la pression excercé par l'agrippage sauvage de l'efle et retint un juron de sortir d'entre ses levres. Il l'emmena vers une autre chambre suivit par le nain.

Mélias : " Va chercher des chiffons, de l'eau chaude et de l'alcool "

Elminf : " De l'alcool ? "

Mélias : " Oui pour celebrer l'evenement apres ! Ou pour faire passer la douleur pendant le travail. MAINTENANT DEPECHE TOI ! "

Elminf ecquarquilla les yeux et resta la sans bouger pendant quelques seconde puis sous le regard malveillant de son frere, il detala avec un frisson dans le dos, tout en rangeant ses armes dans leurs fourreau respectifs.

Mélias : " Allons allons ca va aller.... serrez pas trop fort quand meme et desole pour avoir crier *petite crispation du visage sous la douleur des ongles enfoncé dans son bras* Et on va faire une grande fete apres l'accouchement alors restez avec nous *sourit* sinon j'm'en vais vous botter l'arriere train *plus grand sourire* "
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés